Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

M. Moussa Issaka Arzika, Secrétaire Permanent du Comité Arbitral des Recours Fiscaux (CARFI) : «Le CARFI est une instance arbitrale nationale compétente en matière de contentieux d'impôts»


invitMonsieur le Secrétaire Permanent, au nombre des réformes entreprises par le gouvernement dans le secteur des finances, figure la création du CARFI. Qu'est ce que le CARFI ?
Le CARFI, c'est le Comité Arbitral des Recours Fiscaux. Le Gouvernement du Niger, soucieux d'améliorer le climat des affaires dans notre pays, s'est résolument engagé dans des reformes visant à améliorer durablement les rapports entre l'Administration fiscale et les contribuables.
C'est dans ce cadre que depuis l'adoption de la Loi N° 2014-73 du 04 décembre 2014, portant loi de finances au titre de l'exercice budgétaire 2015, qu'il a été institué dans le dispositif de règlement du contentieux fiscal au Niger, une instance dénommée « Comité Arbitral des Recours Fiscaux (CARFI) ».
Comme son nom l'indique, le CARFI est une instance arbitrale nationale compétente en matière de contentieux d'impôts. A ce titre, il est chargé de connaitre des recours exercés contre une décision de rejet partiel ou total rendue par la DGI ; de connaitre des désaccords portant sur des questions de fait et de droit qui peuvent naître des redressements notifiés par la DGI ; et de connaitre des contentieux relatifs aux demandes de remboursements de crédits de TVA.
A ce titre, un Arrêté N° 0360 du 02 octobre 2015 a été signé par le Ministre des Finances, et qui définit les attributions, la composition, le fonctionnement et les modalités de saisine de ce comité. Ses activités ont été lancées depuis le 31 mai 2016.

Monsieur le Secrétaire permanent, peut-on connaître les raisons qui sous-tendent la création du CARFI ?
Comme vous le savez, l'évolution des activités économiques, associée à la rigueur budgétaire, a fait naître des nouveaux rapports entre l'Administration fiscale et les contribuables. Il a été constaté que ces rapports sont de plus en plus marqués par la saisine de juridiction, faute d'un cadre d'échange approprié.
Le CARFI est donc un cadre novateur permettant d'améliorer les rapports entre contribuable et Administration fiscale, dans la gestion des contentieux qui peuvent surgir à l'occasion des redressements fiscaux.
Au demeurant, c'est donc soucieux d'améliorer le climat des affaires dans notre pays que l'Etat du Niger, en parfaite synergie avec le secteur privé à travers la Chambre de Commerce et d'Industrie, a travaillé pour donner forme à cette idée novatrice dans l'espace UEMOA.

Comment ce comité arbitral est –il composé ?
La composition des membres du CARFI consacre une représentation équitable entre l'Etat et le secteur privé, avec quatre (4) membres pour chacun. La présidence dudit Comité est assurée par un magistrat de l'ordre judiciaire, représentant le Ministère de la Justice.
Le secteur privé assure la fonction de vice-président en la personne du président de l'Ordre des Expert Comptables et Comptables Agrées du Niger et le deuxième rapporteur qui est un des deux représentants de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Niger.
Les autres membres sont : un représentant de la DGI, un représentant de la Direction Générale du Budget, un représentant de la Direction du Trésor, un représentant des associations représentatives de la Société civile.
Le Secrétariat permanent est assuré par un agent de la DGI, qui est le premier rapporteur du Comité, mais qui n'a pas toutefois voix délibérative.

