Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

La ministre de l'Aménagement du Territoire et du Développement Communautaire : «L'Agence Nigérienne de Volontariat pour le Développement projette le recrutement, la formation et le déploiement de 1000 volontaires en 2016», déclare Mme Ibrahim Binta F

Mme Ibrahim Binta Fodi Mme Ibrahim Binta Fodi

Madame la ministre, le mois de Septembre 2015 a été marqué par la création du Ministère de l'Aménagement du Territoire et du Développement Communautaire dont les attributions et l'organisation viennent d'être adoptées par le Gouvernement. Pourriez vous expliciter davantage la mission de ce ministère ?
Tout d'abord, permettez moi de remercier l'équipe de Sahel Dimanche qui nous donne l'opportunité d'informer vos lecteurs des missions poursuivies par mon département ministériel, missions axées autour de quatre pôles essentiels qui sont l'Aménagement du Territoire, le Développement communautaire, le volontariat et la tutelle des ONG et associations de développement.
Je me dois de clarifier certaines notions. Pour ce qui est de l'Aménagement du territoire, il faut tout d'abord retenir qu'on entend par «aménagement du territoire » une politique volontariste de l'Etat qui vise notamment à réduire les disparités inter et intra régionales à travers l'orientation des flux d'investissements vers la réalisation d'infrastructures et équipements afin de donner à toute portion du territoire sa chance de se développer.
Quant au développement communautaire, il s'entend comme la recherche de la promotion du développement social, culturel intégré, endogène, prospectif et durable et la promotion de la bonne gouvernance au niveau régional, départemental, communal et local à travers la préparation, la coordination et la mise en œuvre, le suivi et l'évaluation des actions de développement.
Quels sont aujourd'hui les acquis du Niger dans ce domaine ?
On peut noter pour les acquis plusieurs avancées significatives. Ainsi, en matière d'Aménagement du territoire, nous nous sommes attelés à asseoir une Politique Nationale d'Aménagement du Territoire (PNAT) et à revoir le cadre juridique qui sous tendait cette politique, en l'occurrence la loi n°2001 032 du 31 décembre 2001. Aujourd'hui, notre pays dispose, et ce pour la première fois, d'une Politique Nationale d'Aménagement du territoire adoptée en mai 2014 dont la mise en œuvre se fera à travers un certain nombre d'outils dont certains sont déjà élaborés et d'autres en cours. Pour les outils réalisés, mon département ministériel a doté les régions de Maradi, Agadez et Zinder de Schémas Régionaux d'Aménagement du Territoire.


