Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Interview de Dr. Hadiza Jackou, Coordinatrice du Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP) : Plus de 13 millions de moustiquaires imprégnées ont été distribuées en 3 ans


d-2Cette année encore, le paludisme fait beaucoup de victimes au Niger : quel est le nombre de victimes ?
En effet, de la Semaine 1 à la Semaine 40 de cette année , il a été notifié dans les formations sanitaires publiques et privées 2 433 846 cas présumés dont 1 777 075 cas ont été confirmés. A la même période en 2016, il a été enregistré 2 048 009 cas présumés dont 1 125 918 cas confirmés. En ce qui concerne les décès, nous avons enregistré une diminution en 2017 par rapport à 2016. En effet, en 2017, il a été notifié 2186 décès contre 2374 en 2016 à la même période.
En ce qui concerne l'augmentation du nombre des cas de paludisme observée, cela se justifie par la pluviométrie précoce et abondante que nous avons enregistrée cette année dans notre pays, les efforts de sensibilisation du personnel de santé à l'endroit des populations pour un recours précoce aux soins, la disponibilité des intrants antipaludiques aussi bien dans les formations sanitaires qu'au niveau communautaire, la disponibilité des moyens de diagnostic de paludisme (le taux de confirmation est passé de 76% en 2016 à 91% en 2017 ) ainsi que l'extension des prestations au niveau communautaire à travers les relais communautaires pour la prise en charge intégrée des maladies de l'enfant (Paludisme, Pneumonie et Diarrhée, dépistage de la malnutrition) aux enfants de moins de 5 ans vivant à plus de 5 km d'une formation sanitaire et les activités de prévention et de promotion de la lutte contre la maladie dans un rayon de 5 km des formations sanitaires.

Quelles sont les mesures préventives et curatives que vous avez prises pour contrecarrer la propagation de cette maladie ?
Depuis 2014, nous avons entrepris une campagne de distribution de moustiquaires dans les régions de notre pays. Ces moustiquaires sont sensées protéger nos populations pendant 3 ans. Grâce à l'effort de l'Etat et ses partenaires, nous avons eu à distribuer en 3 ans plus de 13 millions de Moustiquaires Imprégnées d'insecticides à longue Durée d'Action (MILDA).
La distribution de masse de 3 465 597 Milda en campagne a concerné en 2017 les régions de Dosso, Diffa et Tillaberi ; celle de 2016 , la région de Niamey avec 629 137 moustiquaires et en 2015, nous avons couvert les régions de Maradi , Tahoua et Zinder avec 5 715 724 moustiquaires. Pour 2017, la distribution des moustiquaires en routine pour les femmes enceintes, sur toute l'étendue du territoire a concerné 746 800.
Nous organisons également la prévention chez les enfants de 3 à 59 mois pendant la saison des pluies . Les campagnes de la Chimio prévention du paludisme Saisonnier (CPS) consiste à administrer aux enfants de 3 à 59 mois des médicaments contre le paludisme à raison de 3 jours de traitement par mois pendant 4 mois. Cette campagne est couplée au dépistage de la malnutrition et a concerné 2 767 644 enfants de 3 à 59 mois des régions de Maradi, Zinder, Tillaberi, Dosso, Tahoua et Diffa. Nous débutons le 4ème passage à partir du 20 octobre .
Par ailleurs, nous développons des activités de sensibilisation à travers les média notamment les radios communautaires avec lesquelles nous signons des contrats de prestations. Cette année, nous travaillons avec 81 radios communautaires, 8 radios au niveau des régions et 3 Télévisions pour la diffusion des spots de sensibilisation dans le cadre de la lutte contre le paludisme. Ces activités de sensibilisation des populations se font également dans les formations sanitaires à travers des focus groups, des réunions de mobilisation sociale, les caravanes de sensibilisation.
Dans le cadre de la lutte contre les vecteurs, nous avons des activités de lutte anti larvaire avec les Bio larvicides et des pulvérisations extra domiciliaires dans les quartiers. Une convention de partenariat lie le Niger avec le laboratoire LABIOFAM de la République de Cuba pour la mise en œuvre des activités de lutte anti larvaire par l'utilisation des bio larvicides dans 4 régions de notre pays. Dans le cadre de la mise en œuvre de ces activités, il y a eu en Août 2017 le traitement des gites larvaires de trois Districts sanitaires de la région de Dosso, à savoir Dosso, Doutchi et Boboye. En Septembre 2017, ces activités ont concerné toutes les 5 communes de la région de Niamey. Ces mêmes activités se poursuivent actuellement dans toutes les communes et ce jusqu'au 23 Octobre 2017.
Nous avons également mis à la disposition des formations sanitaires et au niveau communautaire des intrants pour la prise en charge des cas de paludisme, à savoir les Combinaisons Thérapeutiques à base d'Artéminisine (CTA), les Tests de Diagnostic Rapide (TDR) , l'Artésunate injectable et le traitement intermittent de la sulfadoxine pyrimethamine chez les femmes enceintes

