Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Madame Rabo Fatchima, Directrice Générale du Budget : «Le budget programme est un mode de budgétisation par résultat»


invitMme la Directrice générale, le Niger en tant que pays membre de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), est engagé ces dernières années dans un processus de reformes dans la gestion des finances publiques, pouvez-vous nous faire le point de ces différentes reformes ?
Merci de l'opportunité que vous m'offrez pour parler du processus de reformes dans la gestion des finances publiques au Niger. En effet, depuis la transposition des directives de l'UEMOA dans l'ordonnancement juridique national, de 2012 à aujourd'hui, beaucoup de choses ont été réalisées. Sans être exhaustif, on peut dresser l'état des lieux ci-après, par domaine : Au plan du cadre juridique et institutionnel, il s'agit de la création d'un comité de pilotage de la mise en œuvre de la réforme du Budget programme, regroupant les Secrétaires généraux des ministères et institutions; la création d'un comité technique du Budget programme chargé notamment d'accompagner les ministères et institutions à l'élaboration de leurs DPPD et PAR ; la création au sein des ministères des comités DPPD ; la création d'un comité de pilotage et d'un comité fonctionnel et technique chargés de l'Adaptation du Système d'Information Budgétaire et Comptable Informatisé (ASIBCI) à la Lolf, etc. Concernant les aspects techniques, il s'agit de la confection d'outils de mise en œuvre dont principalement la production de deux manuels de référence respectivement pour l'élaboration du DPBEP et des DPPD; la révision et l'adaptation de la nomenclature budgétaire; l'adaptation du système informatique pour l'élaboration du budget en mode programme. Pour l'accompagnement des administrations, les actions ont porté sur la sensibilisation, la formation, les appuis conseils pour l'élaboration du Documents de programmation budgétaire et économique pluriannuels (DPBEP), des Documents de programmation pluriannuelle de dépenses (DPPD) et des Projets Annuels de Performance, etc.

Récemment, le ministère des Finances a procédé au lancement officiel du budget programme. Pouvez vous nous expliquer ce qu'un budget programme et quelle est son importance pour notre pays ?
Le Budget programme est un budget préparé, adopté et exécuté sur la base de programmes. Selon l'Article 13 de la Lolf, «Un programme regroupe les crédits destinés à mettre en œuvre une action ou un ensemble cohérent d'actions relevant d'un même ministère et auquel sont associés des objectifs précis, définis en fonction de finalités d'intérêt général, ainsi que des résultats attendus. Les objectifs de chaque programme sont assortis d'indicateurs de résultats ». L'importance du Budget programme est de renforcer la sincérité budgétaire, permettre une meilleure visibilité à moyen terme des ressources et des activités engagées par le Gouvernement, renforcer la transparence, améliorer la qualité des services publiques et, in fine, améliorer l'efficacité de la dépense.

Le budget programme devait être mis en œuvre depuis le 1er janvier 2017, qu'est-ce qui est réellement à la base du report de son application en janvier 2018 ?
II s'agit d'une réforme d'envergure devant engendrer un bouleversement dans le processus budgétaire au moyen notamment d'un changement de comportement et de mentalité des acteurs. Sa mise en œuvre et sa réussite reposent sur des préalables qui n'ont pas pu être effectifs à cette date. Il est aussi important de relever que les différents aspects de la réforme seront mis en place de façon progressive.

Quels sont les objectifs et les fondements de cette nouvelle reforme budgétaire ?
Les principaux objectifs de la réforme peuvent se résumer ainsi : améliorer la gestion publique par le passage d'une logique de moyen à une logique de résultat en adoptant une budgétisation basée sur les objectifs de politiques publiques ; introduire davantage de transparence et de rigueur dans la gestion des finances publiques ; assurer une meilleure comparabilité des données, dans le cadre du Pacte de convergence ; corriger les insuffisances, incohérences et imprécisions relevées dans les Directives initiales. Quant aux fondements de la réforme, il s'agit principalement de : la crise persistante des finances publiques des années 1980 et 1990 en Afrique du fait notamment de l'absence de coordination entre politiques monétaires et politiques budgétaires nationales, des politiques budgétaires expansionnistes, l'inefficacité de la gestion et de la coordination de l'Aide publique au développement. La conséquence de tout cela étant les faibles taux de croissance, les déficits budgétaires élevés, les arriérés de paiements intérieurs et extérieurs importants, un endettement intérieur et extérieur élevé et des taux d'inflation élevés et non maîtrisés, etc. ; l'insuffisance des résultats attendus de la mise en œuvre des premières Directives des finances publiques des années 1997 et 1998 et l'introduction de l'approche de la Gestion Axée sur les Résultats .

