Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Interview du Colonel Zeinabou Ibrahim, Directrice régionale de l'Environnement et du Développement Durable de Dosso : « C'est un truisme de dire que le rônier est une véritable ''mère nourricière''»


roneraie-2Région la plus boisée du Niger, Dosso est connue pour sa célèbre rôneraie qui représente une richesse inestimable dans les départements de Gaya, Dioundiou et Dosso sur une superficie de 30.000 ha. A travers cet entretien, la directrice régionale de l'environnement et du développement durable de Dosso, colonel Zeinabou Ibrahim parle ici de la place de la rôneraie dans le contexte socio-économique et écologique de la région de Dosso.
Quelle est la place de la rôneraie au sein de l'Environnement régional ?
Merci pour l'opportunité que vous m'offrez d'évoquer encore une fois les rôneraies de la région de Dosso. Il faut rappeler que la région de Dosso est pratiquement la plus boisée du pays. Elle dispose de plusieurs types de formations forestières naturelles dont justement les rôneraies qui totalisent 30 000 ha et qui concernent particulièrement les départements de Gaya, Dioundiou et Dosso. On y trouve la rôneraie de Gaya, qui concerne aujourd'hui les départements de Gaya et Dioundiou. Elle est composée de six massifs (Yélou-Koutoumbou : 12 425 ha ; Téla 435 ha ; Toussey : 1 113 ha ; Bana : 389 ha ; Bengou : 7.352 ha et Dolé : 5.142 ha).
Il y a aussi, la rôneraie du fleuve à cheval sur les départements de Dosso et Gaya. Elle couvre une superficie de 3 000 ha.
Cependant, il faut aussi noter que pratiquement dans tous les départements de Dosso, on trouve ça et là, des petits peuplements de rôniers. L'espace occupé par la rôneraie ou des rôneraies est vaste à définir dans le contexte socio-économique et écologique de la région de Dosso. En effet, au-delà de leurs rôles irremplaçables dans la protection des terres des cultures et de milieux propices à l'agroforesterie, les rôneraies contribuent significativement entre autres à l'alimentation humaine, à l'alimentation du cheptel, au développement de l'artisanat et à la lutte contre la pauvreté.
Les rôneraies participent aussi dans la lutte contre la pauvreté. C'est un truisme de dire que le rônier est une véritable ''mère nourricière'', car toutes les parties de la plante sont utilisées. Le rônier, en dehors de la production des nattes, est un arbre à multiples usages.
Sur la base d'hypothèse des données d'inventaire de 1988 et de 1996 sur la rôneraie du Dallol Maouri et celle du fleuve, le revenu tiré de la vente des fruits s'élèverait en moyenne à environ 100 millions de F CFA/an pour l'ensemble de la rôneraie. Aussi, l'étude réalisée par la FAO en 2001 a évalué le chiffre d'affaires issu de la vente de ''miritchi'' à environ 301 millions par an.
Les rôneraies participent aussi dans la sécurité alimentaire et la nutrition. Au plan alimentaire, le rônier fourni d'importants compléments pour les populations, à travers la consommation des fruits et ''miritchi''.
Les rôneraies ont également un apport appréciable dans l'alimentation du cheptel. En effet, le rônier est un arbre fourrager dont la fleur mâle est trop sollicitée pour l'embouche.
La rôneraie intervient aussi dans le domaine de l'artisanat. En effet, la transformation de certaines parties de l'arbre permet de confectionner des produits artisanaux très prisés comme les fauteuils, les lits et la vannerie.
En gros, le rônier est irremplaçable et peut intervenir dans la pharmacopée et comme combustible pour les ménagères. C'est dire que le rônier contribue à la lutte contre l'insécurité alimentaire et donc à la mise en œuvre de l'Initiative 3N « les Nigériens Nourrissent les Nigériens ».

Quel est le Programme budgétaire au niveau Régional pour la rôneraie ?
De façon globale, la politique forestière au Niger vise à promouvoir la conservation et l'utilisation durable des ressources forestières, afin qu'elles participent dans la limite de leur capacité de régénération, au développement durable, à la lutte contre l'insécurité alimentaire et à la lutte contre la pauvreté par la génération de revenus.
Pour ce faire, la politique a aussi favorisé le transfert des compétences des techniciens vers les communautés rurales riveraines de ces massifs forestiers. Cette approche se fonde sur des textes législatifs et réglementaires permettant aux producteurs ruraux de participer activement à l'exploitation, à la régénération et à la surveillance de ces ressources.
Dans cette dynamique, il existe dans la rôneraie des marchés ruraux qui exploitent les rôniers morts selon des normes techniques. Aussi, ces structures injectent une partie des recettes engrangées dans la perpétuation de cette ressource. Donc il s'agit ici d'un transfert de la gestion de la rôneraie aux populations qui l'exploitent et qui la régénèrent. L'Etat intervient à travers, l'appui conseil, la surveillance et le contrôle exercés par les agents forestiers disponibles sur place.
Il faut aussi ajouter que des projets comme le Programme d'Actions Communautaire phase 3, apporte des appuis après la fin des gros projets comme le PAIGLR (Projet d'Appui aux Initiatives Locales de la Gestion de la Rôneraie...) qui avaient déjà contribué aux premières initiatives de sauvegarde des rôneraies.
C'est aussi l'occasion de réitérer notre appel à l'endroit des partenaires techniques et financiers s'intéressant à l'environnement pour nous apporter leur appui en vue d'une gestion durable des ressources forestières de la région de Dosso en général et des rôneraies en particulier.

