Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Editorial : Former les filles pour booster le développement

DG onepAujourd'hui, 13 mai, la femme nigérienne célèbre sa journée nationale. Une journée spécialement dédiée à elle pour son émancipation et sa responsabilisation. Elle la célèbrera, comme à l'accoutumée, avec joie, faste et détermination. Joie et faste, parce qu'elle l'a vraiment méritée, et détermination car malgré plus d'un quart de siècle de combat acharné, sa situation demeure encore précaire. Sur l'indice de la pauvreté qui touche 45,1% de la population nigérienne, les 2/3 sont des femmes, comme l'a déploré la ministre en charge de la Promotion de la Femme, dans son message commémoratif de cette édition de la JNF.
Comme on le voit, le combat est loin d'être gagné. Des défis et des obstacles énormes se dressent encore devant elle, il faut redoubler d'efforts, changer de stratégie et s'affirmer dans ses droits légitimes.
La situation de la Nigérienne, quoi qu'on dise n'est pas reluisante. Ne parlons même pas de sa difficulté quotidienne à faire face aux besoins primaires de la famille, entre autres manger, boire, se soigner, s'habiller, s'éduquer, car dans beaucoup de foyers, c'est de nom seulement que l'homme est chef de famille. Côté entretien du foyer, c'est la femme qui ''porte le pantalon'' pour trimer jour et nuit sur tous les fronts. Ce qui ne la soustrait pas aux harassantes corvées d'eau, de bois, de pilage des céréales ainsi que d'autres tâches ménagères. A cela s'ajoutent les nombreuses maternités et parfois des brimades de toutes sortes.
Longtemps confinée dans un rôle secondaire, la femme nigérienne a donc décidé, depuis la marche historique du 13 mai 1991, de prendre elle-même son destin en mains. Convaincue que seule la lutte paie, elle n'entend plus s'en faire compter ou se faire gruger par des hommes politiques qui ne s'intéressent à son sort qu'au moment des joutes électorales.
A travers déjà le choix du thème de cette journée, à savoir ''L'éducation et la formation de la jeune-fille garantissent l'autonomisation économique de la femme pour un développement durable'', et des actions multiformes prévues pour rehausser l'éclat de cette journée, le ton est donné : la Nigérienne veut rattraper son retard et s'affirmer. Elle aspire à prendre entièrement sa véritable place dans le développement socio-économique de son pays. L'éducation des filles et la formation des femmes, de même que leur autonomisation économique, constituent des facteurs essentiels de développement d'un pays.
La femme nigérienne est déterminée à prendre en charge elle-même son destin. Ainsi, à l'image des pionnières qui, un 13 Mai 1991, ont organisé une marche historique pour revendiquer une meilleure représentation de la composante femme au sein de la Commission Préparatoire de la Conférence Nationale Souveraine, la Nigérienne d'aujourd'hui entend participer pleinement à la vie politique, économique, socio-culturelle et sportive de son pays.
Cette revendication légitime de la Nigérienne a été bien comprise par les autorités qui s'efforcent de traduire en actes concrets les préoccupations des femmes, en dépit de certaines pesanteurs socio culturelles.
Aussi, la loi sur le quota, malgré certaines insuffisances et imperfections, permet à la femme d'être présente dans toutes les instances de décision. Mieux, le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a réaffirmé toute sa détermination à accompagner les femmes dans leur lutte quotidienne et à leur garantir un devenir meilleur.
C'est dans cette optique que, dans son Programme de Renaissance 2, le Chef de l'Etat s'est engagé à mener une politique visant l'investissement dans l'éducation des jeunes-filles, dans l'alphabétisation des femmes, l'élimination de toute discrimination à l'égard des femmes et des filles, et la garantie de leur participation entière et effective, ainsi que leur accès en toute égalité aux fonctions de direction, à tous les niveaux décisionnels de la vie politique, économique et publique (ODD 5).
Cet engagement fort du Président Issoufou rappelle son discours d'investiture de 2011, lorsqu'il déclarait : ''En ce jour solennel, je pense aussi à ces femmes qui meurent en donnant la vie, à celles qui sont usées par les corvées d'eau, de bois et autres travaux ménagers; (...). Je connais leurs attentes et je m'efforcerai d'y répondre avec l'aide de Dieu. Pour lutter contre la pauvreté féminine, il sera créé un fonds pour les activités génératrices de revenus pour les femmes''.
Et d'ailleurs, à l'occasion d'une célébration de la Journée nationale de la femme, le Chef de l'Etat invitait les femmes à poursuivre la lutte, avec encore plus de détermination, afin de réduire les contraintes qui s'opposent à leur pleine et entière participation à la vie politique de la Nation.
Dans ce noble combat, avait-il affirmé, ''nous serons fermement à leurs côtés, parce que nous sommes convaincus que c'est tous ensemble que nous gagnerons la bataille du bien-être, de la justice sociale et du développement national''. Voilà des mots rassurants qui doivent pousser nos mères, nos sœurs, et nos femmes à aller de l'avant dans le combat pour l'affirmation de leurs droits, sans oublier leurs devoirs.
Bonne fête à toutes les femmes du Niger.
Mahamadou Adamou
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (ONEP)
12/05/17

