Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

M. Boubé Ibrahim, président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) : ''Ma satisfaction sera totale si, à la fin de tout le processus, le Niger sort grandi d'avoir réussi à organiser des élections transparentes, crédibles et dont le

Pdt-CENIMonsieur le président, le processus électoral conduit par la CENI vient de boucler la phase décisive qui est la proclamation des résultats globaux provisoires de la présidentielle 1er tour et des législatives. Comment qualifierez-vous l'atmosphère générale qui a prévalu tout au long du processus électoral ?
Installée en août 2016, la Commission Electorale Nationale Indépendante, CENI, a travaillé six mois durant dans une atmosphère de calme et de sérénité. Nous nous sommes attelés à exécuter le chronogramme que nous avons élaboré de manière consensuelle et, avec les moyens mis à notre disposition. Mais comme vous le savez, les élections sont des moments d'extrême tension qui cristallisent l'attention de la population sur l'organe chargé d'organiser les élections.

Monsieur le président, la CENI a été critiquée, notamment par certains acteurs politiques, pour avoir pris l'arrêté autorisant le vote par témoignage. Pouvez-vous nous expliquer ici quelle était votre motivation dans la prise de cette décision controversée?
Le souci qui a animé la CENI est de permettre à tous les citoyens, notamment ceux qui sont inscrits par témoignage, la possibilité d'exercer leur droit de vote. Il faut retenir que ces électeurs ont, non seulement été recensés par témoignage, mais aussi la plénière de la CENI avait autorisé le retrait des cartes d'électeurs par le même procédé.
C'est pourquoi, usant de ses prérogatives, les membres de la CENI se sont réunis en plénière et ont adopté, à la majorité des membres votants, les modalités du vote par témoignage. Et un Arrêté a sanctionné cette décision et en a précisé les modalités. Comme vous le savez, suite au recours exercé par certains partis politiques, la Cour Constitutionnelle a clairement indiqué que la CENI n'a pas violé la loi.

Monsieur le président, le scrutin, qui était prévu pour se dérouler au cours de la seule journée du 21 février 2016, s'est finalement déroulé en deux jours. Qu'est-ce qui explique cet état de fait ?
En effet, un dysfonctionnement au niveau de la logistique n'a pas permis à certains bureaux de vote de disposer de matériels et documents électoraux à temps. Mais nous avons vite réagi pour solutionner le problème. Aussi, pour permettre à tous les électeurs inscrits de pouvoir voter, la CENI a pris des arrêtés pour permettre non seulement aux bureaux de vote qui ont ouvert en retard de rester ouvert autant d'heures que de retard accusé, mais aussi, pour ceux qui n'ont pas ouvert du tout d'ouvrir le lendemain 22 février 2016 de 8 heures à 19 heures.

On parle également de quelques disparités dans les dates de la tenue des opérations de vote chez les Forces de Défense et de Sécurité. Pouvez-vous nous édifier par rapport au fondement juridique du vote des FDS ?
Les Forces de Défense et de Sécurité n'ont pas voté la veille. Elles ont voté en même temps que les civils. Je dois cependant avouer un cas isolé à Maradi où la Commission communale, sans doute mal informée, a organisé le vote des militaires la veille au niveau de deux bureaux. Les bureaux de vote N°21 et 22 au quartier Ali Dan Sofo.
Lorsque nous avons été informés, nous avons immédiatement ordonné la mise sous scellés des urnes. Dans tous les cas, un rapport détaillé de la Commission Régionale a été transmis à la Cour Constitutionnelle à cet effet.

Concernant les insuffisances qui ont été constatées ici et là, quelle évaluation faites-vous de leurs incidences sur la qualité, voire la crédibilité du scrutin ?
Les dysfonctionnements constatés par endroits ont pu être corrigés au fur et à mesure que cela nous a été communiqué. Il s'agit notamment du manque ou de l'insuffisance des documents et matériels électoraux qui ont été systématiquement convoyés à destination des bureaux de vote. Les retards que cela a pu occasionner n'entachent en rien la crédibilité du scrutin, dès lors que les électeurs ont pu voter dans le calme et la sérénité. Il est important de noter que malgré ces dysfonctionnements, nous avons atteint un taux de participation record de plus de 66 %.

