Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Vente en détail des aliments pour bétail à Niamey : Un business florissant autour de l'élèvage urbain


vente-1A chaque coin de rue, dans la capitale Niamey, il y' a un espace dédié à la vente en détail d'aliments pour bétail. Cette activité commerciale bien que faisant vivre des centaines de personnes et des familles, pose plusieurs problèmes de salubrité et de circulation dans le centre-ville et ses périphéries. La vente en détail des aliments pour bétail à Niamey a par contre la réputation de favoriser l'embouche bovine, une activité génératrice de revenus pratiquée par de nombreuses femmes et groupements de femmes de la Capitale.
Dans les quartiers et sur les trottoirs des boulevards à Niamey, les étals de vente en détail des aliments pour bétail deviennent de plus en plus visibles. Cette forme d'activité génératrice de revenus, autrefois pratiquée par des ressortissants du Zarmaganda à côté de la vente de bois, prolifère ces dernières années dans la ville et attire des jeunes venus de plusieurs régions du pays. La cause principale de cette ruée vers la vente en détail d'aliments pour bétail est toute simple. Ces derniers temps, avec la raréfaction des aires de pâturages à Niamey et autour de la région, la demande pour ce type d'aliments a explosée. En plus, mettre sur pied une activité génératrice de revenus de ce type qui s'exerce en plein air sur la place publique, nécessite peu de capital financier.
Du son de blé et dernièrement des autres céréales, des feuilles de haricot, d'acacia, des coques broyées d'arachide, en passant par différents types de pierre à lécher, la profession de vente d'aliments pour bétail s'est structurée davantage dans l'informel avec plus de produits qui viennent non seulement de la région de Tillabéry, mais aussi des régions de Dosso et Maradi. A Niamey, le sac de coques broyées d'arachide se vend à 2.000 FCFA, celui de niébé 6.000F CFA. Le sac de fruits et de feuilles d'acacia se vendent respectivement à 6.000 et 4.000F CFA. Le sac de son de mil se négocie à 14.000F alors que celui du blé, acheté localement à Niamey coûte 4.000F CFA. Tous ces produits se vendent aussi en « tiya », la mesure locale.
A peine la douzaine d'années révolues, Bassirou est veilleur de nuit et revendeur pour le compte de son père dans le 5ème arrondissement communal de la ville Niamey, non loin du marché Harobanda. Sans être complexé à la vue du micro, il nous livre les noms, les mesures et les prix correspondants de chaque produit, à la manière d'un guide expérimenté. Son père nous confie-t-il, réceptionne les produits venant du Zarmaganda dans l'enceinte du marché à bétail de Tourakou. « Le sac de son de blé de 25 kg se vend ici à 4.000F CFA », nous indique-t-il, avant que son grand frère ne mette un terme à l'entretien, craignant sans nul doute d'attirer l'attention sur ce business familial florissant qui occupe presque entièrement la chaussée.vente-2
A l'autre bout de la ville, cette fois-ci dans le 2ème arrondissement M. Issiaka opère sur son bout de trottoir qui lui sert à vendre des aliments pour bétail. Se lancer dans la vente d'aliments pour bétail, nous lance-t-il fièrement, n'est pas une mince affaire. Au regard du succès sans cesse croissant de son commerce, ce jeune ressortissant de Maradi se félicite d'avoir su garder de bonnes relations avec ses parents et amis restés sur place. En effet, affirme-t-il, les relations sociales cordiales « me permettent de ratisser facilement les villages et hameaux de la région de Maradi, de collecter les produits dont j'ai besoin pour mon commerce, de les stocker et de finalement les acheminer sur Niamey par camion ».
La consommation galopante d'aliments pour bétail dans les grandes villes du Niger pose un double problème urbain et rural. La rentabilité de ce commerce fait en sorte que sur chaque artère, surtout dans la capitale administrative, les étals ne font que proliférer du jour au lendemain. Cette occupation anarchique des artères des boulevards pose un sérieux problème d'urbanisation et d'assainissement, et quelques fois de sécurité dans les grandes villes. Dans les zones rurales, la politique du balayage des champs pour extirper la moindre herbe et l'envoyer en ville pour commercialisation, appauvrit d'avantage les terres arables et affame les animaux.

