Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

M. Najim Elhadj Mohamed, Secrétaire Exécutif SDS Sahel-Niger, également Secrétaire permanent du Groupe G5 du Sahel : «Par la création du G5 du Sahel, nos Chefs d'Etat réaffirment la priorité qu'ils accordent à la sécurité et au développement de la ré

M. Najim Elhadj Mohamed M. Najim Elhadj Mohamed

Notre compatriote, M. Najim Elhadj Mohamed, Secrétariat Exécutif de la Stratégie pour le Développement et la Sécurité des Zones Sahélo-sahariennes (SDS Sahel-Niger), a été élu au poste du Secrétaire permanent du Groupe G5 du Sahel. L'intéressé qui est un cadre supérieur du Ministère du Plan du Niger, jouit d'une trentaine d'années d'expérience dans l'administration publique axée sur la planification du développement économique et social en général, et la sécurité et le développement en particulier, avec une bonne maîtrise des politiques et stratégies nationales, régionales et internationales de développement. Il a occupé plusieurs postes de responsabilité dans l'administration nigérienne. Dans l'interview qui suit, M. Najim Elhadj Mohamed nous parle de la SDS Sahel-Niger, des activités du G5 du Sahel, ainsi que de sa récente mission au siège de l'organisme, à Nouakchott, en République Islamique de Mauritanie.
Le Groupe des 5 du Sahel, appelé aussi le G5 du Sahel, est en train de prendre forme avec l'installation progressive de la structure. Qu'est-ce qui a motivé sa création ?
Le Groupe des 5 du Sahel, à savoir le Burkina, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad, a vu le jour à Nouakchott le 16 février 2014. La naissance du G5 du Sahel découle de la volonté manifeste de nos chefs d'Etat de prendre en mains la destinée de notre espace au vu de l'émergence d'une multitude d'initiatives en faveur du Sahel. C'est une question de responsabilisation, de leadership et d'appropriation des actions de paix, de sécurité et de développement fondées sur des liens séculaires et multiformes qui unissent les peuples du Sahel.
C'est, persuadé de l'interdépendance des défis de la Sécurité et du Développement, et déterminés à conjuguer leurs efforts en vue de faire du Sahel un espace de paix, de prospérité et de concorde en considérant les défis auxquels fait face la région, notamment la paix et la sécurité; le besoin d'institutions démocratiques stables et pérennes avec une forte implication des populations; la nécessité de promouvoir les zones les moins développées; le déficit en infrastructures et services de base (transport, énergie, hydraulique et télécommunications); la sécurité alimentaire et le pastoralisme; le développement humain (démographie, santé, éducation, formation technique et professionnelle); les changements climatiques et la gestion de l'eau ; convaincus que seule une action commune de nos pays est à même de relever ces défis et que l'intégration régionale et la solidarité entre Etats sont les préalables indispensables pour l'optimisation de l'exploitation de nos potentialités et le renforcement de notre résilience; que nos Chefs d'Etat réaffirment la priorité qu'ils accordent à la sécurité et au développement de la région et réitèrent leur plein engagement à promouvoir la démocratie, les droits de l'Homme et la bonne gouvernance.


C'est au vu de ce qui précède que les Chefs d'Etat avaient décidé de la création d'un cadre institutionnel de coordination et de suivi de la coopération régionale dénommé G5 Sahel avec la mise en place d'un Secrétariat Permanent chargé de la coordination technique dont l'animation sera confiée au Niger et dont la Mauritanie abritera le siège.

