Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Entretien avec Seydou Moussa Ali, directeur de l'environnement et de la prévention des risques à la direction générale de l'Environnement et du Développement Durable : «L'analyse approfondie de la situation des ressources naturelles laisse apparaître


invitMonsieur le Directeur, comme les autres membres de la communauté internationale, le Niger a célébré le 5 juin la Journée Mondiale de l'Environnement sous le thème « Rapprocher les gens de la nature ». Qu'est-ce que ce thème vous inspire en tant qu'ingénieur en environnement ?
Ce thème est extrêmement important dans la mesure où les relations que nous entretenons avec la nature doivent être analysées pour qu'on puisse savoir si nous vivons en symbiose avec cette nature qui nous produit tout ce que nous avons de bien sur cette terre là. En effet, l'air ; l'eau ; les sols etc. sont très importants pour l'existence humaine. C'est dire que ce thème nous permettra de faire une analyse approfondie des relations Homme/Nature pour que nous puissions améliorer davantage notre existence.
Y'a t-il aujourd'hui des données et des informations sur les atouts du pays concernant la gestion de ces ressources ?
Effectivement, les atouts de notre pays sont nombreux dans le domaine de la gestion des ressources naturelles. Ainsi, le Niger est un pays qui renferme d'importantes ressources naturelles. Les superficies des forêts naturelles sont estimées à 5.741.917 ha et celles des plantations à 40.984 ha selon des données de 2012 du PAFN. Les forêts classées couvrent une superficie de 610.238 ha en 2010, et les parcs agro forestiers sont estimés à 5.000.000 ha en 2014. Par rapport à la faune, le pays dispose de nombreuses espèces d'un intérêt écologique majeur, concentrées au niveau des massifs sahariens, des réseaux de mares et de points d'eau, de la vallée du fleuve Niger et de l'ensemble des aires protégées. Le pays compte 3200 espèces animales dont 168 espèces de mammifères, 512 espèces d'oiseaux, environ 150 espèces d'amphibiens et reptiles et une ichtyofaune composée de 112 espèces. Les aires protégées de faune sont au nombre de six à savoir le Parc national du « W », la Réserve intégrale ou sanctuaire des addax, la Réserve naturelle nationale de l'Aïr et du Ténéré, la Réserve totale de faune de Tamou, la Réserve de Gadabédji et la Réserve partielle de faune de Dosso. Deux aires protégées sont inscrites sur la liste du Patrimoine Mondial de l'UNESCO (le Parc National du « W » et la Réserve naturelle nationale de l'Aïr et du Ténéré). Ces deux dernières sont aussi classées réserves de biosphère du réseau MAB (Man And Biosphère). Elles couvrent 8,5 millions d'hectares, soit 6,6% du territoire national, selon les données de 2010 de l'UICN. Par rapport aux zones humides d'importance internationale, le Niger totalise en 2013 une superficie de 4.317.589 ha. Les zones humides se présentent sous diverses formes: les zones humides de la vallée du Niger, de la Korama et de la Komadougou Yobé, des lacs naturels et mares, des cours d'eau fossiles et des oasis. Le pays compte douze (12) zones humides désignées sites Ramsar ou inscrites dans la liste de l'UICN. Ce sont les sites Gueltas et Oasis de l'Aïr, Dallol Bosso, Oasis du Kawar, Partie Nigérienne du Lac Tchad, Dallol Maouri, Parc National du « W », Moyen Niger I, Moyen Niger II, Complexe Kokorou Namga, Mare de Lassouri, Mare de Dan Doutchi, Mare de Tabalak. Ce sont des habitats importants pour les 1,2 million d'oiseaux d'eau migrateurs provenant d'autres pays d'Afrique sub-saharienne, d'Afrique du Nord, d'Europe et de l'Ouest de l'Asie.
Quelles sont les actions menées pour lutter efficacement contre la dégradation de l'environnement au Niger ?
