Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Atelier de validation du document de Projet de Recensement Administratif et de Développement à vocation Humanitaire (PRAD/H) : Une identification biométrique des personnes pour une meilleure assistance humaine

Atelier-UNCHR 0085Le Ministère de l'Intérieur, de la Sécurité Publique de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses, a organisé hier, en partenariat avec l'Agence des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR), un atelier de validation du document du ''Projet de Recensement Administratif de Développement à vocation Humanitaire'' (PRAD/H). L'agence pakistanaise d'enregistrement et de base de données (NADRA) a apporté son soutien quant au processus de formulation du document en question. L'ouverture de l'atelier a eu lieu au Palais des Congrès de Niamey, en présence notamment enregistré de l'ambassadeur des Etats-Unis d'Amérique et des représentants des organisations internationales, régionales, sous-régionales et communautaires.
Cette initiative de recensement administratif doit spécifiquement permettre, au niveau de la région de Diffa, une identification biométrique des personnes pour un état civil performant et pour une meilleure assistance humaine. À terme, ce projet a la vocation de constituer un registre national de la population, au moyen d'un système intégré d'identification qui s'appuie sur une base de données d'état civil rapidement constituée et régulièrement actualisée.
A l'entame de ses propos lors de l'ouverture des travaux de l'atelier, le ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses, M. Bazoum Mohamed, a rappelé qu'au Niger, depuis 1950, année de l'institution de l'état civil contemporain, jusqu'en 2011, première année du 1er mandat du Président de la République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, l'enregistrement des naissances à l'état civil n'avait guère dépassé 30%. Mais a-t-il dit, à partir d'avril 2011, les efforts du Gouvernement et de ses partenaires visant à améliorer l'offre et la demande des services d'état civil ont permis de rehausser le taux d'enregistrement des naissances à 68% en 2015. Cependant, malgré cette progression très significative, d'énormes défis restent à relever, car seule 50% des actes établis sont retirés par les intéressés. Aussi, le système actuel ne permet pas de centraliser, de stocker et d'exploiter des données à des fins de protection, d'identification et de sécurité au niveau local, à plus forte raison au niveau national.
''Les circonstances sont nombreuses où les personnes doivent pouvoir décliner et prouver leur identité pour bénéficier de services ou jouir de droits tel que l'accès à l'éducation, aux services de téléphonie, à la santé et aux aides humanitaires. Il en est de même pour les déplacements, les comptes bancaires, l'achat ou l'héritage de biens, la souscription à un régime d'assurance-santé, sans occulter les élections'', a dit le ministre d'Etat, M. Bazoum Mohamed. Poursuivant ses propos, il inventorié quelques tentatives de recensement visant à mieux identifier et mieux connaitre la population, et cela dans l'optique de rendre efficientes les actions devant répondre à ses attentes légitimes. Il s'agit entre autres de l'opération d'identification des salariés de l'État à l'occasion des paiements du salaire par billetage en fin 2013, ou encore celle devant permettre d'identifier les usagers des services de téléphonie mobile entre 2008 et 2012, sans compter le déploiement de la Haute Autorité à la Lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilée (HALCIA) pour inventorier les agents contractuels de l'Education à l'échelle du territoire national.
Le ministre d'Etat M. Bazoum Mohamed a en outre souligné que toutes les tentatives de recensement et d'identification précitées contribuent à pallier la faiblesse du dispositif d'enregistrement et d'identification. Toutefois, le système n'étant pas centralisé, il est pratiquement impossible de déceler et de corriger les doublons tant dans la délivrance des actes d'état civil que des cartes d'identité nationale. Il a ajouté qu'une étude sur la problématique de la documentation et le risque d'apatridie auprès des personnes locales et réfugiées du Nigéria, commanditée par l'UNHCR en 2014, a fait ressortir, selon les critères d'établissement de Nationalité aussi bien au Niger qu'au Nigeria, que 61% de la population enquêtée n'est inéligible à aucune des deux nationalités, donc à risque d'apatridie.
''A Diffa, cette situation réduit fortement l'efficacité de l'assistance fournie aux populations locales non déplacées, aux populations retournées, aux déplacées et aux réfugiées victimes de la crise de Boko Haram. Il en de même du point de vue des efforts de sécurisation de la région, et aussi de la planification des actions de développement dans la région'', a précisé le ministre de l'Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses. Il a ajouté que cette problématique d'identification des personnes intervient à un moment où plusieurs initiatives sectorielles d'enregistrement et d'identification continuent d'émerger dans notre pays. Il a ainsi fait référence au projet de carte d'identité biométrique de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), au Programme d'Appui à la Réforme de l'État Civil du Niger (PAREC), et au recensement biométrique des agents de l'État envisagé par le Ministère en charge de la Fonction Publique.
''Le Gouvernement est convaincu qu'un tel projet permettra de disposer, une fois pour toutes et en temps réel, de statistiques et de données de qualité, à même de crédibiliser les prises de décisions stratégiques. En effet, le système permettra singulièrement, et dans un minimum de délai, de procéder au suivi adéquat des mouvements des populations, à un meilleur suivi de l'aide humanitaire, à la confection d'un fichier électoral fiable et constamment actualisé, en plus de l'organisation de recensement administratif et général de la population'', a conclu le ministre d'Etat Bazoum Mohamed.
Le représentant résidant de l'Agence des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR), M. Abdouraouf Gnon Kondé, a pour sa part souligné qu'à travers le monde, le Niger est cité en exemple pour le respect de ses engagements internationaux en ce qui concerne la recherche de solutions innovantes en matière d'accueil des réfugiés. ''La situation de déplacement forcée à Diffa est complexe, car les populations déplacées sont mobiles et éparpillées sur plus de 150 sites, villages et villes, et sur une superficie de plus de 28,000 km2. En outre, la population de déplacés forcés est à la fois composée de réfugiés, de retournés et de déplacés internes. Cette population étant souvent restée en marge de l'état civil, le risque d'apatridie est très élevé'', a affirmé le représentant résidant de l'UNHCR. Il a ajouté que depuis 2013, l'UNHCR et la Direction Générale de l'Etat Civil et des Réfugiés ont déployé des moyens humains et financiers importants pour enregistrer, identifier et documenter les déplacés. Mais les résultats restent en deçà des attentes. Pourtant, la documentation demeure l'une des principales requêtes des déplacés et de leurs hôtes.
Selon M. Abdouraouf Gnon Kondé, le projet de ''Recensement Administratif de Développement à vocation Humanitaire'' est ambitieux. Mais n'y a pas d'autre choix, car il n'y a pas de bon développement sans une bonne maîtrise des informations sociodémographiques d'une population sur une zone définie. Il n'y a pas de sortie de l'humanitaire et un passage vers une logique de protection sociale sans la connaissance des caractéristiques individuelles des populations dans leur diversité.
Samira Sabou (ONEP)

