Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Augmenter la production agro-alimentaire et développer une économie maraichère


d-2-1Toujours dans l'optique d'instauration du processus d'une économie sectorielle permettant de retenir les femmes auprès de leurs familles à Agadez, les femmes ont été soutenues dans le cadre de la création des conditions d'augmentation de la production agro-alimentaire, tout en accentuant les revenus familiaux.

Il s'agit en outre de réduire la vulnérabilité de maraichers locaux et de leurs familles, soit plusieurs dizaines de personnes, en les soutenant à travers des appuis à leurs activités de maraichage. A ce niveau, la démarche, consiste à employer les énergies renouvelables et des techniques soutenables pour une agriculture de forte épargne énergétique et pour une dispersion limitée des ressources hydriques. ''Au niveau des six jardins, nous avons installé une pompe solaire logée dans un puits pour alimenter un réservoir, et ensuite un réseau californien d'irrigation envoi l'eau aux planches de cultures'', nous expliquent l'ingénieur M. Cristian Concollatodel de l'ONG Bambini del Deserto, et l'agronome M. Stefano Bechis, de l'ONG Terre Solidali, lors d'une visite de terrain effectuée en fin mars dernier.
Un des exploitants de ces jardins familiaux du nom de M. Aboubacar Oumboulou, 53 ans, père de huit (8) enfants, qui vit depuis des décennies de l'exploitation du jardin familial, se rappelle de l'époque où l'irrigation se faisait à l'aide de la force motrice des chameaux. Au fil du temps, les maraichers ont transité vers l'irrigation par motopompes qui, a-t-il relevé, a un coût très élevé, à cause du l'utilisation de l'essence. Cependant, le système utilisé par le projet engendre moins de pertes et de gaspillage en eau. ''Les économies et les bénéfices engrangés après la vente de productions, nous permettent de subvenir aux besoins alimentaires et sanitaires de nos familles. Ces revenus nous permettent aussi d'inscrire nos enfants à l'école. Actuellement, je m'occupe aussi des enfants de mon petit frère en exode. En ce qui me concerne, mon or est ma terre. Nous souhaitons que d'autres familles puissent bénéficier, comme nous, de ce genre d'infrastructures'', indique M. Aboubacar Oumboulou.

Dans le même volet, et concernant cette fois le site maraîcher de Makalondi, le groupement Bouayaba a été appuyé en vue de valoriser l'utilisation du système de pompage photovoltaïque, avec deux (2) types de système de distribution d'eau. Ce système, réalisé dans le cadre du Programme Européen Energies Durables dans les régions d'Agadez et de Tillabéri, réalisé par l'ONG Terre Solidali, est constitué de six (6) panneaux de 200 volts chacun. Ces panneaux fournissent l'énergie à une pompe se trouvant dans un puits, et qui à son tour, puise l'eau pour l'envoyer soit à un système de distribution de goutte à goutte, soit aux niveaux de 5 bassins se trouvant sur le terrain de 2500m2 exploité par 33 femmes.d-2-2
Accompagner les groupements féminins dans le processus de transformation et de vente des produits agro-alimentaires
Aussi un support technique ainsi que du matériel ont été fournis aux bénéficiers de 2 ateliers de transformation et de conservation des produits agro-alimentaires installées à Agadez et Makalondi, ainsi qu'à un atelier basé à Niamey qui produit du combustible appelé "pellets" et des aliments pour le bétail.
Le système de transformation est essentiellement basé sur un séchoir à ventilation forcée; il fonctionne grâce à des ventilateurs alimentés par des panneaux photovoltaïques, qui poussent l'air à l'intérieur des séchoirs. Ce séchoir sert à sécher les farines, les couscous et les produits maraîchers. Une des contraintes est que durant la période pluvieuse, les produits ne peuvent pas être séchés convenablement. Mme Gaïchatou Yahaya, présidente du groupement féminin ''Tchidnass'' d'Agadez, un des groupements féminins utilisateurs de ces séchoirs, souligne qu'étant au nombre de 24, elles peuvent par exemple traiter par semaine, 268 à 407kg de mil. Pour le Sorgho, elles traitent 107 à 327 kg par semaine.

