Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

M. Abdoulaye Assane, président de la Fédération Nigérienne des Luttes (FENILUTTES) : ''Nous remercions le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM Issoufou Mahamadou pour avoir permis la réalisation de toutes ces infrastructures de l'arène Sal

M. Abdoulaye Assane M. Abdoulaye Assane

Monsieur le président, Agadez abritera en mars prochain le championnat du Sabre National de lutte traditionnelle. Comment se prépare l'organisation de cette grande compétition au niveau de la Fédération Nigérienne des Luttes ?

Vous savez, ce n'est pas la FENILUTTES qui organise le Sabre National. La FENILUTTES appuie de façon technique le ministère en charge des sports. Le ministre de la Jeunesse et des Sports a officiellement annoncé la tenue de cette compétition du 13 au 22 mars prochain à Agadez. Donc le ministère est en plein préparatif de cette 37ème édition du Sabre National. Comme vous le savez nous revenons de Zinder où nous avions tenu les phases finales de la 3ème édition de la coupe Balla Harouna avec beaucoup de succès. Issaka Issaka de Dosso a remporté ce tournoi en battant en finale Yacouba Adamou de Niamey. Incha Allah la 4ème édition aura lieu à Maradi.
A l'occasion de la tenue du dernier championnat du Sabre National, il y a eu quelques remous au niveau de certaines ligues régionales. Est-ce que vous avez pu aplanir ces divergences pour éviter la situation vécue à Diffa?
Comme je le disais tantôt, notre participation à l'organisation du championnat du Sabre National est d'un point de vue technique. C'est le ministère en charge des sports qui est sensé régler ces problèmes, s'ils existent réellement. Le bilan de cette 36ème édition nous permettra de voir ce qui a marché, ce qui n'a pas marché, et ce qu'il faut améliorer pour la 37ème édition. Mais une chose est sûre, parmi les 19 lutteurs recalés à Diffa, 4 avaient présenté des certificats de nationalité. Moi j'avais demandé depuis Diffa, à la région de Dosso de faire authentifier le certificat de nationalité de Issaka Issaka à travers une enquête que la Gendarmerie pourrait diligenter. Je crois qu'ils ont fait ça. Aujourd'hui nous avons reçu le résultat de l'enquête. J'ai aussi effectué une mission à Maradi, comme les trois lutteurs de Maradi, Oumarou Bindigaou, Tassiou Ibrahim et Moussa Abdoulaye, ont présenté des certificats de nationalité qui ont été contestés. Moi, je dis qu'en tant que président de Fédération, je ne peux pas contester un papier qu'une autorité a signé. Nous avions accepté à l'époque, mais selon moi cela n'était pas juste. Pour qualifier un lutteur il ya des papiers qu'on demande. Nous avions demandé aussi à la région de Maradi de faire authentifier le certificat de nationalité de ses trois lutteurs. Si c'est authentifier, il n'ya pas de raison que ces lutteurs ne luttent pas à l'occasion du 37ème Sabre National qui aura lieu à Agadez.

Pouvez-vous nous donner un aperçu de votre programme de compétions internationales ?
Il faut dire que cette année, il n'ya pas eu de compétition internationale. Le TOLAC de Niamey qu'organise la CEDEAO n'a pas eu lieu en raison de l'épidémie de la maladie à virus Ebola. Celui de Dakar a connu le même sort. Et même les 3èmes jeux de la CEDEAO qui devaient être organisés pour les moins de 23 ans à Abidjan, n'ont pas eu lieu. Mais tout récemment, à l'occasion de la tenue à Dakar, du sommet de la Francophonie, il y a eu un gala de lutte, auquel le Niger, le Tchad, et le Sénégal ont participé. A l'issue des combats, le Niger s'est classé 2ème derrière le Sénégal.
Monsieur le président, quel bilan tirez-vous de l'organisation des festivités de ''Dosso Sogha'' pour le volet lutte traditionnelle qui vous concerne ?
Je dirai que pour nous, le bilan est plus que positif. Ce qui était un peu dommage, c'est que l'arène n'a pas pu finir avant le début des festivités. Mais le plus important est que cette arène est en train d'être totalement reconstruite. Notre fierté c'est que dans toute la sous région, et même dans le monde entier il n'ya pas une arène aussi structurée et bien construite comme celle de Dosso. Nous remercions le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM Issoufou Mahamadou pour avoir permis la réalisation de toutes ces infrastructures de l'arène Salma Dan Rani. Le tournoi de lutte que nous avions organisé à l'occasion de ces festivités de Dosso Sogha s'est bien passé. Les huit régions avaient répondu présent, et le meilleur, la région de Zinder, a remporté la première place.



