Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

La Première Dame Dr Malika Issoufou parraine la commémoration de la Journée internationale pour l'élimination de la fistule obstétricale : La Première Dame Plaide davantage pour la lutte contre la fistule

MALIKA 0171À l'instar des autres pays du monde, le Niger a commémoré, samedi dernier, la Journée internationale pour l'élimination de la fistule obstétricale. À Niamey, la cérémonie de la célébration de cette journée, placée sous le haut patronage de la Première Dame Dr. Malika Issoufou Mahamadou, marraine de la lutte contre la fistule au Niger, a eu lieu au centre d'accueil et de réinsertion des femmes fistuleuses. Cette année, le thème retenu pour la commémoration de la journée est : «Espoir, guérison et dignité pour tous». Des représentants d'institutions nationales et internationales ont assisté à la cérémonie.
En prononçant son allocution, la Première Dame Dr. Malika Issoufou Mahamadou, a rappelé de prime à bord l'objet de la célébration de la journée, qui consiste à se rappeler des quelques deux millions de femmes et de filles qui souffrent au quotidien de la Fistule Génitale Féminine (FGF) dans les pays en développement. Pourtant, a-t-elle relevé, rares sont les pays développés, où la fistule constitue un problème de santé publique. Selon les estimations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) 50.000 à 100 000 nouveaux cas de fistule sont enregistrés chaque année dans le monde. En ce qui concerne particulièrement le Niger, malgré les améliorations et les progrès enregistrés en matière de santé de la population, le pays continue d'enregistrer une forte mortalité maternelle. En effet, 535 décès sont enregistrés pour 100 000 naissances vivantes. Quant à la mortalité néonatale, elle est de 24 pour 1000 naissances vivantes. A cette forte mortalité, s'ajoute la morbidité lourde de conséquence qu'est la fistule génitale féminine. Selon les statistiques du Ministère de la Santé Publique, on estime chaque année entre 700 à 756, le nombre de nouveaux cas.
Soulignant les conséquences de la fistule, la Première Dame a estimé qu'il n'était pas normal à ce siècle que pour donner naissance, la femme puisse en payer de sa vie ou devenir handicapée du fait d'une fistule survenant toujours à la suite d'un accouchement long et difficile, ou en l'absence d'un personnel de santé qualifié et de soins obstétricaux d'urgence. « En tant que femme et mère, j'éprouve un sentiment d'injustice et de déni de droit à l'endroit de ces concitoyennes, ce d'autant plus que la fistule génitale touche des femmes et des jeunes filles souvent pauvres et illettrées et ayant un accès limité aux services de santé. C'est pour moi un honneur de réaffirmer ici toute ma volonté à soutenir toutes les initiatives de promotion de la santé de la reproduction en général et de la lutte contre la fistule génitale féminine en particulier» a déclaré avec émotion Dr. Malika Issoufou Mahamadou tout en précisant que sans l'accès au traitement, les femmes vivant avec la fistule ont peu de chance de trouver du travail et de mener une vie familiale normale, y compris d'avoir des enfants.
Accablée de honte, la femme souffrant de fistule est littéralement rejetée par la communauté et contrainte à vivre dans l'isolement. Malgré cela, cette morbidité peut être évitée et même guérie. A ce titre, la Première Dame a lancé un vibrant appel à tous les partenaires pour continuer à soutenir les efforts du Gouvernement pour l'amélioration des conditions de vie de la population nigérienne en général et celle des femmes et des enfants en particulier. Pour sa part, le ministre de la Santé Publique, Dr. Idi Illiassou Maïnassaraa a relevé que l'âge moyen du premier mariage d'une femme nigérienne est 15,1 ans, tandis que l'Indice Synthétique de fécondité est de 7,6 enfants par femme avec des maternités très rapprochées. Quant au taux d'accouchement assisté par un personnel qualifié, il est de 30 %. Et, plus de deux femmes sur trois accouchent en dehors des structures de santé.
«L'espoir est permis de croire un jour à l'éradication de cette maladie. Pour combattre cette morbidité maternelle, le Niger, à l'instar des autres pays de la région africaine, a souscrit aux différents engagements internationaux et régionaux en matière d'éradication de la fistule et particulièrement depuis 2003 à la campagne mondiale d'éradication de la fistule lancée par l'UNFPA avec l'appui des partenaires Techniques et Financiers et des organisations de la société civile» a indiqué le Dr. Illiassou Maïnassara, avant de rappeler certaines mesures prises et les actions menées par le Niger pour lutter contre la fistule génitale féminine. Dans le même ordre d'idées, le Représentant du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), M. Nestor Azandegbe a rappelé que son institution a lancé une Campagne mondiale pour éliminer les fistules en 2003 avec comme objectif de rendre la fistule aussi rare dans les pays en développement qu'elle l'est maintenant dans les pays industrialisés.
« La prévention, le traitement et la réinsertion sociale et économique des survivantes de la fistule constituent les trois domaines d'intervention stratégique de cette campagne mondiale à laquelle le Niger a pleinement souscrit. Notre 8ème Programme de Coopération 2004-2018 avec le Niger, a accordé une attention toute particulière à l'appui au Gouvernement dans son combat contre la fistule, au renforcement des capacités des structures sanitaires et des organisations de la société civile. L'UNFPA s'engage à œuvrer pour un monde ou la fistule obstétricale n'existe plus. Mettons fin une fois de plus à cet attentat contre la santé et les droits humains des femmes et des filles, qui les dépouille de leur dignité », a conclu M. Nestor Azandegbe. À l'occasion de la cérémonie, une femme guérie de la fistule a témoigné et d'autres personnes ont évoqué les raisons et les conséquences de la fistule.
Samira Sabou (ONEP)
22/05/17