Monsieur le Secrétaire permanent, depuis la création du CARFI, combien de recours des contribuables avez-vous enregistré ?
Le CARFI est rentré dans sa phase opérationnelle depuis le 31 mai 2016, date à laquelle une cérémonie officielle de son installation a eu lieu, sous la présidence de Monsieur le Ministre des Finances.
De cette date à aujourd'hui, le CARFI a enregistré 38 réclamations, dont une relative à une réclamation collective introduite par vingt-huit (28) contribuables. Nous avons tenu dix (10) séances au cours desquelles il a rendu trente-trois (33) décisions, dont deux (2) seulement ont été contestées et portées devant les tribunaux judiciaires.
Pour des impositions contestées d'un montant de plus de 14. 228. 481. 306 francs CFA, les annulations accordées par le CARFI sont de l'ordre de plus de 4.638. 660. 303 francs CFA.
C'est dire que le pari de résorber substantiellement le contentieux fiscal devant la justice est en bonne voie.

Comment entrevoyez-vous l'avenir du CARFI ?
Par la création du CARFI, le gouvernement du Niger a voulu rassurer le secteur privé opérant dans notre pays, de son engagement permanent à lui offrir un cadre réglementaire qui assure la sécurité juridique des affaires. Aujourd'hui, le CARFI n'est plus une vue de l'esprit mais une réalité et nous pouvons dire sans risque de nous tromper que notre pays est pionnier en Afrique de l'ouest en matière de règlement du contentieux fiscal. Je suis certain que d'autres pays vont très certainement s'approcher de nous pour s'inspirer de cette ingénieuse idée que nous avons eue. Je fonde l'espoir que les autorités du Niger vont continuer à nous soutenir afin d'atteindre au maximum les objectifs assignés au CARFI par le législateur nigérien. Les contribuables l'ont du reste compris, puisque nous enregistrons aujourd'hui beaucoup de requêtes et nous envisageons de tenir une séance tous les mois plaise à Dieu, en 2018.

Monsieur le Secrétaire permanent, est-ce que vous avez un message à l'endroit des contribuables ?
Mes derniers mots vont à l'endroit de tous ceux qui sont encore pessimistes quant à l'avenir promoteur du CARFI. Je voudrais rassurer tout le monde, au nom des autres membres du Comité de notre détermination à mériter davantage la confiance placée en nous. La composition des membres du CARFI a été faite sur la base d'un choix rationnel qui a permis d'associer les principaux acteurs de la vie socio-économique du Niger. Ce sont des personnalités qui jouissent d'une expertise avérée dans divers domaines. Outre cette expertise, tous les membres ont une probité morale qui constitue un gage supplémentaire d'assurance quant à la qualité de nos délibérations.
Il est bien vrai que ce n'est pas une tâche facile car, il nous faut à la fois conjuguer les intérêts des parties prenantes dans le strict respect des lois en vigueur au Niger et éviter que le CARFI soit aussi un cadre de compromission des droits de quelque partie que ça soit.

Réalisée par Oumarou Moussa(onep)
24/11/17

L'invité de Sahel Dimanche

M. Yahouza Sadissou, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation : « Le gouvernement est pl…

M. Yahouza Sadissou, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation : « Le gouvernement est plus que jamais déterminé à restaurer l'autorité de l'Etat dans toutes les écoles et Universités publiques du Niger »

Depuis bientôt quelques mois, la crise à l'Université Abdou Moumouni de Niamey a déteint sur les 7 autres Universités publiques et même les autres ordres d'enseignement: qu'en est-il vraiment ?Les perturbations qui affectent les Universités Publiques du Niger (UPN) ne datent pas d'aujourd'hui. Elles sont aussi vieilles que la création des ces Institutions. L'agression de l'enseignant chercheur le 7 février 2018 par des membres de la Com...

Entretien avec la Ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant, Mme Elback Zeinabou Tari Bako : …

Entretien avec la Ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant, Mme Elback Zeinabou Tari Bako : «La meilleure porte d'entrée de l'autonomisation de la femme est la scolarisation»

Madame la Ministre, les femmes nigériennes célèbrent ce 13 mai, la 27eme édition de leur journée nationale. De l'institutionnalisation de cette journée à aujourd'hui, quel bilan peut-on dresser relativement à la promotion de la femme au Niger ?Je vous remercie de m'avoir donné l'occasion en ce jour mémorable du 13 mai 2018, de m'adresser aux Nigériennes et Nigériens sur cet événement de portée nationale qu'est la journée de la femme nig...

