Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Visite du ministre de la Justice à la Maison d'arrêt de Filingué : Démenti formel de l'information faisant état de détenus morts de faim


visiteC'est suite aux informations diffusées depuis quelques jours par une télévision de la place relayées systématiquement sur la toile et faisant croire à l'opinion nationale et internationale que des détenus de la Maison d'arrêt de Filingué seraient morts de faim, que le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, M. Marou Amadou, directement concerné par ces allégations a effectué samedi dernier, une visite à la maison d'arrêt de Filingué pour s'entretenir à bâtons rompus avec les détenus afin de vérifier réellement cette information. Devant la délégation ministérielle, le préfet de Filingué et le régisseur de la maison d'arrêt, les détenus ayant pris la parole, ont balayé d'un revers de la main ces allégations infondées et mensongères.
Filingué est l'un des départements de la région de Tillabéry, situé au Nord-est à 185 Km de Niamey, la capitale. Dès son arrivée à Filingué, le ministre de la Justice, Garde des Sceaux M. Marou Amadou a été accueilli par le préfet de ce département avant d'être salué par un détachement de la garde nationale qui lui présentait les honneurs.
Peu après ces salutations d'usage, la délégation ministérielle s'est rendue d'abord au tribunal d'instance de Filingué où le ministre a visité le bureau du président du tribunal et celui du juge d'instruction, puis la maison d'arrêt qui constitue le centre d'intérêt de cette visite. A ce niveau, il s'est agi pour le ministre de visiter les deux magasins où sont stockés les provisions des détenus au regard de la gravité des allégations. A l'évidence, cette information est incorrecte et infondée car les deux magasins de la maison d'arrêt de Filingué contiennent au passage du ministre de la Justice six (6) tonnes composées du mil, du maïs, du haricot, du riz, etc.
Après la visite au niveau des magasins, le ministre devait ensuite se rendre à la cuisine pour voir le menu du jour. Là aussi, le régisseur de la maison d'arrêt de Filingué l'Adjudant-chef Issoufou Garba Boubacar a dévoilé de façon explicite au ministre le menu de la semaine. Selon lui, chaque 27 du mois, c'est au total cinq (5) à sept (7) moutons ou chèvres qui sont égorgés aux détenus. En effet, à la maison d'arrêt de Filingué, la population carcérale est de 223 détenus dont cinq (5) femmes et 7 mineurs. L'ensemble des détenus sont repartis dans trois quartiers à savoir : le quartier des femmes; celui des mineurs et le quartier populaire.
Parmi les 223 prisonniers, on dénombre 123 prévenus et 100 condamnés. Au cours de l'entretien avec la population carcérale, le régisseur a demandé aux prisonniers devant la délégation de dire honnêtement la vérité, rien que la vérité au ministre si réellement certains d'entre eux ont succombé de faim, faute de nourriture à la maison d'arrêt de Filingué. Tous les intervenants (prisonniers) dans leur majorité ont affirmé qu'ils n'ont pas faim. Les problèmes évoqués par ces détenus ont trait à l'arrêt du fonctionnement des ventilateurs et à la lenteur judiciaire.
Pour sa part, le ministre de la Justice, Garde des Sceaux M. Marou Amadou a précisé que la prison est un lieu où le détenu doit réfléchir pour ne plus revenir après avoir purgé sa peine. Il s'agit de reconstruire sa vie après la prison. Il ne faut pas aller et revenir, a conseillé M. Marou Amadou. Pour le ministre de la Justice, ce qui a été dit par cette télévision de la place et repris dans les réseaux sociaux, est purement faux. En effet, cet organe de presse a raconté que six (6) personnes sont décédées de faim dans la maison d'arrêt de Filingué. Le moins qu'on puisse dire, c'est que c'est un montage grossier.
« Parce que illustrer les événements dans une prison et l'illustrer par des images d'une autre prison montre à suffisance que cette information n'est ni objective, ni honnête. Ils ne cherchent même pas à être équilibrés. Mais ce que les détenus nous ont dit et ce que tout homme sage devait se dire qu'on meurt en dehors de prison comme à l'intérieur de prison. Pour dire que quelqu'un est mort d'inanition, il aurait fallu une autopsie. Le seul décès que nous avons déploré en 2017 est intervenu suite à une crise d'épilepsie. Alors ceux qui sont morts avant, que ce soit à Niamey ou à Filingué, les causes peuvent être diverses. Je ne crois ni à cette télévision, ni à personne d'autre, à part les précautions ou mesures scientifiques qui peuvent dire que quelqu'un est mort d'inanition. Les détenus qui ont fait ici huit (8) ou dix (10) ans ont attesté qu'ils n'ont pas faim. Le seul problème particulier qu'ils ont posé, c'est évidemment celui de la lenteur judiciaire. Cette dernière, nous la reconnaissons. Elle se justifie par les effectifs d'un tribunal d'instance qui n'a qu'un seul juge d'instruction. Mais nous avons demandé au président du tribunal de Filingué de faire mieux dans le traitement des dossiers. Nous avons aussi promis aux détenus qu'à l'anniversaire de l'Investiture du Président de la République, Chef de l'Etat, des mesures de grâce seront prises pour que nos prisons puissent être désengorgées. Elles le sont souvent. A Niamey, elle est surpeuplée. Les mesures de grâce permettent d'atténuer la crise de surpopulation que nous connaissons dans quelques trois ou quatre maisons d'arrêt sur les 37 qui existent au Niger », a relevé le ministre de la Justice qui a ensuite immortaliser cette visite par la signature du livre d'or de la maison d'arrêt de Filingué.
Hassane Daouda, Envoyé Spécial(onep)
www.lesahel.org

