Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Conférence de presse de la Mission du Fonds Monétaire International au Niger : La mission relève une exécution budgétaire satisfaisante


rencontreAprès un séjour de deux semaines au Niger dans le cadre de la revue du programme technique et financier signée par les autorités du Niger, il y a de cela an, la mission du Fonds Monétaire International conduite par M. Christoph A. Klingen a organisé hier 6 novembre 2017 à Niamey, une conférence de presse au cours de laquelle le chef de la mission s'est longuement appesanti sur l'état d'exécution du programme. Cette conférence de presse s'est déroulée en présence ministre des Finances Massoudou Hassoumi, du ministre délégué au Budget M. Ahmat Jidoud, ainsi que des cadres centraux du ministère.
Pendant son séjour au Niger, la délégation du Fonds Monétaire International a eu des entretiens avec plusieurs personnalités à la tête de l'Etat du Niger. À l'issue des discussions, la mission du FMI et le gouvernement du Niger sont parvenus à un accord sur les politiques économiques et financières susceptibles d'achever la première revue du programme. Dès l'entame de la conférence de la presse, le Chef de la mission du FMI au Niger a précisé que cet accord sera comme d'habitude soumis à l'approbation du conseil d'administration du FMI sur le Niger qui se tiendra en décembre ou début janvier 2018. Par rapport aux perspectives économiques du Niger, le programme prévoit une croissance réelle du Produit Intérieur But (PIB) de 5, 2% en 2017 et 2018. M. Christoph A. Klingen précise que le taux d'inflation devrait rester bas. Les prêts des banques à la clientèle devraient progresser d'environ 10% par an. Aussi, ajoute le chef de la mission du FMI, la poursuite de la politique budgétaire prudente permettra d'encrer la stabilité macroéconomique du pays.
En ce qui concerne les questions budgétaires, le chef de la mission du FMI au Niger note que l'exécution budgétaire a été satisfaisante en 2017 malgré les problèmes sécuritaires et l'évolution défavorable des cours des matières premières, en particulier pour l'uranium. M. Christoph A. Klingen relève que les principaux objectifs du gouvernement ont été atteints grâce à un rigoureux contrôle des dépenses. Toutefois, les recettes n'ont pas atteint le niveau prévu. La mise en œuvre des reformes structurelles progressent même si plusieurs d'entre elles tardent à se mettre en place. Pour améliorer l'assiette fiscale, le gouvernement du Niger a déjà mis en place une cellule du budget 2018. « Bien que certaines mesures ne soient peut être pas populaires, il est nécessaire de renforcer la mobilisation des recettes internes à l'aide des mesures concrètes. Il est tout aussi indispensable de renforcer davantage les finances publiques et de créer un espace pour le débat social et le développement, nécessaires pour le pays. Le budget élaboré par l'Etat du Niger constitue également un pas en avant et important vers la réalisation des objectifs budgétaires qui ont été imposés par l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) pour 2020 », a souligné M. Christoph A. Klingen.
La mission du FMI au Niger a aussi discuté avec le gouvernement sur les politiques visant à développer un solide secteur privé qui reste et demeure le moteur de la croissance. Tout le monde est unanime sur le fait que le secteur privé est indispensable pour la réussite économique, ainsi que pour la réduction de la pauvreté. Le programme prévoit de consolider les progrès accomplis en continuant à améliorer les indicateurs sur l'environnement des affaires. A cet égard, l'apurement des arriérés des paiements intérieurs que le gouvernement s'évertue de boucler dans les meilleurs délais serait un véritable et sérieux coup de pousse pour le secteur privé. Dans cette optique, il est convenu de prendre plusieurs mesures afin de diversifier l'économie nigérienne d'une part et d'autre part de maitriser la rapide croissance démographique, a indiqué le chef de la mission FMI au Niger.
À propos de la reforme budgétaire
Le chef de la mission du FMI au Niger M. Christoph A. Klingen note que certaines mesures prises par le gouvernement dans le cadre du budget étaient claires même si elles ne sont peut être pas populaires. «Si ces mesures n'étaient pas populaires, il n'en reste pas moins qu'elles sont incontournables pour l'accroissement de la mobilisation des ressources intérieures. La mobilisation des ressources intérieures du Niger reste l'une des plus faibles au monde. La nécessité de la mobilisation de ces ressources supplémentaires s'explique par deux raisons : avoir des finances publiques solides, un cadre macroéconomique robuste et pour une économie prospère et enfin accélérer les dépenses de développement notamment dans les domaines sociaux où les besoins sont énormes. Nous pensons que le gouvernement est sur la bonne voie parce que ce sont des mesures qui prennent un peu de temps avant de voir les résultats. Nous ressentons quand même qu'il y a un engagement à mieux faire », a fait remarquer le chef de la mission du FMI.
De la diversification de l'économie
Répondant à une question qui lui a été posée dans ce sens, le ministre des Finances M. Massoudou Hassoumi estime que la diversification de l'économie ne se décrète pas. Il faut du temps avec des mesures qui entraineront progressivement cette diversification. «À l'heure actuelle, le Niger dispose d'une structure économique archaïque avec plus de 40 % du PIB qui est rural. Par contre, les autres pays de l'UEMOA tels que le Sénégal, la Cote d'Ivoire, le Burkina Faso etc., sont en train de changer leur structure économique » a expliqué le ministre des Finances avant d'ajouter que le Niger doit prendre des mesures visant à faire évoluer sa structure économique pour éviter un retard dans le groupe et parler le même langage avec les partenaires de notre institution commune. C'est la raison pour laquelle le Niger a pris un certain nombre de décisions dans le cadre du Doing Business. Les résultats enregistrés par le Niger dans ce sens démontrent à suffisance la volonté des autorités d'appuyer le secteur privé. Pour davantage matérialiser cette volonté, le gouvernement a pris dans le cadre du budget 2018 un certain nombre de mesures fiscales dont le but est de décourager les operateurs à rester dans le secteur informel ; il faut plutôt les amener à migrer vers le secteur formel. « En fiscalisant davantage nous créons aussi les conditions pour l'élargissement de l'assiette fiscale ; pour que chacun commence à contribuer à l'effort fiscal national. Un Etat, c'est des finances publiques saines. C'est aussi des finances fortes qui permettent d'avoir un espace budgétaire pour investir dans les secteurs productifs», a conclu le ministre des Finances.
Hassane Daouda(onep)
07/11/17

