Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Augmenter la production agro-alimentaire et développer une économie maraichère


d-2-1Toujours dans l'optique d'instauration du processus d'une économie sectorielle permettant de retenir les femmes auprès de leurs familles à Agadez, les femmes ont été soutenues dans le cadre de la création des conditions d'augmentation de la production agro-alimentaire, tout en accentuant les revenus familiaux.

Il s'agit en outre de réduire la vulnérabilité de maraichers locaux et de leurs familles, soit plusieurs dizaines de personnes, en les soutenant à travers des appuis à leurs activités de maraichage. A ce niveau, la démarche, consiste à employer les énergies renouvelables et des techniques soutenables pour une agriculture de forte épargne énergétique et pour une dispersion limitée des ressources hydriques. ''Au niveau des six jardins, nous avons installé une pompe solaire logée dans un puits pour alimenter un réservoir, et ensuite un réseau californien d'irrigation envoi l'eau aux planches de cultures'', nous expliquent l'ingénieur M. Cristian Concollatodel de l'ONG Bambini del Deserto, et l'agronome M. Stefano Bechis, de l'ONG Terre Solidali, lors d'une visite de terrain effectuée en fin mars dernier.
Un des exploitants de ces jardins familiaux du nom de M. Aboubacar Oumboulou, 53 ans, père de huit (8) enfants, qui vit depuis des décennies de l'exploitation du jardin familial, se rappelle de l'époque où l'irrigation se faisait à l'aide de la force motrice des chameaux. Au fil du temps, les maraichers ont transité vers l'irrigation par motopompes qui, a-t-il relevé, a un coût très élevé, à cause du l'utilisation de l'essence. Cependant, le système utilisé par le projet engendre moins de pertes et de gaspillage en eau. ''Les économies et les bénéfices engrangés après la vente de productions, nous permettent de subvenir aux besoins alimentaires et sanitaires de nos familles. Ces revenus nous permettent aussi d'inscrire nos enfants à l'école. Actuellement, je m'occupe aussi des enfants de mon petit frère en exode. En ce qui me concerne, mon or est ma terre. Nous souhaitons que d'autres familles puissent bénéficier, comme nous, de ce genre d'infrastructures'', indique M. Aboubacar Oumboulou.

Dans le même volet, et concernant cette fois le site maraîcher de Makalondi, le groupement Bouayaba a été appuyé en vue de valoriser l'utilisation du système de pompage photovoltaïque, avec deux (2) types de système de distribution d'eau. Ce système, réalisé dans le cadre du Programme Européen Energies Durables dans les régions d'Agadez et de Tillabéri, réalisé par l'ONG Terre Solidali, est constitué de six (6) panneaux de 200 volts chacun. Ces panneaux fournissent l'énergie à une pompe se trouvant dans un puits, et qui à son tour, puise l'eau pour l'envoyer soit à un système de distribution de goutte à goutte, soit aux niveaux de 5 bassins se trouvant sur le terrain de 2500m2 exploité par 33 femmes.d-2-2
Accompagner les groupements féminins dans le processus de transformation et de vente des produits agro-alimentaires
Aussi un support technique ainsi que du matériel ont été fournis aux bénéficiers de 2 ateliers de transformation et de conservation des produits agro-alimentaires installées à Agadez et Makalondi, ainsi qu'à un atelier basé à Niamey qui produit du combustible appelé "pellets" et des aliments pour le bétail.
Le système de transformation est essentiellement basé sur un séchoir à ventilation forcée; il fonctionne grâce à des ventilateurs alimentés par des panneaux photovoltaïques, qui poussent l'air à l'intérieur des séchoirs. Ce séchoir sert à sécher les farines, les couscous et les produits maraîchers. Une des contraintes est que durant la période pluvieuse, les produits ne peuvent pas être séchés convenablement. Mme Gaïchatou Yahaya, présidente du groupement féminin ''Tchidnass'' d'Agadez, un des groupements féminins utilisateurs de ces séchoirs, souligne qu'étant au nombre de 24, elles peuvent par exemple traiter par semaine, 268 à 407kg de mil. Pour le Sorgho, elles traitent 107 à 327 kg par semaine.

