Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Mme Ousseini Hadizatou Yacouba, vice-présidente de l'Internationale Socialiste des Femmes (ISF) pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre : «Depuis sa création en 1907, l'Internationale Socialiste des Femmes (ISF) ne cesse de lutter pour les droits des


inviteMadame, vous avez été élue, le 26 février dernier à Cartagena des Indes, en Colombie, vice-présidente de l'Internationale Socialiste des Femmes pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre. Pouvez-vous nous dire les conditions dans lesquelles se sont déroulées ces élections et quels pays le Niger avait comme challengers?
Je vous remercie pour cette opportunité que vous me donnez de vous parler de l'Internationale Socialiste des Femmes (ISF) et principalement de son 21ème congrès tenu du 25 au 27 février 2017 à Cartagena des Indes en Colombie.
Le précédent congrès s'était tenu en Afrique du Sud en août 2012 et avait mis en place une équipe pour un mandat de 4 ans. Selon les statuts de l'ISF, chaque membre du comité exécutif avait la possibilité de tenir deux mandats. Le processus électoral pour le 21ème congrès avait été lancé début janvier 2017 et les candidates avaient jusqu'au 20 janvier 2017 pour se manifester.
En ce qui me concerne, l'intention avait évolué lors du congrès de l'OFT en octobre 2016, lorsque les invitées de l'extérieur, principalement du Bénin, du Burkina Faso, du Cameroun et du Mali m'avaient expressément demandé de me préparer à prendre la relève au sein de l'ISF. Le bureau national, après consultation des fédérations de l'OFT, a présenté ma candidature au Président du Parti qui l'a soutenue. Partant de là, l'on pouvait dire que cette candidature n'avait aucun problème pour passer. Toutefois, elle devrait être validée par le Comité Exécutif, puis le Conseil, sessions au cours desquelles la précédente tenante du poste n'a pas hésité à manifester son intérêt pour poursuivre dans le cadre d'un second mandat. Mais elle a vite été informée que même les organisations qui n'avaient pas pu faire le déplacement de Colombie avaient écrit au secrétariat pour soutenir ma candidature. Et ce fut la tenante du poste qui a eu à présenter ma candidature unique au Congrès. C'est dire que le travail de préparation fait par l'OFT a été la clé du succès.

Madame, quelle est la genèse de l'Internationale Socialiste au plan mondial et aussi au Niger ?
L'Internationale Socialiste des Femmes est l'organisation internationale des organisations de femmes des partis socialistes, sociaux-démocrates et travaillistes affiliés à l'Internationale Socialiste (IS). C'est une organisation non gouvernementale à statut consultatif auprès du Conseil Economique et Social des Nations Unies (ECOSOC), qui poursuit les objectifs suivants : promouvoir l'égalité des sexes, les droits des femmes et combattre toutes les formes de discrimination envers les femmes ; renforcer les relations entre ses membres dans le but de coordonner leurs positions politiques et activités; encourager ses membres à s'assurer de la mise en application des résolutions et déclarations adoptées lors de ses réunions; chercher à développer les relations entre ses membres et les autres groupes et organisations de femmes d'orientation socialiste qui s'engagent pour la progression de l'égalité des sexes et souhaitent collaborer avec l'Internationale socialiste des Femmes; promouvoir des programmes d'action afin de surmonter les discriminations à l'égard des femmes et des jeunes filles; promouvoir l'autonomisation des femmes et des jeunes filles dans tous les domaines ; et œuvrer pour la paix, la sécurité et les droits de la personne humaine en général.
Il faut rappeler que le Secrétariat International des Femmes Socialistes a été créé le 17 août 1907 sous la direction de l'Allemande Clara Zetkin, lors de la première Conférence internationale des Femmes socialistes tenue à Stuttgart, en Allemagne, avec 58 déléguées venues de pays d'Europe, de l'Inde et du Japon. La conférence adopta une résolution sur le droit de vote des femmes, qui devait devenir le point de départ d'une lutte inlassable pour les droits politiques de la femme. A cette époque, seules les femmes de Nouvelle-Zélande et de Finlande avaient le droit de vote.
La deuxième conférence eut lieu à Copenhague, au Danemark, en 1910 et a été à l'origine de la Journée Internationale de la Femme. En 1912, l'Internationale Socialiste organisa une conférence extraordinaire à Bâle, en Suisse, sur la paix au cours de laquelle Clara Zetkin affirma la mobilisation des femmes contre la guerre dans des termes très applaudis, dans lesquels on pouvait lire, entre autres : ''La guerre menace tout ce que les mères ont appris à leurs enfants sur la solidarité et la communauté internationale.... Ni la lutte contre la guerre, ni la lutte pour la liberté n'est possible sans les femmes''.
Le mouvement des femmes socialistes fut restructuré en 1926 comme le ''Comité des Femmes de l'Internationale Socialiste'', puis en 1955 sous le nom de Conseil International des Femmes Sociales-démocrates, et s'installa à Londres, au Royaume-Uni. L'organisation adopta son nom actuel d'Internationale socialiste des Femmes en 1978.
Au Niger, l'engagement des femmes du PNDS-Tarayya ne pouvait se faire qu'à la suite du Parti, qui a adhéré à l'Internationale Socialiste en 1995. C'était au lendemain de la création de l'Organisation des Femmes Tarayya (OFT), laquelle devait d'abord s'occuper de l'organisation des femmes au niveau interne et de leur mobilisation pour la restauration et la défense de la démocratie. Jusqu'en 2010, il y a eu seulement quelques participations à certaines rencontres de l'ISF. C'est surtout à partir de 2012, que la nouvelle équipe du bureau national de l'OFT a pris l'engagement, dans le cadre de son plan d'actions 2012-2015, approuvé par le Parti, de faire une offensive au plan international à travers l'ISF principalement.
Il n'y a pas d'entité ISF par pays. L'organisation y est représentée par ses membres. Au Niger, c'est donc l'OFT, seule membre, qui représente l'ISF.