Réalisée par Mahamane Amadou ONEP/Dosso
www.lesahel.org

Société

Journée internationale de la paix/Cérémonie de remise de distinction au Président de la Haute Autorité à la Consolidatio…

Journée internationale de la paix/Cérémonie de remise de distinction au Président de la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix (HACP) : Le Col. Major Abou Tarka reçoit un trophée et un témoignage officiel de satisfaction de la Délégation de l'U

Le Ministre Directeur de Cabinet du Président de la République, M. Ouhoumoudou Mahamadou a présidé, le jeudi 21 septembre dernier, à l'Académie des Arts Martiaux de Niamey, la cérémonie de remise d'une distinction au président de la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix (HACP) par la Délégation de l'UE au Niger. Cette cérémonie a été organisée dans le cadre des activités de la célébration de la journée internationale de la paix q...

Coopération entre le Niger et la Banque Africaine de Développement (BAD) : Le président Akinwumi Adesina attendu à Niame…

Coopération entre le Niger et la Banque Africaine de Développement (BAD) : Le président Akinwumi Adesina attendu à Niamey, aujourd'hui

Le président du Groupe de la Banque Africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina, entamera, aujourd'hui mardi, une visite de travail de deux jours à Niamey, annonce un communiqué de presse de ladite institution. Au cours de cette visite axée sur le renforcement de la coopération bilatérale entre la BAD et le Niger, M. Akinwumi Adesina, aura des rencontres avec plusieurs autorités de notre pays, dont le Président de la République, ...

A la Primature : Le point sur les préparatifs de la fête tournante du 18 décembre, Tahoua Sakola

A la Primature : Le point sur les préparatifs de la fête tournante du 18 décembre, Tahoua Sakola

Le Premier ministre, Chef du gouvernement a présidé, samedi dernier, une réunion sur la fête tournante du 18 décembre que la région de Tahoua a l'honneur d'abriter cette année.Au cours de cette réunion, plusieurs thématiques ont été abordées dont entre autres le niveau d'exécution des travaux entrant dans le cadre de Tahoua ''Sakola''. A cet effet et pour permettre à l'assistance de mieux apprécier ce qui est en train d'être réalisé, il...

La ministre de la Communication rencontre les membres du Comité chargé de réfléchir sur le redressement de l'IFTIC : Mme…

La ministre de la Communication rencontre les membres du Comité chargé de réfléchir sur le redressement de l'IFTIC : Mme Sani Hadiza Koubra Abdoulaye salue la pertinence des conclusions et recommandations du rapport soumis par le Comité

La ministre de la Communication, Mme Sani Hadiza Koubra Abdoulaye, a rencontré, ce matin, les membres du Comité chargé de réfléchir sur le redressement de l'Institut de Formation aux Techniques de l'Information et de la Communication (IFTIC), qu'elle a tenu à féliciter pour la qualité du rapport qu'il vient de lui soumettre.Au cours de cette rencontre, la ministre a fait part de sa totale satisfaction quant aux conclusions et recommanda...

Réunion de haut niveau de l'Organisation des Premières Dames d'Afrique contre le VIH/SIDA (OPDAS), à New York (Etats Uni…

Réunion de haut niveau de l'Organisation des Premières Dames d'Afrique contre le VIH/SIDA (OPDAS), à New York (Etats Unis) : La Première Dame Hadjia Aissata Issoufou met en exergue les actions de la Fondation Guri Vie Meilleure

Après avoir pris une part active au Forum mondial sur la nutrition infantile, à Montréal, au Canada, au cours duquel elle a plaidé en faveur d'une nutrition infantile abondante et de qualité, la Première Dame Hadjia Aissata Issoufou se trouve depuis lundi à New York, aux Etats Unis d'Amérique, pour honorer de sa présence la réunion de haut niveau de l'Organisation des Premières Dames d'Afrique contre le VIH/SIDA (OPDAS) qui se tient en ...

