Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

M. Zakari Oumarou, Coordonnateur Technique de l'Enquête Harmonisée sur les Conditions de Vie des Ménages (EHCVM) auprès des Etats membres de l'UEMOA: «Les données collectées au cours de ces opérations de collecte sont confidentielles et ne servent qu


INSMonsieur le Coordonnateur, l'Institut National de la Statistique (INS) réalise la première Enquête Harmonisée sur les Conditions de Vie des Ménages (EHCVM) auprès des Etats membres de l'UEMOA. Pouvez-vous nous expliquer ce qu'est d'abord une enquête harmonisée sur les conditions de vie des ménages ?
Avant de répondre à vos questions, permettez-moi d'abord de remercier très sincèrement votre journal, pour l'intérêt qu'il porte à nos différents types d'activités et plus spécialement celles liées aux questions de statistiques et de démographie qui, je dois le dire, sont d'un intérêt capital dans un pays comme le nôtre. Est-il encore besoin de rappeler que ce sont les données recueillies par les statistiques qui permettent de mesurer le degré d'avancée dans un pays ? Pour ce qui est de votre question, à savoir qu'est-ce qu'une enquête harmonisée sur les conditions de vie des ménages, j'aimerais rappeler que les micro-données nécessaires au suivi et l'évaluation des politiques publiques proviennent principalement de quatre (4) sources : les enquêtes auprès des ménages, les recensements de la population ; les statistiques de sources administratives et les données électroniques.
L'une des difficultés que nous rencontrons est la non fiabilité des données électroniques et/ ou administratives, tandis que les statistiques administratives ne portent que sur les individus en lien avec l'administration. Quant aux recensements généraux de la population, leurs coûts financiers sont tels qu'on ne peut les réaliser qu'une fois tous les 10 ans au minimum alors que les besoins sont pressants. De ce fait, les enquêtes constituent la principale source de données pour la production de l'information statistique dans nos pays en développement. Ce constat ayant été fait dans nombre de pays, la commission de l'UEMOA a réalisé une étude sur l'état de la pauvreté au sein de l'UEMOA, qui a relevé que « les variabilités des méthodes et des périodes des mesures de la pauvreté réduisent les comparabilités spatiales et temporelles entre pays ». Ceci a conduit la commission de l'UEMOA à envisager un projet d'harmonisation et de modernisation des enquêtes auprès des ménages dans les Etats membres. Voilà donc pour ce qui est de la définition de l'enquête Harmonisée...

En quoi cette démarche constitue-t-elle, en soi, une nouveauté ?
Les deux raisons qui plaident pour cette harmonisation sont d'une part la nécessité de disposer au niveau international, de normes en matière d'enquêtes pour le suivi de la pauvreté et des conditions de vie des ménages comme dans tous les autres domaines de la statistique, et d'autre part, l'adoption des Objectifs de Développement Durable (ODD) pour la période 2015-2030. Ce projet, permettez-moi d'insister, présente plusieurs avantages : l'harmonisation facilitera la comparaison des données statistiques des différents pays. Ensuite, elle rend plus facile le dialogue sur la pauvreté en ce sens qu'elle permet de calculer des indicateurs de manière plus transparente pour tous les acteurs (gouvernement, société civile, universitaires, organisation internationales,...). On sait que dans nombre de pays, les chiffres sur la pauvreté sont souvent contestés. Quand ils ne le sont pas par les autorités, ils le sont par la Société Civile.

Quelles sont les objectifs poursuivis par cette enquête ?
Le principal objectif est de renforcer la capacité des Instituts Nationaux de la Statistique (INS) des Etats membres de l'UEMOA, de façon à produire régulièrement des données pertinentes, fiables et comparables dans le temps et entre pays, dans le domaine des conditions de vie des ménages et de la pauvreté.

Quelles sont les principales cibles ?
Les principales cibles de cette enquête sont les populations et les communautés dans lesquelles elles vivent. Cette enquête concerne l'ensemble du territoire national.

Comment se prépare cette importante enquête ?
Rappelons tout d'abord que cette enquête est financée par la Banque Mondiale qui a mis à la disposition de l'UEMOA, les moyens qu'il faut. Ensuite un accord subsidiaire a été signé entre l'UEMOA et les Instituts Nationaux de la Statistique des pays membres. A l'INS, après la signature de cet accord, il a été mis en place une équipe de coordination dirigée par le Directeur général. Cette équipe est chargée de l'élaboration de la méthodologie et des outils de collecte des données. Elle est également chargée de la formation des agents enquêteurs, la supervision de la collecte des données sur le terrain. Elle est également chargée de veiller à la qualité des données collectées sur le terrain.
Actuellement nous sommes à l'étape de déploiement des équipes de collecte de données sur le terrain de la vague 1 de la 1ère enquête. En effet, il convient de vous informer qu'il est prévu la réalisation de deux enquêtes, avec chacune deux vagues. Ainsi, il sera déployé sur le terrain, 15 équipes composées chacune d'un contrôleur et de trois agents enquêteurs. Ces équipes sillonneront l'ensemble du pays pendant trois mois. Enfin, pour se rendre compte de l'évolution de la collecte des données sur le terrain et surtout pour veiller à la qualité de ces données, des missions de supervision sont prévues et seront réalisées par des cadres de l'INS.

