Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

2ème réunion du cadre de concertation sur la migration : Passer en revue les nombreuses avancées dans la lutte contre le phénomène


rencontreLe ministre de la Justice, Garde des Sceaux, M. Marou Amadou assurant l'intérim du ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses, M. Bazoum Mohamed, a présidé, jeudi dernier à Niamey, la 2ème réunion du cadre de concertation sur la migration. Cette rencontre permettra aux participants de revenir en détail sur les nombreuses avancées enregistrées depuis la précédente réunion. La cérémonie d'ouverture s'est déroulée en présence des représentants des missions diplomatiques européennes et des représentants des organisations nationales et internationales ainsi que de plusieurs participants.
Le cadre de concertation représente, depuis octobre 2016, une occasion privilégiée pour le dialogue et les échanges entre les acteurs engagés dans la gestion des flux migratoires et la lutte contre la migration irrégulière. L'objectif est de poursuivre le dialogue et d'assurer une coordination renforcée à différents niveaux à savoir ; la gestion des frontières et de la migration irrégulière ; la prise en compte de la question migratoire dans les cadres politiques globaux, tels que le nouveau PDES et la SDDCI ; l'identification d'alternatives à l'économie de la migration Irrégulière ; l'harmonisation des services de sécurité et des services judiciaires dans l'application de la loi, et la collecte, l'analyse et l'échange de données.
Pour rappel, depuis la tenue du sommet de La Valette en novembre 2015, le Niger et l'Union Européenne se sont engagés dans une coopération précise dans le cadre de la lutte contre le trafic illicite des migrants et tous les maux que génère ce trafic via le désert et la méditerranée à savoir les accidents et les pertes qui se soldent par des centaines de pertes en vies humaines. Selon le ministre de la Justice, Garde des Seaux, la migration est un phénomène complexe multidimensionnel touchant à des degrés divers les Etats avec des implications sociopolitiques, sécuritaires mais aussi humanitaires qui mérite de larges concertations entre l'Etat et ses partenaires. « Il n'y a pas très longtemps, le Niger a abrité la conférence ministérielle des Etats membres de l'espace sahélo-saharien sur la migration irrégulière et les enjeux sécuritaires qui visait à partager l'évolution des connaissances et des pratiques afin de mieux appréhender les causes profondes de la migration et évaluer la pertinence des réponses», a déclaré M. Marou Amadou avant de réaffirmer la détermination du gouvernement du Niger à accompagner ce cadre de partage et d'échanges entre acteurs de la migration pour avoir de meilleurs résultats. Il a par ailleurs informé l'assistance que, récemment, le ministre d'Etat, ministre en charge de l'intérieur était à Kawar où, il a constaté de visu les conditions de vie des populations suite à la fermeture du site aurifère du Djado et l'application de la loi N° 2015-036 du 26 mai 2015 sur le trafic illicite de migrants. A cet effet a-t-il dit, un plan de reconversion des acteurs de la migration a été adopté le 18 mai 2017 à Agadez. «Le gouvernement attend de vos travaux que la communication soit améliorée et qu'il ait une synergie d'action accrue entre les acteurs. Il est également attendu de vos travaux un meilleur cadrage des interventions du fonds fiduciaire de l'Union Européenne au Niger », a-t-il déclaré avant de féliciter et encourager les responsables de la délégation l'Union Européenne pour leur accompagnement.
Quant à SE Raul Mateus Paula, ambassadeur de l'Union Européenne au Niger, il a saisi l'occasion pour renouveler, au nom de la Haute Représentante, Mme Federica Mogherini, ainsi qu'au nom des Etats Membres de l'Union Européenne, toute leur appréciation de l'engagement des autorités nigériennes dans la lutte contre la migration irrégulière. « Cet engagement est visible, les données statistiques montrent clairement une baisse significative des transits par la région d'Agadez, grâce à la mise en œuvre rapide du plan d'action élaboré par le Ministère en charge de l'Intérieur du Niger et l'approbation de la Stratégie de Lutte contre la Migration Irrégulière en décembre 2016 après un processus très participatif et inclusif », a-t-il indiqué.
Il a noté que la représentation est à l'écoute des communautés et de leurs représentants dans la région d'Agadez, conscients des attentes générées par les programmes de développement financés sous le Fonds Fiduciaire d'Urgence. « Nous avons accentué nos efforts pour que la mise en œuvre de ces programmes soit accélérée. Je suis confiant quant à la matérialisation rapide des premiers résultats visibles sur le terrain. En supplément des aides bilatérales apportées par nos Etats-Membres, l'Union Européenne a aujourd'hui engagé environ 100 Milliards de francs CFA dans le cadre du Fonds Fiduciaire d'Urgence, illustrant ainsi notre conscience commune des enjeux et des défis, tant économiques que sécuritaires, auxquels le pays doit faire face », a souligné SE Raul Mateus Paula.
Pour autant, dit-il, et au-delà de ces résultats force est de constater qu'il reste encore beaucoup à faire, comme en témoignent les images dramatiques de ces personnes sauvées de justesse en Méditerranée. « Il nous faut réfléchir et travailler ensemble pour identifier les nouvelles routes et les nouveaux modes opératoires de trafiquants sans scrupules qui n'hésitent pas à abandonner leurs passagers en plein désert, garantir l'appropriation locale des mesures prises et faciliter le retour volontaire des migrants rentrant de Libye, où ils ont vécu des traitements inhumains », a-t-il martelé.
L'ambassadeur de l'Union Européenne au Niger a en outre souligné que, la gestion des flux migratoires et leurs conséquences actuelles, exige encore plus de vigilance et d'efforts conjugués afin de mieux appréhender les axes d'intervention à court, moyen et long termes. En effet, pour être efficaces, celles-ci doivent être durables et porteurs d'espoir pour les jeunes, les femmes et les hommes que la pauvreté et le désespoir poussent à prendre des risques aux conséquences tragiques. « Pour notre part, l'Union européenne et ses Etats membres continueront à soutenir la création d'alternatives économiques, les retours volontaires et la réintégration des migrants dans leurs communautés d'origine. L'organisation tient à poursuivre son action avec vous, sur la base de nos discussions que je souhaite transparentes, ouvertes, mais surtout constructives. Cette seconde réunion, du Cadre de Concertation Migration, nous offre un espace idéal pour continuer à coordonner nos efforts et à progresser davantage », a-t-il conclu.

