Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Rapport mondial sur le paludisme 2016 (OMS/ALMA) : D'importants progrès sur le continent, malgré le lourd tribut payé à cette maladie


paludisme 2 0L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a publié le 13 décembre dernier à Dar-es-Salam (Tanzanie), le Rapport mondial sur le paludisme 2016. Dans ce rapport, l'OMS dit constater que l'accès aux principaux outils de lutte contre cette maladie a rapidement augmenté pour les populations les plus vulnérables du monde en général et pour les enfants et les femmes enceintes en Afrique sub-saharienne en particulier. Cependant malgré les améliorations significatives enregistrées, le rapport souligne que l'Afrique sub-saharienne porte encore le fardeau le plus lourd du paludisme avec 92% des 212 millions de nouveaux cas enregistrés et 429.000 décès dans le monde en 2015. Ce rapport est réalisé en collaboration avec l'Alliance des dirigeants africains contre le paludisme (African Leaders Malaria Alliance- ALMA-).
Le rapport annuel, qui suit les progrès et les tendances de la lutte contre le paludisme et l'élimination de cette maladie à travers le monde, montre également que l'accélération de la lutte est nécessaire en vue de rester sur la bonne voie pour atteindre un certain nombre d'objectifs clés d'ici 2020. Le rapport 2016 met en évidence des améliorations spectaculaires dans les tests de diagnostic pour les enfants et le traitement préventif pour les femmes enceintes. Les enquêtes nationales de 22 pays d'Afrique sub-saharienne montrent que près de la moitié (soit 51%) des enfants de moins de cinq ans avec une fièvre a reçu un test de diagnostic du paludisme dans le secteur public en 2015 contre 24% en 2010. Dans 36 pays africains, le nombre de femmes enceintes qui reçoivent le traitement préventif intermittent a été multiplié par cinq au cours des cinq dernières années.

En outre, les données de l'OMS révèlent que pour la première fois, plus de la moitié des Africains sub-sahariens (soit 57%) dorment sous moustiquaires imprégnées d'insecticide ou sont protégés par la pulvérisation résiduelle intérieure. Le rapport réitère cependant l'ampleur du défi qui reste à relever pour arriver à l'élimination du paludisme. Les données sur le continent africain montrent la nécessité de maintenir une réponse panafricaine coordonnée et concertée. C'est pourquoi, le rapport appelle à un financement plus solide, en notant que les gouvernements des pays d'endémie du paludisme fournissent actuellement 32% du financement total pour le paludisme. Les pays africains doivent fournir de plus en plus des ressources supplémentaires pour la lutte contre le paludisme en augmentant le financement national pour soutenir les efforts internationaux.
D'après le rapport 2016, certains pays africains, dont le Bénin, la Côte d'Ivoire, le Kenya, la Namibie, le Nigeria, le Sénégal, l'Afrique du Sud, le Togo et le Zimbabwe ont contribué à la cinquième reconstitution du Fonds mondial en Septembre 2016. Aussi, une grande partie du continent est sur la bonne voie pour atteindre les objectifs fixés par la stratégie technique mondiale (GTS) pour le paludisme 2016-2030. Un grand leadership africain dans tous les domaines - en particulier dans la fourniture de financement - sera essentiel pour atteindre ces objectifs ambitieux. «Le Rapport mondial sur le paludisme de cette année démontre l'énorme progrès que nous faisons dans la lutte contre le fléau du paludisme sur le continent. Mais l'Afrique porte toujours une part disproportionnée de la charge du paludisme dans le monde. Nous savons que la bataille mondiale pour l'élimination du paludisme sera gagnée sur ce continent» a déclaré Mme Joy Phumaphi, Secrétaire exécutive de l'Alliance des dirigeants africains contre le paludisme (ALMA).

