Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

S.E.M. Garba Agada, Consul Général du Niger au Soudan: « Le pèlerinage par voie terrestre et les relations familiales ont renforcé et consolidé les relations entre le Niger et le Soudan »



invitMonsieur le Consul Général, présentez-nous ce poste consulaire que vous avez l'honneur de diriger ?
Merci de nous avoir donné l'occasion de parler succinctement du Consulat Général du Niger au Soudan. La représentation du Niger au Soudan date de 1969. Nous sommes l'une des plus anciennes représentations des pays étrangers au Soudan. Outre les fonctions classiques d'une représentation à l'étranger à savoir,
0représenter, défendre, communiquer et promouvoir les relations économiques et culturelles entre le Soudan et le Niger, le Consulat Général du Niger au Soudan a particulièrement géré le flux migratoire des Nigériens se rendant au Hadj, aux lieux saints (Mecque et Médine) par voie terrestre.
Il y avait eu des facilités à partir du Soudan pour obtenir le visa pour aller en Arabie Saoudite effectuer le pèlerinage. Aujourd'hui avec les bouleversements qu'a connus le monde, les lois saoudiennes exigent que tout ressortissant d'un pays étranger doit retourner dans son pays pour être pris en compte dans le quota des pèlerins déterminé pour son pays. Il y a quelques exceptions pour les diplomates en poste et certains détenteurs de passeport de service.
Aujourd'hui, les activités liées au pèlerinage ont cessé au consulat et les agents qui les organisent ont abandonné. Mais il y'a des passeurs qui arnaquent les potentiels pèlerins en leur proposant la traversée de la Mer Rouge par des petites embarcations à moteur avec tous les risques possibles.

Le Soudan et le Niger entretiennent des relations liées à l'histoire et à la religion, combien de Nigériens on a au Soudan? Et comment se comportent-ils ?
Le pèlerinage par voie terrestre et les relations familiales ont renforcé et consolidé les relations entre le Niger et le Soudan. Lorsque vous êtes à Niamey et particulièrement au Ministère des Affaires Etrangères, on vous avance qu'il y a trois (03) millions de nigériens au soudan. On oublie que plus de 2.500.000 sont naturalisés soudanais. Par exemple, au tout dernier recensement en 2016 à l'occasion des élections présidentielles et législatives, nous avions enregistré 3.111 personnes. Pour trouver ces résultats, il a fallu une campagne intense de sensibilisation.
Au Soudan, les autorités sont souples à l'endroit des étrangers en général et en particulier à l'égard des Nigériens. Les Nigériens sont chez eux au Soudan de Genaina à Port Soudan.
La diaspora nigérienne à travers le monde a bonne presse. C'est le cas au Soudan où nous pouvons dire que presque tous les Nigériens ont des parents. Les relations sont fortes. Ces mouvements migratoires vers les lieux saints remontent à plus de 200 ans. C'est pourquoi, il est établi un principe selon lequel tout pèlerin potentiel ne pourra être inquiété par les services des migrations au soudan. SEM Omar Hassane Ahmad Al Bachir l'a rappelé en avril 2016 lors d'une tournée en profondeur dans le Darfour. Toutefois, il faut observer et respecter les lois et règlements du Soudan. Nous ne cessons de le répéter et de le conseiller à nos compatriotes.

