Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Rencontre au Palais de justice de Niamey : L'application des textes sur le foncier immobilier au centre des échanges


Lors-de-la-rencontre-au-Palais-de-justiceLa gestion du secteur foncier immobilier préoccupe de plus en plus les acteurs chargés d'appliquer les lois en la matière. C'est pourquoi, à l'initiative de la Chambre nationale des notaires, une rencontre s'est tenue hier matin dans la salle de réunions du Tribunal de grande instance hors classe (TGI/HC) de Niamey. Cette rencontre a regroupé le parquet, la Chambre nationale des notaires, les représentants de la mairie et ceux du cadastre. Il s'agit pour les différents acteurs d'examiner sans détour, les problèmes et les difficultés rencontrés dans le domaine du foncier immobilier, de dégager des pistes de solutions et de s'engager à respecter les lois en la matière.
Depuis un certain temps, il y a un développement des affaires dans le domaine du foncier immobilier. « Mais ces affaires prennent de plus en plus de l'ampleur et de l'importance au niveau de nos juridictions parce qu'il y a un laisser-aller concernant les questions de lotissement qu'on a confié au privé et pour lesquelles, il n'y a pas eu un accompagnement sérieux et un encadrement efficient. C'est pourquoi, on assiste aujourd'hui à un certain nombre d'abus et de cafouillage. Dans ce sens, nous avons énormément de faux actes de cession qui circulent. Malheureusement, les premières victimes sont d'abord les citoyens qui achètent ces actes, puis les notaires qui sont chargé d'assermenter ces actes » explique M. Cheibou Samna Soumana, Procureur de la République.


Et d'ajouter que ces services ont été suffisamment édifiés sur les différents problèmes et difficultés que pose cette situation. « On se rend compte que ce n'est pas seulement sur les
notaires qu'il faut jeter la pierre. Même si les notaires sont quelque part fautifs par rapport à un certain nombre de comportements, il faut reconnaître qu'il y a une très grande part de responsabilité de l'administration notamment des mairies et des services du cadastre et de l'urbanisme » souligne M. Cheibou Samna Soumana pour qui cette réunion vise ainsi à créer un cadre d'échange permanent pour surmonter ces difficultés et arriver à sécuriser les transactions immobilières pour le grand bonheur des populations. « L'idée aujourd'hui est de pouvoir aller vers une stricte observance des textes en la matière, parce que, quel que soit ce que nous allons envisager, si nous ne le faisons pas avec les techniciens qui sont les notaires, les ingénieurs du cadastre et des mairies, nous n'allons pas avancer dans ce sens » conclut le Procureur de la République.
Pour sa part, la présidente de la Chambre nationale des notaires Me Dodo Dan Gado Haoua a décortiqué le fond des choses pour savoir pourquoi des problèmes surgissent après la vente d'une parcelle. « Le constat est qu'il n'y a pas de respect des textes fonciers d'abord par les collectivités » dit-elle. En effet, souligne-t-elle, la loi fait obligation aux collectivités d'immatriculer les terres domaniales avant toute cession.rencontre « Et, l'article 5 alinéa 2 du décret du 26 juillet 1932 met cette obligation à la charge des collectivités et de l'Etat avant toute aliénation ou concession des terres domaniales à qui que ça soit sous peine de nullité de l'acte qu'ils viendront à établir » rappelle la présidente de la Chambre nationale des notaires. C'est dire que l'immatriculation est non seulement une obligation mais, elle doit surtout être un préalable à toute cession de terrain.
L'article 745 du code général des impôts pose, selon Me Dodo Dan Gado Haoua, le principe que l'immatriculation vous donne droit à un titre qui est définitif et inattaquable. « C'est dire que si les gens respectaient dès la base ces textes (l'immatriculation d'un terrain) on n'aurait pas rencontrer tous ces problèmes aujourd'hui » dit-elle et d'ajouter que l'article 786 du même code général des impôts dit que même si une action en revendication vient à être formulée sur votre droit réel, elle est irrecevable, si cette opposition n'a pas été formée dans le délai réglementaire (3 mois) qui est observé avant d'arriver à un titre foncier définitif. L'immatriculation d'un terrain est selon la patronne des notaires du Niger, tout un processus qui inclut des enquêtes contradictoires pour établir la propriété du terrain.
D'après Me Dodo Dan Gado Haoua, le désengagement de l'Etat de la production directe des parcelles laissée à des opérateurs privés a conduit à ''une dérive totalitaire'' des promoteurs immobiliers. « Certains qui ont des arrêtés de lotissement sur des superficies bien déterminées produisent plus de parcelles que ce que l'arrêté de lotissement ne leur accorde. Il y a ensuite des fraudes puisque ces mêmes promoteurs privés vont jusqu'à morceler et vendre des espaces destinés à des équipements publics qui sont normalement contenus dans les plans qui ont été approuvés par l'arrêté. Pire, aujourd'hui ces promoteurs font des lettres d'attribution de terrain qu'ils signent pour envoyer vers les mairies au lieu de passer par les notaires pour faire des actes de vente en bonne et due forme » déplore la présidente de la Chambre nationale des notaires.
Or rappelle-t-elle, la loi 98-06 du 29 avril 1998 portant statut de notaires dit en son article 23 que ''les actes translatifs de propriété, sont obligatoirement notariés''. « Nous assistons même à l'établissement d'actes de vente par certains promoteurs immobiliers qui croient qu'ils peuvent arborer toutes les casquettes » s'étonne Me Dodo Dan Gado Haoua. L'intérêt de cette rencontre est de trouver ensemble des solutions à cette situation. « Cette solution passe d'abord et nécessairement par le respect des textes fonciers qui incombe aux différents acteurs en particulier l'immatriculation des terres domaniales avant toute concession ou aliénation » dit-elle. Du reste, cette obligation d'immatriculation des terres domaniales a même été reprise dans le décret 71-33 du 16 février 1971 portant transfert des biens domaniaux aux collectivités en son article 3. « Il s'agit en somme de revenir à l'orthodoxie dans la délivrance des actes de cessions pour sécuriser le citoyen », conclut Me Dodo Dan Gado Haoua. A l'issue de ces consultations, des engagements ont été pris par les uns et les autres en vue de respecter et faire respecter la loi dans le domaine du foncier immobilier.
Siradji Sanda(onep)
www.lesahel.org

