Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

M. Abdoulbaki Abdoulrachid, directeur général des Sports : "La médaille d'Argent remportée par Alfaga devra inaugurer une nouvelle ère de développement du sport au Niger"


invitM. le directeur général, le Niger était aux Jeux Olympiques de Rio 2016. Quelle lecture faites-vous des résultats obtenus par nos athlètes à ces Jeux ?
Notre pays a effectivement participé du 5 au 21 Août 2016 aux Jeux Olympiques de Rio De Janeiro au Brésil, à travers les compétitions de Judo, de Natation, d'Athlétisme et de Taekwondo, avec six (6) athlètes. Le Niger a bénéficié de places d'universalités (invitations) en Natation et en Athlétisme octroyées par le Comité International Olympique (CIO) pour permettre aux Comités Nationaux Olympiques d'honorer l'esprit du Baron Pierre De Coubertin.
Nos représentants en Athlétisme, en Natation et en Judo n'ont certes pas réalisé des prouesses à Rio, mais cette participation leur a permis d'améliorer leurs propres performances et d'acquérir de l'expérience aux côtés de concurrents beaucoup plus aguerris.
En revanche, avec le Taekwondo, notre pays a clairement affiché son ambition de terminer sur le podium à Rio; notre représentant dans cette discipline étant détenteur du titre de champion d'Afrique de sa catégorie (+ 80 kg, lourd), détenteur de la médaille d'or des derniers jeux africains organisés à Brazzaville (Congo) en septembre 2015.

Il a également à son actif cinq (5) médailles d'or et une (1) médaille d'argent remportées à l'occasion de grands tournois internationaux au cours de l'année 2016 (OPEN de Belgique, d'Australie, de Grèce, de France, d'Egypte, d'Allemagne et d'Autriche).
Abdoul Razak Issoufou Alfaga occupait, peu avant les jeux de Rio, le 8ème rang au classement mondial. Cette ambition s'est effectivement concrétisée avec la médaille d'Argent acquise de haute lutte par notre compatriote qui s'est débarrassé successivement de ses adversaires français en 8ème de finale, brésilien en quart de finale et ouzbek, numéro un mondial en demi-finale, avant de s'incliner honorablement face à son adversaire azerbaidjanais. Ainsi, les Jeux Olympiques de Rio ont permis à notre pays de porter à 2 le nombre de ses médailles olympiques en 11 participations aux jeux, après celle d'Issaka Daboré en Boxe à Munich en Allemagne en 1972.
Avec le titre de vice-champion olympique, notre pays se classe à la 6ème place africaine en compagnie du Burundi, derrière le Kenya, l'Afrique du Sud, l'Ethiopie, la Côte d'Ivoire et l'Algérie.
Au plan mondial, le Niger occupe la 69ème place sur les 206 Comités Nationaux Olympiques.
Au-delà de ce classement qui honore le Niger tout entier, les Jeux Olympiques de Rio ont assuré à notre pays une visibilité qu'aucune diplomatie ne saurait lui garantir.

Quels sont les efforts que l'Etat a déployés pour parvenir à une médaille d'Argent, 44 ans après celle obtenue par Issaka Daboré?
De mon point de vue, il est important d'inscrire le résultat auquel nous sommes parvenus dans la durée. C'est en effet le fruit de plusieurs décennies de travail de l'ensemble du mouvement sportif, en particulier des dirigeants et encadreurs du Taekwondo depuis son implantation au Niger, par les Coréens. Permettez-moi de citer, sans être exhaustif, d'imminentes personnalités comme Alagouma, Mamoudou Maitchibi, SE le Premier ministre Ibrahim Mayaki, Idé Issaka, le ministre Soumana Sanda, et de grands maîtres d'art qui ont permis à cet art martial de se pratiquer partout au Niger et de connaître ce niveau de développement. Le Ministère de la Jeunesse et des Sport pour sa part, n'a lésiné sur aucun moyen pour accompagner cette fédération qui compte parmi les plus actives aux plans national et international.
L'athlète Alfaga était particulièrement suivi par le Ministère, et aussi par le COSNI qui a pu lui obtenir une bourse de la Solidarité Olympique pour continuer sa préparation dans un centre en Allemagne. A l'issue de la visite qu'avait effectuée le ministre Salissou Ada à son centre de Friedrichshafen sur instructions des plus hautes autorités de notre pays, le Ministère de la Jeunesse et des Sports a pris en charge l'intégralité des frais relatifs à sa préparation pré-olympique pour un montant d'environ 63 millions de francs CFA. Il faut aussi noter que l'intégralité du budget ayant servi à la préparation et à la participation de la délégation de notre pays aux Jeux olympiques de Rio a été mis à disposition par l'Etat du Niger.