Société

Célébration du Leilatoul Kadr, ou la Nuit du destin, à la mosquée des Grandes Prières de Niamey : Le président de l'Asse…

Célébration du Leilatoul Kadr, ou la Nuit du destin, à la mosquée des Grandes Prières de Niamey : Le président de l'Assemblée nationale et le Chef du gouvernement ont prié aux côtés des fidèles musulmans

Le Président de l'Assemblée nationale, M. Ousseini Tinni et le Premier ministre Chef du gouvernement, SE. Brigi Rafini, ont effectué le déplacement de la mosquée des grandes prières de Niamey, mercredi dernier, dans la nuit pour assister à la veillée nocturne de Leilatoul Kadr ou nuit de la destinée correspondant à la 27ème nuit du mois béni de Ramadan. Cette veillée caractérisée par des prières et des invocations s'est déroulée en prés...

Ouverture de la première réunion de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) : Pour une culture nationale des d…

Ouverture de la première réunion de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) : Pour une culture nationale des droits humains fondée sur les valeurs de tolérance, d'égalité, de justice et de respect mutuel

Les nouveaux Commissaires de la Commission Nationale des Droits Humains ont tenu, vendredi dernier, dans la salle de réunion de ladite Institution, leur première réunion en vue de satisfaire aux exigences de l'article 61alinéa 1er de la Loi Organique 2012-44 déterminant la Composition, l'Organisation, les Attributions et le Fonctionnement de la CNDH qui stipule que : « la première réunion de la Commission est convoquée par le Président ...

Célébration de la journée africaine de la ''Fonction Publique'' : Pour une culture des prestations de services publics c…

Célébration de la journée africaine de la ''Fonction Publique'' : Pour une culture des prestations de services publics centrées sur les citoyens

A l'occasion de la célébration de la journée africaine de la ''Fonction Publique'', la ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative, Mme Amadou Aïssata, a livré, hier, un message. Il s'agissait notamment d'entretenir la population sur les différentes activités que le gouvernement organise en cette occasion.C'est en 1994, lors de la Conférence Panafricaine des Ministres de la Fonction Publique tenue à Tanger au Maroc,...

Processus d'élaboration des SDAU et PUR : Améliorer les conditions de vie des populations

Processus d'élaboration des SDAU et PUR : Améliorer les conditions de vie des populations

Le ministre de la Ville et de la Salubrité Urbaine, M. Habi Mahamadou Salissou, a présidé à l'hôtel de ville de Maradi, la cérémonie de lancement du processus d'élaboration des Schémas d'Aménagement d'Urbanisme(SDAU) et des Plans Urbains de Référence (PUR) de 13 collectivités partenaires du Programme d'Appui aux Collectivités Territoriales des régions de Dosso et de Maradi.L'objectif global visé à travers l'élaboration de ces outils d'a...

