Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

38ème édition du Sabre National de lutte à Tahoua : Les Tchali-tchali, ces bouffons qui animent les arènes


chalicahliLa lutte traditionnelle est devenue au Niger, le Sport le plus ancien et le plus populaire. Elle occupe une place importante dans les manifestations sportives et culturelles avec une valeur partagée par l'ensemble des couches sociales du pays. Elle mobilise tout le pays pendant les championnats. Son rôle mobilisateur a fait que les autorités politiques du Niger l'ont intégré en 1975 dans les programmes des activités physiques et sportives. Elle mobilise plusieurs acteurs et chacun joue un rôle précis et complémentaire, c'est le cas des Tchali-tchali ou les bouffons des arènes.
Selon Dambouga Issoufou, président des Tchali-tchali des arènes du Niger, lors des championnats, ils sont ldes plus grands animateurs des compétitions de sport de combat notamment la lutte traditionnelle. «Avant, la plupart des Tchali-Tchali étaient des anciens lutteurs qui se déplacent toujours avec l'équipe des régions. Pendant les tournées, nous portions un gros talisman fabriqué avec le crâne de ''mouzourou'', une espèce de chat sauvage. Quand on terrassait un lutteur, nous nous approchions pour lui mettre l'amulette au cou, en guise de l'humour. Et à chaque fois, les vaincus enlevaient la grosse amulette pour nous la jeter», affirme le président Dambouga Issoufou, bouffon d'Agadez.

Marié à deux femmes et père de 6 enfants, ce vieillard a une expérience de plus de 38 ans dans la profession. D'après lui, le métier de Tchali-tchali a pris de l'ampleur pendant les années 70 sous le régime du Président Kountché. «En effet, c'est à cette époque que le championnat de lutte traditionnelle a pris de l'ampleur et le rôle des Tchali-tchali que nous jouons dans les arènes a eu toute sa valeur. Nous nous déguisions très bien en bouffons pour imiter les scènes de combat et les chutes des lutteurs en y mettant une bonne dose d'humour, et souvent même, de dérision. Avant quand il n'y avait pas la vidéo pour départager les combats litigieux, on se référait à nous, tchalli-tchalli, pour départager les deux camps, et tout se passait bien. », a-t-il affirmé.
Ces animateurs des arènes, dont chaque région n'a le droit de disposer formellement que d'un seul, sont généralement des paysans ; des agriculteurs éleveurs ou artisans. Ils connaissent très bien les techniques de la lutte traditionnelle sans aucune difficulté à mimer les combats déroulés en leur présence. «Nous ne vivons pas de cette profession, chacun d'entre nous à un métier à faire. Seulement, nous gagnons beaucoup de cadeaux pendant les championnats. J'ai bénéficié de plusieurs voyages dans ce rôle de bouffon qui m'a amené dans plusieurs pays africains et en Europe », a témoigné Dambouga Issoufou.
Généralement, les Tchali-tchali portent des accoutrements quelque peu exagérés de lutteur de très longs bonnets, des grandes lunettes sans verre. Ils portent également des objets d'arts bizarres, tout ce qu'il faut pour se faire une allure plutôt burlesque.
Hélas, de nos jours, déplore M. Dambouga Issoufou, le métier de Tchali-tchali est quelque peu délaissé, car les jeunes semblent ne pas s'y interésser. Soucieux de trouver une relève, «nous voulons que les jeunes accordent de l'importance à ce métier qui permet de valoriser notre culture et de perpétuer la tradition de l'art burlesque. Mais la plupart des jeunes ne sont pas intéressés. Tout de même nous observons ces derniers temps quelques-uns qui participent aux championnats. Nous sommes vieux, il faut qu'il y ait la relève», a indiqué le président des Tchali-tchali.
Même si les bouffons des arènes ne sont pas encore organisés en association, selon Dambouga Issoufou, à chaque championnat, ils forment un groupe solide que lui-même dirige jusqu'à la fin du championnat. « Ce groupe de solidarité nous permet en cas de nécessité, de manifester notre mécontentement et réclamer plus d'intérêt à notre égard. Pour ce faire, il nous suffit de nous éclipser de l'arène, et en quelques instants, les organisateurs constatent notre mouvement d'humeur. En effet, les spectateurs et les organisateurs sentent très vite notre absence parce que, nous faisons partie d'une composante importante dans la lutte traditionnelle», a-t-il expliqué.
Cependant, l'espoir demeure de voir ce métier de bouffons des arènes gagner plus en intérêt. Car, nous confie le président des Tchali-tchali, le ministre en charge des sports, M. Moctar Kassoum les a assuré qu'il prendra des dispositions pour formaliser leur métier afin de leur assurer une bonne carrière.