Comment entendez-vous procéder, au niveau du ministère, pour consolider cet acquis et accroître nos chances de médailles dans toutes les joutes africaines et mondiales ?

La médaille d'Argent remportée par Alfaga devra inaugurer une nouvelle ère de développement du sport au Niger. C'est une opportunité que le Ministère de la Jeunesse et des Sports entend saisir pour impulser un nouvel élan à la pratique du sport dans notre pays. Il s'agira, pour la tutelle, de déterminer de nouvelles orientations à cette pratique sportive, d'en déterminer les différents plans stratégiques de mise en œuvre, et les sources de financement. Cela se fera concrètement à travers l'élaboration d'une nouvelle politique nationale de sport dont le processus est en cours. Mais dans l'immédiat, nous entendons, à travers l'exploit réalisé par Alfaga, susciter l'intérêt d'une bonne partie de notre jeunesse à la pratique du sport, toutes disciplines confondues.
Il s'agira pour le Ministère de la Jeunesse et des Sports, en s'appuyant sur les associations délégataires de pouvoirs, de créer les conditions d'une meilleure accessibilité aux structures d'encadrement sur l'ensemble du pays pour favoriser la pratique de masse, d'où émergeront les plus talentueux qui accèderont pour leur part aux centres de formation de haut niveau au Niger et à l'extérieur. L'intérêt manifesté par les plus hautes autorités de notre pays lors du retour victorieux d'Alfaga, et les récompenses accordées au vice-champion olympique, devront constituer le principal facteur de motivation extrinsèque qui, désormais, exhortera chacun de nos pratiquants à viser l'excellence dans un esprit de saine émulation.

Le Mena Cadet jouera, demain samedi, son match aller du dernier tour des éliminatoires de la CAN contre les Panthereaux du Gabon. Quel est l'accompagnement que vous prévoyez pour cette équipe en cas de qualification ?
Il faut dire que cette équipe regorge de talentueux joueurs qui constituent déjà à nos yeux la relève du Mena senior. Un meilleur suivi de ces jeunes permettra de réussir ce passage de témoin entre les deux générations. En cas de qualification, l'Etat, à travers le Ministère de la Jeunesse et des Sports, s'engagera sans nul doute à doter la FENIFOOT de moyens conséquents à la mesure de l'ambition qu'elle nourrit pour la phase finale prévue à Madagascar en 2017. L'engagement du ministère n'a d'ailleurs jamais fait défaut chaque fois que notre pays accède à ce niveau de compétition. Notre participation aux phases finales de la Coupe d'Afrique des Nations ''Gabon-Guinée Equatoriale 2012'' et ''Afrique du Sud 2013'' en sont de parfaites illustrations.

Après la période trouble qu'a conne le milieu du sport nigérien, avec notamment la suspension de la délégation de pouvoirs à 9 fédérations sportives, comment appréciez-vous le retour de la sérénité dans le monde sportif ?
Le retrait de la délégation de pouvoirs à ces fédérations sportives nationales est consécutif, il faut le rappeler, à une situation de profondes irrégularités que connaissaient les fédérations en question. Certaines d'entre elles étaient en dépassement de mandat depuis plusieurs années, tandis que d'autres manifestaient ouvertement un refus de se conformer aux Statuts Types des Fédérations Sportives Nationales pourtant adoptés en Conseil des ministres. Pour pallier cette situation de non-respect de ces dispositions, le ministre en charge des Sports a dû procéder au retrait de la délégation qui est prévu par les dispositions de la Loi 98-14 du 1er Juin 1998 portant Orientation, Organisation et Promotion des Activités Physiques et Sportives pour installer des Comités de Gestion dont la mission première à eux assignée était d'assainir le milieu de ces associations. Cette décision a hélas été à l'origine de toutes sortes de spéculations. Aujourd'hui, l'on peut se réjouir du retour de la sérénité dans le mouvement sportif, grâce notamment à une implication du Comité Olympique et Sportif dans le processus de normalisation de la situation. Ce climat apaisé a du reste permis au ministère en charge des Sports, et à l'ensemble du mouvement sportif, d'aborder les échéances qui ont suivi avec plus d'assurance.

