Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

La ministre de l'Aménagement du Territoire et du Développement Communautaire : «L'Agence Nigérienne de Volontariat pour le Développement projette le recrutement, la formation et le déploiement de 1000 volontaires en 2016», déclare Mme Ibrahim Binta F

Mme Ibrahim Binta Fodi Mme Ibrahim Binta Fodi

Madame la ministre, le mois de Septembre 2015 a été marqué par la création du Ministère de l'Aménagement du Territoire et du Développement Communautaire dont les attributions et l'organisation viennent d'être adoptées par le Gouvernement. Pourriez vous expliciter davantage la mission de ce ministère ?
Tout d'abord, permettez moi de remercier l'équipe de Sahel Dimanche qui nous donne l'opportunité d'informer vos lecteurs des missions poursuivies par mon département ministériel, missions axées autour de quatre pôles essentiels qui sont l'Aménagement du Territoire, le Développement communautaire, le volontariat et la tutelle des ONG et associations de développement.
Je me dois de clarifier certaines notions. Pour ce qui est de l'Aménagement du territoire, il faut tout d'abord retenir qu'on entend par «aménagement du territoire » une politique volontariste de l'Etat qui vise notamment à réduire les disparités inter et intra régionales à travers l'orientation des flux d'investissements vers la réalisation d'infrastructures et équipements afin de donner à toute portion du territoire sa chance de se développer.
Quant au développement communautaire, il s'entend comme la recherche de la promotion du développement social, culturel intégré, endogène, prospectif et durable et la promotion de la bonne gouvernance au niveau régional, départemental, communal et local à travers la préparation, la coordination et la mise en œuvre, le suivi et l'évaluation des actions de développement.
Quels sont aujourd'hui les acquis du Niger dans ce domaine ?
On peut noter pour les acquis plusieurs avancées significatives. Ainsi, en matière d'Aménagement du territoire, nous nous sommes attelés à asseoir une Politique Nationale d'Aménagement du Territoire (PNAT) et à revoir le cadre juridique qui sous tendait cette politique, en l'occurrence la loi n°2001 032 du 31 décembre 2001. Aujourd'hui, notre pays dispose, et ce pour la première fois, d'une Politique Nationale d'Aménagement du territoire adoptée en mai 2014 dont la mise en œuvre se fera à travers un certain nombre d'outils dont certains sont déjà élaborés et d'autres en cours. Pour les outils réalisés, mon département ministériel a doté les régions de Maradi, Agadez et Zinder de Schémas Régionaux d'Aménagement du Territoire.


