Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Interview du Haut Commissaire au Programme Niamey Nyala, M. Mamoudou Mouctar : Plus de 300 milliards d'investissements pour moderniser la ville de Niamey


itnParmi les actions du Président de la République, SEM. Issoufou Mahamadou, à la tête de l'Etat, il y a le Programme de modernisation de la capitale dénommé Niamey Nyala que vous avez l'honneur de conduire. Quel bilan pouvez-vous nous faire après plusieurs années de mise en œuvre ?
Je tiens d'abord à préciser que le Programme Niamey Nyala découle de la vision du Président de la République, SEM. Issoufou Mahamadou, qui s'inscrit dans une démarche d'aménager la ville de Niamey et cela à travers un urbanisme de développement axé sur la dotation en équipements, en infrastructures dignes de ce nom pour hisser la ville de Niamey au rang des grandes villes de la sous-région. Ses objectifs, qui inscrivent dans une vision intégrée, sont: L'amélioration du cadre de vie des citadins ; la promotion de conditions descentes de logement; l'accès généralisé des services essentiels de base (assainissement, éclairage public...) ; l'amélioration de la mobilité urbaine ; la création et le soutien aux activités économiques, ainsi que la promotion d'emplois pour les jeunes et les femmes à travers un urbanisme de développement économique et une gestion urbaine participative. Cette vision de développement urbain intégré et soutenable du Président de la République ne concerne pas que Niamey la capitale. C'est une approche globale, opérationnelle et pragmatique pour promouvoir un modèle de développement durable pour les autres villes du Niger.
Pour ce qui est du bilan de sa mise en œuvre, le Programme Niamey Nyala est intervenu sur plusieurs aspects de la question urbaine. Il y a l'aspect voirie avec la réalisation de plusieurs voies pavées et 22 km de voiries urbaines comprenant l'aménagement du Boulevard Tanimoune desservant les 4 communes de Niamey. Ce boulevard, pour la ville de Niamey, est un joyau inestimable ; l'aménagement de l'Avenue de l'amitié ; l'aménagement et le bitumage des voies d'accès au 2ème pont ; l'aménagement de la route Niamey-Namaro ; la route Goudel-Tondibia-Tondikoirey ; la construction de deux échangeurs, le premier au niveau du boulevard Mali Béro, le deuxième à la Place des Martyrs. Il y a aussi la construction en cours d'un 3ème échangeur nommé Diori Hamani. Le projet se compose de 4 km de voirie et comprend 3 ouvrages d'art majeurs, l'aménagement du canal Gountou Yéna et un réseau de drainage et d'assainissement. Le tout pour un montant de 41,5 milliards de FCFA environ, sur financement de la BOAD et BOA-Niger.
Le chantier a démarré le 15 décembre 2015 pour une durée de 27 mois. La fin des travaux est prévue pour le premier trimestre de 2018. Il y a aussi le chemin fer, qui n'est pas encore opérationnel, mais dont toutes les infrastructures, notamment de la gare, sont achevées au niveau de la ville de Niamey. C'est un rêve centenaire devenu réalité. En termes d'équipements, le bilan comprend la construction à Niamey d'un hôpital de référence dans la sous-région Ouest Africaine ; la construction d'une centrale thermique à Gorou Banda sur la Rive droite du fleuve, etc.
En termes d'aménagement d'espaces publics, il y a la Place Monteil ; les Ronds-points Hôtel des Postes; le Terrain Musulman ; la Place Djermakoye ; le Rond-point ENAM ; le Rond-point Gadafawa ; le Rond-point Justice ; la Place de la concertation ; le Rond-Point Rive Droite. Il y a aussi l'aspect éclairage public conventionnel, mais aussi de plus en plus solaire, qui ont été réalisés sur plusieurs axes de la ville de Niamey et dans beaucoup de villages relevant du territoire communal.
Dans le cadre du programme de lutte contre les catastrophes, plus de 7 milliards ont été investis pour la réalisation de chaussées drainantes en pavé, et 11 km de digues de protection de la ville contre les inondations récurrentes à Niamey.
M. le Haut-Commissaire, peut-on savoir, en termes chiffrés, le coût de tous ces investissements pour la ville de Niamey ?

S'il faut parler de coût, les investissements se chiffrent à plus de 300 milliards de FCFA pour la ville de Niamey. Dans l'histoire de notre pays et de celle de Niamey, jamais une ville du Niger n'a bénéficié d'une action similaire. La ville de Niamey a de plus en plus un nouveau look, nous n'avons rien à envier aux villes voisines.