Depuis sa création, quelles sont les réalisations à son actif?
Depuis sa création en 1907, l'Internationale Socialiste des Femmes (ISF) ne cesse de lutter pour les droits des femmes dans le monde. Aujourd'hui, l'ISF n'est pas seulement la plus ancienne organisation politique de femmes, mais la plus grande, avec 140 organisations membres à travers le monde.
A l'occasion de tous ses Conseils et Congrès, des analyses, voire des publications, sont faites sur des thèmes d'importance sur les droits des femmes, la lutte contre les inégalités et les discriminations, la paix et la sécurité à travers le monde, le développement durable équilibré, entre autres. Siégeant aux conseils et congrès de l'International Socialiste, elle y fait endosser ses résolutions afin d'y engager les partis politiques membres de l'IS. C'est ainsi qu'elle a fait intégrer la prise en compte d'un quota minimum de représentation des femmes de 30% qui est passé à une orientation d'équité hommes/femmes lors du dernier congrès de l'IS en mars 2017.
L'ISF participe aussi à toutes les sessions de la CSW (Commission des Nations Unies sur la Condition de la femme) où elle présente ses réflexions et anime différents évènements parallèles, de même qu'à l'occasion des conférences internationales sur le climat. Elle contribue ainsi à la formation et à l'éducation, à l'éveil des consciences et à la mobilisation pour la construction d'un monde meilleur pour les générations.

En perspective, quel sera l'apport de cette structure dans la promotion de la femme nigérienne, en particulier dans son développement économique et social?
La vision de l'Internationale Socialiste des Femmes est orientée sur l'éducation et la formation des femmes et des filles, piliers de la connaissance et du leadership féminin ; la lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles qui inhibent leurs capacités et leur confiance en soi ; et enfin la lutte contre la pauvreté qui est essentiellement féminine et constitue un gros handicap pour le développement durable de nos pays.
Les débats, échanges et résolutions prises au sein de l'ISF engagent tous ses membres et leur permettent de prendre des actions spécifiques dans leurs pays pour l'atteinte des objectifs énoncés. A titre d'exemple, après le congrès de Colombie, le comité exécutif s'est retrouvé à New York à la CSW61, pour animer différents évènements sur le thème de la session ''autonomisation économique de la femme dans un monde en pleine mutation'', en association avec des structures gouvernementales et celles de la société civile de plusieurs pays dont le Niger. Chaque année en effet, l'OFT fait en sorte que la délégation nigérienne participe à ces évènements pour profiter des bonnes pratiques des autres organisations, mais aussi, véhiculer les siennes.
A travers la vice-présidente que je suis, l'OFT tissera des liens avec les membres de l'ISF, dont certains peuvent être des liens vers des financements d'actions concrètes dans notre pays. L'ouverture de l'ISF pour une collaboration avec des organisations de la société civile qui adhèrent à ses idéaux est un créneau pour amplifier nos idéaux et bénéficier de soutiens dans la mise en œuvre de notre programme d'action.
La solidarité socialiste est importante pour de grandes actions ! Aussi, j'invite les Organisations de la Société Civile nigérienne, engagées pour le bien-être de la femme, à faire sienne cet idéal et à collaborer avec l'Internationale Socialiste des Femmes pour amplifier nos actions.

