Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

M. Ari Toubo Ibrahim, Gouverneur du District 9102 Afrique de l'Ouest du Rotary International : « La 5ème Assemblée et la Conférence de District nous ont permis de consolider définitivement notre District en termes d'effectif, de développement de l'ac


Photo-Invit-13-avrilMonsieur le Gouverneur, du 13 au 17 mars 2018 et, plus récemment, du 26 au 29 mars dernier, vous avez organisé des rencontres internationales. Quelle est la nature de ces évènements ?
C'est avec enthousiasme que la famille rotarienne du Niger a abrité la 5ème Assemblée de formation du District 9102 Afrique de l'Ouest du Rotary International couvrant le Bénin, le Ghana, le Niger et le Togo, à Niamey. Un événement de très grande importance, pour faire le point de l'état de notre District et préparer une nouvelle année par la formation de nos dirigeants de District et des clubs, et les vendredi 16 et samedi 17 mars 2018 la Conférence de District, la grande retrouvaille de l'amitié, du partage et de l'approfondissement de notre engagement rotarien.
La conférence était placée sous le haut patronage de SEM. Mahamadou Issoufou, Président de la République, Chef de l'Etat. La 5èmes Assemblée et la Conférence de District 9102 Afrique de l'Ouest du Rotary International tenues à Niamey nous ont permis de consolider définitivement notre District en termes d'effectif, de développement de l'action humanitaire et de promotion de l'image du Rotary.
C'est également une occasion intense et rare qu'aucun rotarien ne veut manquer pour découvrir notre pays, le Niger, qui reçoit pour la première fois en 50 ans d'implantation du 1er club Rotary, et faire la connaissance de Niamey, une ville cosmopolite, traversée par le fleuve Niger, encore majestueux en ce début de saison sèche. Ils étaient 530 hôtes venus de la sous-région Ouest Africaine, de l'Afrique Centrale et de l'Océan indien. Il est important de souligner que la clôture de la 5ème Assemblée et Conférence du District a été présidée par Hadjia Aissata Issoufou, Première Dame, marraine du Gouvernorat 2017-2018.
A peine les rideaux se sont refermés sur les assises de la 5èmes Assemblée et Conférence de District tenues à Niamey du 15 au 17 Mars 2018, que nous avons accueilli 164 jeunes de 14 à 30 ans des quatre pays membres du District 9102 en Séminaire rotarien de formation des jeunes à la responsabilité, à l'éthique et au leadership, en anglais « Rotary Young Leadership Awards » ou RYLA . Ces jeunes, durant une semaine, se sont exercés à la gestion de la chose commune et développer leur leadership à travers une série de formations, de visites d'entreprises et d'excursions.
Le RYLA et l'ACD de nos jeunes s'inscrivent dans la droite ligne du programme de notre District, essentiellement destiné aux jeunes, c'est-à-dire l'avenir du Rotary et pourquoi pas l'avenir du monde. Il faut préciser que l'édition 2018 du RYLA, organisée à Niamey, est la 3ème du District 9102.
Pour ces jeunes participants aux séminaires RYLA, il s'agit d'une occasion d'être familiarisés à des situations variées, d'échanger des idées avec d'autres jeunes du District, de rencontrer des dirigeants locaux et d'acquérir des compétences professionnelles et de s'épanouir. Le RYLA Niger 2018 dont le thème est ''les jeunes générations pour un impact réel du Rotary'' coïncide avec le cinquantenaire du Programme Rotaract (Rotary en Action).
Un nombre varié d'activités ont été développées notamment des ateliers et des conférences sur les thèmes tels que : Relation Famille, emploi et clubs services ; Développement du leadership au quotidien ; le projet professionnel, une nécessité aujourd'hui ; la gestion du temps ; la méthodologie pour l'identification et le choix de l'idée projet d'entreprise, son financement ; l'initiation et la réalisation de projets dans le domaine environnemental ; l'intégration de la jeune génération dans le développement économique et social local durable.
Cette formation a été ponctuée par des visites d'entreprises, touristiques, une action commune et la camaraderie sous la conduite d'encadreurs qualifiés. Ces rencontres ont permis de consolider davantage notre District en développant le partenariat avec les jeunes dans l'action humanitaire et la promotion de l'image publique du Rotary.

