Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Visite du ministre de la Justice à la Maison d'arrêt de Filingué : Démenti formel de l'information faisant état de détenus morts de faim


visiteC'est suite aux informations diffusées depuis quelques jours par une télévision de la place relayées systématiquement sur la toile et faisant croire à l'opinion nationale et internationale que des détenus de la Maison d'arrêt de Filingué seraient morts de faim, que le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, M. Marou Amadou, directement concerné par ces allégations a effectué samedi dernier, une visite à la maison d'arrêt de Filingué pour s'entretenir à bâtons rompus avec les détenus afin de vérifier réellement cette information. Devant la délégation ministérielle, le préfet de Filingué et le régisseur de la maison d'arrêt, les détenus ayant pris la parole, ont balayé d'un revers de la main ces allégations infondées et mensongères.
Filingué est l'un des départements de la région de Tillabéry, situé au Nord-est à 185 Km de Niamey, la capitale. Dès son arrivée à Filingué, le ministre de la Justice, Garde des Sceaux M. Marou Amadou a été accueilli par le préfet de ce département avant d'être salué par un détachement de la garde nationale qui lui présentait les honneurs.
Peu après ces salutations d'usage, la délégation ministérielle s'est rendue d'abord au tribunal d'instance de Filingué où le ministre a visité le bureau du président du tribunal et celui du juge d'instruction, puis la maison d'arrêt qui constitue le centre d'intérêt de cette visite. A ce niveau, il s'est agi pour le ministre de visiter les deux magasins où sont stockés les provisions des détenus au regard de la gravité des allégations. A l'évidence, cette information est incorrecte et infondée car les deux magasins de la maison d'arrêt de Filingué contiennent au passage du ministre de la Justice six (6) tonnes composées du mil, du maïs, du haricot, du riz, etc.
Après la visite au niveau des magasins, le ministre devait ensuite se rendre à la cuisine pour voir le menu du jour. Là aussi, le régisseur de la maison d'arrêt de Filingué l'Adjudant-chef Issoufou Garba Boubacar a dévoilé de façon explicite au ministre le menu de la semaine. Selon lui, chaque 27 du mois, c'est au total cinq (5) à sept (7) moutons ou chèvres qui sont égorgés aux détenus. En effet, à la maison d'arrêt de Filingué, la population carcérale est de 223 détenus dont cinq (5) femmes et 7 mineurs. L'ensemble des détenus sont repartis dans trois quartiers à savoir : le quartier des femmes; celui des mineurs et le quartier populaire.
Parmi les 223 prisonniers, on dénombre 123 prévenus et 100 condamnés. Au cours de l'entretien avec la population carcérale, le régisseur a demandé aux prisonniers devant la délégation de dire honnêtement la vérité, rien que la vérité au ministre si réellement certains d'entre eux ont succombé de faim, faute de nourriture à la maison d'arrêt de Filingué. Tous les intervenants (prisonniers) dans leur majorité ont affirmé qu'ils n'ont pas faim. Les problèmes évoqués par ces détenus ont trait à l'arrêt du fonctionnement des ventilateurs et à la lenteur judiciaire.
Pour sa part, le ministre de la Justice, Garde des Sceaux M. Marou Amadou a précisé que la prison est un lieu où le détenu doit réfléchir pour ne plus revenir après avoir purgé sa peine. Il s'agit de reconstruire sa vie après la prison. Il ne faut pas aller et revenir, a conseillé M. Marou Amadou. Pour le ministre de la Justice, ce qui a été dit par cette télévision de la place et repris dans les réseaux sociaux, est purement faux. En effet, cet organe de presse a raconté que six (6) personnes sont décédées de faim dans la maison d'arrêt de Filingué. Le moins qu'on puisse dire, c'est que c'est un montage grossier.
« Parce que illustrer les événements dans une prison et l'illustrer par des images d'une autre prison montre à suffisance que cette information n'est ni objective, ni honnête. Ils ne cherchent même pas à être équilibrés. Mais ce que les détenus nous ont dit et ce que tout homme sage devait se dire qu'on meurt en dehors de prison comme à l'intérieur de prison. Pour dire que quelqu'un est mort d'inanition, il aurait fallu une autopsie. Le seul décès que nous avons déploré en 2017 est intervenu suite à une crise d'épilepsie. Alors ceux qui sont morts avant, que ce soit à Niamey ou à Filingué, les causes peuvent être diverses. Je ne crois ni à cette télévision, ni à personne d'autre, à part les précautions ou mesures scientifiques qui peuvent dire que quelqu'un est mort d'inanition. Les détenus qui ont fait ici huit (8) ou dix (10) ans ont attesté qu'ils n'ont pas faim. Le seul problème particulier qu'ils ont posé, c'est évidemment celui de la lenteur judiciaire. Cette dernière, nous la reconnaissons. Elle se justifie par les effectifs d'un tribunal d'instance qui n'a qu'un seul juge d'instruction. Mais nous avons demandé au président du tribunal de Filingué de faire mieux dans le traitement des dossiers. Nous avons aussi promis aux détenus qu'à l'anniversaire de l'Investiture du Président de la République, Chef de l'Etat, des mesures de grâce seront prises pour que nos prisons puissent être désengorgées. Elles le sont souvent. A Niamey, elle est surpeuplée. Les mesures de grâce permettent d'atténuer la crise de surpopulation que nous connaissons dans quelques trois ou quatre maisons d'arrêt sur les 37 qui existent au Niger », a relevé le ministre de la Justice qui a ensuite immortaliser cette visite par la signature du livre d'or de la maison d'arrêt de Filingué.
Hassane Daouda, Envoyé Spécial(onep)
www.lesahel.org

