Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

M. Rhissa Feltou, maire de la Commune Urbaine d'Agadez : ''Le Président de la République a pris l'engagement qu'avec le Programme Agadez SOKNI, la région s'ouvrira résolument vers la modernité, le progrès et le développement socio-économique et cultu

invitMonsieur le maire, cette année, c'est au tour d'Agadez d'abriter la fête tournante du 18 Décembre. On sait que dans ce cadre, les autorités nigériennes ont initié, depuis 2011, un programme d'embellissement de chaque chef-lieu de région qui accueille l'évènement. Peut-on avoir une idée des infrastructures socio-économiques et culturelles réalisées, ou en cours de l'être, dans la capitale de l'Aïr?
Effectivement, après ''Niamey Nyala'', ''Dosso Soga'' et ''Maradi Kolliya '', nous aurons l'honneur, à Agadez, de bénéficier du le programme ''Agadez SOKNI'', comme l'a annoncé le Président de la République, depuis Maradi. Ce programme initié par le Chef de l'Etat est un volet important de modernisation et d'équipement des grands centres urbains. Pour ce qui concerne Agadez, en début octobre dernier, un arrêté a été pris en Conseil des ministres, et un comité interministériel d'organisation des festivités du 58ème anniversaire de la proclamation de la République prévues cette année dans notre commune urbaine a été installé.
Le Comité Interministériel d'Orientation a un rôle d'impulsion et d'orientation. Il a la charge de valider et de superviser la mise en œuvre du programme d'actions que le comité d'organisation soumettra à son approbation. Le programme d'actions sera une compilation des besoins en infrastructures et aménagements qui doivent être réalisés à Agadez. Un Comité technique a été mis en place ainsi qu'un comité d'organisation ayant à sa tête le ministre de l'Equipement, organisateur et coordonnateur national d'Agadez SOKNI.
Dans le cadre de ses activités, le comité dénommé ''Agadez Sokni'' sera appuyé par un autre comité technique d'experts chargé de la mise en œuvre des orientations. Récemment, une mission technique multisectorielle a séjourné à Agadez où elle a déjà identifié et orienté les grands axes retenus ou les actions prioritaires de modernisation et de réhabilitation qui nécessiteront de gros investissements et qui vont intéresser la ville et toute la région d'Agadez, puisque Agadez SOKNI, c'est vrai que cela intéresse la ville mais, au-delà, c'est tout le symbole de la région qui sera concerné.
Donc, le comité d'orientation a déjà fait premier travail: la mise en place des différents bureaux d'études qui s'occuperont du suivi et aussi des différentes actions et des différents ouvrages qui seront réalisés dans la ville d'Agadez. Plusieurs sites ont d'ores et déjà été retenus dans la cadre de ces activités.
Concernant les différentes études techniques, le comité va se pencher sur toutes les activités et réalisations en attendant la mise en place effective des procédures nécessaires. Le comité s'occupera également de leur budgétisation. On passera ensuite à l'attribution des marchés et à la pose des jalons des actions à entreprendre.
Concrètement, Monsieur le maire, qu'est-ce qui sera fait à Agadez en matière d'infrastructures et autres commodités dont la ville aura besoin?

Effectivement, un travail préalable a été fait par le Comité d'Orientation, notamment la remise aux normes internationales de l'Aéroport international Mano Dayak, avec tous les aménagements et commodités importantes au niveau du hall et du salon international etc. L'aéroport pourra ainsi accueillir de gros porteurs et servir d'escale pour les autres compagnies aériennes. Ensuite, il y a le stade régional qui va bénéficier d'équipements répondant aux normes des arènes des autres pays ouest-africains. Cependant, il faut retenir qu'à la différence des autres régions du Niger, Agadez dispose déjà de certaines infrastructures qui demandent seulement à être rénovées, notamment le stade régional et l'arène des jeux traditionnels qui a une capacité d'accueil de 3000 places. Cette capacité va doubler ou même tripler avec les travaux qui seront réalisés pour ce 18 décembre, avec des équipements modernes qui permettront d'accueillir toutes les manifestations sportives, notamment l'organisation du Sabre national. Ensuite il y aura une académie des arts martiaux car, vous savez, Agadez dispose de beaucoup de jeunes qui pratiquent ces disciplines. Raison pour laquelle nous avons retenu la construction et l'équipement de cette académie des arts martiaux.


