Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Atelier organisé par la Commission nationale des droits humains (CNDH) : Diffusion du Rapport annuel 2015-2016 de l'institution sur l'état des droits humains à l'intention des structures de la Société civile


cndhLe Bureau de la Commission Nationale des Droits Humains poursuit une campagne de diffusion du Rapport annuel 2015-2016 sur l'état des Droits de l'Homme au Niger. C'est dans ce cadre que le Président de la CNDH, M. Khalid Ikhiri, a présidé vendredi dernier au Grand Hôtel de Niamey un atelier de diffusion de ce Rapport à l'intention des structures de la Société civile nigérienne. Beaucoup de responsables et représentants des réseaux des Organisations de la Société civile ainsi que d'autres personnalités ont répondu présents à cette séance de partage en début de laquelle le Président Khalid Ikhiri a rappelé que la loi organique qui a créé la CNDH leur fait obligation de faire une large diffusion des Rapports annuels qu'ils produisent.
Cet atelier permettra, a-t-il indiqué, non seulement de partager les résultats des investigations de la CNDH avec la Société civile nigérienne mais aussi de recueillir les réactions des uns et des autres qui peuvent s'avérer des contributions à l'amélioration du travail de l'Institution ou à l'attente du public. Il a indiqué que c'est avec toute l'objectivité, la rigueur et la responsabilité qui s'attachent à la mission d'une Autorité administrative neutre qu'est la CNDH qu'a été produit le Rapport cumulé 2015-2016 sur l'état des droits de l'Homme au Niger. C'est ainsi que la séance s'est attachée à présenter et expliquer le contenu de ce Rapport à travers la projection de deux films documentaires et un exposé résumé du contenu du volumineux Rapport par le Secrétaire général de la CNDH, M. Alichina Amadou Kourguéni.
La séance a permis au public d'être pleinement édifié sur non seulement l'ampleur de la mission que mène les membres de la CNDH avec des ressources toujours pas à la hauteur mais aussi les résultats auxquels la Commission est parvenue sur ces deux années d'exercice. Missions de terrain, visites des prisons, des hôpitaux et centres des soins, des camps de réfugiés et de migrants, investigations minutieuses et compilations des données pour obtenir des informations sûres et vérifiables tout à été mis en œuvre par la CNDH pour dresser un état des lieux en 2015-2016 sur les questions des Droits humains. Comme on pouvait s'y attendre le tableau est loin d'être élogieux. Le premier Droit humain est le droit à la vie.
En 2015-2016 les attaques terroristes du groupe Boko Haram et autres groupes dits djihadistes plus particulièrement dans la Région de Diffa et dans une moindre mesure dans les Régions de Tahoua et Tillabéry ont arraché beaucoup de vies humaines. A ce fléau, le Rapport en a rajouté avec la véritable hécatombe vécue chaque année sur les routes nigériennes du fait, plus souvent, du non respect des règles de la circulation par des usagers de la route. Les deux films documentaires et l'exposé du SG Kourguéni ont permis d'apprendre avec beaucoup de témoignages, faits et chiffres sur l'état des lieux en matière de Droits civils, de Droits politiques, de Droits économiques, sociaux, culturels et environnementaux, de Droits dits catégoriels et sur les recommandations de la Commission pour remédier à la situation.
Malgré des avancées et des améliorations sur les indicateurs de tous ces Droits dans notre pays, des efforts doivent encore été consentis et cela est de la responsabilité de tous. Dans les films et dans le contenu résumé du Rapport, la dimension dramatique qui a ému et indigné le public est le massacre des populations civiles dans les zones frontalières de Diffa avec le Nigeria par les barbares de Boko Haram et le sacrifice dans les rangs des membres des forces de défense et de sécurité pour les protéger. Mais hélas, c'est aussi l'atteinte insupportable à la dignité humaine que subissent des milliers d'immigrants dans des dizaines de postes de contrôle sur leur parcours à travers les pays de la CEDEAO. Dans le film documentaire consacré à cet effet il ressort des témoignages de ces migrants, le racket et l'humiliation qu'ils subissent sur leur propre continent africain.
Dans tous les pays qu'ils ont traversés jusqu'à leur terminus dans les villes d'Agadez et de Dirkou au Niger, ils racontent des récits pathétiques de leur calvaire dans des postes de contrôle où ils sont humiliés, dépouillés à travers l'obligation de payer des sommes d'argent avant de réembarquer. Un immigré sénégalais explique aux membres de la Commission qu'il a quitté chez lui avec plus 300.000 FCFA en vendant des biens familiaux, il a fini à Agadez avec moins de 5.000 FCFA après avoir été contraint de payer des sommes plus ou moins énormes selon le pays et les 15 postes de contrôle avant Agadez. Tout cela au mépris des lois et règlements de l'UEMOA et de la CEDEAO sur la libre circulation des personnes et des biens et plus graves par des personnes que leurs pays respectifs ont investies de la mission de protéger la société.
Les membres des réseaux de la Société civile ont exprimé toute leur indignation sur cette situation et ont exigé que cette affaire, que chaque pays pris individuellement ne peut pas régler, soit portée par la CNDH au niveau des hautes instances de la CEDEAO et de l'UEMOA. Mais à y réfléchir, les rackets au niveau des postes de contrôle n'est rien par rapport au sort dramatique qui attend les vagues d'immigrants dans le reste de leur parcours. Quand ils ne meurent pas abandonnés à la faim et à la soif dans le désert du Sahara ils finissent dans les tragiques traversées en mer entre le Maghreb et l'Europe. Il est temps de mettre un terme au dialogue de sourds entretenus dans nos pays africains à l'égard de notre jeunesse africaine pour lui faire prendre conscience que les chemins clandestins de l'immigration vers l'Europe ne sont pas ceux de l'honneur et de la dignité.
Un exemplaire du Rapport de 180 pages a été remis à chaque participant qui aura le loisir de le disséquer et de réagir éventuellement. Mais d'ores et déjà le résumé fait au niveau de la séance de vendredi n'a pas laissé les participants membres des réseaux de la Société civile indifférents qui ont tenu à réagir à travers un débat. L'atelier a ensuite été clôturé sur le mot du Pr Halidou Talibi Moussa, Rapporteur général de la CNDH.
Mahaman Bako(onep)
www.lesahel.org