Monsieur le président, qu'est-ce qui justifie la lenteur observée dans la proclamation des résultats partiels provisoires, sachant que les résultats globaux provisoires étaient attendus au bout de deux jours?

Lenteur oui ! Mais retard non, puisque nous ne sommes pas hors du délai imparti pour la collecte, le traitement et la diffusion des résultats. La lenteur observée est due aux vérifications minutieuses opérées par les acteurs de la CENI afin que les résultats diffusés reflètent véritablement le verdict des urnes et qu'ils soient acceptés par tous.

Alors que vous veniez à peine d'entamer le processus de la proclamation des résultats, les responsables des partis politiques réunis au sein de la COPA 2016 ont mis à rude épreuve les valeurs d'impartialité et d'indépendance de la CENI, notamment en l'accusant de rouler pour le camp d'en face. Pouvez-vous nous assurer, Monsieur le président, que durant tout le processus électoral, la CENI a joui de la plénitude de son indépendance?
Les partis politiques, quels qu'ils soient, ont le droit d'émettre les critiques à l'endroit de la CENI. Cela ne nous gêne pas, pourvu que ces critiques soient objectives et constructives. Mais, en l'occurrence, nous ne pensons pas avoir failli en impartialité, encore moins avoir bradé l'indépendance de la CENI.
Il ne faut surtout pas perdre de vue que la CENI est un cadre consensuel qui regroupe l'ensemble des partis politiques et la société civile. Aussi, ses décisions sont collégiales et transparentes.

Au regard de toutes ces péripéties, quel est le sentiment qui vous anime personnellement aujourd'hui ? Déçu ou réconforté?
Ma satisfaction sera totale si, à la fin de tout le processus, le Niger sort grandi d'avoir réussi à organiser des élections transparentes, crédibles et dont les résultats sont acceptés par tous.
Des insuffisances ont perturbé le déroulement normal des élections par endroits, et notre devoir est d'en tirer les leçons pour améliorer la qualité des votes. Nous sommes néanmoins fiers d'avoir réussi l'organisation de ce double scrutin présidentiel et législatif dans le calme et la sérénité, et avec un taux de participation élevé.

Votre dernier mot à l'endroit de l'ensemble des Nigériens ?
Je voudrai lancer un appel à l'ensemble des acteurs politiques auxquels je demande de s'investir honnêtement pour les échéances électorales à venir afin que nous ayons des élections propres, crédibles et apaisées, et que notre pays en sorte grandi.

Assane Soumana
www.lesahel.org

L'invité de Sahel Dimanche

M. Saidou Halidou, Directeur Général de la Décentralisation et des Collectivités Territoriales : «Les élus doivent créer…

M. Saidou Halidou, Directeur Général de la Décentralisation et des Collectivités Territoriales : «Les élus doivent créer les conditions d'une meilleure gouvernance locale, plus transparente et plus inclusive qui place l'intérêt des citoyens au cœur d

Le 6 septembre dernier, s'est tenue à Niamey, la cérémonie de notification des actes de transfert de compétences et de ressources de l'Etat aux collectivités territoriales. Quelle est la signification d'une telle cérémonie pour les acteurs de la décentralisation ?La cérémonie intervenue le 6 septembre 2017 sous le Haut patronage de Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, est l'aboutissement d'un long processus...

Monsieur Issa DJIBO, Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique : "Le Compte Unique s'inscrit dans …

Monsieur Issa DJIBO, Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique : "Le Compte Unique s'inscrit dans le cadre d'un ensemble de réformes mises en place pour améliorer les services rendus par l'Etat"

Monsieur le Directeur Général, après quelque 8 mois passés à la tête de la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique, pouvez-vous nous dire succinctement comment se porte cette importante institution ?Merci de me poser cette question qui permet de mieux apprécier la situation actuelle de la DGT/CP. Il importe, en effet, de rappeler qu'à notre prise de fonction, la situation de la DGT/CP se caractérisait par une lenteur...