La Maison des Jeunes et de la Culture nécessite aussi des travaux réaménagement pour répondre aux normes, être mieux exploitée, afin de développer notre culture et permettre à d'autres cultures de notre pays de venir se produire sur place. Donc, ce sera un centre culturel en mesure d'abriter des conférences, et diverses réunions, une grande Maison des Jeunes qu'on souhaite équiper pour la région, afin qu'au-delà des festivités du 18 décembre, elle puisse abriter d'autres grands événements. Il est prévu aussi la construction d'une centaine de logements de type F3.
Une particularité d'Agadez SOKNI, c'est d'avoir pensé à la réalisation d'un hippodrome. Car Agadez a une grande tradition du cheval, tradition qui se trouve tout d'abord autour du sultanat. Il y a des écuries qui, de temps en temps, organisent des courses hippiques. Donc au niveau de ce grand hippodrome qui sera construit, nous souhaitons organiser des courses chamelières. Cet hippodrome bénéficiera d'une piste de desserte pouvant servir la partie ouest de la ville.
La rénovation et la modernisation de toutes les infrastructures administratives constituent un autre volet non négligeable. Toutes les directions des services techniques qui sont à Agadez ou dans la région bénéficieront de ce programme. A cela s'ajoute l'amélioration du cadre de vie dans le vieux noyau urbain où un volet est spécifiquement consacré à la vieille ville classée patrimoine mondiale de l'UNESCO. Il s'agit de rénover et de valoriser ce patrimoine légendaire qui fait la particularité d'Agadez, ainsi que certaines infrastructures culturelles. Concernant l'assainissement, la ville d'Agadez bénéficiera d'un appui important pour la réalisation de plus de 2000 mètres linéaires de caniveaux, de voies pavées. Beaucoup d'autres ouvrages seront réalisés pour mettre aussi les populations à l'abri des eaux stagnantes en période d'hivernage.
Je rappelle que les travaux pour la réalisation de 10 kilomètres de routes bitumées sur les grandes artères de la ville, lancés officiellement par le Président de la République en 2015, ont démarré. Ces travaux n'entrent pas dans le cadre du Programme Agadez SOKNI, mais interviennent au bon moment et seront d'une bonne complémentarité pour les festivités du 18 décembre. A cela s'ajoutent toutes les commodités qui seront réalisées, à savoir les voies publiques, les voies piétonnes, l'éclairage public, et l'assainissement qui va concerner toute la ville d'Agadez.
La particularité, c'est que nous avons aussi retenu la grande artère qui traverse Agadez, notamment la RTA où d'importants grands travaux d'aménagement seront réalisés, et porteront l'image d'une ville moderne qui s'ouvre et qui offre un cadre de vie agréable. Cela permettra en outre de sécuriser les usagers, mais aussi ceux qui empruntent la RTA qui traverse la ville et qui la relie aux autres grandes villes du Niger. Cette voie de 7 kilomètres sera aussi éclairée.
Il y aura également l'aménagement des carrefours et des ronds-points qui seront marqués par un certain nombre de symboles culturels de la région, notamment les différentes croix des localités. Certains carrefours, au regard du passé d'Agadez, centre de rayonnement de la culture islamique, porteront une miniature de la mosquée Emisquini. Juste un symbole.
Mais tout se passera avec l'avis des populations qui seront concertées pour que le Programme Agadez SOKNI soit une réussite. Nous voulons que chaque citoyen donne son avis, car cela est d'une importance capitale, d'autant plus que l'implication et la participation pleine et entière des populations viendront enrichir ce que les techniciens ont identifié ou répertorié.
Cette approche nous permettra de faire les choix ensemble, car nous avons une culture très riche qu'il faut mettre à profit pour embellir la ville. Et le Président de la République, Chef de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou, s'est engagé à ce que Agadez 2016 s'ouvre sur l'avenir, le développement et le progrès, mais aussi s'ouvre résolument vers la modernité, la démocratie, le développement socio-économique et culturel, et la paix.