Pour renverser la tendance à la dégradation des ressources naturelles, le Niger a mené plusieurs actions en termes d'élaboration et de mise en œuvre de politiques, stratégies, plans d'actions, programmes et projets parmi lesquels nous pourrions citer la réalisation d'un rapport complet sur les gaz à effet de serre dans les domaines de la foresterie, de l'énergie, de la gestion des déchets, des procédés industriels, des pratiques agricoles et d'élevage et du changement d'affectation des terres ; l'élaboration en 2003 de la Stratégie et du Plan d'Action National en matière de Changements Climatiques; l'élaboration et l'adoption en 2004 d'une Stratégie et d'un Plan d'Action en matière d'énergies domestiques ; l'élaboration en 2006 du Programme d'Action National pour l'Adaptation (PANA) aux Changements Climatiques et l'élaboration la même année de l'Auto-évaluation Nationale des Capacités à Renforcer en matière d'adaptation aux changements climatiques ; la mise en œuvre par le Niger, depuis septembre 2005, du premier projet de séquestration de carbone en Afrique sub-saharienne, en collaboration avec la Banque Mondiale et le Fonds Bio carbone avec pour objectifs la plantation de 21 000 ha de gommier (Acacia Sénégal) pour la séquestration de 1.200 000 tonnes de dioxyde de carbone et la production et l'exportation de la Gomme Arabique, très demandée sur le marché mondial avant 2012. A cela s'ajoutent la restauration de 25 000 ha de terres dégradées avec des ouvrages d'infiltration d'eau (demi-lunes, tranchées, banquettes) et plantation d'arbres sur fonds propres et avec l'appui des partenaires de coopération ; la mise sous aménagement de 800 000 ha de forêts naturelles au cours des 15 dernières années ; la promotion de l'agroforesterie dans les champs, en particulier la protection de la régénération naturelle dans les exploitations agricoles ; la promotion des combustibles de substitution (gaz) au bois-énergie, des foyers améliorés et le développement des énergies renouvelables (énergie éolienne, énergie solaire) ; l'élaboration en 2013 de la politique nationale en matière de changements climatiques (PNCC) ; l'élaboration du cadre stratégique de la gestion durable des terres (CS-GDT) au Niger et son plan d'investissement 2015 – 2029 ; l'élaboration de la contribution prévue déterminée au niveau national (CPDN) en 2015 ; l'élaboration de la Politique Nationale de l'Environnement et du Développement Durable (PNEDD).
Le Niger avait participé activement aux travaux de la COP21 et COP22 sur le climat, tenues respectivement à Paris en 2015 et à Marrakech au Maroc en 2016. Quelle était la contribution du Niger à ces deux grands rendez-vous internationaux ?
Lors de la COP21 qui s'est tenue à Paris, le Niger a effectivement élaboré au même titre que les autres pays sa contribution prévue déterminée au niveau national (CPDN) en 2015. Cette CPDN prend en compte toutes les préoccupations environnementales auxquelles le Niger fait face notamment au niveau du changement climatique. Elle a été acceptée et nous comptons mettre en œuvre toutes les actions qui sont prévues dans le cadre de la CPDN.
Quels sont, au stade actuel, les défis environnementaux auxquels le Niger est confronté ?
L'analyse approfondie de la situation des ressources naturelles (terres, eaux, sols, végétations) laisse apparaître que depuis la sécheresse de 1973 qui en a révélé l'acuité, la dégradation de l'environnement s'est accélérée à un rythme sans précédent. Cette dégradation a provoqué non seulement la réduction et la baisse du potentiel productif du « capital ressources », mais aussi, la désarticulation des systèmes séculaires de production et de gestion des milieux naturels. Aussi, les défis environnementaux majeurs sont la dégradation continue des terres ; le recul des forêts et la dégradation des aires de pâturage ; l'ensablement des terres de culture et des plans d'eau ; la réduction de la biodiversité animale et végétale ; la récurrence des catastrophes naturelles ; les pollutions et nuisances.