Monsieur le Gouverneur, pouvez-vous nous faire une présentation de votre organisation, notamment à travers ses objectifs ?
Le Rotary est une organisation internationale humanitaire, apolitique et non confessionnelle, présent dans plus de 200 pays et Etats à travers ses 35.000 clubs dans toutes les grandes villes du monde. Les rotariens, dont le nombre avoisine 1.234.000, appartiennent aux clubs et sont issus du monde des affaires, des professions libérales en activité ou à la retraite et du monde civique. Ils mettent leur compétence au service de leur collectivité et à travers le monde.
La devise du Rotary, ''Servir d'abord'', se fonde sur ses cinq (5) valeurs fondamentales que sont : la Camaraderie, l'Intégrité, la Diversité, le Service et le Leadership. Ses actions découlent de six (6) axes stratégiques. Il s'agit de : la Paix et l'Entente Mondiale ; la Prévention et le traitement des maladies ; la Santé de la mère et de l'Enfant ; l'Eau et l'Assainissement; l'Alphabétisation et l'Education de base, et le Développement économique local.
L'on ne peut parler du Rotary sans parler de la Fondation Rotary qui est une organisation à but non lucratif dont la mission est de permettre aux Rotariens de promouvoir l'entente mondiale, la bonne volonté et la paix en œuvrant dans les domaines de la santé, de l'éducation et de la lutte contre la pauvreté. Ce qui caractérise la Fondation Rotary, c'est une gestion financière rigoureuse, un classement exceptionnel de 4 étoiles parmi les organisations caritatives et un modèle de financement unique depuis 10 ans : autant de facteurs qui optimisent les contributions des rotariens et de ceux qui les soutiennent.
Le Rotary International a consacré plus de 1,2 milliard de dollars, sans compter le travail de ses bénévoles, pour vacciner plus de deux milliards d'enfants de moins de 5 ans qui, grâce à cet effort, échappent à la paralysie causée par la poliomyélite.
Le Rotary a été introduit au Niger le 31 Juillet 1967 avec la création du 1er club, le Rotary club Niamey par des leaders représentant leur profession tant du Public que du Privé, civile comme militaire, qui donnent de leur temps et de leurs ressources au service de la communauté. Je dois avoir une pensée pieuse pour son premier président, le Général Yacouba Henri Dupuis et saluer ses premiers compagnons, Dr Mahamane Annou et M. Boureim Kossomi.
La famille rotarienne du Niger est encore composée seulement d'une centaine de rotariennes et rotariens au sein de 4 clubs, le Rotary Club Niamey, le Rotary Club Niamey Croix du sud, le Rotary Club Niamey Gaweye et le Rotary Club Niamey Elite et de sa jeunesse en action que sont les rotaractiennes et rotaractiens (âgés de 18 à 30 ans) dans trois clubs Rotaract et un Club Interact. C'est en leur nom à tous que j'ai pris les charges de Gouverneur du District 9102.