Société

Mise en œuvre du programme stratégique de la renaissance culturelle : Le ministère en charge de la Renaissance valide un…

Mise en œuvre du programme stratégique de la renaissance culturelle : Le ministère en charge de la Renaissance valide un plan opérationnel de communication

Le Ministère de la Renaissance culturelle, des Arts et de la Modernisation sociale a diligenté l'élaboration d'un plan opérationnel de communication pour la renaissance culturelle. C'est, conscient du fait que la communication est un élément important voire clé dans la mise en œuvre et la visibilité des actions prévues dans le cadre de l'ambitieux programme de renaissance culturelle lancé par le Président de la République que ce plan op...

Remise officielle de don au Ministère de la Communication pour les radios communautaires installées en 2015 : 13 motos o…

Remise officielle de don au Ministère de la Communication pour les radios communautaires installées en 2015 : 13 motos offertes par le PNUD au profit de 33 radios communautaires

Dans le souci d'accompagner davantage les radios communautaires dans leurs missions d'information et de formation des citoyens, le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) a offert treize (13) motos au Ministère de la Communication. D'une valeur totale de cinq millions cent quarante huit mille Francs CFA, ce don permettra aux personnels de ces radios de se déplacer plus facilement pour assurer leurs activités de terrain....

Lancement de la 2ème phase du projet d'appui au développement de l'éducation EPT/JICA : Pour une meilleure participation…

Lancement de la 2ème phase du projet d'appui au développement de l'éducation EPT/JICA : Pour une meilleure participation des communautés dans la gestion des établissements scolaires

Le ministre des Enseignements Secondaires, M. Sani Abdourahamane, a procédé samedi dernier, à Niamey, au lancement de la 2ème phase du projet d'appui au développement de l'éducation à travers la participation communautaire ''Education Pour Tous'' financé par l'Agence Japonaise de Coopération (EPT/JICA). Ce lancement est couplé à la tenue de la première réunion du comité mixte de coordination du projet. La cérémonie s'est déroulée en pré...

Clôture de la 2ème revue conjointe du Programme sectoriel de l'éducation et de la Formation (PSEF) : L'amélioration de l…

Clôture de la 2ème revue conjointe du Programme sectoriel de l'éducation et de la Formation (PSEF) : L'amélioration de la qualité du système éducatif au Niger en toile de fond

Le ministre de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation M. Mohamed Ben Omar, a procédé vendredi dernier au Palais des Congrès de Niamey, à la clôture des travaux de la deuxième revue conjointe Gouvernement/partenaires Techniques et Financiers/Société Civile au titre de l'année 2016. A l'issue des travaux de cette revue qui ont duré trois jours, les participants ont formulé des recommandations et des résolutions dont ...

L'investiture de Donald Trump vue de l'Ambassade des USA au Niger : « Le serment de fonction que je viens de prononcer e…

L'investiture de Donald Trump vue de l'Ambassade des USA au Niger : « Le serment de fonction que je viens de prononcer est un serment d'allégeance envers tous les Américains », a déclaré le 45ème Président des USA

A l'occasion de la prestation de serment du 45ème Président des Etats-Unis d'Amérique (USA), l'ambassadeur Mme Eunice S. Reddick, a convié, vendredi dernier, au Centre Culturel Américain (CCA), les représentants des institutions nationales et ceux de la société civile pour suivre cet évènement en directe.Les cérémonies d'investiture sont un symbole important de la continuité et de la permanence du gouvernement américain, ce, depuis 1789...

