Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Editorial : Stabiliser le front social


DG onepLes pays de la sous-région planchent actuellement sur les voies de sortie pour faire face à la crise économique mondiale. C'est le cas notamment du Burkina Faso où s'est tenu, lundi dernier, un colloque international organisé par l'Association Burkina International. Ce fut l'occasion pour le président burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré, pour appeler le secteur privé à s'investir pour jouer son rôle de promoteur de la croissance économique, de pourvoyeur d'emplois et de revenus, notamment dans le financement de son nouveau référentiel de développement. Même son de cloche du côté du Nigeria voisin où s'est ouvert, le même lundi 10 octobre 2016, le 22ème Sommet économique annuel du Nigeria. Occasion qui a permis au Président Muhammadu Buhari de s'engager dans une politique de renforcement la production locale de marchandises afin d'accélérer le développement de l'économie.
Malheureusement, ce n'est pas le cas chez nous ici au Niger, où l'heure est encore aux exigences et aux menaces de débrayage dans certains secteurs sociaux. Il se trouve en effet que, comme pour tirer le pays vers le bas, certains acteurs politiques et autres partenaires sociaux jouent à attiser le feu sur le front social en exigeant de l'Etat qu'il leur donne ce qu'il n'a pas. Conséquences, déclarations intempestives par-ci, mots d'ordre de grève par-là, etc.
La question qu'on peut se poser, c'est quand pourra-t-on goûter, au Niger, aux avantages de l'indispensable stabilité sur le front social ? Avant-hier seulement, lors de son discours de ralliement à la majorité présidentielle, en répondant à la main tendue du Président Issoufou Mahamadou, le président du MNSD Nassara Seini Oumarou attirait l'attention des uns et des autres sur le fait que ''l'éternel retour à la case départ est véritablement une malédiction qu'il y a lieu d'exorciser pour toujours, afin de donner la chance à la jeune démocratie nigérienne de prospérer et de devenir un véritable levier de développement''. Il faut donc mettre fin à ces turbulences qui ont pris trop de place dans la vie nationale. Il faut mettre fin à la politisation à outrance de la vie nationale ; la politique politicienne doit avoir un temps, et le travail tout le reste du temps.
Surtout que le Président de la République s'est engagé à consolider les bases de la Renaissance déjà entamées. Pour le cas précis du secteur de l'Education, l'engagement du Chef de l'Etat est encore plus affirmé. "Le Gouvernement s'efforcera, au cours des 5 prochaines années, d'améliorer la qualité de notre système éducatif, tout en visant la scolarisation gratuite de tous les enfants de moins de 16 ans", disait-il dans son message à la Nation du 03 Août dernier.
A partir de là, le bon sens appelle les uns et les autres à une prise de conscience et à une responsabilité partagée afin de créer les conditions d'une mise en œuvre efficace des actions louables en faveur de l'école. Cette école, qui a été martyrisée et sacrifiée sur l'autel des intérêts particularistes, mérite mieux. Elle mérite une considération de toutes les parties prenantes. Car, il est indubitable, qu'en dépit de la morosité ambiante, l'Etat a consenti d'énormes sacrifices pour doter l'école, les enseignants et les élèves des moyens appropriés pour un bon démarrage de l'année scolaire 2016-2017.

Certes, il doit faire encore plus, d'autant plus que certains enseignants, notamment les contractuels, vivent dans des conditions difficiles. En attendant, les enseignants doivent faire preuve de compréhension en adoptant une autre méthode de lutte qui n'est pas forcément celle des grèves perlées. Il en est de même des élèves et étudiants, qui doivent d'abord penser à leur avenir, en bannissant certaines formes de luttes préjudiciables à la quiétude sociale. Assurément, une paix des braves s'impose dans ce secteur !
Aussi, malgré les contradictions internes actuelles, sommes toutes inhérentes à toute évolution sociale, nous devons nous convaincre que l'essentiel, c'est d'abord et avant tout le développement de notre pays, le Niger.

Mahamadou Adamou( Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. )
www.lesahel.org

Etranger

Visite dans deux villes de la province de Shandong : Yantai et Jinan : A la découverte des repères historiques et cultur…

Visite dans deux villes de la province de Shandong : Yantai et Jinan : A la découverte des repères historiques et culturels du peuple chinois

Après les différentes communications des experts en journalisme et la visite de la Radio Chine Internationale (CRI), la délégation des professionnels de médias du Niger qui séjourne en Chine s'est rendue successivement dans la ville de Yantai où se trouve le musée du vin rouge et à Jinan, le chef-lieu de la province Shandong. Située à l'Est de Beijing au bord de la mer, Yantai est une ville à la fois industrielle, touristique et culture...

Visite du Président de la République, Chef de l'Etat, à Gao (Mali) : Le Chef de l'Etat félicite le bataillon nigérien de…

Visite du Président de la République, Chef de l'Etat, à Gao (Mali) : Le Chef de l'Etat félicite le bataillon nigérien de la MISMA

Le Président de la République, Chef Suprême des armées, SE Issoufou Mahamadou a effectué, samedi, une visite à Gao (Mali), d'où il a exprimé son ferme soutien et ses encouragements, ainsi que ceux de l'ensemble du peuple nigérien, aux officiers, sous-officiers, militaires de rang et gendarmes composant le bataillon nigérien de la MISMA. SE Mahamadou Issoufou les a vivement félicités pour les actions déterminantes qu'ils mènent dans le c...

