Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Rapport mondial sur le paludisme 2016 (OMS/ALMA) : D'importants progrès sur le continent, malgré le lourd tribut payé à cette maladie


paludisme 2 0L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a publié le 13 décembre dernier à Dar-es-Salam (Tanzanie), le Rapport mondial sur le paludisme 2016. Dans ce rapport, l'OMS dit constater que l'accès aux principaux outils de lutte contre cette maladie a rapidement augmenté pour les populations les plus vulnérables du monde en général et pour les enfants et les femmes enceintes en Afrique sub-saharienne en particulier. Cependant malgré les améliorations significatives enregistrées, le rapport souligne que l'Afrique sub-saharienne porte encore le fardeau le plus lourd du paludisme avec 92% des 212 millions de nouveaux cas enregistrés et 429.000 décès dans le monde en 2015. Ce rapport est réalisé en collaboration avec l'Alliance des dirigeants africains contre le paludisme (African Leaders Malaria Alliance- ALMA-).
Le rapport annuel, qui suit les progrès et les tendances de la lutte contre le paludisme et l'élimination de cette maladie à travers le monde, montre également que l'accélération de la lutte est nécessaire en vue de rester sur la bonne voie pour atteindre un certain nombre d'objectifs clés d'ici 2020. Le rapport 2016 met en évidence des améliorations spectaculaires dans les tests de diagnostic pour les enfants et le traitement préventif pour les femmes enceintes. Les enquêtes nationales de 22 pays d'Afrique sub-saharienne montrent que près de la moitié (soit 51%) des enfants de moins de cinq ans avec une fièvre a reçu un test de diagnostic du paludisme dans le secteur public en 2015 contre 24% en 2010. Dans 36 pays africains, le nombre de femmes enceintes qui reçoivent le traitement préventif intermittent a été multiplié par cinq au cours des cinq dernières années.

En outre, les données de l'OMS révèlent que pour la première fois, plus de la moitié des Africains sub-sahariens (soit 57%) dorment sous moustiquaires imprégnées d'insecticide ou sont protégés par la pulvérisation résiduelle intérieure. Le rapport réitère cependant l'ampleur du défi qui reste à relever pour arriver à l'élimination du paludisme. Les données sur le continent africain montrent la nécessité de maintenir une réponse panafricaine coordonnée et concertée. C'est pourquoi, le rapport appelle à un financement plus solide, en notant que les gouvernements des pays d'endémie du paludisme fournissent actuellement 32% du financement total pour le paludisme. Les pays africains doivent fournir de plus en plus des ressources supplémentaires pour la lutte contre le paludisme en augmentant le financement national pour soutenir les efforts internationaux.
D'après le rapport 2016, certains pays africains, dont le Bénin, la Côte d'Ivoire, le Kenya, la Namibie, le Nigeria, le Sénégal, l'Afrique du Sud, le Togo et le Zimbabwe ont contribué à la cinquième reconstitution du Fonds mondial en Septembre 2016. Aussi, une grande partie du continent est sur la bonne voie pour atteindre les objectifs fixés par la stratégie technique mondiale (GTS) pour le paludisme 2016-2030. Un grand leadership africain dans tous les domaines - en particulier dans la fourniture de financement - sera essentiel pour atteindre ces objectifs ambitieux. «Le Rapport mondial sur le paludisme de cette année démontre l'énorme progrès que nous faisons dans la lutte contre le fléau du paludisme sur le continent. Mais l'Afrique porte toujours une part disproportionnée de la charge du paludisme dans le monde. Nous savons que la bataille mondiale pour l'élimination du paludisme sera gagnée sur ce continent» a déclaré Mme Joy Phumaphi, Secrétaire exécutive de l'Alliance des dirigeants africains contre le paludisme (ALMA).

