Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Atelier organisé par la Commission nationale des droits humains (CNDH) : Diffusion du Rapport annuel 2015-2016 de l'institution sur l'état des droits humains à l'intention des structures de la Société civile


cndhLe Bureau de la Commission Nationale des Droits Humains poursuit une campagne de diffusion du Rapport annuel 2015-2016 sur l'état des Droits de l'Homme au Niger. C'est dans ce cadre que le Président de la CNDH, M. Khalid Ikhiri, a présidé vendredi dernier au Grand Hôtel de Niamey un atelier de diffusion de ce Rapport à l'intention des structures de la Société civile nigérienne. Beaucoup de responsables et représentants des réseaux des Organisations de la Société civile ainsi que d'autres personnalités ont répondu présents à cette séance de partage en début de laquelle le Président Khalid Ikhiri a rappelé que la loi organique qui a créé la CNDH leur fait obligation de faire une large diffusion des Rapports annuels qu'ils produisent.
Cet atelier permettra, a-t-il indiqué, non seulement de partager les résultats des investigations de la CNDH avec la Société civile nigérienne mais aussi de recueillir les réactions des uns et des autres qui peuvent s'avérer des contributions à l'amélioration du travail de l'Institution ou à l'attente du public. Il a indiqué que c'est avec toute l'objectivité, la rigueur et la responsabilité qui s'attachent à la mission d'une Autorité administrative neutre qu'est la CNDH qu'a été produit le Rapport cumulé 2015-2016 sur l'état des droits de l'Homme au Niger. C'est ainsi que la séance s'est attachée à présenter et expliquer le contenu de ce Rapport à travers la projection de deux films documentaires et un exposé résumé du contenu du volumineux Rapport par le Secrétaire général de la CNDH, M. Alichina Amadou Kourguéni.
La séance a permis au public d'être pleinement édifié sur non seulement l'ampleur de la mission que mène les membres de la CNDH avec des ressources toujours pas à la hauteur mais aussi les résultats auxquels la Commission est parvenue sur ces deux années d'exercice. Missions de terrain, visites des prisons, des hôpitaux et centres des soins, des camps de réfugiés et de migrants, investigations minutieuses et compilations des données pour obtenir des informations sûres et vérifiables tout à été mis en œuvre par la CNDH pour dresser un état des lieux en 2015-2016 sur les questions des Droits humains. Comme on pouvait s'y attendre le tableau est loin d'être élogieux. Le premier Droit humain est le droit à la vie.
En 2015-2016 les attaques terroristes du groupe Boko Haram et autres groupes dits djihadistes plus particulièrement dans la Région de Diffa et dans une moindre mesure dans les Régions de Tahoua et Tillabéry ont arraché beaucoup de vies humaines. A ce fléau, le Rapport en a rajouté avec la véritable hécatombe vécue chaque année sur les routes nigériennes du fait, plus souvent, du non respect des règles de la circulation par des usagers de la route. Les deux films documentaires et l'exposé du SG Kourguéni ont permis d'apprendre avec beaucoup de témoignages, faits et chiffres sur l'état des lieux en matière de Droits civils, de Droits politiques, de Droits économiques, sociaux, culturels et environnementaux, de Droits dits catégoriels et sur les recommandations de la Commission pour remédier à la situation.
Malgré des avancées et des améliorations sur les indicateurs de tous ces Droits dans notre pays, des efforts doivent encore été consentis et cela est de la responsabilité de tous. Dans les films et dans le contenu résumé du Rapport, la dimension dramatique qui a ému et indigné le public est le massacre des populations civiles dans les zones frontalières de Diffa avec le Nigeria par les barbares de Boko Haram et le sacrifice dans les rangs des membres des forces de défense et de sécurité pour les protéger. Mais hélas, c'est aussi l'atteinte insupportable à la dignité humaine que subissent des milliers d'immigrants dans des dizaines de postes de contrôle sur leur parcours à travers les pays de la CEDEAO. Dans le film documentaire consacré à cet effet il ressort des témoignages de ces migrants, le racket et l'humiliation qu'ils subissent sur leur propre continent africain.
Dans tous les pays qu'ils ont traversés jusqu'à leur terminus dans les villes d'Agadez et de Dirkou au Niger, ils racontent des récits pathétiques de leur calvaire dans des postes de contrôle où ils sont humiliés, dépouillés à travers l'obligation de payer des sommes d'argent avant de réembarquer. Un immigré sénégalais explique aux membres de la Commission qu'il a quitté chez lui avec plus 300.000 FCFA en vendant des biens familiaux, il a fini à Agadez avec moins de 5.000 FCFA après avoir été contraint de payer des sommes plus ou moins énormes selon le pays et les 15 postes de contrôle avant Agadez. Tout cela au mépris des lois et règlements de l'UEMOA et de la CEDEAO sur la libre circulation des personnes et des biens et plus graves par des personnes que leurs pays respectifs ont investies de la mission de protéger la société.
Les membres des réseaux de la Société civile ont exprimé toute leur indignation sur cette situation et ont exigé que cette affaire, que chaque pays pris individuellement ne peut pas régler, soit portée par la CNDH au niveau des hautes instances de la CEDEAO et de l'UEMOA. Mais à y réfléchir, les rackets au niveau des postes de contrôle n'est rien par rapport au sort dramatique qui attend les vagues d'immigrants dans le reste de leur parcours. Quand ils ne meurent pas abandonnés à la faim et à la soif dans le désert du Sahara ils finissent dans les tragiques traversées en mer entre le Maghreb et l'Europe. Il est temps de mettre un terme au dialogue de sourds entretenus dans nos pays africains à l'égard de notre jeunesse africaine pour lui faire prendre conscience que les chemins clandestins de l'immigration vers l'Europe ne sont pas ceux de l'honneur et de la dignité.
Un exemplaire du Rapport de 180 pages a été remis à chaque participant qui aura le loisir de le disséquer et de réagir éventuellement. Mais d'ores et déjà le résumé fait au niveau de la séance de vendredi n'a pas laissé les participants membres des réseaux de la Société civile indifférents qui ont tenu à réagir à travers un débat. L'atelier a ensuite été clôturé sur le mot du Pr Halidou Talibi Moussa, Rapporteur général de la CNDH.
Mahaman Bako(onep)
www.lesahel.org