Dans le cadre la Communauté des Etats Sahélo-Sahariens (CEN-SAD), le Niger avait signé un certain nombre de résolutions dont celle relative à la levée de visa d'entrée au Niger et au soudan pour les détenteurs de passeport diplomatique ou de service, parlez nous de ce document ?
La résolution en question est celle relative à la libre circulation des personnes et des biens dans l'espace CEN-SAD. Elle date du 20 août 2000 et signée par huit (08) pays à Asmara en Erythrée. Les signataires sont le Burkina Faso, l'Erythrée, la Libye le Mali, le Niger, la République Centrafricaine, le Soudan et le Tchad. Il s'agit de la suppression de visa d'entrée pour les ressortissants de ces huit (08) pays détenteurs de passeports diplomatique ou de service. Plusieurs pays ayant participé à la réunion du Comité n'ont pas encore adopté et signé la résolution. C'est donc le lieu d'informer les ressortissants nigériens détenteurs de passeport diplomatique ou de service qu'ils pourront se rendre au Soudan sans visa d'entrée. Mais au bout de trois (03) mois il faut régulariser son séjour.
La difficulté majeure pour les nigériens est l'absence d'une représentation diplomatique du Soudan au Niger pour faciliter les procédures d'obtention de visa. Les Nigériens détenteurs de passeport ordinaires se rendent à Abuja (Nigéria) ou à Ouagadougou (Burkina Faso) pour obtenir le visa d'entrée. Mais, il faut s'en réjouir car le Président de la République, S.E M Issoufou Mahamadou, a eu les assurances de l'ouverture d'une Ambassade du Soudan au Niger de la part de son Frère et Ami SEM Omar Hassane Al Bachir lors des entretiens qu'ils ont eus le 17 octobre 2017 à Khartoum. D'autres informations font également état de la reprise des vols directs entre Khartoum-Niamey après la restructuration de Sudan Airways. Cela reste à être confirmé.

Quelles sont les activités qu'exercent les Nigériens établis au Soudan ?
A ce niveau, il faut parler de plusieurs couches de nigériens. Les familles anciennes installées il y a au moins 150 ans exercent les activités tels l'agriculture, le commerce, la police et l'armée. Ceux-ci sont les nigériens naturalisés soudanais. Il y a la Communauté estudiantine qui totalise tout au plus 160 personnes. Il y a des nigériens saisonniers qui exercent dans le petit commerce de peaux, et l'importation de certains produits en provenance du Nigeria. Ils sont peu nombreux.
Par ailleurs, il y a malheureusement un nombre important composé de femmes et d'enfants versés dans la mendicité qui est un phénomène grave interdit par les lois fédérales et dans les gouvernorats du Soudan. Cette activité à laquelle l'Etat du Niger cherche des solutions est désagréable.

Quelles sont les préoccupations essentielles des Nigériens au Soudan ?
Pour tous les migrants nigériens qui arrivent au soudan, la préoccupation essentielle est de pouvoir continuer en Arabie Saoudite effectuer le pèlerinage. Malheureusement, cette possibilité n'existe plus avec l'évolution des lois saoudiennes sur le hadj. A partir de la ville de Port-Soudan, la ville de Djeddah en Arabie Saoudite est à six (6) heures de traversée de la Mer Rouge. Mail il faut être en règle. Toutes les familles qui arrivent au soudan ont pour objectif le pèlerinage. Mais les nigériens sont mal informés. Il y a des lois et règlements à suivre. Les passeurs profitent encore de l'ignorance des potentiels candidats pour les arnaquer et disparaitre dans la nature.
Une autre préoccupation des nigériens, est le manque d'emploi. Au soudan comme partout ailleurs c'est la récession économique. Soulignons que le Soudan a souffert des 32 ans de conflit interne et dix (10) ans de sanctions économiques. Les transferts bancaires n'existent pas. L'économie est au ralenti et les populations manquent de travail. Ceux qui exercent la main d'œuvre sont mal rémunérés.
En dernière préoccupation, il y a l'organisation. La Communauté nigérienne au Soudan doit s'organiser conformément aux textes du Haut Conseil des Nigériens à l'extérieur. La première réunion de la mise en application des recommandations de la Conférence Nationale en matière de gestion de la diaspora nigérienne a eu lieu en janvier 2004. Il a fallu 2014 pour installer un embryon de bureau au Soudan. Soit un retard de 10 ans.

