Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Rapport mondial sur le paludisme 2016 (OMS/ALMA) : D'importants progrès sur le continent, malgré le lourd tribut payé à cette maladie


paludisme 2 0L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a publié le 13 décembre dernier à Dar-es-Salam (Tanzanie), le Rapport mondial sur le paludisme 2016. Dans ce rapport, l'OMS dit constater que l'accès aux principaux outils de lutte contre cette maladie a rapidement augmenté pour les populations les plus vulnérables du monde en général et pour les enfants et les femmes enceintes en Afrique sub-saharienne en particulier. Cependant malgré les améliorations significatives enregistrées, le rapport souligne que l'Afrique sub-saharienne porte encore le fardeau le plus lourd du paludisme avec 92% des 212 millions de nouveaux cas enregistrés et 429.000 décès dans le monde en 2015. Ce rapport est réalisé en collaboration avec l'Alliance des dirigeants africains contre le paludisme (African Leaders Malaria Alliance- ALMA-).
Le rapport annuel, qui suit les progrès et les tendances de la lutte contre le paludisme et l'élimination de cette maladie à travers le monde, montre également que l'accélération de la lutte est nécessaire en vue de rester sur la bonne voie pour atteindre un certain nombre d'objectifs clés d'ici 2020. Le rapport 2016 met en évidence des améliorations spectaculaires dans les tests de diagnostic pour les enfants et le traitement préventif pour les femmes enceintes. Les enquêtes nationales de 22 pays d'Afrique sub-saharienne montrent que près de la moitié (soit 51%) des enfants de moins de cinq ans avec une fièvre a reçu un test de diagnostic du paludisme dans le secteur public en 2015 contre 24% en 2010. Dans 36 pays africains, le nombre de femmes enceintes qui reçoivent le traitement préventif intermittent a été multiplié par cinq au cours des cinq dernières années.

En outre, les données de l'OMS révèlent que pour la première fois, plus de la moitié des Africains sub-sahariens (soit 57%) dorment sous moustiquaires imprégnées d'insecticide ou sont protégés par la pulvérisation résiduelle intérieure. Le rapport réitère cependant l'ampleur du défi qui reste à relever pour arriver à l'élimination du paludisme. Les données sur le continent africain montrent la nécessité de maintenir une réponse panafricaine coordonnée et concertée. C'est pourquoi, le rapport appelle à un financement plus solide, en notant que les gouvernements des pays d'endémie du paludisme fournissent actuellement 32% du financement total pour le paludisme. Les pays africains doivent fournir de plus en plus des ressources supplémentaires pour la lutte contre le paludisme en augmentant le financement national pour soutenir les efforts internationaux.
D'après le rapport 2016, certains pays africains, dont le Bénin, la Côte d'Ivoire, le Kenya, la Namibie, le Nigeria, le Sénégal, l'Afrique du Sud, le Togo et le Zimbabwe ont contribué à la cinquième reconstitution du Fonds mondial en Septembre 2016. Aussi, une grande partie du continent est sur la bonne voie pour atteindre les objectifs fixés par la stratégie technique mondiale (GTS) pour le paludisme 2016-2030. Un grand leadership africain dans tous les domaines - en particulier dans la fourniture de financement - sera essentiel pour atteindre ces objectifs ambitieux. «Le Rapport mondial sur le paludisme de cette année démontre l'énorme progrès que nous faisons dans la lutte contre le fléau du paludisme sur le continent. Mais l'Afrique porte toujours une part disproportionnée de la charge du paludisme dans le monde. Nous savons que la bataille mondiale pour l'élimination du paludisme sera gagnée sur ce continent» a déclaré Mme Joy Phumaphi, Secrétaire exécutive de l'Alliance des dirigeants africains contre le paludisme (ALMA).

Pour le Secrétaire exécutif de l'ALMA, le rapport est un rappel qu'un leadership africain visionnaire et la mise en commun de nos connaissances et des ressources collectives sont d'une importance cruciale pour l'accélération de la lutte et l'élimination du paludisme. Fondée en 2009, l'Alliance des dirigeants africains contre le paludisme (ALMA) est une coalition de 49 chefs d'Etat africains et de gouvernement qui travaillent à travers les pays et les frontières régionales pour parvenir à libérer l'Afrique du paludisme d'ici 2030. C'est aussi un forum des dirigeants africains qui leur permet de suivre leurs progrès et de partager les meilleures pratiques et les défis dans la lutte contre le paludisme dans leurs pays.