Le poste de secrétaire permanent est revenu au Niger et c'est vous qui êtes nommé à ce poste. Qu'est-ce qui vous anime après cette distinction ?
Vous me permettrez avant tout de remercier très sincèrement SE. Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l'Etat, qui a bien voulu placer sa confiance en ma modeste personne pour occuper ce poste, et de réitérer toute ma reconnaissance à SEM. Brigi Rafini, Premier ministre, Chef du Gouvernement, pour l'honneur qu'il m'a fait en tant que Secrétaire exécutif et Conseiller principal en son cabinet.
C'est un sentiment de satisfaction et de reconnaissance pour mon pays et ses dirigeants qui ont eu la clairvoyante vision de doter le Niger d'une Stratégie pour le Développement et la Sécurité des zones sahélo-sahariennes qui fait école dans la sous-région et au-delà. Cette stratégie, comme vous le savez, découle du programme de la Renaissance du Niger, de la Déclaration de Politique Générale du Gouvernement, et est prise en compte dans le PDES 2012-2015.
C'est le lieu aussi de remercier l'ensemble de mes collègues et tous les cadres dévoués qui ont contribué à la concrétisation de cet important processus qui a permis de créer le G5 du Sahel. Je prie Allah le Tout Puissant pour qu'Il m'assiste afin que je puisse répondre efficacement à cette attente en concrétisant les nobles objectifs assignés à notre organisme commun, au bonheur de l'ensemble des populations sahéliennes, et en honorant, aujourd'hui, demain et toujours, le Niger et son peuple en toutes circonstances et en tous lieux.
Depuis la création du Groupe G5 par les Chefs d'Etat, pouvez-vous nous dire concrètement ce qui a été fait?
Effectivement, il est important de préciser que le G5 du Sahel a vu le jour, mais n'a pas été encore baptisé. Il le sera lors du prochain sommet des Chefs d'Etat qui approuvera la convention de sa création et les autres textes statutaires. Cependant, depuis sa création, le G 5 Sahel a tenu plusieurs rencontres dont celles des experts et des ministres à Niamey au Niger, du 18 au 20 février 2014, et du 2 au 6 juin 2014.
Ces rencontres ont permis d'élaborer les projets de textes constitutifs du G 5 Sahel, la convention de création de l'organisme, le budget de fonctionnement et d'installation pour 2015 du Secrétariat Permanent, et le programme prioritaire d'investissement, et un portefeuille de projets structurants accordant une large priorité à la sécurité, à l'ancrage de la démocratie et de la participation des populations à la promotion des zones les moins développées, aux infrastructures (transport, énergie, télécommunications et hydraulique), à la sécurité alimentaire et au pastoralisme, au développement humain (démographie, santé, éducation, formation technique et professionnelle), à l'adaptation aux changements climatiques et à la gestion de l'eau.
Le PIP du G 5 Sahel, d'un montant de plus de 7 200 milliards de FCFA pour une première phase de 5 ans, comprend des projets structurants dans les secteurs de la sécurité des personnes et des biens, des infrastructures, de la résilience et de la gouvernance.
Il faut saluer la tenue de deux importantes réunions des ministres en charge du développement des pays membres du G5 Sahel, toutes les deux organisées à l'initiative du ministre d'Etat, ministre du Plan, de l'Aménagement du Territoire et du Développement Communautaire, M. Amadou Boubacar Cissé assurant la tutelle du G 5 Sahel pour le Niger, la première en marge des réunions du Caucus Africain, le 03 septembre 2014 à Khartoum, au Soudan, et la seconde en marge des réunions annuelles des Assemblées Générales de la Banque Mondiale et du Fonds Monétaire International, le 09 octobre 2014 à Washington, aux Etats–Unis.
Ces rencontres ont permis d'avancer substantiellement sur le dossier grâce à la clairvoyance et au dynamisme de Monsieur le ministre d'Etat, ministre du Plan, qui a su impulser le souffle nécessaire à la détermination d'une feuille de route et à sa mise en œuvre. C'est le lieu de lui rendre un hommage mérité.
Que faut-il retenir de votre récente mission au siège de l'organisme à Nouakchott en République Islamique de Mauritanie ?
Cette mission, qui s'est déroulée du 27 au 31 octobre 2014, a consisté à prendre contact avec les autorités mauritaniennes, à tenir des séances de travail, à accorder une série d'audiences, et à organiser des rencontres avec les représentants résidents des principaux partenaires. J'ai été honoré d'être reçu par le Président de la République, SEM Mohamed Ould Abdel AZIZ, avec qui j'ai évoqué l'état d'avancement du processus de l'installation du secrétariat permanent, et que j'ai remercié pour la disponibilité et toutes les facilités que son pays accorde à cette dynamique, et pour avoir reçu de lui des conseils avisés pour la circonstance.
Avec le Premier ministre, les mêmes sujets ont été évoqués ; ce dernier a par ailleurs souhaité voir le projet de création d'une compagnie aérienne entre le Mali, la Mauritanie et le Niger, s'élargir au Burkina et au Tchad, et pris en compte par le G 5 Sahel.
Il est à noter que sur instructions du Président de la République Islamique de Mauritanie, président du G5 Sahel, à titre exceptionnel, un compte a été ouvert au trésor public et a été alimenté par la première tranche du versement de la contribution de la Mauritanie afin de permettre l'installation et le fonctionnement du Secrétariat Permanent. Concernant l'accord de siège entre la République Islamique de Mauritanie et le Secrétariat Permanent du G 5 Sahel, une solution idoine sera trouvée dans les meilleurs délais, bien que la convention de création du G 5 Sahel n'ait pas été adoptée par les Etats membres pour permettre une bonne installation et un bon fonctionnement de l'organisme dans son pays d'accueil.
Par la suite, j'ai mis à profit cette mission pour rencontrer les représentants des partenaires de coopération résidants. C'est ainsi que j'ai eu des séances de travail avec la Délégation de l'Union Européenne, la Banque Mondiale, la BAD, la coordination du Système des Nations-Unies et l'Agence Française de Développement.
Tous ces partenaires ont vivement salué l'installation du Secrétariat Permanent et se sont dit disponibles à collaborer dans les domaines de compétences partagées avec le G5 Sahel, dans un souci de complémentarité et de synergie. Cette disponibilité des partenaires s'est poursuivie par la séance de travail que je viens d'avoir avec SEM Michel REVEYRAND- de MENTHON, ambassadeur, représentant spécial de l'Union Européenne pour le Sahel, avec qui j'ai évoqué la coopération entre la Commission de l'Union Européenne et le G 5 Sahel.

