Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

M. Wargo Boubacar, Secrétaire Permanent du Haut conseil pour l'investissement au Niger : "Le Niger est une terre d'opportunités et une destination privillégiée pour les investisseurs"


inviteMonsieur le secrétaire permanent, pouvez-vous nous présenter cette structure dont vous avez la charge ?
Le Haut Conseil pour l'Investissement au Niger (HCIN) est une structure créée et placée sous l'autorité directe du Président de la République et a pour rôle d'être la plateforme de dialogue public-privé en vue d'impulser les actions ayant pour finalité de promouvoir et d'assainir l'environnement des affaires et de définir les priorités du secteur privé. A ce titre, il est chargé de : fixer les orientations liées à la mise en oeuvre de la politique d'investissement privé ; suivre l'exécution de la stratégie nationale de la promotion des investissements privés ; prescrire toutes mesures nécessaires aux évolutions constatées en matière d'investissement privé et susciter les mesures incitatives cohérentes pour les investissements privés et s'assurer de leur exécution.

Quel est concrètement le travail du secrétariat permanent du Haut Conseil pour l'Investissement au Niger?
Le Secrétariat Permanent est le bras technique et administratif du Haut Conseil pour l'Investissement au Niger. Il a pour mission de : préparer les réunions, assister les départements du HCIN et assurer l'interface avec les partenaires publics et privés dans la mise en œuvre des recommandations ; dresser régulièrement un diagnostic approfondi de l'environnement des affaires dans tous ses aspects et formuler des propositions opérationnelles ; accompagner, au plan technique et financier, les administrations concernées par les réformes ; accompagner, au plan politique et administratif la réalisation des investissements, notamment ceux qui ont de volume important en termes de caractère stratégique ; faire le suivi personnalisé de l'évolution des idées et projets d'investissements ainsi que des investissements en cours ou réalisés ; suivre les engagements pris par les partenaires et les investisseurs étrangers lors des grandes rencontres internationales ; suivre tous les rapports, indices et plan d'actions visant l'amélioration du climat des affaires ; élaborer et mettre en œuvre un plan de communication efficace qui contribue à une large diffusion des acquis du Niger en matière d'amélioration du climat des affaires et qui fait la promotion de l'image de marque du Niger auprès des investisseurs ; appuyer les administrations publiques et les investisseurs privés dans les différentes étapes de préparation, d'évaluation technique et financière, d'approbation, d'attribution et de négociation des contrats de partenariat public privé ; assurer le suivi opérationnel des investissements privés au Niger ; préparer un rapport semestriel à présenter lors des sessions du Conseil et préparer un rapport mensuel à adresser au Président du Comité Interministériel.

La création du Haut Conseil pour l'investissement au Niger procède de la volonté des autorités nigériennes à s'appuyer sur cet outil dans le cadre d'un vaste programme visant la transformation du pays. Comment fonctionne le Haut Conseil pour l'Investissement qui est une innovation de l'architecture étatique au Niger ?
Le HCIN est organisé comme suit : un Conseil d'Orientation Stratégique pour l'Investissement privé (COSI) présidé par le Président de la République ; un Comité Interministériel présidé par le Premier Ministre ; un Secrétariat Permanent qui organise les activités opérationnelles et techniques. Concrètement, en fonction des thématiques à traiter, le Secrétariat Permanent organise des réunions entre le secteur public concerné par la problématique à traiter et le secteur privé. Ces réunions se déroulent dans un groupe de travail présidé par une autorité reconnue pour son expertise sur la question. Cette autorité peut être soit du secteur public ou du privé. Une fois un consensus trouvé autour de la question, le SP organise une autre réunion autour du Ministre sectoriel concerné pour qu'il s'approprie de la solution proposée et détermine son délai de mise en œuvre. Après il y a une réunion interministérielle autour du Premier Ministre pour évaluer la faisabilité politique, technique et financière de la solution. Si la solution est entérinée, alors le Comité d'Orientation Stratégique se retrouve autour du Président de la République pour apprécier et adopter définitivement la réforme proposée. A la suite, le Secrétariat Permanent se chargera du suivi de la mise en œuvre au niveau du ministère sectoriel concerné et des rapports trimestriels sont dressés pour informer le Président de la République pour l'informer de la mise en œuvre. Il faut noter que le Comité d'Orientation Stratégique est composé aussi du secteur privé que du secteur public.

