Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Editorial : Une diplomatie active et fructueuse


DG onepAprès Mohamed Moussa à la tête de l'ASECNA, Loïc Crespin au CIRTEF, la diplomatie nigérienne vient d'engranger encore, une fois de plus, une victoire éclatante avec l'accession d'un autre compatriote, Abdallah Boureima, à la tête de la Commission de l'UEMOA. Ceux qui ont suivi les péripéties ayant conduit à cette désignation savent que c'est un grand défi qui vient d'être relevé par le Chef de l'Etat. Il en avait fait son affaire, et a soulevé des montagnes afin que cette victoire soit. Et le résultat est là, tangible !
La vision diplomatique du Chef de l'Etat, parce que pragmatique et respectueuse des prérogatives des autres Nations voisines et amies, a donc donné ses fruits. On a toujours décrié l'absence, par trop criarde, des cadres nigériens dans les Organisations régionales et internationales, et surtout à la tête de ces instances. Mais, force est de constater que, ces dernières années, le déficit a été compensé. En effet, plusieurs valeureux cadres nigériens ont été portés à la tête d'instances internationales ou régionales. On peut citer, entre autres, Aïchatou Mindaoudou, Représentante du Secrétaire Général de l'ONU à l'ONUCI en Côte d'Ivoire; Mamane Sidikou, Représentant du Secrétaire Général de l'ONU au Congo ; Najim Mohamed, Secrétaire Permanent du G5 Sahel; Oua Saïdou à la Direction générale de l'Autorité du Liptako Gourma (ALG); M. Bouramah Ali Harouna au poste de Secrétaire Général de la CONFEJES. La liste n'est pas exhaustive.
Ces nominations, qui en disent assez sur les succès diplomatiques de notre pays ces dernières années, ravivent dans la mémoire collective des Nigériens les instants de gloire ayant conduit à la nomination de Feu Idé Oumarou au prestigieux poste de Secrétaire Général de l'OUA.
Il faut dire que, depuis son accession à la magistrature suprême de notre pays, le Président Issoufou a su insuffler une dynamique nouvelle à la diplomatie nigérienne. Pour le Chef de l'Etat, il s'agit de mettre la diplomatie au service du développement économique et social, au service de la sécurité des personnes et des biens. C'est pourquoi, dès 2011, le Gouvernement a été instruit par ses soins à mener une vaste offensive diplomatique visant à faire connaitre nos potentialités économiques, les avantages qu'offre le pays, et élargir sa carte diplomatique.
Cette dynamique portée par le Président Issoufou en personne s'est orientée vers la préservation de la paix et de la sécurité dans la sous-région et le reste du monde. Le Président, leader régional incontesté dans la lutte contre le terrorisme, l'insécurité et le trafic des êtres humains, a mis à profit toutes les tribunes régionales et internationales pour aborder la question sécuritaire et la lutte contre le terrorisme dans la zone sahélo-saharienne.
Mieux, dans toutes les conférences, fora et autres rencontres, le Président de la République a prêché sur la corrélation entre la sécurité, le développement et le triptyque Démocratie-Développement-Défense. Cette vision majeure fait du Niger un partenaire majeur dans le traitement des questions sécuritaires régionales.
L'implication directe du Président de la République dans la lutte contre le terrorisme et dans la préservation de la paix et de la sécurité s'est très vite traduite par l'envoi de contingents nigériens pour le maintien de la paix notamment au Mali, en Côte d'Ivoire, au Congo, et tout récemment au Nigeria.
Aujourd'hui, la voix du Niger, à travers celle du Président Issoufou, porte loin au sein des instances régionales et internationales. C'est ainsi que, lors de la 24ème session de l'Union Africaine, le Président de la République du Niger a été porté à la Vice-présidence de la conférence de cette institution au titre de l'exercice 2015-2016, et le Niger désigné pour abriter les travaux du sommet de l'UA en 2019.
De même, le Président Issoufou Mahamadou a été désigné, lors du 28ème Sommet de l'Union Africaine à Addis Abeba, comme ''Champion africain pour la facilitation des échanges'' pour préparer la Zone de Libre Echange Continental (ZLEC). Cette désignation est de tout honneur. En effet, comme l'a déjà souligné un expert en Politiques Commerciales, ''il faut peut-être remonter au règne du Général Seyni Kountché, qui a vu le plébiscite de notre compatriote Idé Oumarou comme Secrétaire Général de l'OUA, pour trouver un fait d'importance comparable''.
Pour cet expert, ''la mission du Président Issoufou Mahamadou est bien plus titanesque que construire des infrastructures couvrant quatre ou cinq pays tout au plus à la fois''.
Les enjeux liés à son sacre sont plus importants que les infrastructures, dès lors qu'il concerne la construction de la plus grande zone de libre-échange au monde, une fondation préalable pour les échanges, les investissements et les infrastructures. En effet, prendre en charge la construction d'une zone de libre-échange est bien plus chargé de défis que la seule mission de construire des infrastructures dès lors que les ressources sont disponibles.
Le défi pour Issoufou Mahamadou est d'ordre politique et technique. Il est d'ordre politique parce qu'il doit porter un leadership aussi éclairé que fort pour mettre sur pieds, en l'intervalle de quelques mois, une entente de dimension continentale avec ses pairs Chefs d'Etat, et mettre en ordre de bataille les différentes organisations communes régionales, (CEDEAO, UEMOA, CBLT, Conseil de l'Entente, etc.) afin de dresser un agenda devant conduire à l'opérationnalisation de la ZLEC en 2022. Il est d'ordre technique parce que la construction d'une zone de libre-échange est un processus de négociations interminables et d'un niveau technique très élevé pour accorder, harmoniser et concilier des intérêts nationaux aussi divers que variés, afin de former une dynamique continentale qui doit, en plus de se faire maître du jeu sur son terrain, se frayer une place dans le concert mondial des marchés intégrés''.
De même, le leadership du Président de la République, en matière d'intégration économique, lui a valu sa désignation comme coprésident, avec le Président du Ghana, du Haut Comité sur la monnaie unique des Etats de la CEDEAO, et Président du comité de haut niveau sur la sécurité alimentaire dans l'espace UEMOA.
C'est dire que la désignation d'Abdallah Boureima à la présidence de la Commission de l'UEMOA est le fruit de cette offensive diplomatique du Président Issoufou, qui a fait du placement des cadres nigériens à des postes de responsabilité au niveau des institutions et organismes internationaux, une de ses priorités majeures. C'est cette priorité majeure qui rejoint sa vision de faire de notre capitale, Niamey, qui va accueillir en 2019, les travaux du sommet de l'UA, une des villes attractives dans la sous région.
Le Programme Niamey Nyala, qu'il a initié depuis son arrivée au pouvoir, découle de cette vision présidentielle de doter la ville d'équipements et d'infrastructures dignes de ce nom, afin de la hisser au rang des grandes villes de la sous-région.
Aussi, après plusieurs investissements et réalisations d'infrastructures modernes, le Président de la République a déclaré récemment, lors du lancement des travaux du 3ème pont de Niamey : ''Nous voici aujourd'hui à Goudel pour la pose de la première pierre du 3ème pont, le ''Pont Général Seyni Kountché''. L'histoire retiendra que la véritable modernisation de la ville de Niamey a commencé avec la Renaissance. Depuis 6 ans, le peuple est témoin des efforts qui ont été faits pour moderniser la ville de Niamey. Depuis 6 ans, des réalisations majeures ont vu le jour, telles que l'Hôpital de référence, la Centrale Electrique de Gorou Banda, l'échangeur Mali Béro, l'échangeur du Rond-Point des Martyrs, ainsi que l'échangeur Diori Hamani en chantier. Cela veut dire qu'en moyenne, chaque année, nous réalisons une œuvre majeure au bénéfice des populations de la ville de Niamey. C'est des dizaines de milliards qui sont investis pour faire de Niamey une capitale digne de notre pays''.
Le Niger est aujourd'hui écouté et respecté partout. Niamey et les autres agglomérations urbaines se modernisent progressivement. Le pays se porte de mieux en mieux, malgré la morosité économique internationale ambiante.
En un mot, la Renaissance est en marche et à pas surs.