Selon vous quelles sont les perspectives pour notre pays dans le domaine de la protection et de la préservation de l'environnement ?
La mise en œuvre effective des actions prévues dans le cadre stratégique de la gestion durable des terres (CS-GDT) au Niger et son plan d'investissement 2015 – 2029 ; la contribution prévue déterminée au niveau national (CPDN) devenue contribution déterminée au niveau national(CDN) depuis l'Accord de Paris ; la Politique Nationale de l'Environnement et du Développement Durable (PNEDD).

Réalisée par Hassane Daouda(onep)
29/06/17

Société

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat préside la réunion du Conseil national de Sécurité

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat préside la réunion du Conseil national de Sécurité

Avant de quitter Niamey pour Accra, le Président de la République, chef de l'Etat SE. Issoufou Mahamadou a présidé dans la matinée, la réunion du Conseil national de Sécurité. Cette instance regroupe autour du Chef de l'Etat, le Premier ministre, Chef du gouvernement ; les ministres en charge de l'Intérieur ; de la Défense nationale ; de la Justice ; des Affaires étrangères ainsi que des hauts responsables des Forces de défense et de sé...

Remise du logo officiel de Zinder Saboua : L'édition 2018 de la fête de la République a désormais son logo

Remise du logo officiel de Zinder Saboua : L'édition 2018 de la fête de la République a désormais son logo

"Zinder Saboua", est le programme consacré à la ville de Zinder qui accueille cette année la fête nationale tournante du 18 décembre, date anniversaire de la proclamation de la République du Niger. Dans la perspective de cet événement, un concours a été lancé au mois janvier 2018 pour le choix du logo de l'événement. Ce concours a connu son épilogue hier après-midi avec la remise du logo officiel au président du comité d'organisation de...

Signature conjointe du Budget Programme Ministère de la Santé/OMS 2018-2019 : 6,5milliards de FCFA pour accompagner la p…

Signature conjointe du Budget Programme Ministère de la Santé/OMS 2018-2019 : 6,5milliards de FCFA pour accompagner la politique sanitaire sur la période 2018-2019

Le ministre de la Santé Publique, M. Idi Illiassou Mainassara et le Représentant résident de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) au Niger, Dr Pana Assimawé ont procédé hier matin à la signature du Budget Programme Ministère de la Santé/OMS 2018-2019. Cet acte marque le début d'un nouveau cycle de budget Programme entre le Niger et l'OMS aligné aux documents stratégiques nationaux notamment le Plan de Développement Economique et So...

Santé : L'obésité, qu'est-ce que c'est ?

Santé : L'obésité, qu'est-ce que c'est ?

Les praticiens définissent l'obésité comme « une surcharge graisseuse anormale qui entraîne une augmentation de poids dépassant d'au moins 10% le poids théorique idéal. L'augmentation du poids peut être brusque ou progressive ». ......Pour lire la suite abonnez- vous

Fin des travaux des états généraux du Foncier au Niger : Adoption d'une note d'orientation et d'une feuille route pour l…

Fin des travaux des états généraux du Foncier au Niger : Adoption d'une note d'orientation et d'une feuille route pour l'élaboration de la politique foncière

Le ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture et de l'Elevage, M. Albadé Abouba a présidé, vendredi 16 février dernier dans l'après midi au palais des congrès de Niamey, la cérémonie de clôture des états généraux du Foncier rural au Niger. Tenue du 13 au 16 février 2018, ces assises ont pour objectif de permettre aux différents acteurs du foncier au Niger de conduire des échanges sur le bilan de vingt-cinq ans de mise en œuvre des princ...

Séance de travail à l'Assemblée Nationale : Echanges sur des questions de l'heure entre parlementaires français et nigér…

Séance de travail à l'Assemblée Nationale : Echanges sur des questions de l'heure entre parlementaires français et nigériens

En mission au Niger du 15 au 23 février au Niger, une délégation parlementaire française notamment le groupe d'amitié France-Niger sous la direction du vice-président du groupe, M. Jean Francois Mbaye, a eu une séance de travail le 16 février dernier avec le groupe d'amitié, Niger France dans la salle de Commission des Affaires Economiques et du Plan (CAEP) de l'Assemblée Nationale. Peu après, les mêmes parlementaires français ont été r...