Par Souleymane Yahaya (Stragiaire)

15/02/19

Economie

Sommet régional sur l'Initiative de financement en faveur des femmes entrepreneures (WE-FI) : Le Premier ministre Brigi …

Sommet régional sur l'Initiative de financement en faveur des femmes entrepreneures (WE-FI) : Le Premier ministre Brigi Rafini prend part aux travaux

Le Premier ministre, Chef du gouvernement SE. Brigi Rafini séjourne depuis hier à Abidjan en Côte d'Ivoire. Dans la capitale ivoirienne, le Chef du gouvernement représentera le Président de la République SE. Issoufou Mahamadou, au sommet régional sur l'initiative de financement en faveur des femmes entrepreneures (WE-FI). Le Premier ministre est accompagné dans ce déplacement par M. Albadé Abouba, ministre d'Etat, ministre de l'Agricult...

Rencontre d'échanges entre le Ministre du Commerce et les Opérateurs Economiques : La stabilité des prix pendant le mois…

Rencontre d'échanges entre le Ministre du Commerce et les Opérateurs Economiques : La stabilité des prix pendant le mois de ramadan au menu de la rencontre

A la veille de chaque mois béni de Ramadan, il est devenu une tradition pour le Ministère du Commerce et de la Promotion du Secteur privé d'organiser des rencontres d'échanges avec tous les acteurs économiques. C'est ainsi que le ministre du Commerce et de la Promotion du secteur privé M. Sadou Seydou s'est entretenu hier matin dans la salle de réunions de la Chambre de Commerce de Niamey, avec les opérateurs économiques pour échanger d...

Signature de convention entre le Fonds de Solidarité Africain et la Faîtière des Caisses Populaires du Burkina Faso : 2,…

Signature de convention entre le Fonds de Solidarité Africain et la Faîtière des Caisses Populaires du Burkina Faso : 2,5 milliards de FCFA pour accroitre le financement des PME et PMI du Burkina Faso

Le Directeur Général du Fonds de Solidarité Africain (FSA), M. Ahmadou Abdoulaye Diallo et le Directeur Général de la Faîtière des Caisses Populaires (FCP) du Burkina Faso, M. Daouda Sawadago ont officiellement paraphé hier matin, au siège du FSA à Niamey, les documents portant garantie de portefeuille en faveur de la FCP-BF. D'un montant global de 2,5 milliards de FCFA, cet accord de partenariat permettra à la FCP du Burkina Faso de di...

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat préside la réunion sur le Doing Business

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat préside la réunion sur le Doing Business

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou a présidé hier matin dans la salle habituelle de délibérations du Conseil des ministres la réunion sur le Doing Business. La réunion a enregistré la présence de plusieurs acteurs intervenant dans le cadre de l'amélioration du climat des affaires au Niger.Au sortir de la réunion, le ministre Conseiller Spécial du Président de la République, président du Dispositif Insti...

Réunion des ministres des Finances de la Zone Franc : Examiner la situation économique sur l'état de la convergence au s…

Réunion des ministres des Finances de la Zone Franc : Examiner la situation économique sur l'état de la convergence au sein de la CEMAC et de l'UEMOA

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, S.E Brigi Rafini, a présidé hier, au Palais des Congrès de Niamey, la réunion des ministres des Finances de la Zone Franc. Cette rencontre qui regroupe l'ensemble des Etats membres et des responsables d'institutions monétaires et partenaires constitue un cadre approprié d'échanges pour examiner la situation économique sur l'état de la convergence nominale et réelle au sein des deux grands blocs...