Réalisée par Hassane Daouda, Envoyé Spécial

L'invité de Sahel Dimanche

M. Souley Limane Korimi, directeur du Centre Culturel Oumarou Ganda : « Avec l'avènement des TICs et des réseaux sociaux…

M. Souley Limane Korimi, directeur du Centre Culturel Oumarou Ganda : « Avec l'avènement des TICs et des réseaux sociaux, les centres d'animation ne sont plus régulièrement fréquentés »

Monsieur le directeur, pouvez vous nous dire dans quel contexte culturel a été créé le Centre Culturel Oumarou Ganda (CCOG) ?A l'époque, l'Etat organisait des manifestations artistiques et culturelles, notamment le Festival National de la Jeunesse dans les départements [ndlr : les régions actuelles] pour créer un cadre d'épanouissement et de promotion du patrimoine culturel de proximité à la population en général et à la jeunesse en par...

M. Ousmane Baoua, Chef de Division à la Direction de la Météorologie : «C'est une température moyenne de 44 à 45 degrés …

M. Ousmane Baoua, Chef de Division à la Direction de la Météorologie : «C'est une température moyenne de 44 à 45 degrés Celsius que nous prévoyons sur le pays»

Depuis quelque temps on enregistre une montée progressive du thermomètre dans certaines zones de notre pays et particulièrement à Niamey. Est-ce que cette situation est normale du point de vue météorologique ?Merci de votre passage à la Direction de la Météorologie Nationale. Pour répondre directement à votre question, c'est vrai que depuis le début du mois de mars 2019, nous avons commencé à enregistrer une hausse de température. Le 31...

M. Moussa Harouna, Maire de Magaria : «Si on veut un travail de qualité au bénéfice des populations, il faut forcement r…

M. Moussa Harouna, Maire de Magaria : «Si on veut un travail de qualité au bénéfice des populations, il faut forcement relever le niveau de compétence et de formation des Maires et des administrations municipales»

Monsieur le maire, présentez nous votre commune.Magaria, qui a été érigée en commune en 1988, compte, suivant le recensement de 2012, 130.707 habitants, pour une superficie de 715 km2. La densité de la population tourne autour de 188 hbts au km2. Les principales activités sont l'agriculture et l'élevage mais aussi le commerce favorisé par notre proximité avec le Nigeria. Sur le plan position géographique, elle est limitée au nord par la...

Maman Bachir Abdou, maire de la Commune Urbaine de Mirriah : «Nous remercions le Président de la République et le Gouver…

Maman Bachir Abdou, maire de la Commune Urbaine de Mirriah : «Nous remercions le Président de la République et le Gouvernement pour avoir fait de la question du changement de comportement une priorité nationale»

M. le maire, comment se présente la commune de Mirriah ?La Commune Urbaine de Mirriah a été créée le 27 juin 1988 ; c'est une Commune qui a trente (30) ans d'existence. Pour ce qui est de la population, au dernier recensement général de la population et de l'habitat, la Commune a compté80 126 habitants. Si on travaille avec le taux d'accroissement, on peut l'estimer à 90 000 voir100 000 habitants. La commune a une superficie de 621 Km2....

M. Saley Saidou, Président du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) : «Mon ambition pour le CESOC, c'est de ren…

M. Saley Saidou, Président du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) : «Mon ambition pour le CESOC, c'est de rendre cette institution encore plus active et productive»

Monsieur le Président, la première session ordinaire du CESOC au titre de l'année 2019 a pris fin récemment à Niamey. Quelle sont les recommandations issues de cette session ?Tout d'abord je vous remercie de cette opportunité que vous m'offrez pour parler de notre institution le CESOC et de ses missions.Cela dit, pour revenir à votre question, le Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) a effectivement tenu sa première session ord...

Mme Elback Zeinabou Tari Bako, ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant : «Dans le souci de …

Mme Elback Zeinabou Tari Bako, ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant : «Dans le souci de promouvoir les droits des femmes, nous envisageons d'élaborer et de mettre en œuvre un Programme National de Promotion du leadersh

Mme la ministre, la Journée Internationale de la Femme est célébrée aujourd'hui 8 mars dans tous les pays du monde. Pouvez-vous nous faire un bref rappel historique des circonstances qui ont conduit à l'institution de cette journée ?Merci de l'opportunité que votre journal me donne pour parler de cette importante journée que le Niger, à l'instar des autres pays de la Communauté Internationale, célèbre aujourd'hui 8 mars 2019. En effet, ...

