Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Cultures irriguées à Dosso : D'importantes potentialités en terres irrigables dans la région

Dossier-2Les cultures irriguées contribuent à l'atteinte de l'objectif global de l'Initiative 3N. La région de Dosso renferme d'énormes potentialités en terres irrigables, notamment la vallée du fleuve, les dallols, les mares aménagées et les cours d'eau artificiels. Ainsi, les orientations assignées aux cultures irriguées visent l'atteinte de l'objectif global de l'Initiative 3N.
Le développement et la diversification des cultures irriguées est le premier élément de l'axe
stratégique No1 ''Accroissement et diversification des productions agro-sylvo-pastorales et halieutiques'' de l'Initiative 3N, les ''Les Nigériens Nourrissent les Nigériens''.
En effet, la forte dépendance de l'agriculture pluviale aux aléas climatiques expose le pays à une vulnérabilité alimentaire, au point où les années de faibles productions débouchent souvent sur des crises alimentaires dont l'ampleur varie selon le niveau du déficit et les facteurs conjoncturels qui y prévalent.
Selon le directeur régional du Génie Rural de Dosso, M. Arachi Dillé, au Niger, une année sur deux est déficitaire, et l'insécurité alimentaire et nutritionnelle chronique touche 11 à 25% de Nigériens. La différence entre la production nationale et les besoins de consommation est comblée par des importations commerciales, par des aides alimentaires, mais également par des échanges frontaliers dont une faible partie seulement est enregistrée.
Ainsi, les cultures irriguées doivent contribuer fortement à l'atteinte de l'objectif global de l'I3N qui est de ''mettre les Nigériens à l'abri de la famine et leur garantir les conditions d'une pleine participation à la production nationale et à l'amélioration de leurs revenus''.
Pour le directeur régional du Génie Rural de Dosso, l'objectif spécifique est de ''renforcer les capacités nationales de production alimentaire, d'approvisionnement et de résilience face aux crises et aux catastrophes''.
La région de Dosso renferme d'énormes potentialités en terres irrigables réparties dans la vallée du fleuve, les dallols, les mares, les aménagements et cours d'eau artificiels. De 2011 à 2015, la direction régionale du Génie Rural de Dosso a aménagé 1.252 ha en petites irrigations. Pour la grande irrigation, c'est 158,5 ha de nouveaux aménagements hydro agricoles qui ont été créés, et 92 ha d'anciens aménagements hydro agricoles réhabilités. Pour les fermes agricoles, il a été réalisé 105,5 ha auxquels s'ajoutent 14 mares aménagées et 1.498 forages maraîchers réalisés. Les réalisations ont aussi porté sur 24.080 mètres linéaires de réseau californien placés et 1.227 motopompes placés.
D'autre part, il a été réalisé 863 puits maraîchers et construit 4 magasins de stockage de 1.000 tonnes chacun. Sur le plan du désenclavement, 66,9 kms de nouvelles pistes ont vu le jour, 5 barrages ont été réhabilités et un autre barrage construit. Les autres réalisations ont trait à la construction de 2 seuils d'épandage, la construction de 169 banques d'intrants. Toutes ces réalisations ont été financées par l'Etat et ses partenaires pour un montant de plus de 6 milliards de francs CFA.
Pour l'année 2017, la Direction Régionale du Génie Rural de Dosso a inscrit un vaste programme de réhabilitation des périmètres hydro agricoles, dont le plus important portera sur l'aménagement de nouvelles terres d'une superficie de 2.946 ha pour un montant de 2 millions 414 mille 792 francs CFA. Le projet fruitier de Gaya sera aussi réhabilité. L'enveloppe qui sera dégagée à cet effet proviendra du budget national pour 598 millions de francs CFA. Les aménagements hydro agricoles de Sakondji, Kessa et Tara, seront eux aussi réhabilités. Une superficie de 167 ha concernera ces trois sites qui seront financés par le PGRC-DU pour une somme de 417 millions 500 mille francs CFA. A Gaya, le périmètre de Gatawani Kaïna sera aménagé sur une superficie de 138 ha. Le financement provient de l'UEMOA pour une enveloppe de 1.110.000.000 de francs CFA. Dans le cadre de la présente campagne irriguée, il faudra noter principalement plus de 3350ha d'aménagements hydro agricoles en cours de réalisation, de réhabilitation ou en instance de démarrer à savoir 2650 ha, financement MCC ; 270 ha, financement UEMOA ; 80 ha, financement budget national ; et 340 ha de réhabilitation d'anciens aménagements par le PGRCDU (financement Banque Mondiale et PRPIP). Dans le cadre de l'Initiative 3N (2011-2017), la région de Dosso, à l'instar des autres régions du Niger, a bénéficié de beaucoup d'investissements dans l'optique de promouvoir l'agriculture irriguée. Plus de 2.1340 ha d'aménagements (petite et grande irrigation) suivis et encadrés dont plus de 80% équipés. Les difficultés liées à la pratique des cultures irriguées s'articulent autour de l'insuffisance du personnel et des moyens matériels (parc auto, immobiliers) et l'insuffisance ou le manque de moyens d'auscultation régulière des ouvrages réalisés.
Comme impacts, la pratique des cultures irriguées sur les différents sites de la région de Dosso a permis l'amélioration très remarquable de l'approvisionnement des marchés urbains en légumes en quantité et en qualité à bon prix,, l'amélioration du niveau nutritionnel de l'alimentation tant en milieu urbain qu'en milieu rural. Cela a permis aussi d'augmenter le revenu des ménages ruraux et urbains (chaine des valeurs) ainsi qu'une baisse très substantielle de l'exode des jeunes ruraux.