Société

Soirée de gala suivie de décoration à l'honneur de la Secrétaire générale de l'OIF : Mme Michaëlle Jean élevée à la dign…

Soirée de gala suivie de décoration à l'honneur de la Secrétaire générale de l'OIF : Mme Michaëlle Jean élevée à la dignité de Grand Officier de l'ordre national du Niger

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, SE Brigi Rafini a offert, samedi dernier dans la soirée, un dîner de gala dans les jardins du Grand Hôtel de Niamey à l'honneur de la Secrétaire Générale de l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), Mme Michaëlle Jean en visite officielle de travail de cinq (5) jours au Niger. A cette occasion, Mme Michaëlle Jean a été élevée à la dignité de Grand Officier de l'ordre national du N...

Visite de travail de la Secrétaire générale de l'Organisation internationale de Francophonie (OIF) : Renforcement de la …

Visite de travail de la Secrétaire générale de l'Organisation internationale de Francophonie (OIF) : Renforcement de la coopération entre l'OIF et le Niger

La Secrétaire Générale de l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), Mme Michaëlle Jean séjourne dans notre pays depuis samedi dernier. A son arrivée dans l'après-midi du même jour, la SG de l'OIF a été accueillie, à sa descente d'avion à l'Aéroport international Diori Hamani de Niamey par la ministre Déléguée auprès du ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Exté...

Niamey/Lancement des activités de l'Association Nigérienne des Professionnels de l'Imagerie Médicale et de la Radiothéra…

Niamey/Lancement des activités de l'Association Nigérienne des Professionnels de l'Imagerie Médicale et de la Radiothérapie (ANPIR) : Faire la promotion de la profession et contribuer à l'atteinte des objectifs fixés en matière de santé publique

Le conseiller technique du ministre de la Santé Publique M. Issaka Kamayé a présidé, samedi matin, à l'Hôpital National de Lamordé (HNL), la cérémonie officielle de lancement des activités de l'Association Nigérienne des Professionnels de l'Imagerie Médicale et de la Radiothérapie (ANPIR). Une association née pour défendre au mieux les Professionnels de l'Imagerie Médicale et de la Radiothérapie. La cérémonie s'est déroulée en présence ...

Conférence de presse du ministre des Finances : «Je n'ai aucun regret d'avoir fait empocher à l'Etat nigérien 800 millio…

Conférence de presse du ministre des Finances : «Je n'ai aucun regret d'avoir fait empocher à l'Etat nigérien 800 millions de FCFA sans avoir vendu un seul gramme d'uranium (...) et à travers des opérations de «trading» légales, régulières» déclare M

Le ministre des Finances M. Massoudou Hassoumi, a animé samedi dernier une conférence de presse au cours de laquelle, il a apporté des clarifications concernant l'affaire de 200 milliards de FCFA ayant dominé la une de l'actualité sur certains médias nationaux cette semaine. Ainsi, le ministre a confié que notre pays a, au cours de l'année 2011 produit 4.000 tonnes d'uranium d'une part et d'autre part que le soit disant virement de 200 ...

Fin de la 1ère session ordinaire du CESOC au titre de l'année 2017 : De fécondes réflexions au sortir des assises

Fin de la 1ère session ordinaire du CESOC au titre de l'année 2017 : De fécondes réflexions au sortir des assises

La première session ordinaire au titre de l'année 2017 du Conseil Economique Social et Culturel (CESOC) qui s'est ouverte le 2 février dernier a pris fin hier après-midi au Palais des Congrès de Niamey. Cette session, qui a duré deux semaines, a examiné plusieurs points inscrits à son agenda. Elle s'est notamment penchée sur le processus de transfert des compétences aux collectivités territoriales; la question de l'école nigérienne et l...