Seini Seydou Zakaria(onep)
05/06/17

Société

Rencontre entre la directrice générale du CNUT et la délégation de la TASK Force de la CEDEAO : Pour la promotion de la …

Rencontre entre la directrice générale du CNUT et la délégation de la TASK Force de la CEDEAO : Pour la promotion de la libre circulation des personnes et des biens dans l'Espace communautaire

La directrice générale du Conseil Nigérien des Utilisateurs des Transports Publics (CNUT) Mme Daoura Hadizatou Kafougou a rencontré hier matin une délégation de la TASK Force de la CEDEAO conduite par le Général de Corps d'armées Salou Djibo. Au cours de cette rencontre les deux parties ont échangé sur la question de la circulation des personnes et des biens dans la zone CEDEAO.Au cours de cette rencontre, le chef de la délégation de la...

Remise de don au CSI de Tondigamay dans la commune de Hamdallaye : 15 millions de FCFA en matériel et consommables produ…

Remise de don au CSI de Tondigamay dans la commune de Hamdallaye : 15 millions de FCFA en matériel et consommables produits médicaux offerts par la Fondation Tattali Iyali

Le Centre de Santé Intégré (CSI) du village de Tondigamaye dans la commune rurale de Hamdallaye, a reçu hier, des mains de Mme Sidikou Aïchatou Alassane, secrétaire exécutive de la Fondation Tattali Iyali de la première Dame Dr Lalla Malika Issoufou un don de matériel et consommables médicaux d'une valeur minimale de 15 millions de FCFA. Cet appui de la Fondation Tatali Iyali est destiné à la population du village de Tondigamay et hamea...

Lancement du Financement Additionnel du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l'Ouest (PPAAO/WAAPP) : 15 mill…

Lancement du Financement Additionnel du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l'Ouest (PPAAO/WAAPP) : 15 millions de dollars US pour consolider les acquis du programme

Le directeur de cabinet du ministre d'Etat, Ministre de l'Agriculture et de l'Elevage, M. Mahamadou Aoudi Diallo, a présidé, hier matin à l'hôtel Gawèye de Niamey, la cérémonie de lancement du Financement Additionnel du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l'Ouest (PPAAO/WAAPP). D'un montant de 15 millions USD, ce financement est prévu pour une période de trois ans. La cérémonie s'est déroulée en présence du représentant rés...

Pénurie de gaz à Niamey : Un casse-tête pour les consommateurs

Pénurie de gaz à Niamey : Un casse-tête pour les consommateurs

De longues files de voitures, de motocyclistes et autres piétons devant les points de vente de gaz, d'interminables rangées de bonbonnes de gaz butane devant les dépôts de vente. Nous sommes aux alentours du rond-point Maurice Delens en ce lundi après-midi. Comme dans cette zone, nombreux sont les quartiers de la capitale où le gaz est introuvable. Depuis quelques années, Niamey vit de façon récurrente des pénuries de gaz butane, ce mal...

Le métier de "docker" ou "yan dako" : Gagner sa vie à la sueur de son front

Le métier de "docker" ou "yan dako" : Gagner sa vie à la sueur de son front

Le métier de docker attire de plus en plus de jeunes, pour l'essentiel venus des villages et horizons divers du pays et même des pays voisins. Communément appelés "yan dako" en Haoussa et "kaya-kaya" en Zarma, les dockers prennent leur quartier général au niveau des marchés, de l'autogare ou des grands entrepôts de la capitale. Activité très physique, le métier de docker est toutefois mal rémunéré. Mais ceux qui l'exercent se satisfont,...