Grâce à vous l'espoir renaît sur l'ensemble du territoire malien : «Officiers, Sous-officiers, Militaires du Rang, Genda…

Grâce à vous l'espoir renaît sur l'ensemble du territoire malien : «Officiers, Sous-officiers, Militaires du Rang, Gendarmes du Bataillon nigérien de la MISMA

Souvenez-vous que lors de notre dernière rencontre à Ouallam, je vous apportais les salutations et les félicitations du Chef Suprême des Armées ainsi que celles du peuple nigérien.Souvenez-vous aussi que je vous disais toute l'admiration que le Niger et son peuple vous portent face aux actions déterminantes et permanentes menées par nos forces de défense et de sécurité pour la sauvegarde de la paix et de la sécurité. Souvenez-vous enfin...

Situation politique et militaire en République Centrafricaine : La CEN-SAD engage les nouvelles autorités à veiller au r…

Le Secrétariat général de la Communauté des Etats sahélo-sahariens CEN-SAD suit avec une très profonde préoccupation l'évolution de la situation politique et militaire en République Centrafricaine, marquée, le 24 mars 2013, par la remise en cause de l'ordre constitutionnel par des groupes armés se réclamant de la coalition de la SELEKA, indique un communiqué de presse rendu public, hier, par le Secrétariat général de ladite organisation...

Libye : Deux ans après la révolution

Une mission de l'Unité de Fusion et de Liaison (UFL) qui regroupe huit pays, s'est rendue en février dernier en Libye, afin d'évaluer le dispositif sécuritaire de lutte contre l'insécurité et le terrorisme de ce pays, deux ans après le déclenchement de la Révolution. La mission était composée de journalistes d'Algérie, du Burkina Faso, de la Mauritanie, du Mali, du Niger et de la Libye.Pendant son séjour en Libye, la mission de l'UFL a ...

Dans Gao, les cousins nigériens montent la garde

Dans Gao, les cousins nigériens montent la garde

Premier contingent de la force africaine, la MISMA, déployé dans le nord Mali, un bataillon de Nigériens appuie les Français et les Maliens face à la menace djihadiste. Sécuriser Gao et ses environs. L'objectif initial était clair et la mission à portée des moyens déployés. Pourtant, les miliciens du Mujao ont rebattu les cartes. En quatre jours, deux attentats-suicides et les infiltrations de dimanche après-midi ont mis fin à deux sema...

Reportage à Gao : le tombeau des Askia sauvé de justesse

Reportage à Gao : le tombeau des Askia sauvé de justesse

La ville de Gao est connue aussi sous le nom de la «Cité des Askia», donné en référence aux célèbres rois de la dynastie des Askia qui ont régné pendant des siècles dans le Songhoy. Ces illustres rois du Royaume ont construit une mosquée, un lieu de culte qui abritait aussi les tombeaux des différents rois qui se sont succédé.La mosquée est un lieu de culte séculaire, puisque construite il y a plus de six (600) ans. Construite en terre ...

COOPERATION SINO-AFRICAINE : LA CHINE DOUBLE SES CREDITS A L'AFRIQUE POUR UN TOTAL DE 20 MILLIARDS DE DOLLARS

Ouverte, jeudi dernier dans la 2ème salle du banquet du Grand Palais du Peuple à Beijing, en République Populaire de Chine, la 5ème conférence ministérielle du Forum sur la Coopération sino-africaine (FOCSA ou FOCAC), a tenu ses promesses. L'exemplarité de la relation sino-africaine s'est traduite par l'annonce faite par le président chinois SEM. Hu Jintao, qui préconise cinq domaines prioritaires pour promouvoir les relations entre nos...

5EME CONFERENCE MINISTERIELLE DU FORUM SUR LA COOPERATION SINO-AFRICAINE (FCSA) A BEIJING (REPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE…

Les 19 et 20 juillet, la 5ème Conférence ministérielle du Forum sur la Coopération sino-africaine (FCSA) se tiendra à Beijing. Ce sera un nouvel événement majeur dans les relations d'amitié et de coopération entre la Chine et l'Afrique. Depuis sa création en 2000, le FCSA est devenu un mécanisme important de dialogue collectif et de coopération pragmatique entre la Chine et l'Afrique dans la nouvelle période, et a contribué énergiquemen...

ELECTIONS LEGISLATIVES EN LIBYE : LES LIBERAUX EN TETE

Les libyens ont été appelés aux urnes samedi dernier, afin d'élire leurs députés. Après quatre décennies de régime autocratique de Mouammar Kadhafi, ce sont 1,6 million d'électeurs sur 2,8 millions inscrits qui ont voté ce samedi aux premières élections libres de l'histoire de ce pays autrefois appelé la Grande Jamahiriya du Colonel Kadhafi.

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Centre de Néphrologie-Hémodialyse de l'Hôpital Nat…

Centre de Néphrologie-Hémodialyse de l'Hôpital National de Lamordé : Une unité adéquate de diagnostic et de prise en charge des maladies rénales

Le bâtiment du Service de Néphrologie-Hémodialyse existe depuis les années 1974. Mais, il ...

vendredi 24 mars 2017

Association des Dialysés et Insuffisants Rénaux : …

Association des Dialysés et Insuffisants Rénaux : Un cadre de solidarité et d'entraide pour atténuer les souffrances des malades

Au Niger, à l'instar des autres pays, la question de dialyse est une préoccupation pour le...

vendredi 24 mars 2017

Les différents types d'insuffisance rénale

Les différents types d'insuffisance rénale

Il existe deux types d'insuffisance rénale : l'insuffisance rénale aiguë et l'insuffisance...

vendredi 24 mars 2017

L'air du temps

Le drift, ce nouveau sport automobile qui fait fureur à Niamey

Le drift, ce nouveau sport automobile qui fait fureur à Niamey

Le drift? Vous connaissez? C'est ce sport de glisse spectaculaire qui élève le dérapage de...

vendredi 24 mars 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.