Economie

Point de Presse des députés Adamou Namata et Mano Aghali à Agadez : Eclairages sur la loi de finances 2019, les mouvemen…

Point de Presse des députés Adamou Namata et Mano Aghali à Agadez : Eclairages sur la loi de finances 2019, les mouvements migratoires et l'orpaillage dans le Ténéré et le massif de l'Aïr

Une mission parlementaire a séjourné pendant deux semaines dans la région d'Agadez pour échanger avec les différents acteurs sur la loi de finances pour l'année budgétaire 2019 ; les mouvements migratoires et l'orpaillage dans le Ténéré et le massif de l'Aïr. À l'issue des visites de terrain et des consultations sur les différentes thématiques, les députés Adamou Namata, président de la Commission des Finances de l'Assemblée nationale e...

Communiqué de presse du Fonds Monétaire International (MFI) : Le conseil d'administration du FMI approuve en faveur du N…

Communiqué de presse du Fonds Monétaire International (MFI) : Le conseil d'administration du FMI approuve en faveur du Niger un décaissement de 19,5 millions de dollars pour consolider la stabilité macroéconomique du pays

Le conseil d'administration du FMI achève la troisième revue de l'accord au titre de la facilité élargie de crédit.L'achèvement de la revue permet de décaisser 14,1 millions de DTS (environ 19,5 millions de dollars) en faveur du Niger et d'accroître l'accès du pays aux ressources du FMI de 75 à 90 % de sa quote-part.Le programme économique du Niger vise à consolider la stabilité macroéconomique et à stimuler la croissance.Le 10 décembre...

Rapport sur l'Afrique et le Niger : les tendances économiques : La croissance économique du Niger s'accélère en dépit de…

Rapport sur l'Afrique et le Niger : les tendances économiques : La croissance économique du Niger s'accélère en dépit des risques sécuritaires, selon le représentant résident du FMI

Le représentant résident du Fonds Monétaire International (FMI) au Niger M. Mehmet Cangul a partagé jeudi 29 novembre dernier dans l'après-midi avec les autorités nigériennes les résultats d'un rapport intitulé « l'Afrique et le Niger : les tendances économiques. Cette analyse économique résulte d'un modèle propre à l'auteur mais qui s'inspire véritablement de la littérature économique. Le modèle en question traite de façon globale de l...

Niger/Banque Africaine de Développement : La BAD débloque 28 millions de dollars en soutien aux réformes économiques au …

Niger/Banque Africaine de Développement : La BAD débloque 28 millions de dollars en soutien aux réformes économiques au Niger

Satisfait des résultats de la mise en œuvre de la première phase du Programme d'appui aux réformes et à la résilience économique (PARRE) au Niger, le Conseil d'administration de la Banque africaine de développement a accordé, le mardi 27 novembre 2018, une nouvelle assistance financière de 28 millions de dollars, répartie en un prêt du Fonds africain de développement de 14 millions de dollars et un don de la Facilité d'appui à la transi...

Réunion du comité de pilotage des appuis budgétaires de l'Union Européenne au Niger : Inauguration d'un dialogue pour un…

Réunion du comité de pilotage des appuis budgétaires de l'Union Européenne au Niger : Inauguration d'un dialogue pour une meilleure orientation dans la mise en œuvre des programmes

Le comité de pilotage des appuis budgétaires de l'Union Européenne au Niger s'est réuni hier au sein de la direction générale du Trésor et de la comptabilité publique sous la présidence du ministre des finances, M Hassoumi Massoudou, ordonnateur national des fonds FED. La réunion de cette instance s'est tenue en présence de l'ambassadeur, Cheffe de délégation de l'Union Européenne au Niger, Mme Denise Elena Ionete, de plusieurs membres ...