Fin des travaux de la deuxième session ordinaire, au titre de l'année 2017, du Conseil Economique, Social et Culturel (C…

Fin des travaux de la deuxième session ordinaire, au titre de l'année 2017, du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) : Un bilan réconfortant, en dépit que certaines contingences

Après cinq jours d'intenses activités, les travaux de la deuxième session ordinaire, au titre de l'année 2017 du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) ont pris fin, hier après-midi, au Palais des congrès de Niamey, sur une note de satisfaction générale. C'est le président de ladite institution, M. Moussa Moumouni Djermakoye qui a présidé la cérémonie de clôture desdits travaux. La fin de ces travaux coïncidant avec la fin de la...

Cure salée, In'Gall édition 2017 : «Le pastoralisme comme vecteur de paix au Sahel», thème retenu

Cure salée, In'Gall édition 2017 : «Le pastoralisme comme vecteur de paix au Sahel», thème retenu

Le Premier ministre chef du gouvernement, SEM. Brigi Rafini, a présidé, le samedi dernier, la cérémonie de lancement officiel de la Cure Salée ou Tinekert, grand rassemblement des éleveurs. La cure salée, l'évènement annuel le plus important de la localité de In 'Gall s'est tenue comme à l'accoutumée au pied de la petite palmeraie sous la Présidence du Premier ministre chef du gouvernement SEM Brigi Rafini qui pour la circonstance était...

«Il n'y a donc aucun doute à reconnaitre la place qu'occupe le pastoralisme dans la promotion de la paix et du vivre-ens…

«Il n'y a donc aucun doute à reconnaitre la place qu'occupe le pastoralisme dans la promotion de la paix et du vivre-ensemble», déclare SE. Brigi Rafini, Premier ministre, Chef du Gouvernement

«Chers Invités ;Chers Eleveurs ;Population d'Ingall ;Par la grâce de Dieu, nous nous retrouvons, à nouveau, à Ingall, comme il est de coutume, pour la traditionnelle Cure salée. Je voudrais me réjouir de la qualité de l'accueil dont nous avons été l'objet, et saluer cette population d'Ingall si généreuse et si hospitalière ; une générosité et une hospitalité jamais démenties. Générosité et hospitalité légendaires des habitants, auxquell...

Cure salée, édition 2017 : Le Premier ministre visite les stands d'exposition et le CSI d'Ingall

Cure salée, édition 2017 : Le Premier ministre visite les stands d'exposition et le CSI d'Ingall

Les festivités entrant dans le cadre de la célébration de la fête annuelle des éleveurs communément appelée ''Cure Salée'' se poursuivent activement à Ingall. Le thème de cette édition 2017 est « Pastoralisme, vecteur de paix au Sahel». Présent à Ingall, le Premier ministre, Chef du Gouvernement, M. Brigi Rafini, après avoir donné le coup d'envoi des manifestations, a effectué plusieurs visites, samedi dernier. C'est ainsi qu'il a visit...

Décès de notre confrère Joseph Seydou Allakaye : La presse nigérienne perd un de ses grands ''baobabs''

Décès de notre confrère Joseph Seydou Allakaye : La presse nigérienne perd un de ses grands ''baobabs''

C'est avec une profonde consternation que la Rédaction de l'ONEP a appris la disparition, vendredi dernier du journaliste Joseph Seydou Allakaye, des suites d'une maladie. L'enterrement a eu lieu, le samedi 16 septembre après-midi au cimetière de Yantala, à Niamey. Il laisse une veuve, des orphelins et des petits-fils. Cité parmi les doyens de la presse nigérienne, Joseph Seydou Allakaye, a fait ses premier pas dans la presse nationale ...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

A la découverte du village de Tapoa : Un village t…

A la découverte du village de Tapoa : Un village touristique riche de sa biodiversité

Jadis un petit village habité par les gourmantchés, Tapoa est aujourd'hui un camp forestie...

vendredi 11 août 2017

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune…

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune Rurale de Tamou : Un carrefour de brassage entre plusieurs ethnies et peuples de différents pays

Situé à environ 15 km du chef-lieu de la Commune rurale de Tamou, département de Say, le v...

vendredi 11 août 2017

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les f…

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les femmes développent l'industrie du ''tigadigué''

Pâte d'arachide, le tigadégué est beaucoup utilisé dans la cuisine au Niger, particulièrem...

vendredi 28 juillet 2017

L'air du temps

Exit la ''Pilule'' et le chicha, vive le wifi-club !

Exit la ''Pilule'' et le chicha, vive le wifi-club !

Exit les escapades démentielles à la ''Pilule'' et les virées dans les lieux vaporeux des ...

vendredi 15 septembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.