Société

A la Primature : Le point sur les préparatifs de la fête tournante du 18 décembre, Tahoua Sakola

A la Primature : Le point sur les préparatifs de la fête tournante du 18 décembre, Tahoua Sakola

Le Premier ministre, Chef du gouvernement a présidé, samedi dernier, une réunion sur la fête tournante du 18 décembre que la région de Tahoua a l'honneur d'abriter cette année.Au cours de cette réunion, plusieurs thématiques ont été abordées dont entre autres le niveau d'exécution des travaux entrant dans le cadre de Tahoua ''Sakola''. A cet effet et pour permettre à l'assistance de mieux apprécier ce qui est en train d'être réalisé, il...

La ministre de la Communication rencontre les membres du Comité chargé de réfléchir sur le redressement de l'IFTIC : Mme…

La ministre de la Communication rencontre les membres du Comité chargé de réfléchir sur le redressement de l'IFTIC : Mme Sani Hadiza Koubra Abdoulaye salue la pertinence des conclusions et recommandations du rapport soumis par le Comité

La ministre de la Communication, Mme Sani Hadiza Koubra Abdoulaye, a rencontré, ce matin, les membres du Comité chargé de réfléchir sur le redressement de l'Institut de Formation aux Techniques de l'Information et de la Communication (IFTIC), qu'elle a tenu à féliciter pour la qualité du rapport qu'il vient de lui soumettre.Au cours de cette rencontre, la ministre a fait part de sa totale satisfaction quant aux conclusions et recommanda...

Réunion de haut niveau de l'Organisation des Premières Dames d'Afrique contre le VIH/SIDA (OPDAS), à New York (Etats Uni…

Réunion de haut niveau de l'Organisation des Premières Dames d'Afrique contre le VIH/SIDA (OPDAS), à New York (Etats Unis) : La Première Dame Hadjia Aissata Issoufou met en exergue les actions de la Fondation Guri Vie Meilleure

Après avoir pris une part active au Forum mondial sur la nutrition infantile, à Montréal, au Canada, au cours duquel elle a plaidé en faveur d'une nutrition infantile abondante et de qualité, la Première Dame Hadjia Aissata Issoufou se trouve depuis lundi à New York, aux Etats Unis d'Amérique, pour honorer de sa présence la réunion de haut niveau de l'Organisation des Premières Dames d'Afrique contre le VIH/SIDA (OPDAS) qui se tient en ...

Fin des travaux de la deuxième session ordinaire, au titre de l'année 2017, du Conseil Economique, Social et Culturel (C…

Fin des travaux de la deuxième session ordinaire, au titre de l'année 2017, du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) : Un bilan réconfortant, en dépit que certaines contingences

Après cinq jours d'intenses activités, les travaux de la deuxième session ordinaire, au titre de l'année 2017 du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) ont pris fin, hier après-midi, au Palais des congrès de Niamey, sur une note de satisfaction générale. C'est le président de ladite institution, M. Moussa Moumouni Djermakoye qui a présidé la cérémonie de clôture desdits travaux. La fin de ces travaux coïncidant avec la fin de la...

Cure salée, In'Gall édition 2017 : «Le pastoralisme comme vecteur de paix au Sahel», thème retenu

Cure salée, In'Gall édition 2017 : «Le pastoralisme comme vecteur de paix au Sahel», thème retenu

Le Premier ministre chef du gouvernement, SEM. Brigi Rafini, a présidé, le samedi dernier, la cérémonie de lancement officiel de la Cure Salée ou Tinekert, grand rassemblement des éleveurs. La cure salée, l'évènement annuel le plus important de la localité de In 'Gall s'est tenue comme à l'accoutumée au pied de la petite palmeraie sous la Présidence du Premier ministre chef du gouvernement SEM Brigi Rafini qui pour la circonstance était...