Réalisée par Tchirgni Maïmouna(onep)
www.lesahel.org

L'invité de Sahel Dimanche

Le Secrétaire permanent de la Commission Nationale des Frontières : «L'aboutissement des deux saisines de la CIJ n'a pas…

Le Secrétaire permanent de la Commission Nationale des Frontières : «L'aboutissement des deux saisines de la CIJ n'a pas d'incidence sur la superficie du Niger», déclare M. Hamadou Mounkaila

Monsieur le Secrétaire permanent de la Commission nationale des frontières, le Niger a borné ses frontières avec certains de ses voisins et a passé devant la Cour internationale de La Haye pour délimiter ses frontières avec le Bénin ; or, de nombreuses personnes physiques et morales continuent à dire ou écrire que notre pays fait 1.267.000 kilomètres carrés : quelle est donc la superficie exacte du Niger en 2017 ?Je vous remercie de l'o...

Madame Rabo Fatchima, Directrice Générale du Budget : «Le budget programme est un mode de budgétisation par résultat»

Madame Rabo Fatchima, Directrice Générale du Budget : «Le budget programme est un mode de budgétisation par résultat»

Mme la Directrice générale, le Niger en tant que pays membre de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), est engagé ces dernières années dans un processus de reformes dans la gestion des finances publiques, pouvez-vous nous faire le point de ces différentes reformes ?Merci de l'opportunité que vous m'offrez pour parler du processus de reformes dans la gestion des finances publiques au Niger. En effet, depuis la transposi...

M. Haladou Maman, conservateur du musée régional de Dosso : «Source d'un sentiment d'identité et de continuité, le patri…

M. Haladou Maman, conservateur du musée régional de Dosso : «Source d'un sentiment d'identité et de continuité, le patrimoine culturel contribue à promouvoir le respect de la diversité culturelle et de créativité»

Dans le cadre de l'application de la convention de l'UNESCO sur la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (PCI) que notre pays a ratifiée en 2003, entrée en vigueur en 2006, des progrès significatifs sont en train d'être enregistrés suite à l'effort inlassable que mène le ministère en charge de la renaissance culturelle dans son programme de relance ou de mise en œuvre. De retour d'un séminaire organisé en Chine dans le domaine du...

M. Sani Maïgochi, ministre des Postes, des Télécommunications et de l'Economie Numérique : « S'agissant de la Télévision…

M. Sani Maïgochi, ministre des Postes, des Télécommunications et de l'Economie Numérique : « S'agissant de la Télévision Terrestre Numérique, si tout va bien, les émissions pourront commencer courant décembre 2017 sur l'ensemble du pays »

Monsieur le ministre, votre institution a signé une convention lors du ''Sommet Transform Africa 2017''tenu le 11 mai dernier à Kigali, au Rwanda et qui a enregistré la présence de plusieurs chefs d'Etat, dont SE M. Issoufou Mahamadou. Pouvez- vous nous donnez d'amples explications au sujet de cette convention ?Il s'agit d'un mémorandum d'entente de coopération qui fixe les principes et les conditions d'une coopération économique et tec...

Monsieur Sadou Seydou, ministre du Commerce et de la Promotion du secteur privé : « Pendant les périodes de soudure ou d…

Monsieur Sadou Seydou, ministre du Commerce et de la Promotion du secteur privé : « Pendant les périodes de soudure ou de carême, nous déterminons ensemble avec les commerçants les prix de certains produits par consensus »

Monsieur le ministre, vous avez sillonné la semaine dernière certains marchés et supermarchés de Niamey. Cette semaine, vous avez également rencontré aussi bien les opérateurs économiques que les responsables des Organisations syndicales et des Associations de Défense des Consommateurs. Peut – on avoir les raisons de toutes ces visites en peu de temps dans ces différents circuits de commercialisation des produits ?Avant de répondre à vo...

Dr Biga Mariama, Enseignant Chercheur à l'Université Abdou Moumouni Dioffo de Niamey : « Pour l'autonomisation de la fem…

Dr Biga Mariama, Enseignant Chercheur à l'Université Abdou Moumouni Dioffo de Niamey : « Pour l'autonomisation de la femme nigérienne, il faut que l'Etat inscrive le genre au nombre des volets prioritaires des programmes de développement »

Les femmes nigériennes ont célébré le 13 mai dernier la journée qui leur est dédiée sous le signe de « l'éducation et la formation de la jeune fille garantissent l'autonomisation économique de la femme pour un développement durable ». Quelle est pour vous la pertinence d'un tel thème au regard de la situation actuelle de la femme nigérienne ?Il semble important d'indiquer en premier lieu le contexte social dans lequel elles vivent. La s...

