Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Interview de Mme Elback Zeinabou Tari Bako, Ministre de la Promotion et de la Protection de l'Enfant : « Le forum des Premières Dames sera une opportunité de présenter les Systèmes de Protection de l'Enfant (SPE) et les faire adopter par la réunion m


invitLe Niger accueille depuis le 2 octobre dernier, le Forum des premières Dames de la CEDEAO. Cette rencontre de haut niveau traite de problématiques liées à la fistule obstétricale, à la protection de l'enfant et aux MGF. Dans cet entretien, la ministre de la Promotion de la femme et de la Protection, revient sur les objectifs de ce forum et surtout les résultats attendus à l'issue des assises. Pour Mme Elback Zeinabou Tari Bako, ce forum est une occasion pour renforcer l'engagement politique de la région Afrique de l'Ouest dans la prise en charge de ces trois thématiques.
Madame la ministre, notre pays accueille actuellement un forum des premières Dames de la CEDEAO sur la fistule obstétricale, le système de protection de l'enfant et les Mutilations génitales féminines (MGF). D'où est-ce qu'est venue l'idée et pourquoi un tel forum ?
L'Idée du Forum émane du respect des engagements pris lors de la dernière réunion des ministres en charge du Genre et de la Femme des Pays membres de la CEDEAO, tenue à Abidjan en République de Côte d'Ivoire le 10 février 2017. La Commission de la CEDEAO, en collaboration avec la République du Niger et la Fondation « Tattali Iyali » sont donc les principaux acteurs de ce Forum des Premières Dames de la CEDEAO, qu'accueille Niamey du 2 au 5 octobre 2017, autour des trois thèmes prioritaires à savoir la ''Réponse des Premières Dames de la CEDEAO pour l'éradication de la Fistule Obstétricale en Afrique de l'Ouest'' ; le ''Cadre stratégique de la CEDEAO pour renforcer les Systèmes de Protection de l'Enfant (SPE) pour répondre et prévenir les violences, abus et exploitation'' et la ''Lutte contre les Mutilations Génitales Féminines (MGF) et l'impact des Violences Basées sur le Genre (VBG) sur les Femmes et les Jeunes en Afrique de l'Ouest''. Vous n'êtes pas sans savoir que SE. Docteur Lala Malika Issoufou, Première Dame du Niger, mène un combat pour l'éradication de la fistule obstétricale et la protection des enfants au Niger à travers sa Fondation.

Qu'est ce qui justifie le choix des trois thématiques ainsi retenues ?
Le choix de ces trois (3) thématiques n'est pas fortuit. En effet, la fistule obstétricale figure parmi les problèmes de santé les plus préoccupants de nos Etats. Les causes de la fistule sont liées aux mariages précoces et/ou forcés, aux maternités précoces et ou trop rapprochées, aux mutilations génitales féminines telles que l'excision, à l'absence de consultation prénatale et d'assistance médicale au moment de l'accouchement, etc. Cela nécessite un engagement fort et une synergie d'actions au plus haut niveau. Quant aux échanges sur la Protection de l'Enfant, ils visent essentiellement à faire adopter, par les Ministres en charge du Genre, les principaux instruments relatifs aux Droits de l'Enfant et à la Protection de l'enfance ; à galvaniser les engagements des Pays membres de la CEDEAO et des Partenaires sur les Droits de l'Enfant ; à renforcer la coordination de la planification sur les droits des enfants entre les Etats membres, la Commission de la CEDEAO et les partenaires et enfin à mettre en place un système de suivi de la conformité. Enfin, les MGF constituent une problématique à l'échelle sous régionale par leur pratique dans plusieurs Etats membres de la CEDEAO. Ce qui nécessite une concertation et une synergie d'actions pour y faire face.

Comment se dérouleront alors les travaux du Forum ?
Les travaux se dérouleront sur une durée de quatre (04) jours soit (02 au 05 Ooctobre 2017). Il y aura deux (2) journées pour la réunion des experts, une journée pour la réunion ministérielle et une journée pour le forum des Premières Dames de la CEDEAO.