''La demande de nos produits sur le marché et au niveau de notre boutique est plus grande que le stock que nous pouvons constituer. Je lance un appel aux femmes pour qu'elles viennent travailler. Apprendre un métier permet de vivre libres et indépendantes. En travaillant, nous gardons notre fierté, nous n'avons pas besoin d'aller en exode'', martèle Mme Gaïchatou Yahaya, lors d'un entretien que nous avons eu au niveau de l'atelier de transformation du groupement.
Le groupement de ''Yempagou'' de Makalondi est lui aussi accompagné dans le cadre de la transformation et de la vente des produits agro-alimentaires. ''Malgré nos quatre points de vente, nous avons quelques problèmes d'écoulement de nos produits. La boule de mil que nous produisons est particulièrement exportée vers le Ghana, même si le marché demeure là aussi un peu timide. Malgré tout, nos trains de vie se sont sensiblement améliorés, car nous arrivons à subvenir aisément à nos besoins. D'autre part, nous nous retrouvons pour travailler entre consœurs, tandis qu'avant, chacune était de son côté. Nous travaillons tous les jours de la semaine, de 8h à 13h. Nos maris ne se plaignent pas, car ils bénéficient eux aussi des retombées de nos activités'', nous affirme l'animatrice du groupement, Mme Yonli Banyoua Catherine, avec laquelle nous nous sommes également entretenu en fin mars dernier.

Force est de constater que les membres des différents bénéficiaires du projet ont subi une amélioration sensible de leur niveau de vie et disposent de belles perspectives devant elles. Quant aux difficultés liées au travail en groupe, on remarque qu'elles sont généralement surmontées.
Cependant, il reste à les sensibiliser sur l'importance de réinvestir les bénéfices afin de développer leurs activités, car actuellement, ils sont astreints d'attendre et d'espérer d'autres investissements de la part des bailleurs. Toujours dans cette logique, ils comptent toujours sur la bienveillance du bailleur de fonds pour procéder aux réparations en cas de panne, alors qu'ils peuvent, au préalable, dégager et mettre à l'abri une certaine somme à cet effet. Par ailleurs, pour le groupement des femmes productrices de savon à Agadez, la disponibilité de la matière première demeure une contrainte.
D'un autre point de vue, l'écoulement est toujours une problématique. A ce niveau, ils peuvent organiser des séances de dégustation dans des lieux publics tels que les marchés, les écoles, les lieux de cérémonie, etc. A ce niveau, il y a nécessité de projeter des formations basiques en marketing.
Pour conclure, on peut citer le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, qui affirmait lors de son allocution au sommet de La Valette sur la migration: ''Il importe de ne pas se méprendre. La migration irrégulière aura de beaux jours encore tant que nous ne parviendrons pas à intensifier les efforts visant à promouvoir la mobilité et la migration légales, à engager une réforme de la gouvernance économique mondiale axée sur un équilibre des termes de l'échange, un libre accès aux marchés des pays développés et un accroissement de l'investissement privé direct''.
En effet, pour retenir les populations locales dans leurs milieux, il est nécessaire et urgent que le Gouvernement et les Partenaires Techniques et Financiers accentuent les politiques devant aider les populations à mieux comprendre l'importance de rester chez soi, pour protéger, exploiter et faire fructifier leur environnement et leur cadre de vie. En un mot, le travail sur ces populations assistées doit être axé sur la reconversion des mœurs et des mentalités. Car ce que ces populations vont chercher ailleurs, se trouve là, à leurs pieds.
Notons que ces activités ont été financées par l'Agence Italienne pour la Coopération et le Développement, via l'ONG Bambini Nel Deserto en collaboration avec l'ONG Terre Solidali. Tandis que les activités de ces ONG sont notamment exécutées par le Groupement d'Appui à la Gestion Durable des ressources Naturelles et à la Lutte contre la pauvreté (GAGE/Azihar), AcSSA / Afrique Verte Niger et RESEDA. Et, leurs activités sont concentrées au niveau des régions d'Agadez et de Tillabéry et dans la Commune 5 de Niamey. Les partenaires locaux participent activement aux différentes activités.
Samira Sabou Envoyée Spéciale(onep)
29/06/17

Société

Journée internationale de la paix/Cérémonie de remise de distinction au Président de la Haute Autorité à la Consolidatio…

