Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Lutte contre la migration : Des partenaires intensifient les efforts pour réduire la mobilité des potentiels candidats à l'exode


d-1Au courant de ces dernières années, le phénomène migratoire a beaucoup marqué les esprits surtout au regard des tragédies qu'il engendre. Le Niger n'y échappe pas et les femmes ne sont pas en reste. En effet, la région d'Agadez, demeure l'épicentre du phénomène migratoire en Afrique. Ainsi, chaque année, quelque cent mille (100 000) migrants subsahariens transitent par cette zone, le plus souvent en direction de l'Europe. Les migrants nigériens mettent souvent un terme à leur aventure au niveau des pays du Maghreb, dont la Libye.
Depuis la chute du Guide Libyen Mouamar Kadhafi, au courant de l'année 2012, plusieurs femmes migrantes ont regagné le Niger, souvent après avoir perdu leurs maris et leurs enfants. De retour au pays, elles engagent des activités génératrices de revenus dans l'optique de se réinsérer socialement et de subvenir dignement à leur besoin. Pour amplifier leurs chances de tourner la page migratoire, elles exercent des activités génératrices de revenus en se réunissant en groupements. Fort heureusement, ces initiatives louables bénéficient de l'appui de certains partenaires comme les ONGs Bambini del Deserto, et ''Terre Solidali''.

Lors d'une session de formation, tenue en mars dernier à Niamey, et qui a réuni les présidentes et les trésorières de 5 groupements féminins d'Agadez composés de refoulées du fait de la crise libyenne, Mme Hélène Agnelli, formatrice en gestion de groupements féminins précisait l'objectif visé à travers ces soutiens en faveur des bénéficiaires de la formation. ''Nous sommes réunies ici pour une formation en gestion. Cette formation permettra aux participantes de redynamiser leurs groupements et de rentabiliser davantage leurs activités'', disait-elle.
Selon elle, l'objectif de ces cours en gestion n'était nullement de faire de ces femmes des comptables et des gestionnaires, mais plutôt de les aider à développer des outils d'analyse de leurs activités pour mieux planifier et analyser les coûts annexes qui ne sont pas toujours intégrés dans les coûts de revient. « La difficulté majeure se trouve surtout au niveau de l'écoulement des produits. Toutefois, il demeure important de continuer à les accompagner et à les suivre dans leur progression, d'autant plus que, malgré les difficultés de la vie depuis leur retour de Libye en 2012, ces femmes ont atteint une grande autonomie grâce à leurs activités. Elles arrivent à s'en sortir. Ce n'est pas parfait.d-2 On peut développer mieux. Mais elles rebondissent'', confie Mme Hélène Agnelli.
Notons qu'au cours de l'année 2012, l'ONG Bambini Nel Deserto a lancé des actions pour donner des alternatives à la migration, à travers des formations en Activités Génératrices de Revenus. D'une manière générale, il s'agissait de donner espoir aux potentiels migrants, ainsi qu'aux migrants refoulés, en les fixant dans leur pays d'origine. Les bénéficiaires directs sont au nombre de 250 environ. Parmi eux, il y a une centaine de femmes qui sont basées à Agadez et rassemblées au sein de groupements féminins qui excellent chacun dans une activité bien déterminée. C'est ainsi que quatre de ces groupements exercent respectivement dans la production de savon et de gommage, la fabrication de parfum et d'encens, la teinture, la transformation de céréales et de légumes, tandis que deux autres s'adonnent à la couture. A ces six (6) groupements d'Agadez s'ajoute un autre groupement basé à Makalondi, région de Torodi, et qui exerce aussi dans la transformation des céréales et des légumes. Au niveau d'Agadez, le projet appuie six (6) jardins à exploitation familiale à travers des installations de réseaux californiens alimentés par des pompes à panneaux solaires. Les exploitants sont des hommes maraichers, pouvant constituer des candidats à l'émigration.

Notons que c'est au cours de l'année 2012 que l'ONG Bambini Nel Deserto, chef de file du projet, a lancé des actions pour donner des alternatives à la migration, à travers des formations en Activités Génératrices de Revenus. D'une manière générale, il s'agit de donner espoir aux potentiels migrants, ainsi qu'aux migrants refoulés de la Libye après la guerre, en les fixant dans leur pays d'origine.

Une des bénéficiaires, Mme Aïchatou Mati Sani, membre du Groupement ''Mata Masu Hikima'' situé au centre-ville d'Agadez, qui s'adonne à la teinture, rappelle de prime abord son séjour d'une durée de douze (12) ans en Libye. Elle enchaine en soulignant que présentement elle gagne suffisamment de quoi subvenir à ses besoins et à ceux de sa famille. ''Je ne pense plus à retourner en Libye. Je me rends compte que quel que soit ce que nous gagnons ailleurs, c'est incomparable à ce que nous gagnions au Niger, auprès de nos familles. Sans l'intervention de ce projet, nous serions certainement tentées de retourner encore en exode'', soutient Mme Aïchatou Mati Sani, qui explique que son groupement compte dix-huit (18) femmes. Ayant au préalable bénéficié d'une formation en teinture, et d'un kit de démarrage des activités, elles ont acquis par la suite d'autres formations dont une en gestion.