Pour le Secrétaire exécutif de l'ALMA, le rapport est un rappel qu'un leadership africain visionnaire et la mise en commun de nos connaissances et des ressources collectives sont d'une importance cruciale pour l'accélération de la lutte et l'élimination du paludisme. Fondée en 2009, l'Alliance des dirigeants africains contre le paludisme (ALMA) est une coalition de 49 chefs d'Etat africains et de gouvernement qui travaillent à travers les pays et les frontières régionales pour parvenir à libérer l'Afrique du paludisme d'ici 2030. C'est aussi un forum des dirigeants africains qui leur permet de suivre leurs progrès et de partager les meilleures pratiques et les défis dans la lutte contre le paludisme dans leurs pays.

Dans sa démarche, l'ALMA élabore des outils en vue de soutenir les actions et programmes des dirigeants et des pays dans le domaine de la lutte contre le paludisme. C'est l'exemple de ''l'ALMA Scorecard pour la responsabilisation et l'action'' et de ''la carte de pointage ALMA 2030 vers l'élimination du paludisme''. Ces deux instruments se sont avérés si efficaces pour stimuler les efforts de lutte contre le paludisme que les membres de l'ALMA ont demandé un outil similaire pour soutenir les tableaux de bord au niveau des pays en vue de la lutte et de l'élimination du paludisme.
L'ALMA regroupe les pays et territoires suivants : l'Afrique du Sud, l'Angola, le Bénin, le Bostwana, le Burkina Faso, le Burundi, le Cap Vert, le Cameroun, les Comores, le Congo, la Côte d'Ivoire, Djibouti, l'Egypte, l'Erythrée, Ethiopie, le Gabon, la Gambie, le Ghana, la Guinée, la Guinée Equatoriale, le Kenya, Lesotho, le Liberia, Madagascar, le Malawi, le Mali, la
Mauritanie, Ile Maurice, le Mozambique, la Namibie, le Niger, le Nigeria, la République Démocratique du Congo le Rwanda, le Sahara Occidental, Sao Tomé et Principé, le Sénégal, les Seychelles, la Sierra Leone, la Somalie, le Soudan du Sud, le Swaziland, le Tchad, le Togo, l'Uganda, la Tanzanie, la Zambie et le Zimbabwe.
Pays membre de l'ALMA, le Niger a lancé en août dernier à Torodi, une vaste campagne de Chimio-prévention du paludisme saisonnier (CPS) chez les enfants de 3 mois à 5 ans. Il s'agit à travers cette campagne de toucher près de 2,6 millions d'enfants en quatre mois. La CPS 2016 vise à toucher 95% des enfants âgés de 3 à 59 mois. Plus de 9.000 personnes ont, à cet effet, été mobilisées pour conduire les activités de la campagne. D'après le ministère de la Santé publique, 4,5 milliards de francs CFA ont été investis par l'Etat et ses partenaires pour la conduite de cette opération dans les régions de Zinder, de Maradi, de Tahoua, de Dosso, de Niamey, de Diffa et de Tillabéri, soit dans 27 districts sanitaires du pays.
La CPS est définie comme l'administration intermittente d'un traitement combiné antipaludéen aux enfants de 3 mois à 5 ans révolus pendant la saison de haute transmission du paludisme pour éviter la maladie. Selon les statistiques officielles, le paludisme demeure, au Niger, la principale cause de morbidité avec plus de 2.065.340 cas confirmés en 2015 dont 60% des cas sont des enfants de moins de 5 ans. Aussi, le paludisme représente 80% des motifs de consultation pendant la saison des pluies. Une grande proportion des enfants est hospitalisée pendant la haute période de transmission du paludisme.

Siradji Sanda(onep)
www.lesahel.org

Société

Lancement de la campagne de sensibilisation sur la surcharge routière : L'application du règlement 14 de l'UEMOA à l'ord…

Lancement de la campagne de sensibilisation sur la surcharge routière : L'application du règlement 14 de l'UEMOA à l'ordre du jour

Le Secrétaire général du Gouvernorat de Maradi, M. Harouna Assakaley, a procédé au lancement de la campagne de sensibilisation sur la surcharge routière. L'objectif est de débattre avec l'ensemble des acteurs, des conséquences de la surcharge routière. Cette rencontre intervient en prélude à l'application intégrale à partir du 1er avril 2017 du règlement n°14, adopté par les chefs d'Etats des pays membres de l'UEMOA. Ce règlement est re...