Les arènes sont restées très animées cette année. Quelle est votre appréciation de la tenue du championnat inter-ligue ?
Par rapport à ce championnat inter-ligue, je dirai que nous ne sommes pas entièrement satisfaits. Sur quatorze (14) journées, nous n'avons pu organiser que cinq(5) journées. Nous, nous avions mis les moyens à la disposition des ligues qui n'ont malheureusement pas suivi le rythme. Les ligues n'ont pas pu gérer selon les règles de l'art, l'argent destiné à l'organisation des activités du championnat inter ligue. Elles n'ont pas eu aussi le soutien qu'il faut au niveau des autorités locales. La fédération prend en charge le déplacement des lutteurs ; nous donnons 100% des recettes à la région qui accueille la compétition ; nous prenons également en charge les arbitres...Donc il n'ya pas de raison que ce championnat inter-ligue soit arrêté pour des questions de moyens. Mais avec la grâce de Dieu, l'année prochaine nous allons poursuivre avec la sixième journée ; cela va nous permettre encore de faire bouger davantage les arènes. Et Incha-Allah, nous allons aussi organiser la 4ème édition de la Coupe Balla Harouna à Maradi, et aussi la prestigieuse Coupe que nous organisons à l'occasion des différents anniversaires de l'investiture du Président de la République, SEM Issoufou Mahamadou. Nous allons profiter avec le ministère en charge des Sports, pour organiser cette activité à Dosso, et pouvoir inaugurer de manière grandiose cette arène qui nous a été offerte par le Chef de l'Etat.
Dans le milieu sportif, des rumeurs annoncent que vous ne briguerez pas un second mandat à la tête de la FENILUTTES après 2015. Qu'en est-il?
Effectivement, à un certain moment, je me suis dit que la manière par laquelle je conduisais ce bateau de la FENILUTTES, avec des gens qui ne voulaient pas manifestement que ce bateau arrive à bon port, ça ne servait à rien de faire un travail si ce n'est pas satisfaisant. En décembre 2015, nous serons en fin de mandat. Nous allons voir d'ici là, où nous en sommes. Par rapport à ça nous allons établir un bilan. Si nous pensons que nous devrions continuer, nous allons continuer. Au cas contraire, nous allons laisser la place à celui qui pense qu'il peut faire mieux que nous. Aujourd'hui, si vous regardez bien, on a besoin d'un toilettage au niveau de l'ensemble des structures. Commençons par les districts, allons aux ligues, avant de venir à la fédération. Il ya aujourd'hui des gens qui occupent certains postes qu'ils ne méritent pas.
Est-ce que vous avez des ambitions pour les structures internationales ?
J'ai déjà un poste international, puisque je suis le responsable de la lutte africaine au niveau de la CALA (Confédération Africaine de Lutte Associée); c'est un grand poste. Mon ambition est d'aller encore plus loin.
Oumarou Moussa

L'invité de Sahel Dimanche

M. Barkaï Issouf, ministre chargé des Relations avec les Institutions : «Le ministère s'attèle quotidiennement à assurer…

M. Barkaï Issouf, ministre chargé des Relations avec les Institutions : «Le ministère s'attèle quotidiennement à assurer la meilleure collaboration entre le Gouvernement et les autres institutions»

Pourquoi la création d'un ministère spécialement dédié aux institutions ?Avant de répondre à vos questions, permettez-moi de vous remercier et de remercier l'ONEP pour cette occasion fort salutaire que vous m'offrez pour m'adresser à vos lecteurs. Vous contribuez ainsi à faire mieux connaitre mon département ministériel, ses attributions et son rôle dans l'architecture institutionnelle et administrative de notre pays. J'en suis très rec...

Le Ministre Conseiller Spécial du Président de la République et Directeur Général de l'Agence Nationale pour l'Organisat…

Le Ministre Conseiller Spécial du Président de la République et Directeur Général de l'Agence Nationale pour l'Organisation de la Conférence de l'Union Africaine, Niger 2019 : « Toutes les exigences pour le bon déroulement de la conférence sont ident

Monsieur le Directeur Général, en créant l'Agence que vous dirigez, quelles sont les missions que le gouvernement du Niger lui a assignées?Il faut tout d'abord rappeller que les Chefs d'État et de Gouvernement de l'Union Africaine ont choisi le Niger pour abriter en 2019, la 33eSession de la Conférence des Chefs d'État et de Gouvernement de l'Union Africaine à Niamey.C'est non seulement un signe fort de la vitalité de notre diplomatie m...

Interview du président de la Commission Défense et Sécurité de l'Assemblée nationale, l'Honorable Hamma Assah : « La hau…

Interview du président de la Commission Défense et Sécurité de l'Assemblée nationale, l'Honorable Hamma Assah : « La hausse du budget défense et sécurité se justifie ... parce que justement, il n'y a pas de développement sans sécurité »

Honorable, vous êtes président de la commission Défense et Sécurité de l'Assemblée nationale, pouvez-vous brièvement dire à nos lecteurs quel est le rôle de cette Commission ?Merci au journal Sahel Dimanche pour cette opportunité qu'il nous offre pour parler de la Commission de la Défense et de la Sécurité. Disons d'entrée de jeu que, selon le règlement intérieur de l'Assemblée nationale en son article 30, la Commission de la Défense et...