''Avec les revenus de la teinture, j'ai eu pu faire des économies pendant une année, et cela m'a permis d'acheter un moulin et de m'adonner à une deuxième activité génératrice de revenus. A mon tour, je forme d'autres femmes'', renchérit Mme Aïchatou Mati Sani, tout en nous faisant une démonstration de son savoir-faire en teinture.

Une autre bénéficiaire, Mme Adama Effartail, a pour sa part bénéficié, avec dix-neuf autres femmes, d'une formation en production de parfum et d'encens. Elle avait passé trois années en Libye avant de regagner le Niger lors des évènements du printemps Libyen. ''Avant, nous ignorons le processus de fabrication des parfums liquides et de l'encens. Maintenant notre groupement dénommé ''Tafarchite'' maitrise ce travail qui permet à certaines d'entre nous de payer les études de leurs enfants orphelins de père. En ce sens la meilleure aide est pour nous l'apprentissage d'un métier, voire une activité génératrice de revenu» dit Mme AdamaEffartail.

Samira Sabou Envoyée Spéciale(onep)
29/06/17

Société

Journée internationale de la paix/Cérémonie de remise de distinction au Président de la Haute Autorité à la Consolidatio…

Journée internationale de la paix/Cérémonie de remise de distinction au Président de la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix (HACP) : Le Col. Major Abou Tarka reçoit un trophée et un témoignage officiel de satisfaction de la Délégation de l'U

Le Ministre Directeur de Cabinet du Président de la République, M. Ouhoumoudou Mahamadou a présidé, le jeudi 21 septembre dernier, à l'Académie des Arts Martiaux de Niamey, la cérémonie de remise d'une distinction au président de la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix (HACP) par la Délégation de l'UE au Niger. Cette cérémonie a été organisée dans le cadre des activités de la célébration de la journée internationale de la paix q...

Coopération entre le Niger et la Banque Africaine de Développement (BAD) : Le président Akinwumi Adesina attendu à Niame…

Coopération entre le Niger et la Banque Africaine de Développement (BAD) : Le président Akinwumi Adesina attendu à Niamey, aujourd'hui

Le président du Groupe de la Banque Africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina, entamera, aujourd'hui mardi, une visite de travail de deux jours à Niamey, annonce un communiqué de presse de ladite institution. Au cours de cette visite axée sur le renforcement de la coopération bilatérale entre la BAD et le Niger, M. Akinwumi Adesina, aura des rencontres avec plusieurs autorités de notre pays, dont le Président de la République, ...

A la Primature : Le point sur les préparatifs de la fête tournante du 18 décembre, Tahoua Sakola

A la Primature : Le point sur les préparatifs de la fête tournante du 18 décembre, Tahoua Sakola

Le Premier ministre, Chef du gouvernement a présidé, samedi dernier, une réunion sur la fête tournante du 18 décembre que la région de Tahoua a l'honneur d'abriter cette année.Au cours de cette réunion, plusieurs thématiques ont été abordées dont entre autres le niveau d'exécution des travaux entrant dans le cadre de Tahoua ''Sakola''. A cet effet et pour permettre à l'assistance de mieux apprécier ce qui est en train d'être réalisé, il...

La ministre de la Communication rencontre les membres du Comité chargé de réfléchir sur le redressement de l'IFTIC : Mme…

La ministre de la Communication rencontre les membres du Comité chargé de réfléchir sur le redressement de l'IFTIC : Mme Sani Hadiza Koubra Abdoulaye salue la pertinence des conclusions et recommandations du rapport soumis par le Comité

La ministre de la Communication, Mme Sani Hadiza Koubra Abdoulaye, a rencontré, ce matin, les membres du Comité chargé de réfléchir sur le redressement de l'Institut de Formation aux Techniques de l'Information et de la Communication (IFTIC), qu'elle a tenu à féliciter pour la qualité du rapport qu'il vient de lui soumettre.Au cours de cette rencontre, la ministre a fait part de sa totale satisfaction quant aux conclusions et recommanda...

Réunion de haut niveau de l'Organisation des Premières Dames d'Afrique contre le VIH/SIDA (OPDAS), à New York (Etats Uni…

Réunion de haut niveau de l'Organisation des Premières Dames d'Afrique contre le VIH/SIDA (OPDAS), à New York (Etats Unis) : La Première Dame Hadjia Aissata Issoufou met en exergue les actions de la Fondation Guri Vie Meilleure

Après avoir pris une part active au Forum mondial sur la nutrition infantile, à Montréal, au Canada, au cours duquel elle a plaidé en faveur d'une nutrition infantile abondante et de qualité, la Première Dame Hadjia Aissata Issoufou se trouve depuis lundi à New York, aux Etats Unis d'Amérique, pour honorer de sa présence la réunion de haut niveau de l'Organisation des Premières Dames d'Afrique contre le VIH/SIDA (OPDAS) qui se tient en ...