Société

Nécrologie : Décès, hier à Paris, de M. Moussa Moumouni Djermakoye, président du CESOC

Nécrologie : Décès, hier à Paris, de M. Moussa Moumouni Djermakoye, président du CESOC

Au moment où nous mettons sous presse, nous apprenons, avec une profonde tristesse, le décès de M. Moussa Moumouni Djermakoye, président du Conseil Economique et Social (CESOC), également président de l'Alliance Nigérienne Pour la Démocratie et le Progrès (ANDP Zaman Lahiya) ; décès survenu, hier en fin d'après-midi, à Paris, en France, des suites d'une maladie.Onep20/11/17

Cérémonie de remise de distinction au Représentant résident de la FAO au Niger par le ministre en charge des Affaires Et…

Cérémonie de remise de distinction au Représentant résident de la FAO au Niger par le ministre en charge des Affaires Etrangères et de la Coopération : Dr Lassaad Lachaal, fait Officier dans l'ordre national du mérite du Niger

Après un séjour de deux ans au service de la coopération au développement entre le Niger et l'Organisation des Nation Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture en qualité de représentant de la FAO, Dr Lassaad Lachaal, qui est en fin de mission a été fait Officier dans l'ordre national du mérite du Niger. C'est le ministre des Affaires Etrangère, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Extérieur, M. Ibrahim Ya...

Communiqué du Ministère des Affaires Etrangères de la Coopération de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Extéri…

Communiqué du Ministère des Affaires Etrangères de la Coopération de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Extérieur : Le gouvernement condamne la vente aux enchères de migrants africains et demande aux autorités libyennes de faire toute la lu

Le gouvernement du Niger a appris avec consternation les révélations au sujet de la vente aux enchères de migrants africains présents sur le territoire de l'Etat de Libye comme esclaves.Le gouvernement fortement indigné par ces pratiques avilissantes, condamne sans réserve de tels actes qui rappellent les heures sombres de l'histoire de l'humanité. Le gouvernement du Niger réprouve toute forme d'atteinte à la dignité, à l'intégrité et à...

Installation de la cellule nationale de normalisation des sceaux et armoiries du Niger : Mieux réglementer l'utilisation…

Installation de la cellule nationale de normalisation des sceaux et armoiries du Niger : Mieux réglementer l'utilisation des attributs de l'Etat

Le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, M Marou Amadou, a officiellement installé, hier jeudi 16 novembre, la cellule nationale de normalisation des armoiries et sceaux. La cellule est un organe composée de huit (8) membres issus de plusieurs institutions à savoir la Présidence de la République, l'Assemblée Nationale, le Cabinet du Premier ministre, les Ministères de la Défense nationale, de l'Intérieur, de la Justice, de la Renais...

Célébration de la fête du Roi de Belgique : L'ambassadeur de Belgique au Niger donne une réception

Célébration de la fête du Roi de Belgique : L'ambassadeur de Belgique au Niger donne une réception

Dans le cadre de la célébration de la fête du Roi, en l'honneur de sa Majesté le Roi Philippe, SE l'ambassadeur de Belgique au Niger, Pierre Charlier a offert, mercredi dernier, à l'hôtel les Rôniers, une réception pour marquer l'importance de cette fête. Y ont assisté, les membres du gouvernement, ceux du Corps diplomatique ainsi que plusieurs personnalités.Dans son allocution, l'ambassadeur de Belgique a souligné que cette date est l'...

