Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Quand le marché de la friperie est en plein essor


d-4La période de froid amorce tranquillement sa vitesse de croisière en ce début du mois de janvier. Le froid de canard matinal impose aux populations du Niger en général et particulièrement à celles de Niamey un mode vestimentaire. Et comme l'occasion fait le larron, les commerçants ne lésinent pas sur les moyens pour importer en quantité suffisante pendant cette période les habits qui répondent effectivement aux besoins des populations.
Dans les grands centres commerciaux de la capitale, on constate une forte affluence des clients autour des vendeurs des vêtements lourds. Certains débrouillards prennent ces vêtements auprès des grossistes souvent à crédit. Ils circulent dans la ville de Niamey à longueur de journée pour proposer aux Niaméens ces articles, une manière de gagner leur pitance quotidienne. Mais concrètement, d'où proviennent ce genre d'habits? Quels sont les marchés dans lesquels la vente de ces vêtements est beaucoup plus visible? Et est-ce que les prix de ces vêtements sont abordables ? Qui sont véritablement les clients ?
La friperie en général et les vêtements de protection contre le froid en particulier proviennent essentiellement, de l'Europe, de l'Amérique, et même de l'Asie, ces dernières années. Ces articles transitent par les ports du Bénin, du Togo, du Ghana et de l'Algérie dans une moindre mesure notamment en qui concerne les draps lourds emballés dans des plastiques en direction des pays de l'hinterland. Les circuits de commercialisation de ces précieux articles pour les populations de Niamey sont multiples. En dehors du marché de Wadata et du Grand marché qui constituent la référence incontestable en matière de friperie, il existe encore une manière d'écouler ces articles comme le font d'ailleurs les jeunes débrouillards. Ces derniers sont visibles dans la ville de Niamey surtout au niveau des artères de la capitale et dans certains locaux des services publics et privés.
Au niveau des deux marchés précités, c'est toute une variété de vêtements qu'on vend. Ces articles sont entre autres des blousons, des manteaux; des ensembles pantalons et chemises pour enfants ou adultes etc. On trouve du tout, particulièrement en période de froid. Et, les femmes sont les plus nombreuses dans les marchés pour se procurer ces vêtements de protection pour leurs enfants. En effet, les enfants sont les premières et principales victimes du froid. ''Les habits sont vraiment disponibles sur ces marchés même s'ils sont chers. Mais il s'agit de protéger surtout les enfants contre le froid qui vient souvent avec certaines maladies. La santé avant tout '', argumente Mme Sani Ramatou, une cliente rencontrée au Grand Marché.
L'organisme des enfants est encore fragile, c'est pourquoi ils ont besoin d'une protection bien appropriée. Un enfant sans protection en période de froid est exposé aux maladies comme le rhume ; la bronchite et d'autres infections respiratoires qui font souffrir ces âmes fragiles. ''Les prix de ces vêtements varient en fonction des personnes. Ainsi avec 1000F ou 2000 FCFA, on peut se procurer de belles combinaisons pour les enfants'', a confié M. Souleymane Halidou, un vendeur. Les prix proposés par ce vendeur sont chers pour sa cliente Mme Sani Ramatou, mais elle en achète qu'à même pour mettre ses enfants à l'abri du froid et des maladies qui en sont liées. Elle a profite de cette occasion en tant que mère pour lancer un appel à ses sœurs et même aux hommes de bien protéger les enfants en leur achetant des vêtements lourds.
Quant à M. Issaka Seini, vendeur de friperie au marché de Wadata, il souligne que certains clients trouvent abordables les blousons, les chaussettes pour les enfants, mais d'autres jugent les prix un peu élevés. ''Ce qui est bien normal, parce que les clients n'ont pas les mêmes pouvoirs d'achat. Cette année, il n'y a pas eu tellement de froid. Nos stocks de vêtements risquent de se gâter dans les magasins'', s'inquiète M. Mohamed Ibrahim, un autre vendeur de vêtements de protection pour les enfants. Le prix de la friperie pour la catégorie des enfants tourne autour de 1500F à 2000F chez Mohamed. Son voisin Abdoulaye Soumaila aussi vendeur d'habits affirme que la friperie ne coûte pas cher au Togo, au Ghana, et à Cotonou où ils s'en procurent eux-mêmes.
Cependant, ajoute-t-il, les tracasseries de la route et la cherté du transport amènent les commerçants à vendre ces articles souvent chers à Niamey. A l'intérieur du pays, Abdoulaye Soumaila pense que le business de la friperie est porteur pour en avoir tâté certains marchés. Ce qui l'amène à établir une comparaison. ''L'année dernière à cette période, il y avait beaucoup plus de clients dans le grand marché'' dit-il. Tous ces vendeurs achètent eux aussi les articles auprès des opérateurs économiques par balle d'habits entre 125.000F et 200. 000FCFA selon le contenu et la qualité.
Hassane Daouda(onep)