''La demande de nos produits sur le marché et au niveau de notre boutique est plus grande que le stock que nous pouvons constituer. Je lance un appel aux femmes pour qu'elles viennent travailler. Apprendre un métier permet de vivre libres et indépendantes. En travaillant, nous gardons notre fierté, nous n'avons pas besoin d'aller en exode'', martèle Mme Gaïchatou Yahaya, lors d'un entretien que nous avons eu au niveau de l'atelier de transformation du groupement.
Le groupement de ''Yempagou'' de Makalondi est lui aussi accompagné dans le cadre de la transformation et de la vente des produits agro-alimentaires. ''Malgré nos quatre points de vente, nous avons quelques problèmes d'écoulement de nos produits. La boule de mil que nous produisons est particulièrement exportée vers le Ghana, même si le marché demeure là aussi un peu timide. Malgré tout, nos trains de vie se sont sensiblement améliorés, car nous arrivons à subvenir aisément à nos besoins. D'autre part, nous nous retrouvons pour travailler entre consœurs, tandis qu'avant, chacune était de son côté. Nous travaillons tous les jours de la semaine, de 8h à 13h. Nos maris ne se plaignent pas, car ils bénéficient eux aussi des retombées de nos activités'', nous affirme l'animatrice du groupement, Mme Yonli Banyoua Catherine, avec laquelle nous nous sommes également entretenu en fin mars dernier.

Force est de constater que les membres des différents bénéficiaires du projet ont subi une amélioration sensible de leur niveau de vie et disposent de belles perspectives devant elles. Quant aux difficultés liées au travail en groupe, on remarque qu'elles sont généralement surmontées.
Cependant, il reste à les sensibiliser sur l'importance de réinvestir les bénéfices afin de développer leurs activités, car actuellement, ils sont astreints d'attendre et d'espérer d'autres investissements de la part des bailleurs. Toujours dans cette logique, ils comptent toujours sur la bienveillance du bailleur de fonds pour procéder aux réparations en cas de panne, alors qu'ils peuvent, au préalable, dégager et mettre à l'abri une certaine somme à cet effet. Par ailleurs, pour le groupement des femmes productrices de savon à Agadez, la disponibilité de la matière première demeure une contrainte.
D'un autre point de vue, l'écoulement est toujours une problématique. A ce niveau, ils peuvent organiser des séances de dégustation dans des lieux publics tels que les marchés, les écoles, les lieux de cérémonie, etc. A ce niveau, il y a nécessité de projeter des formations basiques en marketing.
Pour conclure, on peut citer le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, qui affirmait lors de son allocution au sommet de La Valette sur la migration: ''Il importe de ne pas se méprendre. La migration irrégulière aura de beaux jours encore tant que nous ne parviendrons pas à intensifier les efforts visant à promouvoir la mobilité et la migration légales, à engager une réforme de la gouvernance économique mondiale axée sur un équilibre des termes de l'échange, un libre accès aux marchés des pays développés et un accroissement de l'investissement privé direct''.
En effet, pour retenir les populations locales dans leurs milieux, il est nécessaire et urgent que le Gouvernement et les Partenaires Techniques et Financiers accentuent les politiques devant aider les populations à mieux comprendre l'importance de rester chez soi, pour protéger, exploiter et faire fructifier leur environnement et leur cadre de vie. En un mot, le travail sur ces populations assistées doit être axé sur la reconversion des mœurs et des mentalités. Car ce que ces populations vont chercher ailleurs, se trouve là, à leurs pieds.
Notons que ces activités ont été financées par l'Agence Italienne pour la Coopération et le Développement, via l'ONG Bambini Nel Deserto en collaboration avec l'ONG Terre Solidali. Tandis que les activités de ces ONG sont notamment exécutées par le Groupement d'Appui à la Gestion Durable des ressources Naturelles et à la Lutte contre la pauvreté (GAGE/Azihar), AcSSA / Afrique Verte Niger et RESEDA. Et, leurs activités sont concentrées au niveau des régions d'Agadez et de Tillabéry et dans la Commune 5 de Niamey. Les partenaires locaux participent activement aux différentes activités.
Samira Sabou Envoyée Spéciale(onep)
29/06/17

Société

Interview de M. Assoumana Mallam Issa, ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale : …

Interview de M. Assoumana Mallam Issa, ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale : «Le colloque est une rencontre des experts sur le document issu de ces consultations populaires en vue de sa validation».

