Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

M. Tahirou Mahamadou, directeur de l'Hydraulique et de l'Assainissement de Diffa : ''L'année 2016 est mise à profit pour relancer le dialogue entre les communes et les délégataires en vue d'assurer un service public de l'eau fiable au bénéfice de la


inviteMonsieur le directeur, votre structure est un maillon important des services sectoriels de l'Etat. Est-ce que vous pouvez nous présenter la Direction Régionale de l'Hydraulique et de l'Assainissement de Diffa ?

La Direction Régionale de l'Hydraulique et de l'Assainissement compte sept divisions régionales qui sont la Division Régionale des Ressources en Eau et Statistiques ; la Division Régionale de l'Hydraulique Urbaine et Semi Urbaine ; la Division Régionale de l'Hydraulique Villageoise et Pastorale ; la Division Régionale de la Législation, des Etudes, de la Programmation et de la Documentation (DRLEP/D) ; la Division Régionale des Ressources Financières, Humaines et du Personnel) ; la Division Régionale de l'Assainissement; et la Division Régionale d'Appui Conseil et d'Intervention.
Elle compte également six directions départementales à Bosso, Diffa, Goudoumaria, Maïné Soroa, N'Guigmi et N'Gourti.
La Direction Régionale de l'Hydraulique et de l'Assainissement a pour mission la mise en œuvre de la politique nationale en matière d'Eau et d'Assainissement. A ce titre, elle s'occupe de la mise en œuvre des projets et programmes sous tutelle ; de l'appui technique aux partenaires techniques et financiers; de l'appui technique en cas d'urgence (insécurité, inondation, etc.); de l'élaboration des plans d'action, des bilans et programmations; du suivi-évaluation; et de la gestion des ressources en eau.

Votre mission est noble, puisqu'elle est axée sur de la gestion d'une ressource aussi vitale que l'eau. Avez-vous les moyens nécessaires pour accomplir cette mission ?

Les moyens financiers de la Direction sont ceux mis à sa disposition par l'Etat à travers le budget d'investissement. Il y a aussi les appuis des projets et programmes (PASEHA2 sur financement des coopérations danoise et luxembourgeoise), ainsi que ceux des partenaires dans le cadre des urgences (UNICEF, CICR, PGRC-DU, HCR, ACF, etc.). Il faut dire que les moyens matériels dont nous disposons sont insuffisants au vu des nouveaux départements qui sont créés. Les moyens en personnels sont également insuffisants, car les départements ne disposent pas d'assez des ressources humaines. On dénombre seulement un agent par département.

Malgré cette modicité de vos moyens, quelles sont les activités que vous avez pu réaliser au cours de l'exercice passé ?

Grâce aux efforts consentis par l'Etat et ses partenaires, des ouvrages hydrauliques et d'assainissement ont été réalisés au cours de l'année 2015, et cela, en dépit des problèmes liés à l'insécurité que connait la région. Parmi ces réalisations, on peut noter le forage de soixante-neufs (69) cimentés, la réhabilitation de trente-quatre (34) puits, la réalisation de deux (2) adductions d'eau potable simple et multi villages, ainsi que celle de quatorze (14) forages et de cent-seize (116) latrines familiales et institutionnelles.

Quelles sont les perspectives, pour les années avenir, en matière d'hydraulique et d'assainissement dans la région de Diffa ?

Notre préoccupation première, c'est d'abord de pérenniser les acquis en mettant en place des mesures d'accompagnement pour la gestion des ouvrages hydrauliques et aussi pour la promotion de l'hygiène et de l'assainissement.
Nous allons continuer à œuvrer pour la réhabilitation et la réalisation des points d'eau modernes (PEM) pastoraux et villageois, et la réalisation des adductions d'eau multi-villages à partir des forages profonds. Nous allons aussi poursuivre le suivi hydrologique et hydrogéologique des eaux, ainsi que le suivi de l'exploitation des champs de captage des centres affermés de la Société du Patrimoine des Eaux du Niger (SPEN).
Actuellement, nous nous attelons à la poursuite et la finalisation de toutes nos actions entamées en 2015 sur le Budget d'Investissement de l'Etat et du PASEHA2. Et dans le cadre des urgences, la région de Diffa vient de bénéficier de la réalisation de 40 postes d'eau autonomes solaires et 250 latrines publiques sur un financement de la Banque Mondiale à travers le Programme de Gestion des Risques et Catastrophes et Développement Urbain (PGRC-DU).
Parallèlement, d'autres activités concourant à l'amélioration du bien-être des populations, aussi bien autochtones que refugiées, sont en train d'être mises en œuvre. On peut citer, entre autres, la réalisation de vingt-deux (22) forages villageois équipés de pompes à motricité humaine par l'ONG Internationale IAS ; la réalisation de 15 forages villageois équipés de pompe à motricité humaine par L'UNICEF ; la réalisation de trois (3) mini- AEP et quatre (4) puits cimentés par le PRGC-DU ; la réalisation d'un forage profond et d'une mini–AEP multi villages par l'ONG ACTED dans le département de N'Guigmi ; et la réalisation d'un forage profond par Care international dans le département de N'Guigmi.
A toutes ces activités, dont certaines sont déjà en cours, s'ajoutent un vaste programme de Water Trainking dans le cadre du programme humanitaire à l'endroit des populations déplacées et des réfugiés à cause des menaces liées à la secte Boko Haram.