Pour le Secrétaire exécutif de l'ALMA, le rapport est un rappel qu'un leadership africain visionnaire et la mise en commun de nos connaissances et des ressources collectives sont d'une importance cruciale pour l'accélération de la lutte et l'élimination du paludisme. Fondée en 2009, l'Alliance des dirigeants africains contre le paludisme (ALMA) est une coalition de 49 chefs d'Etat africains et de gouvernement qui travaillent à travers les pays et les frontières régionales pour parvenir à libérer l'Afrique du paludisme d'ici 2030. C'est aussi un forum des dirigeants africains qui leur permet de suivre leurs progrès et de partager les meilleures pratiques et les défis dans la lutte contre le paludisme dans leurs pays.

Dans sa démarche, l'ALMA élabore des outils en vue de soutenir les actions et programmes des dirigeants et des pays dans le domaine de la lutte contre le paludisme. C'est l'exemple de ''l'ALMA Scorecard pour la responsabilisation et l'action'' et de ''la carte de pointage ALMA 2030 vers l'élimination du paludisme''. Ces deux instruments se sont avérés si efficaces pour stimuler les efforts de lutte contre le paludisme que les membres de l'ALMA ont demandé un outil similaire pour soutenir les tableaux de bord au niveau des pays en vue de la lutte et de l'élimination du paludisme.
L'ALMA regroupe les pays et territoires suivants : l'Afrique du Sud, l'Angola, le Bénin, le Bostwana, le Burkina Faso, le Burundi, le Cap Vert, le Cameroun, les Comores, le Congo, la Côte d'Ivoire, Djibouti, l'Egypte, l'Erythrée, Ethiopie, le Gabon, la Gambie, le Ghana, la Guinée, la Guinée Equatoriale, le Kenya, Lesotho, le Liberia, Madagascar, le Malawi, le Mali, la
Mauritanie, Ile Maurice, le Mozambique, la Namibie, le Niger, le Nigeria, la République Démocratique du Congo le Rwanda, le Sahara Occidental, Sao Tomé et Principé, le Sénégal, les Seychelles, la Sierra Leone, la Somalie, le Soudan du Sud, le Swaziland, le Tchad, le Togo, l'Uganda, la Tanzanie, la Zambie et le Zimbabwe.
Pays membre de l'ALMA, le Niger a lancé en août dernier à Torodi, une vaste campagne de Chimio-prévention du paludisme saisonnier (CPS) chez les enfants de 3 mois à 5 ans. Il s'agit à travers cette campagne de toucher près de 2,6 millions d'enfants en quatre mois. La CPS 2016 vise à toucher 95% des enfants âgés de 3 à 59 mois. Plus de 9.000 personnes ont, à cet effet, été mobilisées pour conduire les activités de la campagne. D'après le ministère de la Santé publique, 4,5 milliards de francs CFA ont été investis par l'Etat et ses partenaires pour la conduite de cette opération dans les régions de Zinder, de Maradi, de Tahoua, de Dosso, de Niamey, de Diffa et de Tillabéri, soit dans 27 districts sanitaires du pays.
La CPS est définie comme l'administration intermittente d'un traitement combiné antipaludéen aux enfants de 3 mois à 5 ans révolus pendant la saison de haute transmission du paludisme pour éviter la maladie. Selon les statistiques officielles, le paludisme demeure, au Niger, la principale cause de morbidité avec plus de 2.065.340 cas confirmés en 2015 dont 60% des cas sont des enfants de moins de 5 ans. Aussi, le paludisme représente 80% des motifs de consultation pendant la saison des pluies. Une grande proportion des enfants est hospitalisée pendant la haute période de transmission du paludisme.

Siradji Sanda(onep)
www.lesahel.org

Société

Soirée de gala suivie de décoration à l'honneur de la Secrétaire générale de l'OIF : Mme Michaëlle Jean élevée à la dign…

Soirée de gala suivie de décoration à l'honneur de la Secrétaire générale de l'OIF : Mme Michaëlle Jean élevée à la dignité de Grand Officier de l'ordre national du Niger

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, SE Brigi Rafini a offert, samedi dernier dans la soirée, un dîner de gala dans les jardins du Grand Hôtel de Niamey à l'honneur de la Secrétaire Générale de l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), Mme Michaëlle Jean en visite officielle de travail de cinq (5) jours au Niger. A cette occasion, Mme Michaëlle Jean a été élevée à la dignité de Grand Officier de l'ordre national du N...

