Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Visite du ministre de la Justice à la Maison d'arrêt de Filingué : Démenti formel de l'information faisant état de détenus morts de faim


visiteC'est suite aux informations diffusées depuis quelques jours par une télévision de la place relayées systématiquement sur la toile et faisant croire à l'opinion nationale et internationale que des détenus de la Maison d'arrêt de Filingué seraient morts de faim, que le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, M. Marou Amadou, directement concerné par ces allégations a effectué samedi dernier, une visite à la maison d'arrêt de Filingué pour s'entretenir à bâtons rompus avec les détenus afin de vérifier réellement cette information. Devant la délégation ministérielle, le préfet de Filingué et le régisseur de la maison d'arrêt, les détenus ayant pris la parole, ont balayé d'un revers de la main ces allégations infondées et mensongères.
Filingué est l'un des départements de la région de Tillabéry, situé au Nord-est à 185 Km de Niamey, la capitale. Dès son arrivée à Filingué, le ministre de la Justice, Garde des Sceaux M. Marou Amadou a été accueilli par le préfet de ce département avant d'être salué par un détachement de la garde nationale qui lui présentait les honneurs.
Peu après ces salutations d'usage, la délégation ministérielle s'est rendue d'abord au tribunal d'instance de Filingué où le ministre a visité le bureau du président du tribunal et celui du juge d'instruction, puis la maison d'arrêt qui constitue le centre d'intérêt de cette visite. A ce niveau, il s'est agi pour le ministre de visiter les deux magasins où sont stockés les provisions des détenus au regard de la gravité des allégations. A l'évidence, cette information est incorrecte et infondée car les deux magasins de la maison d'arrêt de Filingué contiennent au passage du ministre de la Justice six (6) tonnes composées du mil, du maïs, du haricot, du riz, etc.
Après la visite au niveau des magasins, le ministre devait ensuite se rendre à la cuisine pour voir le menu du jour. Là aussi, le régisseur de la maison d'arrêt de Filingué l'Adjudant-chef Issoufou Garba Boubacar a dévoilé de façon explicite au ministre le menu de la semaine. Selon lui, chaque 27 du mois, c'est au total cinq (5) à sept (7) moutons ou chèvres qui sont égorgés aux détenus. En effet, à la maison d'arrêt de Filingué, la population carcérale est de 223 détenus dont cinq (5) femmes et 7 mineurs. L'ensemble des détenus sont repartis dans trois quartiers à savoir : le quartier des femmes; celui des mineurs et le quartier populaire.
Parmi les 223 prisonniers, on dénombre 123 prévenus et 100 condamnés. Au cours de l'entretien avec la population carcérale, le régisseur a demandé aux prisonniers devant la délégation de dire honnêtement la vérité, rien que la vérité au ministre si réellement certains d'entre eux ont succombé de faim, faute de nourriture à la maison d'arrêt de Filingué. Tous les intervenants (prisonniers) dans leur majorité ont affirmé qu'ils n'ont pas faim. Les problèmes évoqués par ces détenus ont trait à l'arrêt du fonctionnement des ventilateurs et à la lenteur judiciaire.
Pour sa part, le ministre de la Justice, Garde des Sceaux M. Marou Amadou a précisé que la prison est un lieu où le détenu doit réfléchir pour ne plus revenir après avoir purgé sa peine. Il s'agit de reconstruire sa vie après la prison. Il ne faut pas aller et revenir, a conseillé M. Marou Amadou. Pour le ministre de la Justice, ce qui a été dit par cette télévision de la place et repris dans les réseaux sociaux, est purement faux. En effet, cet organe de presse a raconté que six (6) personnes sont décédées de faim dans la maison d'arrêt de Filingué. Le moins qu'on puisse dire, c'est que c'est un montage grossier.
« Parce que illustrer les événements dans une prison et l'illustrer par des images d'une autre prison montre à suffisance que cette information n'est ni objective, ni honnête. Ils ne cherchent même pas à être équilibrés. Mais ce que les détenus nous ont dit et ce que tout homme sage devait se dire qu'on meurt en dehors de prison comme à l'intérieur de prison. Pour dire que quelqu'un est mort d'inanition, il aurait fallu une autopsie. Le seul décès que nous avons déploré en 2017 est intervenu suite à une crise d'épilepsie. Alors ceux qui sont morts avant, que ce soit à Niamey ou à Filingué, les causes peuvent être diverses. Je ne crois ni à cette télévision, ni à personne d'autre, à part les précautions ou mesures scientifiques qui peuvent dire que quelqu'un est mort d'inanition. Les détenus qui ont fait ici huit (8) ou dix (10) ans ont attesté qu'ils n'ont pas faim. Le seul problème particulier qu'ils ont posé, c'est évidemment celui de la lenteur judiciaire. Cette dernière, nous la reconnaissons. Elle se justifie par les effectifs d'un tribunal d'instance qui n'a qu'un seul juge d'instruction. Mais nous avons demandé au président du tribunal de Filingué de faire mieux dans le traitement des dossiers. Nous avons aussi promis aux détenus qu'à l'anniversaire de l'Investiture du Président de la République, Chef de l'Etat, des mesures de grâce seront prises pour que nos prisons puissent être désengorgées. Elles le sont souvent. A Niamey, elle est surpeuplée. Les mesures de grâce permettent d'atténuer la crise de surpopulation que nous connaissons dans quelques trois ou quatre maisons d'arrêt sur les 37 qui existent au Niger », a relevé le ministre de la Justice qui a ensuite immortaliser cette visite par la signature du livre d'or de la maison d'arrêt de Filingué.
Hassane Daouda, Envoyé Spécial(onep)
www.lesahel.org