Mme Habibatou Moussa Hassane présidente de la Fédération Nigérienne de Handball : «La nouvelle équipe dirigeante se prop…

Mme Habibatou Moussa Hassane présidente de la Fédération Nigérienne de Handball : «La nouvelle équipe dirigeante se propose à travers cet ambitieux programme de donner une nouvelle vision au handball nigérien à tous les niveaux»

Mme la présidente, vous êtes la seule femme qui dirige une fédération sportive au Niger. Pouvez-vous nous faire la rétrospective de votre élection à la tête de cette fédération ?Je vous remercie très sincèrement pour cette opportunité que vous m'offrez pour m'exprimer à travers les colonnes de votre journal SahelDimanche que je lis d'ailleurs régulièrement.C'est vrai qu'une femme à la tête d'une fédération sportive au Niger n'est pas ch...

Mme Bety Aichatou Habibou Oumani, présidente de l'association Matan Tahoua Sakola : «Qui veut accueillir un étranger doi…

Mme Bety Aichatou Habibou Oumani, présidente de l'association Matan Tahoua Sakola : «Qui veut accueillir un étranger doit avoir un environnement propre et les femmes se mobilisent pour cela»

Mme la présidente, dans le cadre de l'organisation de la fête tournante du 18 décembre, la Région de Tahoua a été choisie pour abriter la fête de Tahoua Sakola. Vous avez été désignée à la tête de l'organisation dénommée Matan Tahoua Sakola. Quel est le but de cette organisation et pourquoi cette cérémonie de plantation d'arbres aujourd'hui au sein de la grande mosquée de Tahoua ?Je vous remercie de cette opportunité que vous nous donne...

Monsieur Guimba-Saidou, Directeur Général de l'Agence Nationale pour la Société de l'Information (ANSI):«L'ANSI a pour m…

Monsieur Guimba-Saidou, Directeur Général de l'Agence Nationale pour la Société de l'Information (ANSI):«L'ANSI a pour mission de conduire la transformation de la société nigérienne en une société digitale/numérique, afin d'accélérer notre marche ver

Monsieur le Directeur Général, lors du Conseil des ministres du 10 juillet dernier, le Haut-commissariat aux NTICs a été érigé en Agence Nationale pour la Société de l'Information (ANSI). Pouvez-vous nous donner les raisons de cette réorientation dans le domaine des NTICs au Niger?Les Technologies de l'Information et de la Communication (TIC) jouent un rôle de plus en plus important dans la vie socio-économique, et particulièrement dans...

Ancienne gloire : M. Abdou Djibo, champion de cyclisme : «Pour réaliser de grands succès dans le sport, il faut d'abord …

Ancienne gloire : M. Abdou Djibo, champion de cyclisme : «Pour réaliser de grands succès dans le sport, il faut d'abord avoir l'amour de son pays, il faut être jaloux de l'image de son pays et tâcher de l'honorer, avec la rage de vaincre au cœur»

Qui est Abdou Djibo ?Je suis un ancien cycliste Nigérien, et je suis né vers 1957 à Talladjé Ko-bontafa. Mais je suis du quartier Saga. Nos parents possèdent des champs dans toute cette zone et chaque année, ils quittent Saga pour aller cultiver leurs champs. Au fil du temps, ils ont fini par s'installerlà-bas.Comment êtes-vous arrivés au cyclisme, je vais parler de vos premiers pas dans la ''petite reine'' ?Je me souviens bien qu'à l'é...

Interview de M. Almoustapha Garba, ministre de l'Environnement et du Développement Durable : «Dans plusieurs localités d…

Interview de M. Almoustapha Garba, ministre de l'Environnement et du Développement Durable : «Dans plusieurs localités de notre pays les producteurs ont adopté des nouvelles stratégies de conservation de la fertilité des sols en intégrant l'arbre dan

Monsieur le Ministre, notre pays, célèbre le 03 Août 2017, le 57ème anniversaire de son accession à l'indépendance, une commémoration essentiellement marquée par les festivités de la Fête Nationale de l'Arbre (FNA). Quelles sont les activités inscrites au programme de cette édition 2017 ?Je vous remercie de cette opportunité que vous m'offrez de m'adresser à nos compatriotes à l'occasion de la 42ème édition de la Fête Nationale de l'Arb...