S'agissant du volet développement local et communautaire et particulièrement par rapport précisément à la coordination du développement régional et local, il faut dire que cette fonction devient de plus en plus importante au regard du retour opéré par notre pays à la pratique de la planification globale du développement. Tenant compte des ambitions de développement de notre pays, nous avons en 2014 entamé des actions pour la redynamisation de cette fonction à travers entre autres des missions que j'ai personnellement conduites dans les huit (8) régions et les soixante trois (63) départements du Niger. Cela nous a permis d'amorcer une remise en selle du dispositif de coordination avec les différents acteurs régionaux du développement (représentants territoriaux de l'Etat, élus locaux, Chefferie coutumière, services techniques déconcentrés de l'Etat, ONG/AD, Programmes et Projets de Développement, etc.). Cette sortie a également été une occasion pour évaluer les capacités de nos structures de terrain en vue de leur apporter de façon adaptée le soutien dont elles ont besoin pour remplir leurs missions. Dans ce sens, SEM. Elhadji ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la République, Chef de l'Etat, a été très sensible à la communication que nous avons présentée en réagissant promptement par la mise à disposition en cours d'année d'une enveloppe de 100 millions FCFA pour renforcer les capacités de ces services et un montant de 172 millions FCFA pour accompagner la planification régionale. Sur cette même lancée, le Gouvernement de SEM. BRIGI RAFINI a consenti en 2015 un autre appui financier pour prolonger cette action et mon département ministériel a élaboré un Programme de Renforcement des Capacités de ses services déconcentrés qui sera financé par l'apport de l'Etat et la contribution des partenaires.
Sur le plan de l'accompagnement des collectivités territoriales en matière de gestion décentralisée du développement, nous avons élaboré et diffusé des outils sur la planification, la mise en œuvre et le suivi évaluation des actions du développement régional et communal, la maîtrise d'ouvrage des collectivités territoriales ainsi que la reddition des comptes en matière de développement économique et social. Aujourd'hui, quasiment toutes nos communes ont eu à élaborer au moins une fois un Plan de Développement Communal (PDC); beaucoup sont à leur deuxième cycle de planification et une dizaine est à sa troisième génération de PDC. Quant aux collectivités régionales installées en 2011, elles sont toutes engagées dans l'élaboration de leur premier Plan de Développement Régional (PDR). Dans quelques semaines, ce processus aboutira à la dotation de nos régions d'un outil de pilotage de développement qui conciliera les orientations nationales avec les spécificités régionales. Ce qui sera une première et une avancée significative dans l'évolution de la planification régionale au Niger.
En ce qui concerne la gestion des acteurs de la société civile, mon département ministériel a, comme vous le savez, en charge la promotion des ONG/Associations de Développement et Organisations Communautaires de Base (OCB). Le nombre de ces ONG et Associations de développement est passé de 60 en 1990 à environ 2450 en 2015.
Comment gérez vous tout ce monde ?
Afin de mieux maîtriser les interventions de ces ONG/AD et OCB, le Ministère de l'Aménagement du Territoire et du Développement Communautaire a mis en place un dispositif de suivi à travers notamment le protocole d'accord type et un programme de renforcement des capacités de la société civile financé par l'Union Européenne.
Dans le domaine de la promotion du volontariat, il y a lieu de rappeler la création par la loi 2014 10 du 16 Avril 2014 de l'Agence Nigérienne de Volontariat pour le Développement (ANVD) qui est un Etablissement Public à caractère Social sous la tutelle de mon département ministériel. Cette Agence a pour objectif de contribuer à la mise en œuvre des politiques et stratégies nationales en matière de développement local et communautaire. Le décret portant adoption des statuts de l'Agence vient d'être pris et les activités sont en cours de démarrage.
En résumé, votre ministère couvre le domaine de l'Aménagement du Territoire, du Développement Local et Communautaire ainsi que la promotion des ONG/AD, des OCB et du volontariat national pour le développement. Ce qui est assez vaste comme domaine de compétences : peut on, dans ces conditions, connaître les perspectives de votre Département ministériel ?
Dans le domaine de l'Aménagement du territoire, les chantiers d'élaboration des outils seront finalisés et vulgarisés en vue de leur appropriation. Il s'agit là du Schéma National d'Aménagement du Territoire, de l'atlas national, du Système d'Information Géographique sur les Communes et les schémas régionaux (Dosso Tillabéry et Diffa).
En matière de développement local et communautaire, le processus d'élaboration de la Politique Nationale de Développement Régional et Local vient d'être lancé et l'aboutissement d'un tel chantier permettra de mieux préciser notre vision dans ce domaine. De même, nous poursuivrons ardemment et intensifierons les actions de renforcement des capacités de nos Services déconcentrés afin qu'ils répondent au mieux aux nombreuses attentes des usagers. Il faut aussi souligner que des démarches sont en cours en vue de l'intégration des dimensions « changement climatique », « risques de catastrophes » ainsi que « la paix et la sécurité » dans la planification locale.
Dans le domaine du partenariat avec les ONG, nous travaillons sur la mise en place très prochaine des fonds d'appui pour la mise en œuvre des politiques publiques.
Dans le domaine du volontariat et, comme vous le savez, la question de l'emploi, particulièrement celui des jeunes, constitue une des priorités du Programme de Renaissance du Président de la République, chef de l'Etat, Son Excellence El hadji ISSOUFOU MAHAMADOU. Il s'agit, à travers l'ANVD, de recruter des jeunes diplômés qui sont prêts à s'engager dans le volontariat et qui seront placés au niveau des collectivités territoriales, ONG, organismes internationaux, secteurs public et privé avec des objectifs clairement définis à atteindre et l'obligation de résultats pour chaque volontaire. A cet effet, l'ANVD projette le recrutement, la formation et le déploiement de 1000 volontaires en 2016.
Auriez vous, Madame la ministre, un appel à lancer pour terminer cet entretien ?
Oui ! Avant de terminer cette interview, je voudrais rassurer tous nos partenaires et tous les bénéficiaires finaux de nos services sur notre ferme détermination et notre engagement à poursuivre et à intensifier les efforts de promotion du Développement régional et local tout en veillant à l'équilibre inter et intra régional conformément aux orientations du Programme de la Renaissance et nous continuerons à être aux côtés des acteurs du développement régional et local pour le plus grand intérêt des communautés à la base. Dans ce sens, j'appelle les partenaires techniques et financiers du Niger engagés dans l'appui au développement régional et local à apporter leur soutien au Programme de Renforcement des Capacités de nos services Déconcentrés afin d'assurer une bonne coordination pour un meilleur impact des actions du développement local sur le bien être des communautés. Enfin, j'invite les jeunes diplômés à se joindre à nous à travers le volontariat pour acquérir le savoir faire et le savoir être et contribuer à l'effort de développement pour faire du Niger un pays émergent.