Un traitement contre le paludisme appelé KAF 156 aurait été testé dans certains pays d'Afrique et d'Asie : représente-t-il la panacée tant attendue ?
Dans le cadre de la recherche pour de nouveaux traitements du paludisme, l'institut de recherche Medicines for Malaria Venture (MMV) et le laboratoire Novartis ont lancé récemment une étude clinique en Afrique pour tester l'efficacité de KAF156, un candidat-médicament antipaludéen de nouvelle génération ayant le potentiel de traiter les souches pharmaco résistantes du parasite du paludisme. L'étude testera l'efficacité de KAF156 en combinaison avec une nouvelle formulation améliorée de l'antipaludéen luméfantrine. Le premier centre d'étude est opérationnel au Mali et sera suivi au cours des prochains mois par seize centres supplémentaires à travers neuf pays d'Afrique et d'Asie. L'étude clinique a démarré début août courant chez des adultes atteints de paludisme et doit être étendue aux adolescents et aux enfants dans neuf pays d'Afrique et d'Asie au total. KAF156 a le potentiel d'éliminer l'infection palustre, y compris les souches résistantes, ainsi que de bloquer la transmission du parasite responsable du paludisme. Les résultats de l'étude de phase II ont démontré que la molécule est puissante et agit rapidement sur les différentes étapes du cycle de vie du parasite, éliminant rapidement les parasites P. falciparum et P. vivax.

Qu'en est-il de la résistance des vecteurs aux insecticides et des parasites aux antipaludiques ?
Au Niger comme dans tous les pays de l'Afrique sub saharienne, les moustiques ont développé une résistance aux insecticides utilisés en santé publique, ce qui constitue un grand défi pour la lutte contre les vecteurs. Au Niger, le PNLP mène le suivi de cette résistance dans plusieurs Districts Sanitaires et un Plan National de Suivi et Gestion de la Résistance des Vecteurs aux Insecticides a été élaboré pour une meilleure gestion de cette résistance conformément aux recommandations de l'OMS. En ce qui concerne la résistance des parasites aux anti paludiques, une étude sur l'efficacité thérapeutique des médicaments antipaludiques que nous utilisons dans nos formations sanitaires est en cours dans les Districts sanitaires de Dogon- Doutchi et Boboye en collaboration avec le Centre de Recherche Médicale et Sanitaire (CERMES) et la Faculté des Sciences de la Santé de l'Université Abdou Moumouni de Niamey.

Nous savons que le paludisme est beaucoup tributaire en Afrique des problèmes de salubrité et d'assainissement : y a-t-il un programme articulé de lutte entre services compétents ?
La lutte contre le paludisme est une affaire de tous. Les services compétents seuls ne peuvent pas venir à bout des problèmes de salubrité et d'assainissement. Les populations doivent faire un effort pour garder un environnement propre et salubre et collaborer avec les services compétents, à savoir les services d'hygiène et de l'assainissement du ministère de la Santé publique ; les services déconcentrés d'hygiène et d'assainissement au niveau des régions, départements et communes, le ministère de la Ville et de la salubrité publique et, pour la ville de Niamey, le Haut-commissariat au Programme Niamey NYALA. Nous devons tous travailler main dans la main dans notre propre intérêt et ceux des générations futures à qui nous devons laisser un pays débarrassé de tout fléau et où il fait bon vivre.

Vous avez entrepris ces jours-ci une opération de démoustication dans la ville de Niamey : dites-nous-en un peu plus.
Dans le cadre du partenariat, le ministère de la Santé publique à travers le PNLP et le Haut-commissariat au programme Niamey NYALA et la ville de Niamey, avec l'appui de la coopération cubaine, a démarré depuis le mois de septembre 2017 une vaste campagne de démoustication dans les 5 communes de la ville de Niamey et ce jusqu'en Novembre 2017. Cette activité consiste au traitement des gites larvaires (caniveaux, fosses septiques, eau stagnante,...), la pulvérisation d'insecticide dans les différents quartiers ; le tout sera couronné par un traitement aérien au niveau des rizières et sur les rives du fleuve. Sur 86 quartiers prévus pour la région de Niamey, 66 soit 76,74% ont été traités avec les bio- larvicides et 69 soit 80,23% avec la pulvérisation extra domiciliaire. La Densité Larvaire avant traitement des gites larvaires au niveau de la région de Niamey est de 1592 larves/m2 en Septembre 2017. La mortalité des larves de moustiques était de 100% 24 heures après l'application des bio larvicides et 96,6% 21 jours après le traitement des gites larvaires. 15074 gites larvaires ont été traités avec les bio larvicides dans les 5 communes de la région de Niamey. Quant à la pulvérisation extra domiciliaire d'insecticide, 780 139 habitants, soit 76.7 % de la population de la région de Niamey ont été protégés contre les piqûres de moustiques pour la phase de Septembre.