www.lesahel.org

Société

Décès de Moussa Moumouni Djermakoye, président du Conseil Economique et Sociale (CESOC) : Obsèques officielles, ce matin…

Décès de Moussa Moumouni Djermakoye, président du Conseil Economique et Sociale (CESOC) : Obsèques officielles, ce matin, à la mémoire de l'illustre disparu, en présence du Président de la République

La dépouille mortelle de M. Moussa Moumouni Djermakoye, président du Conseil Economique et Sociale (CESOC), décédé, le dimanche 19 novembre 2017, à Paris des suites d'une maladie, est arrivée à Niamey, hier dans l'après-midi, par un vol d'Air France. Elle a été accueillie à l'Aéroport International Diori Hamani de Niamey par le Premier ministre, Chef du Gouvernement, SE. Brigi Rafini, dans une atmosphère de consternation et de recueille...

Visite de travail du ministre d'Etat, ministre en charge de l'Intérieur dans le département de Bilma (région d'Agadez) :…

Visite de travail du ministre d'Etat, ministre en charge de l'Intérieur dans le département de Bilma (région d'Agadez) : Des échanges enrichissants avec la population du Kawar sur les questions de migration clandestine et les projets de développement

Le ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses, M. Bazoum Mohamed, a effectué, du lundi 20 au mardi 21 novembre 2017, une visite de travail dans le département de Bilma, région d'Agadez. Il était à la tête d'une importante délégation composée notamment de l'ambassadeur de l'UE, de l'ambassadeur de France au Niger, du chargé d'affaires de l'ambassade...

Communiqué de presse du Ministère en charge de l'Intérieur et de la Sécurité Publique : Trois (03) morts et de nombreux …

Communiqué de presse du Ministère en charge de l'Intérieur et de la Sécurité Publique : Trois (03) morts et de nombreux blessés dans une bagarre entre agriculteurs et éleveurs, dans la commune rurale de Maijirgui (Tessaoua)

Le Ministre d'Etat, Ministre de l'Intérieur, de la Sécurité Publique et des Affaires Coutumières et Religieuses a le regret d'informer la population que suite à un conflit entre agriculteurs et éleveurs dans le village de Débi et alentours (Commune rurale de Maijirgui) Département de Tessaoua, une rixe a opposé dans la journée du lundi 20 novembre 2017 ces deux (2) communautés.On déplore malheureusement un (1) mort du côté agriculteurs ...

Colloque International Pluridisciplinaire à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines (FLSH) : Des réflexions sur les …

Colloque International Pluridisciplinaire à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines (FLSH) : Des réflexions sur les fondements et les missions de l'Etat en Afrique

Le Département de Philosophie de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l'Université Abdou Moumouni de Niamey organise, depuis lundi dernier, en collaboration avec le laboratoire d'Etude et de Recherche en Philosophie, Culture, Communication et Société, un colloque international pluridisciplinaire pour discuter sur une thématique dont les contours de la réflexion constituent indéniablement les préoccupations des Etats africains....

Atelier de validation du Plan d'action sur l'emploi en santé et la croissance économique : Vers la validation du Plan ré…

Atelier de validation du Plan d'action sur l'emploi en santé et la croissance économique : Vers la validation du Plan régional d'investissement sur les ressources humaines de la santé et du secteur social

Le ministre de l'Emploi du Travail et de la Protection Sociale, M. Mohamed Ben Omar, a présidé, hier matin, à l'Hôtel Soluxe, la cérémonie d'ouverture de l'atelier de validation et d'identification des priorités pour le Niger du plan d'action de mise en œuvre des recommandations de la Commission de haut niveau des Nations Unies sur l'emploi en santé et la croissance économique. Cette rencontre qui vise à permettre au Niger de disposer d...