Visite de travail de la Secrétaire générale de l'Organisation internationale de Francophonie (OIF) : Renforcement de la …

Visite de travail de la Secrétaire générale de l'Organisation internationale de Francophonie (OIF) : Renforcement de la coopération entre l'OIF et le Niger

La Secrétaire Générale de l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), Mme Michaëlle Jean séjourne dans notre pays depuis samedi dernier. A son arrivée dans l'après-midi du même jour, la SG de l'OIF a été accueillie, à sa descente d'avion à l'Aéroport international Diori Hamani de Niamey par la ministre Déléguée auprès du ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Exté...

Niamey/Lancement des activités de l'Association Nigérienne des Professionnels de l'Imagerie Médicale et de la Radiothéra…

Niamey/Lancement des activités de l'Association Nigérienne des Professionnels de l'Imagerie Médicale et de la Radiothérapie (ANPIR) : Faire la promotion de la profession et contribuer à l'atteinte des objectifs fixés en matière de santé publique

Le conseiller technique du ministre de la Santé Publique M. Issaka Kamayé a présidé, samedi matin, à l'Hôpital National de Lamordé (HNL), la cérémonie officielle de lancement des activités de l'Association Nigérienne des Professionnels de l'Imagerie Médicale et de la Radiothérapie (ANPIR). Une association née pour défendre au mieux les Professionnels de l'Imagerie Médicale et de la Radiothérapie. La cérémonie s'est déroulée en présence ...

Conférence de presse du ministre des Finances : «Je n'ai aucun regret d'avoir fait empocher à l'Etat nigérien 800 millio…

Conférence de presse du ministre des Finances : «Je n'ai aucun regret d'avoir fait empocher à l'Etat nigérien 800 millions de FCFA sans avoir vendu un seul gramme d'uranium (...) et à travers des opérations de «trading» légales, régulières» déclare M

Le ministre des Finances M. Massoudou Hassoumi, a animé samedi dernier une conférence de presse au cours de laquelle, il a apporté des clarifications concernant l'affaire de 200 milliards de FCFA ayant dominé la une de l'actualité sur certains médias nationaux cette semaine. Ainsi, le ministre a confié que notre pays a, au cours de l'année 2011 produit 4.000 tonnes d'uranium d'une part et d'autre part que le soit disant virement de 200 ...

Fin de la 1ère session ordinaire du CESOC au titre de l'année 2017 : De fécondes réflexions au sortir des assises

Fin de la 1ère session ordinaire du CESOC au titre de l'année 2017 : De fécondes réflexions au sortir des assises

La première session ordinaire au titre de l'année 2017 du Conseil Economique Social et Culturel (CESOC) qui s'est ouverte le 2 février dernier a pris fin hier après-midi au Palais des Congrès de Niamey. Cette session, qui a duré deux semaines, a examiné plusieurs points inscrits à son agenda. Elle s'est notamment penchée sur le processus de transfert des compétences aux collectivités territoriales; la question de l'école nigérienne et l...

Lacement officiel des activités du Projet d'Appui à l'Agriculture Sensible aux Risques Climatiques (PASEC) : La Banque M…

Lacement officiel des activités du Projet d'Appui à l'Agriculture Sensible aux Risques Climatiques (PASEC) : La Banque Mondiale et le MCC appuient les populations des zones vulnérables

Le ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture et de l'Elevage, M. Albadé Abouba, a présidé, hier matin dans la salle Margou de l'Hôtel Gawèye de Niamey, le lancement officiel du PASEC.C'était en présence des représentants des institutions et des structures nationales et internationales, ainsi que des Partenaires Techniques et Financiers qui ont contribué à l'élaboration du projet.C'est ainsi que la cérémonie s'est déroulée en présence d...