S'agissant du volet développement local et communautaire et particulièrement par rapport précisément à la coordination du développement régional et local, il faut dire que cette fonction devient de plus en plus importante au regard du retour opéré par notre pays à la pratique de la planification globale du développement. Tenant compte des ambitions de développement de notre pays, nous avons en 2014 entamé des actions pour la redynamisation de cette fonction à travers entre autres des missions que j'ai personnellement conduites dans les huit (8) régions et les soixante trois (63) départements du Niger. Cela nous a permis d'amorcer une remise en selle du dispositif de coordination avec les différents acteurs régionaux du développement (représentants territoriaux de l'Etat, élus locaux, Chefferie coutumière, services techniques déconcentrés de l'Etat, ONG/AD, Programmes et Projets de Développement, etc.). Cette sortie a également été une occasion pour évaluer les capacités de nos structures de terrain en vue de leur apporter de façon adaptée le soutien dont elles ont besoin pour remplir leurs missions. Dans ce sens, SEM. Elhadji ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la République, Chef de l'Etat, a été très sensible à la communication que nous avons présentée en réagissant promptement par la mise à disposition en cours d'année d'une enveloppe de 100 millions FCFA pour renforcer les capacités de ces services et un montant de 172 millions FCFA pour accompagner la planification régionale. Sur cette même lancée, le Gouvernement de SEM. BRIGI RAFINI a consenti en 2015 un autre appui financier pour prolonger cette action et mon département ministériel a élaboré un Programme de Renforcement des Capacités de ses services déconcentrés qui sera financé par l'apport de l'Etat et la contribution des partenaires.
Sur le plan de l'accompagnement des collectivités territoriales en matière de gestion décentralisée du développement, nous avons élaboré et diffusé des outils sur la planification, la mise en œuvre et le suivi évaluation des actions du développement régional et communal, la maîtrise d'ouvrage des collectivités territoriales ainsi que la reddition des comptes en matière de développement économique et social. Aujourd'hui, quasiment toutes nos communes ont eu à élaborer au moins une fois un Plan de Développement Communal (PDC); beaucoup sont à leur deuxième cycle de planification et une dizaine est à sa troisième génération de PDC. Quant aux collectivités régionales installées en 2011, elles sont toutes engagées dans l'élaboration de leur premier Plan de Développement Régional (PDR). Dans quelques semaines, ce processus aboutira à la dotation de nos régions d'un outil de pilotage de développement qui conciliera les orientations nationales avec les spécificités régionales. Ce qui sera une première et une avancée significative dans l'évolution de la planification régionale au Niger.
En ce qui concerne la gestion des acteurs de la société civile, mon département ministériel a, comme vous le savez, en charge la promotion des ONG/Associations de Développement et Organisations Communautaires de Base (OCB). Le nombre de ces ONG et Associations de développement est passé de 60 en 1990 à environ 2450 en 2015.
Comment gérez vous tout ce monde ?
Afin de mieux maîtriser les interventions de ces ONG/AD et OCB, le Ministère de l'Aménagement du Territoire et du Développement Communautaire a mis en place un dispositif de suivi à travers notamment le protocole d'accord type et un programme de renforcement des capacités de la société civile financé par l'Union Européenne.
Dans le domaine de la promotion du volontariat, il y a lieu de rappeler la création par la loi 2014 10 du 16 Avril 2014 de l'Agence Nigérienne de Volontariat pour le Développement (ANVD) qui est un Etablissement Public à caractère Social sous la tutelle de mon département ministériel. Cette Agence a pour objectif de contribuer à la mise en œuvre des politiques et stratégies nationales en matière de développement local et communautaire. Le décret portant adoption des statuts de l'Agence vient d'être pris et les activités sont en cours de démarrage.
En résumé, votre ministère couvre le domaine de l'Aménagement du Territoire, du Développement Local et Communautaire ainsi que la promotion des ONG/AD, des OCB et du volontariat national pour le développement. Ce qui est assez vaste comme domaine de compétences : peut on, dans ces conditions, connaître les perspectives de votre Département ministériel ?
Dans le domaine de l'Aménagement du territoire, les chantiers d'élaboration des outils seront finalisés et vulgarisés en vue de leur appropriation. Il s'agit là du Schéma National d'Aménagement du Territoire, de l'atlas national, du Système d'Information Géographique sur les Communes et les schémas régionaux (Dosso Tillabéry et Diffa).
En matière de développement local et communautaire, le processus d'élaboration de la Politique Nationale de Développement Régional et Local vient d'être lancé et l'aboutissement d'un tel chantier permettra de mieux préciser notre vision dans ce domaine. De même, nous poursuivrons ardemment et intensifierons les actions de renforcement des capacités de nos Services déconcentrés afin qu'ils répondent au mieux aux nombreuses attentes des usagers. Il faut aussi souligner que des démarches sont en cours en vue de l'intégration des dimensions « changement climatique », « risques de catastrophes » ainsi que « la paix et la sécurité » dans la planification locale.
Dans le domaine du partenariat avec les ONG, nous travaillons sur la mise en place très prochaine des fonds d'appui pour la mise en œuvre des politiques publiques.
Dans le domaine du volontariat et, comme vous le savez, la question de l'emploi, particulièrement celui des jeunes, constitue une des priorités du Programme de Renaissance du Président de la République, chef de l'Etat, Son Excellence El hadji ISSOUFOU MAHAMADOU. Il s'agit, à travers l'ANVD, de recruter des jeunes diplômés qui sont prêts à s'engager dans le volontariat et qui seront placés au niveau des collectivités territoriales, ONG, organismes internationaux, secteurs public et privé avec des objectifs clairement définis à atteindre et l'obligation de résultats pour chaque volontaire. A cet effet, l'ANVD projette le recrutement, la formation et le déploiement de 1000 volontaires en 2016.
Auriez vous, Madame la ministre, un appel à lancer pour terminer cet entretien ?
Oui ! Avant de terminer cette interview, je voudrais rassurer tous nos partenaires et tous les bénéficiaires finaux de nos services sur notre ferme détermination et notre engagement à poursuivre et à intensifier les efforts de promotion du Développement régional et local tout en veillant à l'équilibre inter et intra régional conformément aux orientations du Programme de la Renaissance et nous continuerons à être aux côtés des acteurs du développement régional et local pour le plus grand intérêt des communautés à la base. Dans ce sens, j'appelle les partenaires techniques et financiers du Niger engagés dans l'appui au développement régional et local à apporter leur soutien au Programme de Renforcement des Capacités de nos services Déconcentrés afin d'assurer une bonne coordination pour un meilleur impact des actions du développement local sur le bien être des communautés. Enfin, j'invite les jeunes diplômés à se joindre à nous à travers le volontariat pour acquérir le savoir faire et le savoir être et contribuer à l'effort de développement pour faire du Niger un pays émergent.