Seyni Seidou Zakaria

L'invité de Sahel Dimanche

M. Saidou Halidou, Directeur Général de la Décentralisation et des Collectivités Territoriales : «Les élus doivent créer…

M. Saidou Halidou, Directeur Général de la Décentralisation et des Collectivités Territoriales : «Les élus doivent créer les conditions d'une meilleure gouvernance locale, plus transparente et plus inclusive qui place l'intérêt des citoyens au cœur d

Le 6 septembre dernier, s'est tenue à Niamey, la cérémonie de notification des actes de transfert de compétences et de ressources de l'Etat aux collectivités territoriales. Quelle est la signification d'une telle cérémonie pour les acteurs de la décentralisation ?La cérémonie intervenue le 6 septembre 2017 sous le Haut patronage de Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, est l'aboutissement d'un long processus...

Monsieur Issa DJIBO, Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique : "Le Compte Unique s'inscrit dans …

Monsieur Issa DJIBO, Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique : "Le Compte Unique s'inscrit dans le cadre d'un ensemble de réformes mises en place pour améliorer les services rendus par l'Etat"

Monsieur le Directeur Général, après quelque 8 mois passés à la tête de la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique, pouvez-vous nous dire succinctement comment se porte cette importante institution ?Merci de me poser cette question qui permet de mieux apprécier la situation actuelle de la DGT/CP. Il importe, en effet, de rappeler qu'à notre prise de fonction, la situation de la DGT/CP se caractérisait par une lenteur...

