Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Editorial : Pari gagné !

 

DG onepLes Nigériens, tous les Nigériens sincères et patriotes sont sortis, massivement, sur l'ensemble du territoire national pour soutenir et encourager le Président de la République, Chef de l'Etat, SE. Issoufou Mahamadou, dans l'œuvre de Renaissance du Niger entamée depuis 2011. Ils sont sortis massivement, bravant le froid et la poussière, car, convaincus que de leur engagement dépend l'avenir de la Nation. Ils sont sortis, sans haine, ni insulte avec comme seul refrain, ''kayi mun gani mun godé, ni té ir di, ir sabu''.
A Niamey, tout comme à l'intérieur du pays, c'est une foule abyssale qui a battu le pavé, en réponse à l'appel à la mobilisation générale de tous nos concitoyens initiée par la majorité présidentielle pour soutenir le Chef de l'Etat, face aux railleries et à la calomnie d'une certaine classe politique en mal d'inspiration. Cette mobilisation ne surprend guère, elle a un sens. Elle signifie honneur et dignité ; patriotisme et détermination pour un Niger Renaissant et débout. Elle en dit surtout long sur la vivacité de la fibre patriotique dans le cœur des Nigériens.
Pour le président Bazoum «votre réponse a été massive parce que vous avez conscience que la démocratie c'est votre bien à vous avant quiconque. Or si nous avons décidé d'organiser cette marche, c'est justement pour défendre la démocratie, car l'histoire nous l'a enseigné depuis longtemps, les fossoyeurs de la démocratie ont toujours eu sur les lèvres ce noble terme, même lorsque précisément ils ont voulu en détruire le projet. Ces derniers temps, nous avons constaté l'utilisation par certaines personnes d'un discours de haine totalement libre et décomplexé, d'autant plus libre que ceux qui y ont recours sont parfois hors du pays et utilisent les réseaux virtuels des nouvelles technologies. Ainsi à partir de l'Amérique et d'autres pays, notamment d'Afrique et d'Europe, des individus incultes se réclamant d'un parti politique bien connu postent sur les réseaux sociaux des messages de haine dont eux et leurs semblables ne se délectent que parce que leurs âmes sont en ruine et leurs esprits dévoyés. Notre marche d'aujourd'hui se veut une protestation contre la banalisation de l'injure et du verbe violent en politique. Elle vise à dire à ces personnes que la démocratie assigne à ceux qui veulent en jouir une certaine éthique fondée sur le respect de l'autre et sur l'impératif de la cohésion au sein de la communauté».
La démocratie a en effet des règles immuables, qui sont entre autres le respect de l'autre et de ses convictions, l'alternance par les urnes, la responsabilité et une élévation du niveau du débat.
A Niamey, justement, tout comme partout ailleurs sur l'ensemble du pays, la foule, aussi gigantesque que compacte était sereine et responsable. Une foule homogène, enthousiaste, mobilisée uniquement derrière son Président qu'elle a triomphalement reconduit et pour la grandeur de son pays. Des Nigériens nobles sortis massivement sur l'ensemble du territoire national, non pas pour injurier ou calomnier x ou y, mais pour démontrer aux fossoyeurs de la démocratie, aux comploteurs, aux usurpateurs qui n'ont qu'intrigues et coups comme programmes à vendre aux Nigériens, que le Niger se porte relativement bien. Ils étaient là pour galvaniser davantage nos dirigeants à continuer davantage cette renaissance entamée. Ils étaient des centaines de milliers à avoir pris part à la marche patriotique pour dire non à la haine ; non à l'obscurantisme ; non et non au mal absolu.
Tous marchaient bras dessus, bras dessous contre la violence verbale aveugle, pour la paix, la sécurité au Niger et la démocratie. C'était un monde bigarré qui regardait et marchait dans la même direction pour afficher son entière satisfaction. En effet, comme l'a rappelé le Président Bazoum, le Président de la République, Issoufou Mahamadou en 5 ans de pouvoir a augmenté les salaires de base de 5, 8 et 10% selon les catégories, a alloué 3 primes à tous les cadres de l'Etat et réduit de 5% l'impôt unitaire sur les traitements et salaires tant du secteur public que privé.
Tous les secteurs socio-économiques ont connu des améliorations significatives. Mieux, notre pays grâce à la perspicacité du Président de la République a su faire face au grand défi du terrorisme. Grâce à Dieu, la sécurité est assurée de façon remarquable sur l'ensemble du territoire national.
Pour couronner le tout, « le Président de la République jouit d'un soutien populaire très fort et solide sur l'ensemble du territoire national. En cela, nous sommes en phase avec la communauté internationale qui tient le Président Issoufou en très haute estime et qui soutient notre pays comme jamais elle ne l'avait fait auparavant. En effet, le leadership du Président Issoufou est sans ambiguïté, comme en témoignent les différentes distinctions prestigieuses qui lui sont décernées par plusieurs acteurs internationaux, en guise de reconnaissance au rôle éminent qu'il joue, notamment en matière de sécurité et de lutte contre le terrorisme. La toute dernière, est venue, dimanche dernier, du Roi d'Arabie Saoudite, Sa Majesté Salman Bin Abdul Aziz Bin Al Saoud qui a décoré le Président Issoufou Mahamadou, de la plus grande distinction du Royaume, à savoir la « Décoration de Sa Majesté Roi Abdel Aziz. ». Cette distinction qui a été très rarement décernée à une personnalité étrangère constitue un motif de fierté et un grand honneur pour notre pays et son peuple.
Cette mobilisation exceptionnelle des citoyens responsables et patriotes, aussi bien à Niamey que dans les chefs-lieux des régions, prouve encore une fois de plus, que la Nation est bien vivante et plus que jamais forte et unie. Aussi, depuis les Lieux Saints de l'Islam, Elhadji Issoufou Mahamadou vous dit simplement, « Naji, na gani, na godé ».