Déclaration de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) : Indignation et ferme condamnation de la CNDH contre l…

Déclaration de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) : Indignation et ferme condamnation de la CNDH contre la vente aux enchères de migrants africains comme esclaves en Libye

La commission Nationale des Droits humains (CNDH) a rendu publique, hier après-midi à Niamey, une déclaration relative aux informations relayées par des médias internationaux, faisant état d'une vente aux enchères de migrants en Libye. C'est le rapporteur de la CNDH, Dr Moussa Hamidou Talibi Moussa, qui a lu la déclaration en présence du président et des autres membres de l'institution.La Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) r...

Prestation de serment à la Cour d'Appel de Niamey : Deux membres du Conseil National pour la Régulation des Télécommunic…

Prestation de serment à la Cour d'Appel de Niamey : Deux membres du Conseil National pour la Régulation des Télécommunications et de la Poste (CNRTP) prêtent serment

Le président de la Cour d'Appel de Niamey, M. Gayakoye Abdourahamane Sabi a présidé, hier matin à ladite Cour, la cérémonie de prestation de serment de deux membres du Conseil National pour la Régulation des Télécommunications et de la Poste (CNRTP) à savoir M. Boubacar Sabo et Tahirou Garka Ibrahim, désigné au titre de la Présidence de la République. C'était en présence de la présidente du Conseil d'Administration de l'ARTP et de plusi...

Nécrologie : Décès, hier à Paris, de M. Moussa Moumouni Djermakoye, président du CESOC

Nécrologie : Décès, hier à Paris, de M. Moussa Moumouni Djermakoye, président du CESOC

Au moment où nous mettons sous presse, nous apprenons, avec une profonde tristesse, le décès de M. Moussa Moumouni Djermakoye, président du Conseil Economique et Social (CESOC), également président de l'Alliance Nigérienne Pour la Démocratie et le Progrès (ANDP Zaman Lahiya) ; décès survenu, hier en fin d'après-midi, à Paris, en France, des suites d'une maladie.Onep20/11/17

Cérémonie de remise de distinction au Représentant résident de la FAO au Niger par le ministre en charge des Affaires Et…

Cérémonie de remise de distinction au Représentant résident de la FAO au Niger par le ministre en charge des Affaires Etrangères et de la Coopération : Dr Lassaad Lachaal, fait Officier dans l'ordre national du mérite du Niger

Après un séjour de deux ans au service de la coopération au développement entre le Niger et l'Organisation des Nation Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture en qualité de représentant de la FAO, Dr Lassaad Lachaal, qui est en fin de mission a été fait Officier dans l'ordre national du mérite du Niger. C'est le ministre des Affaires Etrangère, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Extérieur, M. Ibrahim Ya...

Communiqué du Ministère des Affaires Etrangères de la Coopération de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Extéri…

Communiqué du Ministère des Affaires Etrangères de la Coopération de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Extérieur : Le gouvernement condamne la vente aux enchères de migrants africains et demande aux autorités libyennes de faire toute la lu

Le gouvernement du Niger a appris avec consternation les révélations au sujet de la vente aux enchères de migrants africains présents sur le territoire de l'Etat de Libye comme esclaves.Le gouvernement fortement indigné par ces pratiques avilissantes, condamne sans réserve de tels actes qui rappellent les heures sombres de l'histoire de l'humanité. Le gouvernement du Niger réprouve toute forme d'atteinte à la dignité, à l'intégrité et à...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le paludisme : Des efforts soutenus dans la lutte …

Le paludisme est une maladie parasitaire qui constitue un problème de santé publique au Ni...

vendredi 27 octobre 2017

Interview de Dr. Hadiza Jackou, Coordinatrice du P…

Cette année encore, le paludisme fait beaucoup de victimes au Niger : quel est le nombre d...

vendredi 27 octobre 2017

Paludisme : Le choix de lutte

La lutte contre le paludisme a été entreprise, à l'échelle internationale, par l'Organisat...

vendredi 27 octobre 2017

L'air du temps

Baroud d'honneur dans l'Anzourou

Baroud d'honneur dans l'Anzourou

Il y a comme un vent de débâcle et de panique qui plane sur la tête des groupes armés qui ...

vendredi 17 novembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.