Sani Soulé Manzo(onep)
www.lesahel.org

L'invité de Sahel Dimanche

M. Barkaï Issouf, ministre chargé des Relations avec les Institutions : «Le ministère s'attèle quotidiennement à assurer…

M. Barkaï Issouf, ministre chargé des Relations avec les Institutions : «Le ministère s'attèle quotidiennement à assurer la meilleure collaboration entre le Gouvernement et les autres institutions»

Pourquoi la création d'un ministère spécialement dédié aux institutions ?Avant de répondre à vos questions, permettez-moi de vous remercier et de remercier l'ONEP pour cette occasion fort salutaire que vous m'offrez pour m'adresser à vos lecteurs. Vous contribuez ainsi à faire mieux connaitre mon département ministériel, ses attributions et son rôle dans l'architecture institutionnelle et administrative de notre pays. J'en suis très rec...

Le Ministre Conseiller Spécial du Président de la République et Directeur Général de l'Agence Nationale pour l'Organisat…

Le Ministre Conseiller Spécial du Président de la République et Directeur Général de l'Agence Nationale pour l'Organisation de la Conférence de l'Union Africaine, Niger 2019 : « Toutes les exigences pour le bon déroulement de la conférence sont ident

Monsieur le Directeur Général, en créant l'Agence que vous dirigez, quelles sont les missions que le gouvernement du Niger lui a assignées?Il faut tout d'abord rappeller que les Chefs d'État et de Gouvernement de l'Union Africaine ont choisi le Niger pour abriter en 2019, la 33eSession de la Conférence des Chefs d'État et de Gouvernement de l'Union Africaine à Niamey.C'est non seulement un signe fort de la vitalité de notre diplomatie m...

Interview du président de la Commission Défense et Sécurité de l'Assemblée nationale, l'Honorable Hamma Assah : « La hau…

Interview du président de la Commission Défense et Sécurité de l'Assemblée nationale, l'Honorable Hamma Assah : « La hausse du budget défense et sécurité se justifie ... parce que justement, il n'y a pas de développement sans sécurité »

Honorable, vous êtes président de la commission Défense et Sécurité de l'Assemblée nationale, pouvez-vous brièvement dire à nos lecteurs quel est le rôle de cette Commission ?Merci au journal Sahel Dimanche pour cette opportunité qu'il nous offre pour parler de la Commission de la Défense et de la Sécurité. Disons d'entrée de jeu que, selon le règlement intérieur de l'Assemblée nationale en son article 30, la Commission de la Défense et...

M. Habou Boukari, Directeur National des Archives : "Les services des Archives sont les parents pauvres de l'Admini…

Monsieur le Directeur national, le Niger dispose depuis des décennies d'un service dénommé Archives Nationales, quelles sont concrètement les missions et attributions de cette structure qui constitue quand même la mémoire de notre pays ?Aux termes de l'article 10 de l'arrêté n° 260/PM/SGG du 17 Octobre 2011, la Direction des Archives Nationales est chargée de l'identification, de la collecte, du classement et de la conservation des docu...

