Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Editorial : Welcome President Akufo-Addo


DG onepLe Président de la République du Ghana, SEM. Nana Addo Dankwa Akwa Akufo Addo, effectue aujourd'hui, une visite officielle dans notre pays. Cette visite se situe dans le cadre du raffermissement des liens d'amitié, de fraternité et de solidarité qui existent, si heureusement, entre les deux pays et les deux peuples.
Elle prouve l'excellence des relations nigéro-ghanéennes, des relations tissées à travers les siècles, longtemps avant même l'existence des deux Etats. En effet, depuis la nuit des temps, bien avant les indépendances, les peuples nigériens et ghanéens étaient unis par des liens séculaires noués à travers les âges. Une très forte communauté nigérienne vit d'ailleurs au Ghana où elle est parfaitement intégrée et vit paisiblement en symbiose avec les habitants de ce pays, terre du panafricanisme. On se souvient en effet qu'au lendemain des indépendances, le président du Ghana, Kwame Nkrumah soulignait la nécessité pour tous les pays d'Afrique de s'unir, ce qui faisait de lui un véritable symbole vivant du panafricanisme.
Sans doute séduit par cette vision panafricaniste défendue par le président Nkrumah, le Niger installa sa première ambassade en Afrique au Ghana en 1961, suivi d'un consulat général à Kumasi en 1962. Une commission mixte permanente de coopération a été créée en 1971. Elle a tenu cinq sessions.
Et c'est à juste titre que, feu Mahamadou Halilou a tissé la trame de son roman « Aboki ou l'appel de la côte» sur le phénomène d'exode des Nigériens vers les pays côtiers, dont le Ghana. C'est dans cette même optique que Jean Rouch, Damouré Zika et leurs compagnons Lam et Moussa Hamidou ont réalisé un film documentaire sur cette communauté nigérienne au Ghana. C'est donc un frère et un ami, qui vient chez lui, parmi les siens, pour donner une nouvelle impulsion à cette coopération, redynamiser la commission mixte permanente de coopération et booster enfin les relations fraternelles entre deux pays que tout rapproche.
C'est dire enfin que cette visite du Président Akufo-Addo est le symbole d'une fraternité agissante, d'une amitié cordiale et d'une solidarité sincère entre deux pays, en première ligne de l'intégration régionale. On se rappelle qu'au lendemain de la 3ème réunion du Groupe de travail présidentiel sur le programme de la monnaie unique dans l'espace de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), le Président du Ghana et du Niger ont été chargés par leurs pairs de la CEDEAO pour conduire la transition vers la monnaie unique au sein de l'espace communautaire de la CEDEAO, qui doit intervenir à l'horizon 2020. L'ancien Président de la République du Ghana, S.E John Dramani Mahama, à la tête d'une forte délégation, avait effectué en février 2015, une visite de travail à Niamey à l'effet de faire le point de la feuille de route relative à la réalisation d'ici 2020 de la monnaie unique de la CEDEAO.
Toujours est-il que dans le cadre de l'accélération de ce projet, les deux chefs d'Etats ont décidé de mettre en place une « task force » composée d'experts chargée d'approfondir les réflexions sur la monnaie unique dans l'espace communautaire, et qui a eu trois réunions à Niamey, à Accra et à Niamey. Les avancées enregistrées lors de ces réunions ont permis d'aboutir à une feuille de route et les modalités de fusion de l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) et de l'Institut Monétaire de Afrique de l'Ouest (IMAO) et de la création de l'Institut Monétaire de la CEDEAO d'ici 2018.
Au-delà des questions monétaires et d'intégration sous régionale, les Présidents Issoufou et Akufo-Addo vont sans aucun doute se pencher sur la question sécuritaire dans toute sa globalité. Notre sous-région est en proie depuis quelques années à des récurrents problèmes de sécurité. Le Ghana et le Niger, disposant des meilleures armées de la région ouest-africaine, qui ont une expertise avérée en matière de gestion et de règlement de crises au sein du continent saisiront l'opportunité de cette visite pour peaufiner des stratégies communes.
Tout le monde connaît le rôle qu'a joué, et continue encore de jouer le Président Issoufou dans la résolution des conflits en Afrique. On connait son engagement salvateur contre les narco-jihadistes au Nord Mali, ses multiples interventions sur le drame libyen afin d'attirer l'attention de la communauté internationale pour une solution rapide. Sa lutte sans merci contre Boko Haram.
Fervents défenseurs de la cause de l'Afrique et des Africains, les Présidents Issoufou et Addo ont toujours plaidé en faveur de nos pays et du continent, lors des forums internationaux.
Welcome President Addo!
Mahamadou Adamou( Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. )
30/05/17

Le Niger en bref

Error: No articles to display

AG/ONU

Editorial

Audiences

Dossier

A la découverte du village de Tapoa : Un village t…

A la découverte du village de Tapoa : Un village touristique riche de sa biodiversité

Jadis un petit village habité par les gourmantchés, Tapoa est aujourd'hui un camp forestie...

vendredi 11 août 2017

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune…

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune Rurale de Tamou : Un carrefour de brassage entre plusieurs ethnies et peuples de différents pays

Situé à environ 15 km du chef-lieu de la Commune rurale de Tamou, département de Say, le v...

vendredi 11 août 2017

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les f…

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les femmes développent l'industrie du ''tigadigué''

Pâte d'arachide, le tigadégué est beaucoup utilisé dans la cuisine au Niger, particulièrem...

vendredi 28 juillet 2017

L'air du temps

Exit la ''Pilule'' et le chicha, vive le wifi-club !

Exit la ''Pilule'' et le chicha, vive le wifi-club !

Exit les escapades démentielles à la ''Pilule'' et les virées dans les lieux vaporeux des ...

vendredi 15 septembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.