Fin des travaux de la deuxième session ordinaire, au titre de l'année 2017, du Conseil Economique, Social et Culturel (C…

Fin des travaux de la deuxième session ordinaire, au titre de l'année 2017, du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) : Un bilan réconfortant, en dépit que certaines contingences

Après cinq jours d'intenses activités, les travaux de la deuxième session ordinaire, au titre de l'année 2017 du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) ont pris fin, hier après-midi, au Palais des congrès de Niamey, sur une note de satisfaction générale. C'est le président de ladite institution, M. Moussa Moumouni Djermakoye qui a présidé la cérémonie de clôture desdits travaux. La fin de ces travaux coïncidant avec la fin de la...

Cure salée, In'Gall édition 2017 : «Le pastoralisme comme vecteur de paix au Sahel», thème retenu

Cure salée, In'Gall édition 2017 : «Le pastoralisme comme vecteur de paix au Sahel», thème retenu

Le Premier ministre chef du gouvernement, SEM. Brigi Rafini, a présidé, le samedi dernier, la cérémonie de lancement officiel de la Cure Salée ou Tinekert, grand rassemblement des éleveurs. La cure salée, l'évènement annuel le plus important de la localité de In 'Gall s'est tenue comme à l'accoutumée au pied de la petite palmeraie sous la Présidence du Premier ministre chef du gouvernement SEM Brigi Rafini qui pour la circonstance était...

«Il n'y a donc aucun doute à reconnaitre la place qu'occupe le pastoralisme dans la promotion de la paix et du vivre-ens…

«Il n'y a donc aucun doute à reconnaitre la place qu'occupe le pastoralisme dans la promotion de la paix et du vivre-ensemble», déclare SE. Brigi Rafini, Premier ministre, Chef du Gouvernement

«Chers Invités ;Chers Eleveurs ;Population d'Ingall ;Par la grâce de Dieu, nous nous retrouvons, à nouveau, à Ingall, comme il est de coutume, pour la traditionnelle Cure salée. Je voudrais me réjouir de la qualité de l'accueil dont nous avons été l'objet, et saluer cette population d'Ingall si généreuse et si hospitalière ; une générosité et une hospitalité jamais démenties. Générosité et hospitalité légendaires des habitants, auxquell...

Cure salée, édition 2017 : Le Premier ministre visite les stands d'exposition et le CSI d'Ingall

Cure salée, édition 2017 : Le Premier ministre visite les stands d'exposition et le CSI d'Ingall

Les festivités entrant dans le cadre de la célébration de la fête annuelle des éleveurs communément appelée ''Cure Salée'' se poursuivent activement à Ingall. Le thème de cette édition 2017 est « Pastoralisme, vecteur de paix au Sahel». Présent à Ingall, le Premier ministre, Chef du Gouvernement, M. Brigi Rafini, après avoir donné le coup d'envoi des manifestations, a effectué plusieurs visites, samedi dernier. C'est ainsi qu'il a visit...

Décès de notre confrère Joseph Seydou Allakaye : La presse nigérienne perd un de ses grands ''baobabs''

Décès de notre confrère Joseph Seydou Allakaye : La presse nigérienne perd un de ses grands ''baobabs''

C'est avec une profonde consternation que la Rédaction de l'ONEP a appris la disparition, vendredi dernier du journaliste Joseph Seydou Allakaye, des suites d'une maladie. L'enterrement a eu lieu, le samedi 16 septembre après-midi au cimetière de Yantala, à Niamey. Il laisse une veuve, des orphelins et des petits-fils. Cité parmi les doyens de la presse nigérienne, Joseph Seydou Allakaye, a fait ses premier pas dans la presse nationale ...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

A la découverte du village de Tapoa : Un village t…

A la découverte du village de Tapoa : Un village touristique riche de sa biodiversité

Jadis un petit village habité par les gourmantchés, Tapoa est aujourd'hui un camp forestie...

vendredi 11 août 2017

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune…

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune Rurale de Tamou : Un carrefour de brassage entre plusieurs ethnies et peuples de différents pays

Situé à environ 15 km du chef-lieu de la Commune rurale de Tamou, département de Say, le v...

vendredi 11 août 2017

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les f…

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les femmes développent l'industrie du ''tigadigué''

Pâte d'arachide, le tigadégué est beaucoup utilisé dans la cuisine au Niger, particulièrem...

vendredi 28 juillet 2017

L'air du temps

Exit la ''Pilule'' et le chicha, vive le wifi-club !

Exit la ''Pilule'' et le chicha, vive le wifi-club !

Exit les escapades démentielles à la ''Pilule'' et les virées dans les lieux vaporeux des ...

vendredi 15 septembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.