Mahamadou Adamou( Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. )
www.lesahel.org

L'invité de Sahel Dimanche

M. Assadeck Mohamed, Assistant Technique National du Programme de Développement de l'Agriculture Familiale (ProDAF) : …

M. Assadeck Mohamed, Assistant Technique National du Programme de Développement de l'Agriculture Familiale (ProDAF) : "Notre vision au ProDAF, est de faire émerger des Pôles de Développement Economiques (PDE) »

Le ProDAF a été mis en vigueur en septembre 2015, pouvez-vous d'abord nous rappeler la vision de votre programme ?Merci de l'opportunité que vous m'offrez pour présenter le ProDAF. En effet, la vision du ProDAF est de faire émerger des Pôles de Développement Economiques (PDE) à travers lesquels les producteurs ruraux soutenus par leurs organisations et les collectivités locales s'organisent, aménagent et exploitent de manière rationnell...

M. Abdou Harouna, Directeur général de NIGER TELECOMS : « Nous avons pour ambition de démystifier les produits et servic…

M. Abdou Harouna, Directeur général de NIGER TELECOMS : « Nous avons pour ambition de démystifier les produits et services de télécommunication au Niger tout en garantissant la disponibilité, la qualité et les meilleurs tarifs à tous »

M. Abdou Harouna, 49 ans, marié et père de cinq enfants, tout nouveau directeur général de NIGER TELECOMS, a la lourde responsabilité de gérer cette entité. Avec plus de 19 ans d'expérience dans divers postes à responsabilités techniques et managériales aux USA, au Moyen-Orient et en Afrique, le nouveau patron de Niger Télécoms dispose de nombreux atouts, ainsi que d'une large connaissance en Lean Enterprise et en concepts de Six-Sigma,...

M. Yahouza Sadissou, ministre des Enseignements Supérieurs, de la Recherche et de l'Innovation : « Nous n'avons aucun so…

M. Yahouza Sadissou, ministre des Enseignements Supérieurs, de la Recherche et de l'Innovation : « Nous n'avons aucun souci majeur à propos de l'organisation des examens du baccalauréat cette année »

Monsieur le ministre, les examens du baccalauréat session 2017 sont prévus pour le 11 juillet prochain: est-ce que cette date tient et quel est le niveau des préparatifs ?Je remercie l'hebdomadaire Sahel Dimanche de me donner, en ma qualité de ministre des Enseignements supérieurs, de la recherche et de l'innovation, l'occasion de m'adresser à mes concitoyens en cette veille des examens de baccalauréat, session 2017 dans notre pays. Je ...

M. Sadou Seydou, ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé : «La prise de conscience de l'intérêt de faci…

M. Sadou Seydou, ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé : «La prise de conscience de l'intérêt de faciliter le commerce en Afrique à tous les niveaux est certaine», déclare Sadou Seydou

Monsieur le ministre, avant de rentrer dans le vif du sujet, pourriez-vous nous définir ce que c'est la ZLEC ?La ZLEC, c'est la Zone de Libre Echange Continentale. C'est un projet de l'Union africaine destiné à créer un espace économique commun pour les 55 pays du continent. La Zone de Libre Echange Continentale de l'Union africaine a pour but de booster le Commerce intra-africain, favoriser l'industrialisation du continent et d'accroit...

Le Secrétaire permanent de la Commission Nationale des Frontières : «L'aboutissement des deux saisines de la CIJ n'a pas…

Le Secrétaire permanent de la Commission Nationale des Frontières : «L'aboutissement des deux saisines de la CIJ n'a pas d'incidence sur la superficie du Niger», déclare M. Hamadou Mounkaila

Monsieur le Secrétaire permanent de la Commission nationale des frontières, le Niger a borné ses frontières avec certains de ses voisins et a passé devant la Cour internationale de La Haye pour délimiter ses frontières avec le Bénin ; or, de nombreuses personnes physiques et morales continuent à dire ou écrire que notre pays fait 1.267.000 kilomètres carrés : quelle est donc la superficie exacte du Niger en 2017 ?Je vous remercie de l'o...

