Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Agadez /Mission du Ministre d'Etat en charge de l'Intérieur dans le Kawar : La sécurité, la migration, et les préoccupations des populations évoquées

Bazoum-SguidineUne importante délégation conduite par le ministre d'Etat en charge de l'Intérieur, M. Mohamed Bazoum, s'est rendue dans le Kawar du 15 au 18 mai dernier. La délégation conduite par le ministre d'Etat Mohamed Bazoum, qui comprenait notamment le Haut commandant de la Garde Nationale, le Directeur général Adjoint de la Police nationale, l'honorable député national au titre du département de Bilma, M. Hassane Koré, le gouverneur de la région d'Agadez, M. Sadou Soloké, ainsi que les responsables régionaux des FDS, est arrivée le lundi 15 mai 2017 à Dirkou.
A sa descente d'avion, le Ministre d'Etat a été salué par le préfet du département de Bilma, le président du conseil municipal de la commune rurale de Dirkou et le Commandant de la Zone de défense n° 8 des Forces armées nigériennes.
M. Bazoum Mohamed a par la suite passé en revue un détachement de la Garde Nationale qui lui rendait les honneurs militaires avant d'être salué par les responsables civils et militaires du département de Bilma.
A Dirkou, le ministre d'Etat a présidé une réunion de travail qui a regroupé tous les responsables locaux. Au cours de cette réunion, le ministre d'Etat a évoqué le but de cette mission." Nous sommes venus pour échanger avec vous sur les sujets liés à la sécurité, au banditisme qui s'est développé ces dernières années, et lié à la fermeture du site aurifère de Djado et d'autres problèmes notamment l'interdiction de transport des migrants", a précisé M. Mohamed Bazoum.
Le maire de la commune de Dirkou, M. Jerhome Boubakar, a quant à lui rappelé que la migration était une des principales sources de revenus des populations de la commune car, des trafiquants en passant par les courtiers et les acteurs locaux de cette activité, tout le monde tirait son épingle du jeu ; il a aussi affirmé que la migration était aussi un facteur important de mobilisation des ressources de la commune qui a vu ses recettes baisser drastiquement depuis le début de la lutte contre ce phénomène.
Le matin du mardi 16 mai 2017, la délégation s'est rendue au village de Fachi pour transmettre les condoléances du Président de la République, SEM. Issoufou Mahamadou, à la famille du défunt Elh Agrama Tchagam, chef de canton de Fachi, décédé il y a deux semaines.
A Bilma, le ministre d'Etat a effectué une série de visites notamment au groupement de la Garde Nationale, et à la brigade territoriale de la gendarmerie nationale. Il s'est ensuite rendu sur le chantier de construction de l'hôpital de district de Bilma, d'un coût de plus d'un milliard de FCFA, financé par l'Union Européenne et enfin sur le site d'exploitation traditionnelle des salines de Bilma.
Dans l'après-midi, au cours d'un meeting qu'il a animé dans les locaux de la préfecture, il a remercié les autorités administratives, les chefs des groupements et les forces de défense et de sécurité ainsi que les populations pour l'accueil chaleureux réservé à sa délégation. "Je voudrais vous dire que je suis très heureux d'être à Bilma. J'aurais voulu venir beaucoup plutôt ; j'ai eu le bonheur de venir ici mais aussi d'aller à Fachi où j'ai présenté les condoléances du Président de la République à la famille du défunt chef du canton", a-t-il dit.
Evoquant la question de la fermeture du site de Djado, Mohamed Bazoum a expliqué les raisons de ces mesures. "D'abord, sur le site de Djado, vous avez vu que ce sont les richesses de notre pays, de votre région ; d'autres personnes qui ne sont pas des Nigériens tirent profit et elles exploitent ces richesses qu'elles exportent. Nous avons assisté à cette situation durant deux ans et nous avons décidé d'y mettre fin. Je sais que cela était très douloureux pour tous ceux qui ont subi ces mesures et particulièrement les populations du département de Bilma, mais je voudrais vous dire que ces richesses restent dans le sous-sol du Niger", a-t-il précisé.
En parlant de la réouverture du site de Djado, le ministre d'Etat en charge de l'Intérieur a assuré que "le gouvernement, à travers le ministère des Mines, va s'organiser de façon à reprendre l'exploitation dans les conditions qui ne permettront plus aux étrangers de venir exploiter ces richesses pour leur compte. Nous allons nous organiser de façon que ces richesses profitent à des gens du Niger et aux populations du Kawar en particulier. Cette organisation elle est en chantier et va évoluer progressivement. Nous avons même donné des permis d'exploitation moderne à des sociétés et l'Etat s'organisera pour tirer le maximum de profits et la population locale également en profitera", a-t-il martelé.
Enfin le ministre d'Etat est revenu largement sur la question de la migration. "Concernant la migration, ces dernières années, les jeunes du Kawar et d'autres populations ont tiré certains profits. Beaucoup de jeunes faisaient du transport ; ils ont acquis des véhicules grâce à l'or du Djado et se sont livrés au transport des migrants. Beaucoup d'activités économiques se sont développées autour de ce trafic ; je parle des femmes qui préparent la nourriture, les boutiquiers qui vendent les différents objets, des logements, etc.", a-t-il précisé.
M. Mohamed Bazoum a expliqué les motivations de ces mesures. « Nous avons décidé conformément à nos engagements internationaux et nous avons pris des mesures pour mettre fin à ce trafic qui comporte beaucoup d'inconvénients sur le plan moral et sécuritaire. Ainsi, le gouvernement va, en relation avec ses partenaires internationaux, faire en sorte qu'ils aient des nouvelles activités économiques et plusieurs projets seront financés dans ce cadre », a-t-il conclu.
Le village de Séguidine dans la commune de Djado a été la dernière étape de cette mission dans le Kawar profond où il s'est entretenu avec les populations ; ensuite, il a visité les détachements de la Garde nationale, de la douane nationale et de la Police nationale où se trouve une quarantaine de migrants subsahariens abandonnés par un passeur et secourus par une patrouille des FDS à 60 km au nord de Séguidine. M. Mohamed Bazoum, en s'adressant aux migrants, a attiré leur attention sur les dangers qu'ils encourent dans le désert et en Libye.
"Le mieux que vous devez faire, c'est d'aller au centre de l'Organisation Internationale de la Migration (OIM) de Dirkou pour vous faire prendre en charge, et vous faire ramener chez vous ; si vous ne renoncez pas, vous risquez de périr dans le désert. Attention, vous n'avez pas deux vies ; vous n'avez qu'une seule et c'est pour la vie que vous partez. Le mieux, c'est de retourner chez vous, car il n'y a plus la possibilité de continuer", a-t-il conclu.
Abderahmane Mohamed Ben Hamaye
RC/MISPDAC/R (ONEP)
19/05/17