Réalisée par Oumarou Moussa(onep)
www.lesahel.org

L'invité de Sahel Dimanche

Interview de Dr Mallam Garba Maman, Enseignant-chercheur, conseiller technique du ministre en charge de l'Enseignement P…

Interview de Dr Mallam Garba Maman, Enseignant-chercheur, conseiller technique du ministre en charge de l'Enseignement Primaire : «Le défi, c'est celui de la généralisation. On ne va pas indéfiniment se cantonner à des expérimentations»

Docteur, à l'instar de la communauté internationale, le Niger a célébré le mardi 21 février dernier, la journée internationale de la langue maternelle. Quelle signification revêt pour vous un tel événement ?Merci de nous inviter dans votre journal pour parler de cette question cruciale et primordiale pour le développement d'un pays, car la question des langues touche à l'éducation et l'éducation est la base de tout développement. Dans c...

M. Amadou Souley Massaoudou, coordonnateur national du Projet de Gestion des Risques de Catastrophes et du Développement…

M. Amadou Souley Massaoudou, coordonnateur national du Projet de Gestion des Risques de Catastrophes et du Développement Urbain (PGRC-DU): ''Nous avons estimé qu'il était utile de présenter les résultats auxquels nous sommes parvenus à l'ensemble des

Vous avez organisé hier, dans les locaux de l'Académie des Arts Martiaux, une journée portes ouvertes sur les activités du Projet de Gestion des Risques de Catastrophes et du Développement Urbain (PGRC-DU). Quels sont les objectifs que vous avez assignés à cette journée ?Nous sommes très satisfaits de l'organisation de cette journée parce que la participation a été très au-delà de ce à quoi nous nous sommes attendus. En réalité, au nive...

Entretien avec Madame Ramatou Hama, directrice du Complexe Scolaire Communautaire Decroly : «Le système des écoles Decro…

Entretien avec Madame Ramatou Hama, directrice du Complexe Scolaire Communautaire Decroly : «Le système des écoles Decroly répond parfaitement à la prise de conscience des parents quant à leur implication dans la gestion et le fonctionnement de l'éco

Madame la directrice, les écoles Decroly représentent une nouvelle conception de l'école publique. Pouvez-vous nous présenter le Complexe Scolaire Communautaire Decroly que vous dirigez et nous faire la genèse de sa création ?Tout récemment, en début de ce mois de décembre, notre école a reçu la visite de la Première Dame Hadjia Aïssata Issoufou. Et ce fut pour nous une occasion idéale de faire découvrir aux uns et aux autres l'école De...

Catherine Martin Payen Dicko, cinéaste, directrice des Etudes en Arts et Cultures, à l'Université Abdou Moumouni Dioffo …

Catherine Martin Payen Dicko, cinéaste, directrice des Etudes en Arts et Cultures, à l'Université Abdou Moumouni Dioffo de Niamey : ''La critique d'art permet d'aller vers le fond de l'excellence, de ne pas se satisfaire de petites choses, ni aussi d

La filière ASLAC du Département des Lettres, Arts et Communication de l'Université Abdou Moumouni Dioffo de Niamey a organisé, du 25 au 31 janvier 2017, une formation sur le module Critique d'Art. Quel était l'objectif que vous visiez à travers une telle initiative?Je crois qu'on peut dire qu'il n'y a pas un seul objectif, il y en a plusieurs. Tout d'abord, le premier, c'est le besoin de faire grandir l'art, la communauté artistique, no...

M. Ntamatungiro Joseph, représentant résident du FMI au Niger : ''Le nouveau programme vise à préserver la stabilité mac…

M. Ntamatungiro Joseph, représentant résident du FMI au Niger : ''Le nouveau programme vise à préserver la stabilité macroéconomique et à atteindre les objectifs de développement définis dans le Document d'Orientations Economiques pour la période 201

Monsieur Ntamatungiro Joseph, vous êtes au Niger depuis un an et demi en qualité de Représentant Résident du Fonds Monétaire International. Comment appréciez-vous les relations entre le FMI et le Niger ?Les relations entre le FMI et le Niger sont excellentes. Comme vous le savez, le Niger est membre du FMI depuis le 24 avril 1963. A ce titre, il bénéficie des services offerts par le FMI. En l'occurrence, le FMI accompagne le Niger dans ...