Mahamane Amadou
ONEP-ANP/Dosso (ONEP)

L'invité de Sahel Dimanche

M. Issoufou Katambé, président du Comité Tahoua Sakola : « Nous abordons le dernier tournant avec beaucoup d'optimisme »

M. Issoufou Katambé, président du Comité Tahoua Sakola : « Nous abordons le dernier tournant avec beaucoup d'optimisme »

Dans quel état d'esprit vous abordez le dernier tournant à quelques jours de l'événement ?Merci de cette opportunité que vous m'offrez pour parler de l'organisation. Je dois tout de suite rappeler que nous avons placé le programme Tahoua Sakola sous le triptyque ''Innovation, Dynamisme culturel et Coexistence pacifique''. L'innovation, c'est d'abord par rapport aux infrastructures. Nous avons dit que nous allons réaliser des infrastruct...

M. Moussa Issaka Arzika, Secrétaire Permanent du Comité Arbitral des Recours Fiscaux (CARFI) : «Le CARFI est une instanc…

M. Moussa Issaka Arzika, Secrétaire Permanent du Comité Arbitral des Recours Fiscaux (CARFI) : «Le CARFI est une instance arbitrale nationale compétente en matière de contentieux d'impôts»

Monsieur le Secrétaire Permanent, au nombre des réformes entreprises par le gouvernement dans le secteur des finances, figure la création du CARFI. Qu'est ce que le CARFI ?Le CARFI, c'est le Comité Arbitral des Recours Fiscaux. Le Gouvernement du Niger, soucieux d'améliorer le climat des affaires dans notre pays, s'est résolument engagé dans des reformes visant à améliorer durablement les rapports entre l'Administration fiscale et les c...

M. Barkaï Issouf, ministre chargé des Relations avec les Institutions : «Le ministère s'attèle quotidiennement à assurer…

Pourquoi la création d'un ministère spécialement dédié aux institutions ?Avant de répondre à vos questions, permettez-moi de vous remercier et de remercier l'ONEP pour cette occasion fort salutaire que vous m'offrez pour m'adresser à vos lecteurs. Vous contribuez ainsi à faire mieux connaitre mon département ministériel, ses attributions et son rôle dans l'architecture institutionnelle et administrative de notre pays. J'en suis très rec...

Le Ministre Conseiller Spécial du Président de la République et Directeur Général de l'Agence Nationale pour l'Organisat…

Monsieur le Directeur Général, en créant l'Agence que vous dirigez, quelles sont les missions que le gouvernement du Niger lui a assignées?Il faut tout d'abord rappeller que les Chefs d'État et de Gouvernement de l'Union Africaine ont choisi le Niger pour abriter en 2019, la 33eSession de la Conférence des Chefs d'État et de Gouvernement de l'Union Africaine à Niamey.C'est non seulement un signe fort de la vitalité de notre diplomatie m...

