Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les femmes développent l'industrie du ''tigadigué''


d-1Pâte d'arachide, le tigadégué est beaucoup utilisé dans la cuisine au Niger, particulièrement dans la préparation du kopto dont raffolent les consommateurs. C'est un pur dérivé de l'arachide qui a fait la renommée de Dosso. L'huile d'arachide et le tigadégué made in Dosso valent leur coût. Lors des rencontres organisées dans la cité des Djermakoye, les femmes participantes se précipitent pour lancer leur commande au risque de quitter la ville sans le délicieux tigadégué ou la pure huile d'arachide. Ces deux produits très prisés sont hélas, fabriqués aujourd'hui encore au stade artisanal. Celles qui s'adonnent à cette activité triment en longueur de journée pour extraire quelques litres d'huile et de boîtes de tigadégué avec un matériel vieillissant.
A Dosso où cette activité occupe aujourd'hui beaucoup de femmes et il est temps de réorganiser la filière pour en tirer le meilleur bénéfice
Sous un arbre face au CEG2, un groupe de femmes s'activent à retirer de l'arachide tout ce dont elle dispose de substance. Pendant que certaines s'occupent de la grillade, d'autres s'adonnent à l'extraction de l'huile ou la fabrication du Tigadigué, cette pâte d'arachide très prisée par les usagers de la route de passage à Dosso. En effet, au cours des réunions, des séminaires ou autres grandes rencontres, les vendeuses du Tigadigué n'hésitent pas à proposer leurs produits aux visiteurs.
Il faudrait se rendre sur les lieux pour comprendre comment se fait ce travail harassant de ces braves femmes qui passent toute la journée sous l'emprise des mortiers et du feu. Non loin, deux moulins, l'un pour le décorticage de l'arachide et l'autre pour moudre le produit obtenu, ont été installé, ce qui facilite le dur labeur des femmes.
Mais, avant d'en arriver là, il faudrait se procurer la matière première qui est l'arachide. Pour se ravitailler, les femmes parcourent les différents marchés de la région, notamment Ouna, Karguibangou, Bella, Mokko, pour ne citer que ceux-là.
En cette période d'hivernage, le prix du sac varie de 11.000 à 12.500 F. La deuxième étape a trait au décorticage. Le moulin aidant, l'opération coûte 250 FCFA par sac; suivra ensuite la grillade. Une fois ce travail achevé, l'arachide sera ramenée au deuxième moulin pour être broyée à raison de 600 FCFA le sac. La pâte obtenue servira à la fabrication du Tigadigué. Sur un sac d'arachide, on peut avoir 15 à 20 boîtes de Tigadigué. Pour l'extraction de l'huile, l'arachide une fois décortiquée sera broyée au moulin et la pâte obtenue sera versée dans le mortier pour être malaxée, remuée avec le pilon. Au fur et à mesure que dure l'opération, l'huile est extraite ; cela peut durer des heures. Le sac d'arachide peut produire 8 à 10 litres.
Ainsi, après avoir achevé d'extraire l'huile, la pâte qui en restera sera coupée en petits morceaux grillés ensuite pour en faire du tourteau (kouli-kouli). Au niveau de ce site, toute la production est vendue sur place sauf lors des rencontres où les commandes sont lancées. Le kouli-kouli, lui est écoulé au niveau des marchés environnants. En ce qui concerne les prix proposés par les exploitantes, le litre d'huile est vendu autour de 1.000 FCFA. Le tigadigué est lui vendu entre 700 et 750 FCFA la boîte.
Comme difficultés que rencontrent ces braves femmes, l'on note une insuffisance de matériels. Ceux dont elles disposent sont vieillissants. S'y ajoute le manque d'organisation dans cette activité où chacune des femmes exerçant ce métier travaille à son propre compte.
L'huile et le Tigadigué de Dosso sont très appréciés par les clients contrairement à ceux de certaines régions qui subissent des mélanges tout au long de la préparation, nous a affirmé une de nos interlocutrices. Pendant les périodes où le commerce de l'huile est florissant, le chiffre d'affaires peut atteindre 50.000 FCFA, nous ont affirmé les femmes, surtout que leur site est très connu à Dosso.

Par Mahamane Amadou ONEP/Dosso
28/07/17

Hommes politique

Error: No articles to display

AG/ONU

Editorial

Audiences

Dossier

Carnet d'un voyage en Australie et en Indonésie : …

Carnet d'un voyage en Australie et en Indonésie : Voyage au milieu de nulle part, sur l'Océan indien

Pour aller en Australie, au pays de nulle part perdu en plein milieu des océans, vous avez...

vendredi 20 octobre 2017

Australie, d'une ville à une autre

Australie, d'une ville à une autre

Pour le visiteur qui va en Australie en venant de vers l'Afrique la ville de Perth, capita...

vendredi 20 octobre 2017

Formation en Activités Génératrices des Revenus au…

Formation en Activités Génératrices des Revenus au centre Dimol : Donner espoir et soutenir l'autonomisation des femmes victimes de la fistule

La fistule est une maladie grave qui affecte les femmes suite aux mariages précoces, à l'e...

jeudi 5 octobre 2017

L'air du temps

Les mille et une ruses des brouteurs

Les mille et une ruses des brouteurs

Décidément, les escrocs qui écument le web n'en démordent guère. Chaque jour qui passe, il...

vendredi 20 octobre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.