Quels sont les partenaires qui vous accompagnent dans la tenue de ce forum ?
Nous avons en effet plusieurs partenaires qui nous accompagnent dans cette initiative. Il s'agit notamment des institutions et agences spécialisées de la CEDEAO (Commission de la CEDEAO, Cour de Justice de la CEDEAO, Parlement de la CEDEAO, BIDC, OOAS, GIABA, ECREE, ERRERA, CCDG) ; la Commission de l'Union Africaine ; la Commission de l'UEMOA ; L'UNFPA ; No Peace Without Justice; l'Association Nanyma Keïta ; ONU Femmes ; UNOWAS et bien sûr les Médias.

Quels sont donc les résultats attendus à l'issue de ce forum ?
Il est attendu du Forum des Premières Dames de la CEDEAO que les réponses des Pays de l'Afrique de l'Ouest en matière de prévention et de détection de la fistule, de prise en charge des malades et de réinsertion socio-économique des femmes guéries soient renforcées. C'est une occasion pour renforcer l'engagement politique de la région Afrique de l'Ouest. Le forum des Premières Dames sera aussi une opportunité de présenter les Systèmes de Protection de l'Enfant (SPE) et les faire adopter par la réunion ministérielle qui précède le forum. Et enfin, il sera mis à profit pour formuler un plaidoyer pour le renforcement du partage d'expériences dans le domaine de l'élimination des MGF, incluant une mise en œuvre effective des instruments régionaux engageant les États, notamment le Protocole à la Charte africaine des droits de l'homme et des peuples relatif aux droits des femmes en Afrique et la Convention d'Istanbul qui interpelle les États à prendre des mesures appropriées pour garantir la prévention, la protection, et la prise en charge des victimes et l'Acte Additionnel pour l'Egalité de Droits entre les Femmes et les Hommes pour le Développement Durable en Afrique de l'Ouest.

On sait qu'au Niger, des actions d'envergure ont été menées notamment dans la prise en charge de la fistule et la lutte contre les MGF aussi bien par l'Etat que par certaines organisations. Comment est la situation aujourd'hui ?
Le Gouvernement du Niger et ses partenaires ont fourni des efforts importants dans la lutte contre les MGF, car le pays enregistre un taux de 2% en 2012 et la situation donne beaucoup d'espoir dans la lutte pour l'éradication de ces pratiques traditionnelles néfastes. Pour ce qui est de la fistule, le Niger a élaboré en 2015 une Stratégie Nationale d'Eradication de la fistule obstétricale. Cette stratégie est mise actuellement en œuvre, à travers notamment des actions de réparation, de soutien socioéconomique et de sensibilisation.

Quel est le niveau de l'organisation du Forum et quel appel avez-vous à lancer à l'endroit des différents acteurs ?
Nous sommes presque à une semaine de la tenue de cette importante rencontre et les commissions mises en place sont à pieds d'œuvre. « In sha Allahou », nous serons prêts pour le rendez-vous. Je saisis d'ailleurs l'occasion qui m'est offerte à travers votre journal pour remercier les partenaires ainsi que tous les membres du comité d'organisation. J'invite enfin le public à l'ouverture et à la clôture de cette importante rencontre.

Réalisée par Siradji Sanda(onep)
05/10/17

L'invité de Sahel Dimanche

M. Yahouza Sadissou, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation : « Le gouvernement est pl…

M. Yahouza Sadissou, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation : « Le gouvernement est plus que jamais déterminé à restaurer l'autorité de l'Etat dans toutes les écoles et Universités publiques du Niger »

Depuis bientôt quelques mois, la crise à l'Université Abdou Moumouni de Niamey a déteint sur les 7 autres Universités publiques et même les autres ordres d'enseignement: qu'en est-il vraiment ?Les perturbations qui affectent les Universités Publiques du Niger (UPN) ne datent pas d'aujourd'hui. Elles sont aussi vieilles que la création des ces Institutions. L'agression de l'enseignant chercheur le 7 février 2018 par des membres de la Com...

