Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

EDITORIAL : Vision et volonté communes




DG onepLa Chancelière allemande, Angela Merkel, est attendue ce lundi en fin de matinée à Niamey, dans le cadre d'une tournée africaine qui la conduira au Mali, au Niger et en Ethiopie. L'étape nigérienne est d'une importance capitale pour la Chancelière, notre pays étant un carrefour central dans le dispositif sécuritaire du Sahel et dans la nouvelle stratégie européenne de lutte contre la migration clandestine. Le Gouvernement allemand l'a d'ailleurs rappelé, vendredi dernier, dans un communiqué officiel, en soulignant que le Niger est pour l'Allemagne ''un partenaire central (...), un pays-clé dans la lutte contre le terrorisme et la migration illégale''.
C'est donc une visite officielle, pour reprendre le langage diplomatique, mais cette visite de la Chancelière allemande en terre nigérienne est surtout une excellente opportunité pour renforcer la coopération nigéro-germanique dans les domaines sécuritaires, notamment au niveau de la lutte contre le terrorisme et la migration clandestine, et aussi pour booster le partenariat économique ''gagnant-gagnant''.
Cette visite, c'est aussi la réaffirmation du soutien indéfectible de la République Fédérale d'Allemagne au Niger, un pays qui se trouve en première ligne de la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme. C'est aussi et surtout, pour la Chancelière allemande l'occasion de manifester de son admiration et de son encouragement au Président de la République Issoufou Mahamadou, un homme d'Etat qui, depuis son accession au pouvoir, s'est résolument engagé dans une lutte implacable et sans merci contre le terrorisme et la migration clandestine, deux fléaux qui menacent la quiétude de la communauté internationale.
C'est un truisme de rappeler que sur la question sécuritaire et de la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme, l'engagement du Président Issoufou Mahamadou pour débarrasser le Niger et les pays voisins de ces menaces est sans commune mesure, tant et si bien que sa détermination et sa volonté farouches ''d' écraser les vermines'' ont d'ailleurs fini par lui conférer un leadership incontestable sur toutes les questions liées à la paix et à la sécurité, dans la sous-région, en Afrique, voire au niveau international.
La visite de Dr Angela Merkel, c'est aussi le couronnement d'une coopération agissante exemplaire de plus de 50 ans, la consécration d'une solidarité sincère. Une coopération qui aura permis la mise en œuvre de nombreux projets de développement dans un esprit de partenariat sincère et d'engagement mutuel visant à réduire la pauvreté et les inégalités à tous les niveaux. C'est donc une amie du Niger et de son peuple qui vient chez nous pour nous soutenir et nous aider à éradiquer le terrorisme et à endiguer le phénomène de la migration clandestine.
C'est un très grand honneur et une fierté pour nous, Nigériens, de recevoir aujourd'hui cette femme déterminée et engagée qui a œuvré, toute sa vie, et œuvre encore, pour l'instauration d'un monde plus juste et plus humain. Plus qu'un devoir, l'hospitalité légendaire du peuple nigérien, exige de nous pour l'illustre hôte, un accueil des grands jours.
Les deux dirigeants, qui partagent une même vision d'un monde débarrassé du terrorisme et de la traite des êtres humains, auront des entretiens en tête à tête au cours desquels ils passeront en revue toutes les questions liées à la coopération entre les deux pays.
En effet, l'avènement du monde nouveau auquel ils aspirent et qu'ils convoitent pour les peuples, exige une synergie d'actions et une mutualisation des efforts. Rien que pour le cas précis du Niger, les opérations contre Boko Haram pèsent lourdement sur les finances publiques. Le pays, c'est un rappel, a dû multiplier par quinze (15) ses investissements militaires, depuis 2010. Il consacre désormais plus du 10% de son PIB aux dépenses de défense et de sécurité. Actuellement, tous les secteurs de l'économie nationale ont été gravement affectés par la crise sécuritaire ambiante. Aussi, depuis pratiquement trois ans, tous les budgets de l'Etat ont connu des coupes importantes pour faire face aux charges liées à l'engagement de nos troupes sur le théâtre des opérations ainsi qu'au renforcement des capacités opérationnelles de nos Forces de Défense et de Sécurité.
Plus qu'une guerre conventionnelle, le combat contre le terrorisme et l'immigration illégale est une guerre financière, une guerre dont l'issue est assujettie à l'importance des moyens qui seront mis en œuvre pour asseoir les bases du développement des pays concernés. Aussi, le Président de la République parle en véritable visionnaire quand il disait que, ''plus que de simples engagements intentionnels, les Etats africains ont besoin d'actes concrets pour éradiquer définitivement ces fléaux''.
De ce fait, aujourd'hui plus qu'hier, combattre le terrorisme et la migration clandestine, c'est investir massivement dans tous les secteurs socioéconomiques en vue d'éradiquer les causes de ces fléaux. Autrement, en plus de la mobilisation et de la mutualisation des efforts, le combat contre les forces du mal exige la mise en œuvre de programmes de développement pertinents, soutenus par des moyens financiers colossaux.
C'est une équation que partage la Chancelière allemande qui plaide aussi pour davantage d'investissements directs étrangers en Afrique. "Il y a dix fois plus d'investissements directs dans l'Union Européenne que dans l'ensemble de l'Afrique, bien que la population y soit deux fois plus importante, et que l'âge moyen y soit bien plus bas. Ceci signifie qu'il y a urgence à accroître l'investissement privé en Afrique, car l'aide des États n'est pas suffisante", disait-elle dans sa ''plaidoirie'' en faveur des investissements en Afrique
Le Niger, plus que tout autre pays de la sous-région, a besoin des efforts conjugués de la communauté internationale, car la situation humanitaire au Niger est marquée par l'instabilité sécuritaire dans certaines parties du Mali, de la Libye et dans la région du Lac Tchad, sans compter les centaines de milliers de réfugiés maliens et nigérians et les flux migratoires de personnes en provenance de toutes les régions de l'Afrique.
Résolument engagé dans la lutte contre les migrations illégales, le Niger s'est doté d'un cadre législatif et réglementaire visant la répression du trafic de personnes. Egalement, une Agence nationale de lutte contre le trafic de personnes a été créée et des centres de transit ouverts dans les zones de passage de grands flux migratoires afin de mieux contribuer à la protection des migrants, à la promotion de l'émigration légale et à la facilitation du retour volontaire.
C'est dire que notre pays, qui a accepté de jouer le rôle de gendarme en bloquant les migrants avant de les rapatrier dans leurs pays mérite d'être soutenu dans cette œuvre louable, au même titre que la Turquie, qui a obtenu 3 milliards d'euros pour bloquer les Syriens et les Iraquiens en partance pour Europe.
Nous osons espérer que cette visite officielle de la Chancelière allemande au Niger marquera un nouveau tournant dans la prise en compte de la corrélation entre les questions de sécurité et de développement, comme l'a toujours souligné le Président Issoufou Mahamadou.
Gute Reise Kanzlerin Angela Merkel !