Deuxième réunion du comité de pilotage des Reformes de Gestion des Finances Publiques (PRGFP) : Faire le point de la mis…

Deuxième réunion du comité de pilotage des Reformes de Gestion des Finances Publiques (PRGFP) : Faire le point de la mise en œuvre du Plan d'Actions Prioritaires 2018

Après la session inaugurale intervenue en février dernier, le Ministre des Finances M. Hassoumi Massoudou a présidé hier matin, la deuxième session au titre de l'année 2018 du Comité de Pilotage des Reformes de Gestion des Finances Publiques. Il s'est agi pour les membres du comité de faire le point de la mise en œuvre du Plan d'actions Prioritaires pour l'année 2018, basé sur la matrice 2017-2020 du Programme des Reformes de Gestion de...

Atelier de validation de la Stratégie Nationale de Finance Inclusive (SNFI) révisée : Pour l'harmonisation de la stratég…

Atelier de validation de la Stratégie Nationale de Finance Inclusive (SNFI) révisée : Pour l'harmonisation de la stratégie du Niger dans un contexte d'évolution de la finance inclusive

Dans un pays comme le nôtre où l'écrasante majorité de la population vit en milieu rural, la finance inclusive est appelée à jouer un rôle majeur dans le processus de développement économique et social. C'est d'ailleurs pour cette raison que le gouvernement nigérien s'est doté en 2015 d'une Stratégie Nationale de Finance Inclusive (SNFI). Cette dernière a fait l'objet de révision à travers un groupe de travail mis en place à cet effet l...

Conférence de presse conjointe Ministre des Finances –Mission FMI : «La croissance devrait passer de 5,2% en 2018 à 6,5%…

Conférence de presse conjointe Ministre des Finances –Mission FMI : «La croissance devrait passer de 5,2% en 2018 à 6,5% en 2019» selon M. Christoph A. Klinge, chef de la mission du FMI

Au terme d'une mission du Fonds monétaire international (FMI) ayant séjourné dans notre pays, le ministre des Finances, M. Hassoumi Massoudou et le chef de la mission du Fonds Monétaire International (FMI), M. Christoph A. Klinge par ailleurs Chef Division Adjoint Département Afrique ont animé hier matin, une conférence de presse conjointe au ministère des Finances à Niamey. Il s'est agi de conclure la troisième revue du programme appuy...

Signature d'une convention entre l'AFD et le gouvernement : Une aide budgétaire française de 6,6 milliards de FCFA au pr…

Signature d'une convention entre l'AFD et le gouvernement : Une aide budgétaire française de 6,6 milliards de FCFA au profit du Niger

Le ministre des Finances M. Hassoumi Massoudou, la Directrice Afrique de l'Agence française de développement (AFD) et la Directrice générale du Trésor français ont signé le 08 octobre dernier à Paris en France une convention d'aide budgétaire pour un montant de 10 millions d'Euros, soit 6,6 milliards de FCFA. Cet appui s'inscrit dans le cadre de l'aide budgétaire française en soutien à la mise en œuvre du Programme économique et financi...

Energie/Pétrole: Bataille serrée entre indiens et chinois pour SAVANNAH Petroleum

Energie/Pétrole: Bataille serrée entre indiens et chinois pour SAVANNAH Petroleum

Présente au Niger depuis 2014 suite à l'acquisition de son premier permis (R1/R2) d'Agadem, Savannah Petroleum qui a commencé sa campagne de forage cette année, peut se targuer d'avoir déjà à son actif quatre découvertes sur quatre tentatives. Cent pour cent de réussite que n'ont pas manqué de saluer les spécialistes du secteur sur le plan international. Le champ d'Amdigh en particulier constitue le point d'orgue de ce succès, car il es...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Tillabéri, la capitale du fleuve : Terre propice a…

Tillabéri, la capitale du fleuve : Terre propice aux cultures de contre saison et au pâturage

La région de Tillabéri compte 31 aménagements hydro agricoles dont 30 pour la production d...

vendredi 11 janvier 2019

Au bord du Djoliba : Les riverains menacés par la …

Au bord du Djoliba : Les riverains menacés par la crue

De l'autre côté de la rive, qui sert comme une sorte de gare fluviale reliant les localité...

vendredi 11 janvier 2019

La gomme arabique du Niger : Vers la relance de la…

La gomme arabique du Niger : Vers la relance de la filière

La filière de la gomme arabique a connu dans les années 60 et ce jusqu'en 1980, un essor s...

jeudi 10 janvier 2019

L'air du temps

Notre identité, nos valeurs ancestrales

Notre identité, nos valeurs ancestrales

«Un peuple sans culture est un peuple sans âme », disait l'écrivain nigérian Anthony Biako...

vendredi 11 janvier 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.