Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

EDITORIAL : Leardership confirmé


DG onepNotre pays a célébré, lundi dernier, le 59ème anniversaire de la proclamation de la République. Un anniversaire célébré avec faste à Tahoua, ville qui accueillait cette edition de la fête tournante du 18 décembre. Pour la circonstance, la capitale de l'Ader, parée de ses plus beaux atours, a brillé par son nouveau look plein d'attraits. La fête était aussi belle que grandiose. En effet, cette édition de Tahoua Sakola a fait la difference avec notamment la presence, autour du Président de la République, SE Issoufou Mahamadou, de quatre Chefs d'Etat des pays frères et amis.

En effectuant le déplacement jusqu'à la capitale de l'Ader, les Présidents Idriss Deby Itno du Tchad, Mohamed Ould Abdel Aziz de la Mauritanie, Ibrahim Boubacar Keita du Mali, Rock Marc Christian
Kaboré du Burkina Faso, ainsi que les représentants du Président Buhari du Nigéria, celui du Président Bouteflika d'Algérie et le Gouverneur de la BCEAO, ont voulu réaffirmer avec force leur solidarité et leur sympathie pour le Président Issoufou, ce leader entreprenant et courageux, qui lutte sans relâche, aussi bien pour la grandeur et la dignité de son pays, le Niger, que pour celles des autres pays de la sous-région, voire de l'Afrique toute entière. Ces illustres personnalités sont aussi venues partager avec le peuple nigérien ces instants d'allègresse qui marquent cette fête dédiée à la République du Niger, aujourd'hui en pleine renaissance. Aussi, de mémoire de Nigérien, aucune fête nationale n'a été honorée par la presence de tant de personnalités prestigieuses comme cette edition de Tahoua Sakola.

Que dire, sinon que le Niger est résolument de retour sur la scène continentale. C'est cela le résultat de la vision de SE. Issoufou Mahamadou, ce grand bâtisseur, qui a maintes fois réitéré son ambition de transformer positivement le Niger, afin de laisser à la postérité l'image d'un pays qui compte.
Tahoua Sakola, c'est aussi la réponse aux grands défis. A ce niveau, il faut rendre à César ce qui appratient à César. Le Comité d'organisation mérite une mention spéciale, pour avoir su se montrer à la hauteur de l'ampleur de la tâche.
Comme on a pu le constater, aucun detail n'a été négligé pour réussir l'organisation de cette grande manifestation qui a drainé tant de monde. C'est le cas ici de saluer vivement le travail
titanesque abattu par l'équipe conduite par le ministre Issoufou Katambé.

En effet, le Président du Comité d'organisation de Tahoua Sakola, le Pr Issoufou Katambé a su gérer avec tact et sérénité, et surtout avec une approche plutôt scientifique, cette lourde responsabilité confiée à lui par le Président de la République. Il a su s'entourer d'hommes et de femmes capables, patriotes et sincères, dynamiques et engagés, déterminés et entreprenants qui ont travaillé d'arrache-pied sur tous les fronts. Ils étaient sur pied sur les chantiers de construction de toutes ces infrastructures ayant changé radicalement le visage de Tahoua, ils étaient également débout jour et nuit pour la préparation des manifestations culturelles et sportives, avant d'en arriver à la grande messe de la célébration de la République proprement dite. Et vous l'avez vu, cet engagement a payé. Car, du début jusqu'à la fin, cette edition de la fête tournante du 18 décembre a été marquée du sceau indélibile de la réussite.

Tahoua Sakola a été chaleureuse, accueillante et bienveillante. La ville a largement ouvert ses portes aux festivaliers, elle a présenté à tous
visiteurs le vrai visage du peuple nigérien, un peuple hospitalier et digne. Un peuple résilient, mais plein d'espoir en son avenir.

A l'image de Dosso Sogha, Maradi Kollia, Agadez Sokni, Tahoua a bénéficié, grâce au programme du Président de la République, d'infrastructures modernes ayant véritablement permis de métamorphoser la ville. Les investissements sont énormes, mais le résultat est tout aussi édifiant. Aujourd'hui, Tahoua est une belle cité, affichant une touche apparente de modernité qui saute aux yeux des visiteurs. Pour tout dire, Tahoua est devenue une ville véritablement ''sakola''.
Désormais, la balle est dans le camp aussi bien des autorités regionales et locales compétentes que de la population de la ville. A tous et à chacun d'entre eux, il appartient de faire bon usage des différentes infrastructures mises en place, et surtout de veiller jalousement à leur entretien.