Etranger

Visite dans deux villes de la province de Shandong : Yantai et Jinan : A la découverte des repères historiques et cultur…

Visite dans deux villes de la province de Shandong : Yantai et Jinan : A la découverte des repères historiques et culturels du peuple chinois

Après les différentes communications des experts en journalisme et la visite de la Radio Chine Internationale (CRI), la délégation des professionnels de médias du Niger qui séjourne en Chine s'est rendue successivement dans la ville de Yantai où se trouve le musée du vin rouge et à Jinan, le chef-lieu de la province Shandong. Située à l'Est de Beijing au bord de la mer, Yantai est une ville à la fois industrielle, touristique et culture...

Visite du Président de la République, Chef de l'Etat, à Gao (Mali) : Le Chef de l'Etat félicite le bataillon nigérien de…

Visite du Président de la République, Chef de l'Etat, à Gao (Mali) : Le Chef de l'Etat félicite le bataillon nigérien de la MISMA

Le Président de la République, Chef Suprême des armées, SE Issoufou Mahamadou a effectué, samedi, une visite à Gao (Mali), d'où il a exprimé son ferme soutien et ses encouragements, ainsi que ceux de l'ensemble du peuple nigérien, aux officiers, sous-officiers, militaires de rang et gendarmes composant le bataillon nigérien de la MISMA. SE Mahamadou Issoufou les a vivement félicités pour les actions déterminantes qu'ils mènent dans le c...

Grâce à vous l'espoir renaît sur l'ensemble du territoire malien : «Officiers, Sous-officiers, Militaires du Rang, Genda…

Grâce à vous l'espoir renaît sur l'ensemble du territoire malien : «Officiers, Sous-officiers, Militaires du Rang, Gendarmes du Bataillon nigérien de la MISMA

Souvenez-vous que lors de notre dernière rencontre à Ouallam, je vous apportais les salutations et les félicitations du Chef Suprême des Armées ainsi que celles du peuple nigérien.Souvenez-vous aussi que je vous disais toute l'admiration que le Niger et son peuple vous portent face aux actions déterminantes et permanentes menées par nos forces de défense et de sécurité pour la sauvegarde de la paix et de la sécurité. Souvenez-vous enfin...

Situation politique et militaire en République Centrafricaine : La CEN-SAD engage les nouvelles autorités à veiller au r…

Le Secrétariat général de la Communauté des Etats sahélo-sahariens CEN-SAD suit avec une très profonde préoccupation l'évolution de la situation politique et militaire en République Centrafricaine, marquée, le 24 mars 2013, par la remise en cause de l'ordre constitutionnel par des groupes armés se réclamant de la coalition de la SELEKA, indique un communiqué de presse rendu public, hier, par le Secrétariat général de ladite organisation...