De sa création à aujourd'hui, quelles sont les actions concrètes que vous avez posées dans le cadre de la promotion du secteur privé nigérien qui est incontestablement le moteur de la croissance économique de notre pays ?
Depuis sa création, le HCIN a initié plusieurs actions notamment les actions de promotions et d'orientation des investisseurs. Mais la priorité a été d'abord, de travailler sur la visibilité. C'est ainsi que nous avons organisé un « sideevent », à New York pour exposer à des investisseurs sélectionnés en fonction de leur intérêt pour le Niger, les opportunités d'investissement au Niger. Nous avons fait le même exercice à Ankara, à Toronto et tout récemment à Beijing. Ces types de manifestations vont se produire à Johannesburg et dans d'autres capitales pour exposer au monde entier que le Niger est une terre d'opportunités et une destination privilégiée pour les investisseurs. Nous étions présents au dernier CEO forum d'Abidjan où nous avons présenté devant plus de 20 investisseurs les projets prioritaires du Niger. Nous serons présents au prochain à Kigali avec une journée dédiée au Niger.
Le HCIN a aussi à son actif l'organisation de plusieurs événements de matchmaking entre les investisseurs étrangers et hommes d'affaires du Niger notamment la rencontre avec les investisseurs de l'Union Européenne, les investisseurs indonésiens, l'African Trade Insurance. Très prochainement, nous organiserons, une mission d'AFRIEXIM Bank pour venir exposer ses instruments et mécanismes d'intervention pour aboutir à la première intervention de cette banque au Niger.
Le HCIN a pris une part active dans l'organisation de la conférence de la renaissance sur le Plan de Développement Economique et Social et l'élaboration de la feuille de route du secteur privé. Il jouera un rôle actif dans sa mise en œuvre.

Vous avez certainement besoin d'inciter aussi bien les investisseurs nationaux qu'internationaux à travers un cadre réglementaire et institutionnel adéquat. Qu'est-ce qui a été fait dans ce sens pour attirer les investisseurs à venir au Niger ?
Pour attirer le maximum d'investisseurs, le HCIN a initié la création de l'Agence Nigérienne de Promotion des Investissements et des Projets Stratégiques qui jouera le rôle de guichet unique pour ce qui tourne autour de la question de l'attraction, de la facilitation et de la promotion des investissements privés en dehors des activités de création des entreprises qui sont dévolues à la maison de l'entreprise. L'autre action majeure c'est la réforme du cadre des PPP pour lui donner plus de crédibilité, d'expertise et de réactivité dans la prise en charge des sollicitations des investisseurs.

Quels sont vos rapports avec la chambre de commerce qui est le pivot central de la promotion du secteur privé au Niger ?
La chambre du commerce en tant qu'organisation d'encadrement du secteur privé est un acteur essentiel dans l'écosystème de la promotion et du développement du secteur privé. En ce sens, nous développons une synergie positive et cohérente dans nos approches et collaborations. Nous cherchons à chaque fois d'avoir les mêmes points de vue sur toutes les réformes qui concernent le secteur. Tel a été le cas pour la création de l'Agence Nigérienne de Promotion des Investissements et des Projets Stratégiques. Nous travaillons ensemble sur la charte des Petites et Moyennes Entreprises (PME), sur la stratégie de développement du secteur privé ainsi que sur le small business etc.

Réalisée par Hassane Daouda(onep)
26/10/18

L'invité de Sahel Dimanche

Commandant Souleymane Eddiguini, Directeur départemental de l'Environnement Doungass : "On n'a plus la grande faune…

Commandant Souleymane Eddiguini, Directeur départemental de l'Environnement Doungass : "On n'a plus la grande faune ; on n'a que des reptiles et des oiseaux"

Monsieur le Directeur comment se présente votre mission de gestion et de sauvegarde de l'Environnement dans le jeune département de Doungass ?La mission de la Direction Départementale de l'Environnement est la protection, la restauration de l'environnement. En gros, la gestion des ressources forestières et fauniques. Dans la gestion durable des forêts nous conduisons la gestion de l'exploitation des forêts qui est la ressource la plus i...