Mme Habibatou Moussa Hassane présidente de la Fédération Nigérienne de Handball : «La nouvelle équipe dirigeante se prop…

Mme Habibatou Moussa Hassane présidente de la Fédération Nigérienne de Handball : «La nouvelle équipe dirigeante se propose à travers cet ambitieux programme de donner une nouvelle vision au handball nigérien à tous les niveaux»

Mme la présidente, vous êtes la seule femme qui dirige une fédération sportive au Niger. Pouvez-vous nous faire la rétrospective de votre élection à la tête de cette fédération ?Je vous remercie très sincèrement pour cette opportunité que vous m'offrez pour m'exprimer à travers les colonnes de votre journal SahelDimanche que je lis d'ailleurs régulièrement.C'est vrai qu'une femme à la tête d'une fédération sportive au Niger n'est pas ch...

Mme Bety Aichatou Habibou Oumani, présidente de l'association Matan Tahoua Sakola : «Qui veut accueillir un étranger doi…

Mme Bety Aichatou Habibou Oumani, présidente de l'association Matan Tahoua Sakola : «Qui veut accueillir un étranger doit avoir un environnement propre et les femmes se mobilisent pour cela»

Mme la présidente, dans le cadre de l'organisation de la fête tournante du 18 décembre, la Région de Tahoua a été choisie pour abriter la fête de Tahoua Sakola. Vous avez été désignée à la tête de l'organisation dénommée Matan Tahoua Sakola. Quel est le but de cette organisation et pourquoi cette cérémonie de plantation d'arbres aujourd'hui au sein de la grande mosquée de Tahoua ?Je vous remercie de cette opportunité que vous nous donne...

Monsieur Guimba-Saidou, Directeur Général de l'Agence Nationale pour la Société de l'Information (ANSI):«L'ANSI a pour m…

Monsieur Guimba-Saidou, Directeur Général de l'Agence Nationale pour la Société de l'Information (ANSI):«L'ANSI a pour mission de conduire la transformation de la société nigérienne en une société digitale/numérique, afin d'accélérer notre marche ver

Monsieur le Directeur Général, lors du Conseil des ministres du 10 juillet dernier, le Haut-commissariat aux NTICs a été érigé en Agence Nationale pour la Société de l'Information (ANSI). Pouvez-vous nous donner les raisons de cette réorientation dans le domaine des NTICs au Niger?Les Technologies de l'Information et de la Communication (TIC) jouent un rôle de plus en plus important dans la vie socio-économique, et particulièrement dans...

Ancienne gloire : M. Abdou Djibo, champion de cyclisme : «Pour réaliser de grands succès dans le sport, il faut d'abord …

Ancienne gloire : M. Abdou Djibo, champion de cyclisme : «Pour réaliser de grands succès dans le sport, il faut d'abord avoir l'amour de son pays, il faut être jaloux de l'image de son pays et tâcher de l'honorer, avec la rage de vaincre au cœur»

Qui est Abdou Djibo ?Je suis un ancien cycliste Nigérien, et je suis né vers 1957 à Talladjé Ko-bontafa. Mais je suis du quartier Saga. Nos parents possèdent des champs dans toute cette zone et chaque année, ils quittent Saga pour aller cultiver leurs champs. Au fil du temps, ils ont fini par s'installerlà-bas.Comment êtes-vous arrivés au cyclisme, je vais parler de vos premiers pas dans la ''petite reine'' ?Je me souviens bien qu'à l'é...

Interview de M. Almoustapha Garba, ministre de l'Environnement et du Développement Durable : «Dans plusieurs localités d…

Interview de M. Almoustapha Garba, ministre de l'Environnement et du Développement Durable : «Dans plusieurs localités de notre pays les producteurs ont adopté des nouvelles stratégies de conservation de la fertilité des sols en intégrant l'arbre dan

Monsieur le Ministre, notre pays, célèbre le 03 Août 2017, le 57ème anniversaire de son accession à l'indépendance, une commémoration essentiellement marquée par les festivités de la Fête Nationale de l'Arbre (FNA). Quelles sont les activités inscrites au programme de cette édition 2017 ?Je vous remercie de cette opportunité que vous m'offrez de m'adresser à nos compatriotes à l'occasion de la 42ème édition de la Fête Nationale de l'Arb...

