Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Editorial : Un leadership avéré au plan mondial


DG onepPendant qu'à Niamey, l'opposition et ses suppôts s'égosillent à répandre des critiques sans fin et des contre-vérités à l'encontre du pouvoir en place et des autorités qui l'incarnent, le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, quant à lui, s'efforce de crédibiliser davantage le prestige de notre pays et réaffirmer son leadership sur la scène internationale.
Rien que la semaine passée, le Président Issoufou était au Sommet de G7 de Taormine en Sicile, (Italie). Au cours de ce sommet, avec les grands de ce monde, le Chef de l'Etat et ses pairs ont discuté de l'avenir du monde libre, avant de se pencher sur la sécurité des citoyens, la réduction des inégalités, l'innovation et le travail à l'ère de la prochaine révolution du capitalisme, le difficile phénomène des migrations en Méditerranée ainsi que le grand nombre des réfugiés qui sont en train de fuir du Proche-Orient et du Continent africain à cause des conflits et de la pauvreté.
Le Président Issoufou Mahamadou, l'un des leaders africains les plus respectés en matière de lutte contre le terrorisme a donné sa claire vision d'un monde qui doit mener une lutte sans merci contre le terrorisme et le crime organisé, les conséquences du changement climatique sur les pays du Sahel, et la migration.
Pour lui en effet, « la lutte contre le terrorisme comporte 3 dimensions: sécuritaire, idéologique, et socio-économique. Le Niger sait par expérience, l'importance de la mutualisation des capacités opérationnelles et de renseignement dans la lutte contre le terrorisme et les organisations criminelles: le trafic de drogue, d'armes et d'êtres humains. La lutte contre le terrorisme dans les pays du Sahel et du bassin du Lac Tchad exige que des mesures urgentes soient prises pour éteindre le chaudron libyen. Cette lutte, exige aussi une stratégie globale d'attrition, visant à priver le terrorisme de ses ressources matérielles, financières et humaines. (...). La prévention dans la lutte contre le terrorisme passe aussi par la lutte contre la pauvreté et les inégalités. En effet, dans les régions du Lac Tchad et du Sahel, comme ailleurs dans le monde, la pauvreté et les inégalités constituent le principal terreau du terrorisme pour lequel les jeunes au chômage et sans perspective constituent une proie facile ».
Auparavant, le Président Issoufou était à Amman, en Jordanie, où il prenait part au Forum Economique Mondial sur le Moyen Orient et l'Afrique du Nord (MENA) 2017. Dans une allocution qu'il a prononcée devant de sommités mondiales, il a rappelé : « Que ce soit en Libye, au Mali, dans le bassin du Lac Tchad ou en Irak, en Syrie ou au Yémen, nous estimons que la lutte contre le terrorisme est inséparable du combat contre les organisations criminelles de trafic de drogue, de trafic d'armes et des migrants. Au Niger, nous menons de front la lutte contre toutes ces menaces. Je suis convaincu que nous sortirons vainqueurs de cet affrontement. L'adhésion de nos peuples au combat contre le terrorisme constitue la principale garantie de notre victoire sur cet ennemi ».
Le Président de la République était aussi à Ryad en Arabie Saoudite, où avec plusieurs dirigeants de ce monde, dont le Président américain Donald Trump et le Roi Salman d'Arabie Saoudite, ils se sont penchés sur la lutte contre le terrorisme international un fléau qui menace dangereusement la paix mondiale.
Ces invitations du Chef de l'Etat à ces grandes rencontres portant sur l'avenir du monde constituent un honneur au peuple nigérien, mais aussi et surtout une reconnaissance internationale des efforts inlassables que déploient le Chef de l'Etat pour assurer la paix et la sécurité au Sahel, lutter efficacement contre l'extrémisme et le terrorisme, combattre la migration illégale et le trafic des êtres humains et asseoir un développement harmonieux de nos Etats.
Sa présence parmi les grands de ce monde se justifie, car sa voix est écoutée, ses idées sont novatrices et il a une claire vision des choses. Par ses participations aux grandes réunions internationales, un peu partout à travers le monde, le Président Issoufou Mahamadou cherche à faire rayonner son pays et, à travers lui, la sous-région, il cherche de quoi fortifier la Renaissance, il cherche à redonner sa fierté au peuple nigérien, il cherche à bâtir. Il n'a donc pas le temps à consacrer aux invectives inutiles, ni à la bassesse politique. Il n'a pas le temps pour des idées stériles et puériles, il n'a pas le temps à consacrer à ceux qui rêvent les yeux ouverts, ni aux oiseaux de mauvais augures qui ne cherchent que le mal et le désastre pour notre pays. Il n'a vraiment pas le temps à ceux qui n'ont que le temps à perdre. Il n'a pas le temps à consacrer à ceux qui ont oublié que le rôle d'une opposition dans un régime démocratique, c'est également d'apporter sa pierre à l'édifice national avec des critiques objectives et constructives.
Le Président Issoufou a une mission à accomplir, des engagements à respecter, un mandat à mener à son terme, afin qu'à la fin de son mandat, comme il l'a lui-même dit, il laisse un Niger radicalement transformé, un Niger sécurisé, prospère et uni.
Alors, que ceux qui aspirent à diriger démocratiquement ce pays se fassent humbles pour travailler et proposer aux Nigériens des projets alternatifs attrayants et attendent dans la dignité l'échéance de 2021. Les déclarations intempestives et incendiaires, les marches quotidiennes, les querelles byzantines ne sauront constituer des alternatives crédibles.
Car, l'heure des coups de force et de la courte échelle pour accéder au pouvoir est désormais révolue. Les uns et les autres doivent s'en convaincre et surtout comprendre que, dans la course pour la conquête du pouvoir, seul le peuple nigérien doit départager les forces politiques en présence. Aussi, nos acteurs politiques doivent-ils inscrire leurs actions dans les préparatifs des échéances de 2021.
Dans cette perspective, ils doivent être plus soucieux de mobiliser leurs forces en direction des populations qui attendent d'être convaincues de la pertinence de leur programme politique plutôt que par leur impatience à vouloir accéder au pouvoir par des chemins détournés. Seul le peuple souverain dispose de cette prérogative de décider, par la voie des urnes, qui dirigera aux destinées du Niger de demain.
Alors, trêve de chicanes, et agissons tous dans le sens de l'intérêt du Niger, qui se trouve dans notre volonté partagée de préserver un réel climat de paix et la sécurité, gage de développement.
En définitive, il faut bannir, au Niger, cette manie consistant à entretenir sans cesse un climat politique délétère, dont la conséquence directe est de miner les grandes actions de développement dont le pays a tant besoin pour s'affirmer et jouer la carte de sa crédibilité dans le concert des Nations qui gagnent.