Quelles sont les actions qu'on peut mettre à l'actif du Rotary au Niger, et quelles en sont les perspectives?
Les actions des Rotary clubs du Niger s'inscrivent toutes dans les objectifs du Rotary International et se fondent sur les 6 axes prioritaires de la Fondation Rotary que j'ai cités plus haut. Le Programme Phare du Rotary, tant au Niger que dans beaucoup de pays, reste la lutte contre la poliomyélite. Le Rotary a investi à ce jour plus de 16 milliards de Francs CFA à travers l'OMS et l'UNICEF depuis 1996, pour soutenir le Ministère de la Santé Publique dans les campagnes de vaccination contre la Polio. Cette année encore, la Fondation Rotary vient de faire don d'environ un Milliard de Francs CFA à travers l'OMS, pour soutenir la lutte contre la poliomyélite au Niger. Les clubs ont réalisé des projets dans tous les domaines humanitaires tant à Niamey que dans des villages des autres régions du pays.
Les Rotary Clubs du Niger ont à leur actif plusieurs actions dans les domaines sociaux et éducatifs ces dernières années. On citera, entre autres, le relogement des victimes des inondations à l'arrondissement communal de Niamey 5 sous des tentes Shelterbox ; la distribution des produits pharmaceutiques et 3.300 moustiquaires imprégnées pour lutter contre le paludisme ; la mise à la disposition du CERMES d'une plateforme technique pour la recherche d'un vaccin contre le paludisme depuis 2010 ; la réalisation de plus de 200 forages équipés dont la maintenance et la gestion sont confiées à des comités locaux créés par les Communautés bénéficiaires ; la dotation en tables-bancs de salles de classes des écoles des départements de Torodi, Kolo et du quartier de Koira Tegui, Commune de Niamey 1 ; la contribution à l'amélioration du revenu monétaire des femmes des zones rurales et périurbaines à travers des opérations de micro-crédit ; et la lutte contre la cataracte dans la région de Diffa.
Récemment encore, il y a eu des dons en équipements et matériels médico hospitaliers dont 3 appareils de dialyse au Ministère de la Santé Publique. Dans la durée, ils ont contribué avec des clubs partenaires du nord et la Fondation du Rotary à mettre en place une plate-forme de recherche de vaccin contre le paludisme en collaboration avec les instituts Pasteur et le CERMES et le soutien au Centre de formation professionnelle du Musée National Boubou Hama.

Qu'attendez-vous des populations et des autorités nigériennes dans le cadre de la poursuite de vos activités ?
Notre pays a été amené à recevoir quelques Six Cents dirigeants rotariens dont le Représentant Spécial du Président du Rotary International, les hauts dignitaires de notre District 9102 et des Districts voisins et les dirigeants des 92 clubs du Bénin, du Ghana et du Togo.
Cela a été une bonne opportunité pour la promotion de notre pays et dans la tradition de notre District de bénéficier du très haut patronage de l'évènement par les plus hautes autorités nationales. C'est ainsi que nous avons sollicité et obtenu le parrainage de notre Gouvernorat par la Première Dame Hadjia Aissata Issoufou. En effet, les responsabilités liées à la charge de Gouverneur qui nous incombent dépassent les capacités des seuls rotariens et nous avons ainsi sollicité le soutien moral, financier et matériel du gouvernement et des sponsors publics et privés et des bénédictions de nos leaders religieux et de nos populations. Nous rendons grâce à Allah que toutes ces rencontres se soient bien passées et nos hôtes sont rentrés chez eux, très satisfaits.

Le Togo, pour une population de 7, 5 millions d'habitants, a 15 clubs Rotary, 288 rotariens, le Bénin pour une population de 11 millions a 26 clubs et plus de 600 rotariens, le Ghana pour une population de 24 millions d'habitants a 48 clubs et 1400 rotariens. Ceci nous interpelle, nous nigériennes et nigériens avec 18 millions d'habitants. C'est cet écart qui m'a amené à avoir des ambitions pour les années à venir d'engager la renaissance du Rotary au Niger, de nous investir dans son expansion. Nous entendons recréer le Rotary Club à Agadez, créer un Rotary Club à Zinder, chantier bien avancé, un à Maradi, pourquoi pas Tahoua, Dosso et Tillabéry ; Niamey la capitale, avec plus d'un million d'habitants, peut accueillir son 5ème Club Rotary et même un 6ème Club.

Réalisée par Assane Soumana(onep)

L'invité de Sahel Dimanche

Colonel Major Bako Boubacar, Directeur général de la Protection Civile : « L'ultime solution aux risques liés au transpo…

Colonel Major Bako Boubacar, Directeur général de la Protection Civile : « L'ultime solution aux risques liés au transport des hydrocarbures, c'est la conception d'un pipe-line»

Monsieur le Directeur général, il y a quelques jours de cela, un véhicule citerne accidenté au quartier Aéroport de Niamey, a provoqué la mort de plusieurs dizaines de Nigériens venus siphonner le carburant qu'il contenait. Est-ce qu'on peut dire que les mesures de sécurité ont été respectées à cette occasion pour éviter la survenue de ce drame ?Je me réjouis de l'opportunité que vous nous donnez de parler de ce problème et d'apporter n...