Mahamadou Adamou( Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. )

L'invité de Sahel Dimanche

M. Issoufou Katambé, président du Comité Tahoua Sakola : « Nous abordons le dernier tournant avec beaucoup d'optimisme »

M. Issoufou Katambé, président du Comité Tahoua Sakola : « Nous abordons le dernier tournant avec beaucoup d'optimisme »

Dans quel état d'esprit vous abordez le dernier tournant à quelques jours de l'événement ?Merci de cette opportunité que vous m'offrez pour parler de l'organisation. Je dois tout de suite rappeler que nous avons placé le programme Tahoua Sakola sous le triptyque ''Innovation, Dynamisme culturel et Coexistence pacifique''. L'innovation, c'est d'abord par rapport aux infrastructures. Nous avons dit que nous allons réaliser des infrastruct...

M. Moussa Issaka Arzika, Secrétaire Permanent du Comité Arbitral des Recours Fiscaux (CARFI) : «Le CARFI est une instanc…

M. Moussa Issaka Arzika, Secrétaire Permanent du Comité Arbitral des Recours Fiscaux (CARFI) : «Le CARFI est une instance arbitrale nationale compétente en matière de contentieux d'impôts»

Monsieur le Secrétaire Permanent, au nombre des réformes entreprises par le gouvernement dans le secteur des finances, figure la création du CARFI. Qu'est ce que le CARFI ?Le CARFI, c'est le Comité Arbitral des Recours Fiscaux. Le Gouvernement du Niger, soucieux d'améliorer le climat des affaires dans notre pays, s'est résolument engagé dans des reformes visant à améliorer durablement les rapports entre l'Administration fiscale et les c...

M. Barkaï Issouf, ministre chargé des Relations avec les Institutions : «Le ministère s'attèle quotidiennement à assurer…

Pourquoi la création d'un ministère spécialement dédié aux institutions ?Avant de répondre à vos questions, permettez-moi de vous remercier et de remercier l'ONEP pour cette occasion fort salutaire que vous m'offrez pour m'adresser à vos lecteurs. Vous contribuez ainsi à faire mieux connaitre mon département ministériel, ses attributions et son rôle dans l'architecture institutionnelle et administrative de notre pays. J'en suis très rec...

