Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Interview du Haut Commissaire au Programme Niamey Nyala, M. Mamoudou Mouctar : Plus de 300 milliards d'investissements pour moderniser la ville de Niamey


itnParmi les actions du Président de la République, SEM. Issoufou Mahamadou, à la tête de l'Etat, il y a le Programme de modernisation de la capitale dénommé Niamey Nyala que vous avez l'honneur de conduire. Quel bilan pouvez-vous nous faire après plusieurs années de mise en œuvre ?
Je tiens d'abord à préciser que le Programme Niamey Nyala découle de la vision du Président de la République, SEM. Issoufou Mahamadou, qui s'inscrit dans une démarche d'aménager la ville de Niamey et cela à travers un urbanisme de développement axé sur la dotation en équipements, en infrastructures dignes de ce nom pour hisser la ville de Niamey au rang des grandes villes de la sous-région. Ses objectifs, qui inscrivent dans une vision intégrée, sont: L'amélioration du cadre de vie des citadins ; la promotion de conditions descentes de logement; l'accès généralisé des services essentiels de base (assainissement, éclairage public...) ; l'amélioration de la mobilité urbaine ; la création et le soutien aux activités économiques, ainsi que la promotion d'emplois pour les jeunes et les femmes à travers un urbanisme de développement économique et une gestion urbaine participative. Cette vision de développement urbain intégré et soutenable du Président de la République ne concerne pas que Niamey la capitale. C'est une approche globale, opérationnelle et pragmatique pour promouvoir un modèle de développement durable pour les autres villes du Niger.
Pour ce qui est du bilan de sa mise en œuvre, le Programme Niamey Nyala est intervenu sur plusieurs aspects de la question urbaine. Il y a l'aspect voirie avec la réalisation de plusieurs voies pavées et 22 km de voiries urbaines comprenant l'aménagement du Boulevard Tanimoune desservant les 4 communes de Niamey. Ce boulevard, pour la ville de Niamey, est un joyau inestimable ; l'aménagement de l'Avenue de l'amitié ; l'aménagement et le bitumage des voies d'accès au 2ème pont ; l'aménagement de la route Niamey-Namaro ; la route Goudel-Tondibia-Tondikoirey ; la construction de deux échangeurs, le premier au niveau du boulevard Mali Béro, le deuxième à la Place des Martyrs. Il y a aussi la construction en cours d'un 3ème échangeur nommé Diori Hamani. Le projet se compose de 4 km de voirie et comprend 3 ouvrages d'art majeurs, l'aménagement du canal Gountou Yéna et un réseau de drainage et d'assainissement. Le tout pour un montant de 41,5 milliards de FCFA environ, sur financement de la BOAD et BOA-Niger.
Le chantier a démarré le 15 décembre 2015 pour une durée de 27 mois. La fin des travaux est prévue pour le premier trimestre de 2018. Il y a aussi le chemin fer, qui n'est pas encore opérationnel, mais dont toutes les infrastructures, notamment de la gare, sont achevées au niveau de la ville de Niamey. C'est un rêve centenaire devenu réalité. En termes d'équipements, le bilan comprend la construction à Niamey d'un hôpital de référence dans la sous-région Ouest Africaine ; la construction d'une centrale thermique à Gorou Banda sur la Rive droite du fleuve, etc.
En termes d'aménagement d'espaces publics, il y a la Place Monteil ; les Ronds-points Hôtel des Postes; le Terrain Musulman ; la Place Djermakoye ; le Rond-point ENAM ; le Rond-point Gadafawa ; le Rond-point Justice ; la Place de la concertation ; le Rond-Point Rive Droite. Il y a aussi l'aspect éclairage public conventionnel, mais aussi de plus en plus solaire, qui ont été réalisés sur plusieurs axes de la ville de Niamey et dans beaucoup de villages relevant du territoire communal.
Dans le cadre du programme de lutte contre les catastrophes, plus de 7 milliards ont été investis pour la réalisation de chaussées drainantes en pavé, et 11 km de digues de protection de la ville contre les inondations récurrentes à Niamey.
M. le Haut-Commissaire, peut-on savoir, en termes chiffrés, le coût de tous ces investissements pour la ville de Niamey ?

S'il faut parler de coût, les investissements se chiffrent à plus de 300 milliards de FCFA pour la ville de Niamey. Dans l'histoire de notre pays et de celle de Niamey, jamais une ville du Niger n'a bénéficié d'une action similaire. La ville de Niamey a de plus en plus un nouveau look, nous n'avons rien à envier aux villes voisines.

