Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Cérémonie officielle de lancement du budget programme au Niger : «Le Niger passera à partir du 1er janvier 2018, du budget de moyens au budget de programmes basé sur des politiques publiques », déclare le ministre des Finances

Massoudou DSC8001Le ministre des Finances M. Massoudou Hassoumi, a présidé, lundi dernier à Niamey, la cérémonie de lancement du budget et programme au Niger. Le budget programme est une innovation introduite par les réformes dans la gestion des finances publiques par les pays membres de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA). Il constitue un outil de planification et de gestion budgétaire centré sur les objectifs et les résultats, tout en permettant une allocation rationnelle des ressources en vue d'atteindre les objectifs. La cérémonie de lancement s'est déroulée en présence des présidents des institutions, des députés nationaux, des membres du gouvernement, des membres du corps diplomatique, des représentants des institutions nationales, régionales et internationales, des cadres du Ministère, des représentants de la société civile et de plusieurs invités.
En procédant au lancement, le ministre des Finances a rappelé que, depuis la fin des années 1990, l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) avait mis en place un cadre harmonisé de la gestion des finances publiques à travers six (06) Directives relatives aux lois de Finances, au Code de Transparence, au Règlement Général de la Comptabilité Publique, à la Nomenclature Budgétaire de l'Etat, au Plan Comptable de l'Etat et au Tableau des Opérations financières de l'Etat. Toutes ces Directives avaient été transposées dans l'ordonnancement juridique nigérien entre 2002 et 2003. Certes, « les différents instruments qui en ont résulté n'ont pas manqué d'apporter des améliorations notables dans la gestion de nos finances publiques quand bien même tous les aspects de ce cadre harmonisé n'ont pas été appliqués. Mais à peine entamée, la mise en œuvre de ce cadre harmonisé, les réflexions sur le mode de gestion des finances publiques ont rapidement évolué, notamment à travers l'expérience de l'évaluation de la gestion des finances publiques selon la méthodologie de l'évaluation des finances publiques dite PEFA », a-t-il déclaré.
Notant que le cadre de gestion classique n'est pas en mesure de répondre aux objectifs de la gestion des finances publiques, M. Massoudou Hassoumi a expliqué que c'est pourquoi l'UEMOA, à l'instar et à la suite des autres institutions financières et d'un certain nombre de pays précurseurs, a engagé des réflexions ayant conduit à la mise en place d'un nouveau cadre de gestion des finances publiques en 2009. Ainsi, a-t-il ajouté, les directives relatives au nouveau cadre sont inspirées de bonnes pratiques internationales en matière de gestion des finances publiques avec d'importantes innovations telles que la gestion pluriannuelle des crédits, la budgétisation par programme, la gestion axée sur les résultats, la déconcentration de l'ordonnancement, l'allégement du contrôle à priori et le renforcement du contrôle externe sur les finances publiques par la Cour des Comptes et l'Assemblée Nationale. « Ces nouvelles directives ont fait l'objet de transposition dans l'ordonnancement juridique du Niger à travers des lois et décrets dont la Loi N°2012-09 du 26 mars 2012 (LOLF) et la Loi N°2014-07 du 16 avril 2014 portant adoption du code de transparence dans la gestion des finances publiques. Il est également important de noter que les modalités d'application pratiques de ces textes de base ont été adoptées à travers des arrêtés et des instructions ministériels élaborés entre 2014 et 2016», a expliqué M. Massoudou Hassoumi.

Au vu des progrès significatifs enregistrés dans ce processus de modernisation de la gestion des finances publiques, le ministre des Finances annonce qu'au 1er janvier 2018, le Niger passera du Budget de moyen au Budget de programmes basé sur des politiques publiques. « Cette mise en place du budget programme implique de nouvelles exigences en termes de rôles et de responsabilités au niveau de tous les acteurs de la gestion des finances publiques qu'il s'agisse des ministres qui sont responsables des politiques publiques, des hauts responsables des administrations publiques qui auront à jouer le rôle de responsables de programmes, ainsi que des contrôleurs financiers et de tous les autres organes de contrôle. La culture de performance doit donc faire partie de la charte de gouvernance au plus haut niveau de l'Etat et à tous les échelons administratifs. Cette culture constitue la condition sine qua none de la réussite des réformes entreprises en particulier le budget programme », a prévenu le ministre des Finances.