Libye : Deux ans après la révolution

Une mission de l'Unité de Fusion et de Liaison (UFL) qui regroupe huit pays, s'est rendue en février dernier en Libye, afin d'évaluer le dispositif sécuritaire de lutte contre l'insécurité et le terrorisme de ce pays, deux ans après le déclenchement de la Révolution. La mission était composée de journalistes d'Algérie, du Burkina Faso, de la Mauritanie, du Mali, du Niger et de la Libye.Pendant son séjour en Libye, la mission de l'UFL a ...

Dans Gao, les cousins nigériens montent la garde

Dans Gao, les cousins nigériens montent la garde

Premier contingent de la force africaine, la MISMA, déployé dans le nord Mali, un bataillon de Nigériens appuie les Français et les Maliens face à la menace djihadiste. Sécuriser Gao et ses environs. L'objectif initial était clair et la mission à portée des moyens déployés. Pourtant, les miliciens du Mujao ont rebattu les cartes. En quatre jours, deux attentats-suicides et les infiltrations de dimanche après-midi ont mis fin à deux sema...

Reportage à Gao : le tombeau des Askia sauvé de justesse

Reportage à Gao : le tombeau des Askia sauvé de justesse

La ville de Gao est connue aussi sous le nom de la «Cité des Askia», donné en référence aux célèbres rois de la dynastie des Askia qui ont régné pendant des siècles dans le Songhoy. Ces illustres rois du Royaume ont construit une mosquée, un lieu de culte qui abritait aussi les tombeaux des différents rois qui se sont succédé.La mosquée est un lieu de culte séculaire, puisque construite il y a plus de six (600) ans. Construite en terre ...

COOPERATION SINO-AFRICAINE : LA CHINE DOUBLE SES CREDITS A L'AFRIQUE POUR UN TOTAL DE 20 MILLIARDS DE DOLLARS

Ouverte, jeudi dernier dans la 2ème salle du banquet du Grand Palais du Peuple à Beijing, en République Populaire de Chine, la 5ème conférence ministérielle du Forum sur la Coopération sino-africaine (FOCSA ou FOCAC), a tenu ses promesses. L'exemplarité de la relation sino-africaine s'est traduite par l'annonce faite par le président chinois SEM. Hu Jintao, qui préconise cinq domaines prioritaires pour promouvoir les relations entre nos...

5EME CONFERENCE MINISTERIELLE DU FORUM SUR LA COOPERATION SINO-AFRICAINE (FCSA) A BEIJING (REPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE…

Les 19 et 20 juillet, la 5ème Conférence ministérielle du Forum sur la Coopération sino-africaine (FCSA) se tiendra à Beijing. Ce sera un nouvel événement majeur dans les relations d'amitié et de coopération entre la Chine et l'Afrique. Depuis sa création en 2000, le FCSA est devenu un mécanisme important de dialogue collectif et de coopération pragmatique entre la Chine et l'Afrique dans la nouvelle période, et a contribué énergiquemen...

ELECTIONS LEGISLATIVES EN LIBYE : LES LIBERAUX EN TETE

Les libyens ont été appelés aux urnes samedi dernier, afin d'élire leurs députés. Après quatre décennies de régime autocratique de Mouammar Kadhafi, ce sont 1,6 million d'électeurs sur 2,8 millions inscrits qui ont voté ce samedi aux premières élections libres de l'histoire de ce pays autrefois appelé la Grande Jamahiriya du Colonel Kadhafi.

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le paludisme : Des efforts soutenus dans la lutte …

Le paludisme est une maladie parasitaire qui constitue un problème de santé publique au Ni...

vendredi 27 octobre 2017

Interview de Dr. Hadiza Jackou, Coordinatrice du P…

Cette année encore, le paludisme fait beaucoup de victimes au Niger : quel est le nombre d...

vendredi 27 octobre 2017

Paludisme : Le choix de lutte

La lutte contre le paludisme a été entreprise, à l'échelle internationale, par l'Organisat...

vendredi 27 octobre 2017

L'air du temps

Baroud d'honneur dans l'Anzourou

Baroud d'honneur dans l'Anzourou

Il y a comme un vent de débâcle et de panique qui plane sur la tête des groupes armés qui ...

vendredi 17 novembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.