Sani Soulé Manzo(onep)
www.lesahel.org

L'invité de Sahel Dimanche

Madame Rabo Fatchima, Directrice Générale du Budget : «Le budget programme est un mode de budgétisation par résultat»

Madame Rabo Fatchima, Directrice Générale du Budget : «Le budget programme est un mode de budgétisation par résultat»

Mme la Directrice générale, le Niger en tant que pays membre de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), est engagé ces dernières années dans un processus de reformes dans la gestion des finances publiques, pouvez-vous nous faire le point de ces différentes reformes ?Merci de l'opportunité que vous m'offrez pour parler du processus de reformes dans la gestion des finances publiques au Niger. En effet, depuis la transposi...

M. Haladou Maman, conservateur du musée régional de Dosso : «Source d'un sentiment d'identité et de continuité, le patri…

M. Haladou Maman, conservateur du musée régional de Dosso : «Source d'un sentiment d'identité et de continuité, le patrimoine culturel contribue à promouvoir le respect de la diversité culturelle et de créativité»

Dans le cadre de l'application de la convention de l'UNESCO sur la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (PCI) que notre pays a ratifiée en 2003, entrée en vigueur en 2006, des progrès significatifs sont en train d'être enregistrés suite à l'effort inlassable que mène le ministère en charge de la renaissance culturelle dans son programme de relance ou de mise en œuvre. De retour d'un séminaire organisé en Chine dans le domaine du...

M. Sani Maïgochi, ministre des Postes, des Télécommunications et de l'Economie Numérique : « S'agissant de la Télévision…

M. Sani Maïgochi, ministre des Postes, des Télécommunications et de l'Economie Numérique : « S'agissant de la Télévision Terrestre Numérique, si tout va bien, les émissions pourront commencer courant décembre 2017 sur l'ensemble du pays »

Monsieur le ministre, votre institution a signé une convention lors du ''Sommet Transform Africa 2017''tenu le 11 mai dernier à Kigali, au Rwanda et qui a enregistré la présence de plusieurs chefs d'Etat, dont SE M. Issoufou Mahamadou. Pouvez- vous nous donnez d'amples explications au sujet de cette convention ?Il s'agit d'un mémorandum d'entente de coopération qui fixe les principes et les conditions d'une coopération économique et tec...

Monsieur Sadou Seydou, ministre du Commerce et de la Promotion du secteur privé : « Pendant les périodes de soudure ou d…

Monsieur Sadou Seydou, ministre du Commerce et de la Promotion du secteur privé : « Pendant les périodes de soudure ou de carême, nous déterminons ensemble avec les commerçants les prix de certains produits par consensus »

Monsieur le ministre, vous avez sillonné la semaine dernière certains marchés et supermarchés de Niamey. Cette semaine, vous avez également rencontré aussi bien les opérateurs économiques que les responsables des Organisations syndicales et des Associations de Défense des Consommateurs. Peut – on avoir les raisons de toutes ces visites en peu de temps dans ces différents circuits de commercialisation des produits ?Avant de répondre à vo...

Dr Biga Mariama, Enseignant Chercheur à l'Université Abdou Moumouni Dioffo de Niamey : « Pour l'autonomisation de la fem…

Dr Biga Mariama, Enseignant Chercheur à l'Université Abdou Moumouni Dioffo de Niamey : « Pour l'autonomisation de la femme nigérienne, il faut que l'Etat inscrive le genre au nombre des volets prioritaires des programmes de développement »

Les femmes nigériennes ont célébré le 13 mai dernier la journée qui leur est dédiée sous le signe de « l'éducation et la formation de la jeune fille garantissent l'autonomisation économique de la femme pour un développement durable ». Quelle est pour vous la pertinence d'un tel thème au regard de la situation actuelle de la femme nigérienne ?Il semble important d'indiquer en premier lieu le contexte social dans lequel elles vivent. La s...

M.Sadou Saloké, gouverneur Agadez : ''À travers le Programme de la renaissance, l'Etat s'est résolument engagé dans une …

M.Sadou Saloké, gouverneur Agadez : ''À travers le Programme de la renaissance, l'Etat s'est résolument engagé dans une logique de développement durable»

Monsieur le gouverneur, depuis 2011, le ''Programme de la Renaissance'' est mis en œuvre dans toutes les régions du Niger. Quelles sont ses réalisations dans la région d'Agadez et quel commentaire cela suscite-t-il en vous?Il faut noter que la région a abrité la fête tournante du18 décembre ''Agadez SOKNI 2016''. A travers cet évènement, un certain nombre d'indicateurs font aujourd'hui qu'Agadez s'est définitivement tourné vers le progr...