Entretien avec la Ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant, Mme Elback Zeinabou Tari Bako : …

Entretien avec la Ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant, Mme Elback Zeinabou Tari Bako : «La meilleure porte d'entrée de l'autonomisation de la femme est la scolarisation»

Madame la Ministre, les femmes nigériennes célèbrent ce 13 mai, la 27eme édition de leur journée nationale. De l'institutionnalisation de cette journée à aujourd'hui, quel bilan peut-on dresser relativement à la promotion de la femme au Niger ?Je vous remercie de m'avoir donné l'occasion en ce jour mémorable du 13 mai 2018, de m'adresser aux Nigériennes et Nigériens sur cet événement de portée nationale qu'est la journée de la femme nig...

M. Saïd Djellab, ministre algérien du Commerce : «J'invite les hommes d'affaires nigériens et algériens à créer un envir…

M. Saïd Djellab, ministre algérien du Commerce : «J'invite les hommes d'affaires nigériens et algériens à créer un environnement propice à des fortes relations commerciales entre nos deux pays»

Du 26 avril au 2 mai dernier s'est officiellement tenue une exposition spécifique des produits de la République Démocratique et Populaire d'Algérie dans les locaux du palais du 29 juillet de Niamey. L'inauguration de cet évènement a été présidée par le Premier ministre, Chef du Gouvernement, SE. Brigi Rafini. Au total, ils sont une cinquantaine d'entreprises algériennes issues de plusieurs secteurs d'activités, publiques et privées. Dan...

M. Idi Ango Omar, président de l'Organisation pour l'Environnement et le Développement Durable (OEDD) : «Notre démarche …

M. Idi Ango Omar, président de l'Organisation pour l'Environnement et le Développement Durable (OEDD) : «Notre démarche privilégie la réalisation d'actions concrètes qui protègent l'environnement, qui valorisent les ressources naturelles et qui aiden

Monsieur le Président, l'Organisation pour l'Environnement et le Développement Durable est une jeune ONG dans le paysage des associations au Niger. Pouvez-vous nous présenter cette organisation ?L'Organisation pour l'Environnement et le Développement Durable (OEDD), est une association de développement à caractère apolitique, non confessionnel, non discriminatoire, et à but non lucratif. Elle a pour but d'organiser la participation des ...

M. Seybou Moussa Kassey, Directeur général de la Caisse Autonome des retraités du Niger (CARENI) : «C'est dans le souci …

M. Seybou Moussa Kassey, Directeur général de la Caisse Autonome des retraités du Niger (CARENI) : «C'est dans le souci d'améliorer significativement les conditions de vie des retraités que le gouvernement de la 7ème République a engagé la réforme ay

La Caisse Autonome des Retraités du Niger qui a été créé il y a quelques années, semble être aujourd'hui fonctionnelle. Pouvez-vous nous rappeler les raisons fondamentales qui ont motivé sa création?Merci de nous donner l'occasion de nous entretenir avec vous sur la Caisse Autonome des retraités du Niger, la CARENI. Pour rappel, la CARENI a été créée par la loi N° 2012-69 du 31décembre 2012. Ses statuts ont été approuvés par le décret N...

M. Ari Toubo Ibrahim, Gouverneur du District 9102 Afrique de l'Ouest du Rotary International : « La 5ème Assemblée et la…

M. Ari Toubo Ibrahim, Gouverneur du District 9102 Afrique de l'Ouest du Rotary International : « La 5ème Assemblée et la Conférence de District nous ont permis de consolider définitivement notre District en termes d'effectif, de développement de l'ac

Monsieur le Gouverneur, du 13 au 17 mars 2018 et, plus récemment, du 26 au 29 mars dernier, vous avez organisé des rencontres internationales. Quelle est la nature de ces évènements ?C'est avec enthousiasme que la famille rotarienne du Niger a abrité la 5ème Assemblée de formation du District 9102 Afrique de l'Ouest du Rotary International couvrant le Bénin, le Ghana, le Niger et le Togo, à Niamey. Un événement de très grande importance...