M. Mahaman Laouan Gaya, Secrétaire Exécutif de l'Association des Producteurs de Pétrole Africains (APPA) : ''La seule so…

M. Mahaman Laouan Gaya, Secrétaire Exécutif de l'Association des Producteurs de Pétrole Africains (APPA) : ''La seule solution qui s'offre à nous est la diversification des économies nationales ; solution unique pour résister au mieux aux chocs exogè

Monsieur le Secrétaire Exécutif, comment se porte aujourd'hui le marché international du pétrole ?Nous pouvons dire que le marché international du pétrole se porte de mieux en mieux. Il est en convalescence parce qu'il sort d'une longue période de baisse drastique qui a trop fait souffrir les économies des pays producteurs. Rappelons qu'en 2013, le baril de pétrole était coté à 140 dollars US, puis à 115 dollars US en juin 2014, légèrem...

Interview du Dr Ibrahim Raphiou, Chercheur nigérien vivant aux USA : « On a conduit cette grande étude pour tout simplem…

Interview du Dr Ibrahim Raphiou, Chercheur nigérien vivant aux USA : « On a conduit cette grande étude pour tout simplement vérifier les effets nocifs de certains produits contre l'asthme qui étaient déjà sur le marché »

Dr Raphiou, vous avez en compagnie d'autres chercheurs, mené deux études concernant les effets d'un produit pharmaceutique pour le traitement de l'asthme. Quel était l'objectif visé à travers ces deux études ?Je vous remercie pour cette opportunité que vous m'offrez de parler de la recherche. Je vous précise de prime abord que je suis nigérien et que j'étais au Lycée Issa Korombé de Niamey avant de poursuivre mes études aux Etats Unis e...

Invité : M. Mohamed Bazoum, ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation, d…

Invité : M. Mohamed Bazoum, ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation, des Affaires Coutumières et Religieuses, président du comité interministériel de négociation avec tous les syndicats du Niger : « L

Monsieur le ministre d'Etat, nous assistons ces derniers temps à une certaine agitation du fait de la société civile et de l'opposition. L'opposition d'abord, dans sa déclaration du 17 décembre 2016 a demandé au Président de la République de démissionner. Puis, la société civile qui a organisé, le 21 décembre 2016, une marche suivie de meeting au cours duquel elle accuse le gouvernement de dévoyer la démocratie au Niger. Quel commentair...

Interview de M. Inoussa Moustapha, ambassadeur de la République du Niger en Chine : '' Il est de notoriété publique que …

Interview de M. Inoussa Moustapha, ambassadeur de la République du Niger en Chine : '' Il est de notoriété publique que les Nigériens sont respectueux des us et coutumes de leurs pays d'accueil, et très rarement on les voit impliqués dans des problèm

M. l'ambassadeur, vous représentez l'Etat du Niger dans un vaste pays comme la Chine. Quelle appréciation faites-vous de la coopération sino nigérienne?Tout d'abord je voudrai remercier les autorités de notre pays pour la confiance placée en ma modeste personne pour diriger notre mission diplomatique en République Populaire de Chine. Je remercie également l'ONEP pour l'opportunité que vous m'offrez afin de m'exprimer dans les colonnes d...

Interview du ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Moctar Kassoum : ''La lutte traditionnelle a atteint au Niger un …

Interview du ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Moctar Kassoum : ''La lutte traditionnelle a atteint au Niger un stade de maturité pouvant lui garantir sa promotion et son développement.''

Monsieur le ministre, la 38ème édition du Sabre National débutera dimanche prochain dans l'arène Hamidine Maïdaré de Tahoua. Quelles sont les impressions qui vous animent à la veille de la tenue de ce grand événement ?Je suis animé par un sentiment de grande joie à la veille de ce grand événement, car pour la 38ème fois, l'ensemble des Nigériens se retrouveront dans la communion des cœurs et des esprits pour célébrer le Sabre National q...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Pari gagné !

lundi 9 janvier 2017

Editorial : Pari gagné !

Audiences

Dossier

Utilisation du gaz domestique : L'entretien des bo…

Utilisation du gaz domestique : L'entretien des bouteilles et la sécurité des équipements

Depuis que le Niger est devenu pays producteur et exportateur de pétrole, les populations ...

jeudi 23 février 2017

Proprété des bouteilles : à qui la faute ?

Proprété des bouteilles : à qui la faute ?

Le Niger a initié, depuis les années 90, un programme national de l'énergie domestique, po...

jeudi 23 février 2017

Des utilisateurs témoignent

Des utilisateurs témoignent

Mme Aïssa ZakariJ'utilise les bouteilles de gaz depuis plusieurs années. Je possède en réa...

jeudi 23 février 2017

L'air du temps

Assainir l'école

Assainir l'école

L'actualité de ces dernières semaines est en train de se cristalliser autour de l'école ni...

jeudi 23 février 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.