Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Pr. Ambouta Karimou Jean-Marie, Faculté d'Agronomie, président du Comité scientifique du Colloque : ''Les systèmes oasiens sont extrêmement précieux à la vie humaine malgré les conditions climatiques environnantes très difficiles''.


Pr-Ambouta-Karimou-Jean-MarieL'Université de Niamey organise, les 28 et 29 septembre prochains, le colloque international sur les systèmes oasiens. Qu'est-ce qu'on appelle systèmes oasiens ?
Les systèmes oasiens sont des zones dans un environnement désertique ou semi-désertique où, grâce à la présence de l'eau, se développent de la végétation et des activités de production agricole et/ou d'élevage. Ce sont donc des sites en milieu hostile où on peut trouver de l'eau et de la nourriture, ainsi que la tranquillité et le repos. Pour les voyageurs et les populations qui y habitent, les systèmes oasiens sont extrêmement précieux à la vie humaine malgré les conditions climatiques environnantes très difficiles. L'homme y joue un rôle déterminant en gérant, de manière précieuse, parfois depuis des siècles, l'accès à l'eau pour différents usagers de l'oasis. Ces zones sont malheureusement l'objet d'un grand nombre de menaces parmi lesquelles l'ensablement, la salinisation des eaux et des sols, la surexploitation des eaux de nappe, les maladies ou de dégénérescence des palmiers dattiers.
Aussi, dans de nombreux pays tant au Nord qu'au Sud du Sahara, on assiste ces dernières années à une accélération de la dégradation des ressources naturelles de ces systèmes oasiens sous l'effet conjugué de la pression de la population et des sécheresses récurrentes, entrainant ainsi l'insécurité alimentaire des ménages et l'exode. Dans certains systèmes oasiens, c'est au contraire le désintérêt pour ces zones qui entraine leur abandon progressif.

Pouvez-vous nous donner une idée de l'importance des systèmes oasiens dans la promotion du monde agricole ?
La présence de nappes relativement peu profondes et de sols provenant de sédiments fluvio-lacustres fertiles confèrent aux systèmes oasiens leur très forte valeur agricole avec possibilité de recourir à une culture irriguée intensive.
Au Niger, les oasis de l'Aïr Ténéré, et quelques autres grandes oasis du Sud-est sont très connues grâce à la qualité de leurs dattes. Le potentiel phoenicicole au Niger est estimé à plus de 720 000 pieds pour une production annuelle d'environ 8 000 tonnes de dattes.
S'agissant de la production des cultures associées ou non aux dattiers (oignon, pomme de terre, canne à sucre, tomate, ail, courge, chou, agrume, pamplemousse, etc.), aucune statistique nationale fiable n'est disponible. Cependant, pour les systèmes oasiens appelés ''cuvettes de Gouré'', une étude récente rapporte que les cinq spéculations agricoles les plus rencontrées dans les systèmes étudiés, à savoir le chou, la tomate, le manioc, la canne à sucre et la patate douce, se révèlent toutes rentables, le chou et l'oignon étant les plus rentables.

Quels sont les objectifs que vous visez à travers l'organisation de ce colloque international sur les systèmes oasiens ?
Ce colloque vise à rassembler les chercheurs et les développeurs intervenant dans les systèmes oasiens au Sud et au Nord du Sahara, pour partager leurs expériences sur les méthodes de préservation et d'utilisation durable de ces systèmes oasiens à très haute valeur agricole. Ce sera aussi l'occasion pour le Projet Interuniversitaire Ciblé (PIC) portant sur la ''Préservation des cuvettes oasiennes et de leur rôle socio-économique dans le sud-est du Niger'', organisateur de ce colloque international, de présenter les résultats des travaux de recherche menés à Gouré, et de dresser le bilan final de ses interventions. Ce colloque international vise enfin à donner, aux chercheurs et développeurs œuvrant dans les systèmes oasiens, l'occasion de se connaitre et ainsi d'asseoir les bases de la constitution de réseaux d'acteurs de recherche-développement sur les thématiques des systèmes oasiens.

Quel est le profil et le nombre des participants tant étrangers que locaux à ce grand forum ?
Pour les deux jours que vont durer les travaux, nous attendons la participation d'environ 100 personnes dont 85 Nigériens et 15 étrangers provenant de Belgique, de France, de Turquie, d'Algérie, du Maroc, de la Tunisie, de Mauritanie et d'Egypte.
Au cours de ce colloque, plusieurs participants présenteront des communications. Il s'agit spécialement de 46 Enseignants-chercheurs et Chercheurs des Universités et Instituts de recherche, et 6 Structures de développement, en l'occurrence des Organisations internationales, des ONG et des Projets.

Quelles sont les thématiques qui seront abordées au cours de ce colloque ?
Plusieurs thèmes seront traités lors de ce colloque international, à savoir les ''Méthodes et techniques de lutte contre les menaces sur les systèmes oasiens''; la ''Préservation du potentiel agro-économique et environnemental des systèmes oasiens''; la ''Valorisation des systèmes oasiens'' ; et enfin les ''Stratégies d'adaptation et de résilience développées par les populations locales''.

