Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Ramadan 2018 /Denrées alimentaires : Disponibilité des produits et stabilité des prix sur tous les marchés de la capitale


d-1Le mois béni de Ramadan est un mois pendant lequel, la consommation alimentaire est élevée. Les commerçants grossistes et détaillants, chacun en ce qui le concerne, fait de son mieux pour répondre aux besoins des jeûneurs. Les produits de première nécessité (mil, sorgho, maïs, niébé, farine du blé, farine du manioc, etc.) sont les plus recherchés pour le besoin alimentaire. En ce début du jeûne, le constat dans les différents marchés de Niamey fait ressortir une abondance de ces produits. Ainsi, du marché Katako au marché de Haro banda (rive droite) en passant par le marché Dar-Es salam, le marché de céréales de Niamey (Grande Mosquée) et le marché de Wadata, la disponibilité de ces produits est constatée.
L'ambiance au niveau des points de vente de ces différents marchés est vivante. Outre les clients qui se bousculent, l'on constate également des camions venant de l'intérieur comme de l'extérieur en train de décharger ; d'autres camions, à destination d'autres zones du pays, sont en train d'être chargés.
Selon M. Soumaîla, un commerçant grossiste de Katako, tous les produits de première nécessité sont disponibles. « Nous disposons de la quantité suffisante qui peut couvrir même au-delà du Ramadan. Les gens peuvent venir ici à Katako pour s'approvisionner. Nous demandons même aux habitants des villages environnants de venir à Niamey, à Katako ; il y a des vivres en abondance ».
Il a indiqué qu'ils s'approvisionnent de l'intérieur du pays et des pays voisins comme le Burkina, le Bénin, le Nigéria.
Mêmes réactions au niveau de tous les autres marchés : les commerçants grossistes et détaillants n'ont pas manqué de clamer la disponibilité des produits céréaliers à leur niveau. Pour le riz et certaines farines particulièrement, on les retrouve dans des points de vente du riz du Niger, dans les magasins de nombreux commerçants grossistes. A ce niveau aussi, les responsables des différents points de ventes ont souligné qu'il y a une forte disponibilité du riz et des farines.

Les prix des céréales
Les prix restent stables à tous les niveaux, mais diffèrent selon la qualité du produit. Pour le mil, les prix sont les mêmes au niveau de tous les marchés : 27 000 FCFA le sac de 100 kg et 13500 le sac de 50 kg et la mesure coûte 750 FCFA. Le prix du sorgho varie en fonction de la qualité et de la provenance. Pour le sorgho importé, le prix est de 22 500 FCFA pour celui de Malanville et 19 000 FCFA le sac de 120 kg et pour le sorgho local de Maradi, le prix du sac de 100 kg est 21 000 FCFA. Pour ce qui est du maïs, les prix sont les mêmes aussi dans tous les marchés : 22 000 FCFA pour le sac de 120 kg et 21 000 FCFA pour le sac de 100 kg. Le prix du niébé est aussi stable dans les marchés : 42 000 FCFA le sac de 100 kg. Quant au riz, le prix du sac varie en fonction de la qualité. Ainsi, on retrouve le sac de 50 kg de 16000 FCFA, 17 000 FCFA, 18 000 FCFA, 19 000 FCFA.

'Ali Maman

Hommes politique

Error: No articles to display

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !

Audiences

Dossier

Ingall : Entre cauchemars de la route et ambiances…

Ingall : Entre cauchemars de la route et ambiances de la Cure salée

Dans le langage des routiers nigériens, l'expression ''éviter les nids de poule'' est bien...

vendredi 26 octobre 2018

Yashi à Ingall : Une pratique ancestrale qui perdu…

Yashi à Ingall : Une pratique ancestrale qui perdure encore !

7 heures le matin au quartier Aghafey de Ingall. Les visiteurs sont curieux d'assister à u...

vendredi 26 octobre 2018

La Cure salée : Un véritable espace marchand aussi

La Cure salée : Un véritable espace marchand aussi

La Cure Salée ne se limite pas seulement à la jouissance culturelle des communautés nomade...

vendredi 26 octobre 2018

L'air du temps

Tenir le cap et aller de l'avant...

Tenir le cap et aller de l'avant...

Pouvait-on rester là et assister, impassible, à la sinistre cascade des pertes en vies hum...

vendredi 9 novembre 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.