Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

La Première Dame Dr Malika Issoufou parraine la commémoration de la Journée internationale pour l'élimination de la fistule obstétricale : La Première Dame Plaide davantage pour la lutte contre la fistule

MALIKA 0171À l'instar des autres pays du monde, le Niger a commémoré, samedi dernier, la Journée internationale pour l'élimination de la fistule obstétricale. À Niamey, la cérémonie de la célébration de cette journée, placée sous le haut patronage de la Première Dame Dr. Malika Issoufou Mahamadou, marraine de la lutte contre la fistule au Niger, a eu lieu au centre d'accueil et de réinsertion des femmes fistuleuses. Cette année, le thème retenu pour la commémoration de la journée est : «Espoir, guérison et dignité pour tous». Des représentants d'institutions nationales et internationales ont assisté à la cérémonie.
En prononçant son allocution, la Première Dame Dr. Malika Issoufou Mahamadou, a rappelé de prime à bord l'objet de la célébration de la journée, qui consiste à se rappeler des quelques deux millions de femmes et de filles qui souffrent au quotidien de la Fistule Génitale Féminine (FGF) dans les pays en développement. Pourtant, a-t-elle relevé, rares sont les pays développés, où la fistule constitue un problème de santé publique. Selon les estimations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) 50.000 à 100 000 nouveaux cas de fistule sont enregistrés chaque année dans le monde. En ce qui concerne particulièrement le Niger, malgré les améliorations et les progrès enregistrés en matière de santé de la population, le pays continue d'enregistrer une forte mortalité maternelle. En effet, 535 décès sont enregistrés pour 100 000 naissances vivantes. Quant à la mortalité néonatale, elle est de 24 pour 1000 naissances vivantes. A cette forte mortalité, s'ajoute la morbidité lourde de conséquence qu'est la fistule génitale féminine. Selon les statistiques du Ministère de la Santé Publique, on estime chaque année entre 700 à 756, le nombre de nouveaux cas.
Soulignant les conséquences de la fistule, la Première Dame a estimé qu'il n'était pas normal à ce siècle que pour donner naissance, la femme puisse en payer de sa vie ou devenir handicapée du fait d'une fistule survenant toujours à la suite d'un accouchement long et difficile, ou en l'absence d'un personnel de santé qualifié et de soins obstétricaux d'urgence. « En tant que femme et mère, j'éprouve un sentiment d'injustice et de déni de droit à l'endroit de ces concitoyennes, ce d'autant plus que la fistule génitale touche des femmes et des jeunes filles souvent pauvres et illettrées et ayant un accès limité aux services de santé. C'est pour moi un honneur de réaffirmer ici toute ma volonté à soutenir toutes les initiatives de promotion de la santé de la reproduction en général et de la lutte contre la fistule génitale féminine en particulier» a déclaré avec émotion Dr. Malika Issoufou Mahamadou tout en précisant que sans l'accès au traitement, les femmes vivant avec la fistule ont peu de chance de trouver du travail et de mener une vie familiale normale, y compris d'avoir des enfants.
Accablée de honte, la femme souffrant de fistule est littéralement rejetée par la communauté et contrainte à vivre dans l'isolement. Malgré cela, cette morbidité peut être évitée et même guérie. A ce titre, la Première Dame a lancé un vibrant appel à tous les partenaires pour continuer à soutenir les efforts du Gouvernement pour l'amélioration des conditions de vie de la population nigérienne en général et celle des femmes et des enfants en particulier. Pour sa part, le ministre de la Santé Publique, Dr. Idi Illiassou Maïnassaraa a relevé que l'âge moyen du premier mariage d'une femme nigérienne est 15,1 ans, tandis que l'Indice Synthétique de fécondité est de 7,6 enfants par femme avec des maternités très rapprochées. Quant au taux d'accouchement assisté par un personnel qualifié, il est de 30 %. Et, plus de deux femmes sur trois accouchent en dehors des structures de santé.
«L'espoir est permis de croire un jour à l'éradication de cette maladie. Pour combattre cette morbidité maternelle, le Niger, à l'instar des autres pays de la région africaine, a souscrit aux différents engagements internationaux et régionaux en matière d'éradication de la fistule et particulièrement depuis 2003 à la campagne mondiale d'éradication de la fistule lancée par l'UNFPA avec l'appui des partenaires Techniques et Financiers et des organisations de la société civile» a indiqué le Dr. Illiassou Maïnassara, avant de rappeler certaines mesures prises et les actions menées par le Niger pour lutter contre la fistule génitale féminine. Dans le même ordre d'idées, le Représentant du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), M. Nestor Azandegbe a rappelé que son institution a lancé une Campagne mondiale pour éliminer les fistules en 2003 avec comme objectif de rendre la fistule aussi rare dans les pays en développement qu'elle l'est maintenant dans les pays industrialisés.
« La prévention, le traitement et la réinsertion sociale et économique des survivantes de la fistule constituent les trois domaines d'intervention stratégique de cette campagne mondiale à laquelle le Niger a pleinement souscrit. Notre 8ème Programme de Coopération 2004-2018 avec le Niger, a accordé une attention toute particulière à l'appui au Gouvernement dans son combat contre la fistule, au renforcement des capacités des structures sanitaires et des organisations de la société civile. L'UNFPA s'engage à œuvrer pour un monde ou la fistule obstétricale n'existe plus. Mettons fin une fois de plus à cet attentat contre la santé et les droits humains des femmes et des filles, qui les dépouille de leur dignité », a conclu M. Nestor Azandegbe. À l'occasion de la cérémonie, une femme guérie de la fistule a témoigné et d'autres personnes ont évoqué les raisons et les conséquences de la fistule.
Samira Sabou (ONEP)
22/05/17