Au vu de la situation sécuritaire de votre région et des besoins en eau qui sont immenses, quel appel avez-vous à lancer aux populations de la zone, aux réfugiés et aux partenaires ?

Eu égard à la situation sécuritaire qui prévaut dans la région de Diffa et qui occasionne des déplacements des populations, les besoins en eau potable et en ouvrages d'assainissement se sont accrus.
Nous lançons donc un appel à tous nos partenaires afin qu'ils continuent à porter une attention particulière à la région de Diffa, surtout dans le domaine de l'Hydraulique et de l'Assainissement. Je profite de cette occasion pour rappeler la gestion déléguée; pour dire que l'année 2016 est mise à profit pour relancer le dialogue entre les communes et les délégataires en vue d'assurer un service public de l'eau fiable au bénéfice de la population.

Réalisée par Mato Adamou, ONEP Diffa
www.lesahel.org

L'invité de Sahel Dimanche

Madame Rabo Fatchima, Directrice Générale du Budget : «Le budget programme est un mode de budgétisation par résultat»

Madame Rabo Fatchima, Directrice Générale du Budget : «Le budget programme est un mode de budgétisation par résultat»

Mme la Directrice générale, le Niger en tant que pays membre de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), est engagé ces dernières années dans un processus de reformes dans la gestion des finances publiques, pouvez-vous nous faire le point de ces différentes reformes ?Merci de l'opportunité que vous m'offrez pour parler du processus de reformes dans la gestion des finances publiques au Niger. En effet, depuis la transposi...

M. Haladou Maman, conservateur du musée régional de Dosso : «Source d'un sentiment d'identité et de continuité, le patri…

M. Haladou Maman, conservateur du musée régional de Dosso : «Source d'un sentiment d'identité et de continuité, le patrimoine culturel contribue à promouvoir le respect de la diversité culturelle et de créativité»

Dans le cadre de l'application de la convention de l'UNESCO sur la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (PCI) que notre pays a ratifiée en 2003, entrée en vigueur en 2006, des progrès significatifs sont en train d'être enregistrés suite à l'effort inlassable que mène le ministère en charge de la renaissance culturelle dans son programme de relance ou de mise en œuvre. De retour d'un séminaire organisé en Chine dans le domaine du...

M. Sani Maïgochi, ministre des Postes, des Télécommunications et de l'Economie Numérique : « S'agissant de la Télévision…

M. Sani Maïgochi, ministre des Postes, des Télécommunications et de l'Economie Numérique : « S'agissant de la Télévision Terrestre Numérique, si tout va bien, les émissions pourront commencer courant décembre 2017 sur l'ensemble du pays »

Monsieur le ministre, votre institution a signé une convention lors du ''Sommet Transform Africa 2017''tenu le 11 mai dernier à Kigali, au Rwanda et qui a enregistré la présence de plusieurs chefs d'Etat, dont SE M. Issoufou Mahamadou. Pouvez- vous nous donnez d'amples explications au sujet de cette convention ?Il s'agit d'un mémorandum d'entente de coopération qui fixe les principes et les conditions d'une coopération économique et tec...

Monsieur Sadou Seydou, ministre du Commerce et de la Promotion du secteur privé : « Pendant les périodes de soudure ou d…

Monsieur Sadou Seydou, ministre du Commerce et de la Promotion du secteur privé : « Pendant les périodes de soudure ou de carême, nous déterminons ensemble avec les commerçants les prix de certains produits par consensus »

Monsieur le ministre, vous avez sillonné la semaine dernière certains marchés et supermarchés de Niamey. Cette semaine, vous avez également rencontré aussi bien les opérateurs économiques que les responsables des Organisations syndicales et des Associations de Défense des Consommateurs. Peut – on avoir les raisons de toutes ces visites en peu de temps dans ces différents circuits de commercialisation des produits ?Avant de répondre à vo...

Dr Biga Mariama, Enseignant Chercheur à l'Université Abdou Moumouni Dioffo de Niamey : « Pour l'autonomisation de la fem…

Dr Biga Mariama, Enseignant Chercheur à l'Université Abdou Moumouni Dioffo de Niamey : « Pour l'autonomisation de la femme nigérienne, il faut que l'Etat inscrive le genre au nombre des volets prioritaires des programmes de développement »

Les femmes nigériennes ont célébré le 13 mai dernier la journée qui leur est dédiée sous le signe de « l'éducation et la formation de la jeune fille garantissent l'autonomisation économique de la femme pour un développement durable ». Quelle est pour vous la pertinence d'un tel thème au regard de la situation actuelle de la femme nigérienne ?Il semble important d'indiquer en premier lieu le contexte social dans lequel elles vivent. La s...