Mahamadou Adamou( Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. )
02/06/17

Société

Réunion de haut niveau de l'Organisation des Premières Dames d'Afrique contre le VIH/SIDA (OPDAS), à New York (Etats Uni…

Réunion de haut niveau de l'Organisation des Premières Dames d'Afrique contre le VIH/SIDA (OPDAS), à New York (Etats Unis) : La Première Dame Hadjia Aissata Issoufou met en exergue les actions de la Fondation Guri Vie Meilleure

Après avoir pris une part active au Forum mondial sur la nutrition infantile, à Montréal, au Canada, au cours duquel elle a plaidé en faveur d'une nutrition infantile abondante et de qualité, la Première Dame Hadjia Aissata Issoufou se trouve depuis lundi à New York, aux Etats Unis d'Amérique, pour honorer de sa présence la réunion de haut niveau de l'Organisation des Premières Dames d'Afrique contre le VIH/SIDA (OPDAS) qui se tient en ...

Fin des travaux de la deuxième session ordinaire, au titre de l'année 2017, du Conseil Economique, Social et Culturel (C…

Fin des travaux de la deuxième session ordinaire, au titre de l'année 2017, du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) : Un bilan réconfortant, en dépit que certaines contingences

Après cinq jours d'intenses activités, les travaux de la deuxième session ordinaire, au titre de l'année 2017 du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) ont pris fin, hier après-midi, au Palais des congrès de Niamey, sur une note de satisfaction générale. C'est le président de ladite institution, M. Moussa Moumouni Djermakoye qui a présidé la cérémonie de clôture desdits travaux. La fin de ces travaux coïncidant avec la fin de la...

Cure salée, In'Gall édition 2017 : «Le pastoralisme comme vecteur de paix au Sahel», thème retenu

Cure salée, In'Gall édition 2017 : «Le pastoralisme comme vecteur de paix au Sahel», thème retenu

Le Premier ministre chef du gouvernement, SEM. Brigi Rafini, a présidé, le samedi dernier, la cérémonie de lancement officiel de la Cure Salée ou Tinekert, grand rassemblement des éleveurs. La cure salée, l'évènement annuel le plus important de la localité de In 'Gall s'est tenue comme à l'accoutumée au pied de la petite palmeraie sous la Présidence du Premier ministre chef du gouvernement SEM Brigi Rafini qui pour la circonstance était...

«Il n'y a donc aucun doute à reconnaitre la place qu'occupe le pastoralisme dans la promotion de la paix et du vivre-ens…

«Il n'y a donc aucun doute à reconnaitre la place qu'occupe le pastoralisme dans la promotion de la paix et du vivre-ensemble», déclare SE. Brigi Rafini, Premier ministre, Chef du Gouvernement

«Chers Invités ;Chers Eleveurs ;Population d'Ingall ;Par la grâce de Dieu, nous nous retrouvons, à nouveau, à Ingall, comme il est de coutume, pour la traditionnelle Cure salée. Je voudrais me réjouir de la qualité de l'accueil dont nous avons été l'objet, et saluer cette population d'Ingall si généreuse et si hospitalière ; une générosité et une hospitalité jamais démenties. Générosité et hospitalité légendaires des habitants, auxquell...

