Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Rencontre au Palais de justice de Niamey : L'application des textes sur le foncier immobilier au centre des échanges


Lors-de-la-rencontre-au-Palais-de-justiceLa gestion du secteur foncier immobilier préoccupe de plus en plus les acteurs chargés d'appliquer les lois en la matière. C'est pourquoi, à l'initiative de la Chambre nationale des notaires, une rencontre s'est tenue hier matin dans la salle de réunions du Tribunal de grande instance hors classe (TGI/HC) de Niamey. Cette rencontre a regroupé le parquet, la Chambre nationale des notaires, les représentants de la mairie et ceux du cadastre. Il s'agit pour les différents acteurs d'examiner sans détour, les problèmes et les difficultés rencontrés dans le domaine du foncier immobilier, de dégager des pistes de solutions et de s'engager à respecter les lois en la matière.
Depuis un certain temps, il y a un développement des affaires dans le domaine du foncier immobilier. « Mais ces affaires prennent de plus en plus de l'ampleur et de l'importance au niveau de nos juridictions parce qu'il y a un laisser-aller concernant les questions de lotissement qu'on a confié au privé et pour lesquelles, il n'y a pas eu un accompagnement sérieux et un encadrement efficient. C'est pourquoi, on assiste aujourd'hui à un certain nombre d'abus et de cafouillage. Dans ce sens, nous avons énormément de faux actes de cession qui circulent. Malheureusement, les premières victimes sont d'abord les citoyens qui achètent ces actes, puis les notaires qui sont chargé d'assermenter ces actes » explique M. Cheibou Samna Soumana, Procureur de la République.


Et d'ajouter que ces services ont été suffisamment édifiés sur les différents problèmes et difficultés que pose cette situation. « On se rend compte que ce n'est pas seulement sur les
notaires qu'il faut jeter la pierre. Même si les notaires sont quelque part fautifs par rapport à un certain nombre de comportements, il faut reconnaître qu'il y a une très grande part de responsabilité de l'administration notamment des mairies et des services du cadastre et de l'urbanisme » souligne M. Cheibou Samna Soumana pour qui cette réunion vise ainsi à créer un cadre d'échange permanent pour surmonter ces difficultés et arriver à sécuriser les transactions immobilières pour le grand bonheur des populations. « L'idée aujourd'hui est de pouvoir aller vers une stricte observance des textes en la matière, parce que, quel que soit ce que nous allons envisager, si nous ne le faisons pas avec les techniciens qui sont les notaires, les ingénieurs du cadastre et des mairies, nous n'allons pas avancer dans ce sens » conclut le Procureur de la République.
Pour sa part, la présidente de la Chambre nationale des notaires Me Dodo Dan Gado Haoua a décortiqué le fond des choses pour savoir pourquoi des problèmes surgissent après la vente d'une parcelle. « Le constat est qu'il n'y a pas de respect des textes fonciers d'abord par les collectivités » dit-elle. En effet, souligne-t-elle, la loi fait obligation aux collectivités d'immatriculer les terres domaniales avant toute cession.rencontre « Et, l'article 5 alinéa 2 du décret du 26 juillet 1932 met cette obligation à la charge des collectivités et de l'Etat avant toute aliénation ou concession des terres domaniales à qui que ça soit sous peine de nullité de l'acte qu'ils viendront à établir » rappelle la présidente de la Chambre nationale des notaires. C'est dire que l'immatriculation est non seulement une obligation mais, elle doit surtout être un préalable à toute cession de terrain.
L'article 745 du code général des impôts pose, selon Me Dodo Dan Gado Haoua, le principe que l'immatriculation vous donne droit à un titre qui est définitif et inattaquable. « C'est dire que si les gens respectaient dès la base ces textes (l'immatriculation d'un terrain) on n'aurait pas rencontrer tous ces problèmes aujourd'hui » dit-elle et d'ajouter que l'article 786 du même code général des impôts dit que même si une action en revendication vient à être formulée sur votre droit réel, elle est irrecevable, si cette opposition n'a pas été formée dans le délai réglementaire (3 mois) qui est observé avant d'arriver à un titre foncier définitif. L'immatriculation d'un terrain est selon la patronne des notaires du Niger, tout un processus qui inclut des enquêtes contradictoires pour établir la propriété du terrain.
D'après Me Dodo Dan Gado Haoua, le désengagement de l'Etat de la production directe des parcelles laissée à des opérateurs privés a conduit à ''une dérive totalitaire'' des promoteurs immobiliers. « Certains qui ont des arrêtés de lotissement sur des superficies bien déterminées produisent plus de parcelles que ce que l'arrêté de lotissement ne leur accorde. Il y a ensuite des fraudes puisque ces mêmes promoteurs privés vont jusqu'à morceler et vendre des espaces destinés à des équipements publics qui sont normalement contenus dans les plans qui ont été approuvés par l'arrêté. Pire, aujourd'hui ces promoteurs font des lettres d'attribution de terrain qu'ils signent pour envoyer vers les mairies au lieu de passer par les notaires pour faire des actes de vente en bonne et due forme » déplore la présidente de la Chambre nationale des notaires.
Or rappelle-t-elle, la loi 98-06 du 29 avril 1998 portant statut de notaires dit en son article 23 que ''les actes translatifs de propriété, sont obligatoirement notariés''. « Nous assistons même à l'établissement d'actes de vente par certains promoteurs immobiliers qui croient qu'ils peuvent arborer toutes les casquettes » s'étonne Me Dodo Dan Gado Haoua. L'intérêt de cette rencontre est de trouver ensemble des solutions à cette situation. « Cette solution passe d'abord et nécessairement par le respect des textes fonciers qui incombe aux différents acteurs en particulier l'immatriculation des terres domaniales avant toute concession ou aliénation » dit-elle. Du reste, cette obligation d'immatriculation des terres domaniales a même été reprise dans le décret 71-33 du 16 février 1971 portant transfert des biens domaniaux aux collectivités en son article 3. « Il s'agit en somme de revenir à l'orthodoxie dans la délivrance des actes de cessions pour sécuriser le citoyen », conclut Me Dodo Dan Gado Haoua. A l'issue de ces consultations, des engagements ont été pris par les uns et les autres en vue de respecter et faire respecter la loi dans le domaine du foncier immobilier.
Siradji Sanda(onep)
www.lesahel.org