Lancement de la campagne de sensibilisation sur la surcharge routière : L'application du règlement 14 de l'UEMOA à l'ord…

Lancement de la campagne de sensibilisation sur la surcharge routière : L'application du règlement 14 de l'UEMOA à l'ordre du jour

Le Secrétaire général du Gouvernorat de Maradi, M. Harouna Assakaley, a procédé au lancement de la campagne de sensibilisation sur la surcharge routière. L'objectif est de débattre avec l'ensemble des acteurs, des conséquences de la surcharge routière. Cette rencontre intervient en prélude à l'application intégrale à partir du 1er avril 2017 du règlement n°14, adopté par les chefs d'Etats des pays membres de l'UEMOA. Ce règlement est re...

6ème congrès du Syndicat National des Travailleurs de l'Eau et de l'Energie du Niger (SYNATREEN) : L'indépendance énergé…

6ème congrès du Syndicat National des Travailleurs de l'Eau et de l'Energie du Niger (SYNATREEN) : L'indépendance énergétique et l'accès à l'énergie dans notre pays au centre de la rencontre

Le Syndicat National des Travailleurs de l'Eau et de l'Energie du Niger (SYNATREEN) organise du 19 au 21 Janvier 2017, son sixième congrès statutaire sur la problématique ''de l'énergie au Niger : quelles politiques pour indépendance énergétique et l'accès à l'énergie ?''. Ce fut l'occasion pour les congressistes pour discuter de cette problématique d'actualité et vitale dans la vie d'une communauté car sans une indépendance énergétique...

Premier conseil syndical de l'année 2017 du SYNAPAN : Passer les préoccupations des militants au peigne fin

Premier conseil syndical de l'année 2017 du SYNAPAN : Passer les préoccupations des militants au peigne fin

Le Syndicat Autonome du Personnel de l'Assemblée Nationale (SYNAPAN) a tenu hier, à Niamey, son premier conseil syndical de l'année 2017. Le thème retenu pour ces assises est ''Le Syndicalisme en milieu parlementaire, cas de l'Assemblée Nationale du Niger''. Le Conseil Syndical, constitue un cadre pour faire une revue des revendications soumises à l'administration, des actions à mener et des acquis au cours l'exercice écoulé et à venir....

Deuxième revue conjointe du programme sectoriel de l'éducation et de la Formation (PSEF 2014-2024) : Approche participat…

Deuxième revue conjointe du programme sectoriel de l'éducation et de la Formation (PSEF 2014-2024) : Approche participative pour des solutions durables aux préoccupations du secteur de l'éducation

Le Premier ministre, Chef du gouvernement S.E Brigi Rafini, a présidé hier matin au Palais des Congrès de Niamey, la cérémonie d'ouverture de la 2ème revue conjointe Gouvernement-Partenaires Techniques et Financiers- Société civile au titre de l'année 2016 du Programme sectoriel de l'éducation et de la formation (PSEF 2016-2024). Cette revue conjointe est un cadre approprié d'échanges et de dialogue entre tous les partenaires du secteur...

« La mise en œuvre du PSEF est un grand défi pour le gouvernement, un enjeu important pour l'école nigérienne », déclare…

« La mise en œuvre du PSEF est un grand défi pour le gouvernement, un enjeu important pour l'école nigérienne », déclare SEM. Brigi rafini, Premier ministre, Chef du gouvernement

« Chers invités.Mesdames, Messieurs ;La rencontre de ce matin, consacrée à la deuxième revue du programme sectoriel de l'éducation et de la formation (PSEF 2014-2024) traduit tout l'intérêt et toute l'importance qu'accorde le gouvernement à ce secteur clé, à savoir le secteur de l'éducation et de la formation, lequel occupe une place de choix dans le Programme de Renaissance II du Président de la République.Mesdames, MessieursLe Program...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Pari gagné !

lundi 9 janvier 2017

Editorial : Pari gagné !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Mise en œuvre de la réforme du guichet unique auto…

Mise en œuvre de la réforme du guichet unique automobile au Niger : En finir avec les faux documents et leur corollaire de pertes énormes des recettes de l'Etat

Dans le cadre de la modernisation de l'administration des douanes afin d'améliorer ses pre...

jeudi 19 janvier 2017

SONILOGA, égalité des citoyens devant le service p…

SONILOGA, égalité des citoyens devant le service public

« Nous sommes des délégataires, et notre mission est de traduire en acte la reforme sur la...

jeudi 19 janvier 2017

Application du système du guichet unique des autom…

Application du système du guichet unique des automobiles : Complaintes des vendeurs des véhicules d'occasion

Le marché des véhicules d'occasion connait ces derniers temps dans notre pays un boulevers...

jeudi 19 janvier 2017

L'air du temps

Ces feux tricolores ''fantômes''

Ces feux tricolores ''fantômes''

Les feux optiques sont conçus pour jouer un rôle essentiel dans le dispositif de la régula...

jeudi 19 janvier 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.