Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Egypte : Au pays des pyramides


d-1L'Egypte tire incontestablement sa renommée, au plan mondial, des pyramides et plusieurs autres sites chargés d'histoire qui fascinent plus d'un visiteur. Ces magnifiques œuvres humaines sont des arguments tangibles pour soutenir la thèse selon laquelle l'Egypte est véritablement le berceau de la civilisation. Les pyramides égyptiennes relèvent aussi le caractère mystérieux de l'Homme.
Avant d'accéder au site, le visiteur est tenu de décliner sa nationalité, dès à la porte d'entrée où se trouve un imposant dispositif de sécurité. Une fois à l'intérieur, il faut prendre la carte d'accès aux pyramides. A ce niveau aussi, a lieu encore une fouille systématique. En effet, dès que le visiteur franchit ce cap, il est aussitôt envahi par une multitude de guides dont chacun dira qu'il est le meilleur à même de le guider et lui faire comprendre l'histoire des pyramides de Gizeh. Les visiteurs qui parlent l'Arabe ou l'Anglais sont les bienvenus, parce que ce sont les deux langues les plus parlées en Egypte. Pour un Francophone, il va falloir fournir un peu d'effort pour comprendre. C'est d'ailleurs l'obstacle auquel nous étions confrontés. Notre équipe était composée d'un Nigérien, un Tchadien et un Sénégalais. Le Sénégalais et le Nigérien pensaient avoir eu l'avantage avec un Tchadien dans le groupe pour leur faciliter la traduction de l'Arabe en Français, mais hélas, ses connaissances en Arabe sont très limitées pour assurer convenablement la traduction. Il a fallu impérativement recruter un guide-interprète.
C'est ainsi que M. Saïd Mohamed s'est imposé à nous comme guide, moyennant 100 livres égyptiennes. Selon lui, les pierres ayant servi à la construction des pyramides de Gizeh avaient été acheminées de la ville d'Assouan, située à 1000 km, par bateau. En outre, l'ingénieur qui a construit ces pyramides s'appelle Khar. Sa statue et celles des membres de sa famille sont visibles au niveau de sa tombe.
La construction de ces monuments impressionnants a nécessité main-d'œuvre de 100.000 personnes Sur ce site, le visiteur découvre la maison du dernier roi égyptien Farouk, qui régna de 1936 à 1952, et le statut de Ramsès.
Dans ce grand espace, il se développe le petit commerce d'objets artisanaux. Dans la même foulée, les propriétaires de chameaux et de chevaux se frottent les mains en proposant aux touristes de monter ces animaux pour prendre des photos ou contempler la ville de Gizeh. Cette séance de photo ou de contemplation se fait avec le propriétaire qui surveille attentivement son animal. Le coût de la prestation est de 50 livres égyptiennes.
Les pyramides de Gizeh sont l'ensemble des pyramides égyptiennes classées au patrimoine mondial de l'humanité depuis 1979. A Gizeh par exemple, le touriste ou le visiteur peut contempler les trois plus grandes et plus célèbres pyramides qui sont les pyramides de Khéops, Khéphren et Mykérinos, ainsi que le fameux Sphinx. Ces monuments construits par des pharaons de l'Ancienne Egypte se trouvent à 25 kilomètres de la capitale, le Caire. Sur le site de Gizeh, on trouve également quelques pyramides plus petites comme les pyramides des reines. Ce site attire chaque année des millions de touristes impressionnés par la beauté du Sphinx et la pyramide de Khéops considérée comme une des 7 merveilles du monde.
Des merveilles qui ont attiré 8,5 millions de touristes en 2015, selon le ministre du Tourisme de la République Arabe d'Egypte, M. Yahaya Rachid, que nous avons rencontré pendant notre agréable séjour. L'affluence a chiffre malheureusement baissé durant le premier semestre de l'année 2016. Mais, a dit M. Yahaya Rachid ''nous sommes en train de travailler pour relancer le secteur du tourisme qui occupe une place stratégique dans la politique du Gouvernement égyptien. En effet, le secteur du tourisme constitue 11,5% du revenu national. Nous allons faire, de plus en plus, en sorte que le visa soit facilement accordé à nos frères Africains pour qu'ils puissent venir découvrir notre pays. L'Égypte reste et demeure une destination prisée aussi bien par les touristes européens et asiatiques, que pour certains africains'', a relevé le ministre du Tourisme.
Par rapport à la sécurisation des sites touristiques, le ministre Yahaya Rachid assure que tous les moyens matériels et humains sont déployés sur les différents sites, de jour comme de nuit, pour la sécurité des visiteurs et des monuments qui sont des patrimoines culturels de l'Egypte et du monde entier.

Par Hassane Daouda, envoyé spécial(onep)
www.lesahel.org

Hommes politique

Error: No articles to display

AG/ONU

Editorial

Audiences

Dossier

Préparatifs du mois béni de Ramadan : Disponibilit…

Préparatifs du mois béni de Ramadan : Disponibilité des céréales à Katako pour couvrir les besoins des populations

A quelques heures du début du mois béni de Ramadan, les prix des céréales tels que le mil,...

jeudi 25 mai 2017

Les syndicats des commerçants rassurent les consom…

Les syndicats des commerçants rassurent les consommateurs de la stabilité des prix du sucre

A l'approche du mois béni de Ramadan, la revue à la hausse des prix des produits de grande...

jeudi 25 mai 2017

La hausse des prix de certains produits commence à…

La hausse des prix de certains produits commence à se faire sentir

La vente des produits de première nécessité est une activité pratiquée par nombre de Nigér...

jeudi 25 mai 2017

L'air du temps

Sucre de ramadan : solidarité à grande échelle

Sucre de ramadan : solidarité à grande échelle

En cette veille du mois béni du Ramadan, tous les chemins mènent aux magasins de vente de ...

jeudi 25 mai 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.