Réalisée par Sani Soulé Manzo(onep)
27/10/17

L'invité de Sahel Dimanche

Pr. Khalid Ikhiri, président de la CNDH-Niger, président du Réseau des institutions nationales des droits humains des pa…

Pr. Khalid Ikhiri, président de la CNDH-Niger, président du Réseau des institutions nationales des droits humains des pays du G5 Sahel : «Il n'y a jamais eu de guerre propre, mais il est bien possible d'allier lutte contre l'insécurité et respect scr

Monsieur le président, la CNDH et les autres institutions nationales des pays du G5 Sahel ont mis en place récemment un Réseau dont vous êtes le président. Pouvez-vous nous faire la genèse de la création de ce réseau ?Quelques mois seulement après son installation effective en mai 2013, la CNDH-Niger avait entrepris sur fonds propres, des missions de sensibilisation et d'information, au niveau des Institutions Nationales des Droits de l...

M. Mamoudou Moctar, Président de la Délégation Spéciale de la ville de Niamey : ''Le Niger est dans cette dynamique de R…

M. Mamoudou Moctar, Président de la Délégation Spéciale de la ville de Niamey : ''Le Niger est dans cette dynamique de Renaissance Culturelle, inspirée par le Président de la République, dont la ville de Niamey doit être le moteur, la locomotive et l

      Monsieur le président de la Délégation Spéciale, pouvez-vous nous parler de vos réalisations depuis que vous êtes à la tête de la Délégation spéciale de la ville de Niamey et leurs impacts sur le quotidien des populations ?Je dois d'abord remercier l'Office National d'Edition et de Presse (ONEP), pour l'occasion qu'il me donne, encore, pour parler des travaux que nous faisons depuis notre arrivée à la tête de la ...

M. Salissou Abdou, directeur de l'IUT de l'Université de Tahoua : « Notre institut défend le professionnalisme centré su…

M. Salissou Abdou, directeur de l'IUT de l'Université de Tahoua : « Notre institut défend le professionnalisme centré sur la formation aux affaires»,

Monsieur le directeur, quelles sont les missions assignées à l'IUT ?L'IUT de l'Université de Tahoua a pour mission de répondre aux besoins en matière de compétences des marchés national et international du travail et aux exigences de la responsabilité sociétale de l'entreprise. Bien qu'il soit jeune, il est pourtant riche en de nombreux enseignants permanents (enseignants technologues, enseignants-chercheurs) et vacataires (des dirigean...

M. Zarami Abba Kiari, Secrétaire Permanent par intérim de la Cellule d'Appui au Partenariat Public Privé (CAPPP) : « Le …

M. Zarami Abba Kiari, Secrétaire Permanent par intérim de la Cellule d'Appui au Partenariat Public Privé (CAPPP) : « Le Partenariat Public Privé fait partie des financements innovants que les Etats mettent en place en vue de faire face à l'absence de

Le Niger vient d'opérer une réforme d'envergure du cadre juridique et institutionnel des Contrats de Partenariat Public Privé (CPPP), avec l'adoption de la loi n° 2018-40 du 05 juin 2018, portant régime des Contrats de Partenariat Public-Privé. Cette loi est motivée par la nécessité de corriger les insuffisances des textes antérieurs dont notamment la faible implication du Ministère des Finances dans le processus de la mise en œuvre des...

Mme Binta Fatouma KALME, Directrice Générale de l'Institut Africain d'Informatique : « Il faut que les Etats membres com…

Mme Binta Fatouma KALME, Directrice Générale de l'Institut Africain d'Informatique : « Il faut que les Etats membres comprennent cette nécessité de l'intégration et de l'appropriation du numérique et s'engagent résolument à nous accompagner »

L'Institut Africain d'Informatique (IAI) est un Etablissement inter-Etats d'enseignement supérieur spécialisé dans le domaine de l'informatique. Créé, à Fort-Lamy, actuel N'Djamena, au Tchad, le 29 janvier 1971, par les Chefs d'Etat et de Gouvernement des pays membres de l'Organisation Commune Africaine et Malgache (OCAM), par Résolution N°33/AEFT/ Fort-Lamy du 29 janvier 1971, l'IAI est un outil d'intégration régional et un centre d'ex...