Mahamadou Adamou( Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. )
www.lesahel.org

Etranger

Visite dans deux villes de la province de Shandong : Yantai et Jinan : A la découverte des repères historiques et cultur…

Visite dans deux villes de la province de Shandong : Yantai et Jinan : A la découverte des repères historiques et culturels du peuple chinois

Après les différentes communications des experts en journalisme et la visite de la Radio Chine Internationale (CRI), la délégation des professionnels de médias du Niger qui séjourne en Chine s'est rendue successivement dans la ville de Yantai où se trouve le musée du vin rouge et à Jinan, le chef-lieu de la province Shandong. Située à l'Est de Beijing au bord de la mer, Yantai est une ville à la fois industrielle, touristique et culture...

Visite du Président de la République, Chef de l'Etat, à Gao (Mali) : Le Chef de l'Etat félicite le bataillon nigérien de…

Visite du Président de la République, Chef de l'Etat, à Gao (Mali) : Le Chef de l'Etat félicite le bataillon nigérien de la MISMA

Le Président de la République, Chef Suprême des armées, SE Issoufou Mahamadou a effectué, samedi, une visite à Gao (Mali), d'où il a exprimé son ferme soutien et ses encouragements, ainsi que ceux de l'ensemble du peuple nigérien, aux officiers, sous-officiers, militaires de rang et gendarmes composant le bataillon nigérien de la MISMA. SE Mahamadou Issoufou les a vivement félicités pour les actions déterminantes qu'ils mènent dans le c...

Grâce à vous l'espoir renaît sur l'ensemble du territoire malien : «Officiers, Sous-officiers, Militaires du Rang, Genda…

Grâce à vous l'espoir renaît sur l'ensemble du territoire malien : «Officiers, Sous-officiers, Militaires du Rang, Gendarmes du Bataillon nigérien de la MISMA

Souvenez-vous que lors de notre dernière rencontre à Ouallam, je vous apportais les salutations et les félicitations du Chef Suprême des Armées ainsi que celles du peuple nigérien.Souvenez-vous aussi que je vous disais toute l'admiration que le Niger et son peuple vous portent face aux actions déterminantes et permanentes menées par nos forces de défense et de sécurité pour la sauvegarde de la paix et de la sécurité. Souvenez-vous enfin...