M. Babio El-kir Moudachirou, Conseiller Technique au Tourisme et à l'Hôtellerie du ministre béninois du Tourisme et de l…

M. Babio El-kir Moudachirou, Conseiller Technique au Tourisme et à l'Hôtellerie du ministre béninois du Tourisme et de la Culture : « Il faut tirer grand profit du secteur et générer des devises et des richesses pour nos communautés et nos budgets na

Monsieur le Conseiller Technique, vous êtes au Niger dans le cadre d'un séminaire de formation des acteurs du tourisme et de l'environnement, une initiative de l'Organisation Mondiale du Tourisme (OMT). Quelle appréciation faites-vous de cette initiative ?Merci bien pour l'opportunité que vous nous donnez de réagir sur ce projet. Au moment où on concluait ce projet entre les deux pays et l'OMT en Avril dernier à Addis-Abeba, nous n'étio...

M. Assadeck Mohamed, Assistant Technique National du Programme de Développement de l'Agriculture Familiale (ProDAF) : …

M. Assadeck Mohamed, Assistant Technique National du Programme de Développement de l'Agriculture Familiale (ProDAF) : "Notre vision au ProDAF, est de faire émerger des Pôles de Développement Economiques (PDE) »

Le ProDAF a été mis en vigueur en septembre 2015, pouvez-vous d'abord nous rappeler la vision de votre programme ?Merci de l'opportunité que vous m'offrez pour présenter le ProDAF. En effet, la vision du ProDAF est de faire émerger des Pôles de Développement Economiques (PDE) à travers lesquels les producteurs ruraux soutenus par leurs organisations et les collectivités locales s'organisent, aménagent et exploitent de manière rationnell...

M. Abdou Harouna, Directeur général de NIGER TELECOMS : « Nous avons pour ambition de démystifier les produits et servic…

M. Abdou Harouna, Directeur général de NIGER TELECOMS : « Nous avons pour ambition de démystifier les produits et services de télécommunication au Niger tout en garantissant la disponibilité, la qualité et les meilleurs tarifs à tous »

M. Abdou Harouna, 49 ans, marié et père de cinq enfants, tout nouveau directeur général de NIGER TELECOMS, a la lourde responsabilité de gérer cette entité. Avec plus de 19 ans d'expérience dans divers postes à responsabilités techniques et managériales aux USA, au Moyen-Orient et en Afrique, le nouveau patron de Niger Télécoms dispose de nombreux atouts, ainsi que d'une large connaissance en Lean Enterprise et en concepts de Six-Sigma,...

AG/ONU

Editorial

Audiences

Dossier

A la découverte du village de Tapoa : Un village t…

A la découverte du village de Tapoa : Un village touristique riche de sa biodiversité

Jadis un petit village habité par les gourmantchés, Tapoa est aujourd'hui un camp forestie...

vendredi 11 août 2017

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune…

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune Rurale de Tamou : Un carrefour de brassage entre plusieurs ethnies et peuples de différents pays

Situé à environ 15 km du chef-lieu de la Commune rurale de Tamou, département de Say, le v...

vendredi 11 août 2017

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les f…

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les femmes développent l'industrie du ''tigadigué''

Pâte d'arachide, le tigadégué est beaucoup utilisé dans la cuisine au Niger, particulièrem...

vendredi 28 juillet 2017

L'air du temps

Exit la ''Pilule'' et le chicha, vive le wifi-club !

Exit la ''Pilule'' et le chicha, vive le wifi-club !

Exit les escapades démentielles à la ''Pilule'' et les virées dans les lieux vaporeux des ...

vendredi 15 septembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.