Cure salée, édition 2017 : Le Premier ministre visite les stands d'exposition et le CSI d'Ingall

Cure salée, édition 2017 : Le Premier ministre visite les stands d'exposition et le CSI d'Ingall

Les festivités entrant dans le cadre de la célébration de la fête annuelle des éleveurs communément appelée ''Cure Salée'' se poursuivent activement à Ingall. Le thème de cette édition 2017 est « Pastoralisme, vecteur de paix au Sahel». Présent à Ingall, le Premier ministre, Chef du Gouvernement, M. Brigi Rafini, après avoir donné le coup d'envoi des manifestations, a effectué plusieurs visites, samedi dernier. C'est ainsi qu'il a visit...

Décès de notre confrère Joseph Seydou Allakaye : La presse nigérienne perd un de ses grands ''baobabs''

Décès de notre confrère Joseph Seydou Allakaye : La presse nigérienne perd un de ses grands ''baobabs''

C'est avec une profonde consternation que la Rédaction de l'ONEP a appris la disparition, vendredi dernier du journaliste Joseph Seydou Allakaye, des suites d'une maladie. L'enterrement a eu lieu, le samedi 16 septembre après-midi au cimetière de Yantala, à Niamey. Il laisse une veuve, des orphelins et des petits-fils. Cité parmi les doyens de la presse nigérienne, Joseph Seydou Allakaye, a fait ses premier pas dans la presse nationale ...

Intervention de la Première Dame au Forum Mondial sur la Nutrition Infantile (GCNF) à Montréal, au Canada : Hadjia Aissa…

Intervention de la Première Dame au Forum Mondial sur la Nutrition Infantile (GCNF) à Montréal, au Canada : Hadjia Aissata Issoufou appelle les partenaires pour un accompagnement conséquent des programmes d'alimentation scolaire et de nutrition infan

La Première Dame Hadjia Aissata Issoufou participe au Forum mondial sur la nutrition infantile (GCNF) qui se tient du 17 au 21 septembre 2017 à Montréal au Canada. A cette occasion, la première Dame a prononcé un discours devant une assistance constituée de la Présidente du Forum mondial sur la Nutrition, du Directeur du Centre d'excellence du PAM, des ministres issus des pays participants, des représentants du corps diplomatique et des...

Le Chef de l'Etat préside deux cérémonies de prestation de serment : Le 1er président de la Cour de Cassation et un nouv…

Le Chef de l'Etat préside deux cérémonies de prestation de serment : Le 1er président de la Cour de Cassation et un nouveau membre de la Cour Constitutionnelle, renvoyés à l'exercice de leurs fonctions

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE. Issoufou Mahamadou, a présidé vendredi dernier, dans la matinée deux cérémonies de prestation de serment : la première concernant un nouveau membre de la Cour de cassation et la seconde un nouveau membre de la Cour Constitutionnelle. Les prestations de serment se sont déroulées dans l'auditorium Sani Bako du Ministère des Affaires Etrangères.Pour le 1er acte de ces deux cérémonies, c'es...

Lancement officiel de l'approche ''Police de proximité'' projet REGARDS à Bankilaré : Pour une gestion efficace et parti…

Lancement officiel de l'approche ''Police de proximité'' projet REGARDS à Bankilaré : Pour une gestion efficace et participative de la sécurité communautaire

Le ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur, de la Sécurité publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses, M. Mohamed Bazoum, a procédé, samedi dernier à Bankilaré, au lancement officiel de l'approche Police de proximité à travers le projet « Renforcement de l'Engagement des Communautés pour la Gestion Alerte des Risques de Déstabilisation Sociales et Sécuritaires » (REGARDS). La cérémonie de lancement s'es...

Conseil Supérieur de la Communication (CSC) : Plaidoyer en faveur de l'adoption des textes sur la communication

Conseil Supérieur de la Communication (CSC) : Plaidoyer en faveur de l'adoption des textes sur la communication

Le Conseil supérieur de la communication (CSC) a organisé, hier matin, une rencontre de plaidoyer pour informer et sensibiliser les participants sur la nécessité d'adopter des textes. Cette rencontre s'est déroulée dans la salle de réunion du CSC, en présence de représentants des institutions et ministères.Le président du Conseil Supérieur de Communication, M. Abourahamane Ousmane, a fait part dans son intervention que « plusieurs avant...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

A la découverte du village de Tapoa : Un village t…

A la découverte du village de Tapoa : Un village touristique riche de sa biodiversité

Jadis un petit village habité par les gourmantchés, Tapoa est aujourd'hui un camp forestie...

vendredi 11 août 2017

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune…

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune Rurale de Tamou : Un carrefour de brassage entre plusieurs ethnies et peuples de différents pays

Situé à environ 15 km du chef-lieu de la Commune rurale de Tamou, département de Say, le v...

vendredi 11 août 2017

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les f…

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les femmes développent l'industrie du ''tigadigué''

Pâte d'arachide, le tigadégué est beaucoup utilisé dans la cuisine au Niger, particulièrem...

vendredi 28 juillet 2017

L'air du temps

Exit la ''Pilule'' et le chicha, vive le wifi-club !

Exit la ''Pilule'' et le chicha, vive le wifi-club !

Exit les escapades démentielles à la ''Pilule'' et les virées dans les lieux vaporeux des ...

vendredi 15 septembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.