Le Ministre Conseiller Spécial du Président de la République et Directeur Général de l'Agence Nationale pour l'Organisat…

Monsieur le Directeur Général, en créant l'Agence que vous dirigez, quelles sont les missions que le gouvernement du Niger lui a assignées?Il faut tout d'abord rappeller que les Chefs d'État et de Gouvernement de l'Union Africaine ont choisi le Niger pour abriter en 2019, la 33eSession de la Conférence des Chefs d'État et de Gouvernement de l'Union Africaine à Niamey.C'est non seulement un signe fort de la vitalité de notre diplomatie m...

Interview du président de la Commission Défense et Sécurité de l'Assemblée nationale, l'Honorable Hamma Assah : « La hau…

Honorable, vous êtes président de la commission Défense et Sécurité de l'Assemblée nationale, pouvez-vous brièvement dire à nos lecteurs quel est le rôle de cette Commission ?Merci au journal Sahel Dimanche pour cette opportunité qu'il nous offre pour parler de la Commission de la Défense et de la Sécurité. Disons d'entrée de jeu que, selon le règlement intérieur de l'Assemblée nationale en son article 30, la Commission de la Défense et...

M. Habou Boukari, Directeur National des Archives : "Les services des Archives sont les parents pauvres de l'Admini…

Monsieur le Directeur national, le Niger dispose depuis des décennies d'un service dénommé Archives Nationales, quelles sont concrètement les missions et attributions de cette structure qui constitue quand même la mémoire de notre pays ?Aux termes de l'article 10 de l'arrêté n° 260/PM/SGG du 17 Octobre 2011, la Direction des Archives Nationales est chargée de l'identification, de la collecte, du classement et de la conservation des docu...

L'ambassadeur des Etats-Unis au Niger, SE. Mme Eunice Sharron Reddick : "La présence des soldats américains relève …

Mme l'ambassadeur, vous voilà en fin de mission après avoir passé trois années en qualité d'ambassadeur des Etats Unis au Niger. Quels ont été les principaux axes de la coopération bilatérale sur lesquels votre pays a mis l'accent ces dernières années?Je tiens d'abord à remercier le journal « Sahel Dimanche » de me donner l'opportunité de m'adresser aux millions de nigériennes et nigériens à la fin de ma mission dans votre beau pays, le...

M. Ousmane Douka Soumaila, Directeur général de l'Office National des Examens et Concours du Supérieur (ONECS) : "L…

Le 6 Juillet dernier, vous avez été primé du prix HIKIMA, mis en place par le Haut Commissariat à la Modernisation de l'Etat, le ministère de la Renaissance Culturelle et le ministère de la Fonction Publique, suite à un concours pilote entre les trois ministères en charge de l'éducation. Il s'agit de l'Education Primaire, des Enseignements Secondaires et Supérieurs, et des Enseignements Professionnels et Techniques. Pouvez-vous, Monsieu...

Interview de Mme Elback Zeinabou Tari Bako, Ministre de la Promotion et de la Protection de l'Enfant : « Le forum des Pr…

Le Niger accueille depuis le 2 octobre dernier, le Forum des premières Dames de la CEDEAO. Cette rencontre de haut niveau traite de problématiques liées à la fistule obstétricale, à la protection de l'enfant et aux MGF. Dans cet entretien, la ministre de la Promotion de la femme et de la Protection, revient sur les objectifs de ce forum et surtout les résultats attendus à l'issue des assises. Pour Mme Elback Zeinabou Tari Bako, ce forum...

M. Alma Oumarou ministre, Conseiller Spécial du Président de la République : Plus de 4600 entreprises ont été créées au …

Monsieur le ministre, le Niger a de 2011 à aujourd'hui produit plusieurs réformes relatives à l'amélioration du climat des affaires : pouvez-vous nous faire l'état des lieux de ces réformes ?L'amélioration du climat des affaires et la création des conditions favorables au développement du secteur privé nigérien ont toujours été une préoccupation majeure du Président de la République. L'Etat, ne pouvant plus à lui tout seul assurer la cr...

AG/ONU

Editorial

Audiences

Dossier

Le paludisme : Des efforts soutenus dans la lutte …

Le paludisme est une maladie parasitaire qui constitue un problème de santé publique au Ni...

vendredi 27 octobre 2017

Interview de Dr. Hadiza Jackou, Coordinatrice du P…

Cette année encore, le paludisme fait beaucoup de victimes au Niger : quel est le nombre d...

vendredi 27 octobre 2017

Paludisme : Le choix de lutte

La lutte contre le paludisme a été entreprise, à l'échelle internationale, par l'Organisat...

vendredi 27 octobre 2017

L'air du temps

Fuite des cerveaux : à qui la faute ?

Fuite des cerveaux : à qui la faute ?

Dès qu'on parle de fuite de cerveaux, on se tourne à première vue vers l'occident. Et pour...

vendredi 8 décembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.