M. Adamou Imirane Maïga, Commissaire à l'Organisation des Grands Evènements (COGE), : « Zinder Saboua restera à jamais g…

M. Adamou Imirane Maïga, Commissaire à l'Organisation des Grands Evènements (COGE), : « Zinder Saboua restera à jamais gravée dans la mémoire des Damagarawas en particulier et des Nigériens en général »

Le Commissaire à l'Organisation des Grands Evènements (COGE), Monsieur Adamou Imirane Maïga, a été l'un des acteurs déterminants de l'organisation et du succès des festivités entrant dans le cadre de la célébration du 60ème anniversaire de la proclamation de la République, connue sous le nom de Zinder Saboua. Il était sur plusieurs registres événementiels : cérémonies d'ouverture, méga spectacle son et lumière, régie son et lumière, gra...

M. Mahaman Laouan Gaya, Secrétaire Général de l'Organisation des Producteurs de Pétrole Africains (APPO) : "Nous av…

M. Mahaman Laouan Gaya, Secrétaire Général de l'Organisation des Producteurs de Pétrole Africains (APPO) : "Nous avons besoin d'un nouveau départ"

Monsieur le Secrétaire Général, Présentez à nos lecteurs l'organisation dont vous êtes le premier responsable.Il faut d'abord préciser que l'ancienne Association des Producteurs de Pétrole Africains (APPA), aujourd'hui APPO est une organisation intergouvernementale africaine créée le 27 Janvier 1987 à Lagos au Nigeria, pour servir de plateforme de coopération et d'harmonisation des efforts, de collaboration, de partage des connaissances...

M. Moussa Sayabou, préfet du Département de Kantché : "Les communes les plus touchées par le phénomène de migration…

M. Moussa Sayabou, préfet du Département de Kantché : "Les communes les plus touchées par le phénomène de migration sont celles qui maquent suffisamment de terres irrigables"

M. Le préfet, le département que vous dirigez ?Merci de l'opportunité que vous nous offrez afin de nous exprimer à travers les colonnes de votre journal. Le département de Kantché est situé dans la partie sud de la région de Zinder. Il couvre une superficie de 2.381 km2 et compte neuf communes à savoir les communes de Matameye, Kantché, Daouché, Doungou, Dan Barto, Ichirnawa, Kourni, Tsaouni et Yaouri. Concernant la chefferie traditionn...

Interview de M. Issa Moussa, Gouverneur de la Région de Zinder : « Je suis totalement satisfait des travaux exécutés ; n…

Interview de M. Issa Moussa, Gouverneur de la Région de Zinder : « Je suis totalement satisfait des travaux exécutés ; nous tiendrons le délai tel qu'il a été prévu, et la fête sera très belle »

Monsieur le Gouverneur, Zinder accueille cette année la fête tournante du 18 décembre avec en toile de fond l'exécution du programme « Zinder Saboua ». Quel sentiment vous anime à la veille de la tenue de ce grand événement national et comment le préparez-vous?Je vous remercie de m'avoir donné la parole pour me prononcer sur ce que nous sommes en train de faire dans le cadre de l'organisation de la fête tournante que nous avons appelée ...

La cinéaste Aïcha Macky : Nos sociétés sont porteuses de vices qu'il faut combattre avec la caméra"

La cinéaste Aïcha Macky : Nos sociétés sont porteuses de vices qu'il faut combattre avec la caméra"

Depuis plusieurs années, à force de travail et d'abnégation, elle fait rayonner le cinéma nigérien à l'international. On retrouve toujours ses productions avec autant de perfectionnisme et de bonheur sur les écrans. Elle, c'est Aïcha Macky ; née en 1982 à Zinder, cette jeune femme peut sembler aujourd'hui avoir beaucoup gagné. Plusieurs distinctions et récompenses et sans doute, sûrement encore plusieurs années de succès au compteur de ...