Quelles sont les perspectives du Programme Niamey Nyala en termes notamment de financement d'autres projets pour la Capitale du Niger?
Le relooking de la Capitale se poursuivra en redoublant l'effort d'aménagement sur les instructions du Président de la République. Bientôt, il y aura le lancement de la construction d'un 3ème pont pour atténuer la rupture entre les deux rives de la ville, favoriser un urbanisme équilibré de la ville et dynamiser la liaison transfrontalière ouest-africaine. Nous avons également en perspectives l'aménagement de la corniche et des berges du fleuve à travers un urbanisme intégrant le fleuve dans le tissu urbain; un programme d'éclairage urbain entre le conventionnel et le solaire de grande envergure sur les artères et places publiques de la capitale ; la poursuite de construction d'équipements (dont des marchés communaux, des centres commerciaux...) et d'infrastructures structurant en mettant un accent fort sur l'accès aux services essentiels (eau, assainissement, mobilité, éclairage public...) ; la mise en œuvre d'une gestion durable des déchets dans la ville de Niamey. Cela est une préoccupation majeure du Président de la République. Toute la filière des déchets urbains sera prise en charge à travers la mobilisation et l'implication de tous les acteurs concernés aux différents maillons de la filière dans une approche participative et un développement local inclusif (création d'emplois verts par le tri et la valorisation des déchets ....). Il sera mis en place un dispositif de gestion durable des déchets solides en mettant en place les infrastructures, les équipements et la logistique de pré-collecte, collecte, tri et valorisation des déchets, et en mobilisant les différents acteurs au niveau de tous les maillons de la filière des déchets (du ménage à la décharge). Aussi, il sera mise en place une brigade sanitaire en vue d'une meilleure discipline dans la gestion des déchets à Niamey. Nous allons également intervenir sur la dynamisation et le renforcement du transport urbain collectif. Elle favorisera un accès facile au transport urbain et permettra de décongestionner la mobilité face au taux de plus en plus élevé de véhicules individuels. Côté gestion de la circulation, des feux optiques seront restaurés ou implantés sur de nouveaux carrefours pour une meilleure mobilité et sécurisation des usagers de la route à Niamey.
Avec le ministère de l'équipement, près de 50 km de voirie urbaine seront aménagés d'ici 2020.
Pour le bien-être de la population de Niamey, le Président de la République marque une attention toute particulière à la lutte contre les inondations et l'assainissement à Niamey. C'est pourquoi, dans le cadre du PGRC-DU, plus de 15 milliards seront investis pour la construction de collecteurs d'eaux usées, le reprofilage de la vallée Gountou Yéna et la sécurisation des koris comme la Sirba, cause de grandes inondations à Niamey.
M. le Haut-Commissaire, vos efforts pour faire de Niamey une ville moderne sont souvent contrariés par des comportements inciviques sur certaines infrastructures, et aussi parfois par l'occupation illégale et anarchique du foncier urbain. Quelles mesures comptez-vous mettre en œuvre pour que les habitants de Niamey s'approprient et respectent toutes ces infrastructures et investissements comme un bien public durable?
Comme je vous le disais plus haut, Niamey Nyala est un programme infrastructurel et d'aménagement, mais surtout une vision, donc quelque chose de durable qui doit être profitable à nous et aux générations futures. Son appropriation, pour nous, passe par la mise en œuvre d'un cadre de concertation et de collaboration avec tous les acteurs en commençant par les acteurs principaux que sont la ville, les arrondissements et certains ministères qui interviennent directement sur la ville. Au-delà, le Programme Niamey Nyala associe, de manière étroite, la Société Civile à travers des ONG, des associations, des groupements des jeunes et des femmes. Aussi, les élèves et étudiants, par le biais des écoles, universités (EMIG, Wangari, Issa Béri....) dont les formations ont un lien avec l'ingénierie urbaine et l'aménagement de la ville, sont associés à travers des visites de sites conduites par des encadreurs, dans le but d'une meilleure appropriation, d'un transfert des compétences et des savoirs à travers ces énormes réalisations inédites dans la ville de Niamey. C'est une opportunité exceptionnelle à saisir pour ces enseignants et étudiants à vivre des cas pratiques des enseignements reçus à l'école. Ce sont eux les gestionnaires de Niamey de demain. Niamey Nyala est aujourd'hui une réalité. Il le sera davantage, dans les années à venir, avec l'implication et la participation de tous et de toutes, pour une meilleure concrétisation de cette vision pertinente et salutaire du Président de la République, S.E Issoufou Mahamadou, au seul bénéfice de la ville de Niamey et de ses habitants. Niamey Nyala, c'est une affaire de tous, nous devons tous nous engager à sa réussite!