Interview de M. Assoumana Mallam Issa, ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale : …

Interview de M. Assoumana Mallam Issa, ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale : «Le colloque est une rencontre des experts sur le document issu de ces consultations populaires en vue de sa validation».

Monsieur le Ministre, un colloque sur la renaissance culturelle se tient depuis hier à Niamey. Quel est l'objet principal de cette rencontre?Merci de l'occasion que vous me donnez de parler de cette importante rencontre qui est une étape décisive du processus d'élaboration participative de notre document de programme. Il vous souviendra que ce document constitué de deux parties : le diagnostic et la feuille de route en deux Programmes a...

Communiqué de presse du Procureur Général Près la Cour d'Appel de Niamey : Tous les auteurs, co-auteurs ou complices de …

Communiqué de presse du Procureur Général Près la Cour d'Appel de Niamey : Tous les auteurs, co-auteurs ou complices de discours de haine et des propagandes à caractère ethno-régionaliste seront traqués, identifiés, appréhendés et traduits devant les

Depuis un certain temps, nous observons une recrudescence de comportements attentatoires à la cohésion sociale sur les réseaux sociaux et les médias, notamment des discours de haine et des propagandes à caractère ethno-régionaliste mettant en péril la quiétude sociale et le vivre ensemble cher à nos concitoyens.Aussi, me fais-je le devoir de rappeler à tous que, depuis la nuit des temps, les différentes composantes de notre peuple ont n...

Le ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale rencontre les artistes du groupe Touma…

Le ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale rencontre les artistes du groupe Toumastim et du studio Chap-Chap : Soutien aux artistes qui œuvrent pour la visibilité nationale et africaine

Le ministre de la renaissance culturelle, des arts et de la modernisation sociale, M. Assoumana Mallam Issa a rencontré hier matin dans la salle de réunion du ministère les artistes internationaux du groupe Toumastim et de studio Chap-Chap. L'objectif de cette rencontre est d'encourager les artistes de Studio Chap-Chap et de groupe Toumastim afin de leur donner une visibilité nationale.Dans une allocution de circonstance, le ministre de...

Tillabéri : Le ministre de l'Environnement et du développement Durable sur trois (3) sites de récupération de terre

Tillabéri : Le ministre de l'Environnement et du développement Durable sur trois (3) sites de récupération de terre

Le lundi 12 Février dernier, le ministre de l'Environnement et du Développement Durable s'est rendu dans la région du fleuve ; M. Almoustapha Garba, est allé s'enquérir du niveau d'exécution des travaux de récupération des terres par les populations sous financement du projet d'appuis au développement local/Kandadji (KADL/K). ......Pour lire la suite abonnez- vous

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Fruits et légumes sur les marchés de Niamey : Abon…

Fruits et légumes sur les marchés de Niamey : Abondance des produits à des prix abordables

Lancée il y a seulement quelques mois, la campagne des cultures de contre saison a commenc...

vendredi 26 janvier 2018

Le maraîchage, une activité florissante dans le vi…

Le maraîchage, une activité florissante dans le village de Karey Gorou

Ces derniers temps, on constate une forte présence des légumes saisonniers dans la capital...

vendredi 26 janvier 2018

La Fédération des Coopératives Maraîchères du Nige…

La Fédération des Coopératives Maraîchères du Niger s'engage à contourner le problème d'écoulement des produits

La Fédération des Coopératives Maraîchères (FCMN-Niya) est une organisation paysanne faîti...

vendredi 26 janvier 2018

L'air du temps

La Saint Valentin ou l'heure de vérité

La Saint Valentin ou l'heure de vérité

Mercredi dernier, les jeunes ont fêté la Saint-Valentin dédiée aux amoureux. L'occasion ét...

vendredi 16 février 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.