Quelles sont les perspectives du Programme Niamey Nyala en termes notamment de financement d'autres projets pour la Capitale du Niger?
Le relooking de la Capitale se poursuivra en redoublant l'effort d'aménagement sur les instructions du Président de la République. Bientôt, il y aura le lancement de la construction d'un 3ème pont pour atténuer la rupture entre les deux rives de la ville, favoriser un urbanisme équilibré de la ville et dynamiser la liaison transfrontalière ouest-africaine. Nous avons également en perspectives l'aménagement de la corniche et des berges du fleuve à travers un urbanisme intégrant le fleuve dans le tissu urbain; un programme d'éclairage urbain entre le conventionnel et le solaire de grande envergure sur les artères et places publiques de la capitale ; la poursuite de construction d'équipements (dont des marchés communaux, des centres commerciaux...) et d'infrastructures structurant en mettant un accent fort sur l'accès aux services essentiels (eau, assainissement, mobilité, éclairage public...) ; la mise en œuvre d'une gestion durable des déchets dans la ville de Niamey. Cela est une préoccupation majeure du Président de la République. Toute la filière des déchets urbains sera prise en charge à travers la mobilisation et l'implication de tous les acteurs concernés aux différents maillons de la filière dans une approche participative et un développement local inclusif (création d'emplois verts par le tri et la valorisation des déchets ....). Il sera mis en place un dispositif de gestion durable des déchets solides en mettant en place les infrastructures, les équipements et la logistique de pré-collecte, collecte, tri et valorisation des déchets, et en mobilisant les différents acteurs au niveau de tous les maillons de la filière des déchets (du ménage à la décharge). Aussi, il sera mise en place une brigade sanitaire en vue d'une meilleure discipline dans la gestion des déchets à Niamey. Nous allons également intervenir sur la dynamisation et le renforcement du transport urbain collectif. Elle favorisera un accès facile au transport urbain et permettra de décongestionner la mobilité face au taux de plus en plus élevé de véhicules individuels. Côté gestion de la circulation, des feux optiques seront restaurés ou implantés sur de nouveaux carrefours pour une meilleure mobilité et sécurisation des usagers de la route à Niamey.
Avec le ministère de l'équipement, près de 50 km de voirie urbaine seront aménagés d'ici 2020.
Pour le bien-être de la population de Niamey, le Président de la République marque une attention toute particulière à la lutte contre les inondations et l'assainissement à Niamey. C'est pourquoi, dans le cadre du PGRC-DU, plus de 15 milliards seront investis pour la construction de collecteurs d'eaux usées, le reprofilage de la vallée Gountou Yéna et la sécurisation des koris comme la Sirba, cause de grandes inondations à Niamey.
M. le Haut-Commissaire, vos efforts pour faire de Niamey une ville moderne sont souvent contrariés par des comportements inciviques sur certaines infrastructures, et aussi parfois par l'occupation illégale et anarchique du foncier urbain. Quelles mesures comptez-vous mettre en œuvre pour que les habitants de Niamey s'approprient et respectent toutes ces infrastructures et investissements comme un bien public durable?
Comme je vous le disais plus haut, Niamey Nyala est un programme infrastructurel et d'aménagement, mais surtout une vision, donc quelque chose de durable qui doit être profitable à nous et aux générations futures. Son appropriation, pour nous, passe par la mise en œuvre d'un cadre de concertation et de collaboration avec tous les acteurs en commençant par les acteurs principaux que sont la ville, les arrondissements et certains ministères qui interviennent directement sur la ville. Au-delà, le Programme Niamey Nyala associe, de manière étroite, la Société Civile à travers des ONG, des associations, des groupements des jeunes et des femmes. Aussi, les élèves et étudiants, par le biais des écoles, universités (EMIG, Wangari, Issa Béri....) dont les formations ont un lien avec l'ingénierie urbaine et l'aménagement de la ville, sont associés à travers des visites de sites conduites par des encadreurs, dans le but d'une meilleure appropriation, d'un transfert des compétences et des savoirs à travers ces énormes réalisations inédites dans la ville de Niamey. C'est une opportunité exceptionnelle à saisir pour ces enseignants et étudiants à vivre des cas pratiques des enseignements reçus à l'école. Ce sont eux les gestionnaires de Niamey de demain. Niamey Nyala est aujourd'hui une réalité. Il le sera davantage, dans les années à venir, avec l'implication et la participation de tous et de toutes, pour une meilleure concrétisation de cette vision pertinente et salutaire du Président de la République, S.E Issoufou Mahamadou, au seul bénéfice de la ville de Niamey et de ses habitants. Niamey Nyala, c'est une affaire de tous, nous devons tous nous engager à sa réussite!