Société

Communiqué du Ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Exté…

Communiqué du Ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Extérieur

La République du Niger a appris avec préoccupation la décision du gouvernement des Etats Unis d'Amérique de reconnaître unilatéralement Jérusalem comme Capitale de l'Etat d'Israël et le transfèrement de son Ambassade de Tel Aviv à Jérusalem.Le Ministère des Affaires Etrangères du Niger rappelle à cet égard les pertinentes Résolutions adoptées sur la question Israélo Palestinienne notamment les Résolutions 465, 476, et 478 du Conseil de ...

18ème édition du Mouloud à Kotchiri (Kollo) : Dans la ferveur religieuse et le respect des valeurs islamiques

18ème édition du Mouloud à Kotchiri (Kollo) : Dans la ferveur religieuse et le respect des valeurs islamiques

La population de Kotchiri a célébré jeudi dernier, la 18ème édition du Mouloud. Une initiative de Cheikh Hassane Kotchiri qui aujourd'hui est en train de prendre de l'ampleur. Comme par les années précédentes, la population de Kotchiri et leurs invités ont célébré dans la joie cette fête. Cette célébration placée sous les auspices du nouveau Cheikh de Kotchiri Amadou Tidjani a été marqué par la présence du Président de l'Assemblée natio...

1er Symposium de Cardiologie : Les facteurs de risques cardiovasculaires au centre de la rencontre

1er Symposium de Cardiologie : Les facteurs de risques cardiovasculaires au centre de la rencontre

Le Premier ministre, Chef du gouvernement SE Brigi Rafini a présidé vendredi dernier la cérémonie d'ouverture du 1er Symposium de cardiologie sur les facteurs de risque cardiovasculaire organisé par la Société nigérienne de cardiologie. C'était en présence des membres du gouvernement, du président de la Société nigérienne de cardiologie Pr. Touré Ali Ibrahim, et des invités venus de la sous région.Dans son intervention, le Premier minis...

Forum national de la Sécurité et de la Défense : Vers l'élaboration de la Politique nationale de sécurité et défense (PN…

Forum national de la Sécurité et de la Défense : Vers l'élaboration de la Politique nationale de sécurité et défense (PNSD)

Le Centre National d'Etudes Stratégiques et de Sécurité (CNESS) organise depuis le 6 décembre 2017 un forum national de la Sécurité et de la Défense. C'est le ministre Directeur de Cabinet du Président de la République, M. Ouhoumoudou Mahamadou, qui a présidé la cérémonie d'ouverture dudit forum en présence du directeur du CNESS, le Général de Brigade Ibra Boulama Issa. L'objectif visé à travers ce forum est d'échanger sur les questions...

Appui aux populations victimes des inondations des arrondissements III, IV et V de Niamey : Plus de 27 millions de FCFA …

Appui aux populations victimes des inondations des arrondissements III, IV et V de Niamey : Plus de 27 millions de FCFA en vivres et produits d'entretien au profit des sinistrés

Avec le soutien financier de l'USAID, l'ONG World Vision a apporté, dimanche dernier, un appui en biens non alimentaires composés entre autres de couvertures, d'ustensiles de cuisine, nattes, savon et autres produits l'hygiène aux populations des arrondissements communaux III, IV et V de Niamey, victimes d'inondation. Cet appui d'une valeur de 50.000 dollars soit 27 millions de francs CFA entièrement financé par l'USAID est destiné aux ...