Quel est le montant du financement de cette enquête ?
Le budget de la première enquête avec deux vagues est estimé à 1milliard 121 millions 399 mille 400 F.CFA.

Quels sont les principaux partenaires techniques et financiers qui y contribuent ?
Les principaux partenaires techniques et financiers de l'EHCVM sont l'UEMOA et la Banque Mondiale.

Avez-vous un message particulier à l'endroit des populations?
Nous lançons un vibrant appel aux populations pourqu'elles apportent tout l'appui nécessaire aux enquêteurs et qu'elles répondent en toute franchise aux questions qui leur seront posées. Elles doivent savoir que les données collectées au cours de ces opérations de collecte sont confidentielles et ne servent qu'à l'établissement des tableaux statistiques.

Réalisée par Oumarou Moussa(onep)
19/10/18

Economie

Point de Presse des députés Adamou Namata et Mano Aghali à Agadez : Eclairages sur la loi de finances 2019, les mouvemen…

Point de Presse des députés Adamou Namata et Mano Aghali à Agadez : Eclairages sur la loi de finances 2019, les mouvements migratoires et l'orpaillage dans le Ténéré et le massif de l'Aïr

Une mission parlementaire a séjourné pendant deux semaines dans la région d'Agadez pour échanger avec les différents acteurs sur la loi de finances pour l'année budgétaire 2019 ; les mouvements migratoires et l'orpaillage dans le Ténéré et le massif de l'Aïr. À l'issue des visites de terrain et des consultations sur les différentes thématiques, les députés Adamou Namata, président de la Commission des Finances de l'Assemblée nationale e...

Communiqué de presse du Fonds Monétaire International (MFI) : Le conseil d'administration du FMI approuve en faveur du N…

Communiqué de presse du Fonds Monétaire International (MFI) : Le conseil d'administration du FMI approuve en faveur du Niger un décaissement de 19,5 millions de dollars pour consolider la stabilité macroéconomique du pays

Le conseil d'administration du FMI achève la troisième revue de l'accord au titre de la facilité élargie de crédit.L'achèvement de la revue permet de décaisser 14,1 millions de DTS (environ 19,5 millions de dollars) en faveur du Niger et d'accroître l'accès du pays aux ressources du FMI de 75 à 90 % de sa quote-part.Le programme économique du Niger vise à consolider la stabilité macroéconomique et à stimuler la croissance.Le 10 décembre...

Rapport sur l'Afrique et le Niger : les tendances économiques : La croissance économique du Niger s'accélère en dépit de…

Rapport sur l'Afrique et le Niger : les tendances économiques : La croissance économique du Niger s'accélère en dépit des risques sécuritaires, selon le représentant résident du FMI

Le représentant résident du Fonds Monétaire International (FMI) au Niger M. Mehmet Cangul a partagé jeudi 29 novembre dernier dans l'après-midi avec les autorités nigériennes les résultats d'un rapport intitulé « l'Afrique et le Niger : les tendances économiques. Cette analyse économique résulte d'un modèle propre à l'auteur mais qui s'inspire véritablement de la littérature économique. Le modèle en question traite de façon globale de l...

Niger/Banque Africaine de Développement : La BAD débloque 28 millions de dollars en soutien aux réformes économiques au …

Niger/Banque Africaine de Développement : La BAD débloque 28 millions de dollars en soutien aux réformes économiques au Niger

Satisfait des résultats de la mise en œuvre de la première phase du Programme d'appui aux réformes et à la résilience économique (PARRE) au Niger, le Conseil d'administration de la Banque africaine de développement a accordé, le mardi 27 novembre 2018, une nouvelle assistance financière de 28 millions de dollars, répartie en un prêt du Fonds africain de développement de 14 millions de dollars et un don de la Facilité d'appui à la transi...

Réunion du comité de pilotage des appuis budgétaires de l'Union Européenne au Niger : Inauguration d'un dialogue pour un…

Réunion du comité de pilotage des appuis budgétaires de l'Union Européenne au Niger : Inauguration d'un dialogue pour une meilleure orientation dans la mise en œuvre des programmes

Le comité de pilotage des appuis budgétaires de l'Union Européenne au Niger s'est réuni hier au sein de la direction générale du Trésor et de la comptabilité publique sous la présidence du ministre des finances, M Hassoumi Massoudou, ordonnateur national des fonds FED. La réunion de cette instance s'est tenue en présence de l'ambassadeur, Cheffe de délégation de l'Union Européenne au Niger, Mme Denise Elena Ionete, de plusieurs membres ...