«Il n'y a donc aucun doute à reconnaitre la place qu'occupe le pastoralisme dans la promotion de la paix et du vivre-ens…

«Il n'y a donc aucun doute à reconnaitre la place qu'occupe le pastoralisme dans la promotion de la paix et du vivre-ensemble», déclare SE. Brigi Rafini, Premier ministre, Chef du Gouvernement

«Chers Invités ;Chers Eleveurs ;Population d'Ingall ;Par la grâce de Dieu, nous nous retrouvons, à nouveau, à Ingall, comme il est de coutume, pour la traditionnelle Cure salée. Je voudrais me réjouir de la qualité de l'accueil dont nous avons été l'objet, et saluer cette population d'Ingall si généreuse et si hospitalière ; une générosité et une hospitalité jamais démenties. Générosité et hospitalité légendaires des habitants, auxquell...

Cure salée, édition 2017 : Le Premier ministre visite les stands d'exposition et le CSI d'Ingall

Cure salée, édition 2017 : Le Premier ministre visite les stands d'exposition et le CSI d'Ingall

Les festivités entrant dans le cadre de la célébration de la fête annuelle des éleveurs communément appelée ''Cure Salée'' se poursuivent activement à Ingall. Le thème de cette édition 2017 est « Pastoralisme, vecteur de paix au Sahel». Présent à Ingall, le Premier ministre, Chef du Gouvernement, M. Brigi Rafini, après avoir donné le coup d'envoi des manifestations, a effectué plusieurs visites, samedi dernier. C'est ainsi qu'il a visit...

Décès de notre confrère Joseph Seydou Allakaye : La presse nigérienne perd un de ses grands ''baobabs''

Décès de notre confrère Joseph Seydou Allakaye : La presse nigérienne perd un de ses grands ''baobabs''

C'est avec une profonde consternation que la Rédaction de l'ONEP a appris la disparition, vendredi dernier du journaliste Joseph Seydou Allakaye, des suites d'une maladie. L'enterrement a eu lieu, le samedi 16 septembre après-midi au cimetière de Yantala, à Niamey. Il laisse une veuve, des orphelins et des petits-fils. Cité parmi les doyens de la presse nigérienne, Joseph Seydou Allakaye, a fait ses premier pas dans la presse nationale ...

Intervention de la Première Dame au Forum Mondial sur la Nutrition Infantile (GCNF) à Montréal, au Canada : Hadjia Aissa…

Intervention de la Première Dame au Forum Mondial sur la Nutrition Infantile (GCNF) à Montréal, au Canada : Hadjia Aissata Issoufou appelle les partenaires pour un accompagnement conséquent des programmes d'alimentation scolaire et de nutrition infan

La Première Dame Hadjia Aissata Issoufou participe au Forum mondial sur la nutrition infantile (GCNF) qui se tient du 17 au 21 septembre 2017 à Montréal au Canada. A cette occasion, la première Dame a prononcé un discours devant une assistance constituée de la Présidente du Forum mondial sur la Nutrition, du Directeur du Centre d'excellence du PAM, des ministres issus des pays participants, des représentants du corps diplomatique et des...

Le Chef de l'Etat préside deux cérémonies de prestation de serment : Le 1er président de la Cour de Cassation et un nouv…

Le Chef de l'Etat préside deux cérémonies de prestation de serment : Le 1er président de la Cour de Cassation et un nouveau membre de la Cour Constitutionnelle, renvoyés à l'exercice de leurs fonctions

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE. Issoufou Mahamadou, a présidé vendredi dernier, dans la matinée deux cérémonies de prestation de serment : la première concernant un nouveau membre de la Cour de cassation et la seconde un nouveau membre de la Cour Constitutionnelle. Les prestations de serment se sont déroulées dans l'auditorium Sani Bako du Ministère des Affaires Etrangères.Pour le 1er acte de ces deux cérémonies, c'es...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

A la découverte du village de Tapoa : Un village t…

A la découverte du village de Tapoa : Un village touristique riche de sa biodiversité

Jadis un petit village habité par les gourmantchés, Tapoa est aujourd'hui un camp forestie...

vendredi 11 août 2017

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune…

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune Rurale de Tamou : Un carrefour de brassage entre plusieurs ethnies et peuples de différents pays

Situé à environ 15 km du chef-lieu de la Commune rurale de Tamou, département de Say, le v...

vendredi 11 août 2017

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les f…

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les femmes développent l'industrie du ''tigadigué''

Pâte d'arachide, le tigadégué est beaucoup utilisé dans la cuisine au Niger, particulièrem...

vendredi 28 juillet 2017

L'air du temps

Exit la ''Pilule'' et le chicha, vive le wifi-club !

Exit la ''Pilule'' et le chicha, vive le wifi-club !

Exit les escapades démentielles à la ''Pilule'' et les virées dans les lieux vaporeux des ...

vendredi 15 septembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.