Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Editorial : Faire de la ZLEC africaine une réalité


DG onepLe Président de la République, Chef de l'Etat SE Issoufou Mahamadou, Champion de l'Union Africaine pour la Zone de Libre-Echange Continentale (ZLEC), a présenté, dimanche dernier, devant ses pairs son Rapport d'étapes, lors de la 30ème Session Ordinaire de la Conférence des Chefs d'Etat et de Gouvernement de l'Union Africaine (UA). C'est un Rapport qui a été vivement salué par plusieurs Chefs d'Etat qui ont pris la parole pour féliciter le Président Issoufou tout en soulignant la qualité du travail accompli. «Le Président Issoufou Mahamadou, Champion de l'Union Africaine pour la ZLEC, a conduit cette mission d'une main experte », a affirmé le Président Talon du Bénin.
Tous les autres intervenants ont également noté la richesse et la clarté de son Rapport porteur d'une ambition réelle pour une Afrique érigée en un vaste espace commercial unifié. Cette même Afrique dont rêvaient nos grands devanciers de la trempe de Kwame Nkrumah du Ghana. «L'Afrique doit s'unir ou disparaitre», disait un grand chantre de l'unité africaine, lui-même s'inspirant de la conception de Nkrumah, selon laquelle ''les Etats africains n'ont pas d'autre choix que de s'unir''.
Il ne peut y en être autrement, car l'Afrique que nous devons léguer aux générations futures doit être une Afrique forte, unie et solidaire. Panafricaniste convaincu, le Président Issoufou Mahamadou a été ainsi désigné par ses pairs comme ''Champion de la ZLEC'', avec pour mission de conduire à bon port ce projet novateur visant à briser les barrières commerciales s'érigeant en véritable handicap pour le plein épanouissement du secteur commercial au sein du continent. Parce qu'il croit en l'Afrique et qu'il est convaincu du fait que la voie du salut passe inéluctablement par celle de l'intégration économique de l'ensemble des pays d'Afrique, le Chef de l'Etat s'est mis résolument à l'œuvre pour sortir un dossier ZLEC bien solide à même de poser les jalons de la construction de cette Afrique de nos rêves.
Car, comme il l'a si bien dit lors de la présentation de son Rapport : « Pour être forts à l'étranger, nous devons d'abord être forts chez nous ». Etre forts chez, c'est nous donner les moyens de créer un marché unique qui stimulera l'industrialisation, la diversification économique et le commerce. C'est cela la vision globale de la création de la ZLEC africaine qui permettra de changer la donne pour l'Afrique et le peuple africain. Cet accord, lorsqu'il sera concrétisé, aura à n'en point douter un impact économique considérable et positif sur nos populations et le continent en général. Il n'y a aucun doute, lorsque l'Afrique parlera d'une seule voix et agira à l'unisson, tout en misant sur ses points forts dans le cadre de ses engagements commerciaux et diplomatiques avec le reste du monde, l'Afrique pèsera et elle pèsera lourdement.
« Ce que les Africains n'arrivent pas à obtenir dans le système commercial multilatéral peut l'être grâce à la ZLEC Africaine, car c'est une plate-forme qui offre d'énormes opportunités, a indiqué le Président Issoufou Mahamadou dans son Rapport. Aujourd'hui plus qu'hier l'Afrique a raison de compter d'abord sur elle-même, puisqu'en dépit des accords multilatéraux qui régissent les rapports commerciaux au niveau planétaire, certaines grandes puissances mettent des cailloux dans les relations commerciales internationales en se repliant sur elles-mêmes.
Et le Président Issoufou l'a si bien compris lorsqu'il souligne, toujours dans son Rapport, que «compte tenu du peu de progrès réalisés dans les négociations commerciales multilatérales au niveau mondial, nous devons mettre davantage l'accent sur le renforcement de notre intégration économique et, la Zone de Libre-Échange Continentale Africaine est la seule institution qui nous permettra d'avancer dans cette direction. L'absence manifeste de consensus sur de nombreuses questions lors de la 11ème Conférence Ministérielle de l'Organisation Mondiale du Commerce qui s'est tenue en Argentine le mois dernier est un signal clair que nous devons rechercher plus d'opportunités commerciales au-delà du système commercial multilatéral. Pour cela, nous devons déployer des efforts concertés pour faire de la ZLEC Africaine, une réalité ».
Avec la qualité du travail accompli sur le chantier de la conception de la Zone de libre-échange continentale, sous la conduite avisée du Président Issoufou, la voie est désormais toute tracée pour un développement harmonieux et plus efficace de l'activité commerciale au sein du Continent. En somme, tous ensemble pour faire de la ZLEC une réalité et jouir pleinement des richesses dont regorge l'Afrique.