Distribution gratuite de kits alimentaires par Moov-Niger : La compagnie de téléphonie soutient les populations pendant …

Distribution gratuite de kits alimentaires par Moov-Niger : La compagnie de téléphonie soutient les populations pendant la nuit du destin

La solidarité avec les couches vulnérables de notre population en période de Ramadan, c'est désormais une affaire de tradition. En effet, comme elle a l'habitude de le faire depuis plusieurs années déjà, la Compagnie de téléphonie mobile Moov-Niger a procédé à une distribution de kits alimentaires au niveau des Mosquées Amir Sultan et Imam Malik de Niamey.Cette cérémonie consacrée à la distribution de kits alimentaires dirigée par le co...

Rupture collective de jeûne au Palais de la Présidence : Les artistes nigériens à l'honneur

Rupture collective de jeûne au Palais de la Présidence : Les artistes nigériens à l'honneur

Au 25ème jour du mois béni de Ramadan, le Président de la République, Chef de l'Etat S.E Issoufou Mahamadou a invité hier dans l'après-midi, au palais de la Présidence, les artistes nigériens pour la rupture collective appelée aussi «Iftar». Des artistes qui ont répondu massivement à cette invitation du Chef de l'Etat.Après avoir rompu le jeûne, le Président de la République et ses convives devaient ensuite répondre à l'appel du muezzin...

Communiqué de la Direction du protocole d'Etat : Programme de la célébration de la soirée officielle de la nuit Leilatou…

Communiqué de la Direction du protocole d'Etat : Programme de la célébration de la soirée officielle de la nuit Leilatoul Qadr

La Soirée Officielle de la nuit de la destinée ou « LEILATOUL QADR » sera célébrée cette année la nuit du mercredi 21 au jeudi 22 juin 2017, selon le programme ci-après.20 H 00 : Arrivée des fidèles20 H 30 : Arrivée des membres du Corps Diplomatique, Postes Consulaires et Organisations Internationales des Pays Musulmans20 H 35 : Arrivée des députés nationaux et membres du Gouvernement20 H 40 : Arrivée des Présidents des Institutions20 H...

Communiqué du Ministère de l'Emploi du Travail et de la Protection Sociale : La journée du jeudi 22 juin 2017, déclarée …

Communiqué du Ministère de l'Emploi du Travail et de la Protection Sociale : La journée du jeudi 22 juin 2017, déclarée chômée et payée sur toute l'étendue du territoire national

Le ministre de l'Emploi, du Travail et de la Protection Sociale a l'honneur de rappeler aux employeurs et employés des secteurs public, parapublic et privé que conformément aux dispositions de la loi n° 97-20 du 20 juin 1997 instituant les fêtes légales, la journée du jeudi 22 juin 2017, correspondant au lendemain de la nuit de Lailatoul Qadr (Nuit du Destin), est déclarée chômée et payée sur toute l'étendue du territoire national.Onep2...

Santé / Le gonflement des pieds : Des causes multiples

Santé / Le gonflement des pieds : Des causes multiples

Lorsqu'un patient se plaint d'un gonflement au niveau de son pied, les praticiens disent qu'il faut rechercher, en premier lieu, la présence d'un œdème. Selon eux, c'est le signe le plus fréquent ; et un œdème des pieds est dû tout simplement à l'infiltration d'eau sous la peau.Selon les praticiens, l'œdème des pieds se reconnaît par une augmentation du volume du pied, uni ou bilatéral. Cette augmentation de volume est en général indolo...

Ramadan : Abondance de la pastèque sur les marchés de la Niamey

Ramadan : Abondance de la pastèque sur les marchés de la Niamey

La pastèque communément appelé «Gouna» en Haoussa ou « kaney » en Zarma, est une espèce de plantes herbacée de la famille des cucurbitacées, originaire d'Afrique de l'Ouest, largement cultivée pour ses gros fruits lisses, à chaire rouge, jaune, verdâtre ou blanche et à graines noires ou rouges selon Wikipédia. La pastèque est vendue aux abords de plusieurs rues de la capitale plus précisément au marché de katako ou la vente se pratique ...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Préparatifs de la fête de l'Aïd-el-fitr à Niamey :…

Préparatifs de la fête de l'Aïd-el-fitr à Niamey : Affluence générale vers les marchés de la capitale

Dans quelques heures, à l'instar du reste de la communauté musulmane, les fidèles de notre...

vendredi 23 juin 2017

Repas de fête : Disponibilité et stabilité des pri…

Repas de fête : Disponibilité et stabilité des prix de la volaille et du poisson importé

Les fêtes sont des grands moments de consommation de viande surtout de la volaille. Les pi...

vendredi 23 juin 2017

Les Salons de beauté plus que jamais sollicités

Les Salons de beauté plus que jamais sollicités

Le jour de la fête est un grand jour pour les femmes et les jeunes filles. C'est en effet ...

vendredi 23 juin 2017

L'air du temps

Epilogue ramadanesque

Epilogue ramadanesque

Jour J moins 28 ; - 27 ; -4 ; -3 ;-2, etc. Pour certains jeûneurs, le compte à rebours déc...

vendredi 23 juin 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.