6ème congrès du Syndicat National des Travailleurs de l'Eau et de l'Energie du Niger (SYNATREEN) : L'indépendance énergé…

6ème congrès du Syndicat National des Travailleurs de l'Eau et de l'Energie du Niger (SYNATREEN) : L'indépendance énergétique et l'accès à l'énergie dans notre pays au centre de la rencontre

Le Syndicat National des Travailleurs de l'Eau et de l'Energie du Niger (SYNATREEN) organise du 19 au 21 Janvier 2017, son sixième congrès statutaire sur la problématique ''de l'énergie au Niger : quelles politiques pour indépendance énergétique et l'accès à l'énergie ?''. Ce fut l'occasion pour les congressistes pour discuter de cette problématique d'actualité et vitale dans la vie d'une communauté car sans une indépendance énergétique...

Premier conseil syndical de l'année 2017 du SYNAPAN : Passer les préoccupations des militants au peigne fin

Premier conseil syndical de l'année 2017 du SYNAPAN : Passer les préoccupations des militants au peigne fin

Le Syndicat Autonome du Personnel de l'Assemblée Nationale (SYNAPAN) a tenu hier, à Niamey, son premier conseil syndical de l'année 2017. Le thème retenu pour ces assises est ''Le Syndicalisme en milieu parlementaire, cas de l'Assemblée Nationale du Niger''. Le Conseil Syndical, constitue un cadre pour faire une revue des revendications soumises à l'administration, des actions à mener et des acquis au cours l'exercice écoulé et à venir....

Deuxième revue conjointe du programme sectoriel de l'éducation et de la Formation (PSEF 2014-2024) : Approche participat…

Deuxième revue conjointe du programme sectoriel de l'éducation et de la Formation (PSEF 2014-2024) : Approche participative pour des solutions durables aux préoccupations du secteur de l'éducation

Le Premier ministre, Chef du gouvernement S.E Brigi Rafini, a présidé hier matin au Palais des Congrès de Niamey, la cérémonie d'ouverture de la 2ème revue conjointe Gouvernement-Partenaires Techniques et Financiers- Société civile au titre de l'année 2016 du Programme sectoriel de l'éducation et de la formation (PSEF 2016-2024). Cette revue conjointe est un cadre approprié d'échanges et de dialogue entre tous les partenaires du secteur...

« La mise en œuvre du PSEF est un grand défi pour le gouvernement, un enjeu important pour l'école nigérienne », déclare…

« La mise en œuvre du PSEF est un grand défi pour le gouvernement, un enjeu important pour l'école nigérienne », déclare SEM. Brigi rafini, Premier ministre, Chef du gouvernement

« Chers invités.Mesdames, Messieurs ;La rencontre de ce matin, consacrée à la deuxième revue du programme sectoriel de l'éducation et de la formation (PSEF 2014-2024) traduit tout l'intérêt et toute l'importance qu'accorde le gouvernement à ce secteur clé, à savoir le secteur de l'éducation et de la formation, lequel occupe une place de choix dans le Programme de Renaissance II du Président de la République.Mesdames, MessieursLe Program...

11ème Réunion des ministres de l'Intérieur des pays membres de la CEN-SAD, à Niamey : Mutualisation des efforts pour fai…

11ème Réunion des ministres de l'Intérieur des pays membres de la CEN-SAD, à Niamey : Mutualisation des efforts pour faire face au phénomène de la migration irrégulière

La 11ème réunion des ministres de l'Intérieur des pays membres de la Communauté des Etats Sahélo-Sahariens (CEN-SAD) s'est tenu, hier à la salle Margou de l'Hôtel Gaweye de Niamey. La rencontre a vu la participation des délégations des pays membres de la CEN-SAD, du Secrétaire général de ladite organisation M. Ibrahim Sani Abani, des représentants de la CEDEAO, de la CBLT, du Conseil de l'Entente, de l'OIM, de la Fondation Hanns Seidel ...