Dans sa démarche, l'ALMA élabore des outils en vue de soutenir les actions et programmes des dirigeants et des pays dans le domaine de la lutte contre le paludisme. C'est l'exemple de ''l'ALMA Scorecard pour la responsabilisation et l'action'' et de ''la carte de pointage ALMA 2030 vers l'élimination du paludisme''. Ces deux instruments se sont avérés si efficaces pour stimuler les efforts de lutte contre le paludisme que les membres de l'ALMA ont demandé un outil similaire pour soutenir les tableaux de bord au niveau des pays en vue de la lutte et de l'élimination du paludisme.
L'ALMA regroupe les pays et territoires suivants : l'Afrique du Sud, l'Angola, le Bénin, le Bostwana, le Burkina Faso, le Burundi, le Cap Vert, le Cameroun, les Comores, le Congo, la Côte d'Ivoire, Djibouti, l'Egypte, l'Erythrée, Ethiopie, le Gabon, la Gambie, le Ghana, la Guinée, la Guinée Equatoriale, le Kenya, Lesotho, le Liberia, Madagascar, le Malawi, le Mali, la
Mauritanie, Ile Maurice, le Mozambique, la Namibie, le Niger, le Nigeria, la République Démocratique du Congo le Rwanda, le Sahara Occidental, Sao Tomé et Principé, le Sénégal, les Seychelles, la Sierra Leone, la Somalie, le Soudan du Sud, le Swaziland, le Tchad, le Togo, l'Uganda, la Tanzanie, la Zambie et le Zimbabwe.
Pays membre de l'ALMA, le Niger a lancé en août dernier à Torodi, une vaste campagne de Chimio-prévention du paludisme saisonnier (CPS) chez les enfants de 3 mois à 5 ans. Il s'agit à travers cette campagne de toucher près de 2,6 millions d'enfants en quatre mois. La CPS 2016 vise à toucher 95% des enfants âgés de 3 à 59 mois. Plus de 9.000 personnes ont, à cet effet, été mobilisées pour conduire les activités de la campagne. D'après le ministère de la Santé publique, 4,5 milliards de francs CFA ont été investis par l'Etat et ses partenaires pour la conduite de cette opération dans les régions de Zinder, de Maradi, de Tahoua, de Dosso, de Niamey, de Diffa et de Tillabéri, soit dans 27 districts sanitaires du pays.
La CPS est définie comme l'administration intermittente d'un traitement combiné antipaludéen aux enfants de 3 mois à 5 ans révolus pendant la saison de haute transmission du paludisme pour éviter la maladie. Selon les statistiques officielles, le paludisme demeure, au Niger, la principale cause de morbidité avec plus de 2.065.340 cas confirmés en 2015 dont 60% des cas sont des enfants de moins de 5 ans. Aussi, le paludisme représente 80% des motifs de consultation pendant la saison des pluies. Une grande proportion des enfants est hospitalisée pendant la haute période de transmission du paludisme.

Siradji Sanda(onep)
www.lesahel.org

Société

Colloque International Pluridisciplinaire à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines (FLSH) : Des réflexions sur les …

Colloque International Pluridisciplinaire à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines (FLSH) : Des réflexions sur les fondements et les missions de l'Etat en Afrique

Le Département de Philosophie de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l'Université Abdou Moumouni de Niamey organise, depuis lundi dernier, en collaboration avec le laboratoire d'Etude et de Recherche en Philosophie, Culture, Communication et Société, un colloque international pluridisciplinaire pour discuter sur une thématique dont les contours de la réflexion constituent indéniablement les préoccupations des Etats africains....

Atelier de validation du Plan d'action sur l'emploi en santé et la croissance économique : Vers la validation du Plan ré…

Atelier de validation du Plan d'action sur l'emploi en santé et la croissance économique : Vers la validation du Plan régional d'investissement sur les ressources humaines de la santé et du secteur social

Le ministre de l'Emploi du Travail et de la Protection Sociale, M. Mohamed Ben Omar, a présidé, hier matin, à l'Hôtel Soluxe, la cérémonie d'ouverture de l'atelier de validation et d'identification des priorités pour le Niger du plan d'action de mise en œuvre des recommandations de la Commission de haut niveau des Nations Unies sur l'emploi en santé et la croissance économique. Cette rencontre qui vise à permettre au Niger de disposer d...

Déclaration de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) : Indignation et ferme condamnation de la CNDH contre l…

Déclaration de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) : Indignation et ferme condamnation de la CNDH contre la vente aux enchères de migrants africains comme esclaves en Libye

La commission Nationale des Droits humains (CNDH) a rendu publique, hier après-midi à Niamey, une déclaration relative aux informations relayées par des médias internationaux, faisant état d'une vente aux enchères de migrants en Libye. C'est le rapporteur de la CNDH, Dr Moussa Hamidou Talibi Moussa, qui a lu la déclaration en présence du président et des autres membres de l'institution.La Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) r...

Prestation de serment à la Cour d'Appel de Niamey : Deux membres du Conseil National pour la Régulation des Télécommunic…

Prestation de serment à la Cour d'Appel de Niamey : Deux membres du Conseil National pour la Régulation des Télécommunications et de la Poste (CNRTP) prêtent serment

Le président de la Cour d'Appel de Niamey, M. Gayakoye Abdourahamane Sabi a présidé, hier matin à ladite Cour, la cérémonie de prestation de serment de deux membres du Conseil National pour la Régulation des Télécommunications et de la Poste (CNRTP) à savoir M. Boubacar Sabo et Tahirou Garka Ibrahim, désigné au titre de la Présidence de la République. C'était en présence de la présidente du Conseil d'Administration de l'ARTP et de plusi...

