Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

M. Mahaman Ousmane, président de la Commission Nationale des Elections Professionnelles (CONEP) : ''Le recensement des travailleurs pourrait contribuer à améliorer la maitrise des effectifs du secteur public''

M. Mahaman Ousmane M. Mahaman Ousmane

Monsieur le président de la Commission Nationale des Elections Professionnelles, veuillez nous présenter cette commission à travers sa composition, ses attributions et aussi les motivations qui ont prévalu à sa création par les autorités nigériennes...
La Commission Nationale des Elections Professionnelles (CONEP) est commise par les pouvoirs publics pour organiser, superviser et suivre le processus électoral de détermination de la représentativité des organisations syndicales des travailleurs. Elle dispose des organes ci-après: la Plénière; le Bureau; les Sous-commissions permanentes; les Commissions Régionales des Elections Professionnelles (COREP); les Commissions Départementales des Elections Professionnelles (CODEP); les Commissions Communales des Elections Professionnelles (COCEP); et les Commissions ad' hoc.
La Plénière ne peut statuer qu'en présence de la majorité absolue de ses membres. Elle prend ses décisions par consensus, et à défaut de consensus, il est procédé à un vote. Les décisions en plénière de la CONEP sont prises à la majorité simple des membres présents. En cas d'égalité des voix à l'occasion d'un vote au sein de la CONEP, il est procédé à un second tour. En cas d'égalité de voix à l'issue du second tour, celle du président est prépondérante.
Le Bureau de la CONEP est composé d'un président, d'un vice-président et de deux (2) rapporteurs. Le bureau est chargé d'organiser et superviser l'ensemble des activités de la CONEP, et de coordonner les activités des sous-commissions. A cet effet, le bureau tient au moins une séance de travail hebdomadaire en présence des présidents et rapporteurs des différentes sous-commissions. Le Bureau est également chargé de préparer les réunions de la plénière dont l'ordre du jour est arrêté en concertation avec les présidents et rapporteurs des sous-commissions. Les décisions du bureau sont prises par consensus. A défaut de consensus, il est procédé à un vote et les décisions sont prises à la majorité simple des membres des bureaux présents.


Le président de la CONEP est le garant de la bonne marche des activités de la Commission Nationale des Elections Professionnelles. A cet effet, il convoque et préside les réunions plénières de la Commission; il signe les arrêtés, décisions, circulaires et correspondances de la commission. Il est l'ordonnateur du budget affecté à l'organisation des élections. A ce titre, il préside la commission interne d'attribution des marchés et approuve les projets de dépenses; il représente la commission auprès des institutions nationales et internationales sur les questions relatives à l'organisation des élections professionnelles.

La CONEP concerne-t-elle aussi les syndicats du privé ?
Peuvent faire acte de candidature, les organisations professionnelles de travailleurs régulièrement constituées et qui sont à jour de leurs instances, du domaine privé comme du public. Ne peuvent faire acte de candidature, les organisations professionnelles en contentieux interne de légitimité pendant devant les juridictions.
Au demeurant, le ministre en charge du Travail fixe par arrêté, un mois avant la date de la convocation du scrutin, la liste des organisations professionnelles autorisées à participer aux élections. Un délai de quinze jours est donné aux organisations professionnelles pour déposer des réclamations éventuelles et le ministre en charge du Travail dispose de quinze jours pour y donner suite. En outre, le droit de vote est reconnu aux travailleurs des secteurs public, parapublic et privé. Pour le secteur public, il s'agit des agents fonctionnaires, des agents auxiliaires, les agents contractuels et les agents des collectivités. Pour le secteur parapublic et privé, il s'agit des salariés, âgés de dix huit (18) ans accomplis, ayant travaillé au moins six (6) mois dans l'entreprise et jouissant de leurs droits civiques et politiques.

Quelle est la pertinence d'un tel recensement pour la Fonction Publique ?
De façon globale, le recensement des travailleurs, s'il est bien fait, serait un grand défi relevé par toute la machine administrative et conforterait le processus électoral dans le sens où il constituerait une base consensuelle pour l'ensemble des acteurs engagés dans ledit processus. Il pourrait contribuer à améliorer la maitrise des statistiques des agents publics par le Ministère en charge de la Fonction Publique, et ainsi participer à l'amélioration de la maitrise des effectifs du secteur public.