M. Saïd Djellab, ministre algérien du Commerce : «J'invite les hommes d'affaires nigériens et algériens à créer un envir…

M. Saïd Djellab, ministre algérien du Commerce : «J'invite les hommes d'affaires nigériens et algériens à créer un environnement propice à des fortes relations commerciales entre nos deux pays»

Du 26 avril au 2 mai dernier s'est officiellement tenue une exposition spécifique des produits de la République Démocratique et Populaire d'Algérie dans les locaux du palais du 29 juillet de Niamey. L'inauguration de cet évènement a été présidée par le Premier ministre, Chef du Gouvernement, SE. Brigi Rafini. Au total, ils sont une cinquantaine d'entreprises algériennes issues de plusieurs secteurs d'activités, publiques et privées. Dan...

M. Idi Ango Omar, président de l'Organisation pour l'Environnement et le Développement Durable (OEDD) : «Notre démarche …

M. Idi Ango Omar, président de l'Organisation pour l'Environnement et le Développement Durable (OEDD) : «Notre démarche privilégie la réalisation d'actions concrètes qui protègent l'environnement, qui valorisent les ressources naturelles et qui aiden

Monsieur le Président, l'Organisation pour l'Environnement et le Développement Durable est une jeune ONG dans le paysage des associations au Niger. Pouvez-vous nous présenter cette organisation ?L'Organisation pour l'Environnement et le Développement Durable (OEDD), est une association de développement à caractère apolitique, non confessionnel, non discriminatoire, et à but non lucratif. Elle a pour but d'organiser la participation des ...

M. Seybou Moussa Kassey, Directeur général de la Caisse Autonome des retraités du Niger (CARENI) : «C'est dans le souci …

M. Seybou Moussa Kassey, Directeur général de la Caisse Autonome des retraités du Niger (CARENI) : «C'est dans le souci d'améliorer significativement les conditions de vie des retraités que le gouvernement de la 7ème République a engagé la réforme ay

La Caisse Autonome des Retraités du Niger qui a été créé il y a quelques années, semble être aujourd'hui fonctionnelle. Pouvez-vous nous rappeler les raisons fondamentales qui ont motivé sa création?Merci de nous donner l'occasion de nous entretenir avec vous sur la Caisse Autonome des retraités du Niger, la CARENI. Pour rappel, la CARENI a été créée par la loi N° 2012-69 du 31décembre 2012. Ses statuts ont été approuvés par le décret N...

M. Ari Toubo Ibrahim, Gouverneur du District 9102 Afrique de l'Ouest du Rotary International : « La 5ème Assemblée et la…

M. Ari Toubo Ibrahim, Gouverneur du District 9102 Afrique de l'Ouest du Rotary International : « La 5ème Assemblée et la Conférence de District nous ont permis de consolider définitivement notre District en termes d'effectif, de développement de l'ac

Monsieur le Gouverneur, du 13 au 17 mars 2018 et, plus récemment, du 26 au 29 mars dernier, vous avez organisé des rencontres internationales. Quelle est la nature de ces évènements ?C'est avec enthousiasme que la famille rotarienne du Niger a abrité la 5ème Assemblée de formation du District 9102 Afrique de l'Ouest du Rotary International couvrant le Bénin, le Ghana, le Niger et le Togo, à Niamey. Un événement de très grande importance...

M. Sédiko Douka, Commissaire de la Cedeao chargé de l'Energie et des Mines : «L'une de nos priorités, aujourd'hui, est d…

M. Sédiko Douka, Commissaire de la Cedeao chargé de l'Energie et des Mines : «L'une de nos priorités, aujourd'hui, est de créer un marché régional de l'électricité»

Quels sont les principales missions du Département chargé de l'Energie et des Mines dont vous avez la charge ?Avant tout, permettez-moi de remercier les Hautes Autorités de la République du Niger pour avoir soutenu ma candidature au poste de Commissaire chargé de l'Energie et des Mines de la CEDEAO. Je ne ménagerais aucun effort pour rehausser l'image du Niger et apporter ma modeste contribution au processus d'intégration régionale. Aus...