Monsieur le maire, qu'en est-il de la réalisation du musée régional d'Agadez ?
La réalisation de ce musée fait partie des infrastructures retenues par le comité d'orientation. Maintenant, c'est au comité national de retenir un certain nombre d'actions à réaliser. Un musée dans la région c'est très important pour venir découvrir Agadez dans sa diversité culturelle, la richesse de sa faune, de la flore de l'environnement tout court. Notre culture a besoin de ce musée-là. Je peux dire certainement que la population d'Agadez verra la réalisation de ce musée, parce que Agadez SOKNI, c'est de redorer l'âme d'Agadez, et l'âme d'Agadez se retrouve dans sa culture qu'il faut ici matérialiser.
Est-ce que la ville a aujourd'hui un schéma d'urbanisation qui permettra de consolider les acquis et les investissements futurs?
Ce schéma d'urbanisation est en train d'être retouché et, dans ce cadre, tous les services de l'Etat sont concernés. Ce schéma permettra au comité technique et à chacun, dans sa sphère de compétences, d'intervenir afin de relever les défis.
Agadez est une ville qui connait un développement exponentiel, avec un rythme de croissance accéléré de sa population. Donc ce schéma d'urbanisation est un outil essentiel que le comité technique est en train d'utiliser pour voir les grandes actions à entreprendre et qui vont démarrer incessamment, dès la prise de service du nouveau gouvernement. Le Président de la République a fait de la réussite pleine et entière du Programme Agadez SOKNI une de ses priorités.
Y a-t-il des problèmes au niveau de la réalisation des infrastructures?
Effectivement il n'y pas d'activités ou d'investissements qui ne soient pas confrontés à la réticence humaine. Cela est dû probablement, le plus souvent, à un manque de compréhension, à des problèmes de communication. Nous, nous avons pris les devants depuis le démarrage des travaux de voiries urbaines. Nous sommes aujourd'hui en contact avec tous les syndicats et associations, et nous sommes en train de mobiliser les gens pour créer un cadre serein de dialogue et d'échanges afin d'amener les occupants des voies publiques à la compréhension et à une franche collaboration.
Malgré la réticence des uns et des autres, la majorité des gens ont compris la nécessité de ces travaux. En général, les populations ont favorablement accueilli ces travaux, parce qu'elles voient ce qui se passe aujourd'hui : les voies sont dégagées, la circulation est fluide. Pour les travaux de voiries, toutes les dispositions ont été prises lors de l'instruction technique du projet afin de limiter la gêne aussi bien aussi bien au niveau des automobilistes que des piétons. Des mesures à prendre ont été arrêtées avec les techniciens du Ministère de l'Equipement et les services communaux pour le démarrage des travaux. De nombreuses artères de la ville d'Agadez sont concernées, et conformément aux règles, les chantiers sont isolés par des barrières. Nous continuerons tout de même à sensibiliser les populations dont je salue l'acte citoyen à travers lequel elles ont plus visé l'intérêt général que l'intérêt particulier.
Qu'en est-il de l'éclairage public ?
C'est une autre priorité dans le cadre du programme Agadez 2016, un point de départ pour que la ville brille de mille feux. Nous avons déjà un projet d'éclairage de plusieurs quartiers en énergie solaire, surtout les quartiers périphériques, car, vous le savez, cela fait partie de la sécurité. Et avec le comité technique, nous avons identifié un certain nombre d'axes qui ont besoin d'éclairage. Et présentement, la municipalité assure l'éclairage de plusieurs artères de la commune. Dans le cadre d'Agadez SOKNI, c'est pratiquement toute la ville qui aura besoin d'éclairage. Agadez, c'est très vaste, et nous veilleront à ce que la ville soit totalement éclairée le 18 décembre In'cha Allahou.