Comble de bonheur, à la veille de la fête de la République, le Niger vient de faire un magistral coup d'éclat à Paris, lors de la table ronde sur le financement du PDES, en recueillant des annonces de financement d'un montant de 23 milliards de dollars US, pour un besoin exprimé de 17 milliards de dollars. Sachant que ces fonds sont destinés à des investissements massifs dans les différents secteurs sociaux et économiques, ainsi qu'à la relance du secteur privé, on peut dire que le bonheur est à venir pour le peuple nigérien. Reste qu'il nous revient de redoubler d'ardeur, de travail, d'imagination et d'innovation pour bénéficier largement des bienfaits de cette manne financière annoncée.

L'avenir, dit-on, appartient aux peuples unis qui savent se lever tôt, tout en taisant leurs divergences secondaires, lorsque résonne l'appel de la patrie.

Nous devons alors, Nigériens de tous bords et de tous les horizons, pour notre bien et celui de notre pays, nous mobiliser derrière le Président Issoufou Mahamadou pour conduire ensemble la Renaissance de notre pays sur le chemin de l'émergence.

Mahamadou Adamou( Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. )
20/12/17

L'invité de Sahel Dimanche

Dr. Aoula Yahaya, Coordonnateur du Projet de Développement des Compétences pour la Croissance (PRODEC) : «Avec le financ…

Dr. Aoula Yahaya, Coordonnateur du Projet de Développement des Compétences pour la Croissance (PRODEC) : «Avec le financement additionnel, le PRODEC s'ouvrira à sept nouveaux établissements essentiellement portés vers le secteur agro-sylvo- pastoral

Pour soustraire les jeunes aux aléas du chômage et de la précarité de l'emploi, les Autorités de la 7ème République ont décidé de marquer, dans leur programme de gouvernance politique, leur engagement à mettre en cohérence les différents segments du système éducatif nigérien et le cadrage macro-économique du Plan de Développement Economique et Social (PDES, 2017-2021), pour faire de l'éducation et de la formation, la priorité du gouvern...

Le Secrétaire permanent du Comité d'organisation de Tahoua Sakola : «On a réussi, non pas parce qu'on nous a inscrit un …

Le Secrétaire permanent du Comité d'organisation de Tahoua Sakola : «On a réussi, non pas parce qu'on nous a inscrit un montant important, mais parce que nous sommes restés dans les prévisions budgétaires qui nous ont été faites», déclare Yahaya Maha

Monsieur le Secrétaire permanent, quels sentiments vous animent après la célébration du 59ème anniversaire de la proclamation de la République à Tahoua dénommé Programme ''Tahoua Sakola'' ?Merci de cette opportunité que vous nous offrez de parler des activités de l'anniversaire de la proclamation de la République qui se sont déroulées à Tahoua sous le nom de Tahoua Sakola. Pour répondre à votre question, je dirai sans hésitation que c'e...

Interview du Directeur Général du CIPMEN, M. Almoktar Allahoury : Le Centre Incubateur des Petites et Moyennes Entrepris…

Interview du Directeur Général du CIPMEN, M. Almoktar Allahoury : Le Centre Incubateur des Petites et Moyennes Entreprises, un catalyseur de l'écosystème entrepreneurial au Niger

Monsieur le Directeur Général, pouvez-vous nous parler du Centre Incubateur des Petites et Moyennes Entreprises dont vous avez la charge ?Le Centre Incubateur des PME au Niger (CIPMEN) est une association à but non lucratif né d'un partenariat public –privé dont l'ambition est de contribuer au lancement de start-ups championnes dans des secteurs d'activités comme le numérique, les énergies renouvelables ou l'agrobusiness. En moins de qu...

M. Abdou Bako, coordonnateur Education en Situation d'Urgence Save the Children : «Pour assurer un environnement d'appre…

M. Abdou Bako, coordonnateur Education en Situation d'Urgence Save the Children : «Pour assurer un environnement d'apprentissage protecteur pour tous les enfants, les écoles à risques font l'objet d'un suivi particulier»

Monsieur le coordonnateur, quatre (4) Organisations Internationales à savoir : Plan International, Save the Children, CONCERN et COOPI ont mis en place un groupe de travail « écoles sûres » dans le cadre de leurs interventions. Pouvez-vous nous donner les raisons de la mise en place de ce groupe de travail ?Merci de l'opportunité que vous nous offrez de parler du groupe de travail « écoles sûres ». Avant d'évoquer les raisons qui ont co...