Propos recueillis par Mahaman Bako
www.lesahel.org

Société

Remise d'un don de la Fondation Tattali-Iyali à cinq (5) maisons d'arrêt du Niger : Geste de solidarité de la première D…

Remise d'un don de la Fondation Tattali-Iyali à cinq (5) maisons d'arrêt du Niger : Geste de solidarité de la première Dame Dr Malika Issoufou au profit de la population carcérale

Comme à son habitude, à la veille du mois béni de Ramadan, la Fondation Tattali-Iyali de la Première Dame Dr. Malika Issoufou a fait un don de vivres, et divers autres produits à cinq (5) maisons d'arrêt du Niger. La remise officielle de ce don est intervenue vendredi dernier à la Maison d'arrêt de Niamey devant quatre régisseurs sur les cinq centres pénitentiaires concernés par ce don. C'est le ministre de la Justice, Garde des Sceaux,...

Tillabéri : Forum sur la sécurité, la prévention des conflits, la coexistence pacifique, le changement des mentalités et…

Tillabéri : Forum sur la sécurité, la prévention des conflits, la coexistence pacifique, le changement des mentalités et le développement à Torodi

Le ministre d'Etat, Ministre de l'Intérieur, de la Sécurité publique, de la Décentralisation et des Affaires coutumières et religieuses M. Mohamed Bazoum, a présidé, samedi dernier, à Torodi dans la région de Tillabéry, l'ouverture d'un forum communautaire sur la sécurité, axé sur le thème : «la prévention des conflits, la coexistence pacifique, le changement des mentalités et le développement ». C'était en présence de membres du gouver...

Cérémonie de remise de certificats couplée à la nuit culturelle du conseil des étudiants de la commission de l'Union afr…

Cérémonie de remise de certificats couplée à la nuit culturelle du conseil des étudiants de la commission de l'Union africaine : « Le panafricanisme est une éducation », thème de la 2ème édition

Le Conseil des Etudiants de l'Union Africaine, a organisé mercredi dernier, sous le haut parrainage de l'Ambassade des Etats-Unis d'Amérique au Niger, une cérémonie de remise de certificats de fin de formation. La cérémonie qui a été jumelée à la nuit culturelle du conseil des étudiants de la commission de l'Union africaine s'est tenue à l'auditorium du Centre Culturel Américain de Niamey. Le thème central de cette 2ème édition est : « ...

Ouverture de la 3ème Assemblée Générale ordinaire de la Fédération des Organisations Patronales du Niger (FOP-Niger) : R…

Ouverture de la 3ème Assemblée Générale ordinaire de la Fédération des Organisations Patronales du Niger (FOP-Niger) : Récession économique mondiale : quel avenir pour les entreprises nigériennes ?

La Fédération des Organisations Patronales du Niger a tenu, hier à Niamey, sa 3ème Assemblée Générale ordinaire qui a pour thème : «récession économique mondiale : quel avenir pour les entreprises nigériennes ?». C'est le directeur de cabinet du ministre de l'Emploi, du Travail et de la Protection Sociale, M. Waziri Mato Maman, qui a présidé la cérémonie d'ouverture de ces assises en présence du président du Conseil National du Patronat...

Fin de la mission de la ministre de la Communication dans la région de Tahoua : Apprécier les conditions de travail des …

Fin de la mission de la ministre de la Communication dans la région de Tahoua : Apprécier les conditions de travail des agents des médias et le déploiement des équipements pour la TNT

Après les étapes de Maradi, de Zinder et d'Agadez, la ministre de la Communication, Mme Sani Hadiza Koubra Abdoulaye, a séjourné du lundi au mercredi dernier dans la région de Tahoua. L'objectif primordial de cette visite de travail, en profondeur dans les régions, est de s'enquérir des conditions de travail des agents, de veiller à l'état de fonctionnement des équipements et de faire le point sur le déploiement du matériel prévu dans l...