Rencontre entre les membres du dispositif Doing Business et les Contributeurs : Partager avec les contributeurs les refo…

Rencontre entre les membres du dispositif Doing Business et les Contributeurs : Partager avec les contributeurs les reformes mises en œuvre par l'Etat pour améliorer le climat des Affaires au Niger

Les performances enregistrées par le Niger dans le cadre du classement Doing Business de la Banque Mondiale sont incontestablement liées aux réformes engagées pour améliorer le climat des affaires. C'est pour davantage réaliser un bond significatif au cours du prochain classement que les membres du dispositif institutionnel d'amélioration et de suivi du climat des Affaires ont convoqué le 22 mars dernier au Palais des Congrès de Niamey,...

Signature d'un Protocole d'accord entre la Principauté de Monaco et notre pays : 600.000 d'Euros alloués par la Principa…

Signature d'un Protocole d'accord entre la Principauté de Monaco et notre pays : 600.000 d'Euros alloués par la Principauté de Monaco pour la gestion des catastrophes et la lutte contre les crises alimentaires

Peu après l'audience avec le Chef du Gouvernement, le ministre des affaires étrangères de la Principauté de Monaco et le directeur du Cabinet du Premier Ministre, Hamadou Adamou Souley, président du Dispositif National de Prévention et de Gestion des Crises Alimentaires (DNPGCA), ont procédé, hier après-midi, à la signature d'un Protocole d'accord sur la poursuite de l'application dudit dispositif, pour la période 2019-2021.Intervenant ...

Conférence de presse du Comité de Direction de Niger Télécom : La société de Téléphonie annonce la mise en service de 5 …

Conférence de presse du Comité de Direction de Niger Télécom : La société de Téléphonie annonce la mise en service de 5 nouvelles offres

Le Directeur Général de Niger Télécom, Dr Abdou Harouna a présidé une conférence de presse du comité de Direction de la société. L'objet de cette conférence de presse est l'annonce pour la clientèle de cette société de nouvelles offres de communication.A l'entame de cette conférence de presse, le Directeur Général a rappelé qu'il y'a quelques mois la société a présenté un bilan annuel satisfaisant, et a promis des belles perspectives po...

Journée d'information du processus de Zone de Libre-Echange Continentale Africaine (ZLECAF) : Renforcer les capacités du…

Journée d'information du processus de Zone de Libre-Echange Continentale Africaine (ZLECAF) : Renforcer les capacités du personnel à comprendre la ZLECAf

Le ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé a présidé, hier matin, la cérémonie d'ouverture de la journée d'information du processus de la Zone de Libre-Echange Continentale Africaine (ZLECAf) à l'attention du personnel relevant de son département ministériel.Intervenant à cette occasion, le ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé, M. Sadou Seydou, a d'abord rappelé que le processus de la ZLECAf qui a ét...

Message du ministre du Commerce et de la Promotion du secteur privé : Des mesures pour favoriser l'émergence de l'économ…

Message du ministre du Commerce et de la Promotion du secteur privé : Des mesures pour favoriser l'émergence de l'économie numérique au Niger

A l'instar du reste de la communauté internationale, notre pays célèbre aujourd'hui la Journée Mondiale des Droits des Consommateurs. A cette occasion, le ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé, M. Sadou Seydou, a livré un message dans lequel il a souligné l'importance de cette journée. Le thème retenu pour commémorer la journée mondiale des Droits des Consommateurs est « des produits connectés de confiance ».Dans le m...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Tresses traditionnelles nigériennes : Derrière la …

Tresses traditionnelles nigériennes : Derrière la beauté, se cache toute une symbolique

Au-delà de la beauté artistique et visuelle, la tresse symbolise une forme d'expression po...

jeudi 18 avril 2019

Tresse traditionnelle

Tresse traditionnelle

La tresse traditionnelle a longtemps été un des métiers les plus reconnus à la femme nigér...

jeudi 18 avril 2019

Santé et sécurité au travail : Peu d'importance ac…

Santé et sécurité au travail : Peu d'importance accordée à la question

La problématique traite de la protection des travailleurs contre les maladies, les acciden...

jeudi 4 avril 2019

L'air du temps

Endiguer le banditisme urbain

Endiguer le banditisme urbain

Il y a environ une semaine, la Police Nationale a une fois de plus mis hors d'état de nuir...

jeudi 18 avril 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.