Propos recueillis par Mahaman Bako
www.lesahel.org

Société

Communiqué du Ministre, Porte-Parole du Gouvernement : Le Gouvernement apporte un démenti aux allégations véhiculées par…

Communiqué du Ministre, Porte-Parole du Gouvernement : Le Gouvernement apporte un démenti aux allégations véhiculées par Reporters Sans Frontières relativement à la condamnation de Baba Alfa

Dans un communiqué en date du mercredi 19 juillet 2017 relayé par l'Agence France Presse, Reporters Sans Frontières (RSF) dénonce «la condamnation inique à deux ans de prison d'un journaliste d'une chaine de télévision privée». RSF dit s'insurger contre « cette décision disproportionnée dont le but n'est autre que d'écarter et de faire taire un journaliste réputé pour son professionnalisme et sa vision critique de la gestion des affaire...

Amani Abdou, ministre du Développement Communautaire et de l'Aménagement du Territoire:«L'assainissement du secteur des …

Amani Abdou, ministre du Développement Communautaire et de l'Aménagement du Territoire:«L'assainissement du secteur des ONG et Associations de Développement consistera en une application optimale des dispositions juridiques régissant les ONG/AD, puis

Monsieur le Ministre, le Communiqué portant sur les résultats de la réunion du Conseil des Ministres en date du 16 juin 2017 a évoqué l'audition par le Conseil d'une communication de votre département ministériel sur l'assainissement du secteur des ONG et Associations de Développement. Pouvez-vous, Excellence, nous en dire davantage pour assouvir la curiosité des acteurs concernés et du grand public?Merci pour l'occasion que vous me don...

Visite de travail et d'amitié du Médiateur du Niger au Maroc : Instaurer les bases d'un partenariat solide entre les ins…

Visite de travail et d'amitié du Médiateur du Niger au Maroc : Instaurer les bases d'un partenariat solide entre les institutions des deux pays

Le Médiateur de la République du Niger, Me Ali Sirfi Maïga, séjourne depuis le dimanche 16 Juillet 2017 à Rabat au Maroc, dans le cadre d'une visite de travail et d'amitié sur invitation de son homologue du Royaume du Maroc, M. Abdoul Aziz Benzakour.Les parties nigérienne et marocaine ont eu des séances de travail les lundi 17 et mardi 18 Juillet 2017 au siège de l'institution du Médiateur du Royaume du Maroc, suivies de déjeuners offer...

Tahoua : Atelier de formation des agents des radios communautaires des communes d'intervention du projet REGARDS en tech…

Tahoua : Atelier de formation des agents des radios communautaires des communes d'intervention du projet REGARDS en techniques de production radiophonique

Le projet " renforcement de l'engagement communautaire pour la gestion alerte des risques de déstabilisation sociale et sécuritaire (regards), est mis en œuvre de façon conjointe par le PNUD et le HCR et leurs partenaires de mise en œuvre dans huit (8) communes du Niger, à savoir celles de Tillia, Tchintabaraden et Tassara dans la région de Tahoua, Bankilaré, Abala et Inatès dans la région de Tillabéry, Aderbissinat et Gougaram dans la ...

Table ronde sur la scolarisation et la formation des filles : Nécessiter d'œuvrer ensemble pour accompagner la scolarisa…

Table ronde sur la scolarisation et la formation des filles : Nécessiter d'œuvrer ensemble pour accompagner la scolarisation de la jeune fille

Une table ronde sur la scolarisation et la formation des filles a été organisée par les acteurs en charge de cette question, hier après-midi à la primature. L'ouverture de cette rencontre a été présidée par le ministre des Enseignements Professionnels et Techniques, M. Tidjani Idrissa Abdoulkadri, représentant le Premier ministre, Chef du gouvernement. La rencontre s'est déroulée en présence de plusieurs membres du gouvernement, des dép...