Interview du président de la Commission Défense et Sécurité de l'Assemblée nationale, l'Honorable Hamma Assah : « La hau…

Honorable, vous êtes président de la commission Défense et Sécurité de l'Assemblée nationale, pouvez-vous brièvement dire à nos lecteurs quel est le rôle de cette Commission ?Merci au journal Sahel Dimanche pour cette opportunité qu'il nous offre pour parler de la Commission de la Défense et de la Sécurité. Disons d'entrée de jeu que, selon le règlement intérieur de l'Assemblée nationale en son article 30, la Commission de la Défense et...

M. Habou Boukari, Directeur National des Archives : "Les services des Archives sont les parents pauvres de l'Admini…

Monsieur le Directeur national, le Niger dispose depuis des décennies d'un service dénommé Archives Nationales, quelles sont concrètement les missions et attributions de cette structure qui constitue quand même la mémoire de notre pays ?Aux termes de l'article 10 de l'arrêté n° 260/PM/SGG du 17 Octobre 2011, la Direction des Archives Nationales est chargée de l'identification, de la collecte, du classement et de la conservation des docu...

L'ambassadeur des Etats-Unis au Niger, SE. Mme Eunice Sharron Reddick : "La présence des soldats américains relève …

Mme l'ambassadeur, vous voilà en fin de mission après avoir passé trois années en qualité d'ambassadeur des Etats Unis au Niger. Quels ont été les principaux axes de la coopération bilatérale sur lesquels votre pays a mis l'accent ces dernières années?Je tiens d'abord à remercier le journal « Sahel Dimanche » de me donner l'opportunité de m'adresser aux millions de nigériennes et nigériens à la fin de ma mission dans votre beau pays, le...

M. Ousmane Douka Soumaila, Directeur général de l'Office National des Examens et Concours du Supérieur (ONECS) : "L…

Le 6 Juillet dernier, vous avez été primé du prix HIKIMA, mis en place par le Haut Commissariat à la Modernisation de l'Etat, le ministère de la Renaissance Culturelle et le ministère de la Fonction Publique, suite à un concours pilote entre les trois ministères en charge de l'éducation. Il s'agit de l'Education Primaire, des Enseignements Secondaires et Supérieurs, et des Enseignements Professionnels et Techniques. Pouvez-vous, Monsieu...

Interview de Mme Elback Zeinabou Tari Bako, Ministre de la Promotion et de la Protection de l'Enfant : « Le forum des Pr…

Le Niger accueille depuis le 2 octobre dernier, le Forum des premières Dames de la CEDEAO. Cette rencontre de haut niveau traite de problématiques liées à la fistule obstétricale, à la protection de l'enfant et aux MGF. Dans cet entretien, la ministre de la Promotion de la femme et de la Protection, revient sur les objectifs de ce forum et surtout les résultats attendus à l'issue des assises. Pour Mme Elback Zeinabou Tari Bako, ce forum...

M. Alma Oumarou ministre, Conseiller Spécial du Président de la République : Plus de 4600 entreprises ont été créées au …

Monsieur le ministre, le Niger a de 2011 à aujourd'hui produit plusieurs réformes relatives à l'amélioration du climat des affaires : pouvez-vous nous faire l'état des lieux de ces réformes ?L'amélioration du climat des affaires et la création des conditions favorables au développement du secteur privé nigérien ont toujours été une préoccupation majeure du Président de la République. L'Etat, ne pouvant plus à lui tout seul assurer la cr...

AG/ONU

Editorial

Audiences

Dossier

Le paludisme : Des efforts soutenus dans la lutte …

Le paludisme est une maladie parasitaire qui constitue un problème de santé publique au Ni...

vendredi 27 octobre 2017

Interview de Dr. Hadiza Jackou, Coordinatrice du P…

Cette année encore, le paludisme fait beaucoup de victimes au Niger : quel est le nombre d...

vendredi 27 octobre 2017

Paludisme : Le choix de lutte

La lutte contre le paludisme a été entreprise, à l'échelle internationale, par l'Organisat...

vendredi 27 octobre 2017

L'air du temps

Fuite des cerveaux : à qui la faute ?

Fuite des cerveaux : à qui la faute ?

Dès qu'on parle de fuite de cerveaux, on se tourne à première vue vers l'occident. Et pour...

vendredi 8 décembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.