Société

Célébration de la Journée Nationale de la Concorde, à Tchintabaraden (région de Tahoua) : «La sécurité, le développement…

Célébration de la Journée Nationale de la Concorde, à Tchintabaraden (région de Tahoua) : «La sécurité, le développement et la démocratie constituent ensemble, le socle de la cohésion et de l'unité nationale », déclare SEM. Brigi Rafini, Premier mini

Notre pays a célébré, lundi dernier, la Journée de la Concorde. Cette édition 2017, placée sous le haut patronage du Premier ministre, Chef du Gouvernement, SEM. Brigi Rafini, a été célébrée à Tchintabaraden (région de Tahoua), à l'emblématique ''Place de la Paix'', sous le thème : ''La Paix et l'Unité Nationale''. La grande célébration de cette fête dédiée à Tchintabaraden, a été marquée par l'allocution prononcée par le Premier minist...

Ouverture de la Session ordinaire du Conseil Supérieur de la Communication (CSC) au titre du mois d'Avril 2017 : Sept po…

Ouverture de la Session ordinaire du Conseil Supérieur de la Communication (CSC) au titre du mois d'Avril 2017 : Sept points inscrits à l'ordre du jour des assises dont la loi spéciale sur la presse électronique

Le président du Conseil Supérieur de la Communication (CSC), M. Abdourahamane Ousmane, a présidé, hier, dans la salle de réunion de son institution, la cérémonie d'ouverture de la session ordinaire au titre du mois d'avril 2017. Cette cérémonie se tient au lendemain des manifestations estudiantines du 10 avril dernier, au cours desquelles la mort d'un étudiant et de nombreux blessés ont été enregistrés et un journaliste de la télévision...

Célébration de la Journée mondiale de lutte contre le Paludisme : Renouveler l'engagement politique et investir plus en …

Célébration de la Journée mondiale de lutte contre le Paludisme : Renouveler l'engagement politique et investir plus en faveur de la lutte

L'Assemblée Mondiale de la Santé a institué en 2007, le 25 avril de chaque année comme Journée Mondiale de lutte contre le Paludisme. L'objectif principal visé à travers la commémoration de cette Journée est de renforcer le plaidoyer et la mobilisation sociale de tous les acteurs de la santé autour des stratégies de lutte contre le paludisme afin de contribuer à réduire de manière significative l'incidence et la mortalité liées à cette ...

Atelier sur l'état d'avancement de l'implémentation technique de la plateforme ECOAGRIS : Recherche des solutions effica…

Atelier sur l'état d'avancement de l'implémentation technique de la plateforme ECOAGRIS : Recherche des solutions efficaces aux crises alimentaires

Une trentaine d'experts et techniciens des pays membres du CLSS participent à l'atelier sur l'état d'avancement de l'implémentation technique de la plateforme ECOAGRIS qu'abrite le centre régional AGRHYMET de Niamey du 25 au 27 avril. ECOAGRIS, lancé en septembre 2015, c'est le système régional intégré d'information agricole de la CEDEAO. La cérémonie officielle de lancement des travaux s'est déroulée à l'amphithéâtre dudit centre sous ...

Signature d'un protocole d'accord entre le Gouvernement et l'Union des Scolaires Nigériens (USN) : L'USN lève son mot d'…

Signature d'un protocole d'accord entre le Gouvernement et l'Union des Scolaires Nigériens (USN) : L'USN lève son mot d'ordre de suspension des activités académiques

A l'issue d'une série d'échanges et de discussions entamés par le gouvernement et l'Union des Scolaires Nigériens (USN) pour tenter de ramener la stabilité au sein de l'école nigérienne suite événements du 10 avril 2017, les deux parties ont convenu d'un accord qui a été dûment paraphé par le ministre de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation M. Yahouza Sadissou et le Secrétaire général du comité directeur de l'USN...