Madame Rabo Fatchima, Directrice Générale du Budget : «Le budget programme est un mode de budgétisation par résultat»

Madame Rabo Fatchima, Directrice Générale du Budget : «Le budget programme est un mode de budgétisation par résultat»

Mme la Directrice générale, le Niger en tant que pays membre de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), est engagé ces dernières années dans un processus de reformes dans la gestion des finances publiques, pouvez-vous nous faire le point de ces différentes reformes ?Merci de l'opportunité que vous m'offrez pour parler du processus de reformes dans la gestion des finances publiques au Niger. En effet, depuis la transposi...

M. Haladou Maman, conservateur du musée régional de Dosso : «Source d'un sentiment d'identité et de continuité, le patri…

M. Haladou Maman, conservateur du musée régional de Dosso : «Source d'un sentiment d'identité et de continuité, le patrimoine culturel contribue à promouvoir le respect de la diversité culturelle et de créativité»

Dans le cadre de l'application de la convention de l'UNESCO sur la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (PCI) que notre pays a ratifiée en 2003, entrée en vigueur en 2006, des progrès significatifs sont en train d'être enregistrés suite à l'effort inlassable que mène le ministère en charge de la renaissance culturelle dans son programme de relance ou de mise en œuvre. De retour d'un séminaire organisé en Chine dans le domaine du...

M. Sani Maïgochi, ministre des Postes, des Télécommunications et de l'Economie Numérique : « S'agissant de la Télévision…

M. Sani Maïgochi, ministre des Postes, des Télécommunications et de l'Economie Numérique : « S'agissant de la Télévision Terrestre Numérique, si tout va bien, les émissions pourront commencer courant décembre 2017 sur l'ensemble du pays »

Monsieur le ministre, votre institution a signé une convention lors du ''Sommet Transform Africa 2017''tenu le 11 mai dernier à Kigali, au Rwanda et qui a enregistré la présence de plusieurs chefs d'Etat, dont SE M. Issoufou Mahamadou. Pouvez- vous nous donnez d'amples explications au sujet de cette convention ?Il s'agit d'un mémorandum d'entente de coopération qui fixe les principes et les conditions d'une coopération économique et tec...

Monsieur Sadou Seydou, ministre du Commerce et de la Promotion du secteur privé : « Pendant les périodes de soudure ou d…

Monsieur Sadou Seydou, ministre du Commerce et de la Promotion du secteur privé : « Pendant les périodes de soudure ou de carême, nous déterminons ensemble avec les commerçants les prix de certains produits par consensus »

Monsieur le ministre, vous avez sillonné la semaine dernière certains marchés et supermarchés de Niamey. Cette semaine, vous avez également rencontré aussi bien les opérateurs économiques que les responsables des Organisations syndicales et des Associations de Défense des Consommateurs. Peut – on avoir les raisons de toutes ces visites en peu de temps dans ces différents circuits de commercialisation des produits ?Avant de répondre à vo...

Dr Biga Mariama, Enseignant Chercheur à l'Université Abdou Moumouni Dioffo de Niamey : « Pour l'autonomisation de la fem…

Dr Biga Mariama, Enseignant Chercheur à l'Université Abdou Moumouni Dioffo de Niamey : « Pour l'autonomisation de la femme nigérienne, il faut que l'Etat inscrive le genre au nombre des volets prioritaires des programmes de développement »

Les femmes nigériennes ont célébré le 13 mai dernier la journée qui leur est dédiée sous le signe de « l'éducation et la formation de la jeune fille garantissent l'autonomisation économique de la femme pour un développement durable ». Quelle est pour vous la pertinence d'un tel thème au regard de la situation actuelle de la femme nigérienne ?Il semble important d'indiquer en premier lieu le contexte social dans lequel elles vivent. La s...

AG/ONU

Editorial

Audiences

Dossier

Au bord du fleuve à Tillabéri : Un carrefour d'act…

Au bord du fleuve à Tillabéri : Un carrefour d'activités commerciales et de prestation de services divers

Tillabéri, «la capitale du fleuve», chef de lieu de région du même nom est à un peu plus d...

mardi 25 juillet 2017

Campagne agricole : Les vœux d'un agropasteur

Campagne agricole : Les vœux d'un agropasteur

À quelques encablures de la commune rurale de Sansané Haoua, à environ 80 kilomètres à l'o...

mardi 25 juillet 2017

Le marché de Tillabéri : Entre tradition et modern…

Le marché de Tillabéri : Entre tradition et modernité, un marché atypique

C'est un grand marché bihebdomadaire dont les rendez-vous ont lieu tous les mercredis et d...

mardi 25 juillet 2017

L'air du temps

Drift : ces jeunes qui flirtent avec la mort

Drift : ces jeunes qui flirtent avec la mort

Des milliers de jeunes gens, filles et garçons, attroupés autour d'un espace dégagé. Au mi...

vendredi 21 juillet 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.