Société

Point de presse des députés de la Majorité et publication des extraits de l'enquête parlementaire sur la vente d'uranium…

Point de presse des députés de la Majorité et publication des extraits de l'enquête parlementaire sur la vente d'uranium : « Les députés de l'Opposition ont déserté la Commission d'enquête parlementaire sur la vente d'uranium parce que les conclusion

Les députés membres de la Majorité parlementaire ont animé, hier, un point de presse pour relever ou répondre à leurs collègues de l'Opposition parlementaire, qui, ayant déserté au dernier moment les travaux de la Commission d'enquête parlementaire, se sont répandus dans les médias dans des déclarations sans fondement.En introduction, le député Saadou Dillé a dit que c'est à la demande même des députés de l'Opposition qu'a été créée et ...

Réunion du comité Défense et Sécurité format Défense du G 5 Sahel : Apprécier la situation sécuritaire dans l'espace G 5…

Réunion du comité Défense et Sécurité format Défense du G 5 Sahel : Apprécier la situation sécuritaire dans l'espace G 5 Sahel

Les professionnels de Défense et Sécurité des pays du G5 Sahel continuent de multiplier les rencontres et réunions de concertation en vue d'apprécier la situation sécuritaire dans cet espace en proie au terrorisme. En effet, la présente réunion du comité Défense et Sécurité qui se tient à Niamey et à laquelle participent les Chefs d'Etat-Major des Armées (CEMA) et les Chefs d'Etat-Major Général des Armées (CEMGA) des pays concernés, le ...

Réunion du comité de défense et sécurité dans le format sécurité : Réaffirmer la volonté de faire face à la menace sécur…

Réunion du comité de défense et sécurité dans le format sécurité : Réaffirmer la volonté de faire face à la menace sécuritaire dans la zone

Le directeur général de la Police Nationale du Mali, M. Moussa Ag Infai, président du comité de Défense et Sécurité dans le format sécurité, a présidé hier matin, au Palais des Congrès de Niamey, la réunion du comité de Défense et Sécurité dans le format sécurité. Cette réunion s'inscrit dans le cadre logique des recommandations de la dernière réunion du comité Défense et Sécurité des pays membres du G5 Sahel et de la France, tenue à No...

Réunion de l'Association des Médiateurs des pays membres de l'UEMOA : Les Médiateurs de l'espace UEMOA se concertent sur…

Réunion de l'Association des Médiateurs des pays membres de l'UEMOA : Les Médiateurs de l'espace UEMOA se concertent sur plusieurs questions

Les Médiateurs des pays membres de l'UEMOA se sont réunis lundi dernier au Parc du W. Les hôtes du Médiateur de la République du Niger, Me Ali Sirfi Maïga, ont débattu de plusieurs questions portées à l'ordre du jour de leur rencontre. Il s'agit principalement de la situation financière de l'Association des Médiateurs des pays membres de l'espace UEMOA ; des missions confiées à certains membres de l'association ; des missions confiées à...

Soirée de gala à l'honneur de la Procureure de la CPI : A la découverte des richesses culturelles de notre pays

Soirée de gala à l'honneur de la Procureure de la CPI : A la découverte des richesses culturelles de notre pays

Le président de l'Assemblée Nationale, SEM. Ousseini Tinni, a offert, mardi soir à la salle Margou de l'Hôtel Gaweye de Niamey, une soirée de gala en l'honneur de la Procureure de la Cour Pénale internationale (CPI), Mme Fatou Bensouda, qui séjournait dans notre pays dans le cadre d'une visite de travail.On notait autour du président de l'Assemblée nationale et de son illustre hôte, la présence des membres du bureau de l'Assemblée Natio...