Seini Seydou Zakaria, envoyé spécial(onep)
www.lesahel.org

Société

Rupture collective de jeûne au Palais de la Présidence : Les artistes nigériens à l'honneur

Rupture collective de jeûne au Palais de la Présidence : Les artistes nigériens à l'honneur

Au 25ème jour du mois béni de Ramadan, le Président de la République, Chef de l'Etat S.E Issoufou Mahamadou a invité hier dans l'après-midi, au palais de la Présidence, les artistes nigériens pour la rupture collective appelée aussi «Iftar». Des artistes qui ont répondu massivement à cette invitation du Chef de l'Etat.Après avoir rompu le jeûne, le Président de la République et ses convives devaient ensuite répondre à l'appel du muezzin...

Communiqué de la Direction du protocole d'Etat : Programme de la célébration de la soirée officielle de la nuit Leilatou…

Communiqué de la Direction du protocole d'Etat : Programme de la célébration de la soirée officielle de la nuit Leilatoul Qadr

La Soirée Officielle de la nuit de la destinée ou « LEILATOUL QADR » sera célébrée cette année la nuit du mercredi 21 au jeudi 22 juin 2017, selon le programme ci-après.20 H 00 : Arrivée des fidèles20 H 30 : Arrivée des membres du Corps Diplomatique, Postes Consulaires et Organisations Internationales des Pays Musulmans20 H 35 : Arrivée des députés nationaux et membres du Gouvernement20 H 40 : Arrivée des Présidents des Institutions20 H...

Communiqué du Ministère de l'Emploi du Travail et de la Protection Sociale : La journée du jeudi 22 juin 2017, déclarée …

Communiqué du Ministère de l'Emploi du Travail et de la Protection Sociale : La journée du jeudi 22 juin 2017, déclarée chômée et payée sur toute l'étendue du territoire national

Le ministre de l'Emploi, du Travail et de la Protection Sociale a l'honneur de rappeler aux employeurs et employés des secteurs public, parapublic et privé que conformément aux dispositions de la loi n° 97-20 du 20 juin 1997 instituant les fêtes légales, la journée du jeudi 22 juin 2017, correspondant au lendemain de la nuit de Lailatoul Qadr (Nuit du Destin), est déclarée chômée et payée sur toute l'étendue du territoire national.Onep2...

Santé / Le gonflement des pieds : Des causes multiples

Santé / Le gonflement des pieds : Des causes multiples

Lorsqu'un patient se plaint d'un gonflement au niveau de son pied, les praticiens disent qu'il faut rechercher, en premier lieu, la présence d'un œdème. Selon eux, c'est le signe le plus fréquent ; et un œdème des pieds est dû tout simplement à l'infiltration d'eau sous la peau.Selon les praticiens, l'œdème des pieds se reconnaît par une augmentation du volume du pied, uni ou bilatéral. Cette augmentation de volume est en général indolo...

Ramadan : Abondance de la pastèque sur les marchés de la Niamey

Ramadan : Abondance de la pastèque sur les marchés de la Niamey

La pastèque communément appelé «Gouna» en Haoussa ou « kaney » en Zarma, est une espèce de plantes herbacée de la famille des cucurbitacées, originaire d'Afrique de l'Ouest, largement cultivée pour ses gros fruits lisses, à chaire rouge, jaune, verdâtre ou blanche et à graines noires ou rouges selon Wikipédia. La pastèque est vendue aux abords de plusieurs rues de la capitale plus précisément au marché de katako ou la vente se pratique ...

Indice des Prix des Matériaux de Construction (IPMC) : Baisse de 0,8% des matériaux de construction à en mai 2017 par ra…

Indice des Prix des Matériaux de Construction (IPMC) : Baisse de 0,8% des matériaux de construction à en mai 2017 par rapport à avril 2017

Au mois de mai 2017, l'Indice des Prix des Matériaux de Construction (IPMC) est ressorti en baisse après trois (3) mois de hausse consécutive selon le bulletin publié par l'Institut national de la statistique (INS). Il a baissé de 0,8% pour s'établir à un niveau de 90,8 points contre 91,5 points au mois précédent. En glissement annuel et par rapport au mois de mai 2016, l'indice des prix des matériaux de construction est ressorti en bai...