Quelles sont vos attentes au sortir de ce colloque international ?
Compte tenu des objectifs visés par ce colloque, nos attentes au sortir du colloque international sont : (1) Les échanges et débats suite aux présentations des communications ont été intenses et de haut niveau ; (2) Les participants ont été intéressés par les thématiques traitées ; (3) Les sessions tant plénières que parallèles ont été suivies avec assiduité ; (4) Un bilan positif du Projet interuniversitaire ciblé (PIC) portant sur la ''Préservation des cuvettes oasiennes et leur rôle socio-économique dans le sud-est du Niger'' a été dressé ; (5) Les bases de la constitution de réseaux d'acteurs de recherche-développement sur les thématiques des systèmes oasiens ont été posées.

Réalisée par Oumarou Moussa(onep)
www.lesahel.org

L'invité de Sahel Dimanche

Monsieur Sadou Seydou, ministre du Commerce et de la Promotion du secteur privé : « Pendant les périodes de soudure ou d…

Monsieur Sadou Seydou, ministre du Commerce et de la Promotion du secteur privé : « Pendant les périodes de soudure ou de carême, nous déterminons ensemble avec les commerçants les prix de certains produits par consensus »

Monsieur le ministre, vous avez sillonné la semaine dernière certains marchés et supermarchés de Niamey. Cette semaine, vous avez également rencontré aussi bien les opérateurs économiques que les responsables des Organisations syndicales et des Associations de Défense des Consommateurs. Peut – on avoir les raisons de toutes ces visites en peu de temps dans ces différents circuits de commercialisation des produits ?Avant de répondre à vo...

Dr Biga Mariama, Enseignant Chercheur à l'Université Abdou Moumouni Dioffo de Niamey : « Pour l'autonomisation de la fem…

Dr Biga Mariama, Enseignant Chercheur à l'Université Abdou Moumouni Dioffo de Niamey : « Pour l'autonomisation de la femme nigérienne, il faut que l'Etat inscrive le genre au nombre des volets prioritaires des programmes de développement »

Les femmes nigériennes ont célébré le 13 mai dernier la journée qui leur est dédiée sous le signe de « l'éducation et la formation de la jeune fille garantissent l'autonomisation économique de la femme pour un développement durable ». Quelle est pour vous la pertinence d'un tel thème au regard de la situation actuelle de la femme nigérienne ?Il semble important d'indiquer en premier lieu le contexte social dans lequel elles vivent. La s...

M.Sadou Saloké, gouverneur Agadez : ''À travers le Programme de la renaissance, l'Etat s'est résolument engagé dans une …

M.Sadou Saloké, gouverneur Agadez : ''À travers le Programme de la renaissance, l'Etat s'est résolument engagé dans une logique de développement durable»

Monsieur le gouverneur, depuis 2011, le ''Programme de la Renaissance'' est mis en œuvre dans toutes les régions du Niger. Quelles sont ses réalisations dans la région d'Agadez et quel commentaire cela suscite-t-il en vous?Il faut noter que la région a abrité la fête tournante du18 décembre ''Agadez SOKNI 2016''. A travers cet évènement, un certain nombre d'indicateurs font aujourd'hui qu'Agadez s'est définitivement tourné vers le progr...

Me Ali Sirfi Maïga, Médiateur de la République : ''Nous avions discuté autour de plusieurs questions concernant la vie d…

Me Ali Sirfi Maïga, Médiateur de la République : ''Nous avions discuté autour de plusieurs questions concernant la vie de l'AMP-UEMOA''

M. le Médiateur, vous avez organisé, cette semaine au Parc du W, la réunion de l'Association des Médiateurs des pays membres de l'UEMOA. Pouvez-vous nous donner la substance des échanges que vous avez eus avec vos collègues de l'UEMOA ?Je vous remercie de cette opportunité que vous m'offrez pour parler des activités de notre association des Médiateurs des pays membres de l'UEMOA. C'est vrai que cette semaine nous avions accueilli nos co...

Colonel Major Mahamadou Abou Tarka, président de la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix : «La fête du 24 avril …

Colonel Major Mahamadou Abou Tarka, président de la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix : «La fête du 24 avril nous permet de rappeler la rébellion, de parler de l'unité nationale, d'un Niger dans lequel tous ses enfants se sentent solidaire

Créée en 1995 pour suivre la mise en œuvre des accords de paix de 1995 et des autres protocoles additionnels à ces accords intervenus en 1998, la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix (HACP), qui est rattachée à la Présidence de la République, est chargée entre autres de l'analyse prospectrice, de la prévention et de la gestion des crises et des conflits. Dans cette interview réalisée à moins d'une semaine de la célébration de la...

M. Mahamadou Dan Dano Lawaly, gouverneur de la Région de Diffa : ''On peut dire qu'en matière de sécurité, le plus diffi…

M. Mahamadou Dan Dano Lawaly, gouverneur de la Région de Diffa : ''On peut dire qu'en matière de sécurité, le plus difficile est derrière nous, et qu'il reste à consolider et à pérenniser la paix''.