Me Ali Sirfi Maïga, Médiateur de la République : ''Nous avions discuté autour de plusieurs questions concernant la vie d…

Me Ali Sirfi Maïga, Médiateur de la République : ''Nous avions discuté autour de plusieurs questions concernant la vie de l'AMP-UEMOA''

M. le Médiateur, vous avez organisé, cette semaine au Parc du W, la réunion de l'Association des Médiateurs des pays membres de l'UEMOA. Pouvez-vous nous donner la substance des échanges que vous avez eus avec vos collègues de l'UEMOA ?Je vous remercie de cette opportunité que vous m'offrez pour parler des activités de notre association des Médiateurs des pays membres de l'UEMOA. C'est vrai que cette semaine nous avions accueilli nos co...

Colonel Major Mahamadou Abou Tarka, président de la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix : «La fête du 24 avril …

Colonel Major Mahamadou Abou Tarka, président de la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix : «La fête du 24 avril nous permet de rappeler la rébellion, de parler de l'unité nationale, d'un Niger dans lequel tous ses enfants se sentent solidaire

Créée en 1995 pour suivre la mise en œuvre des accords de paix de 1995 et des autres protocoles additionnels à ces accords intervenus en 1998, la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix (HACP), qui est rattachée à la Présidence de la République, est chargée entre autres de l'analyse prospectrice, de la prévention et de la gestion des crises et des conflits. Dans cette interview réalisée à moins d'une semaine de la célébration de la...

M. Mahamadou Dan Dano Lawaly, gouverneur de la Région de Diffa : ''On peut dire qu'en matière de sécurité, le plus diffi…

M. Mahamadou Dan Dano Lawaly, gouverneur de la Région de Diffa : ''On peut dire qu'en matière de sécurité, le plus difficile est derrière nous, et qu'il reste à consolider et à pérenniser la paix''.

Monsieur le gouverneur, quelles sont les réalisations effectuées dans les différents secteurs de la vie socio-économique de la Région de Diffa?Malgré la situation sécuritaire difficile qui constitue une entrave à toutes les activités dans la région de Diffa, la mise en œuvre du Programme de la Renaissance acte II se fait de façon assez bonne, comparativement aux autres régions. Ainsi, on peut retenir, dans les secteurs prioritaires, les...

Mme Ousseini Hadizatou Yacouba, vice-présidente de l'Internationale Socialiste des Femmes (ISF) pour l'Afrique de l'Oues…

Mme Ousseini Hadizatou Yacouba, vice-présidente de l'Internationale Socialiste des Femmes (ISF) pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre : «Depuis sa création en 1907, l'Internationale Socialiste des Femmes (ISF) ne cesse de lutter pour les droits des

Madame, vous avez été élue, le 26 février dernier à Cartagena des Indes, en Colombie, vice-présidente de l'Internationale Socialiste des Femmes pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre. Pouvez-vous nous dire les conditions dans lesquelles se sont déroulées ces élections et quels pays le Niger avait comme challengers?Je vous remercie pour cette opportunité que vous me donnez de vous parler de l'Internationale Socialiste des Femmes (ISF) et...

AG/ONU

Editorial

Audiences

Dossier

Artisanat à Agadez : Le savoir-faire traditionnel …

Artisanat à Agadez : Le savoir-faire traditionnel des femmes

Agadez est connu partout au Niger et ailleurs dans le monde pour son artisanat. Dans ce se...

vendredi 16 juin 2017

Mme Inani Amado Mamoudou, présidente communale des…

Mme Inani Amado Mamoudou, présidente communale des femmes artisanes d'Agadez : Les produits artisanaux de la région ont acquis une notoriété aux plans national et international

La présidente communale des femmes artisanes d'Agadez, Mme Inani Amado Mamoudou fait parti...

vendredi 16 juin 2017

Le travail des enfants à Niamey : Entre débrouilla…

Le travail des enfants à Niamey : Entre débrouillardise et exploitation

Le phénomène ne semble nullement choqué et pourtant le travail des enfants prend de l'ampl...

vendredi 9 juin 2017

L'air du temps

Il a plu des cordes sur Niamey

Il a plu des cordes sur Niamey

Après les pluies torrentielles qui se sont abattues sur la ville de Niamey dans la nuit de...

vendredi 16 juin 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.