Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Quand le marché de la friperie est en plein essor


d-4La période de froid amorce tranquillement sa vitesse de croisière en ce début du mois de janvier. Le froid de canard matinal impose aux populations du Niger en général et particulièrement à celles de Niamey un mode vestimentaire. Et comme l'occasion fait le larron, les commerçants ne lésinent pas sur les moyens pour importer en quantité suffisante pendant cette période les habits qui répondent effectivement aux besoins des populations.
Dans les grands centres commerciaux de la capitale, on constate une forte affluence des clients autour des vendeurs des vêtements lourds. Certains débrouillards prennent ces vêtements auprès des grossistes souvent à crédit. Ils circulent dans la ville de Niamey à longueur de journée pour proposer aux Niaméens ces articles, une manière de gagner leur pitance quotidienne. Mais concrètement, d'où proviennent ce genre d'habits? Quels sont les marchés dans lesquels la vente de ces vêtements est beaucoup plus visible? Et est-ce que les prix de ces vêtements sont abordables ? Qui sont véritablement les clients ?
La friperie en général et les vêtements de protection contre le froid en particulier proviennent essentiellement, de l'Europe, de l'Amérique, et même de l'Asie, ces dernières années. Ces articles transitent par les ports du Bénin, du Togo, du Ghana et de l'Algérie dans une moindre mesure notamment en qui concerne les draps lourds emballés dans des plastiques en direction des pays de l'hinterland. Les circuits de commercialisation de ces précieux articles pour les populations de Niamey sont multiples. En dehors du marché de Wadata et du Grand marché qui constituent la référence incontestable en matière de friperie, il existe encore une manière d'écouler ces articles comme le font d'ailleurs les jeunes débrouillards. Ces derniers sont visibles dans la ville de Niamey surtout au niveau des artères de la capitale et dans certains locaux des services publics et privés.
Au niveau des deux marchés précités, c'est toute une variété de vêtements qu'on vend. Ces articles sont entre autres des blousons, des manteaux; des ensembles pantalons et chemises pour enfants ou adultes etc. On trouve du tout, particulièrement en période de froid. Et, les femmes sont les plus nombreuses dans les marchés pour se procurer ces vêtements de protection pour leurs enfants. En effet, les enfants sont les premières et principales victimes du froid. ''Les habits sont vraiment disponibles sur ces marchés même s'ils sont chers. Mais il s'agit de protéger surtout les enfants contre le froid qui vient souvent avec certaines maladies. La santé avant tout '', argumente Mme Sani Ramatou, une cliente rencontrée au Grand Marché.
L'organisme des enfants est encore fragile, c'est pourquoi ils ont besoin d'une protection bien appropriée. Un enfant sans protection en période de froid est exposé aux maladies comme le rhume ; la bronchite et d'autres infections respiratoires qui font souffrir ces âmes fragiles. ''Les prix de ces vêtements varient en fonction des personnes. Ainsi avec 1000F ou 2000 FCFA, on peut se procurer de belles combinaisons pour les enfants'', a confié M. Souleymane Halidou, un vendeur. Les prix proposés par ce vendeur sont chers pour sa cliente Mme Sani Ramatou, mais elle en achète qu'à même pour mettre ses enfants à l'abri du froid et des maladies qui en sont liées. Elle a profite de cette occasion en tant que mère pour lancer un appel à ses sœurs et même aux hommes de bien protéger les enfants en leur achetant des vêtements lourds.
Quant à M. Issaka Seini, vendeur de friperie au marché de Wadata, il souligne que certains clients trouvent abordables les blousons, les chaussettes pour les enfants, mais d'autres jugent les prix un peu élevés. ''Ce qui est bien normal, parce que les clients n'ont pas les mêmes pouvoirs d'achat. Cette année, il n'y a pas eu tellement de froid. Nos stocks de vêtements risquent de se gâter dans les magasins'', s'inquiète M. Mohamed Ibrahim, un autre vendeur de vêtements de protection pour les enfants. Le prix de la friperie pour la catégorie des enfants tourne autour de 1500F à 2000F chez Mohamed. Son voisin Abdoulaye Soumaila aussi vendeur d'habits affirme que la friperie ne coûte pas cher au Togo, au Ghana, et à Cotonou où ils s'en procurent eux-mêmes.
Cependant, ajoute-t-il, les tracasseries de la route et la cherté du transport amènent les commerçants à vendre ces articles souvent chers à Niamey. A l'intérieur du pays, Abdoulaye Soumaila pense que le business de la friperie est porteur pour en avoir tâté certains marchés. Ce qui l'amène à établir une comparaison. ''L'année dernière à cette période, il y avait beaucoup plus de clients dans le grand marché'' dit-il. Tous ces vendeurs achètent eux aussi les articles auprès des opérateurs économiques par balle d'habits entre 125.000F et 200. 000FCFA selon le contenu et la qualité.
Hassane Daouda(onep)

www.lesahel.org

Société

Lancement de la campagne de sensibilisation sur la surcharge routière : L'application du règlement 14 de l'UEMOA à l'ord…