Quant au représentant résident de la Commission de l'UEMOA au Niger, M. Serigne Mbacké Sougou, il a rappelé le contexte et les dispositions juridiques dans lesquels, le budget programme est conçu au niveau de l'espace communautaire. Il a précisé que certaines dispositions dont l'application nécessitait une préparation comme celles portant sur le Budget Programme, l'échéance avait été portée au 1er janvier 2017. «Ce délai vient d'être repoussé au 1er janvier 2019, par le Conseil des ministres du 31 mars 2017. L'ambition des réformes est d'adapter les systèmes de gestion des finances publiques des Etats membres aux normes et pratiques internationales basées sur plusieurs éléments» a-t-il indiqué. M. Serigne Mbacké Sougou a insisté sur la directive 06/2009 portant Lois de finances qui précise que les crédits des Ministères et les dotations des Institutions sont décomposés en programmes dont chacun doit aboutir à la mise en œuvre d'actions cohérentes constitutives d'une politique publique clairement définie dans une perspective de moyen terme, avec des objectifs précis et des indicateurs mesurables.
«Le Budget Programme est ainsi adossé à un cadre logique et du fait qu'il est axé sur les résultats, sa pertinence est d'autant plus appréciable qu'il est élaboré sur une base pluriannuelle », a-t-il déclaré. Le représentant résident de la Commission de l'Uemoa au Niger devait ensuite préciser que, si l'adoption du Budget Programme constitue une avancée importante dans la modernisation de la gestion des finances publiques, sa mise en œuvre effective nécessite une organisation efficace des services et un renforcement des capacités des chargés de programmes. En effet, «le personnage central du nouveau dispositif est le responsable de programme qui a un rôle important au quotidien dans la réalisation des objectifs, l'utilisation des moyens, le suivi et le pilotage. Il fait l'objet d'une évaluation par la Cour des Comptes, c'est dire que la réforme s'accompagne de défis à relever », a conclu M. Serigne Mbacké Sougou.
Seini Seydou Zakaria (ONEP)
18/05/17

Economie

Ouverture, ce matin de la Conférence de la Renaissance à Paris, en France : Susciter une adhésion massive des PTF et des…

Ouverture, ce matin de la Conférence de la Renaissance à Paris, en France : Susciter une adhésion massive des PTF et des investisseurs pour le financement du PDES 2017-2021

C'est aujourd'hui, mercredi 13 décembre 2017, que s'ouvre la Conférence de la Renaissance, à l'hôtel Méridien Etoile de Paris, en France. Hier, l'ambiance était dominée par le branle-bas des derniers réglages des préparatifs de cet événement capital pour notre pays. Le jeu (pour ne pas, l'enjeu), en vaut la chandelle. Aussi, aucun détail n'est négligé pour réunir les conditions nécessaires pour imprimer le label du succès à cette Table ...

Cérémonie de signature de convention d'appui budgétaire au titre de l'année 2017 : Un appui supplémentaire de Cinq milli…

Cérémonie de signature de convention d'appui budgétaire au titre de l'année 2017 : Un appui supplémentaire de Cinq millions d'euros de la France pour le Niger

Le ministre des Finances M. Massoudou Hassoumi et l'Ambassadeur de France au Niger SE. Marcel Escure, ont signé vendredi dernier à Niamey, une convention de financement de cinq (5) millions d'Euros. Il s'agit d'une deuxième signature de convention au titre de l'année 2017, en complément d'appui à de nombreux projets de développement financés par l'Agence Française de Développement (AFD) et à l'appui qui passe par l'Union Européenne et d...

Présentation du PDES 2017-2021 à la Conférence de la Renaissance, à Paris (France) : Sous le thème : « Un Niger renaissa…

Présentation du PDES 2017-2021 à la Conférence de la Renaissance, à Paris (France) : Sous le thème : « Un Niger renaissant pour un peuple prospère»

Les 13 et14 décembre 2017, à Paris. Une date, un lieu, pour un grand rendez-vous pour le Niger ! ... C'est en effet, les 13 et14 décembre 2017 que se tiendra, à l'Hôtel Méridien Etoile de Paris, la Conférence de la Renaissance, au cours de laquelle le Niger se donnera l'opportunité de présenter son Plan de Développement Economique et Social (PDES 2017-2021) aux partenaires techniques et financiers, aux investisseurs privés et autres pot...

Signature d'une convention de 66 milliards de FCFA entre le Niger et la Banque mondiale : «Nous voulons prouver à la fac…

Signature d'une convention de 66 milliards de FCFA entre le Niger et la Banque mondiale : «Nous voulons prouver à la face du monde que le Niger est sur une courbe ascendante et que les partenaires sont déterminés à supporter le pays sur cette voie »,

Environ 66 milliards de FCFA mis à la disposition du Niger par la Banque Mondiale au titre de l'année budgétaire 2017. C'est l'objet de la convention signée hier matin à Niamey par les deux parties. C'est la ministre du Plan Mme Kané Aïchatou Boulama et le représentant résident de la Banque Mondiale au Niger M. Siaka Bakayoko qui ont apposé leurs signatures le document d'accord de financement du programme d'appui budgétaire d'un montant...