M.Sadou Saloké, gouverneur Agadez : ''À travers le Programme de la renaissance, l'Etat s'est résolument engagé dans une …

M.Sadou Saloké, gouverneur Agadez : ''À travers le Programme de la renaissance, l'Etat s'est résolument engagé dans une logique de développement durable»

Monsieur le gouverneur, depuis 2011, le ''Programme de la Renaissance'' est mis en œuvre dans toutes les régions du Niger. Quelles sont ses réalisations dans la région d'Agadez et quel commentaire cela suscite-t-il en vous?Il faut noter que la région a abrité la fête tournante du18 décembre ''Agadez SOKNI 2016''. A travers cet évènement, un certain nombre d'indicateurs font aujourd'hui qu'Agadez s'est définitivement tourné vers le progr...

Me Ali Sirfi Maïga, Médiateur de la République : ''Nous avions discuté autour de plusieurs questions concernant la vie d…

Me Ali Sirfi Maïga, Médiateur de la République : ''Nous avions discuté autour de plusieurs questions concernant la vie de l'AMP-UEMOA''

M. le Médiateur, vous avez organisé, cette semaine au Parc du W, la réunion de l'Association des Médiateurs des pays membres de l'UEMOA. Pouvez-vous nous donner la substance des échanges que vous avez eus avec vos collègues de l'UEMOA ?Je vous remercie de cette opportunité que vous m'offrez pour parler des activités de notre association des Médiateurs des pays membres de l'UEMOA. C'est vrai que cette semaine nous avions accueilli nos co...

Colonel Major Mahamadou Abou Tarka, président de la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix : «La fête du 24 avril …

Colonel Major Mahamadou Abou Tarka, président de la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix : «La fête du 24 avril nous permet de rappeler la rébellion, de parler de l'unité nationale, d'un Niger dans lequel tous ses enfants se sentent solidaire

Créée en 1995 pour suivre la mise en œuvre des accords de paix de 1995 et des autres protocoles additionnels à ces accords intervenus en 1998, la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix (HACP), qui est rattachée à la Présidence de la République, est chargée entre autres de l'analyse prospectrice, de la prévention et de la gestion des crises et des conflits. Dans cette interview réalisée à moins d'une semaine de la célébration de la...

M. Mahamadou Dan Dano Lawaly, gouverneur de la Région de Diffa : ''On peut dire qu'en matière de sécurité, le plus diffi…

M. Mahamadou Dan Dano Lawaly, gouverneur de la Région de Diffa : ''On peut dire qu'en matière de sécurité, le plus difficile est derrière nous, et qu'il reste à consolider et à pérenniser la paix''.

Monsieur le gouverneur, quelles sont les réalisations effectuées dans les différents secteurs de la vie socio-économique de la Région de Diffa?Malgré la situation sécuritaire difficile qui constitue une entrave à toutes les activités dans la région de Diffa, la mise en œuvre du Programme de la Renaissance acte II se fait de façon assez bonne, comparativement aux autres régions. Ainsi, on peut retenir, dans les secteurs prioritaires, les...

AG/ONU

Editorial

Audiences

Dossier

Préparatifs de la fête de l'Aïd-el-fitr à Niamey :…

Préparatifs de la fête de l'Aïd-el-fitr à Niamey : Affluence générale vers les marchés de la capitale

Dans quelques heures, à l'instar du reste de la communauté musulmane, les fidèles de notre...

vendredi 23 juin 2017

Repas de fête : Disponibilité et stabilité des pri…

Repas de fête : Disponibilité et stabilité des prix de la volaille et du poisson importé

Les fêtes sont des grands moments de consommation de viande surtout de la volaille. Les pi...

vendredi 23 juin 2017

Les Salons de beauté plus que jamais sollicités

Les Salons de beauté plus que jamais sollicités

Le jour de la fête est un grand jour pour les femmes et les jeunes filles. C'est en effet ...

vendredi 23 juin 2017

L'air du temps

Epilogue ramadanesque

Epilogue ramadanesque

Jour J moins 28 ; - 27 ; -4 ; -3 ;-2, etc. Pour certains jeûneurs, le compte à rebours déc...

vendredi 23 juin 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.