Visite du secrétaire général adjoint du Ministère de la Justice à la Maison d'Arrêt de Niamey : S'enquérir de visu des c…

Visite du secrétaire général adjoint du Ministère de la Justice à la Maison d'Arrêt de Niamey : S'enquérir de visu des conditions de détention et d'alimentation des locateurs

Le secrétaire général adjoint du Ministère de la Justice, M. Ibrahim Jean Etienne, s'est rendu, hier, dans la matinée à la Maison d'Arrêt de Niamey. Cette visite instruite par le ministre de la Justice a pour objet de vérifier des propos qui ont été tenues par un acteur de la Société Civile qui a séjourné dans cette prison relativement à la situation qui prévaut au sein de cette maison d'arrêt. Des propos rapportés par des médias de la ...

Diner de gala offert par le Premier ministre, Chef du gouvernement aux Médiateurs de l'espace UEMOA : Six médiateurs de …

Diner de gala offert par le Premier ministre, Chef du gouvernement aux Médiateurs de l'espace UEMOA : Six médiateurs de l'espace UEMOA faits Commandeurs dans l'ordre de mérite du Niger

Le Premier ministre, Chef du gouvernement S.E. Brigi Rafini a offert, mardi dernier à Niamey, un diner de gala aux membres de l'Association des médiateurs des pays membres de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (AMP-UEMOA), ayant effectué une mission d'appui auprès du médiateur de la République du Niger Me Ali Sirfi et pour la tenue de leur Assemblée générale. Cette cérémonie riche en animation culturelle s'est déroulée en p...

Cérémonie d'installation officielle du Comité interministériel chargé de la rédaction de rapports aux Organes des Traité…

Cérémonie d'installation officielle du Comité interministériel chargé de la rédaction de rapports aux Organes des Traités et de l'Examen périodique Universel : Pour une soumission régulière de nos rapports

Le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, M. Marou Amadou, a présidé, hier, dans la salle de réunion de son département ministériel, la cérémonie d'installation officielle du Comité Interministériel chargé de la rédaction de rapports aux Organes des Traités et de l'examen périodique universel, créé par décret n°2017-010/PRN/MJ du 06 janvier 2017. La création de ce comité vient ainsi marquer davantage l'attachement de notre pays aux d...

Atelier de formation des Directeurs et Responsables de gestion des ressources humaines de l'Etat : Vers une plus grande …

Atelier de formation des Directeurs et Responsables de gestion des ressources humaines de l'Etat : Vers une plus grande maîtrise des textes fondamentaux de la fonction publique

Le Secrétaire général du Ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative, M. Ado Moumouni a présidé hier, au Stade Général Seyni Kountché, l'ouverture d'un atelier de formation des directeurs et responsables de gestion des ressources humaines de l'Etat sur la maitrise des textes fondamentaux de la fonction publique. Cette formation s'inscrit dans le cadre des activités du Cadre de Concertation des directeurs et respons...

Célébration de la Journée Nationale de la Concorde, à Tchintabaraden (région de Tahoua) : «La sécurité, le développement…

Célébration de la Journée Nationale de la Concorde, à Tchintabaraden (région de Tahoua) : «La sécurité, le développement et la démocratie constituent ensemble, le socle de la cohésion et de l'unité nationale », déclare SEM. Brigi Rafini, Premier mini

Notre pays a célébré, lundi dernier, la Journée de la Concorde. Cette édition 2017, placée sous le haut patronage du Premier ministre, Chef du Gouvernement, SEM. Brigi Rafini, a été célébrée à Tchintabaraden (région de Tahoua), à l'emblématique ''Place de la Paix'', sous le thème : ''La Paix et l'Unité Nationale''. La grande célébration de cette fête dédiée à Tchintabaraden, a été marquée par l'allocution prononcée par le Premier minist...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Ruée vers l'or à Tanda-Boundou, Commune rurale de …

Ruée vers l'or à Tanda-Boundou, Commune rurale de Liboré : De l'engouement aux questionnements

Or ou pas or dans le village de Tanda-Boundou, dans la Commune rurale de Liboré ? C'est la...

jeudi 27 avril 2017

Ambiance de marché sur le site de fouille aurifère…

Ambiance de marché sur le site de fouille aurifère de Tanda-Boundou

Pour se rendre sur le site de fouille d'or du village de Tanda-Boundou, sis entre Malam Ko...

jeudi 27 avril 2017

L'Initiative 3N : Un programme qui marque un chang…

L'Initiative 3N : Un programme qui marque un changement de comportement dans la région de Dosso

L'Initiative 3N, faudrait-il le rappeler, est un programme ambitieux, une vision du Présid...

vendredi 21 avril 2017

L'air du temps

Ces ruées vers l'or qui soulèvent des foules

Ces ruées vers l'or qui soulèvent des foules

Vers la fin de l'année 2014, ils ont déferlé, en bravant les dunes et les tempêtes de sabl...

jeudi 27 avril 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.