Le Chef de l'Etat préside la 4ème réunion des ministres du Commerce des Etats membres de l'Union Africaine sur la zone c…

Le Chef de l'Etat préside la 4ème réunion des ministres du Commerce des Etats membres de l'Union Africaine sur la zone continentale de libre échange : Pour un accord commercial global et mutuellement avantageux aux pays membres

Le Président de la République, Chef de l'Etat SE Issoufou Mahamadou, Champion de la zone de libre-échange de l'Union Africaine a présidé le 1er décembre au Palais des congrès de Niamey l'ouverture de la 4ème Réunion des ministres africains du Commerce. L'objectif de la rencontre de Niamey est de parvenir à un accord commercial global et mutuellement avantageux aux Etats membres de l'Union Africaine. La cérémonie s'est déroulée en présen...

Quatrième Réunion des Ministres Africains du Commerce : «La ZLEC (...) est la clé du succès qui évitera à l'Afrique de c…

Quatrième Réunion des Ministres Africains du Commerce : «La ZLEC (...) est la clé du succès qui évitera à l'Afrique de continuer d'avoir des économies exiguës, faibles et vulnérables qui n'arrivent pas à créer des emplois, à réduire la pauvreté ou à

«Monsieur le Président de l'Assemblée Nationale,Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement,Mesdames et Messieurs les Présidents des Institutions de la République,Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement,Monsieur le Président de la Commission de l'Union Africaine,Madame la Secrétaire Générale Adjointe des Nations Unies et Secrétaire Exécutive de la Commission Economique des Nations Unies pour l'Afrique;Monsieur le Minist...

Assemblée Générale de la Fédération des Associations Professionnelles des Banques et Etablissements Financiers de l'UEMO…

Assemblée Générale de la Fédération des Associations Professionnelles des Banques et Etablissements Financiers de l'UEMOA (FAPBEF-UEMOA) : Bilan de la situation financière de la fédération et perspectives de l'économie de la zone UEMOA

La Fédération des Associations Professionnelles des Banques et Etablissements Financiers de l'UEMOA (FAPBEF-UEMOA) a tenu, vendredi dernier dans les locaux du Centre de Formation de la Banque Of Africa (BOA) Niger, sa réunion fédérale ordinaire. La cérémonie d'ouverture de cette assemblée générale a été placée sous la présidence du ministre des Finances M. Massoudou Hassoumi.En procédant à l'ouverture de ces assises le ministre des Fina...

Conférence de presse de la Mission du Fonds Monétaire International au Niger : La mission relève une exécution budgétair…

Après un séjour de deux semaines au Niger dans le cadre de la revue du programme technique et financier signée par les autorités du Niger, il y a de cela an, la mission du Fonds Monétaire International conduite par M. Christoph A. Klingen a organisé hier 6 novembre 2017 à Niamey, une conférence de presse au cours de laquelle le chef de la mission s'est longuement appesanti sur l'état d'exécution du programme. Cette conférence de presse ...

Communiqué de presse du Fonds Monétaire International : Les services du FMI achèvent une visite au Niger

Les communiqués de presse de fin de mission contiennent des déclarations des équipes des services du FMI qui rendent compte de leurs conclusions préliminaires. Les avis exprimés dans la présente déclaration sont ceux des services du FMI et ne correspondent pas nécessairement à ceux du Conseil d'administration du FMI. À partir des conclusions préliminaires de cette mission, les services du FMI prépareront un rapport qui, sous réserve de ...

Le Premier ministre prend part au 11ème forum international économique des Amériques, à Toronto, au Canada : «Il est tem…

Toronto, la capitale de l'Etat de l'Ontario, au Canada, abrite depuis le 30 octobre dernier le 11ème forum économique international des Amériques. Ayant pour thème "redéfinir ou repenser la globalisation ", cette édition du forum international économique des Amériques regroupe les grandes multinationales ainsi que les porteurs de projets structurant pour les Amériques et le reste du monde.Le Premier ministre, Chef du gouvernement, SE. B...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le paludisme : Des efforts soutenus dans la lutte …

Le paludisme est une maladie parasitaire qui constitue un problème de santé publique au Ni...

vendredi 27 octobre 2017

Interview de Dr. Hadiza Jackou, Coordinatrice du P…

Cette année encore, le paludisme fait beaucoup de victimes au Niger : quel est le nombre d...

vendredi 27 octobre 2017

Paludisme : Le choix de lutte

La lutte contre le paludisme a été entreprise, à l'échelle internationale, par l'Organisat...

vendredi 27 octobre 2017

L'air du temps

Fuite des cerveaux : à qui la faute ?

Fuite des cerveaux : à qui la faute ?

Dès qu'on parle de fuite de cerveaux, on se tourne à première vue vers l'occident. Et pour...

vendredi 8 décembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.