Monsieur le gouverneur, quelles sont les réalisations effectuées dans les différents secteurs de la vie socio-économique de la Région de Diffa?Malgré la situation sécuritaire difficile qui constitue une entrave à toutes les activités dans la région de Diffa, la mise en œuvre du Programme de la Renaissance acte II se fait de façon assez bonne, comparativement aux autres régions. Ainsi, on peut retenir, dans les secteurs prioritaires, les...

Mme Ousseini Hadizatou Yacouba, vice-présidente de l'Internationale Socialiste des Femmes (ISF) pour l'Afrique de l'Oues…

Mme Ousseini Hadizatou Yacouba, vice-présidente de l'Internationale Socialiste des Femmes (ISF) pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre : «Depuis sa création en 1907, l'Internationale Socialiste des Femmes (ISF) ne cesse de lutter pour les droits des

Madame, vous avez été élue, le 26 février dernier à Cartagena des Indes, en Colombie, vice-présidente de l'Internationale Socialiste des Femmes pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre. Pouvez-vous nous dire les conditions dans lesquelles se sont déroulées ces élections et quels pays le Niger avait comme challengers?Je vous remercie pour cette opportunité que vous me donnez de vous parler de l'Internationale Socialiste des Femmes (ISF) et...

Général de Brigade Ibra Boulama Issa, Directeur du Centre National d'Etudes Stratégiques et de Sécurité (CNESS) : ''Face…

Général de Brigade Ibra Boulama Issa, Directeur du Centre National d'Etudes Stratégiques et de Sécurité (CNESS) : ''Face aux défis sécuritaires multiformes qui menacent ses efforts de développement, de renforcement de sa jeune démocratie et de modern

Mon Général, vous êtes le directeur du Centre National d'Etudes Stratégiques et de Sécurité (CNESS). Veuillez nous présenter cette structure, nouvelle au Niger, et qu'on a l'habitude de voir que dans les pays développés ?Je voudrais tout d'abord vous remercier pour l'opportunité que vous me donner de parler du CNESS. D'emblée, je dirai que le CNESS est un outil d'aide à la décision, autrement dit un ''think tank'' au service de l'Etat e...

Interview du directeur du Contentieux de l'Etat, M. Ibro Zabaye : ''Aucune saisie n'est définitive et par conséquent rie…

Interview du directeur du Contentieux de l'Etat, M. Ibro Zabaye : ''Aucune saisie n'est définitive et par conséquent rien n'est acquis pour Africard et rien n'est encore perdu pour le Niger''

Le tribunal de Nanterre a rendu sa décision le 14 mars dernier dans l'affaire qui oppose l'Etat du Niger à Africard. Quelle lecture vous inspire ladite décision ?Merci. Par rapport à cette décision, il faut retenir tout d'abord que c'est une décision avant dire droit, c'est-à-dire un jugement accessoire qui se rapporte à une question qui se rattache à la conduite du procès, mais qui n'est pas le procès proprement dit. En d'autres termes...

Dr Assane Barazé, expert agréé en Santé de Travail au Niger : ''La Médecine du travail a un rôle exclusivement préventif…

Dr Assane Barazé, expert agréé en Santé de Travail au Niger : ''La Médecine du travail a un rôle exclusivement préventif consistant à éviter toute altération de la santé des travailleurs du fait de leur travail ou des conditions dans lesquelles celui

La Médecine de travail est une activité professionnelle reconnue par l'Organisation Internationale de Travail OIT et par plusieurs autres organismes internationaux dont l'OMS. Notre pays est d'ailleurs signataire des principaux instruments internationaux qui régissent cette discipline spécialisée. Seulement, force est de constater que, jusqu'à un passé récent, elle n'est pratiquement pas exercée ici, et même si c'est le cas, peu d'impor...

AG/ONU

Editorial

Audiences

Dossier

Préparatifs du mois béni de Ramadan : Disponibilit…

Préparatifs du mois béni de Ramadan : Disponibilité des céréales à Katako pour couvrir les besoins des populations

A quelques heures du début du mois béni de Ramadan, les prix des céréales tels que le mil,...

jeudi 25 mai 2017

Les syndicats des commerçants rassurent les consom…

Les syndicats des commerçants rassurent les consommateurs de la stabilité des prix du sucre

A l'approche du mois béni de Ramadan, la revue à la hausse des prix des produits de grande...

jeudi 25 mai 2017

La hausse des prix de certains produits commence à…

La hausse des prix de certains produits commence à se faire sentir

La vente des produits de première nécessité est une activité pratiquée par nombre de Nigér...

jeudi 25 mai 2017

L'air du temps

Sucre de ramadan : solidarité à grande échelle

Sucre de ramadan : solidarité à grande échelle

En cette veille du mois béni du Ramadan, tous les chemins mènent aux magasins de vente de ...

jeudi 25 mai 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.