Le recensement des travailleurs a déjà commencé. Comment avez-vous organisé ce processus et quelles sont les difficultés auxquelles vous faites face?
Le recensement des travailleurs est présentement en train de se faire sur les lieux de travail, sous la supervision des commissions ad-hoc commises à cet effet et composées de l'ensemble des sensibilités syndicales. Le scrutin relatif aux élections professionnelles est prévu se tenir le 22 octobre 2015 sur l'ensemble du territoire. Le principe de la planification des activités de la CONEP a été conçu dans une logique ''de chaine'' dont le déroulé global devrait être synchronisé, c'est-à-dire que la réalisation d'une action en aval reste tributaire d'une autre action en amont. A cet effet, et pour ne citer que cela, l'installation par les autorités locales des commissions ad hoc administratives, qui ont à charge le recensement des électeurs, et qui devrait intervenir depuis le 31 mars 2015, n'a pu être effective qu'à la fin du mois de mai 2015.
Cependant, les conclusions de la dernière mission de terrain des membres de la CONEP a rapporté que, pour l'essentiel, le processus de mise en place et d'installation desdites commissions ad-hoc a été finalisé à la fin du mois de mai 2015. Pour accélérer le processus, les différents acteurs ont été sensibilisés sur l'impérieuse nécessité de finaliser, là où cela n'est pas encore fait, la mise en place et l'installation des commissions ad-hoc de recensement au plus tard à la fin du mois de mai 2015, et de débuter les opérations de recensement proprement dites le 1er juin 2015.
Pour avoir une situation précise du processus de recensement les inspecteurs de travail, les régions ont été saisies afin qu'elles nous fassent parvenir l'évaluation, région par région, de l'opération de recensement en cours. Parallèlement, les représentants des centrales syndicales au sein de la CONEP devraient également faire le point avec leurs structures régionales sur l'opération dudit recensement.
Le rapprochement des différentes situations ainsi établies et documentées devrait permettre de capitaliser sur le niveau d'avancement du recensement, et susciter ainsi d'éventuelles décisions devant permettre de parfaire l'opération.
En conclusion, on peut retenir que le processus électoral est à un stade plutôt satisfaisant d'exécution, qu'il est arrivé aujourd'hui à un niveau des plus exigeants ; un niveau qui requiert une disponibilité en temps réel des moyens financiers et une implication sans faille de tous les responsables de nos administrations, notamment les gouverneurs, les préfets et les maires, et tous les acteurs représentant les centrales syndicales tant au niveau central qu'aux niveaux régional et sous-régional.

Wata Nana Fassouma(onep)
www.lesahel.org

L'invité de Sahel Dimanche

M. Barkaï Issouf, ministre chargé des Relations avec les Institutions : «Le ministère s'attèle quotidiennement à assurer…

M. Barkaï Issouf, ministre chargé des Relations avec les Institutions : «Le ministère s'attèle quotidiennement à assurer la meilleure collaboration entre le Gouvernement et les autres institutions»

Pourquoi la création d'un ministère spécialement dédié aux institutions ?Avant de répondre à vos questions, permettez-moi de vous remercier et de remercier l'ONEP pour cette occasion fort salutaire que vous m'offrez pour m'adresser à vos lecteurs. Vous contribuez ainsi à faire mieux connaitre mon département ministériel, ses attributions et son rôle dans l'architecture institutionnelle et administrative de notre pays. J'en suis très rec...

Le Ministre Conseiller Spécial du Président de la République et Directeur Général de l'Agence Nationale pour l'Organisat…

Le Ministre Conseiller Spécial du Président de la République et Directeur Général de l'Agence Nationale pour l'Organisation de la Conférence de l'Union Africaine, Niger 2019 : « Toutes les exigences pour le bon déroulement de la conférence sont ident

Monsieur le Directeur Général, en créant l'Agence que vous dirigez, quelles sont les missions que le gouvernement du Niger lui a assignées?Il faut tout d'abord rappeller que les Chefs d'État et de Gouvernement de l'Union Africaine ont choisi le Niger pour abriter en 2019, la 33eSession de la Conférence des Chefs d'État et de Gouvernement de l'Union Africaine à Niamey.C'est non seulement un signe fort de la vitalité de notre diplomatie m...

Interview du président de la Commission Défense et Sécurité de l'Assemblée nationale, l'Honorable Hamma Assah : « La hau…

Interview du président de la Commission Défense et Sécurité de l'Assemblée nationale, l'Honorable Hamma Assah : « La hausse du budget défense et sécurité se justifie ... parce que justement, il n'y a pas de développement sans sécurité »

Honorable, vous êtes président de la commission Défense et Sécurité de l'Assemblée nationale, pouvez-vous brièvement dire à nos lecteurs quel est le rôle de cette Commission ?Merci au journal Sahel Dimanche pour cette opportunité qu'il nous offre pour parler de la Commission de la Défense et de la Sécurité. Disons d'entrée de jeu que, selon le règlement intérieur de l'Assemblée nationale en son article 30, la Commission de la Défense et...