Monsieur le Ministre, un colloque sur la renaissance culturelle se tient depuis hier à Niamey. Quel est l'objet principal de cette rencontre?Merci de l'occasion que vous me donnez de parler de cette importante rencontre qui est une étape décisive du processus d'élaboration participative de notre document de programme. Il vous souviendra que ce document constitué de deux parties : le diagnostic et la feuille de route en deux Programmes a...

Communiqué de presse du Procureur Général Près la Cour d'Appel de Niamey : Tous les auteurs, co-auteurs ou complices de …

Communiqué de presse du Procureur Général Près la Cour d'Appel de Niamey : Tous les auteurs, co-auteurs ou complices de discours de haine et des propagandes à caractère ethno-régionaliste seront traqués, identifiés, appréhendés et traduits devant les

Depuis un certain temps, nous observons une recrudescence de comportements attentatoires à la cohésion sociale sur les réseaux sociaux et les médias, notamment des discours de haine et des propagandes à caractère ethno-régionaliste mettant en péril la quiétude sociale et le vivre ensemble cher à nos concitoyens.Aussi, me fais-je le devoir de rappeler à tous que, depuis la nuit des temps, les différentes composantes de notre peuple ont n...

Le ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale rencontre les artistes du groupe Touma…

Le ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale rencontre les artistes du groupe Toumastim et du studio Chap-Chap : Soutien aux artistes qui œuvrent pour la visibilité nationale et africaine

Le ministre de la renaissance culturelle, des arts et de la modernisation sociale, M. Assoumana Mallam Issa a rencontré hier matin dans la salle de réunion du ministère les artistes internationaux du groupe Toumastim et de studio Chap-Chap. L'objectif de cette rencontre est d'encourager les artistes de Studio Chap-Chap et de groupe Toumastim afin de leur donner une visibilité nationale.Dans une allocution de circonstance, le ministre de...

Tillabéri : Le ministre de l'Environnement et du développement Durable sur trois (3) sites de récupération de terre

Tillabéri : Le ministre de l'Environnement et du développement Durable sur trois (3) sites de récupération de terre

Le lundi 12 Février dernier, le ministre de l'Environnement et du Développement Durable s'est rendu dans la région du fleuve ; M. Almoustapha Garba, est allé s'enquérir du niveau d'exécution des travaux de récupération des terres par les populations sous financement du projet d'appuis au développement local/Kandadji (KADL/K). ......Pour lire la suite abonnez- vous

Ouverture à Niamey des Etats généraux du foncier rural au Niger: Vers l'élaboration d'une politique foncière au Niger

Ouverture à Niamey des Etats généraux du foncier rural au Niger: Vers l'élaboration d'une politique foncière au Niger

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, SE. Brigi Rafini,a présidé, hier matin au Palais des congrès de Niamey,la cérémonie d'ouverture des états généraux du Foncierrural au Niger. Cette rencontre vise à adopter une Noted'orientation et une Feuille de route pour l'élaboration dela Politique Foncière Nationale. Ces assises regroupentune diversité d'acteurs notamment les services et institutionspublics, les partenaires au développement...

«Le gouvernement suivra avec un grand intérêt vos travaux et appréciera avec toute l'attention requise, les conclusions …

«Le gouvernement suivra avec un grand intérêt vos travaux et appréciera avec toute l'attention requise, les conclusions qui en découleront», déclare SEM. Brigi Rafini

«Mesdames et Messieurs lesMembres du Gouvernement,Mesdames et Messieurs lesMembres du Corps Diplomatiqueet Représentants desorganisations Internationales,Mesdames et Messieurs,Je voudrais tout d'abord voustransmettre, cher assistance,les salutations et les encouragementsdu Président de la Républiquequi attache le plusgrand intérêt au bon déroulementdes présentes assises quitraduisent l'engagement renouvelédu Gouvernement dansles actions...