Nécrologie : Décès, hier à Paris, de M. Moussa Moumouni Djermakoye, président du CESOC

Nécrologie : Décès, hier à Paris, de M. Moussa Moumouni Djermakoye, président du CESOC

Au moment où nous mettons sous presse, nous apprenons, avec une profonde tristesse, le décès de M. Moussa Moumouni Djermakoye, président du Conseil Economique et Social (CESOC), également président de l'Alliance Nigérienne Pour la Démocratie et le Progrès (ANDP Zaman Lahiya) ; décès survenu, hier en fin d'après-midi, à Paris, en France, des suites d'une maladie.Onep20/11/17

Cérémonie de remise de distinction au Représentant résident de la FAO au Niger par le ministre en charge des Affaires Et…

Cérémonie de remise de distinction au Représentant résident de la FAO au Niger par le ministre en charge des Affaires Etrangères et de la Coopération : Dr Lassaad Lachaal, fait Officier dans l'ordre national du mérite du Niger

Après un séjour de deux ans au service de la coopération au développement entre le Niger et l'Organisation des Nation Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture en qualité de représentant de la FAO, Dr Lassaad Lachaal, qui est en fin de mission a été fait Officier dans l'ordre national du mérite du Niger. C'est le ministre des Affaires Etrangère, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Extérieur, M. Ibrahim Ya...

Communiqué du Ministère des Affaires Etrangères de la Coopération de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Extéri…

Communiqué du Ministère des Affaires Etrangères de la Coopération de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Extérieur : Le gouvernement condamne la vente aux enchères de migrants africains et demande aux autorités libyennes de faire toute la lu

Le gouvernement du Niger a appris avec consternation les révélations au sujet de la vente aux enchères de migrants africains présents sur le territoire de l'Etat de Libye comme esclaves.Le gouvernement fortement indigné par ces pratiques avilissantes, condamne sans réserve de tels actes qui rappellent les heures sombres de l'histoire de l'humanité. Le gouvernement du Niger réprouve toute forme d'atteinte à la dignité, à l'intégrité et à...

Installation de la cellule nationale de normalisation des sceaux et armoiries du Niger : Mieux réglementer l'utilisation…

Installation de la cellule nationale de normalisation des sceaux et armoiries du Niger : Mieux réglementer l'utilisation des attributs de l'Etat

Le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, M Marou Amadou, a officiellement installé, hier jeudi 16 novembre, la cellule nationale de normalisation des armoiries et sceaux. La cellule est un organe composée de huit (8) membres issus de plusieurs institutions à savoir la Présidence de la République, l'Assemblée Nationale, le Cabinet du Premier ministre, les Ministères de la Défense nationale, de l'Intérieur, de la Justice, de la Renais...

Célébration de la fête du Roi de Belgique : L'ambassadeur de Belgique au Niger donne une réception

Célébration de la fête du Roi de Belgique : L'ambassadeur de Belgique au Niger donne une réception

Dans le cadre de la célébration de la fête du Roi, en l'honneur de sa Majesté le Roi Philippe, SE l'ambassadeur de Belgique au Niger, Pierre Charlier a offert, mercredi dernier, à l'hôtel les Rôniers, une réception pour marquer l'importance de cette fête. Y ont assisté, les membres du gouvernement, ceux du Corps diplomatique ainsi que plusieurs personnalités.Dans son allocution, l'ambassadeur de Belgique a souligné que cette date est l'...

Télécommunications au Niger : Niger Télécoms lance l'Internet 3G TURBO

Télécommunications au Niger : Niger Télécoms lance l'Internet 3G TURBO

La compagnie de téléphonie nationale Niger Télécoms entend offrir bientôt la possibilité à ses abonnés de surfer sur la vague Internet révolutionnaire de troisième génération, l'Internet 3G qui fournit l'Internet Haut débit. L'annonce en a solennellement été faite, hier jeudi 16 novembre, par le directeur général M Abdou Harouna lors d'une conférence de presse. Cette annonce tant attendue par les centaines de milliers d'abonnés de la Ni...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le paludisme : Des efforts soutenus dans la lutte …

Le paludisme est une maladie parasitaire qui constitue un problème de santé publique au Ni...

vendredi 27 octobre 2017

Interview de Dr. Hadiza Jackou, Coordinatrice du P…

Cette année encore, le paludisme fait beaucoup de victimes au Niger : quel est le nombre d...

vendredi 27 octobre 2017

Paludisme : Le choix de lutte

La lutte contre le paludisme a été entreprise, à l'échelle internationale, par l'Organisat...

vendredi 27 octobre 2017

L'air du temps

Baroud d'honneur dans l'Anzourou

Baroud d'honneur dans l'Anzourou

Il y a comme un vent de débâcle et de panique qui plane sur la tête des groupes armés qui ...

vendredi 17 novembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.