Tillabéri/Fin de la tournée du préfet de Banibangou : La sécurité et le démarrage de la campagne agricole au centre des …

Tillabéri/Fin de la tournée du préfet de Banibangou : La sécurité et le démarrage de la campagne agricole au centre des échanges avec la population

Le Préfet du département de Banibangou a récemment effectué une tournée de 4 jours à l'intérieur de son entité administrative. Plusieurs sujets de l'heure dont la question sécuritaire, le démarrage de la campagne agro-pastorale ainsi que la mise en œuvre du programme de la renaissance du Niger acte II étaient au centre des rencontres de sensibilisation avec les populations des localités visitées.Aller à la rencontre des populations à la...

A la Présidence de la République : SE Issoufou Mahamadou rompt le jeûne avec les personnes en situation de handicap

A la Présidence de la République : SE Issoufou Mahamadou rompt le jeûne avec les personnes en situation de handicap

Le Président de la République, Chef de l'Etat SE Issoufou Mahamadou a rompu le jeûne de la journée d'hier en compagnie des personnes en situation de handicap. Cette traditionnelle cérémonie de rupture de jeune communément appelée ''Iftar'' joue un rôle social et permet au Chef de l'Etat et à ses invités de se retrouver au palais de la Présidence autour du repas de rupture et de partager ce moment de convivialité donnant à cet acte plein...

Visite inopinée du ministre de la Santé Publique à la maternité Issaka Gazobi de Niamey : Le ministre Idi Illiassou Main…

Visite inopinée du ministre de la Santé Publique à la maternité Issaka Gazobi de Niamey : Le ministre Idi Illiassou Mainassara satisfait du travail accompli par les agents

Le ministre de la Santé Publique, Dr Idi Illiasou Mainassara a effectué hier une visite surprise à la maternité Issaka Gazobi de Niamey. Cette visite rentre dans le cadre d'une série de visites qu'il avait entreprise au niveau des différents services techniques pour apprécier la qualité des soins et s'assurer de la présence effective des agents sur le terrain, mais aussi de l'accueil et de la prise en charge des patients. Le ministre es...

Remise de don à l'école des aveugles Soli Abdourahamane de Niamey par la Fondation Tattali Iyali : La première Dame Dr. …

Remise de don à l'école des aveugles Soli Abdourahamane de Niamey par la Fondation Tattali Iyali : La première Dame Dr. Malika Issoufou apporte son soutien aux personnes handicapées de la région de Niamey

La Fondation Tattali Iyali de la Première Dame Dr. Malika Issoufou poursuit ses actions d'aide aux populations vulnérables pendant ce mois béni de Ramadan. C'est ainsi que la présidente de la fondation Attali Iyali Dr. Malika Issoufou a effectué, hier matin, le déplacement à l'école des aveugles Soli Abdourahamane pour procéder à la remise officielle d'un don de vivres au profit des personnes handicapées de Niamey. La Première Dame Dr. ...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Artisanat à Agadez : Le savoir-faire traditionnel …

Artisanat à Agadez : Le savoir-faire traditionnel des femmes

Agadez est connu partout au Niger et ailleurs dans le monde pour son artisanat. Dans ce se...

vendredi 16 juin 2017

Mme Inani Amado Mamoudou, présidente communale des…

Mme Inani Amado Mamoudou, présidente communale des femmes artisanes d'Agadez : Les produits artisanaux de la région ont acquis une notoriété aux plans national et international

La présidente communale des femmes artisanes d'Agadez, Mme Inani Amado Mamoudou fait parti...

vendredi 16 juin 2017

Le travail des enfants à Niamey : Entre débrouilla…

Le travail des enfants à Niamey : Entre débrouillardise et exploitation

Le phénomène ne semble nullement choqué et pourtant le travail des enfants prend de l'ampl...

vendredi 9 juin 2017

L'air du temps

Il a plu des cordes sur Niamey

Il a plu des cordes sur Niamey

Après les pluies torrentielles qui se sont abattues sur la ville de Niamey dans la nuit de...

vendredi 16 juin 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.