Cette reforme budgétaire implique dorénavant une nouvelle forme de gestion des finances publiques, Comment comptez vous mener la sensibilisation auprès de l'ensemble des acteurs pour une véritable appropriation du contenu de cette reforme ?
Un plan de communication triennal glissant 2017 - 2019 est élaboré. Ce plan contient, entre autres, des actions de sensibilisation et de plaidoyer à l'endroit des acteurs avec un large spectre d'acteurs public, privé et de la société civile. La mise en œuvre effective de ce plan devrait permettre une appropriation du processus et du contenu de la réforme par l'ensemble des acteurs concernés et y assurer leur adhésion.

Quelles sont les principales innovations de la reforme budgétaire ?
Les principales innovations de la réforme sont : la Gestion axée sur les résultats qui consacre le passage du budget de moyen au budget de résultat (la logique de la performance). Désormais l'unité de crédit budgétaire, c'est le Programme. Et le programme est conçu comme une entreprise qui a des objectifs, des résultats, des indicateurs. Par ailleurs, l'article 13 de la Loi organique relative aux lois de finances (Lolf) met en place un nouvel acteur dans le pilotage des crédits budgétaires et de l'action de l'Etat : le responsable de programme dont le rôle est déterminant dans le processus ; programmation pluriannuelle : l'un des aspects de la réforme consiste en l'introduction d'éléments pluriannuels à travers la confection de nouveaux documents accompagnant la loi de finances. Ces documents visés aux articles 52 et 53 de la Lolf sont désignés respectivement comme : le Document de Programmation Budgétaire et Economique Pluriannuelle (DPBEP) et le Document de Programmation Pluriannuelle des Dépenses (DPPD) ; le Projet Annuel de Performance (PAP) qui fixe les objectifs de politiques publiques de chaque programme et qui constitue le document de base pour l'élaboration de la loi de finances ; le Rapport Annuel de Performance (RAP) qui évalue les performances des politiques ; la déconcentration de l'ordonnancement des dépenses : chaque Ministre et Président d'Institution devient ordonnateur principal des dépenses de son ministère ou institution.
En matière de gestion des finances publiques, l'efficacité de la dépense se révèle comme un indicateur important dans l'exécution des projets et programmes du gouvernement, quelles sont les garanties qu'offre le budget programme dans ce sens ?
Le Budget Programme est un mode de budgétisation par résultat qui, s'il est bien appliqué par les Hommes, donne des résultats probants. Cependant, le budget programme n'est pas la seule garantie, il faut en plus qu'il soit mis en œuvre dans une approche de bonne gouvernance.

Réalisée par Hassane Daouda(onep)
16/06/17

L'invité de Sahel Dimanche

M. Moussa Issaka Arzika, Secrétaire Permanent du Comité Arbitral des Recours Fiscaux (CARFI) : «Le CARFI est une instanc…

M. Moussa Issaka Arzika, Secrétaire Permanent du Comité Arbitral des Recours Fiscaux (CARFI) : «Le CARFI est une instance arbitrale nationale compétente en matière de contentieux d'impôts»

Monsieur le Secrétaire Permanent, au nombre des réformes entreprises par le gouvernement dans le secteur des finances, figure la création du CARFI. Qu'est ce que le CARFI ?Le CARFI, c'est le Comité Arbitral des Recours Fiscaux. Le Gouvernement du Niger, soucieux d'améliorer le climat des affaires dans notre pays, s'est résolument engagé dans des reformes visant à améliorer durablement les rapports entre l'Administration fiscale et les c...

M. Barkaï Issouf, ministre chargé des Relations avec les Institutions : «Le ministère s'attèle quotidiennement à assurer…

M. Barkaï Issouf, ministre chargé des Relations avec les Institutions : «Le ministère s'attèle quotidiennement à assurer la meilleure collaboration entre le Gouvernement et les autres institutions»

Pourquoi la création d'un ministère spécialement dédié aux institutions ?Avant de répondre à vos questions, permettez-moi de vous remercier et de remercier l'ONEP pour cette occasion fort salutaire que vous m'offrez pour m'adresser à vos lecteurs. Vous contribuez ainsi à faire mieux connaitre mon département ministériel, ses attributions et son rôle dans l'architecture institutionnelle et administrative de notre pays. J'en suis très rec...

Le Ministre Conseiller Spécial du Président de la République et Directeur Général de l'Agence Nationale pour l'Organisat…

Le Ministre Conseiller Spécial du Président de la République et Directeur Général de l'Agence Nationale pour l'Organisation de la Conférence de l'Union Africaine, Niger 2019 : « Toutes les exigences pour le bon déroulement de la conférence sont ident

Monsieur le Directeur Général, en créant l'Agence que vous dirigez, quelles sont les missions que le gouvernement du Niger lui a assignées?Il faut tout d'abord rappeller que les Chefs d'État et de Gouvernement de l'Union Africaine ont choisi le Niger pour abriter en 2019, la 33eSession de la Conférence des Chefs d'État et de Gouvernement de l'Union Africaine à Niamey.C'est non seulement un signe fort de la vitalité de notre diplomatie m...