M.Sadou Saloké, gouverneur Agadez : ''À travers le Programme de la renaissance, l'Etat s'est résolument engagé dans une …

M.Sadou Saloké, gouverneur Agadez : ''À travers le Programme de la renaissance, l'Etat s'est résolument engagé dans une logique de développement durable»

Monsieur le gouverneur, depuis 2011, le ''Programme de la Renaissance'' est mis en œuvre dans toutes les régions du Niger. Quelles sont ses réalisations dans la région d'Agadez et quel commentaire cela suscite-t-il en vous?Il faut noter que la région a abrité la fête tournante du18 décembre ''Agadez SOKNI 2016''. A travers cet évènement, un certain nombre d'indicateurs font aujourd'hui qu'Agadez s'est définitivement tourné vers le progr...

Me Ali Sirfi Maïga, Médiateur de la République : ''Nous avions discuté autour de plusieurs questions concernant la vie d…

Me Ali Sirfi Maïga, Médiateur de la République : ''Nous avions discuté autour de plusieurs questions concernant la vie de l'AMP-UEMOA''

M. le Médiateur, vous avez organisé, cette semaine au Parc du W, la réunion de l'Association des Médiateurs des pays membres de l'UEMOA. Pouvez-vous nous donner la substance des échanges que vous avez eus avec vos collègues de l'UEMOA ?Je vous remercie de cette opportunité que vous m'offrez pour parler des activités de notre association des Médiateurs des pays membres de l'UEMOA. C'est vrai que cette semaine nous avions accueilli nos co...

Colonel Major Mahamadou Abou Tarka, président de la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix : «La fête du 24 avril …

Colonel Major Mahamadou Abou Tarka, président de la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix : «La fête du 24 avril nous permet de rappeler la rébellion, de parler de l'unité nationale, d'un Niger dans lequel tous ses enfants se sentent solidaire

Créée en 1995 pour suivre la mise en œuvre des accords de paix de 1995 et des autres protocoles additionnels à ces accords intervenus en 1998, la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix (HACP), qui est rattachée à la Présidence de la République, est chargée entre autres de l'analyse prospectrice, de la prévention et de la gestion des crises et des conflits. Dans cette interview réalisée à moins d'une semaine de la célébration de la...

M. Mahamadou Dan Dano Lawaly, gouverneur de la Région de Diffa : ''On peut dire qu'en matière de sécurité, le plus diffi…

M. Mahamadou Dan Dano Lawaly, gouverneur de la Région de Diffa : ''On peut dire qu'en matière de sécurité, le plus difficile est derrière nous, et qu'il reste à consolider et à pérenniser la paix''.

Monsieur le gouverneur, quelles sont les réalisations effectuées dans les différents secteurs de la vie socio-économique de la Région de Diffa?Malgré la situation sécuritaire difficile qui constitue une entrave à toutes les activités dans la région de Diffa, la mise en œuvre du Programme de la Renaissance acte II se fait de façon assez bonne, comparativement aux autres régions. Ainsi, on peut retenir, dans les secteurs prioritaires, les...

Mme Ousseini Hadizatou Yacouba, vice-présidente de l'Internationale Socialiste des Femmes (ISF) pour l'Afrique de l'Oues…

Mme Ousseini Hadizatou Yacouba, vice-présidente de l'Internationale Socialiste des Femmes (ISF) pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre : «Depuis sa création en 1907, l'Internationale Socialiste des Femmes (ISF) ne cesse de lutter pour les droits des

Madame, vous avez été élue, le 26 février dernier à Cartagena des Indes, en Colombie, vice-présidente de l'Internationale Socialiste des Femmes pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre. Pouvez-vous nous dire les conditions dans lesquelles se sont déroulées ces élections et quels pays le Niger avait comme challengers?Je vous remercie pour cette opportunité que vous me donnez de vous parler de l'Internationale Socialiste des Femmes (ISF) et...

AG/ONU

Editorial

Audiences

Dossier

Artisanat à Agadez : Le savoir-faire traditionnel …

Artisanat à Agadez : Le savoir-faire traditionnel des femmes

Agadez est connu partout au Niger et ailleurs dans le monde pour son artisanat. Dans ce se...

vendredi 16 juin 2017

Mme Inani Amado Mamoudou, présidente communale des…

Mme Inani Amado Mamoudou, présidente communale des femmes artisanes d'Agadez : Les produits artisanaux de la région ont acquis une notoriété aux plans national et international

La présidente communale des femmes artisanes d'Agadez, Mme Inani Amado Mamoudou fait parti...

vendredi 16 juin 2017

Le travail des enfants à Niamey : Entre débrouilla…

Le travail des enfants à Niamey : Entre débrouillardise et exploitation

Le phénomène ne semble nullement choqué et pourtant le travail des enfants prend de l'ampl...

vendredi 9 juin 2017

L'air du temps

Il a plu des cordes sur Niamey

Il a plu des cordes sur Niamey

Après les pluies torrentielles qui se sont abattues sur la ville de Niamey dans la nuit de...

vendredi 16 juin 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.