M. Habou Boukari, Directeur National des Archives : "Les services des Archives sont les parents pauvres de l'Admini…

Monsieur le Directeur national, le Niger dispose depuis des décennies d'un service dénommé Archives Nationales, quelles sont concrètement les missions et attributions de cette structure qui constitue quand même la mémoire de notre pays ?Aux termes de l'article 10 de l'arrêté n° 260/PM/SGG du 17 Octobre 2011, la Direction des Archives Nationales est chargée de l'identification, de la collecte, du classement et de la conservation des docu...

L'ambassadeur des Etats-Unis au Niger, SE. Mme Eunice Sharron Reddick : "La présence des soldats américains relève …

Mme l'ambassadeur, vous voilà en fin de mission après avoir passé trois années en qualité d'ambassadeur des Etats Unis au Niger. Quels ont été les principaux axes de la coopération bilatérale sur lesquels votre pays a mis l'accent ces dernières années?Je tiens d'abord à remercier le journal « Sahel Dimanche » de me donner l'opportunité de m'adresser aux millions de nigériennes et nigériens à la fin de ma mission dans votre beau pays, le...

M. Ousmane Douka Soumaila, Directeur général de l'Office National des Examens et Concours du Supérieur (ONECS) : "L…

Le 6 Juillet dernier, vous avez été primé du prix HIKIMA, mis en place par le Haut Commissariat à la Modernisation de l'Etat, le ministère de la Renaissance Culturelle et le ministère de la Fonction Publique, suite à un concours pilote entre les trois ministères en charge de l'éducation. Il s'agit de l'Education Primaire, des Enseignements Secondaires et Supérieurs, et des Enseignements Professionnels et Techniques. Pouvez-vous, Monsieu...

Interview de Mme Elback Zeinabou Tari Bako, Ministre de la Promotion et de la Protection de l'Enfant : « Le forum des Pr…

Le Niger accueille depuis le 2 octobre dernier, le Forum des premières Dames de la CEDEAO. Cette rencontre de haut niveau traite de problématiques liées à la fistule obstétricale, à la protection de l'enfant et aux MGF. Dans cet entretien, la ministre de la Promotion de la femme et de la Protection, revient sur les objectifs de ce forum et surtout les résultats attendus à l'issue des assises. Pour Mme Elback Zeinabou Tari Bako, ce forum...

M. Alma Oumarou ministre, Conseiller Spécial du Président de la République : Plus de 4600 entreprises ont été créées au …

Monsieur le ministre, le Niger a de 2011 à aujourd'hui produit plusieurs réformes relatives à l'amélioration du climat des affaires : pouvez-vous nous faire l'état des lieux de ces réformes ?L'amélioration du climat des affaires et la création des conditions favorables au développement du secteur privé nigérien ont toujours été une préoccupation majeure du Président de la République. L'Etat, ne pouvant plus à lui tout seul assurer la cr...

M. Saidou Halidou, Directeur Général de la Décentralisation et des Collectivités Territoriales : «Les élus doivent créer…

Le 6 septembre dernier, s'est tenue à Niamey, la cérémonie de notification des actes de transfert de compétences et de ressources de l'Etat aux collectivités territoriales. Quelle est la signification d'une telle cérémonie pour les acteurs de la décentralisation ?La cérémonie intervenue le 6 septembre 2017 sous le Haut patronage de Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, est l'aboutissement d'un long processus...

Monsieur Issa DJIBO, Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique : "Le Compte Unique s'inscrit dans …

Monsieur le Directeur Général, après quelque 8 mois passés à la tête de la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique, pouvez-vous nous dire succinctement comment se porte cette importante institution ?Merci de me poser cette question qui permet de mieux apprécier la situation actuelle de la DGT/CP. Il importe, en effet, de rappeler qu'à notre prise de fonction, la situation de la DGT/CP se caractérisait par une lenteur...

AG/ONU

Editorial

Audiences

Dossier

Le paludisme : Des efforts soutenus dans la lutte …

Le paludisme est une maladie parasitaire qui constitue un problème de santé publique au Ni...

vendredi 27 octobre 2017

Interview de Dr. Hadiza Jackou, Coordinatrice du P…

Cette année encore, le paludisme fait beaucoup de victimes au Niger : quel est le nombre d...

vendredi 27 octobre 2017

Paludisme : Le choix de lutte

La lutte contre le paludisme a été entreprise, à l'échelle internationale, par l'Organisat...

vendredi 27 octobre 2017

L'air du temps

Baroud d'honneur dans l'Anzourou

Baroud d'honneur dans l'Anzourou

Il y a comme un vent de débâcle et de panique qui plane sur la tête des groupes armés qui ...

vendredi 17 novembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.