Lancement de la campagne de sensibilisation sur la surcharge routière : L'application du règlement 14 de l'UEMOA à l'ordre du jour

Le Secrétaire général du Gouvernorat de Maradi, M. Harouna Assakaley, a procédé au lancement de la campagne de sensibilisation sur la surcharge routière. L'objectif est de débattre avec l'ensemble des acteurs, des conséquences de la surcharge routière. Cette rencontre intervient en prélude à l'application intégrale à partir du 1er avril 2017 du règlement n°14, adopté par les chefs d'Etats des pays membres de l'UEMOA. Ce règlement est re...

6ème congrès du Syndicat National des Travailleurs de l'Eau et de l'Energie du Niger (SYNATREEN) : L'indépendance énergé…

6ème congrès du Syndicat National des Travailleurs de l'Eau et de l'Energie du Niger (SYNATREEN) : L'indépendance énergétique et l'accès à l'énergie dans notre pays au centre de la rencontre

Le Syndicat National des Travailleurs de l'Eau et de l'Energie du Niger (SYNATREEN) organise du 19 au 21 Janvier 2017, son sixième congrès statutaire sur la problématique ''de l'énergie au Niger : quelles politiques pour indépendance énergétique et l'accès à l'énergie ?''. Ce fut l'occasion pour les congressistes pour discuter de cette problématique d'actualité et vitale dans la vie d'une communauté car sans une indépendance énergétique...

Premier conseil syndical de l'année 2017 du SYNAPAN : Passer les préoccupations des militants au peigne fin

Premier conseil syndical de l'année 2017 du SYNAPAN : Passer les préoccupations des militants au peigne fin

Le Syndicat Autonome du Personnel de l'Assemblée Nationale (SYNAPAN) a tenu hier, à Niamey, son premier conseil syndical de l'année 2017. Le thème retenu pour ces assises est ''Le Syndicalisme en milieu parlementaire, cas de l'Assemblée Nationale du Niger''. Le Conseil Syndical, constitue un cadre pour faire une revue des revendications soumises à l'administration, des actions à mener et des acquis au cours l'exercice écoulé et à venir....

Deuxième revue conjointe du programme sectoriel de l'éducation et de la Formation (PSEF 2014-2024) : Approche participat…

Deuxième revue conjointe du programme sectoriel de l'éducation et de la Formation (PSEF 2014-2024) : Approche participative pour des solutions durables aux préoccupations du secteur de l'éducation

Le Premier ministre, Chef du gouvernement S.E Brigi Rafini, a présidé hier matin au Palais des Congrès de Niamey, la cérémonie d'ouverture de la 2ème revue conjointe Gouvernement-Partenaires Techniques et Financiers- Société civile au titre de l'année 2016 du Programme sectoriel de l'éducation et de la formation (PSEF 2016-2024). Cette revue conjointe est un cadre approprié d'échanges et de dialogue entre tous les partenaires du secteur...

« La mise en œuvre du PSEF est un grand défi pour le gouvernement, un enjeu important pour l'école nigérienne », déclare…

« La mise en œuvre du PSEF est un grand défi pour le gouvernement, un enjeu important pour l'école nigérienne », déclare SEM. Brigi rafini, Premier ministre, Chef du gouvernement

« Chers invités.Mesdames, Messieurs ;La rencontre de ce matin, consacrée à la deuxième revue du programme sectoriel de l'éducation et de la formation (PSEF 2014-2024) traduit tout l'intérêt et toute l'importance qu'accorde le gouvernement à ce secteur clé, à savoir le secteur de l'éducation et de la formation, lequel occupe une place de choix dans le Programme de Renaissance II du Président de la République.Mesdames, MessieursLe Program...