Déclaration sur les migrations irrégulières et les enjeux sécuritaires dans l'espace sahélo-saharien

Déclaration sur les migrations irrégulières et les enjeux sécuritaires dans l'espace sahélo-saharien

« Nous, Ministres de l'Intérieur des pays membres de la CEN-SAD, réunis, à Niamey, du 18 au 19 janvier 2017,• Préoccupés par les tragédies récurrentes entraînant des pertes en vies humaines de migrants, par milliers, dans leur tentative de traverser le Sahara, la Méditerranée et le canal du Mozambique, en vue d'atteindre les côtes européennes ;• Convaincus que la gestion efficace des frontières constitue un élément clé de tout système d...

Les ministres de l'Intérieur de la Communauté des États sahélo-sahariens (CEN-SAD) visitent l'exposition du photographe …

Les ministres de l'Intérieur de la Communauté des États sahélo-sahariens (CEN-SAD) visitent l'exposition du photographe Jean-Marc Durou : Reconnaissance de l'identité en tant que facteur de paix et développement

Le Ministère de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale, en collaboration avec l'Association dénommée la ''Route du Sel et de l'Espoir'' a organisé hier, à l'intention des ministres de l'Intérieur de la Communauté des États sahélo-sahariens (CEN-SAD), une séance d'exposition des œuvres du célèbre photographe Jean-Marc Durou intitulé ''Sahara, peuple et paysage''. Cette exposition a eu lieu au Musé Boubou Hama ...

Visite du Médiateur de la République à la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) : Mutualiser les efforts en mat…

Visite du Médiateur de la République à la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) : Mutualiser les efforts en matière de protection des droits de l'Homme

Le Médiateur de la République, Me Sirfi Ali Maiga a effectué, hier matin, une visite à la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH). Une occasion qui lui a permis de s'enquérir des conditions de travail, et du fonctionnement de la CNDH. Au cours de cette visite, Me Sirfi Ali Maïga a exprimé sa volonté de nouer un partenariat fécond entre les deux institutions pour œuvrer ensemble dans la protection des droits de l'Homme. Il a annon...

Remise de décoration au Ministère du Plan : M. Thomas Bedenbecker fait Chevalier dans l'Ordre du Mérite du Niger par la …

Remise de décoration au Ministère du Plan : M. Thomas Bedenbecker fait Chevalier dans l'Ordre du Mérite du Niger par la ministre du Plan

La ministre du Plan, Mme Kané Aichatou Boulama, a décoré, hier après-midi, M. Thomas Bedenbecker, chef du projet GIZ d'Appui au système de planification. M. Thomas Bedenbecker, qui quitte définitivement notre pays, a en effet été fait Chevalier dans l'Ordre du Mérite du Niger au nom du Président de la République, Chef de l'Etat.En lui épinglant la décoration, en présence du ministre du Développement communautaire et de l'Aménagement du ...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Pari gagné !

lundi 9 janvier 2017

Editorial : Pari gagné !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Mise en œuvre de la réforme du guichet unique auto…

Mise en œuvre de la réforme du guichet unique automobile au Niger : En finir avec les faux documents et leur corollaire de pertes énormes des recettes de l'Etat

Dans le cadre de la modernisation de l'administration des douanes afin d'améliorer ses pre...

jeudi 19 janvier 2017

SONILOGA, égalité des citoyens devant le service p…

SONILOGA, égalité des citoyens devant le service public

« Nous sommes des délégataires, et notre mission est de traduire en acte la reforme sur la...

jeudi 19 janvier 2017

Application du système du guichet unique des autom…

Application du système du guichet unique des automobiles : Complaintes des vendeurs des véhicules d'occasion

Le marché des véhicules d'occasion connait ces derniers temps dans notre pays un boulevers...

jeudi 19 janvier 2017

L'air du temps

Ces feux tricolores ''fantômes''

Ces feux tricolores ''fantômes''

Les feux optiques sont conçus pour jouer un rôle essentiel dans le dispositif de la régula...

jeudi 19 janvier 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.