Le président de la Commission des Finances et du Budget de l'Assemblée Nationale : «C'est la preuve, s'il en faut, de la…

Le président de la Commission des Finances et du Budget de l'Assemblée Nationale : «C'est la preuve, s'il en faut, de la transparence qui caractérise la gouvernance financière dans notre pays», déclare le député Adamou Namata

Monsieur le président, les 21 et 22 novembre derniers se sont tenus à Niamey les travaux de la 8ème Assemblée Générale de l'Association des Institutions Supérieures de Contrôle ayant en Commun l'Usage du Français (AISCCUF). Quelle importance revêt à vos yeux une telle rencontre pour nos Etats qui s'échinent à instaurer en leur sein les mécanismes de la bonne gouvernance en matière de gestion des finances publiques ?Dans tous les pays me...

Madame Amina Moumouni, Ministre de l'Energie : «Avec l'intégration de la centrale solaire de Malbaza au réseau de la NIG…

Madame Amina Moumouni, Ministre de l'Energie : «Avec l'intégration de la centrale solaire de Malbaza au réseau de la NIGELEC, le Niger inaugure l'introduction dans son mix énergétique de la production solaire»

Madame la Ministre, votre département ministériel s'apprête à accueillir l'inauguration de la première centrale solaire photovoltaïque de 7 MW à Malbaza, le dimanche 24 novembre prochain. Quelle est selon vous l'importance de cet événement pour notre pays ?Je vous remercie de me donner l'occasion de parler de la centrale solaire photovoltaïque de 7 MW de Malbaza. Comme vous le faites remarquer cette centrale est d'abord la première inst...

Le Directeur Général de l'ANVD : «Le Prix international Awards in Excellence and Quality dans la catégorie OR que l'ANVD…

Le Directeur Général de l'ANVD : «Le Prix international Awards in Excellence and Quality dans la catégorie OR que l'ANVD a obtenu est la reconnaissance des efforts que déploie notre Agence», affirme M. Hassane Hamidine

Monsieur le Directeur Général, l'ANVD a été distinguée, en septembre dernier, du prestigieux prix Awards en Excellence et Qualité, lors du 32ème congrès International de la Qualité tenu à Francfort, en Allemagne. Qu'est-ce qui justifie une telle distinction de portée internationale ?Merci beaucoup pour l'opportunité que vous me donnez de parler de notre Agence et de ses activités. Effectivement, l'Agence Nigérienne de Volontariat pour l...

Monsieur Abdoulaye Coulibaly, président du Comité technique national Télévision Numérique Terrestre (TNT) : «La TNT va r…

Monsieur Abdoulaye Coulibaly, président du Comité technique national Télévision Numérique Terrestre (TNT) : «La TNT va renforcer la visibilité du Niger à l'international et cadre parfaitement avec le PDES 2017-2021»

Monsieur le président du Comité Technique National TNT, le Conseil des Ministres tenu vendredi dernier a entendu une Communication conjointe de Monsieur le Ministre de la Communication, M. Habi Mahamadou Salissou et de son homologue en charge de l'Economie Numérique, M. Sani Maigochi, sur le processus de basculement vers la TNT. Où en est-on aujourd'hui?Merci. Disons que le processus a bien avancé, particulièrement ces derniers mois, et...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

Audiences

Dossier

Tillabéri, la capitale du fleuve : Terre propice a…

Tillabéri, la capitale du fleuve : Terre propice aux cultures de contre saison et au pâturage

La région de Tillabéri compte 31 aménagements hydro agricoles dont 30 pour la production d...

vendredi 11 janvier 2019

Au bord du Djoliba : Les riverains menacés par la …

Au bord du Djoliba : Les riverains menacés par la crue

De l'autre côté de la rive, qui sert comme une sorte de gare fluviale reliant les localité...

vendredi 11 janvier 2019

La gomme arabique du Niger : Vers la relance de la…

La gomme arabique du Niger : Vers la relance de la filière

La filière de la gomme arabique a connu dans les années 60 et ce jusqu'en 1980, un essor s...

jeudi 10 janvier 2019

L'air du temps

Notre identité, nos valeurs ancestrales

Notre identité, nos valeurs ancestrales

«Un peuple sans culture est un peuple sans âme », disait l'écrivain nigérian Anthony Biako...

vendredi 11 janvier 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.