L'ambassadeur des Etats-Unis au Niger, SE. Mme Eunice Sharron Reddick : "La présence des soldats américains relève …

Mme l'ambassadeur, vous voilà en fin de mission après avoir passé trois années en qualité d'ambassadeur des Etats Unis au Niger. Quels ont été les principaux axes de la coopération bilatérale sur lesquels votre pays a mis l'accent ces dernières années?Je tiens d'abord à remercier le journal « Sahel Dimanche » de me donner l'opportunité de m'adresser aux millions de nigériennes et nigériens à la fin de ma mission dans votre beau pays, le...

M. Ousmane Douka Soumaila, Directeur général de l'Office National des Examens et Concours du Supérieur (ONECS) : "L…

Le 6 Juillet dernier, vous avez été primé du prix HIKIMA, mis en place par le Haut Commissariat à la Modernisation de l'Etat, le ministère de la Renaissance Culturelle et le ministère de la Fonction Publique, suite à un concours pilote entre les trois ministères en charge de l'éducation. Il s'agit de l'Education Primaire, des Enseignements Secondaires et Supérieurs, et des Enseignements Professionnels et Techniques. Pouvez-vous, Monsieu...

Interview de Mme Elback Zeinabou Tari Bako, Ministre de la Promotion et de la Protection de l'Enfant : « Le forum des Pr…

Le Niger accueille depuis le 2 octobre dernier, le Forum des premières Dames de la CEDEAO. Cette rencontre de haut niveau traite de problématiques liées à la fistule obstétricale, à la protection de l'enfant et aux MGF. Dans cet entretien, la ministre de la Promotion de la femme et de la Protection, revient sur les objectifs de ce forum et surtout les résultats attendus à l'issue des assises. Pour Mme Elback Zeinabou Tari Bako, ce forum...

M. Alma Oumarou ministre, Conseiller Spécial du Président de la République : Plus de 4600 entreprises ont été créées au …

Monsieur le ministre, le Niger a de 2011 à aujourd'hui produit plusieurs réformes relatives à l'amélioration du climat des affaires : pouvez-vous nous faire l'état des lieux de ces réformes ?L'amélioration du climat des affaires et la création des conditions favorables au développement du secteur privé nigérien ont toujours été une préoccupation majeure du Président de la République. L'Etat, ne pouvant plus à lui tout seul assurer la cr...

M. Saidou Halidou, Directeur Général de la Décentralisation et des Collectivités Territoriales : «Les élus doivent créer…

Le 6 septembre dernier, s'est tenue à Niamey, la cérémonie de notification des actes de transfert de compétences et de ressources de l'Etat aux collectivités territoriales. Quelle est la signification d'une telle cérémonie pour les acteurs de la décentralisation ?La cérémonie intervenue le 6 septembre 2017 sous le Haut patronage de Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, est l'aboutissement d'un long processus...

Monsieur Issa DJIBO, Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique : "Le Compte Unique s'inscrit dans …

Monsieur le Directeur Général, après quelque 8 mois passés à la tête de la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique, pouvez-vous nous dire succinctement comment se porte cette importante institution ?Merci de me poser cette question qui permet de mieux apprécier la situation actuelle de la DGT/CP. Il importe, en effet, de rappeler qu'à notre prise de fonction, la situation de la DGT/CP se caractérisait par une lenteur...

AG/ONU

Editorial

Audiences

Dossier

Le paludisme : Des efforts soutenus dans la lutte …

Le paludisme est une maladie parasitaire qui constitue un problème de santé publique au Ni...

vendredi 27 octobre 2017

Interview de Dr. Hadiza Jackou, Coordinatrice du P…

Cette année encore, le paludisme fait beaucoup de victimes au Niger : quel est le nombre d...

vendredi 27 octobre 2017

Paludisme : Le choix de lutte

La lutte contre le paludisme a été entreprise, à l'échelle internationale, par l'Organisat...

vendredi 27 octobre 2017

L'air du temps

Baroud d'honneur dans l'Anzourou

Baroud d'honneur dans l'Anzourou

Il y a comme un vent de débâcle et de panique qui plane sur la tête des groupes armés qui ...

vendredi 17 novembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.