M. Issoufou Katambé, président du Comité Tahoua Sakola : « Nous abordons le dernier tournant avec beaucoup d'optimisme »

M. Issoufou Katambé, président du Comité Tahoua Sakola : « Nous abordons le dernier tournant avec beaucoup d'optimisme »

Dans quel état d'esprit vous abordez le dernier tournant à quelques jours de l'événement ?Merci de cette opportunité que vous m'offrez pour parler de l'organisation. Je dois tout de suite rappeler que nous avons placé le programme Tahoua Sakola sous le triptyque ''Innovation, Dynamisme culturel et Coexistence pacifique''. L'innovation, c'est d'abord par rapport aux infrastructures. Nous avons dit que nous allons réaliser des infrastruct...

M. Moussa Issaka Arzika, Secrétaire Permanent du Comité Arbitral des Recours Fiscaux (CARFI) : «Le CARFI est une instanc…

M. Moussa Issaka Arzika, Secrétaire Permanent du Comité Arbitral des Recours Fiscaux (CARFI) : «Le CARFI est une instance arbitrale nationale compétente en matière de contentieux d'impôts»

Monsieur le Secrétaire Permanent, au nombre des réformes entreprises par le gouvernement dans le secteur des finances, figure la création du CARFI. Qu'est ce que le CARFI ?Le CARFI, c'est le Comité Arbitral des Recours Fiscaux. Le Gouvernement du Niger, soucieux d'améliorer le climat des affaires dans notre pays, s'est résolument engagé dans des reformes visant à améliorer durablement les rapports entre l'Administration fiscale et les c...

M. Barkaï Issouf, ministre chargé des Relations avec les Institutions : «Le ministère s'attèle quotidiennement à assurer…

Pourquoi la création d'un ministère spécialement dédié aux institutions ?Avant de répondre à vos questions, permettez-moi de vous remercier et de remercier l'ONEP pour cette occasion fort salutaire que vous m'offrez pour m'adresser à vos lecteurs. Vous contribuez ainsi à faire mieux connaitre mon département ministériel, ses attributions et son rôle dans l'architecture institutionnelle et administrative de notre pays. J'en suis très rec...

Le Ministre Conseiller Spécial du Président de la République et Directeur Général de l'Agence Nationale pour l'Organisat…

Monsieur le Directeur Général, en créant l'Agence que vous dirigez, quelles sont les missions que le gouvernement du Niger lui a assignées?Il faut tout d'abord rappeller que les Chefs d'État et de Gouvernement de l'Union Africaine ont choisi le Niger pour abriter en 2019, la 33eSession de la Conférence des Chefs d'État et de Gouvernement de l'Union Africaine à Niamey.C'est non seulement un signe fort de la vitalité de notre diplomatie m...

Interview du président de la Commission Défense et Sécurité de l'Assemblée nationale, l'Honorable Hamma Assah : « La hau…

Honorable, vous êtes président de la commission Défense et Sécurité de l'Assemblée nationale, pouvez-vous brièvement dire à nos lecteurs quel est le rôle de cette Commission ?Merci au journal Sahel Dimanche pour cette opportunité qu'il nous offre pour parler de la Commission de la Défense et de la Sécurité. Disons d'entrée de jeu que, selon le règlement intérieur de l'Assemblée nationale en son article 30, la Commission de la Défense et...

M. Habou Boukari, Directeur National des Archives : "Les services des Archives sont les parents pauvres de l'Admini…

Monsieur le Directeur national, le Niger dispose depuis des décennies d'un service dénommé Archives Nationales, quelles sont concrètement les missions et attributions de cette structure qui constitue quand même la mémoire de notre pays ?Aux termes de l'article 10 de l'arrêté n° 260/PM/SGG du 17 Octobre 2011, la Direction des Archives Nationales est chargée de l'identification, de la collecte, du classement et de la conservation des docu...

AG/ONU

Editorial

Audiences

Dossier

Le paludisme : Des efforts soutenus dans la lutte …

Le paludisme est une maladie parasitaire qui constitue un problème de santé publique au Ni...

vendredi 27 octobre 2017

Interview de Dr. Hadiza Jackou, Coordinatrice du P…

Cette année encore, le paludisme fait beaucoup de victimes au Niger : quel est le nombre d...

vendredi 27 octobre 2017

Paludisme : Le choix de lutte

La lutte contre le paludisme a été entreprise, à l'échelle internationale, par l'Organisat...

vendredi 27 octobre 2017

L'air du temps

Ces cortèges de tous les dangers

Ces cortèges de tous les dangers

On l'avait déclaré carrément interdit à un certain moment, mais il est toujours là, visibl...

vendredi 12 janvier 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.