Réalisée par Abdoulaye Harouna
www.lesahel.org

L'invité de Sahel Dimanche

Général de Brigade Ibra Boulama Issa, Directeur du Centre National d'Etudes Stratégiques et de Sécurité (CNESS) : ''Face…

Général de Brigade Ibra Boulama Issa, Directeur du Centre National d'Etudes Stratégiques et de Sécurité (CNESS) : ''Face aux défis sécuritaires multiformes qui menacent ses efforts de développement, de renforcement de sa jeune démocratie et de modern

Mon Général, vous êtes le directeur du Centre National d'Etudes Stratégiques et de Sécurité (CNESS). Veuillez nous présenter cette structure, nouvelle au Niger, et qu'on a l'habitude de voir que dans les pays développés ?Je voudrais tout d'abord vous remercier pour l'opportunité que vous me donner de parler du CNESS. D'emblée, je dirai que le CNESS est un outil d'aide à la décision, autrement dit un ''think tank'' au service de l'Etat e...

Interview du directeur du Contentieux de l'Etat, M. Ibro Zabaye : ''Aucune saisie n'est définitive et par conséquent rie…

Interview du directeur du Contentieux de l'Etat, M. Ibro Zabaye : ''Aucune saisie n'est définitive et par conséquent rien n'est acquis pour Africard et rien n'est encore perdu pour le Niger''

Le tribunal de Nanterre a rendu sa décision le 14 mars dernier dans l'affaire qui oppose l'Etat du Niger à Africard. Quelle lecture vous inspire ladite décision ?Merci. Par rapport à cette décision, il faut retenir tout d'abord que c'est une décision avant dire droit, c'est-à-dire un jugement accessoire qui se rapporte à une question qui se rattache à la conduite du procès, mais qui n'est pas le procès proprement dit. En d'autres termes...

Dr Assane Barazé, expert agréé en Santé de Travail au Niger : ''La Médecine du travail a un rôle exclusivement préventif…

Dr Assane Barazé, expert agréé en Santé de Travail au Niger : ''La Médecine du travail a un rôle exclusivement préventif consistant à éviter toute altération de la santé des travailleurs du fait de leur travail ou des conditions dans lesquelles celui

La Médecine de travail est une activité professionnelle reconnue par l'Organisation Internationale de Travail OIT et par plusieurs autres organismes internationaux dont l'OMS. Notre pays est d'ailleurs signataire des principaux instruments internationaux qui régissent cette discipline spécialisée. Seulement, force est de constater que, jusqu'à un passé récent, elle n'est pratiquement pas exercée ici, et même si c'est le cas, peu d'impor...

M. Assoumana Mallam Issa, ministre de la Renaissance Culturelle et de la Modernisation Sociale, porte-parole du Gouverne…

M. Assoumana Mallam Issa, ministre de la Renaissance Culturelle et de la Modernisation Sociale, porte-parole du Gouvernement : ''Zinaria'', ''Délou'', et ''L'arbre sans fruit'', films présentés par le Niger, constituent de réels espoirs pour remporte

M. le ministre, vous avez assisté, hier au stade municipal Issoufou Joseph Konambo, à l'ouverture du 25ème Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou avec une forte présence des acteurs du cinéma africain et mondial. Peut-on connaitre les impressions qui vous animent à l'issue de cette cérémonie grandiose ?C'était une cérémonie dont la grandeur ne peut se mesurer qu'à la gloire du FESPACO. Les autorités politiques...

Interview de Dr Mallam Garba Maman, Enseignant-chercheur, conseiller technique du ministre en charge de l'Enseignement P…

Interview de Dr Mallam Garba Maman, Enseignant-chercheur, conseiller technique du ministre en charge de l'Enseignement Primaire : «Le défi, c'est celui de la généralisation. On ne va pas indéfiniment se cantonner à des expérimentations»

Docteur, à l'instar de la communauté internationale, le Niger a célébré le mardi 21 février dernier, la journée internationale de la langue maternelle. Quelle signification revêt pour vous un tel événement ?Merci de nous inviter dans votre journal pour parler de cette question cruciale et primordiale pour le développement d'un pays, car la question des langues touche à l'éducation et l'éducation est la base de tout développement. Dans c...

M. Amadou Souley Massaoudou, coordonnateur national du Projet de Gestion des Risques de Catastrophes et du Développement…

M. Amadou Souley Massaoudou, coordonnateur national du Projet de Gestion des Risques de Catastrophes et du Développement Urbain (PGRC-DU): ''Nous avons estimé qu'il était utile de présenter les résultats auxquels nous sommes parvenus à l'ensemble des

Vous avez organisé hier, dans les locaux de l'Académie des Arts Martiaux, une journée portes ouvertes sur les activités du Projet de Gestion des Risques de Catastrophes et du Développement Urbain (PGRC-DU). Quels sont les objectifs que vous avez assignés à cette journée ?Nous sommes très satisfaits de l'organisation de cette journée parce que la participation a été très au-delà de ce à quoi nous nous sommes attendus. En réalité, au nive...