M. Babio El-kir Moudachirou, Conseiller Technique au Tourisme et à l'Hôtellerie du ministre béninois du Tourisme et de l…

M. Babio El-kir Moudachirou, Conseiller Technique au Tourisme et à l'Hôtellerie du ministre béninois du Tourisme et de la Culture : « Il faut tirer grand profit du secteur et générer des devises et des richesses pour nos communautés et nos budgets na

Monsieur le Conseiller Technique, vous êtes au Niger dans le cadre d'un séminaire de formation des acteurs du tourisme et de l'environnement, une initiative de l'Organisation Mondiale du Tourisme (OMT). Quelle appréciation faites-vous de cette initiative ?Merci bien pour l'opportunité que vous nous donnez de réagir sur ce projet. Au moment où on concluait ce projet entre les deux pays et l'OMT en Avril dernier à Addis-Abeba, nous n'étio...

M. Assadeck Mohamed, Assistant Technique National du Programme de Développement de l'Agriculture Familiale (ProDAF) : …

M. Assadeck Mohamed, Assistant Technique National du Programme de Développement de l'Agriculture Familiale (ProDAF) : "Notre vision au ProDAF, est de faire émerger des Pôles de Développement Economiques (PDE) »

Le ProDAF a été mis en vigueur en septembre 2015, pouvez-vous d'abord nous rappeler la vision de votre programme ?Merci de l'opportunité que vous m'offrez pour présenter le ProDAF. En effet, la vision du ProDAF est de faire émerger des Pôles de Développement Economiques (PDE) à travers lesquels les producteurs ruraux soutenus par leurs organisations et les collectivités locales s'organisent, aménagent et exploitent de manière rationnell...

M. Abdou Harouna, Directeur général de NIGER TELECOMS : « Nous avons pour ambition de démystifier les produits et servic…

M. Abdou Harouna, Directeur général de NIGER TELECOMS : « Nous avons pour ambition de démystifier les produits et services de télécommunication au Niger tout en garantissant la disponibilité, la qualité et les meilleurs tarifs à tous »

M. Abdou Harouna, 49 ans, marié et père de cinq enfants, tout nouveau directeur général de NIGER TELECOMS, a la lourde responsabilité de gérer cette entité. Avec plus de 19 ans d'expérience dans divers postes à responsabilités techniques et managériales aux USA, au Moyen-Orient et en Afrique, le nouveau patron de Niger Télécoms dispose de nombreux atouts, ainsi que d'une large connaissance en Lean Enterprise et en concepts de Six-Sigma,...

AG/ONU

Editorial

Audiences

Dossier

A la découverte du village de Tapoa : Un village t…

A la découverte du village de Tapoa : Un village touristique riche de sa biodiversité

Jadis un petit village habité par les gourmantchés, Tapoa est aujourd'hui un camp forestie...

vendredi 11 août 2017

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune…

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune Rurale de Tamou : Un carrefour de brassage entre plusieurs ethnies et peuples de différents pays

Situé à environ 15 km du chef-lieu de la Commune rurale de Tamou, département de Say, le v...

vendredi 11 août 2017

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les f…

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les femmes développent l'industrie du ''tigadigué''

Pâte d'arachide, le tigadégué est beaucoup utilisé dans la cuisine au Niger, particulièrem...

vendredi 28 juillet 2017

L'air du temps

Exit la ''Pilule'' et le chicha, vive le wifi-club !

Exit la ''Pilule'' et le chicha, vive le wifi-club !

Exit les escapades démentielles à la ''Pilule'' et les virées dans les lieux vaporeux des ...

vendredi 15 septembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.