Société

Accord entre les communautés peules et touareg Daoussahak du département d'Abala au Niger et du Cercle d'Adranboukan au …

Accord entre les communautés peules et touareg Daoussahak du département d'Abala au Niger et du Cercle d'Adranboukan au Mali : Pour la stabilité et la sécurité dans les zones frontalières

Les communautés Peule et Touaregue Daoussahak du département d'Abala au Niger et du Cercle d'Adranboukan au Mali ont procédé, hier après-midi, au Ministère de l'Intérieur, à la signature d'un Accord de paix mettant définitivement fin à la situation de tension et de belligérance qui prévaut entre elles depuis un certain temps. La signature de cet accord supervisée par le ministre d'Etat, Ministre de l'Intérieur, de la Sécurité Publique, ...

Incendie à la station ORIBA Cité Chinoise : Le pire a été évité !

Incendie à la station ORIBA Cité Chinoise : Le pire a été évité !

Les habitants des quartiers Cité Chinoise et Lazaret ont eu la peur de leur vie suite à un incendie qui s'est déclaré au niveau de la station d'essence ORIBA sur la voie principale menant au rond point de la Cité Francophonie. C'est un incendie d'une rare intensité qui s'est déclenché hier aux environs de 11heures. Heureusement, le feu a été circonscrit grâce à la promptitude, l'abnégation et le professionnalisme des éléments de la prot...

Lancement officiel du programme d'appui à la reforme de l'état civil au Niger 2017-2020 : Pour un état civil moderne et …

Lancement officiel du programme d'appui à la reforme de l'état civil au Niger 2017-2020 : Pour un état civil moderne et efficace

Les pièces d'état civil constituent des documents essentiels pour tout citoyen dans la mesure où elles garantissent le droit d'appartenance à une Nation, à une communauté et à une famille. Au Niger, en dépit des progrès réalisés par l'Etat en matière de délivrance des pièces d'état civil, force est de constater que la problématique est toujours d'actualité. C'est pour maitriser cette question extrêmement importante dans la gouvernance d...

Ouverture hier des journées des écoles doctorales de l'UAM : Renforcement des connaissances des doctorants dans leurs tr…

Ouverture hier des journées des écoles doctorales de l'UAM : Renforcement des connaissances des doctorants dans leurs travaux de recherche

Le collège des écoles doctorales organise depuis hier à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines les journées des écoles doctorales de l'Université Abdou Moumouni de Niamey (UAM). C'est le Vice-recteur de l'UAM, Chargé de la Recherche et des Relations Extérieures, Pr. Rabani Adamou, qui a présidé la cérémonie d'ouverture en présence des directeurs des écoles doctorales, de M. Fréderic Colin de l'Université Libre de Bruxelles, des ens...