Table ronde sur la scolarisation et la formation des filles : Nécessiter d'œuvrer ensemble pour accompagner la scolarisa…

Table ronde sur la scolarisation et la formation des filles : Nécessiter d'œuvrer ensemble pour accompagner la scolarisation de la jeune fille

Une table ronde sur la scolarisation et la formation des filles a été organisée par les acteurs en charge de cette question, hier après-midi à la primature. L'ouverture de cette rencontre a été présidée par le ministre des Enseignements Professionnels et Techniques, M. Tidjani Idrissa Abdoulkadri, représentant le Premier ministre, Chef du gouvernement. La rencontre s'est déroulée en présence de plusieurs membres du gouvernement, des dép...

L'INS organise un atelier de validation de l'étude sur l'impact à court et à long terme de la dette publique sur l'écono…

L'INS organise un atelier de validation de l'étude sur l'impact à court et à long terme de la dette publique sur l'économie nigérienne

Soumettre le document de l'étude à l'appréciation des utilisateurs et autres partenaires de l'institutL'Institut National de la Statistique (INS) a organisé, hier, dans la salle de réunion de Africa Hall de Niamey, un atelier de validation de l'étude sur l'impact à court et à long terme de la dette publique sur l'économie nigérienne. L'ouverture des travaux a été présidée par M. Djibo Saïdou, Inspecteur des Services Statistiques, représ...

Rencontre entre les responsables d'Atlantique Telecom Niger (Moov Niger) et les distributeurs : Faire le point sur les a…

Rencontre entre les responsables d'Atlantique Telecom Niger (Moov Niger) et les distributeurs : Faire le point sur les avancées et réfléchir aux perspectives

Après le lancement de sa 3G++ lundi dernier, suivie d'une campagne de vulgarisation de cette nouvelle innovation améliorant la qualité des prestations, Atlantique Telecom Niger (Moov Niger) a initié hier matin, à l'Hôtel Terminus, une rencontre entre les responsables de Moov et les distributeurs. Cette rencontre dite ''forum des distributeurs'' est une série d'échanges sur les prestations effectuées au cours de l'année 2016 et sur les p...

8èmes Jeux de la Francophonie, Abidjan 2017 : Le Premier ministre remet le drapeau national à la délégation nigérienne

8èmes Jeux de la Francophonie, Abidjan 2017 : Le Premier ministre remet le drapeau national à la délégation nigérienne

Abidjan, la grande métropole ivoirienne accueille cette année les 8èmes jeux de la Francophonie qui se dérouleront du 21 au 30 juillet. Le Niger entend bien être présent à cette grande rencontre culturelle et sportive de la communauté francophone mondiale. La délégation devant représenter notre pays, auxdits jeux à Abidjan, a été reçue, hier par le Premier ministre, Chef du gouvernement, M Brigi Rafini qui a remis le drapeau au chef de ...

Séminaire de formation sur la modernisation du travail parlementaire : Amélioration de la qualité de la loi et de l'effi…

Séminaire de formation sur la modernisation du travail parlementaire : Amélioration de la qualité de la loi et de l'efficacité du contrôle de l'action gouvernementale

Le premier Vice président de l'Assemblée nationale, l'honorable Iro Sani a présidé hier matin l'ouverture d'un séminaire de formation sur la modernisation du travail parlementaire organisé par le groupe d'amitié Niger-Suisse avec l'appui du Parlement suisse et de l'UMEF SUISSE UNIVSERSITY. L'objectif de ce séminaire est d'aider l'Assemblée nationale, à légiférer de façon pertinente et efficace et de contrôler l'action gouvernementale av...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Problématique de la disponibilité et de la gestion…

Problématique de la disponibilité et de la gestion du sang au niveau des centres de soins de Niamey : Entre insuffisance et sous-information

La quantité de sang reçue par le Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS) est actuel...

vendredi 21 juillet 2017

Centre Hospitalier Régional de Niamey : Des dispos…

Centre Hospitalier Régional de Niamey : Des dispositions prises pour éviter toute fraude

Le Centre Hospitalier Régional de Niamey, communément appelé maternité Poudrière, dispose ...

vendredi 21 juillet 2017

L'Ong Tchémaya s'active pour mobiliser et fidélise…

L'Ong Tchémaya s'active pour mobiliser et fidéliser les donneurs

Tchémaya qui signifie en haoussa, tchéton rey na mataa daa yara autrement dit sauver la vi...

vendredi 21 juillet 2017

L'air du temps

Drift : ces jeunes qui flirtent avec la mort

Drift : ces jeunes qui flirtent avec la mort

Des milliers de jeunes gens, filles et garçons, attroupés autour d'un espace dégagé. Au mi...

vendredi 21 juillet 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.