Commandant Souleymane Eddiguini, Directeur départemental de l'Environnement Doungass : "On n'a plus la grande faune…

Commandant Souleymane Eddiguini, Directeur départemental de l'Environnement Doungass : "On n'a plus la grande faune ; on n'a que des reptiles et des oiseaux"

Monsieur le Directeur comment se présente votre mission de gestion et de sauvegarde de l'Environnement dans le jeune département de Doungass ?La mission de la Direction Départementale de l'Environnement est la protection, la restauration de l'environnement. En gros, la gestion des ressources forestières et fauniques. Dans la gestion durable des forêts nous conduisons la gestion de l'exploitation des forêts qui est la ressource la plus i...

M. Adamou Imirane Maïga, Commissaire à l'Organisation des Grands Evènements (COGE), : « Zinder Saboua restera à jamais g…

M. Adamou Imirane Maïga, Commissaire à l'Organisation des Grands Evènements (COGE), : « Zinder Saboua restera à jamais gravée dans la mémoire des Damagarawas en particulier et des Nigériens en général »

Le Commissaire à l'Organisation des Grands Evènements (COGE), Monsieur Adamou Imirane Maïga, a été l'un des acteurs déterminants de l'organisation et du succès des festivités entrant dans le cadre de la célébration du 60ème anniversaire de la proclamation de la République, connue sous le nom de Zinder Saboua. Il était sur plusieurs registres événementiels : cérémonies d'ouverture, méga spectacle son et lumière, régie son et lumière, gra...

M. Mahaman Laouan Gaya, Secrétaire Général de l'Organisation des Producteurs de Pétrole Africains (APPO) : "Nous av…

M. Mahaman Laouan Gaya, Secrétaire Général de l'Organisation des Producteurs de Pétrole Africains (APPO) : "Nous avons besoin d'un nouveau départ"

Monsieur le Secrétaire Général, Présentez à nos lecteurs l'organisation dont vous êtes le premier responsable.Il faut d'abord préciser que l'ancienne Association des Producteurs de Pétrole Africains (APPA), aujourd'hui APPO est une organisation intergouvernementale africaine créée le 27 Janvier 1987 à Lagos au Nigeria, pour servir de plateforme de coopération et d'harmonisation des efforts, de collaboration, de partage des connaissances...

M. Moussa Sayabou, préfet du Département de Kantché : "Les communes les plus touchées par le phénomène de migration…

M. Moussa Sayabou, préfet du Département de Kantché : "Les communes les plus touchées par le phénomène de migration sont celles qui maquent suffisamment de terres irrigables"

M. Le préfet, le département que vous dirigez ?Merci de l'opportunité que vous nous offrez afin de nous exprimer à travers les colonnes de votre journal. Le département de Kantché est situé dans la partie sud de la région de Zinder. Il couvre une superficie de 2.381 km2 et compte neuf communes à savoir les communes de Matameye, Kantché, Daouché, Doungou, Dan Barto, Ichirnawa, Kourni, Tsaouni et Yaouri. Concernant la chefferie traditionn...

Interview de M. Issa Moussa, Gouverneur de la Région de Zinder : « Je suis totalement satisfait des travaux exécutés ; n…

Interview de M. Issa Moussa, Gouverneur de la Région de Zinder : « Je suis totalement satisfait des travaux exécutés ; nous tiendrons le délai tel qu'il a été prévu, et la fête sera très belle »

Monsieur le Gouverneur, Zinder accueille cette année la fête tournante du 18 décembre avec en toile de fond l'exécution du programme « Zinder Saboua ». Quel sentiment vous anime à la veille de la tenue de ce grand événement national et comment le préparez-vous?Je vous remercie de m'avoir donné la parole pour me prononcer sur ce que nous sommes en train de faire dans le cadre de l'organisation de la fête tournante que nous avons appelée ...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

Audiences

Dossier

Département de Magaria : La préservation de l'envi…

Département de Magaria : La préservation de l'environnement gage de développement durable

Avec une superficie de 7 903 km2, Magaria est l'un des départements les plus riches en mat...

vendredi 15 février 2019

"La sécurité est aujourd'hui garantie dans le…

"La sécurité est aujourd'hui garantie dans le département", affirme le préfet : M. le préfet, pouvez-vous nous faire succinctement la présentation de votre entité administrative ?

Nous vous remercions de l'intérêt que vous accordez à notre département à savoir le départ...

vendredi 15 février 2019

Le numérique au Niger : Promouvoir le numérique et…

Le numérique au Niger : Promouvoir le numérique et accélérer le progrès social

Certes le fossé qui existe entre les pays dits développés et ceux du tiers monde est grand...

mardi 12 février 2019

L'air du temps

Saint Valentin : au cœur de l'espièglerie juvénile

Saint Valentin : au cœur de l'espièglerie juvénile

Hier, jeudi 14 février 2019, les jeunes ont célébré la fête de la Saint-Valentin dédiée au...

vendredi 15 février 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.