Célébration, hier, de la Journée de la Concorde : Une édition placée sous le signe de ''La Paix et l'Unité Nationale''

Célébration, hier, de la Journée de la Concorde : Une édition placée sous le signe de ''La Paix et l'Unité Nationale''

Notre pays a célébré, hier, la Journée de la Concorde. Cette édition 2017, placée sous le haut patronage du Premier ministre, Chef du Gouvernement, SEM. Brigi Rafini, a été célébrée à Tchintabaraden (région de Tahoua), à l'emblématique ''Place de la Paix'', sous le thème : ''La Paix et l'Unité Nationale''. On y notait la présence de plusieurs personnalités dont les membres du gouvernement et ceux du corps diplomatique. Cette commémorati...

Atelier régional sur les bonnes pratiques internationales pour l'évaluation et la déclaration des ressources d'uranium :…

Atelier régional sur les bonnes pratiques internationales pour l'évaluation et la déclaration des ressources d'uranium : Partager les expériences dans le domaine des ressources uranifères

La Haute Autorité Nigérienne à l'Energie Atomique (HANEA) avec la contribution de l'Agence Internationale de l'Energie Atomique (AIEA) a organisé hier matin, à Niamey, un atelier régional sur les bonnes pratiques internationales pour l'évaluation et la déclaration des ressources d'uranium. C'est le ministre des Mines, M. Hassane Barazé Moussa qui a présidé l'ouverture des travaux de cet atelier, qui, fait partie des activités du projet ...

Niamey/Lancement officiel des activités du projet « Un élève, un arbre » à l'école primaire Goudel II : Pour la sauvegar…

Niamey/Lancement officiel des activités du projet « Un élève, un arbre » à l'école primaire Goudel II : Pour la sauvegarde de l'environnement à travers le reboisement

Le Directeur général des Eaux et Forets, le Colonel Major Abdou Malan Issa a présidé hier matin, à l'école primaire Goudel II communément appelée la « Tanda », la cérémonie officielle de lancement des activités du projet « Un élève, un arbre ». Mis en œuvre par l'ONG ''La vie en vert'', ce projet a pour objectif principal de contribuer à l'amélioration des conditions de vie des populations du Niger à travers un environnement sain. Placé...

Session du Comité National de Pilotage du projet ''Autonomisation de la Femme et Dividende Démographique au Sahel'' (SWE…

Session du Comité National de Pilotage du projet ''Autonomisation de la Femme et Dividende Démographique au Sahel'' (SWEDD-Niger) : Des directives pour tirer profit du dividende démographique

La ministre de la Population, Dr Kaffa Rakiatou Christelle Jackou, a présidé vendredi dernier au Palais des Congrès de Niamey, la cérémonie d'ouverture de la session du Comité National de Pilotage du projet « Autonomisation de la Femme et Dividende Démographique au Sahel » ou SWEDD-Niger. Cette cérémonie s'est déroulée en présence du ministre de l'Entreprenariat des Jeunes M. Ibrahim Sadou Issifi, des cadres du Ministère de la Populatio...

Atelier de validation du document de Projet de Recensement Administratif et de Développement à vocation Humanitaire (PRA…

Atelier de validation du document de Projet de Recensement Administratif et de Développement à vocation Humanitaire (PRAD/H) : Une identification biométrique des personnes pour une meilleure assistance humaine

Le Ministère de l'Intérieur, de la Sécurité Publique de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses, a organisé hier, en partenariat avec l'Agence des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR), un atelier de validation du document du ''Projet de Recensement Administratif de Développement à vocation Humanitaire'' (PRAD/H). L'agence pakistanaise d'enregistrement et de base de données (NADRA) a apporté son soutien quant au...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

L'Initiative 3N : Un programme qui marque un chang…

L'Initiative 3N : Un programme qui marque un changement de comportement dans la région de Dosso

L'Initiative 3N, faudrait-il le rappeler, est un programme ambitieux, une vision du Présid...

vendredi 21 avril 2017

Cultures irriguées à Dosso : D'importantes potenti…

Cultures irriguées à Dosso : D'importantes potentialités en terres irrigables dans la région

Les cultures irriguées contribuent à l'atteinte de l'objectif global de l'Initiative 3N. L...

vendredi 21 avril 2017

Les africains et le petit commerce en Inde : De l'…

Les africains et le petit commerce en Inde : De l'espoir dans le petit business malgré la peur....

Du 11 au 22 mars dernier, une trentaine de journalistes africains ont séjourné dans la cap...

vendredi 14 avril 2017

L'air du temps

Ces scènes de rue, telles qu'on les aime

Ces scènes de rue, telles qu'on les aime

Des scènes de rue, on en trouve très fréquemment à Niamey. De quoi satisfaire les bandes d...

vendredi 21 avril 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.