M. Mayaki Maikolanché, président de la Commission Nationale de gouvernance au Mécanisme Africain d'Evaluation par les Pa…

M. Mayaki Maikolanché, président de la Commission Nationale de gouvernance au Mécanisme Africain d'Evaluation par les Pairs (MAEP) : «Le MAEP est là pour répondre au défi du développement du continent africain, et au défi de l'intégration ; il s'agit

Monsieur le Secrétaire Permanent du MAEP, le Conseil des Ministres du lundi 29 avril 2019 a entendu une communication du Ministre, Directeur de Cabinet du Président de la République relative au lancement de l'auto-évaluation du Mécanisme Africain d'Evaluation par les Pairs (MAEP). Pouvez-vous nous édifier sur l'importance pour notre pays d'entrer dans la phase de lancement de l'auto-évaluation du MAEP ?Je voudrais sincèrement vous remer...

M. Haladou Mamane, Coordonnateur du Projet Patrimoine Culturel Immatériel (PCI) : Tout ce qui est bonne pratique au poin…

M. Haladou Mamane, Coordonnateur du Projet Patrimoine Culturel Immatériel (PCI) : Tout ce qui est bonne pratique au point de vue traditionnel peut être enregistré comme patrimoine culturel

La convention Patrimoine Culturel Immatériel (PCI) de 2003 propose aux Etats parties un modèle de fiches standards pour enregistrer et classer leur PCI. Ce modèle a pris en compte cinq (5) champs, notamment les traditions et expressions orales, y compris la langue comme vecteur de Patrimoine Culturel Immatériel, les arts des spectacles, les pratiques sociales, rituelles et évènements festifs, les connaissances et pratiques concernant la...

Dr. Sani Kabir, président du Conseil Supérieur de la Communication (CSC) : «Au Niger, la liberté a été souverainement ér…

Dr. Sani Kabir, président du Conseil Supérieur de la Communication (CSC) : «Au Niger, la liberté a été souverainement érigée en liberté constitutionnelle»

Monsieur le Président, voilà un an que vous êtes à la tête du Conseil Supérieur de la Communication (CSC). Pouvez-vous nous donner un aperçu sur les principales actions que vous avez entreprises durant cette année ?Il est très tôt pour tirer un bilan, mais nous pouvons tout de même relater quelques actions qui ont été engagées depuis lors. Je voudrais d'abord préciser que la nouvelle équipe du Conseil supérieur de la communication a pri...

M. Kadi Abdoulaye, ministre de l'Equipement : «Les différentes réalisations ont permis d'augmenter significativement la …

M. Kadi Abdoulaye, ministre de l'Equipement : «Les différentes réalisations ont permis d'augmenter significativement la taille du réseau routier national et d'améliorer certains indicateurs»

Monsieur le ministre, le Niger est engagé depuis quelques années dans une politique hardie d'équipement du pays en routes, ponts et échangeurs voire en travaux connexes : quel est le coût de ces investissements et surtout quel est leur impact sur les échanges nationaux et internationaux du Niger voire sur le bien-être des Nigériens ?Durant les huit ans de mise en œuvre du Programme de la Renaissance Actes 1 et 2, d'importants investisse...

M. Souley Limane Korimi, directeur du Centre Culturel Oumarou Ganda : « Avec l'avènement des TICs et des réseaux sociaux…

M. Souley Limane Korimi, directeur du Centre Culturel Oumarou Ganda : « Avec l'avènement des TICs et des réseaux sociaux, les centres d'animation ne sont plus régulièrement fréquentés »

Monsieur le directeur, pouvez vous nous dire dans quel contexte culturel a été créé le Centre Culturel Oumarou Ganda (CCOG) ?A l'époque, l'Etat organisait des manifestations artistiques et culturelles, notamment le Festival National de la Jeunesse dans les départements [ndlr : les régions actuelles] pour créer un cadre d'épanouissement et de promotion du patrimoine culturel de proximité à la population en général et à la jeunesse en par...