Journée internationale de la paix/Cérémonie de remise de distinction au Président de la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix (HACP) : Le Col. Major Abou Tarka reçoit un trophée et un témoignage officiel de satisfaction de la Délégation de l'U

Le Ministre Directeur de Cabinet du Président de la République, M. Ouhoumoudou Mahamadou a présidé, le jeudi 21 septembre dernier, à l'Académie des Arts Martiaux de Niamey, la cérémonie de remise d'une distinction au président de la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix (HACP) par la Délégation de l'UE au Niger. Cette cérémonie a été organisée dans le cadre des activités de la célébration de la journée internationale de la paix q...

Coopération entre le Niger et la Banque Africaine de Développement (BAD) : Le président Akinwumi Adesina attendu à Niame…

Coopération entre le Niger et la Banque Africaine de Développement (BAD) : Le président Akinwumi Adesina attendu à Niamey, aujourd'hui

Le président du Groupe de la Banque Africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina, entamera, aujourd'hui mardi, une visite de travail de deux jours à Niamey, annonce un communiqué de presse de ladite institution. Au cours de cette visite axée sur le renforcement de la coopération bilatérale entre la BAD et le Niger, M. Akinwumi Adesina, aura des rencontres avec plusieurs autorités de notre pays, dont le Président de la République, ...

A la Primature : Le point sur les préparatifs de la fête tournante du 18 décembre, Tahoua Sakola

A la Primature : Le point sur les préparatifs de la fête tournante du 18 décembre, Tahoua Sakola

Le Premier ministre, Chef du gouvernement a présidé, samedi dernier, une réunion sur la fête tournante du 18 décembre que la région de Tahoua a l'honneur d'abriter cette année.Au cours de cette réunion, plusieurs thématiques ont été abordées dont entre autres le niveau d'exécution des travaux entrant dans le cadre de Tahoua ''Sakola''. A cet effet et pour permettre à l'assistance de mieux apprécier ce qui est en train d'être réalisé, il...

La ministre de la Communication rencontre les membres du Comité chargé de réfléchir sur le redressement de l'IFTIC : Mme…

La ministre de la Communication rencontre les membres du Comité chargé de réfléchir sur le redressement de l'IFTIC : Mme Sani Hadiza Koubra Abdoulaye salue la pertinence des conclusions et recommandations du rapport soumis par le Comité

La ministre de la Communication, Mme Sani Hadiza Koubra Abdoulaye, a rencontré, ce matin, les membres du Comité chargé de réfléchir sur le redressement de l'Institut de Formation aux Techniques de l'Information et de la Communication (IFTIC), qu'elle a tenu à féliciter pour la qualité du rapport qu'il vient de lui soumettre.Au cours de cette rencontre, la ministre a fait part de sa totale satisfaction quant aux conclusions et recommanda...

Réunion de haut niveau de l'Organisation des Premières Dames d'Afrique contre le VIH/SIDA (OPDAS), à New York (Etats Uni…

Réunion de haut niveau de l'Organisation des Premières Dames d'Afrique contre le VIH/SIDA (OPDAS), à New York (Etats Unis) : La Première Dame Hadjia Aissata Issoufou met en exergue les actions de la Fondation Guri Vie Meilleure

Après avoir pris une part active au Forum mondial sur la nutrition infantile, à Montréal, au Canada, au cours duquel elle a plaidé en faveur d'une nutrition infantile abondante et de qualité, la Première Dame Hadjia Aissata Issoufou se trouve depuis lundi à New York, aux Etats Unis d'Amérique, pour honorer de sa présence la réunion de haut niveau de l'Organisation des Premières Dames d'Afrique contre le VIH/SIDA (OPDAS) qui se tient en ...

Fin des travaux de la deuxième session ordinaire, au titre de l'année 2017, du Conseil Economique, Social et Culturel (C…

Fin des travaux de la deuxième session ordinaire, au titre de l'année 2017, du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) : Un bilan réconfortant, en dépit que certaines contingences

Après cinq jours d'intenses activités, les travaux de la deuxième session ordinaire, au titre de l'année 2017 du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) ont pris fin, hier après-midi, au Palais des congrès de Niamey, sur une note de satisfaction générale. C'est le président de ladite institution, M. Moussa Moumouni Djermakoye qui a présidé la cérémonie de clôture desdits travaux. La fin de ces travaux coïncidant avec la fin de la...