4ème session du Comité National du Code Rural : L'état des lieux de la gouvernance foncière en prélude à la tenue des ét…

4ème session du Comité National du Code Rural : L'état des lieux de la gouvernance foncière en prélude à la tenue des états généraux du foncier du Niger

Les membres du comité national du code rural (CNCR) ont tenu, hier à Niamey, la 4ème session ordinaire dudit comité. C'est le ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture et de l'Elevage, M Abouba Albadé, président du Conseil national du code rural qui a présidé la cérémonie d'ouverture de cette rencontre en présence de plusieurs membres du gouvernement, des représentants des partenaires techniques et financiers et des membres statutaires...

Visite des ministres en charge de l'action humanitaire, de la Santé Publique et de la Renaissance Culturelle à l'Hôpital…

Visite des ministres en charge de l'action humanitaire, de la Santé Publique et de la Renaissance Culturelle à l'Hôpital Général de Référence : Des résultats satisfaisants pour la campagne de chirurgie cardiaque intitulée «Graine d'espoir».

La Fondation Mama Africa a lancé depuis le 2 décembre dernier une campagne de chirurgie cardiaque à l'Hôpital Général de Référence de Niamey (HGR). Le ministre de l'Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes M. Magagi Laouan qu'accompagnent ses collègues en charge de la Santé Publique et de la Renaissance Culturelle, a fait le déplacement de l'HGR pour apprécier le déroulement de cette campagne de chirurgie cardiaque intitulée...

Journée parlementaire d'information et de plaidoyer : Recueillir les suggestions des élus nationaux en vue de l'atteinte…

Journée parlementaire d'information et de plaidoyer : Recueillir les suggestions des élus nationaux en vue de l'atteinte du Dividende démographique

À l'initiative du ministère de la Population, une journée parlementaire d'information et de plaidoyer a été organisée hier en collaboration avec le Réseau des parlementaires sur les questions de Population et Développement sur le Dividende démographique. Il s'agit à travers cette rencontre, de sensibiliser les élus nationaux sur les défis liés à la démographie, mais surtout de recueillir leurs recommandations à même d'aider les pouvoirs...

Journée parlementaire d'information : Les élus nationaux édifiés sur le 2ème passage du Niger à l'Examen Périodique Univ…

Journée parlementaire d'information : Les élus nationaux édifiés sur le 2ème passage du Niger à l'Examen Périodique Universel

Le 2ème vice-président de l'Assemblée nationale, l'honorable Liman Ali Mahamane a présidé dimanche dernier à l'Assemblée nationale, l'ouverture des travaux d'une journée d'information sur le 2ème passage du Niger à l'Examen Périodique Universel (EPU). Cette journée d'information a été organisée par le Ministre de la Justice. Etaient présents des responsables du Ministère en Charge de la Justice, des membres du Réseau Parlementaire des d...

Le Premier ministre visite l'exposition des Organisations Internationales Représentées au Niger (OIRIEN) : Le Chef du Go…

Le Premier ministre visite l'exposition des Organisations Internationales Représentées au Niger (OIRIEN) : Le Chef du Gouvernement apprécie les actions réalisées

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, SEM Brigi Rafini, a effectué, hier lundi 4 décembre 2017 au Palais des Congrès de Niamey, une visite à l'exposition organisée par l'Association des Organisation Internationales Représentées au Niger (OIREN) dans le cadre de la « Journée OIREN ». Plusieurs stands ont été visités par le Premier Ministre. Cette action, a permis au Chef du Gouvernement de mesurer l'ampleur des contributions des ONG...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le paludisme : Des efforts soutenus dans la lutte …

Le paludisme est une maladie parasitaire qui constitue un problème de santé publique au Ni...

vendredi 27 octobre 2017

Interview de Dr. Hadiza Jackou, Coordinatrice du P…

Cette année encore, le paludisme fait beaucoup de victimes au Niger : quel est le nombre d...

vendredi 27 octobre 2017

Paludisme : Le choix de lutte

La lutte contre le paludisme a été entreprise, à l'échelle internationale, par l'Organisat...

vendredi 27 octobre 2017

L'air du temps

Fuite des cerveaux : à qui la faute ?

Fuite des cerveaux : à qui la faute ?

Dès qu'on parle de fuite de cerveaux, on se tourne à première vue vers l'occident. Et pour...

vendredi 8 décembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.