Société

Rapport annuel d'activités de l'autorité de régulation des télécommunications et de la poste (ARTP) : La Présidente du C…

Rapport annuel d'activités de l'autorité de régulation des télécommunications et de la poste (ARTP) : La Présidente du Conseil National de Régulation remet le document portant sur les activités 2016 au Premier ministre

Le Premier ministre, Chef du gouvernement M Brigi Rafini a reçu, hier le rapport d'activités 2016 de l'autorité de régulation des télécommunications et de la poste (ARTP) des mains de la présidente du Conseil national de régulation (CNR), Mme Bety Aichatou Oumani. La présentation de rapport annuel d'activités de l'ARTP à l'autorité de tutelle qu'est le Premier ministre, répond à une exigence légale. Mme Bety Aichatou Oumani s'est acquit...

Cérémonie de remise d'un don au Stade Général Seyni Kountché : Du matériel d'une valeur de 270 millions de francs CFA po…

Cérémonie de remise d'un don au Stade Général Seyni Kountché : Du matériel d'une valeur de 270 millions de francs CFA pour la rénovation et l'entretien des infrastructures sportives

La République Populaire de Chine a fait hier un important don de matériel d'une valeur d'environ 270 millions de FCFA pour la rénovation et l'entretien des équipements du Stade Général Seyni Kountché et du Palais du 29 Juillet. C'est le ministre de la Jeunesse et des Sports M. Moctar Kassoum qui a réceptionné cet appui des mains de l'Ambassadeur de la République Populaire de Chine au Niger SE Zhang Lijun, au cours d'une cérémonie en pré...

Rencontre au Ministère en charge du Tourisme et de l'Artisanat : M. Ahmed Boto appelle les agents à plus d'engagement re…

Rencontre au Ministère en charge du Tourisme et de l'Artisanat : M. Ahmed Boto appelle les agents à plus d'engagement relativement au volet Tourisme et Artisanat du Programme de Renaissance

À l'occasion de la fête de ramadan, le ministre du Tourisme et de l'Artisanat M. Ahmed Boto a rencontré hier dans la salle de réunions du Ministère les différents responsables de son département ministériel et des structures rattachées. Cette rencontre de présentation de vœux de ramadan, entre les agents du ministère et le ministre a été l'occasion de faire le point des actions entreprises et des progrès enregistrés dans le domaine d'Hô...

Tillabéri : L'opération militaire "DONGO" fait un don de vivres et non vivres aux populations des départements…

Tillabéri : L'opération militaire "DONGO" fait un don de vivres et non vivres aux populations des départements de Ouallam et Banibangou

L'opération militaire dénommée "Dongo" a fait don d'une importante quantité de vivres et non vivres aux populations de plusieurs villages frontaliers avec le Mali des départements de Banibangou et de Ouallam. La cérémonie de remise de ce don présidée par le Responsable de la Cellule Actions civilo-militaires de ladite Opération, le Lieutenant Colonel Adam Nayoussa s'est déroulée le jeudi le 15 Juin 2017 à Mangaïzé en présence des Préfet...

Célébration de l'Aïd El Fitr dans la communion

Célébration de l'Aïd El Fitr dans la communion

Comme dans les autres régions du Niger, la fête de Ramadan a été célébrée le dimanche dernier à Tillabéri. Ils étaient nombreux, les fidèles musulmans de cette ville hommes, femmes, grands et petits dans la communion des cœurs et des esprits à converger tôt le matin du dimanche 25 juin vers la grande mosquée pour la prière de l'Eid marquant ainsi la fin d'un mois d'abstinence, d'adoration et de dévotion.Au nombre de ces fidèles pour la ...