Communiqué du Ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Exté…

Communiqué du Ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Extérieur

La République du Niger a appris avec préoccupation la décision du gouvernement des Etats Unis d'Amérique de reconnaître unilatéralement Jérusalem comme Capitale de l'Etat d'Israël et le transfèrement de son Ambassade de Tel Aviv à Jérusalem.Le Ministère des Affaires Etrangères du Niger rappelle à cet égard les pertinentes Résolutions adoptées sur la question Israélo Palestinienne notamment les Résolutions 465, 476, et 478 du Conseil de ...

18ème édition du Mouloud à Kotchiri (Kollo) : Dans la ferveur religieuse et le respect des valeurs islamiques

18ème édition du Mouloud à Kotchiri (Kollo) : Dans la ferveur religieuse et le respect des valeurs islamiques

La population de Kotchiri a célébré jeudi dernier, la 18ème édition du Mouloud. Une initiative de Cheikh Hassane Kotchiri qui aujourd'hui est en train de prendre de l'ampleur. Comme par les années précédentes, la population de Kotchiri et leurs invités ont célébré dans la joie cette fête. Cette célébration placée sous les auspices du nouveau Cheikh de Kotchiri Amadou Tidjani a été marqué par la présence du Président de l'Assemblée natio...

1er Symposium de Cardiologie : Les facteurs de risques cardiovasculaires au centre de la rencontre

1er Symposium de Cardiologie : Les facteurs de risques cardiovasculaires au centre de la rencontre

Le Premier ministre, Chef du gouvernement SE Brigi Rafini a présidé vendredi dernier la cérémonie d'ouverture du 1er Symposium de cardiologie sur les facteurs de risque cardiovasculaire organisé par la Société nigérienne de cardiologie. C'était en présence des membres du gouvernement, du président de la Société nigérienne de cardiologie Pr. Touré Ali Ibrahim, et des invités venus de la sous région.Dans son intervention, le Premier minis...

Forum national de la Sécurité et de la Défense : Vers l'élaboration de la Politique nationale de sécurité et défense (PN…

Forum national de la Sécurité et de la Défense : Vers l'élaboration de la Politique nationale de sécurité et défense (PNSD)

Le Centre National d'Etudes Stratégiques et de Sécurité (CNESS) organise depuis le 6 décembre 2017 un forum national de la Sécurité et de la Défense. C'est le ministre Directeur de Cabinet du Président de la République, M. Ouhoumoudou Mahamadou, qui a présidé la cérémonie d'ouverture dudit forum en présence du directeur du CNESS, le Général de Brigade Ibra Boulama Issa. L'objectif visé à travers ce forum est d'échanger sur les questions...

Appui aux populations victimes des inondations des arrondissements III, IV et V de Niamey : Plus de 27 millions de FCFA …

Appui aux populations victimes des inondations des arrondissements III, IV et V de Niamey : Plus de 27 millions de FCFA en vivres et produits d'entretien au profit des sinistrés

Avec le soutien financier de l'USAID, l'ONG World Vision a apporté, dimanche dernier, un appui en biens non alimentaires composés entre autres de couvertures, d'ustensiles de cuisine, nattes, savon et autres produits l'hygiène aux populations des arrondissements communaux III, IV et V de Niamey, victimes d'inondation. Cet appui d'une valeur de 50.000 dollars soit 27 millions de francs CFA entièrement financé par l'USAID est destiné aux ...

4ème session du Comité National du Code Rural : L'état des lieux de la gouvernance foncière en prélude à la tenue des ét…

4ème session du Comité National du Code Rural : L'état des lieux de la gouvernance foncière en prélude à la tenue des états généraux du foncier du Niger

Les membres du comité national du code rural (CNCR) ont tenu, hier à Niamey, la 4ème session ordinaire dudit comité. C'est le ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture et de l'Elevage, M Abouba Albadé, président du Conseil national du code rural qui a présidé la cérémonie d'ouverture de cette rencontre en présence de plusieurs membres du gouvernement, des représentants des partenaires techniques et financiers et des membres statutaires...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le paludisme : Des efforts soutenus dans la lutte …

Le paludisme est une maladie parasitaire qui constitue un problème de santé publique au Ni...

vendredi 27 octobre 2017

Interview de Dr. Hadiza Jackou, Coordinatrice du P…

Cette année encore, le paludisme fait beaucoup de victimes au Niger : quel est le nombre d...

vendredi 27 octobre 2017

Paludisme : Le choix de lutte

La lutte contre le paludisme a été entreprise, à l'échelle internationale, par l'Organisat...

vendredi 27 octobre 2017

L'air du temps

Fuite des cerveaux : à qui la faute ?

Fuite des cerveaux : à qui la faute ?

Dès qu'on parle de fuite de cerveaux, on se tourne à première vue vers l'occident. Et pour...

vendredi 8 décembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.