Mahamadou Adamou( Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. )

Etranger

Error: No articles to display

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !

Demandez une Bourse d’études Australia Awards

australieFaites une différence
Demandez une Bourse d'études Australia Awards

Avez-vous le potentiel d'être un futur leader contribuant au développement durable du Niger ? Postulez dès maintenant pour obtenir une éducation de classe mondiale et devenez un chef de file de l'industrie ayant des liens étroits avec l'Australie.
L'appel à candidatures pour les bourses d'études Australia Awards - Africa pour étudier en Australie est ouvert du 1er septembre au 3 décembre 2018. Les candidatures peuvent être envoyées via http://www.australiaawardsafrica.org/.Australia Awards - Africa est un programme de bourses prestigieux qui contribue au leadership africain et au développement des capacités humaines depuis les années 1960.
Le programme offre des formations post-universitaires à court terme et des diplômes de Masters à des pro¬fessionnels nigériens de niveau intermédiaire ou supérieur, couvrant l'ensemble des frais.
Les anciens étudiants reviennent de leurs études avec les compétences, les connaissances et les réseaux nécessaires pour contribuer au développement durable de leur pays. En outre, ils rejoignent une commu¬nauté mondiale d'anciens étudiants ayant des liens permanents entre l'Afrique et l'Australie.Le processus de candidature est ouvert et concurrentiel, offrant des chances égales à toutes les personnes éligibles, quels que soient leur sexe, leur appartenance ethnique et leur handicap.
Les candidats doivent avoir un minimum de compétence en anglais équivalant à un score global IELTS de 5,0.
Plus d'information:
• Les professionnels éligibles occupant des postes de niveau intermédiaire ou supérieur peuvent postuler à l'adresse suivante : www.australiaawardsafrica.org
• Pour en savoir plus sur les études en Australie, visitez : https://www.studyinaustralia.gov.au

Des séances d'information gratuites auront lieu à Niamey, au centre de conférences du Grand Hôtel tous les vendredis en novembre.

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Installation de la saison. froide au Niger : …

Installation de la saison. froide au Niger : "Il fera moins froid cette année'', selon l'ingénieur météorologue Ousman Baoua

La saison des pluies a définitivement plié ses bagages pour donner place à l'harmattan qui...

vendredi 30 novembre 2018

De la nécessité de protéger les enfants contre les…

De la nécessité de protéger les enfants contre les maladies liées au froid

La période de froid est en train de s'installer progressivement au Niger et particulièreme...

vendredi 30 novembre 2018

La friperie, leader du marché pour le choix des vê…

La friperie, leader du marché pour le choix des vêtements contre le froid

En cette fin de mois de novembre, les populations de Niamey changent leurs habitudes vesti...

vendredi 30 novembre 2018

L'air du temps

Ces ''maladies des riches'' qui ne font plus de quartier

Ces ''maladies des riches'' qui ne font plus de quartier

Cancer, tension, diabète, ulcères....Voilà des pathologiesspécifiques qui, il y a quelques...

vendredi 7 décembre 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.