Installation officielle des membres du Comité de suivi du protocole d'accord additionnel entre le Ministère des Transpor…

Installation officielle des membres du Comité de suivi du protocole d'accord additionnel entre le Ministère des Transports et le collectif des syndicats du secteur des transports

Le ministre d'Etat, Ministre des Transports, M. Omar Hamidou Tchiana, a présidé hier matin l'installation officielle des membres du Comité de suivi du protocole d'accord additionnel signé le 1er juin 2016 entre le Ministère des Transports et le Collectif des Syndicats du Secteur des Transports. Ce comité regroupe toutes les institutions techniques concernées, les représentants du Collectif des Syndicats du Secteur de Transport (CSSTN), ...

Région de Diffa : L'Unicef et le Gouvernement japonais à la pointe du combat pour l'eau et l'assainissement dans la Régi…

Région de Diffa : L'Unicef et le Gouvernement japonais à la pointe du combat pour l'eau et l'assainissement dans la Région de Diffa

''L'eau, c'est la vie''! Cette assertion n'a jamais eu autant de sens pour les populations de Wélaram que ce jour de janvier 2017 avec l'inauguration de leur forage à pompe à motricité humaine. Femmes et enfants ont pris d'assaut la borne fontaine moderne pour remplir leurs récipients d'une eau claire et potable. C'est un nouveau jour, pour cette communauté, dans l'histoire du partage de cette ressource vitale.Avant, pour accéder à l'ea...

Visite de la ministre de la Population à Galbal (Liboré) : Contribuer efficacement au développement local

Visite de la ministre de la Population à Galbal (Liboré) : Contribuer efficacement au développement local

La ministre de la Population, Mme Kaffa Rakiatou Christelle Jackou, a effectué hier une visite de travail au village de Galbal, dans la commune rurale de Liboré, département de Kollo. Elle était accompagnée dans ce déplacement de ses proches collaborateurs et des responsables de Care International-Niger.Après s'être informée des réalisations de la plateforme Genre de Galbal en vue d'améliorer les conditions de vie des populations de cet...

Remise d'un don du PNUD à l'Assemblée Nationale : Du matériel informatique pour renforcer les capacités du parlement

Remise d'un don du PNUD à l'Assemblée Nationale : Du matériel informatique pour renforcer les capacités du parlement

Le premier Vice-président de l'Assemblée Nationale, l'honorable député Iro Sani a reçu des mains du Représentant-résident du Programme des Nations Unies pour le Développement au Niger (PNUD), M. Fodé Ndiaye, un important lot de matériel informatique offert par le PNUD au parlement nigérien. D'une valeur de 67 millions de francs CFA, ce don est constitué d'une mini-imprimerie et de huit (8) ordinateurs portables et vise à renforcer les c...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Pari gagné !

lundi 9 janvier 2017

Editorial : Pari gagné !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Insalubrité dans la ville de Niamey : Un changemen…

Insalubrité dans la ville de Niamey : Un changement de comportement du citoyen s'impose

La ville de Niamey est salle. On ne le dira jamais assez. Mais le plus inquiétant est que ...

jeudi 16 février 2017

Salubrité urbaine : Beaucoup reste à faire pour as…

Salubrité urbaine : Beaucoup reste à faire pour assurer la propreté de nos villes et campagnes

A voir les monticules et même les montagnes de déchets solides ainsi que les mares et rivi...

jeudi 16 février 2017

Insalubrité urbaine

Insalubrité urbaine

A une heure indue de la nuit, nombreux sont les noctambules qui voient ces braves hommes e...

jeudi 16 février 2017

L'air du temps

La Saint Valentin ou l'heure de vérité

La Saint Valentin ou l'heure de vérité

Mardi dernier, les jeunes ont fêté la Saint-Valentin ou la fête des amoureux. L'occasion é...

jeudi 16 février 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.