Session du cadre de concertation du Ministère des Enseignements Secondaires : Echanges sur les conditions d'une meilleur…

Session du cadre de concertation du Ministère des Enseignements Secondaires : Echanges sur les conditions d'une meilleure tenue des examens de fin d'année

Le cadre de concertation du Ministère des Enseignements Secondaires, s'est réuni hier après midi, sous la présidence de M. Sani Abdourahamane, ministre en charge des Enseignements Secondaires. La rencontre a enregistré la participation d'une trentaine de partenaires sociaux du sous secteur de l'enseignement secondaire. Il s'est agi à travers cette rencontre de réfléchir pour trouver des solutions idoines au problème qui mime l'école nig...

Mission de la ministre de la Communication à Tahoua : Mme Sani Hadiza Koubra Abdoulaye visite plusieurs médias

Mission de la ministre de la Communication à Tahoua : Mme Sani Hadiza Koubra Abdoulaye visite plusieurs médias

En mission à l'intérieur du pays, la ministre de la Communication Mme Sani Hadiza Koubra Abdoulaye a visité hier les média publics et privés de la ville de Tahoua, en vue de s'enquérir des conditions de travail des agents.Les médias publics, privés et communautaires jouent un rôle majeur en ce qui concerne la visibilité de l'action gouvernemental. Ces outils de communication sont en conséquence un relais dans la mise en œuvre du program...

Séminaire de l'Association des Hautes Juridictions de Cassation des pays ayant en partage l'usage du français : La place…

Séminaire de l'Association des Hautes Juridictions de Cassation des pays ayant en partage l'usage du français : La place et le rôle des Cours de Cassation dans la lutte contre le terrorisme au Sahel

Niamey accueille depuis hier, un séminaire des Hautes juridictions de cassation des pays ayant en partage l'usage du français. C'est le Premier ministre, Chef du gouvernement SE. Brigi Rafini qui a présidé l'ouverture de ce séminaire organisé par l'Association des Hautes Juridictions de Cassation des pays ayant en partage l'usage du français. La cérémonie s'est déroulée au Grand Hôtel en présence des présidents des Institutions de la Ré...

Fin de la 60ème Session Ordinaire de la Commission Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples : Des progrès différen…

Fin de la 60ème Session Ordinaire de la Commission Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples : Des progrès différenciés et par endroits notables malgré la persistance des facteurs négatifs sur le continent

Les travaux de la 60ème session ordinaire de la Commission Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples(CADHP) ont pris fin hier, avec une cérémonie présidée par le Premier Ministre nigérien S.E Brigi Rafini, au Palais des Congrès de Niamey. Ouverte, depuis le 8 mai dernier, cette session a été marquée par l'organisation de plusieurs panels, de discussions interactives et informatives sur des thématiques d'actualités relatives aux dro...

Clôture de la 60ème session de la Commission africaine des Droits de l'Homme et des Peuples : «Il est réconfortant de vo…

Clôture de la 60ème session de la Commission africaine des Droits de l'Homme et des Peuples : «Il est réconfortant de voir les progrès enregistrés par le Niger quand on jette un regard rétrospectif sur le passé» déclare SE Brigi Rafini

Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement,Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs, Chefs de missions diplomatiques et Représentants des Organisations Internationales,Madame la Présidente de la Commission Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples,Mesdames et Messieurs les Commissaires,Honorables Chefs traditionnels,Distingués invités, Mesdames et Messieurs,Après deux semaines d'intenses travaux, consacrés à des séances publiq...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Préparatifs du mois béni de Ramadan : Disponibilit…

Préparatifs du mois béni de Ramadan : Disponibilité des céréales à Katako pour couvrir les besoins des populations

A quelques heures du début du mois béni de Ramadan, les prix des céréales tels que le mil,...

jeudi 25 mai 2017

Les syndicats des commerçants rassurent les consom…

Les syndicats des commerçants rassurent les consommateurs de la stabilité des prix du sucre

A l'approche du mois béni de Ramadan, la revue à la hausse des prix des produits de grande...

jeudi 25 mai 2017

La hausse des prix de certains produits commence à…

La hausse des prix de certains produits commence à se faire sentir

La vente des produits de première nécessité est une activité pratiquée par nombre de Nigér...

jeudi 25 mai 2017

L'air du temps

Sucre de ramadan : solidarité à grande échelle

Sucre de ramadan : solidarité à grande échelle

En cette veille du mois béni du Ramadan, tous les chemins mènent aux magasins de vente de ...

jeudi 25 mai 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.