M. Ousmane Baoua, Chef de Division à la Direction de la Météorologie : «C'est une température moyenne de 44 à 45 degrés …

M. Ousmane Baoua, Chef de Division à la Direction de la Météorologie : «C'est une température moyenne de 44 à 45 degrés Celsius que nous prévoyons sur le pays»

Depuis quelque temps on enregistre une montée progressive du thermomètre dans certaines zones de notre pays et particulièrement à Niamey. Est-ce que cette situation est normale du point de vue météorologique ?Merci de votre passage à la Direction de la Météorologie Nationale. Pour répondre directement à votre question, c'est vrai que depuis le début du mois de mars 2019, nous avons commencé à enregistrer une hausse de température. Le 31...

M. Moussa Harouna, Maire de Magaria : «Si on veut un travail de qualité au bénéfice des populations, il faut forcement r…

M. Moussa Harouna, Maire de Magaria : «Si on veut un travail de qualité au bénéfice des populations, il faut forcement relever le niveau de compétence et de formation des Maires et des administrations municipales»

Monsieur le maire, présentez nous votre commune.Magaria, qui a été érigée en commune en 1988, compte, suivant le recensement de 2012, 130.707 habitants, pour une superficie de 715 km2. La densité de la population tourne autour de 188 hbts au km2. Les principales activités sont l'agriculture et l'élevage mais aussi le commerce favorisé par notre proximité avec le Nigeria. Sur le plan position géographique, elle est limitée au nord par la...

Maman Bachir Abdou, maire de la Commune Urbaine de Mirriah : «Nous remercions le Président de la République et le Gouver…

Maman Bachir Abdou, maire de la Commune Urbaine de Mirriah : «Nous remercions le Président de la République et le Gouvernement pour avoir fait de la question du changement de comportement une priorité nationale»

M. le maire, comment se présente la commune de Mirriah ?La Commune Urbaine de Mirriah a été créée le 27 juin 1988 ; c'est une Commune qui a trente (30) ans d'existence. Pour ce qui est de la population, au dernier recensement général de la population et de l'habitat, la Commune a compté80 126 habitants. Si on travaille avec le taux d'accroissement, on peut l'estimer à 90 000 voir100 000 habitants. La commune a une superficie de 621 Km2....

M. Saley Saidou, Président du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) : «Mon ambition pour le CESOC, c'est de ren…

M. Saley Saidou, Président du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) : «Mon ambition pour le CESOC, c'est de rendre cette institution encore plus active et productive»

Monsieur le Président, la première session ordinaire du CESOC au titre de l'année 2019 a pris fin récemment à Niamey. Quelle sont les recommandations issues de cette session ?Tout d'abord je vous remercie de cette opportunité que vous m'offrez pour parler de notre institution le CESOC et de ses missions.Cela dit, pour revenir à votre question, le Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) a effectivement tenu sa première session ord...

AG/ONU

Editorial

Audiences

Dossier

Consommation des arômes et sels artificiels : Des …

Consommation des arômes et sels artificiels : Des additifs alimentaires pas toujours bénéfiques pour notre santé

Communément appelés «arôme Maggi», les exhausteurs de goût ou additifs alimentaires envahi...

jeudi 23 mai 2019

Témoignages de certaines ménagères sur l'effet des…

Témoignages de certaines ménagères sur l'effet des arômes industriels ou « bouillon » sur la santé

Les arômes importés constituent un problème sanitaire important. En effet, il n'est pas ra...

jeudi 23 mai 2019

Le coût du hadj 2019 : Le pèlerinage aux lieux sai…

Le coût du hadj 2019 : Le pèlerinage aux lieux saints de l'Islam, de plus en plus un fardeau pour les fidèles

« L'Etat n'invente pas le prix du Hadj mais étudie toutes les dépenses par rubrique, fait ...

jeudi 16 mai 2019

L'air du temps

Et bientôt la frénésie des préparatifs de la fête

Et bientôt la frénésie des préparatifs de la fête

Jour ''J'' moins 28 ; - 27 ;... -11 ; -10 ; -9, etc. Le compte à rebours est en marche, no...

jeudi 23 mai 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.