Lacement officiel des activités du Projet d'Appui à l'Agriculture Sensible aux Risques Climatiques (PASEC) : La Banque M…

Lacement officiel des activités du Projet d'Appui à l'Agriculture Sensible aux Risques Climatiques (PASEC) : La Banque Mondiale et le MCC appuient les populations des zones vulnérables

Le ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture et de l'Elevage, M. Albadé Abouba, a présidé, hier matin dans la salle Margou de l'Hôtel Gawèye de Niamey, le lancement officiel du PASEC.C'était en présence des représentants des institutions et des structures nationales et internationales, ainsi que des Partenaires Techniques et Financiers qui ont contribué à l'élaboration du projet.C'est ainsi que la cérémonie s'est déroulée en présence d...

Installation officielle des membres du Comité de suivi du protocole d'accord additionnel entre le Ministère des Transpor…

Installation officielle des membres du Comité de suivi du protocole d'accord additionnel entre le Ministère des Transports et le collectif des syndicats du secteur des transports

Le ministre d'Etat, Ministre des Transports, M. Omar Hamidou Tchiana, a présidé hier matin l'installation officielle des membres du Comité de suivi du protocole d'accord additionnel signé le 1er juin 2016 entre le Ministère des Transports et le Collectif des Syndicats du Secteur des Transports. Ce comité regroupe toutes les institutions techniques concernées, les représentants du Collectif des Syndicats du Secteur de Transport (CSSTN), ...

Région de Diffa : L'Unicef et le Gouvernement japonais à la pointe du combat pour l'eau et l'assainissement dans la Régi…

Région de Diffa : L'Unicef et le Gouvernement japonais à la pointe du combat pour l'eau et l'assainissement dans la Région de Diffa

''L'eau, c'est la vie''! Cette assertion n'a jamais eu autant de sens pour les populations de Wélaram que ce jour de janvier 2017 avec l'inauguration de leur forage à pompe à motricité humaine. Femmes et enfants ont pris d'assaut la borne fontaine moderne pour remplir leurs récipients d'une eau claire et potable. C'est un nouveau jour, pour cette communauté, dans l'histoire du partage de cette ressource vitale.Avant, pour accéder à l'ea...

Visite de la ministre de la Population à Galbal (Liboré) : Contribuer efficacement au développement local

Visite de la ministre de la Population à Galbal (Liboré) : Contribuer efficacement au développement local

La ministre de la Population, Mme Kaffa Rakiatou Christelle Jackou, a effectué hier une visite de travail au village de Galbal, dans la commune rurale de Liboré, département de Kollo. Elle était accompagnée dans ce déplacement de ses proches collaborateurs et des responsables de Care International-Niger.Après s'être informée des réalisations de la plateforme Genre de Galbal en vue d'améliorer les conditions de vie des populations de cet...

Remise d'un don du PNUD à l'Assemblée Nationale : Du matériel informatique pour renforcer les capacités du parlement

Remise d'un don du PNUD à l'Assemblée Nationale : Du matériel informatique pour renforcer les capacités du parlement

Le premier Vice-président de l'Assemblée Nationale, l'honorable député Iro Sani a reçu des mains du Représentant-résident du Programme des Nations Unies pour le Développement au Niger (PNUD), M. Fodé Ndiaye, un important lot de matériel informatique offert par le PNUD au parlement nigérien. D'une valeur de 67 millions de francs CFA, ce don est constitué d'une mini-imprimerie et de huit (8) ordinateurs portables et vise à renforcer les c...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Pari gagné !

lundi 9 janvier 2017

Editorial : Pari gagné !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Insalubrité dans la ville de Niamey : Un changemen…

Insalubrité dans la ville de Niamey : Un changement de comportement du citoyen s'impose

La ville de Niamey est salle. On ne le dira jamais assez. Mais le plus inquiétant est que ...

jeudi 16 février 2017

Salubrité urbaine : Beaucoup reste à faire pour as…

Salubrité urbaine : Beaucoup reste à faire pour assurer la propreté de nos villes et campagnes

A voir les monticules et même les montagnes de déchets solides ainsi que les mares et rivi...

jeudi 16 février 2017

Insalubrité urbaine

Insalubrité urbaine

A une heure indue de la nuit, nombreux sont les noctambules qui voient ces braves hommes e...

jeudi 16 février 2017

L'air du temps

La Saint Valentin ou l'heure de vérité

La Saint Valentin ou l'heure de vérité

Mardi dernier, les jeunes ont fêté la Saint-Valentin ou la fête des amoureux. L'occasion é...

jeudi 16 février 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.