11ème Réunion des ministres de l'Intérieur des pays membres de la CEN-SAD, à Niamey : Mutualisation des efforts pour fai…

11ème Réunion des ministres de l'Intérieur des pays membres de la CEN-SAD, à Niamey : Mutualisation des efforts pour faire face au phénomène de la migration irrégulière

La 11ème réunion des ministres de l'Intérieur des pays membres de la Communauté des Etats Sahélo-Sahariens (CEN-SAD) s'est tenu, hier à la salle Margou de l'Hôtel Gaweye de Niamey. La rencontre a vu la participation des délégations des pays membres de la CEN-SAD, du Secrétaire général de ladite organisation M. Ibrahim Sani Abani, des représentants de la CEDEAO, de la CBLT, du Conseil de l'Entente, de l'OIM, de la Fondation Hanns Seidel ...

Déclaration sur les migrations irrégulières et les enjeux sécuritaires dans l'espace sahélo-saharien

Déclaration sur les migrations irrégulières et les enjeux sécuritaires dans l'espace sahélo-saharien

« Nous, Ministres de l'Intérieur des pays membres de la CEN-SAD, réunis, à Niamey, du 18 au 19 janvier 2017,• Préoccupés par les tragédies récurrentes entraînant des pertes en vies humaines de migrants, par milliers, dans leur tentative de traverser le Sahara, la Méditerranée et le canal du Mozambique, en vue d'atteindre les côtes européennes ;• Convaincus que la gestion efficace des frontières constitue un élément clé de tout système d...

Les ministres de l'Intérieur de la Communauté des États sahélo-sahariens (CEN-SAD) visitent l'exposition du photographe …

Les ministres de l'Intérieur de la Communauté des États sahélo-sahariens (CEN-SAD) visitent l'exposition du photographe Jean-Marc Durou : Reconnaissance de l'identité en tant que facteur de paix et développement

Le Ministère de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale, en collaboration avec l'Association dénommée la ''Route du Sel et de l'Espoir'' a organisé hier, à l'intention des ministres de l'Intérieur de la Communauté des États sahélo-sahariens (CEN-SAD), une séance d'exposition des œuvres du célèbre photographe Jean-Marc Durou intitulé ''Sahara, peuple et paysage''. Cette exposition a eu lieu au Musé Boubou Hama ...

Visite du Médiateur de la République à la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) : Mutualiser les efforts en mat…

Visite du Médiateur de la République à la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) : Mutualiser les efforts en matière de protection des droits de l'Homme

Le Médiateur de la République, Me Sirfi Ali Maiga a effectué, hier matin, une visite à la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH). Une occasion qui lui a permis de s'enquérir des conditions de travail, et du fonctionnement de la CNDH. Au cours de cette visite, Me Sirfi Ali Maïga a exprimé sa volonté de nouer un partenariat fécond entre les deux institutions pour œuvrer ensemble dans la protection des droits de l'Homme. Il a annon...

Remise de décoration au Ministère du Plan : M. Thomas Bedenbecker fait Chevalier dans l'Ordre du Mérite du Niger par la …

Remise de décoration au Ministère du Plan : M. Thomas Bedenbecker fait Chevalier dans l'Ordre du Mérite du Niger par la ministre du Plan

La ministre du Plan, Mme Kané Aichatou Boulama, a décoré, hier après-midi, M. Thomas Bedenbecker, chef du projet GIZ d'Appui au système de planification. M. Thomas Bedenbecker, qui quitte définitivement notre pays, a en effet été fait Chevalier dans l'Ordre du Mérite du Niger au nom du Président de la République, Chef de l'Etat.En lui épinglant la décoration, en présence du ministre du Développement communautaire et de l'Aménagement du ...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Pari gagné !

lundi 9 janvier 2017

Editorial : Pari gagné !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Mise en œuvre de la réforme du guichet unique auto…

Mise en œuvre de la réforme du guichet unique automobile au Niger : En finir avec les faux documents et leur corollaire de pertes énormes des recettes de l'Etat

Dans le cadre de la modernisation de l'administration des douanes afin d'améliorer ses pre...

jeudi 19 janvier 2017

SONILOGA, égalité des citoyens devant le service p…

SONILOGA, égalité des citoyens devant le service public

« Nous sommes des délégataires, et notre mission est de traduire en acte la reforme sur la...

jeudi 19 janvier 2017

Application du système du guichet unique des autom…

Application du système du guichet unique des automobiles : Complaintes des vendeurs des véhicules d'occasion

Le marché des véhicules d'occasion connait ces derniers temps dans notre pays un boulevers...

jeudi 19 janvier 2017

L'air du temps

Ces feux tricolores ''fantômes''

Ces feux tricolores ''fantômes''

Les feux optiques sont conçus pour jouer un rôle essentiel dans le dispositif de la régula...

jeudi 19 janvier 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.