Télécommunications au Niger : Niger Télécoms lance l'Internet 3G TURBO

Télécommunications au Niger : Niger Télécoms lance l'Internet 3G TURBO

La compagnie de téléphonie nationale Niger Télécoms entend offrir bientôt la possibilité à ses abonnés de surfer sur la vague Internet révolutionnaire de troisième génération, l'Internet 3G qui fournit l'Internet Haut débit. L'annonce en a solennellement été faite, hier jeudi 16 novembre, par le directeur général M Abdou Harouna lors d'une conférence de presse. Cette annonce tant attendue par les centaines de milliers d'abonnés de la Ni...

Séance d'information et de sensibilisation sur le financement sur la Table Ronde de Paris du 13 et 14 décembre : Pour la…

Séance d'information et de sensibilisation sur le financement sur la Table Ronde de Paris du 13 et 14 décembre : Pour la réussite de cette rencontre de mobilisation des financements du nouveau PDES (2017-2021)

Le Niger va organiser les 13 et 14 décembre 2017 à Paris une Table Ronde sur le financement du nouveau Plan de Développement Economique et Social (2017-2021) du pays. À moins d'un mois de la tenue de cet important événement intitulé « un Niger renaissant pour un peuple prospère », la ministre du Plan, Mme Kane Aichatou Boulama, et le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération , de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Ex...

Lancement du projet «Appui-conseil en matière de politique migratoire GIZ-APM » : Un projet pour appuyer le Niger dans s…

Lancement du projet «Appui-conseil en matière de politique migratoire GIZ-APM » : Un projet pour appuyer le Niger dans ses efforts de lutte contre le phénomène de la migration irrégulière

La coopération allemande, à travers la GIZ, vient de lancer un nouveau projet dénommé « appui-conseil en matière de politique migratoire au Niger » (GIZ-APM). C'est le ministre d'Etat, ministre de l'intérieur, de la sécurité publique, de la décentralisation et des affaites coutumières et religieuses M. Mohamed Bazoum qui a présidé la cérémonie du lancement officiel de ce projet le 14 novembre à l'hôtel Soluxe de Niamey.Pays charnière, à...

Communiqué du Secrétariat Général du Gouvernement : Le Chef de l'Etat a signé un décret portant inscription et promotion…

Communiqué du Secrétariat Général du Gouvernement : Le Chef de l'Etat a signé un décret portant inscription et promotion au sein des Forces Armées Nigériennes

Le Président de la République, Chef de l'Etat, Son Excellence Monsieur Issoufou Mahamadou a signé un (1) décret, portant inscription et promotion au sein des Forces Armées Nigériennes.Aux termes de ce décret, sont inscrits au tableau d'avancement complémentaire et promus au grade supérieur au titre de l'avancement exceptionnel, les Officiers Généraux des Forces Armées Nigériennes dont les noms suivent, pour compter du 1er novembre 2017....

A la Présidence de la République : Décret portant acquisition de la nationalité nigérienne par option

A la Présidence de la République : Décret portant acquisition de la nationalité nigérienne par option

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a signé, hier, un décret portant acquisition de la nationalité nigérienne par option. Par ce décret :Article Premier : Conformément à l'article 13 de la loi n°2014-60 du 5 novembre 2014, portant modification de l'ordonnance n°84-33 du 23 août 1984, portant code de la nationalité nigérienne, modifiée par l'ordonnance n°88-13 du 18 février 1988, modifiée par l'Ordonna...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le paludisme : Des efforts soutenus dans la lutte …

Le paludisme est une maladie parasitaire qui constitue un problème de santé publique au Ni...

vendredi 27 octobre 2017

Interview de Dr. Hadiza Jackou, Coordinatrice du P…

Cette année encore, le paludisme fait beaucoup de victimes au Niger : quel est le nombre d...

vendredi 27 octobre 2017

Paludisme : Le choix de lutte

La lutte contre le paludisme a été entreprise, à l'échelle internationale, par l'Organisat...

vendredi 27 octobre 2017

L'air du temps

Baroud d'honneur dans l'Anzourou

Baroud d'honneur dans l'Anzourou

Il y a comme un vent de débâcle et de panique qui plane sur la tête des groupes armés qui ...

vendredi 17 novembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.