Entretien avec Madame Ramatou Hama, directrice du Complexe Scolaire Communautaire Decroly : «Le système des écoles Decro…

Entretien avec Madame Ramatou Hama, directrice du Complexe Scolaire Communautaire Decroly : «Le système des écoles Decroly répond parfaitement à la prise de conscience des parents quant à leur implication dans la gestion et le fonctionnement de l'éco

Madame la directrice, les écoles Decroly représentent une nouvelle conception de l'école publique. Pouvez-vous nous présenter le Complexe Scolaire Communautaire Decroly que vous dirigez et nous faire la genèse de sa création ?Tout récemment, en début de ce mois de décembre, notre école a reçu la visite de la Première Dame Hadjia Aïssata Issoufou. Et ce fut pour nous une occasion idéale de faire découvrir aux uns et aux autres l'école De...

Catherine Martin Payen Dicko, cinéaste, directrice des Etudes en Arts et Cultures, à l'Université Abdou Moumouni Dioffo …

Catherine Martin Payen Dicko, cinéaste, directrice des Etudes en Arts et Cultures, à l'Université Abdou Moumouni Dioffo de Niamey : ''La critique d'art permet d'aller vers le fond de l'excellence, de ne pas se satisfaire de petites choses, ni aussi d

La filière ASLAC du Département des Lettres, Arts et Communication de l'Université Abdou Moumouni Dioffo de Niamey a organisé, du 25 au 31 janvier 2017, une formation sur le module Critique d'Art. Quel était l'objectif que vous visiez à travers une telle initiative?Je crois qu'on peut dire qu'il n'y a pas un seul objectif, il y en a plusieurs. Tout d'abord, le premier, c'est le besoin de faire grandir l'art, la communauté artistique, no...

M. Ntamatungiro Joseph, représentant résident du FMI au Niger : ''Le nouveau programme vise à préserver la stabilité mac…

M. Ntamatungiro Joseph, représentant résident du FMI au Niger : ''Le nouveau programme vise à préserver la stabilité macroéconomique et à atteindre les objectifs de développement définis dans le Document d'Orientations Economiques pour la période 201

Monsieur Ntamatungiro Joseph, vous êtes au Niger depuis un an et demi en qualité de Représentant Résident du Fonds Monétaire International. Comment appréciez-vous les relations entre le FMI et le Niger ?Les relations entre le FMI et le Niger sont excellentes. Comme vous le savez, le Niger est membre du FMI depuis le 24 avril 1963. A ce titre, il bénéficie des services offerts par le FMI. En l'occurrence, le FMI accompagne le Niger dans ...

M. Mahaman Laouan Gaya, Secrétaire Exécutif de l'Association des Producteurs de Pétrole Africains (APPA) : ''La seule so…

M. Mahaman Laouan Gaya, Secrétaire Exécutif de l'Association des Producteurs de Pétrole Africains (APPA) : ''La seule solution qui s'offre à nous est la diversification des économies nationales ; solution unique pour résister au mieux aux chocs exogè

Monsieur le Secrétaire Exécutif, comment se porte aujourd'hui le marché international du pétrole ?Nous pouvons dire que le marché international du pétrole se porte de mieux en mieux. Il est en convalescence parce qu'il sort d'une longue période de baisse drastique qui a trop fait souffrir les économies des pays producteurs. Rappelons qu'en 2013, le baril de pétrole était coté à 140 dollars US, puis à 115 dollars US en juin 2014, légèrem...

AG/ONU

Editorial

Audiences

Dossier

Centre de Néphrologie-Hémodialyse de l'Hôpital Nat…

Centre de Néphrologie-Hémodialyse de l'Hôpital National de Lamordé : Une unité adéquate de diagnostic et de prise en charge des maladies rénales

Le bâtiment du Service de Néphrologie-Hémodialyse existe depuis les années 1974. Mais, il ...

vendredi 24 mars 2017

Association des Dialysés et Insuffisants Rénaux : …

Association des Dialysés et Insuffisants Rénaux : Un cadre de solidarité et d'entraide pour atténuer les souffrances des malades

Au Niger, à l'instar des autres pays, la question de dialyse est une préoccupation pour le...

vendredi 24 mars 2017

Les différents types d'insuffisance rénale

Les différents types d'insuffisance rénale

Il existe deux types d'insuffisance rénale : l'insuffisance rénale aiguë et l'insuffisance...

vendredi 24 mars 2017

L'air du temps

Le drift, ce nouveau sport automobile qui fait fureur à Niamey

Le drift, ce nouveau sport automobile qui fait fureur à Niamey

Le drift? Vous connaissez? C'est ce sport de glisse spectaculaire qui élève le dérapage de...

vendredi 24 mars 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.