Me Ali Sirfi Maïga, Médiateur de la République : «Le Médiateur de la République entend ainsi occuper toute la place qui …

Me Ali Sirfi Maïga, Médiateur de la République : «Le Médiateur de la République entend ainsi occuper toute la place qui lui est dévolue afin d'assurer pleinement la médiation institutionnelle pour réparer les torts commis aux citoyens et les réconcil

Monsieur le Médiateur, votre institution créée, il y a quelques années seulement au Niger, travaille aujourd'hui avec plusieurs secteurs de la vie socio-économique de notre pays. Pouvez-vous nous expliquez le rôle exact et les attributions du Médiateur de la République au Niger ?Merci une fois de plus pour l'opportunité que nous offre votre Hebdomadaire pour informer d'avantage l'opinion sur la mission combien exaltante du Médiateur de ...

M. Mahaman Mansour Hadj Daddo, ministre Conseiller Spécial à la Présidence de la République, Président du Comité Zinder …

M. Mahaman Mansour Hadj Daddo, ministre Conseiller Spécial à la Présidence de la République, Président du Comité Zinder Saboua : « J'appelle toutes les couches socioprofessionnelles à s'approprier cet événement, à jouer chacune sa partition »

Monsieur le président, ce sera au tour de la ville de Zinder d'accueillir cette année la fête tournante du 18 décembre. Le programme de Zinder Saboua a été officiellement lancé par le Premier ministre. Que prévoit exactement ce programme en termes de réalisations pour la capitale du Damagaram?Je vous remercie de l'occasion que vous m'offrez pour parler de la mise en œuvre du Programme Zinder Saboua. Je voudrais aussi remercier Son Excel...

M. Almoustapha Garba, ministre de l'Environnement et du Développement durable, à l'occasion de la journée mondiale de la…

M. Almoustapha Garba, ministre de l'Environnement et du Développement durable, à l'occasion de la journée mondiale de la vie sauvage : «Les menaces qui pèsent sur le potentiel faunique et floristique du Niger sont d'ordre climatique et anthropique »

Le 3 mars dernier, la communauté internationale a célébré la journée de la vie sauvage pour s'indigner et donner l'alerte sur les menaces de toutes formes sur la faune et la flore sauvages. Quelle signification cette journée a dans le contexte nigérien?La Journée Mondiale de la Vie Sauvage est une journée instituée par l'ONU en 2014 et, chaque année, le 3 mars est consacrée à la sensibilisation du grand public sur la faune, la flore et ...

AG/ONU

Editorial

Audiences

Dossier

Ramadan 2018 /Denrées alimentaires : Disponibilité…

Ramadan 2018 /Denrées alimentaires : Disponibilité des produits et stabilité des prix sur tous les marchés de la capitale

Le mois béni de Ramadan est un mois pendant lequel, la consommation alimentaire est élevée...

vendredi 18 mai 2018

Ramadan 2018 : Prix du sucre en baisse, attention …

Ramadan 2018 : Prix du sucre en baisse, attention à la surconsommation

Le prix du sucre connait cette année une forte baisse par rapport au Ramadan 2017. Le cart...

vendredi 18 mai 2018

Prix des légumes sur les marchés : A la limite de …

Prix des légumes sur les marchés : A la limite de la flambée

Les musulmans du Niger, à l'instar de ceux des autres pays, ont entamé à partir du mercred...

vendredi 18 mai 2018

L'air du temps

Souffle de calme et de piété

Souffle de calme et de piété

A peine entamé, le Ramadan nous dévoile ses merveilles. Remarquez à quel point les choses ...

vendredi 18 mai 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.