Visite de la Première Dame Dr Malika et du président de la Commission de la CEDEAO au Centre National de Référence de la…

Visite de la Première Dame Dr Malika et du président de la Commission de la CEDEAO au Centre National de Référence de la Fistule Obstétricale(CNRFO) : Plaidoyer pour la réhabilitation du centre

En prélude au Forum des Premières dames de la CEDEAO édition 2017 qui se tiendra du 2 au 5 octobre prochain à Niamey, la Première Dame Dr Malika Issoufou Mahamadou, a invité le président de la Commission de la CEDEAO, Dr Marcel Alain De Souza en mission au Niger, à visiter le Centre National de Référence de la Fistule Obstétricale (CNRFO). Le président de la Commission de la CEDEAO et la Première dame se sont rendu hier dans ce centre p...

Point de presse du ministre en charge de l'Enseignement primaire, relatif à l'évaluation d'enseignants contractuels : De…

Point de presse du ministre en charge de l'Enseignement primaire, relatif à l'évaluation d'enseignants contractuels : Des leçons tirées et des mesures envisagées

Le ministère de l'Enseignement primaire, de l'Alphabétisation, de la Promotion des langues nationales et de l'Education civique a organisé le 15 et le 16 juillet dernier un test d'évaluation d'enseignants contractuels « Craie en main ». L'examen concernait les enseignants contractuels diplômés des ENI et ceux dit « Bruts » qui disposeraient du BEPC.Le ministre Daouda Mamadou Marthé a annoncé les résultats globaux définitifs de cette éva...

Hadj 2017 : Le premier vol charter a quitté Niamey le jeudi dernier avec plus de 500 pèlerins

Hadj 2017 : Le premier vol charter a quitté Niamey le jeudi dernier avec plus de 500 pèlerins

Le premier vol charter pour le transport des pèlerins nigériens en terre sainte d'Arabie Saoudite a quitté Niamey jeudi dernier aux environs de 23heures. Le ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture et de l'Elevage, M. Albadé Abouba assurant l'intérim du Premier ministre a tenu à être présent au départ de ce vol à l'aéroport international Diori Hamani de Niamey. Il y'avait également le ministre d'Etat, ministre des Transports M. Omar H...

Rencontre des membres du Gouvernement et des responsables des Centrales Syndicales : Le ministre d'Etat Albadé Abouba, P…

Rencontre des membres du Gouvernement et des responsables des Centrales Syndicales : Le ministre d'Etat Albadé Abouba, Premier ministre PI, présente les résultats de l'évaluation des enseignants contractuels

Le Premier Ministre par intérim M. Albadé Abouba, a présidé, hier après-midi, dans la salle des Banquets de la Primature, une rencontre entre les organisateurs de l'évaluation des enseignants contractuels et les responsables en charge des Centrales syndicales. C'était en présence du ministre en charge de l'Enseignement Primaire, de l'Alphabétisation, de la Promotion des Langues Nationales et de l'Education Civique, de celui de l'Enseign...

4ème Session de la Commission paritaire entre la République du Niger et la République du Mali : Poser les bases d'une dé…

4ème Session de la Commission paritaire entre la République du Niger et la République du Mali : Poser les bases d'une délimitation effective de notre frontière commune

La 4ème session de la Commission mixte paritaire pour la matérialisation de la Frontière entre la République du Niger et la République du Mali se tient, depuis hier à Niamey. C'est le Conseiller Technique du ministre de l'Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses, M. Alassane Seyboun, qui a présidé la cérémonie d'ouverture en présence du chef de la délégation malienne, M. Aboub...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

A la découverte du village de Tapoa : Un village t…

A la découverte du village de Tapoa : Un village touristique riche de sa biodiversité

Jadis un petit village habité par les gourmantchés, Tapoa est aujourd'hui un camp forestie...

vendredi 11 août 2017

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune…

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune Rurale de Tamou : Un carrefour de brassage entre plusieurs ethnies et peuples de différents pays

Situé à environ 15 km du chef-lieu de la Commune rurale de Tamou, département de Say, le v...

vendredi 11 août 2017

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les f…

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les femmes développent l'industrie du ''tigadigué''

Pâte d'arachide, le tigadégué est beaucoup utilisé dans la cuisine au Niger, particulièrem...

vendredi 28 juillet 2017

L'air du temps

Sécurité routière : arrêter l'hécatombe !

Sécurité routière : arrêter l'hécatombe !

Dans un précédent article publié dans cette même rubrique, nous soulignions la nécessité i...

vendredi 11 août 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.