Interview du président de la Commission Défense et Sécurité de l'Assemblée nationale, l'Honorable Hamma Assah : « La hau…

Honorable, vous êtes président de la commission Défense et Sécurité de l'Assemblée nationale, pouvez-vous brièvement dire à nos lecteurs quel est le rôle de cette Commission ?Merci au journal Sahel Dimanche pour cette opportunité qu'il nous offre pour parler de la Commission de la Défense et de la Sécurité. Disons d'entrée de jeu que, selon le règlement intérieur de l'Assemblée nationale en son article 30, la Commission de la Défense et...

M. Habou Boukari, Directeur National des Archives : "Les services des Archives sont les parents pauvres de l'Admini…

Monsieur le Directeur national, le Niger dispose depuis des décennies d'un service dénommé Archives Nationales, quelles sont concrètement les missions et attributions de cette structure qui constitue quand même la mémoire de notre pays ?Aux termes de l'article 10 de l'arrêté n° 260/PM/SGG du 17 Octobre 2011, la Direction des Archives Nationales est chargée de l'identification, de la collecte, du classement et de la conservation des docu...

L'ambassadeur des Etats-Unis au Niger, SE. Mme Eunice Sharron Reddick : "La présence des soldats américains relève …

Mme l'ambassadeur, vous voilà en fin de mission après avoir passé trois années en qualité d'ambassadeur des Etats Unis au Niger. Quels ont été les principaux axes de la coopération bilatérale sur lesquels votre pays a mis l'accent ces dernières années?Je tiens d'abord à remercier le journal « Sahel Dimanche » de me donner l'opportunité de m'adresser aux millions de nigériennes et nigériens à la fin de ma mission dans votre beau pays, le...

M. Ousmane Douka Soumaila, Directeur général de l'Office National des Examens et Concours du Supérieur (ONECS) : "L…

Le 6 Juillet dernier, vous avez été primé du prix HIKIMA, mis en place par le Haut Commissariat à la Modernisation de l'Etat, le ministère de la Renaissance Culturelle et le ministère de la Fonction Publique, suite à un concours pilote entre les trois ministères en charge de l'éducation. Il s'agit de l'Education Primaire, des Enseignements Secondaires et Supérieurs, et des Enseignements Professionnels et Techniques. Pouvez-vous, Monsieu...

Interview de Mme Elback Zeinabou Tari Bako, Ministre de la Promotion et de la Protection de l'Enfant : « Le forum des Pr…

Le Niger accueille depuis le 2 octobre dernier, le Forum des premières Dames de la CEDEAO. Cette rencontre de haut niveau traite de problématiques liées à la fistule obstétricale, à la protection de l'enfant et aux MGF. Dans cet entretien, la ministre de la Promotion de la femme et de la Protection, revient sur les objectifs de ce forum et surtout les résultats attendus à l'issue des assises. Pour Mme Elback Zeinabou Tari Bako, ce forum...

M. Alma Oumarou ministre, Conseiller Spécial du Président de la République : Plus de 4600 entreprises ont été créées au …

Monsieur le ministre, le Niger a de 2011 à aujourd'hui produit plusieurs réformes relatives à l'amélioration du climat des affaires : pouvez-vous nous faire l'état des lieux de ces réformes ?L'amélioration du climat des affaires et la création des conditions favorables au développement du secteur privé nigérien ont toujours été une préoccupation majeure du Président de la République. L'Etat, ne pouvant plus à lui tout seul assurer la cr...

M. Saidou Halidou, Directeur Général de la Décentralisation et des Collectivités Territoriales : «Les élus doivent créer…

Le 6 septembre dernier, s'est tenue à Niamey, la cérémonie de notification des actes de transfert de compétences et de ressources de l'Etat aux collectivités territoriales. Quelle est la signification d'une telle cérémonie pour les acteurs de la décentralisation ?La cérémonie intervenue le 6 septembre 2017 sous le Haut patronage de Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, est l'aboutissement d'un long processus...

AG/ONU

Editorial

Audiences

Dossier

Le paludisme : Des efforts soutenus dans la lutte …

Le paludisme est une maladie parasitaire qui constitue un problème de santé publique au Ni...

vendredi 27 octobre 2017

Interview de Dr. Hadiza Jackou, Coordinatrice du P…

Cette année encore, le paludisme fait beaucoup de victimes au Niger : quel est le nombre d...

vendredi 27 octobre 2017

Paludisme : Le choix de lutte

La lutte contre le paludisme a été entreprise, à l'échelle internationale, par l'Organisat...

vendredi 27 octobre 2017

L'air du temps

Ces liaisons ruineuses et éphémères

Ces liaisons ruineuses et éphémères

Dot faramineuse, valise et parures pour les jeunes mariés, orchestres et uniforme pour les...

vendredi 24 novembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.