Deuxième réunion du comité de pilotage des Reformes de Gestion des Finances Publiques (PRGFP) : Faire le point de la mis…

Deuxième réunion du comité de pilotage des Reformes de Gestion des Finances Publiques (PRGFP) : Faire le point de la mise en œuvre du Plan d'Actions Prioritaires 2018

Après la session inaugurale intervenue en février dernier, le Ministre des Finances M. Hassoumi Massoudou a présidé hier matin, la deuxième session au titre de l'année 2018 du Comité de Pilotage des Reformes de Gestion des Finances Publiques. Il s'est agi pour les membres du comité de faire le point de la mise en œuvre du Plan d'actions Prioritaires pour l'année 2018, basé sur la matrice 2017-2020 du Programme des Reformes de Gestion de...

Atelier de validation de la Stratégie Nationale de Finance Inclusive (SNFI) révisée : Pour l'harmonisation de la stratég…

Atelier de validation de la Stratégie Nationale de Finance Inclusive (SNFI) révisée : Pour l'harmonisation de la stratégie du Niger dans un contexte d'évolution de la finance inclusive

Dans un pays comme le nôtre où l'écrasante majorité de la population vit en milieu rural, la finance inclusive est appelée à jouer un rôle majeur dans le processus de développement économique et social. C'est d'ailleurs pour cette raison que le gouvernement nigérien s'est doté en 2015 d'une Stratégie Nationale de Finance Inclusive (SNFI). Cette dernière a fait l'objet de révision à travers un groupe de travail mis en place à cet effet l...

Conférence de presse conjointe Ministre des Finances –Mission FMI : «La croissance devrait passer de 5,2% en 2018 à 6,5%…

Conférence de presse conjointe Ministre des Finances –Mission FMI : «La croissance devrait passer de 5,2% en 2018 à 6,5% en 2019» selon M. Christoph A. Klinge, chef de la mission du FMI

Au terme d'une mission du Fonds monétaire international (FMI) ayant séjourné dans notre pays, le ministre des Finances, M. Hassoumi Massoudou et le chef de la mission du Fonds Monétaire International (FMI), M. Christoph A. Klinge par ailleurs Chef Division Adjoint Département Afrique ont animé hier matin, une conférence de presse conjointe au ministère des Finances à Niamey. Il s'est agi de conclure la troisième revue du programme appuy...

Signature d'une convention entre l'AFD et le gouvernement : Une aide budgétaire française de 6,6 milliards de FCFA au pr…

Signature d'une convention entre l'AFD et le gouvernement : Une aide budgétaire française de 6,6 milliards de FCFA au profit du Niger

Le ministre des Finances M. Hassoumi Massoudou, la Directrice Afrique de l'Agence française de développement (AFD) et la Directrice générale du Trésor français ont signé le 08 octobre dernier à Paris en France une convention d'aide budgétaire pour un montant de 10 millions d'Euros, soit 6,6 milliards de FCFA. Cet appui s'inscrit dans le cadre de l'aide budgétaire française en soutien à la mise en œuvre du Programme économique et financi...

Energie/Pétrole: Bataille serrée entre indiens et chinois pour SAVANNAH Petroleum

Energie/Pétrole: Bataille serrée entre indiens et chinois pour SAVANNAH Petroleum

Présente au Niger depuis 2014 suite à l'acquisition de son premier permis (R1/R2) d'Agadem, Savannah Petroleum qui a commencé sa campagne de forage cette année, peut se targuer d'avoir déjà à son actif quatre découvertes sur quatre tentatives. Cent pour cent de réussite que n'ont pas manqué de saluer les spécialistes du secteur sur le plan international. Le champ d'Amdigh en particulier constitue le point d'orgue de ce succès, car il es...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Tillabéri, la capitale du fleuve : Terre propice a…

Tillabéri, la capitale du fleuve : Terre propice aux cultures de contre saison et au pâturage

La région de Tillabéri compte 31 aménagements hydro agricoles dont 30 pour la production d...

vendredi 11 janvier 2019

Au bord du Djoliba : Les riverains menacés par la …

Au bord du Djoliba : Les riverains menacés par la crue

De l'autre côté de la rive, qui sert comme une sorte de gare fluviale reliant les localité...

vendredi 11 janvier 2019

La gomme arabique du Niger : Vers la relance de la…

La gomme arabique du Niger : Vers la relance de la filière

La filière de la gomme arabique a connu dans les années 60 et ce jusqu'en 1980, un essor s...

jeudi 10 janvier 2019

L'air du temps

Notre identité, nos valeurs ancestrales

Notre identité, nos valeurs ancestrales

«Un peuple sans culture est un peuple sans âme », disait l'écrivain nigérian Anthony Biako...

vendredi 11 janvier 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.