Situation politique et militaire en République Centrafricaine : La CEN-SAD engage les nouvelles autorités à veiller au r…

Le Secrétariat général de la Communauté des Etats sahélo-sahariens CEN-SAD suit avec une très profonde préoccupation l'évolution de la situation politique et militaire en République Centrafricaine, marquée, le 24 mars 2013, par la remise en cause de l'ordre constitutionnel par des groupes armés se réclamant de la coalition de la SELEKA, indique un communiqué de presse rendu public, hier, par le Secrétariat général de ladite organisation...

Libye : Deux ans après la révolution

Une mission de l'Unité de Fusion et de Liaison (UFL) qui regroupe huit pays, s'est rendue en février dernier en Libye, afin d'évaluer le dispositif sécuritaire de lutte contre l'insécurité et le terrorisme de ce pays, deux ans après le déclenchement de la Révolution. La mission était composée de journalistes d'Algérie, du Burkina Faso, de la Mauritanie, du Mali, du Niger et de la Libye.Pendant son séjour en Libye, la mission de l'UFL a ...

Dans Gao, les cousins nigériens montent la garde

Dans Gao, les cousins nigériens montent la garde

Premier contingent de la force africaine, la MISMA, déployé dans le nord Mali, un bataillon de Nigériens appuie les Français et les Maliens face à la menace djihadiste. Sécuriser Gao et ses environs. L'objectif initial était clair et la mission à portée des moyens déployés. Pourtant, les miliciens du Mujao ont rebattu les cartes. En quatre jours, deux attentats-suicides et les infiltrations de dimanche après-midi ont mis fin à deux sema...

Reportage à Gao : le tombeau des Askia sauvé de justesse

Reportage à Gao : le tombeau des Askia sauvé de justesse

La ville de Gao est connue aussi sous le nom de la «Cité des Askia», donné en référence aux célèbres rois de la dynastie des Askia qui ont régné pendant des siècles dans le Songhoy. Ces illustres rois du Royaume ont construit une mosquée, un lieu de culte qui abritait aussi les tombeaux des différents rois qui se sont succédé.La mosquée est un lieu de culte séculaire, puisque construite il y a plus de six (600) ans. Construite en terre ...

COOPERATION SINO-AFRICAINE : LA CHINE DOUBLE SES CREDITS A L'AFRIQUE POUR UN TOTAL DE 20 MILLIARDS DE DOLLARS

Ouverte, jeudi dernier dans la 2ème salle du banquet du Grand Palais du Peuple à Beijing, en République Populaire de Chine, la 5ème conférence ministérielle du Forum sur la Coopération sino-africaine (FOCSA ou FOCAC), a tenu ses promesses. L'exemplarité de la relation sino-africaine s'est traduite par l'annonce faite par le président chinois SEM. Hu Jintao, qui préconise cinq domaines prioritaires pour promouvoir les relations entre nos...

5EME CONFERENCE MINISTERIELLE DU FORUM SUR LA COOPERATION SINO-AFRICAINE (FCSA) A BEIJING (REPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE…

Les 19 et 20 juillet, la 5ème Conférence ministérielle du Forum sur la Coopération sino-africaine (FCSA) se tiendra à Beijing. Ce sera un nouvel événement majeur dans les relations d'amitié et de coopération entre la Chine et l'Afrique. Depuis sa création en 2000, le FCSA est devenu un mécanisme important de dialogue collectif et de coopération pragmatique entre la Chine et l'Afrique dans la nouvelle période, et a contribué énergiquemen...

ELECTIONS LEGISLATIVES EN LIBYE : LES LIBERAUX EN TETE

Les libyens ont été appelés aux urnes samedi dernier, afin d'élire leurs députés. Après quatre décennies de régime autocratique de Mouammar Kadhafi, ce sont 1,6 million d'électeurs sur 2,8 millions inscrits qui ont voté ce samedi aux premières élections libres de l'histoire de ce pays autrefois appelé la Grande Jamahiriya du Colonel Kadhafi.

AG/ONU

Editorial

Editorial : Pari gagné !

lundi 9 janvier 2017

Editorial : Pari gagné !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Utilisation du gaz domestique : L'entretien des bo…

Utilisation du gaz domestique : L'entretien des bouteilles et la sécurité des équipements

Depuis que le Niger est devenu pays producteur et exportateur de pétrole, les populations ...

jeudi 23 février 2017

Proprété des bouteilles : à qui la faute ?

Proprété des bouteilles : à qui la faute ?

Le Niger a initié, depuis les années 90, un programme national de l'énergie domestique, po...

jeudi 23 février 2017

Des utilisateurs témoignent

Des utilisateurs témoignent

Mme Aïssa ZakariJ'utilise les bouteilles de gaz depuis plusieurs années. Je possède en réa...

jeudi 23 février 2017

L'air du temps

Assainir l'école

Assainir l'école

L'actualité de ces dernières semaines est en train de se cristalliser autour de l'école ni...

jeudi 23 février 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.