Société

Fin de la mission de la ministre de la Communication dans la région de Tahoua : Apprécier les conditions de travail des …

Fin de la mission de la ministre de la Communication dans la région de Tahoua : Apprécier les conditions de travail des agents des médias et le déploiement des équipements pour la TNT

Après les étapes de Maradi, de Zinder et d'Agadez, la ministre de la Communication, Mme Sani Hadiza Koubra Abdoulaye, a séjourné du lundi au mercredi dernier dans la région de Tahoua. L'objectif primordial de cette visite de travail, en profondeur dans les régions, est de s'enquérir des conditions de travail des agents, de veiller à l'état de fonctionnement des équipements et de faire le point sur le déploiement du matériel prévu dans l...

Session du cadre de concertation du Ministère des Enseignements Secondaires : Echanges sur les conditions d'une meilleur…

Session du cadre de concertation du Ministère des Enseignements Secondaires : Echanges sur les conditions d'une meilleure tenue des examens de fin d'année

Le cadre de concertation du Ministère des Enseignements Secondaires, s'est réuni hier après midi, sous la présidence de M. Sani Abdourahamane, ministre en charge des Enseignements Secondaires. La rencontre a enregistré la participation d'une trentaine de partenaires sociaux du sous secteur de l'enseignement secondaire. Il s'est agi à travers cette rencontre de réfléchir pour trouver des solutions idoines au problème qui mime l'école nig...

Mission de la ministre de la Communication à Tahoua : Mme Sani Hadiza Koubra Abdoulaye visite plusieurs médias

Mission de la ministre de la Communication à Tahoua : Mme Sani Hadiza Koubra Abdoulaye visite plusieurs médias

En mission à l'intérieur du pays, la ministre de la Communication Mme Sani Hadiza Koubra Abdoulaye a visité hier les média publics et privés de la ville de Tahoua, en vue de s'enquérir des conditions de travail des agents.Les médias publics, privés et communautaires jouent un rôle majeur en ce qui concerne la visibilité de l'action gouvernemental. Ces outils de communication sont en conséquence un relais dans la mise en œuvre du program...

Séminaire de l'Association des Hautes Juridictions de Cassation des pays ayant en partage l'usage du français : La place…

Séminaire de l'Association des Hautes Juridictions de Cassation des pays ayant en partage l'usage du français : La place et le rôle des Cours de Cassation dans la lutte contre le terrorisme au Sahel

Niamey accueille depuis hier, un séminaire des Hautes juridictions de cassation des pays ayant en partage l'usage du français. C'est le Premier ministre, Chef du gouvernement SE. Brigi Rafini qui a présidé l'ouverture de ce séminaire organisé par l'Association des Hautes Juridictions de Cassation des pays ayant en partage l'usage du français. La cérémonie s'est déroulée au Grand Hôtel en présence des présidents des Institutions de la Ré...

Fin de la 60ème Session Ordinaire de la Commission Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples : Des progrès différen…

Fin de la 60ème Session Ordinaire de la Commission Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples : Des progrès différenciés et par endroits notables malgré la persistance des facteurs négatifs sur le continent

Les travaux de la 60ème session ordinaire de la Commission Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples(CADHP) ont pris fin hier, avec une cérémonie présidée par le Premier Ministre nigérien S.E Brigi Rafini, au Palais des Congrès de Niamey. Ouverte, depuis le 8 mai dernier, cette session a été marquée par l'organisation de plusieurs panels, de discussions interactives et informatives sur des thématiques d'actualités relatives aux dro...