M. Sédiko Douka, Commissaire de la Cedeao chargé de l'Energie et des Mines : «L'une de nos priorités, aujourd'hui, est d…

M. Sédiko Douka, Commissaire de la Cedeao chargé de l'Energie et des Mines : «L'une de nos priorités, aujourd'hui, est de créer un marché régional de l'électricité»

Quels sont les principales missions du Département chargé de l'Energie et des Mines dont vous avez la charge ?Avant tout, permettez-moi de remercier les Hautes Autorités de la République du Niger pour avoir soutenu ma candidature au poste de Commissaire chargé de l'Energie et des Mines de la CEDEAO. Je ne ménagerais aucun effort pour rehausser l'image du Niger et apporter ma modeste contribution au processus d'intégration régionale. Aus...

Me Ali Sirfi Maïga, Médiateur de la République : «Le Médiateur de la République entend ainsi occuper toute la place qui …

Me Ali Sirfi Maïga, Médiateur de la République : «Le Médiateur de la République entend ainsi occuper toute la place qui lui est dévolue afin d'assurer pleinement la médiation institutionnelle pour réparer les torts commis aux citoyens et les réconcil

Monsieur le Médiateur, votre institution créée, il y a quelques années seulement au Niger, travaille aujourd'hui avec plusieurs secteurs de la vie socio-économique de notre pays. Pouvez-vous nous expliquez le rôle exact et les attributions du Médiateur de la République au Niger ?Merci une fois de plus pour l'opportunité que nous offre votre Hebdomadaire pour informer d'avantage l'opinion sur la mission combien exaltante du Médiateur de ...

M. Mahaman Mansour Hadj Daddo, ministre Conseiller Spécial à la Présidence de la République, Président du Comité Zinder …

M. Mahaman Mansour Hadj Daddo, ministre Conseiller Spécial à la Présidence de la République, Président du Comité Zinder Saboua : « J'appelle toutes les couches socioprofessionnelles à s'approprier cet événement, à jouer chacune sa partition »

Monsieur le président, ce sera au tour de la ville de Zinder d'accueillir cette année la fête tournante du 18 décembre. Le programme de Zinder Saboua a été officiellement lancé par le Premier ministre. Que prévoit exactement ce programme en termes de réalisations pour la capitale du Damagaram?Je vous remercie de l'occasion que vous m'offrez pour parler de la mise en œuvre du Programme Zinder Saboua. Je voudrais aussi remercier Son Excel...

M. Almoustapha Garba, ministre de l'Environnement et du Développement durable, à l'occasion de la journée mondiale de la…

M. Almoustapha Garba, ministre de l'Environnement et du Développement durable, à l'occasion de la journée mondiale de la vie sauvage : «Les menaces qui pèsent sur le potentiel faunique et floristique du Niger sont d'ordre climatique et anthropique »

Le 3 mars dernier, la communauté internationale a célébré la journée de la vie sauvage pour s'indigner et donner l'alerte sur les menaces de toutes formes sur la faune et la flore sauvages. Quelle signification cette journée a dans le contexte nigérien?La Journée Mondiale de la Vie Sauvage est une journée instituée par l'ONU en 2014 et, chaque année, le 3 mars est consacrée à la sensibilisation du grand public sur la faune, la flore et ...

AG/ONU

Editorial

Audiences

Dossier

Ramadan 2018 /Denrées alimentaires : Disponibilité…

Ramadan 2018 /Denrées alimentaires : Disponibilité des produits et stabilité des prix sur tous les marchés de la capitale

Le mois béni de Ramadan est un mois pendant lequel, la consommation alimentaire est élevée...

vendredi 18 mai 2018

Ramadan 2018 : Prix du sucre en baisse, attention …

Ramadan 2018 : Prix du sucre en baisse, attention à la surconsommation

Le prix du sucre connait cette année une forte baisse par rapport au Ramadan 2017. Le cart...

vendredi 18 mai 2018

Prix des légumes sur les marchés : A la limite de …

Prix des légumes sur les marchés : A la limite de la flambée

Les musulmans du Niger, à l'instar de ceux des autres pays, ont entamé à partir du mercred...

vendredi 18 mai 2018

L'air du temps

Souffle de calme et de piété

Souffle de calme et de piété

A peine entamé, le Ramadan nous dévoile ses merveilles. Remarquez à quel point les choses ...

vendredi 18 mai 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.