M. Habou Boukari, Directeur National des Archives : "Les services des Archives sont les parents pauvres de l'Admini…

Monsieur le Directeur national, le Niger dispose depuis des décennies d'un service dénommé Archives Nationales, quelles sont concrètement les missions et attributions de cette structure qui constitue quand même la mémoire de notre pays ?Aux termes de l'article 10 de l'arrêté n° 260/PM/SGG du 17 Octobre 2011, la Direction des Archives Nationales est chargée de l'identification, de la collecte, du classement et de la conservation des docu...

L'ambassadeur des Etats-Unis au Niger, SE. Mme Eunice Sharron Reddick : "La présence des soldats américains relève …

Mme l'ambassadeur, vous voilà en fin de mission après avoir passé trois années en qualité d'ambassadeur des Etats Unis au Niger. Quels ont été les principaux axes de la coopération bilatérale sur lesquels votre pays a mis l'accent ces dernières années?Je tiens d'abord à remercier le journal « Sahel Dimanche » de me donner l'opportunité de m'adresser aux millions de nigériennes et nigériens à la fin de ma mission dans votre beau pays, le...

M. Ousmane Douka Soumaila, Directeur général de l'Office National des Examens et Concours du Supérieur (ONECS) : "L…

Le 6 Juillet dernier, vous avez été primé du prix HIKIMA, mis en place par le Haut Commissariat à la Modernisation de l'Etat, le ministère de la Renaissance Culturelle et le ministère de la Fonction Publique, suite à un concours pilote entre les trois ministères en charge de l'éducation. Il s'agit de l'Education Primaire, des Enseignements Secondaires et Supérieurs, et des Enseignements Professionnels et Techniques. Pouvez-vous, Monsieu...

Interview de Mme Elback Zeinabou Tari Bako, Ministre de la Promotion et de la Protection de l'Enfant : « Le forum des Pr…

Le Niger accueille depuis le 2 octobre dernier, le Forum des premières Dames de la CEDEAO. Cette rencontre de haut niveau traite de problématiques liées à la fistule obstétricale, à la protection de l'enfant et aux MGF. Dans cet entretien, la ministre de la Promotion de la femme et de la Protection, revient sur les objectifs de ce forum et surtout les résultats attendus à l'issue des assises. Pour Mme Elback Zeinabou Tari Bako, ce forum...

M. Alma Oumarou ministre, Conseiller Spécial du Président de la République : Plus de 4600 entreprises ont été créées au …

Monsieur le ministre, le Niger a de 2011 à aujourd'hui produit plusieurs réformes relatives à l'amélioration du climat des affaires : pouvez-vous nous faire l'état des lieux de ces réformes ?L'amélioration du climat des affaires et la création des conditions favorables au développement du secteur privé nigérien ont toujours été une préoccupation majeure du Président de la République. L'Etat, ne pouvant plus à lui tout seul assurer la cr...

M. Saidou Halidou, Directeur Général de la Décentralisation et des Collectivités Territoriales : «Les élus doivent créer…

Le 6 septembre dernier, s'est tenue à Niamey, la cérémonie de notification des actes de transfert de compétences et de ressources de l'Etat aux collectivités territoriales. Quelle est la signification d'une telle cérémonie pour les acteurs de la décentralisation ?La cérémonie intervenue le 6 septembre 2017 sous le Haut patronage de Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, est l'aboutissement d'un long processus...

Monsieur Issa DJIBO, Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique : "Le Compte Unique s'inscrit dans …

Monsieur le Directeur Général, après quelque 8 mois passés à la tête de la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique, pouvez-vous nous dire succinctement comment se porte cette importante institution ?Merci de me poser cette question qui permet de mieux apprécier la situation actuelle de la DGT/CP. Il importe, en effet, de rappeler qu'à notre prise de fonction, la situation de la DGT/CP se caractérisait par une lenteur...

AG/ONU

Editorial

Audiences

Dossier

Le paludisme : Des efforts soutenus dans la lutte …

Le paludisme est une maladie parasitaire qui constitue un problème de santé publique au Ni...

vendredi 27 octobre 2017

Interview de Dr. Hadiza Jackou, Coordinatrice du P…

Cette année encore, le paludisme fait beaucoup de victimes au Niger : quel est le nombre d...

vendredi 27 octobre 2017

Paludisme : Le choix de lutte

La lutte contre le paludisme a été entreprise, à l'échelle internationale, par l'Organisat...

vendredi 27 octobre 2017

L'air du temps

Baroud d'honneur dans l'Anzourou

Baroud d'honneur dans l'Anzourou

Il y a comme un vent de débâcle et de panique qui plane sur la tête des groupes armés qui ...

vendredi 17 novembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.