Rencontre entre le Ministre de la Santé Publique et les membres du SUSAS : Dr Idi Illiassou Maïnassara rassure le syndic…

Rencontre entre le Ministre de la Santé Publique et les membres du SUSAS : Dr Idi Illiassou Maïnassara rassure le syndicat sur les préoccupations évoquées

Le ministre de la Santé Publique, Dr Idi Illiassou Maïnassara a rencontré hier, à son cabinet les membres du nouveau bureau exécutif national du Syndicat Unique de la Santé et de l'Action Sociale(SUSAS). A cette occasion les membres du BEN SUSAS ont remis au ministre les différentes conclusions issues du dernier congrès de leur syndicat tenu à Zinder en décembre dernier. ......Pour lire la suite abonnez- vous

Séminaire national d'information et de sensibilisation sur la législation communautaire de la Concurrence : Vulgariser d…

Séminaire national d'information et de sensibilisation sur la législation communautaire de la Concurrence : Vulgariser des règles de concurrence dans les Etats membres de l'UEMOA

Dans sa quête permanente d'instauration d'un marché régional commun au sein de l'espace communautaire la Commission de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) organise depuis, hier à Niamey, avec le soutien de l'Union Européenne, un séminaire national d'information et de sensibilisation sur la législation communautaire de la Concurrence. C'est le directeur de cabinet du ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur ...

Célébration de la fête nationale de la République Islamique d'Iran : L'ambassadeur Seyed Gholam Reza Meigani, souligne l…

Célébration de la fête nationale de la République Islamique d'Iran : L'ambassadeur Seyed Gholam Reza Meigani, souligne les progrès de l'Iran enregistrés dans la démocratie et le développement

La communauté Iranienne au Niger, a célébré vendredi dernier, au grand Hôtel de Niamey, le 39ème anniversaire de la révolution islamique et de la fête nationale de la République Islamique d'Iran. C'est l'Ambassadeur de la République Islamique d'Iran au Niger, SE. Seyed Gholam Reza Meigani qui a présidé la cérémonie. C'était en présence des Présidents des Institutions de la République, de plusieurs membres du gouvernement, des Chefs des ...

Installation des membres de la Commission d'instruction du Permis de Construire et de ses deux Comités : Volonté affiché…

Installation des membres de la Commission d'instruction du Permis de Construire et de ses deux Comités : Volonté affichée pour le respect des règles en matière de construction

Le ministre des Domaines et de l'Habitat, M. Waziri Maman a présidé, le 10 février dernier, au Palais des Congrès de Niamey, la cérémonie officielle d'installation des membres de la Commission d'instruction du Permis de Construire, du Comité d'inspection des constructions et du Comité de contrôle de la qualité des constructions. L'installation de cette commission qui regroupe les sensibilités œuvrant dans le domaine des constructions, s...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Fruits et légumes sur les marchés de Niamey : Abon…

Fruits et légumes sur les marchés de Niamey : Abondance des produits à des prix abordables

Lancée il y a seulement quelques mois, la campagne des cultures de contre saison a commenc...

vendredi 26 janvier 2018

Le maraîchage, une activité florissante dans le vi…

Le maraîchage, une activité florissante dans le village de Karey Gorou

Ces derniers temps, on constate une forte présence des légumes saisonniers dans la capital...

vendredi 26 janvier 2018

La Fédération des Coopératives Maraîchères du Nige…

La Fédération des Coopératives Maraîchères du Niger s'engage à contourner le problème d'écoulement des produits

La Fédération des Coopératives Maraîchères (FCMN-Niya) est une organisation paysanne faîti...

vendredi 26 janvier 2018

L'air du temps

La Saint Valentin ou l'heure de vérité

La Saint Valentin ou l'heure de vérité

Mercredi dernier, les jeunes ont fêté la Saint-Valentin dédiée aux amoureux. L'occasion ét...

vendredi 16 février 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.