M. Youssouf Mohamed El Moctar, Secrétaire Exécutif du Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger (RECA) : «Nous…

M. Youssouf Mohamed El Moctar, Secrétaire Exécutif du Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger (RECA) : «Nous tirons un bilan positif qui a même dépassé nos attentes»

M. le Secrétaire Exécutif, la 5ème édition du Salon de l'Agriculture, de l'Hydraulique, de l'Environnement et de l'Elevage du Niger (SAHEL-Niger) a pris fin dimanche dernier à Niamey. Quel bilan pouvez-vous tirer de cette grande rencontre du monde des producteurs ?Nous tirons un bilan positif qui a même dépassé nos attentes et nos objectifs. Du 19 au 24 février 2019, le Salon sahel Niger 2019 a connu une affluence record cette année ave...

M. Sadou Seydou , Ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé : "Sous la conduite de SEM. Issoufou Mah…

M. Sadou Seydou , Ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé : "Sous la conduite de SEM. Issoufou Mahamadou, le dossier de la ZLECAf connait des avancées significatives"

Monsieur le Ministre, lors du 32ème Sommet des Chefs d'État et de Gouvernement de l'Union Africaine, le Président de la République, Chef de l'État, a présenté à ses pairs le rapport de compte rendu sur l'état d'avancement du processus de la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLECAf) qui constitue sans nul doute l'une des grandes réformes portées par cette Institution. Pouvez-vous nous rappeler les grandes articulations de ce ...

Pr. Khalid Ikhiri, président de la CNDH-Niger, président du Réseau des institutions nationales des droits humains des pa…

Pr. Khalid Ikhiri, président de la CNDH-Niger, président du Réseau des institutions nationales des droits humains des pays du G5 Sahel : «Il n'y a jamais eu de guerre propre, mais il est bien possible d'allier lutte contre l'insécurité et respect scr

Monsieur le président, la CNDH et les autres institutions nationales des pays du G5 Sahel ont mis en place récemment un Réseau dont vous êtes le président. Pouvez-vous nous faire la genèse de la création de ce réseau ?Quelques mois seulement après son installation effective en mai 2013, la CNDH-Niger avait entrepris sur fonds propres, des missions de sensibilisation et d'information, au niveau des Institutions Nationales des Droits de l...

M. Mamoudou Moctar, Président de la Délégation Spéciale de la ville de Niamey : ''Le Niger est dans cette dynamique de R…

M. Mamoudou Moctar, Président de la Délégation Spéciale de la ville de Niamey : ''Le Niger est dans cette dynamique de Renaissance Culturelle, inspirée par le Président de la République, dont la ville de Niamey doit être le moteur, la locomotive et l

      Monsieur le président de la Délégation Spéciale, pouvez-vous nous parler de vos réalisations depuis que vous êtes à la tête de la Délégation spéciale de la ville de Niamey et leurs impacts sur le quotidien des populations ?Je dois d'abord remercier l'Office National d'Edition et de Presse (ONEP), pour l'occasion qu'il me donne, encore, pour parler des travaux que nous faisons depuis notre arrivée à la tête de la ...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

Audiences

Dossier

Tresses traditionnelles nigériennes : Derrière la …

Tresses traditionnelles nigériennes : Derrière la beauté, se cache toute une symbolique

Au-delà de la beauté artistique et visuelle, la tresse symbolise une forme d'expression po...

jeudi 18 avril 2019

Tresse traditionnelle

Tresse traditionnelle

La tresse traditionnelle a longtemps été un des métiers les plus reconnus à la femme nigér...

jeudi 18 avril 2019

Santé et sécurité au travail : Peu d'importance ac…

Santé et sécurité au travail : Peu d'importance accordée à la question

La problématique traite de la protection des travailleurs contre les maladies, les acciden...

jeudi 4 avril 2019

L'air du temps

Endiguer le banditisme urbain

Endiguer le banditisme urbain

Il y a environ une semaine, la Police Nationale a une fois de plus mis hors d'état de nuir...

jeudi 18 avril 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.