Ouverture de la session ordinaire du mois de juin 2017 du Conseil Supérieur de la Communication : Examen et adoption de …

Ouverture de la session ordinaire du mois de juin 2017 du Conseil Supérieur de la Communication : Examen et adoption de trois avant-projets de textes dont celui portant sur le financement des médias communautaires et associatifs

Le président du Conseil Supérieur de la Communication (CSC), M. Abdourahamane Ousmane a présidé, hier à Niamey, l'ouverture de la session ordinaire du Conseil au titre du mois de juin 2017. C'était en présence des membres du Cabinet, du personnel administratif et technique et des membres de ladite institution.Le projet d'ordre du jour de la session ordinaire du Conseil Supérieur de la Communication, au titre du mois de juin 2017 comport...

Santé : Causes et symptômes des crises d'épilepsie

Santé : Causes et symptômes des crises d'épilepsie

Les professionnels de la santé nous renseignent qu'il y a plusieurs types de crises d'épilepsie. Mais, la plus spectaculaire d'entre elles, est la crise généralisée avec convulsions. C'est ainsi que dans le cas de la crise généralisée avec convulsions survient sans crier gare. Le malade tombe soudain, se tord ; tous ses muscles sont contractés et on ne voit plus que le blanc de ses yeux.Le malade a perdu connaissance et ensuite, il a de...

Remise d'attestation aux cadres ayant suivi le cours avancé de Force d'Intervention Rapide : Renforcement des capacités …

Remise d'attestation aux cadres ayant suivi le cours avancé de Force d'Intervention Rapide : Renforcement des capacités des intervenants tactiques de la Police nationale

En collaboration avec la Police Nationale, l'Ambassade des Etats-Unis d'Amérique a organisé jeudi dernier, à Niamey une cérémonie de remise d'attestation marquant la fin de la formation du personnel du Groupe d'Intervention de la Police Nigérienne (GIPN) sur le ''cours avancé de Force d'Intervention Rapide'' (FIR). Ladite formation a durée cinq (5) semaines.Le ''cours avancé de Force d'Intervention Rapide'' des cadres de la Police nigér...

Séance de salubrité aux Archives nationales : Plaidoyer pour une meilleure préservation de la mémoire collective

Séance de salubrité aux Archives nationales : Plaidoyer pour une meilleure préservation de la mémoire collective

A l'initiative du directeur des archives nationales, M. Habou Boukari, une journée de salubrité a été organisée, vendredi dernier, au sein dudit service. Ce geste vise à prévenir les éventuelles attaques des termites qui peuvent s'introduire jusqu'au magasin et détruire les documents stockés. C'est donc un geste qui contribue à la sauvegarde de ce patrimoine national. Cette activité a été rehaussée par la présence du ministre de la Vill...

Journée mondiale d'Al-Qudus Niger 2017 : L'Association Al Houda appelle à la solidarité envers le peuple palestinien

Journée mondiale d'Al-Qudus Niger 2017 : L'Association Al Houda appelle à la solidarité envers le peuple palestinien

À l'occasion de la célébration de la Journée mondiale d'Al-Qudus Niger 2017, l'Association Islamique Al Houda a organisé, vendredi dernier, au siège du SNAD, une conférence débat sur thème « le peuple palestinien nous unit, le peuple palestinien rassemble». Au cours de cette journée un hommage a été rendu à ce peuple meurtri, éprouvé et dépouillé de ses terres. Elle a été aussi l'occasion pour les participants de marquer leur solidarité...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Préparatifs de la fête de l'Aïd-el-fitr à Niamey :…

Préparatifs de la fête de l'Aïd-el-fitr à Niamey : Affluence générale vers les marchés de la capitale

Dans quelques heures, à l'instar du reste de la communauté musulmane, les fidèles de notre...

vendredi 23 juin 2017

Repas de fête : Disponibilité et stabilité des pri…

Repas de fête : Disponibilité et stabilité des prix de la volaille et du poisson importé

Les fêtes sont des grands moments de consommation de viande surtout de la volaille. Les pi...

vendredi 23 juin 2017

Les Salons de beauté plus que jamais sollicités

Les Salons de beauté plus que jamais sollicités

Le jour de la fête est un grand jour pour les femmes et les jeunes filles. C'est en effet ...

vendredi 23 juin 2017

L'air du temps

Epilogue ramadanesque

Epilogue ramadanesque

Jour J moins 28 ; - 27 ; -4 ; -3 ;-2, etc. Pour certains jeûneurs, le compte à rebours déc...

vendredi 23 juin 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.