Cure salée, In'Gall édition 2017 : «Le pastoralisme comme vecteur de paix au Sahel», thème retenu

Cure salée, In'Gall édition 2017 : «Le pastoralisme comme vecteur de paix au Sahel», thème retenu

Le Premier ministre chef du gouvernement, SEM. Brigi Rafini, a présidé, le samedi dernier, la cérémonie de lancement officiel de la Cure Salée ou Tinekert, grand rassemblement des éleveurs. La cure salée, l'évènement annuel le plus important de la localité de In 'Gall s'est tenue comme à l'accoutumée au pied de la petite palmeraie sous la Présidence du Premier ministre chef du gouvernement SEM Brigi Rafini qui pour la circonstance était...

«Il n'y a donc aucun doute à reconnaitre la place qu'occupe le pastoralisme dans la promotion de la paix et du vivre-ens…

«Il n'y a donc aucun doute à reconnaitre la place qu'occupe le pastoralisme dans la promotion de la paix et du vivre-ensemble», déclare SE. Brigi Rafini, Premier ministre, Chef du Gouvernement

«Chers Invités ;Chers Eleveurs ;Population d'Ingall ;Par la grâce de Dieu, nous nous retrouvons, à nouveau, à Ingall, comme il est de coutume, pour la traditionnelle Cure salée. Je voudrais me réjouir de la qualité de l'accueil dont nous avons été l'objet, et saluer cette population d'Ingall si généreuse et si hospitalière ; une générosité et une hospitalité jamais démenties. Générosité et hospitalité légendaires des habitants, auxquell...

Cure salée, édition 2017 : Le Premier ministre visite les stands d'exposition et le CSI d'Ingall

Cure salée, édition 2017 : Le Premier ministre visite les stands d'exposition et le CSI d'Ingall

Les festivités entrant dans le cadre de la célébration de la fête annuelle des éleveurs communément appelée ''Cure Salée'' se poursuivent activement à Ingall. Le thème de cette édition 2017 est « Pastoralisme, vecteur de paix au Sahel». Présent à Ingall, le Premier ministre, Chef du Gouvernement, M. Brigi Rafini, après avoir donné le coup d'envoi des manifestations, a effectué plusieurs visites, samedi dernier. C'est ainsi qu'il a visit...

Décès de notre confrère Joseph Seydou Allakaye : La presse nigérienne perd un de ses grands ''baobabs''

Décès de notre confrère Joseph Seydou Allakaye : La presse nigérienne perd un de ses grands ''baobabs''

C'est avec une profonde consternation que la Rédaction de l'ONEP a appris la disparition, vendredi dernier du journaliste Joseph Seydou Allakaye, des suites d'une maladie. L'enterrement a eu lieu, le samedi 16 septembre après-midi au cimetière de Yantala, à Niamey. Il laisse une veuve, des orphelins et des petits-fils. Cité parmi les doyens de la presse nigérienne, Joseph Seydou Allakaye, a fait ses premier pas dans la presse nationale ...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

A la découverte du village de Tapoa : Un village t…

A la découverte du village de Tapoa : Un village touristique riche de sa biodiversité

Jadis un petit village habité par les gourmantchés, Tapoa est aujourd'hui un camp forestie...

vendredi 11 août 2017

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune…

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune Rurale de Tamou : Un carrefour de brassage entre plusieurs ethnies et peuples de différents pays

Situé à environ 15 km du chef-lieu de la Commune rurale de Tamou, département de Say, le v...

vendredi 11 août 2017

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les f…

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les femmes développent l'industrie du ''tigadigué''

Pâte d'arachide, le tigadégué est beaucoup utilisé dans la cuisine au Niger, particulièrem...

vendredi 28 juillet 2017

L'air du temps

Exit la ''Pilule'' et le chicha, vive le wifi-club !

Exit la ''Pilule'' et le chicha, vive le wifi-club !

Exit les escapades démentielles à la ''Pilule'' et les virées dans les lieux vaporeux des ...

vendredi 15 septembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.