Clôture de la 60ème session de la Commission africaine des Droits de l'Homme et des Peuples : «Il est réconfortant de vo…

Clôture de la 60ème session de la Commission africaine des Droits de l'Homme et des Peuples : «Il est réconfortant de voir les progrès enregistrés par le Niger quand on jette un regard rétrospectif sur le passé» déclare SE Brigi Rafini

Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement,Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs, Chefs de missions diplomatiques et Représentants des Organisations Internationales,Madame la Présidente de la Commission Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples,Mesdames et Messieurs les Commissaires,Honorables Chefs traditionnels,Distingués invités, Mesdames et Messieurs,Après deux semaines d'intenses travaux, consacrés à des séances publiq...

Agadez/Fin de la visite de travail de la ministre de la Communication : Mme Sani Hadiza Koubra Abdoulaye tire un bilan s…

Agadez/Fin de la visite de travail de la ministre de la Communication : Mme Sani Hadiza Koubra Abdoulaye tire un bilan satisfaisant de sa mission

Du 17 au 20 mai 2017, la ministre de La Communication Mme Sani Hadiza Koubra Abdoulaye a effectué une mission de travail dans la région d'Agadez. Durant son séjour dans la région, la ministre a visité plusieurs services relevant de son département ministériel et a eu des rencontres avec les agents des medias publics et privés. Lors de la réunion de synthèse qu'elle a dirigée en présence du gouverneur de la région, Mme Sani Hadiza Koubra...

Cérémonie de pose de la première pierre du projet de construction d'un village moderne à Tillabéri : Le ministre d'Etat …

Cérémonie de pose de la première pierre du projet de construction d'un village moderne à Tillabéri : Le ministre d'Etat Mohamed Bazoum assure que le projet bénéficiera d'un suivi régulier

Le Ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses M. Mohamed Bazoum a procédé vendredi dernier à Borgo Darey (dans la commune rurale de Tagazar, région de Tillabéri) à la pose de la première pierre pour la construction d'un village moderne. Ce projet financé par l'ONG Qatar Charity va coûter environ un milliard cinq cent millions de francs CFA. La céré...

La Première Dame Dr Malika Issoufou parraine la commémoration de la Journée internationale pour l'élimination de la fist…

La Première Dame Dr Malika Issoufou parraine la commémoration de la Journée internationale pour l'élimination de la fistule obstétricale : La Première Dame Plaide davantage pour la lutte contre la fistule

À l'instar des autres pays du monde, le Niger a commémoré, samedi dernier, la Journée internationale pour l'élimination de la fistule obstétricale. À Niamey, la cérémonie de la célébration de cette journée, placée sous le haut patronage de la Première Dame Dr. Malika Issoufou Mahamadou, marraine de la lutte contre la fistule au Niger, a eu lieu au centre d'accueil et de réinsertion des femmes fistuleuses. Cette année, le thème retenu po...

Message du ministre de l'Environnement et du Développement Durable à l'occasion de la journée internationale de la diver…

Message du ministre de l'Environnement et du Développement Durable à l'occasion de la journée internationale de la diversité biologique : Appel à l'intensification des actions de sensibilisation pour sauvegarder la diversité biologique

À l'instar du reste de la communauté internationale, le Niger commémore aujourd'hui 22 mai, la Journée internationale de la Diversité Biologique, placée cette année, sous le thème « Biodiversité et tourisme du durable». Le ministre de l'Environnement et du Développement durable, M. Almouspha Garba a livré un message à cette occasion qui constitue une opportunité pour sensibiliser le grand public en vue d'une plus grande prise de conscie...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Mashhad, la deuxième grande ville de la République…

Mashhad, la deuxième grande ville de la République Islamique d'Iran : Une cité classée par l'UNESCO « Capitale culturelle du monde islamique » en 2017

Du 25 au 27 avril dernier, s'est tenu à Mashhad, le premier sommet des Maires des pays du ...

jeudi 18 mai 2017

Visite au mausolée de l'Imâm Ridha ou Rezâ à Mashh…

Visite au mausolée de l'Imâm Ridha ou Rezâ à Mashhad : Héritage spirituel et architectural de l'histoire iranienne

L'Iran abonde de lieux de pèlerinage, non seulement musulmans, mais également chrétiens, j...

jeudi 18 mai 2017

Jardin botanique de Mashhad : Un lieu de distracti…

Jardin botanique de Mashhad : Un lieu de distraction, de repos et de tourisme

Des espaces verdoyants, sereins, des espèces rares de plus de 4000 variétés. Des moments o...

jeudi 18 mai 2017

L'air du temps

Vous avez dit autonomisation de la femme?

Vous avez dit autonomisation de la femme?

Une fois n'est pas coutume, les femmes nigériennes ont célébré, sans trop de faste, le wee...

jeudi 18 mai 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.